• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Marion Maréchal Le Pen annonce son retrait de la vie politique

Marion Maréchal Le Pen annonce son retrait de la vie politique

Invitée d’Elise Blaise et de Martial Bild sur TVLibertés, le député de Vaucluse Marion Maréchal Le Pen confirme l’abandon de ses mandats et fonctions politiques.

 

Cet entretien exclusif, libre de droit, peut être repris tout ou partie à la condition de citer la « chaîne TVLibertés » sans autre mention.

 

Source : https://www.tvlibertes.com/2017/05/10/17129/marion-marechal-pen-annonce-retrait-de-vie-politique

 

 

Cet entretien exclusif, libre de droit, peut être repris tout ou partie à la condition de citer la « chaîne TVLibertés » sans autre mention.

► Retrouvez l'actualité de la WebTV sur notre site : http://www.tvlibertes.com/
► Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/tvlibertes
► Suivez ce lien pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tvlofficiel
► Faîtes un don pour soutenir le travail de TV Libertés : http://www.tvlibertes.com/don/
► Vous pouvez également faire un don directement via Facebook : 
https://www.facebook.com/tvlibertes/a...

 

Tags : France Politique FN Marion Maréchal-Le Pen



Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • vote
    Sylvain Sylvain 10 mai 13:15

    Un vrais coup dur pour le courant "liberal-conservateur" du FN dont elle était la principale figure. D’autant que la volonté de "degagisme" que cette élection a montré s’applique également à Marine Lepen. je crois que le temps des candidats qui se présente 3,4 fois aux presidentielles est terminés. A voir si elle recule pour mieux sauter ou si elle se met en retrait de la vie politique pour un temps long. 


    Timing étonnant quand même, elle aurait pu attendre un mois pour faire front dans la bataille des législatives... 

    • 7 votes
      Le corbeau de Port-Real Le corbeau de Port-Real 10 mai 14:04

      @Sylvain
      Elle sera dans la bataille des législatives, mais pas pour en reprendre pour 5 ans. Après les législatives, il y aura de toute façon l’épisode réglement de comptes à OK Corral. Le retrait temporaire de MMLP va limiter la fronde en interne et éviter que les journalopes continuent à exploiter la ligne de fracture imaginaire MMLP/FP pour opposer par presse interposée MLP et MMLP. 


    • 4 votes
      Joe Chip Joe Chip 10 mai 17:06

      @Sylvain

      Je pense plus à une pause tactique. Elle sait que le FN entre dans une zone de turbulences qui risque de faire imploser le parti ou tout au moins de perdre beaucoup d’influence dans la vie publique. Elle n’a rien à gagner à rester là à incarner l’égérie identitaire de service bloquée par sa tante.

      Et elle a bien choisi son timing pour montrer qu’elle s’en allait pour des raisons politiques (tout en disant évidemment le contraire).


    • 2 votes
      pegase pegase 11 mai 10:27

      Ils en sont toujours à croire que le FN résoudra nos problèmes avec l’UE  smiley

      C’est vraiment de l’ordre de la croyance, ça n’arrivera JAMAIS, non seulement le FN n’a jamais eu cette vocation, mais en plus ils pourrissent le débat sortie de l’UE, euro , Otan ... Chaque fois que j’évoque le Frexit avec des newbies, je me fais traiter de fâcho Lepeniste........

      Il y en a marre smiley


    • 2 votes
      Et Hop ! 11 mai 14:25

      @Joe Chip : Vous êtes incapable de penser que quelqu’un puisa avoir d’autres motivations que le calcul et l’intérêt ?

      Heureusement il y a toujours beaucoup de gens qui restent nobles.


    • 2 votes
      CoolDude 10 mai 13:19

      C’est dommage... Elle aurait peut être pu battre EM en 2022 ! > :)


      • 11 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 13:46

        @CoolDude
        "Elle aurait peut être pu battre EM en 2022 !"

        Non, elle aurait juste pu perpétuer la tradition Lepen consistant à faire perdre le camp souverainiste en liguant contre lui un "front républicain" constitué des 4/5e de la population. Jamais rien qui se nomme Lepen ou FN ou "parti Nazi" ou "Association des tortionnaires de chiots" ou encore "Les Enfants de Satan" ne gagnera la présidence de la France. Faut vraiment vous réveiller de cette illusion !


      • 4 votes
        yoananda yoananda 10 mai 13:58

        @Qaspard Delanuit
        "le camp souverainiste : Faut vraiment vous réveiller de cette illusion !"

        C’est clair.

        Mais Marine à commis 2 erreurs médiatiques : le débat, et la danse post défaite.

        Beaucoup prennent conscience qu’elle n’est pas le leader qu’il faut.

        Si les patriotes de la fermeture veulent gagner il faut qu’ils quittent le navire FN qui n’a pas prévu d’accoster.

        J’irais même plus loin c’est le FN qui doit se dissoudre : dans Front National il y a nation. Hors les français ne sont plus une nation, et surtout, ne veulent plus l’être, en dehors d’une minorité qui a gardé sa conscience raciale.

        Natio, du latin natio, fait référence à une origine commune, donc aux gaulois, à nos racines blanches helleno-romano-chrétiennes. La nation est anti-républicain par essence, anti-patriote.

        Nous ne sommes plus un état-nation, mais un simple état.

        Les français ne veulent plus de leur héritage génétique. Donc le front national doit devenir un front patriotique ou quelque chose dans ce genre. Sinon il sera toujours diabolisé à raison par la république.

        L’ethnie française doit disparaître. Du moins c’est ce que veulent beaucoup de français et le front "national" est un obstacle à cette disparition à profit de la patrie, notion beaucoup moins charnelle.

        Moi je considère qu’on ne peut pas être souverain sans être un peuple (au sens ethnique) mais ça me regarde, vous pouvez tenter le coup, on verra bien qui sera le plus souverain smiley


      • 3 votes
        Qiroreur Qiroreur 10 mai 14:17

        @yoananda
        "Donc le front national doit devenir un front patriotique ou quelque chose dans ce genre. Sinon il sera toujours diabolisé à raison par la république."

        Des mois que je le dis (je ne suis pas le seul non plus), la dimension raciale en moins* et que tu me réponds "mais non, on va tous crever". smiley


        * parce que comme le disait Bainville, le français est mieux qu’une race, c’est une nation.


      • 2 votes
        yoananda yoananda 10 mai 14:24

        @Qiroreur
        nation = natio = origine commune = ethnie = "sous partie" d’une race.

        La France n’est plus une nation, mais une idée, comme l’a dit Hollande (un idéal serait plus juste je pense), je suis d’accord avec lui sur ce point.

        Macron est un patriote (mondialiste) contre les nationalistes. Toi tu n’est pas nationaliste, tu es patriote souverainiste.

        Moi, je ne dis pas "on va tous crever", je dis le peuple (au sens ethnique) va crever. Mais vu que tu ne conçois même pas ce que c’est, ce sont des mots qui n’ont pas de sens pour toi. Tu n’a pas de conscience raciale, donc, forcément, un truc qui n’existe pas ne peut pas crever. Et moi je te réponds : TU (toi et bien d’autres) est la preuve que l’ethnie française est DEJA (ou presque) morte.

        Essaye de te dé-centrer de tes idées et tu comprendras ce que je te dis depuis tout ce temps smiley

        Moi j’ai parfaitement compris ce que tu dis, mais simplement, je parle d’autre chose.


      • 4 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 14:32

        @yoananda
        "Mais Marine a commis 2 erreurs médiatiques."

        Même en ne commettant aucune erreur, même avec un parcours absolument sans faute, ça ne changerait rien en définitive. Même avec le meilleur avocat du monde, Adolf Eichmann ne pouvait pas non plus gagner son procès et repartir libre et victorieux sous les acclamations de la foule. Le FN est une entité dont la véritable fonction est de condenser la mauvaise conscience de la France du XXe siècle : (guerre d’Algérie, collaboration) afin de pouvoir s’en départir et affirmer devant le monde entier "Ce n’est pas nous, ça ! Cette vilaine chose n’est pas la France, la France n’est pas raciste !" Le FN est le "méchant loup" ou le "croquemitaine" des contes pour enfants. Les Français utilisent ça pour se faire peur et pour exorciser leur démon historique. A chaque élection gagnée contre le FN, c’est la petite histoire de la victoire de la Résistance contre la collaboration qui se rejoue en psychodrame sur la scène médiatique, pour tenter de se convaincre qu’on est dans le camp du bien. Donc, c’est programmé d’avance : le FN doit perdre la partie, comme le loup doit être ridiculisé dans les contes. Le loup se fait tuer chaque soir par le chasseur dans la chambre des enfants à qui on raconte l’histoire du Petit Chaperon rouge. Macron était le petit chaperon rouge dans cette récente soirée électorale dont tout le monde connaissait la fin à l’avance, comme les enfants connaissent la fin de l’histoire qu’on leur raconte tous les soirs. Ou bien c’était le petit Pierre, de "Pierre et le loup". Même si le loup ne fait pas "d’erreur", le loup ne peut pas gagner, comprenez-vous ? 


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 14:34

        @yoananda
        "Macron est un patriote (mondialiste) contre les nationalistes."

        Je ne comprends pas le sens de la formule. Un patriote ne peut pas être mondialiste, sauf si le monde (la Terre) est attaqué par des extra-terrestres. 


      • 1 vote
        yoananda yoananda 10 mai 14:36

        @Qaspard Delanuit
        Oui.

        Ton point de vue "de l’étranger" est très intéressant, je n’y avais pas songé.

        Tu parles du structurel et moi du conjoncturel : les erreurs de Marine sont l’occasion de se débarrasser du FN.

        Bon, si je comprends bien ce que tu veux dire, c’est que peu importe qui prendre la place, il reprendra la rôle, c’est ça ?

        La ... je ne sais pas. C’est en effet très possible, mais dans ce cas, c’est à Qiroreur qu’il faut le dire, pas à moi smiley lol


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 14:42

        @yoananda

        Le mot nation a une étymologie complexe et même confuse. En gros, c’est une population qui se trouve quelque part à un moment. Il n’y a pas de connotation raciale attachée au concept. 

        http://www.cnrtl.fr/etymologie/nation


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 14:42

        @Qaspard Delanuit
        Tu n’es pas le seul à ne pas comprendre.

        Soit j’ai un bug mental, soit je m’exprime mal, soit ... vous faites un blocage sur cette notion.

        Pour l’instant, je pars sur la 3ème options.

        Macron se déclare patriote.

        Oui je sais, c’est Macron, c’est du blabla, etc...

        Mais je pense qu’il a raison.

        Je pense qu’on peut être patriote et estimer qu’il est dans l’intérêt de la France et des français de s’ouvrir aux marchés, aux africains, à l’islam parce que ça nous enrichit. Vu que la France à un système social résistant, des entreprises performantes (TGV, Concorde, tour Eiffel, Louvre, etc...) que ce n’est pas une race, qu’on est laïque ... rien ne s’oppose à cette ouverture.

        Je veux bien changer mon vocabulaire, mais je pense vraiment que les Macrons et autres sont des patriotes. Je ne vois rien dans leur discours ou leurs ACTIONS qui s’y oppose.

        Peut-être j’ai loupé un truc.


      • 1 vote
        Qiroreur Qiroreur 10 mai 14:43

        @yoananda
        "Mais vu que tu ne conçois même pas ce que c’est, ce sont des mots qui n’ont pas de sens pour toi. Tu n’a pas de conscience raciale, donc, forcément, un truc qui n’existe pas ne peut pas crever. Et moi je te réponds : TU (toi et bien d’autres) est la preuve que l’ethnie française est DEJA (ou presque) morte."

        Détrompes-toi, je t’ai parfaitement compris. C’est juste qu’effectivement je ne considère pas le critère racial comme central. Je ne dis pas que ça ne compte pas, je dis que ça ne fait pas tout. Tu as du mal à accepter la France de 2017 telle qu’elle est en partie désormais ce qui se conçoit parfaitement. L’angoisse identitaire est naturelle, je dirais même que le racisme l’est. Mais de là à en faire une névrose... 

        Sinon, non, au sens pratique, concrète du terme, mon ethnie n’est pas morte. Par contre je t’accordes que j’ai fait le deuil de la France des années 60, le principe même du deuil étant l’acceptation de la disparition et espère éviter ce que certains appellent de manière totalement irresponsable de leurs vœux. Mais si ce n’est pas possible, s’il y a vraiment fracture alors je dirai "ce défaitiste de Yoananda avait raison" ! Allez, pense printemps un peu smiley


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 14:45

        @Qaspard Delanuit
        il y a une connotation "raciale" (ethnique serait plus exact) de part l’ethymologie, et de part son usage chez les "nationalistes" actuels.

        C’est aussi la distinction que font les politiciens, donc, j’en déduis que c’est l’usage courant, bien que la définition académique soit en effet plus confuse.

        Cependant, si je mot nation n’est pas le bon j’en choisirais un autre, car je refuse qu’il n’existe aucun mot pour parler du peuple au sens génétique du terme et de ce qui en découle en terme d’organisation politique.


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 14:52

        @yoananda
        "Bon, si je comprends bien ce que tu veux dire, c’est que peu importe qui prendre la place, il reprendra le rôle, c’est ça ?"

        Non, pas exactement. Le FN est une anecdote névrotique dans l’histoire politique française, un moyen de se rejouer le grande acte de la libération de la France de son occupant intérieur (c’est pour ça qu’il faut à chaque fois reparler un peu de Pétain et du gouvernement de Vichy). C’est la figure inverse de celle du sauveur De Gaulle. Je pense que ce parti et son rôle disparaîtront avec la mort du vieux Lepen (la mort du loup). C’est très bien ficelé, tout ça. Ca n’enlève rien à la sincérité et au courage de certains cadres et militants, ni à la pertinence des arguments, ce n’est pas le problème, tout se joue dans l’inconscient et les Français ne s’en rendent pas compte. 


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 14:53

        @Qiroreur
        Moi je dis :

        les France des années 60 est morte et enterrée (par toi même d’ailleurs, qui ne souhaite pas y revenir).

        je dis :

        l’ethnie française est mourante, biais d’extrapolation de 20/30 ans : elle est déjà morte car elle ne pourra pas renaître, elle est dissoute. Mais bon ... on ne sait pas ce qui peut se passer, sauf que je ne vois pas de volonté de la faire renaître (par toi même d’ailleurs entre autre, car cela supposerait une conscience raciale).

        je dis :

        la France en tant qu’état-nation souveraine est déjà morte (nous ne sommes plus une nation, ni souverains, et l’état s’effrite, ça fait 2,5 sur 3). Est-ce qu’on peut la ressusciter ? dans l’absolu oui, mais pas par le patriotisme ou le souverainisme. 

        je dis :

        la France, en tant que peuple au sens "politique" (et non ethnique) n’est évidement pas mort. La France au sens patrie, n’est évidement pas mort. La France au sens linguistique n’est évidement pas mort.

        Mais ces France la ne sont que des coquilles pour moi. La "chair" (au vrai sens charnel) est déjà morte (cf le 2ème je dis).


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 14:54

        @yoananda
        "Cependant, si je mot nation n’est pas le bon j’en choisirais un autre, car je refuse qu’il n’existe aucun mot pour parler du peuple au sens génétique du terme et de ce qui en découle en terme d’organisation politique."


        Le mot "race" est le plus adapté pour parler de ça. La race, c’est le sang, la famille. 

        Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1480 rasse « ensemble des ascendants et des descendants d’une même famille, d’un même peuple » (Myst. Viel Test., éd. J. de Rothschild, t. 1, p. 162, 4270) ; id. race (ibid., t. 4, p. 311, 34208 : Destruyt sera, luy et sa race) ; 2. 1549 « rejeton, postérité »


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 15:05

        @Qaspard Delanuit
        quelque soit les mots que je choisis il y a toujours quelqu’un à qui ça ne plais pas !

        Tu va me dire qu’il y a des dicos : oui mais il y a l’usage courant et les dicos sont parfois très vagues ou incomplets ou pas d’accord entre eux.

        La race c’est une expression généralement acceptée au niveau "continental" et non pas au niveau national.

        L’ethnie c’est plus petit et en France par exemple on aurait plusieurs ethniques de race blanche (3 ou 4 majoritaires).

        Peuple serait "politique".

        Nation trop vague.

        Etc ...

        Moi je parle de "population" au sens génétique des populations, c’est à dire un groupe qui a tendance à se reproduire entre eux, qui façonne un pool génétique au fil du temps, qui se reconnaît par son phénotype particulier, qui à une distance génétique moindre faible comparée aux autres peuples (bien entendu distance génétique plus grand quand on change de race). Ce sont des clusters, cf les haplogroupes.

        Le mot nation est ce qui s’en rapproche le plus et vu qu’il y a le mot le patrie pour retirer la connotation charnelle, c’est très bien ainsi.


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 15:06

        @Qaspard Delanuit
        sinon je suis censé dire quoi ? "race française" ?


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 15:12

        @yoananda
        "Mais ces France la ne sont que des coquilles pour moi. La "chair" (au vrai sens charnel) est déjà morte (cf le 2ème je dis)."

        Perso, je ne refuse pas du tout la composante raciale d’une nation, mais je n’en fais pas l’alpha et l’omega non plus. Par exemple, je ne vois pas de différence raciale entre un Belge, un Suisse et un Français, et pourtant ils ne font pas partie de la même nation. Je connais aussi à l’inverse des asiats (par exemple) qui sont des Français (patriotes, nationalistes, prêt à sa battre pour la France, pleins de défauts très français même, etc.) En même temps (comme dit l’autre), peut-être qu’une tendance raciale majoritaire est aussi nécessaire pour maintenir une identité nationale et que ce n’est qu’à cette condition biologique qu’il est possible qu’une entité France soit "réelle" et puisse à partir de là assimiler culturellement (et biologiquement par mariage) des éléments étrangers en petites quantités. Par exemple, il est possible qu’un peu de sang étranger enrichisse une race mais que beaucoup de sang étranger la détruise. Je ne sais pas mais pourquoi pas... Ce sont des choses qu’il est interdit de penser, on ne peut donc pas lire d’études à ce sujet ! 


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 15:15

        @yoananda
        "sinon je suis censé dire quoi ? "race française" ?"

        "Allez directement en prison, ne passez pas par la casse départ, ne touchez pas 20 000."   smiley

        En fait, la réalité est compliquée à décrire, donc les mots ne sont pas simples pour la dire ! Comme en plus certains mots sont interdits !!!


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 15:28

        @Qaspard Delanuit
        "Perso, je ne refuse pas du tout la composante raciale d’une nation, mais je n’en fais pas l’alpha et l’omega non plus."

        C’est l’alpha, que tu le veuilles ou non, en France du moins smiley

        Les français, belges et autres européens sont de même race (caucasoïde) donc c’est normal que tu ne voies pas de différence raciale ! lol C’est un peu la définition smiley

        Les races n’ont pas une frontières précise, pas plus que les genre, ça ne veut pas dire qu’on ne sait pas les reconnaître : ce n’est pas parce que Caroline Fourest est entre l’homme et la femme qu’on ne sait pas voir et reconnaître une femme féminine. Pareil pour les races, pareil pour les peuples (dont un peu d’ailleurs retracer génétiquement les migrations, c’est donc bien qu’on peut les identifier via leur génome).

        Quand je parle de peuple français au sens génétique, évidement, il ne s’agit pas d’un machin figé dans le temps. Bien sûr qu’il y a des apports extérieurs, bien sûr qu’il y a des asiats parfaitement français, et que le pool évolue dans le temps grâce à ces apports (c’est pareil pour tous les peuples partout). Mais la, en ce moment, ce n’est pas ce qui se passe, ce n’est pas une évolution, c’est une disparition, à la fois génétique et culturelle. C’est de la démographie, rien d’autre.

        Ça réponds à la question de l’omega smiley

        Moi, je soutiens qu’il faut en effet un majorité pour maintenir une identité. Je soutiens même qu’il faut une majorité ethnique (cf la fameuse phrase de De Gaule) pour maintenir une unité politique ... non dictatoriale. Plus il y a homogénéité plus on va tendre vers l’anarchie (au sens noble).

        Oui, il y a des études sur le sujet, les anglos sont moins frissonneux que nous sur le sujet. Comme ils sont ouvertement multi-culti et multi-raciaux, c’est beaucoup moins tabou.

        Tiens, jettes un oeil ici : https://heartiste.wordpress.com/diversity-proximity-war-the-reference-list/


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 15:38

        @yoananda
        "Les français, belges et autres européens sont de même race."

        Et pourtant il ne sont pas de la même nationalité. Donc la race ne définit pas à elle seule la nation, même si on ne peut raisonnablement nier qu’elle y tient une part importante. 


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 15:41

        @Qaspard Delanuit
        ben oui, j’ai jamais dit que la race définissait la "nationalité", je parle d’ethnie pour ça (mais l’ethnie c’est le cran en dessous encore : race > nation > ethnie).

        Je parle de conscience raciale pour les français car en Europe on fait partie de ceux qui l’ont perdue (mais à l’est ils l’ont encore).


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 15:48

        @yoananda
        C’est pas seulement qu’on l’a perdue, c’est que c’est un tabou. Prononcer le mot race = exclusion sociale. Voir le cas de N. Morano. 


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 16:13

        @Qaspard Delanuit
        comme je l’ai dit, je considère que la race, l’ethnie, c’est l’essence, la substance, le résumé, la synthèse, de milliards d’années d’évolution de la vie sur terre.

        La conscience raciale est l’une des composantes de notre être les plus précieuses, bien plus précieuse à mon sens que de se réclamer de telle ou telle institution (républicain par exemple) qui ne sont que des construction qu’on peut faire et défaire à grès de nos désirs du moment.

        (bien qu’il y ai une filiation idéologique / mémétique intéressante aussi, je ne le nie pas)

        Je ne dis pas que c’est la seule composante, il y a "la vie" en général, qui nous relie à tous les êtres vivants de la planète et peut-être même d’autres planètes. Il y a la matière qui nous relie à tous l’univers, et même à ce qui n’est pas vivant.

        Il y a l’esprit, la conscience, qui nous relie au sacrée.


      • vote
        jeanpiètre jeanpiètre 10 mai 16:13

        @Qaspard Delanuit
        en parlant d’avocat, le débat ridicule avec l’EMmerdeur m’a surtout démontré que Marine le pen est une très mauvaise avocate, mis à part mettre à vendre ses relations venant du fn et de ses barbouzes , on voit mal ce qu’elle peut apporter à un cabinet d’avocat, elle est profondément nulle


      • vote
        Ozi Ozi 10 mai 16:17

        @Qaspard Delanuit :"C’est pas seulement qu’on l’a perdue, c’est que c’est un tabou"

        Tabou ou inapproprié au vu de nos connaissances, notamment en génétique ?

        La notion de race est née du racialisme au 19ème siècle, héritant des mêmes méthodes de classification que la zoologie or les différences génétiques entre des groupes humains sont minimes en comparaisons des races animales..

        Par ailleurs, aucune différence génétique n’explique des différences de comportements ou de cultures.


      • 3 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 16:34

        @Ozi
        "Tabou ou inapproprié au vu de nos connaissances, notamment en génétique ?"

        C’est évidemment tabou. Beaucoup de termes sont inappropriés ou désuets sans pour autant que les bien-pensants en soient "choqués" quand ils l’entendent ou qu’une personne qui en fait usage soit aussitôt exclue de son parti politique par exemple. 


      • 2 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 mai 16:41

        @Ozi
        "Par ailleurs, aucune différence génétique n’explique des différences de comportements ou de cultures."

        Aucun facteur isolé n’explique à lui seul des différences de comportements ou de cultures. Ces différences ont de nombreuses causes combinées difficiles à démêler et à proportionner. Néanmoins, il est peu probable que les différences génétiques, qui reflètent l’adaptation de l’espèce à certaines conditions du milieu d’existence (climat, nourriture, bactéries, etc.), ne jouent aucun rôle dans les comportements et les habitudes ! 


      • vote
        yoananda yoananda 10 mai 17:09

        @Ozi
        "tabou ou inapproprié au vu de nos connaissances, notamment en génétique ?

        La notion de race est née du racialisme au 19ème siècle, héritant des mêmes méthodes de classification que la zoologie"

        C’est vrai, aujourd’hui on utilises la classification cladistique, qui invalide les concepts de poissons et de reptiles, pourtant, que je saches, les poissonneries existent toujours et tout le monde comprends ce que ça veut dire de manger du poisson !

        C’est pareil pour les races, les scientifiques n’utilisent plus ce concept imparfait (de même qu’espèce d’ailleurs, la biologie est plus complexe que nos petites cases), mais il n’en reste pas moins que dans l’usage courant tout le monde comprends de quoi il s’agit : quand 2 noirs font un bébé, il en sort un noir et pas un blanc. La race n’est pas une construction culturelle.

        "or les différences génétiques entre des groupes humains sont minimes en comparaisons des races animales.."

        "Minime" ça ne veut rien dire en biologie. Nous avons peu de différences avec les chimpanzés (98.8% du génome en commun). Même avec la même génétique, on peut avoir des êtres différents à cause du microbiome d’ailleurs.

        Les hommes et femmes ne sont pas très différents du point de vue génétique, mais pourtant très différents en terme de comportement.

        "Par ailleurs, aucune différence génétique n’explique des différences de comportements ou de cultures."
         
        Pas directement c’est vrai, on ne sait pas dire tel gène provoque tel trait culturel, mais on s’en fou des différences de cultures, il y a des différences biologiques. La puberté arrive plus tôt chez les noirs, de même que l’accouchement. Ils ont plus de testostérone, un volume cranial plus faible en proportion du corps, etc...
        Il y en a des tonnes de différences, et ensuite au sein d’une même race tu as encore des variations par ethnies.
         
        La culture dépends au moins en partie de la biologie et de l’environnement... je dis "au moins", il y a sûrement d’autres facteurs.
         
        Une chose est sûre : toutes les différences ne sont pas strictement culturelles. La biologie ça joue un rôle, exactement comme chez les chiens.

        @Qaspard
        tu vois, la, on a affaire à un cas de conscience raciale détruite, et non pas taboue.


      • vote
        Ozi Ozi 10 mai 17:53

        @Qaspard Delanuit :"Beaucoup de termes sont inappropriés ou désuets sans pour autant que les bien-pensants en soient "choqués" quand ils l’entendent ou qu’une personne qui en fait usage soit aussitôt exclue de son parti politique par exemple. "

        Toujours en guerre contre la bien-pensance smiley

        Pourtant dans cette exemple là, je pense que ce n’est pas tant les termes utilisés que la personne qui les utilise et à destination de qui elle les utilise, une élue de la République n’est pas une citoyenne lambda, encore moins en campagne avec des visées électorales, je ne pense pas non plus que la frange électorale visée soit la plus finaude sur ces thématiques, ceci expliquant à mon sens le pourquoi d’une telle levée de bouclier plus que les termes en eux-mêmes...

        Quand à son exclusion du parti, lorsqu’une hyène est blessé les autres hyènes lui font la fête, c’est le milieu qui veut ça, et tout les prétextes sont bons..


      • 1 vote
        pegase pegase 10 mai 18:45

        @Qaspard Delanuit

        @yoananda

        Les français, ne sont pas une race ni une ethnie, mais des gens un peu idiots qui malgré les fortes taxes, malgré les très fortes charges sociales, malgré le taux d’imposition élevé, s’entêtent à vivre en France contre vents et marées, alors qu’il y a des tas d’autres pays où la vie est bien plus facile ...

        J’ai des tas de potes qui vivent à l’étranger, dans divers pays, pour rien au monde ils reviendraient vivre en France ...


      • 3 votes
        Ozi Ozi 10 mai 19:21

        @pegase :"Les français, ne sont pas une race ni une ethnie, mais des gens un peu idiots qui malgré les fortes taxes, malgré les très fortes charges sociales, malgré le taux d’imposition élevé, s’entêtent à vivre en France contre vents et marées, alors qu’il y a des tas d’autres pays où la vie est bien plus facile"

        Mais qu’est-ce qui te retient, mets les voiles et bonne chance vers le pays de tes rêves, par contre, pas question de revenir te faire soigner en France ou d’y scolariser ta progéniture par exemple, faut pas déconner non plus, faut assumer tes choix idéologiques..  smiley


      • vote
        CoolDude 10 mai 20:24

        @Qaspard Delanuit

        "Non, elle aurait juste pu perpétuer la tradition Lepen consistant à faire perdre le camp souverainiste en liguant contre lui un "front républicain" constitué des 4/5e de la population. Jamais rien qui se nomme Lepen ou FN ou "parti Nazi" ou "Association des tortionnaires de chiots" ou encore "Les Enfants de Satan" ne gagnera la présidence de la France. Faut vraiment vous réveiller de cette illusion !"

        En plus, elle fait trop blonde... !

        Mais bon, place à la jeunesse !!! C’est pas ça, l’idée ?

        Et siii on l’envoyait au FMI, ça lui ferait une superbe crédibilité mondiale !!! Non ?


      • 1 vote
        Qiroreur Qiroreur 11 mai 08:49

        @yoananda
        "Je pense qu’on peut être patriote et estimer qu’il est dans l’intérêt de la France et des français de s’ouvrir aux marchés, aux africains, à l’islam parce que ça nous enrichit."

        S’ouvrir aux marchés n’implique pas de dissoudre la France dans le magma euro-atlantique. Macron n’est pas un patriote. Je vois ce que tu veux dire et peut-être qu’il pense sincèrement (d’ailleurs c’est probablement le cas de nombreux européistes) qu’il est dans l’intérêt de la France de s’ouvrir. Sauf qu’on ne s’ouvre pas au monde ici, c’est notre pays qui disparaît. Un patriote ne peut pas accepter que son pays soit ouvert à tous les vents, de même que le propriétaire d’une maison n’accepterait jamais que sa porte n’ait pas au moins un verrou. Je ne suis pas le seul à ne pas comprendre ta définition très singulière du patriotisme...


        "les France des années 60 est morte et enterrée (par toi même d’ailleurs, qui ne souhaite pas y revenir)"

        Je n’ai jamais dit que je ne souhaitais pas y revenir. J’ai dit que ça n’avait plus de sens aujourd’hui. Il n’existe pas de bouton magique permettant de remonter dans le temps. Quant à ma responsabilité personnelle, il est un peu absurde de la mettre en cause (on ne se connait pas) 


        "la France en tant qu’état-nation souveraine est déjà morte (nous ne sommes plus une nation, ni souverains, et l’état s’effrite, ça fait 2,5 sur 3). Est-ce qu’on peut la ressusciter ? dans l’absolu oui, mais pas par le patriotisme ou le souverainisme. "

        Alors comment ? Je me souviens que tu m’avais répondu sur une question liée "la solution c’est l’action", formulation qui sonnait bigrement comme un mauvais slogan de campagne... 

        Je vais aiguiller la réponse... Toi qui affirme ne vouloir vivre qu’avec des gens qui te ressembles, penses-tu que la ségrégation sur des critères raciaux soit une solution à grande échelle pour faire renaître "la France en tant qu’état-nation souveraine" ? Si oui, et selon la même logique, feras-tu comme ces gens qui refusent de se faire soigner par un médecin du sexe opposé ? 


      • vote
        yoananda yoananda 11 mai 09:54

        @Qiroreur
        "S’ouvrir aux marchés n’implique pas de dissoudre la France dans le magma euro-atlantique."

        Certes. Mais bon, on va pas refaire un nième débat pro-anti UE/Euro... dans l’ensemble les français s’en foutraient totalement si ce n’était pour le chômage.

        Mais on peut aborder la question différemment histoire de ne tourner en rond : qu’est-ce qui serait différent au juste hors de l’eurotlantique ? On aurait toujours eu les socialo au pouvoir avec de l’immigration à fond les ballons, et oui, c’est vrai, on aurait pu dévaluer ...

        C’est ça le soucis ? ne pas pouvoir dévaluer nous directement ? de devoir passer par la BCE ou ses rachat d’oblig ?

        "Alors comment ?"

        J’ai dit "dans l’absolu", c’est à dire, s’il y avait une vraie volonté. Ou si un miracle se produisait. Mais hors de ça ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TV Libertés

TV Libertés
Voir ses articles







Palmarès