• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lettre d’une infirmière à Martin Hirsch

Lettre d’une infirmière à Martin Hirsch

Clémentine a 31 ans. Elle est infirmière à l’hôpital Saint-Louis et dénonce le projet de Martin Hirch, directeur général de l’institution hospitalière parisienne.

 

Martin Hirsch, le directeur général de l’institution hospitalière parisienne, a annoncé qu’il souhaitait revoir l’organisation du temps de travail dans ses hôpitaux.

 

Son projet de réforme des 35 heures envisage de raccourcir le temps de travail quotidien des soignants et de supprimer, en échange, plusieurs jours de RTT.

 

La proposition a fait sortir de leurs gonds des personnels à bout, lessivés par des années de restrictions budgétaires et qui, jusqu’à présent, ont donné tout ce qu’ils pouvaient pour faire tourner les services.

 

Dans tous les hôpitaux franciliens, la colère gronde.

 

 

 

Source => La-bas

 

Tags : Santé Travail Polémique




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 9 votes
    wendigo wendigo 19 juin 2015 11:25

    Quelqu’un pourrait expliquer au personnel soignant que justement l’objectif est de les écoeurer du service publique, pour justifier le passage au tout privé ?
    Non parce que depuis le temps, s’ils n’ont pas compris ça devient grave !


    • vote
      tousensemble tousensemble 2 juillet 2015 09:55

      @wendigo

       !!!!!!!!!!!!!!!!!

      ET OUI L’ AGCS OBLIGE et après le TAFTA

      agcs : accord general europeen sur le commerce des services  !!!!!!!!!!!!!!!!PRIVES


    • 3 votes
      Unghmar Unghmar 19 juin 2015 12:14

      La stratégie mise en œuvre ici a été abordée par le défunt Paul Villach en 2008 dans un article d’Agoravox, se résume comme suit et est déclinable pour n’importe quel service public :
      .
      « [...] Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement et l’école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l’établissement voisin, de telle sorte que l’on évite un mécontentement général de la population. »
      .
      OCDE, CAHIER DE POLITIQUE ÉCONOMIQUE N° 13, 1996, page 30.


      • 4 votes
        thierry3468 19 juin 2015 12:58

        l’objectif est de les écœurer du service publique, pour justifier le passage au tout privé .(Wendigo)
        Cela supposerait que le privé est un eldorado alors qu’en réalité,les conditions de travail sont encore plus détestables que dans le public.


        • vote
          lancelot 19 juin 2015 12:59

          arretez vos fantasmes socialo communistes , comme d habitude !

          les 35 heures ont fusillé les hopitaux , hirsch essaie seulement de trouver une issue sans revenir sur cette loi cadre que personne n a les couilles de supprimer

          • 6 votes
            Hétérodoxe 19 juin 2015 14:22

            @lancelot
            A mon humble avis, parmi les 3 millions de chômeurs et quelques, on doit bien en trouver quelques uns qui seraient susceptible d’aller bosser dans des hôpitaux.

            Résoudre à la fois le problème du chômage et le problème de surcharge hospitalière parait trop compliqué pour des esprits aussi éclairés que le tien ?!

            Faut-il rappeler ici que le groupe Vinci ,par exemple, réalise 10% de son chiffre d’affaire sur des contrats de délégations de service public mais réalise 30% de son bénéfice sur ces mêmes contrats (source Rapport annuel de Vinci) ?!


          • 3 votes
            Mr.Kout 19 juin 2015 14:36

            @lancelot

            Le grand travailleur lancelot, qui poste a toute heure en semaine.

            C’est quoi ton boulot ?


          • 1 vote
            Unghmar Unghmar 19 juin 2015 16:54

            ça doit être un délire socialo communiste qui les a amené là :
            http://www.dailymotion.com/video/x74i30_usa-les-centres-de-soins-benevoles_news
            .
            Quand à Hirsh, c’est bon, on commence à connaître l’engin : https://www.youtube.com/watch?v=oHEuCxOF7cE


          • 1 vote
            Auxi 21 juin 2015 03:27

            @lancelot

            les 35 heures ont fusillé les hopitaux

            Certainement pas, le royco, c’est le refus d’embaucher qui fusille les hôpitaux ! Un gouvernement de gauche digne de ce nom contraindrait par la force les hostos à embaucher !


          • vote
            La Plume La Plume 19 juin 2015 23:02

            Les réformes servent à privatiser tout ce qui était le privilège de l’Etat. Le Tafta arrive à grand pas, la nouvelle mise à jour de la France avec... bientôt on sera tous sous la coupe de l’oncle Sam.

            Donc bon, je veux bien les doléances, mais les réformateurs, sont très bien informés de vos conditions de travail de plus en plus insoutenables, tant pour vous que pour les patients.
            Ils savent déjà tout de votre quotidien. Inutile de continuer les plaintes... vous devez passer à l’action. Car les manifestations, depuis Sarkozy, ils le savent cela ne sert à rien, donc les vidéos sans doute encore moins.
            Eux avancent, avec la force légale de leur côté.
            Vous travailleurs de santé avez tout le reste. Je pense que l’équilibre joue en votre faveur encore faut il le montrer et ne pas quémander un peu plus de compréhension... les réformateurs ne font pas dans l’émotion. Ils conduisent des rouleaux compresseurs.


            • 4 votes
              zygzornifle zygzornifle 20 juin 2015 13:59
              Martin Hirsch n’a pas le temps de lire cette lettre car il compte son pognon cherche des placements rémunérateurs et calcule sa future mirobolante retraite .....

              • 1 vote
                volpa volpa 21 juin 2015 10:06

                Si elles ne sont pas heureuses qu’elles aillent pointer en usine.
                Souvent elles glandent dans les couloirs, les bureaux, etc.
                Tu es hospitalisé, tu sonnes depuis ton lit.
                Pour qu’elles arrivent ces feignasses, tu dois patienter.


                • vote
                  Mr.Kout 22 juin 2015 16:09

                  @volpa

                  toi au travail tu t arrete jamais,un vrai petit esclave ?

                  Mes sejour à l’hopital on toujours etaient parfait du coté humain, c’est plus dans la degradtion des infrastructure ou les voisins de chambre jamais content qui reclament un services client et sont les premiers fossoyeurs de notre systeme de santé que j’ai trouvé des désagrément.

                  Mentalité de client..

                  allez va engraisser les cliniques.


                • vote
                  L'autre émission L’autre émission 1er mai 2017 13:10

                  Un autre témoignage d’une infirmière https://www.youtube.com/watch?v=5ifIhQpLUpk



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mario du 38


Voir ses articles







Palmarès