• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La loi travail de Macron va faciliter le licenciement économique ! (Snif (...)

La loi travail de Macron va faciliter le licenciement économique ! (Snif !)

"Car c'est notre projeeeet !" Et merci d'avoir veauté Macron qui se fout royalement de votre opinion, car "dans l'espace (médiatique saturé), personne ne vous entendra crier" (Alien)...

Un boucher qui baisse les salaires, un 13e mois raboté sans l’accord des salariés... Petit voyage (à peine) imaginaire dans un futur proche, pour cerner les enjeux des ordonnances Macron.

Chez le boucher du coin...

Un boucher convoque ses trois employés pour leur proposer de baisser leur salaire et d’annualiser leur temps de travail, car il l’estime « nécessaire ». Si deux employés l’acceptent, l’accord est appliqué. Le troisième ne peut pas refuser la modification de son contrat de travail, sous peine d’être licencié sans possibilité de recours.

Explication : plus besoin de justification économique pour négocier une modification du contrat de travail (temps de travail, salaires, mobilité). « Les nécessités liées au fonctionnement de l’entreprise », suffisent pour ces accords, autrefois appelés « offensifs » ou « de compétitivité ».

Dans les entreprises de moins de 11 salariés, et celles de moins de 20 qui n’ont pas de délégué du personnel, « l’employeur peut proposer un projet d’accord aux salariés, qui porte sur l’ensemble des thèmes ouverts à la négociation collective » (article 8 de la 1ère ordonnance). Pour le valider, il faut un vote à la majorité des deux tiers. Il devra également être validé par un « observatoire départemental paritaire », dirigé par les services de l’État. Ainsi, « une boucherie pourra négocier sur autant de sujets qu’une entreprise du CAC 40, alors que 70 % des sujets de négociations étaient jusqu’à aujourd’hui ouverts aux très petites entreprises », précisait l’entourage de la ministre du Travail au moment de la présentation des ordonnances.

Le refus, par un salarié, d’un accord de ce type vaut licenciement « sui generis », c’est-à-dire fondé sur une cause réelle et sérieuse sans passer par la case tribunal (article 3 de la 1ère ordonnance relatif au renforcement de la négociation collective).

 

La prime aux accords d’entreprise

Une entreprise vient de se créer et cherche à s’installer sur un marché déjà ancien. Par accord d’entreprise, pour gagner sa bataille commerciale, le patron parvient à négocier avec ses salariés une dérogation à la convention collective du secteur. Ils acceptent de baisser fortement les primes d’ancienneté, de vacances, de départ à la retraite et pour le travail de nuit ainsi que le remboursement des frais de transport, les congés pour enfants malades et l’allègement du temps de travail des femmes enceintes. Ces économies permettent à l’entreprise de casser ses prix et de gagner des parts de marché.

Explication : les primes ne font pas partie des 11 thèmes sur lesquelles les conventions collectives de branche restent prioritaires. Elles sont donc négociables à l’échelle de l’entreprise. Un accord prévoyant des dispositions moins favorables aux salariés peut se substituer à la convention collective, c’est la fameuse « inversion de la hiérarchie des normes ».

Lire la suite de l’article sur politis.fr

Tags : Emmanuel Macron Loi Travail




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 2 votes
    gaijin gaijin 8 septembre 13:12

    bien sur
    et ce n’est que le début
    40 ans de veautes néolibéreaux nous conduisent enfin vers cet éden : un monde sans règles ou ne règne que la loi du plus fort ( économiquement )
    parce que bien sur sinon aïe pas taper pendant qu’on vous ruine .....
    mais pas de soucis la milice ( police libéralisée ) garante de l’ordre économique et du respect de la propriété ( des riches ) est là pour vous faire obeir
    haro sur les éplucheurs de drh !
    bientôt en vente : https://www.youtube.com/watch?v=JukJwqEAnxM
    ( vous l’avez déjà acheté bande de nuls smiley smiley smiley )



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès