• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La gauche et la défense de l’injustice

La gauche et la défense de l’injustice

Damien Rieu fait la quête pour le conducteur tué par les migrants à Calais... au "Forum des Réfugiés" à Lyon

 

L'exercice n'est pas sans risque ; voir la fin de la vidéo :

 

 

Tags : Migrants




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Qiroreur Qiroreur 30 juin 12:40

    Tout dialogue nécessite l’écoute mutuelle faute de quoi on est dans le dialogue de sourds (même s’il n’y a qu’un seul sourd) et il n’y a pas de dialogue. Ici on a une personne qui dit vouloir dialoguer mais est dans l’invective. Il agite le cadavre d’un polonais tué dans un accident de circulation en invectivant des personnes qui défendent la prise en charge de personnes qui ont potentiellement été à l’origine indirectement de sa mort. Cette personne ment en prétendant que ce polonais a été tué par les migrants (il est rentré dans un camion qui ralentissait devant lui à cause d’un barrage monté par des migrants... ce n’est déjà pas la même chose). Cette personne n’écoute pas les gens qu’il sollicite et donc on peut comprendre leur silence, voire leur agacement. Il invective quand il dit à ces militants "c’est vous qui les tuer" en parlant des migrants noyés... 

    En définitive on comprend bien que le chauffeur polonais, il s’en fout un peu. Ce qui compte pour lui est de discuter d’une politique migratoire qu’il réprouve. Pourquoi pas, le tout est de ne pas instrumentaliser un mort pour fustiger les gens avec lesquels on prétend vouloir dialoguer.

    • vote
      Qiroreur Qiroreur 30 juin 16:55

      @Qiroreur
      "c’est vous qui les tuez" évidemment, Omar n’a rien à voir là-dedans.


    • 1 vote
      simplesanstete 30 juin 14:15

      Les humanistes ont trouvé plus pôvres qu’eux....pensent ils, çà compatit dur. Toute la bonne conscience blindée et paralysée. Il a bien raison de leurs foutres le nez dans leurs merdes.....honteuses et fières. Enfin rien de surprenant dans tout cela. Juste un portrait de la fronce dépeinte dans Guérilla.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès