• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon, la campagne d’un insoumis

Mélenchon, la campagne d’un insoumis

La campagne présidentielle 2017 de Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, ne ressemble à aucune autre dans le paysage politique contemporain. Gilles Perret, réalisateur de “La Sociale” et des “Jours heureux”, a suivi Jean-Luc Mélenchon pendant trois mois au cœur de sa campagne présidentielle. Il en a tiré un documentaire de 52 minutes diffusé sur Public Sénat. 
 

 

Un film d’1h30 est à paraître en janvier en salles. La version longue sera plus politique, plus humaine et cinématographique.

Z'oreil pei la glace

Tags : Jean-Luc Mélenchon France Insoumise



Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • 2 votes
    VoixCommuniste 3 août 15:13

    La campagne d’une marque avec l’emballage sans le contenu qui va avec.


    • 1 vote
      raymond raymond 6 août 20:55

      @VoixCommuniste
      a oui ! parce que Laurent a du contenu ?


    • 8 votes
      maQiavel maQiavel 3 août 16:41

      J’avais bien aimé les documentaires « la sociale » et « les jours heureux ».

      Celui-ci n’est pas mal non plus, il faut dire que Mélenchon avait fait une campagne exceptionnelle et à la fin, avec sa montée fulgurante dans les sondages, voir la presse et les marchés s’affoler à l’éventualité d’un second tour MLP vs JLM était plutôt amusant. Dans le documentaire vers 37 au minuteur, lorsque le journaliste lui demande s’il le sent bien avec sa montée dans les sondages, il répond « attendez, laissez passer encore deux jours, et le parti de l’ordre et du fric va se mettre en ordre de bataille, ils vont tous me tomber dessus », c’était bien vu car deux jours plus tard les polémiques grotesques sur l’Alba et Chavez sortaient …

      Dans tous les cas, qu’on aime ou pas le bonhomme, il a fait une superbe campagne, il a réussit à faire le spectacle pour capter l’attention des masses sans le laisser prendre le pas sur le sérieux et ses propositions de fond, cette réussite est au crédit du personnage Mélenchon qui ne laisse pas indifférent (on l’aime ou on le déteste, parfois les deux selon les jours) mais aussi au crédit de son équipe de campagne (et bien sur du mouvement FI). Il a bien corrigé ses errements de 2012 en ne s’adressant plus à la gauche mais « aux gens ».

      Bon documentaire. 


      • 5 votes
        Ozi Ozi 3 août 20:58

        @maQiavel :"il faut dire que Mélenchon avait fait une campagne exceptionnelle et à la fin, avec sa montée fulgurante dans les sondages, voir la presse et les marchés s’affoler à l’éventualité d’un second tour MLP vs JLM était plutôt amusant."

        Il me semble que tu fais une erreur d’appréciation là, ce n’est pas un impossible second tour MLP/JLM qui a affolé la presse et les marchés, la faculté maîtrisée à faire monter et descendre l’épouvantail FN pour assoir une légitimité dès le premier tour n’est plus à démontrer, c’est un second tour Macron/Mélenchon (avec l’élimination de l’épouvantail) qui les térrorisaient, imaginer les classes populaires ne plus perdre leur vote avec le FN et venir renforcer logiquement, au vue du programme et de l’idéologie, la FI, là était l’angoisse.. On se souviendra, à deux semaines du scrutin, l’unique sorti de Hollande contre qui ? Le FN ? Bien sur que non, surtout pas, une seule phrase de l’ancien président : "Mélenchon est un dictateur pas un démocrate" .. La suite on la connait  smiley


      • 2 votes
        karibou karibou 3 août 22:41

        @Ozi
        melenchon est un dangereux konnard , dans lequel se retrouvent tous les frustrés de la sodomie pour tous , dont le seul objectif est de détruire la France, à commencer par l’ islamiser !


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 3 août 23:34

        @Ozi
        ce n’est pas un impossible second tour MLP/JLM qui a affolé la presse et les marchés

        Si quand même car ces entités réagissent aux sondages et pour eux c’était le pire des scénarios car il faisait avec certitude de JLM le président. Par contre, face à Macron , il était perdant. 

        Il faut se rappeler qu’à un moment donné, les quatre premiers étaient dans un mouchoir de poche et aucun scénario de second tour entre ces candidats n’était farfelu à en croire les sondages

        Il n’y avait pas à paniquer face au FN car comme tu le dis, c’est un parti épouvantail qui n’a pas d’autre destin que celui d’être un taureau dans une arène. Si le FN était au second tour, la question était de déterminer qui se chargerait de la mise à mort ? Et si la réponse était Melenchon, cela aurait été pour ces entités une catastrophe. 


      • 2 votes
        guepe guepe 3 août 23:51

        @maQiavel

        Il a introduit surtout les bases d’un mouvement totalitaire surtout avec culte du chef, recherche permanente d’un agent extérieur pour expliquer les échecs, stigmatisation d’une communauté ( les riches, les patrons ) ," éducation" du peuple , délimitation de ce qui est "superflu" et ce qui ne l’est pas, intervention étatique à tous les niveaux, L ’Etat étant vu comme le seul pouvant protéger le "petit peuple", le privé comme étant quelque chose dont il faut absolument se protéger, interdiction de certaines pensées....

        Or, on peut se passe de l’Etat. Pour donner un exemple, Mélenchon fustigeait les prépas obligatoire en médecine ( ce qui est faux d’ailleurs ) en voulant les interdire et traitaient ces études , d’études pour riches. Les prépas privées en médecine et la piètre qualité des supports de cours de médecine, ne permettait pas à ce qui n’avait pas les moyens de se payer une prépa de vraiment réussir le concours de première année.. En plus , comme il faut que tous les élèves est une "meme chance de réussite", les questions qu’on pouvait pauser aux profs sont très réglementés, qui ne sont d’aucun secours alors.

        Mais une solution a été trouvé, le Tutorat. C’est en gros des étudiants en médecine de 2ème et 3ème année qui remplace les activités qu’organisaient les prépas par des colles, concours blancs, parrainages, Livres détaillant tous à savoir, les rendant obsolètes dans nombre de lieux. ( mais elle innovera : Concours + ,....). Et tous ça , gratuitement.

        Tutorat finançait grace à des partenariats avec des organismes privées, qui consiste en gros à leur faire un peu de pub.

        Et voilà comme une "injustice" a pu etre réglée sans recours étatique et par la simple bonne volonté des gens et d’organismes privées. Une intervention étatique consistant en plus par un nivellement par le bas ( interdiction des prépas smiley ).


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 4 août 00:31

        @guepe

        Ton com est trop caricatural pour qu’une réponse circonstanciée lui soit opposée. Le problème c’est que si j’essaie de déconstruire ces caricatures, ça donnera l’impression d’un dialogue anti vs pro dans lequel je jouerais malgré moi le rôle du pro-Melenchon (ce que je ne suis pas).

        Sinon, pour répondre de façon impersonnelle, quand tu dis qu’on peut se passer de l’Etat, oui dans certains domaines mais pas dans d’autres. Le « tout Etat » ne serait n’est pas tenable évidemment (et personne en France ne propose de recréer une nouvelle union soviétique à ce que je sache smiley  ) mais le « tout privé » non plus. Il y’a un équilibre à trouver et pour ça il faut faire la part des choses. Je trouve que la théorie de l’Etat des libéraux est très mauvaise par ailleurs, tout est mélangé : Etat, administration, collectif etc.

        Il faut se méfier des formules libérales toute faites (en occurrence celle –ci pourrait aussi être prononcée aussi par un anarchiste), qu’on le veuille ou non l’Etat est une nécessité dans beaucoup de domaines et ce n’est pas demain la veille qu’il disparaîtra …

        Sinon ce que tu dis sur le tutorat est intéressant , je considère simplement qu’il n’y a pas assez de médecin et il faut admettre les candidats en fonction des besoins , de ce point de vue là , la question du nivellement ne se pose pas , il ne sert à rien pour une collectivité d’avoir une super élite soignante quand on a concomitamment des déserts médicaux , il faut trouver la bonne formule pour que les places vacantes soient remplies par des médecins formés en France , et ça , c’est une question politique qu’on ne peut pas résoudre sans l’Etat ( je ne dis pas que la proposition de Melenchon est bonne ou mauvaise , je n’ai pas étudié le sujet dis par contre que pour déterminer cette finalité et mettre les moyens pour y parvenir ,à un moment donné il faut passer par l’Etat) … 


      • 1 vote
        guepe guepe 4 août 00:51

        @maQiavel

        Evidemment que c’est caricatural, je n’ai pas le temps de détailler. Sur le cute du chef,, je sais bien que les insoumis veulent tout d’abord se réclamer d’un mouvement et mélenchon prétends ne pas vouloir etre chef mais la réalité est que mélenchon est incritiquable sur quelque plan que ce soit , que ce soit son passé ( utilisation de sa réserve parlementaire, record du nombre d’erreur au parlement européen,...) ou meme la plus petite anecdote ( salade végétarienne aux crevettes ) . Les affiches durant le premier tour des législatives, avec un Mélenchon au visage gigantesque en sont le reflet.

        Evidemment, la police, la justice n seraient se passer d’un état mais je dis simplement que la solution a bien des problèmes peut se trouver sans devoir passer par un organisme gouvernemental. On pourrait par exemple lutter contre la criminalité si il n’était pas aussi risqué pour un citoyen de se défendre, plutot que d’attendre la police arrivé 10 minutes plus tard.

        Les places augmentent d’années en années en médecine, et sont fixées par l’Etat. Les déserts médicaux sont aussi des déserts boulangers, éducatives , sportives,.... Tout disparait dans ces régions.

        La baisse est du au NC fixé par l’Etat qui était trop bas., selon le credo " moins de médecins = moins de prescriptions= moins de remboursement". En fait, on prévoit que la population médical va réaugmenter aux alentours de 2020. Et il faut pas oublier que pour former les médecins, il faut des stages. Or , si le nombres de candidats en médecine a augmenté, ce n’est pas vraiment le cas des capacités de formation des hopitaux, au budget tellement maigre qu’ils ne remplacent meme plus leurs secrétaires.

        Et si, ça sert d’avoir une élite super médicale, parce que je vois pas l’intéret d’envoyer des médecins qui pourraient faire du mal à leurs pateints, surtout dans un contexte du renforcement des actions juridiques que peuvent entreprendre les patients sur les médecins.

        On a laissait les politiques décider combien de places il y aura par année. Et la seule chose qui les a intéressé , c’est de réduire le budget, avec la complicité des corporations de médecins qui ne se sont pas opposés plus que ça au début. On peut très bien se passer d’eux, tous les outils qui permettent d’étudier l’évolution de la démographie médicale sont accessibles sans devoir passer par un député ou ministre.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 4 août 01:06

        @guepe

        Sur Melenchon, je passe, je n’ai pas envie de passer ici pour son défenseur.

        Et si, ça sert d’avoir une élite super médicale, parce que je vois pas l’intéret d’envoyer des médecins qui pourraient faire du mal à leurs pateints

        ------> Non, de mon temps, pleins de Français allaient faire leurs études en Belgique pour avoir raté ou pour éviter le système de sélection français (je ne sais pas si ce phénomène existe encore) et beaucoup y réussissaient plutôt bien et sont devenus d’excellents médecins.

        Avoir de bon médecins est utile (et un bon médecin ne fait pas de mal à ses patients) par contre avoir une super élite en nombre restreint alors qu’il y’a des déserts médicaux n’a pas de sens alors qu’il est tout à fait possible d’avoir de bon médecins et de répondre aux besoins.

        Je ne dis pas qu’il faut accepter tout le monde mais qu’il faut accepter en fonction des besoins, la nuance est de taille , ça ne veut pas dire accepter des candidats qui deviendraient de mauvais médecin.

        Les déserts médicaux sont aussi des déserts boulangers, éducatives , sportives,.... Tout disparait dans ces régions.

        ------> Et c’est pourquoi l’Etat doit jouer un rôle.

        -si le nombres de candidats en médecine a augmenté, ce n’est pas vraiment le cas des capacités de formation des hopitaux, au budget tellement maigre qu’ils ne remplacent meme plus leurs secrétaires.

        ------> Là aussi.

        -On peut très bien se passer d’eux, tous les outils qui permettent d’étudier l’évolution de la démographie médicale sont accessibles sans devoir passer par un député ou ministre.

        ------> La question n’est pas les politiques mais LA politique. Sinon qui décide, par quel mécanisme et comment ? Qui paie ? Tu peux tourner ça dans tous les sens mais c’est une question qui touche la collectivité et c’est à elle de décider par l’intermédiaire des institutions et des représentants qu’elle désigne … 


      • 4 votes
        capobianco 4 août 08:26

        @guepe

        "Incritiquable", pas plus ni moins que quiconque sur le plan personnel et pour l’avoir soutenu, je vous affirme que nombreux de la FI sont critiques sur certains aspects de sa "carrière" mais ce n’était pas le sujet, non ?

        " Sur le cute du chef,, je sais bien que les insoumis veulent tout d’abord se réclamer d’un mouvement et mélenchon prétends ne pas vouloir etre chef mais la réalité est que ......." . Vous êtes certain de cette "réalité" que vous avancez ?

        Les preuves de ce que vous affirmez sur JLM sont donc cette affiche avec son portrait "gigantesque", ou sa salade aux crevettes ? Cela vous parait évident ??!!!

        Pour la campagne, vous remarquerez que c’est un collectif qui gère et oriente en fonction de l’avancée. Ni lui, ni son entourage, ni les militants de la FI n’ont cultivé un quelconque "culte" du candidat. Dans tous les meetings, jamais son nom n’a été scandé. Bien sûr qu’il était le plus à même d’être le candidat par sa personnalité et sa capacité d’entrainement mais seuls ses détracteurs le voient comme un "chef" et ses soutiens comme des "admirateurs".

        Ce que j’ai vu de la FI ce sont des gens soutenant un programme que défendait JLM, programme qui est l’œuvre de millier d’entre nous. Il n’y a pas d’homme providentiel, JLM était et est celui qui possède le charisme et les mots pour convaincre et rassembler, c’est bien ce que démontre ce film. Evidemment il a énormément apporté au mouvement personne ne peut dire le contraire, mais personne n’est irremplaçable.


      • 2 votes
        pegase pegase 4 août 10:43

        @capobianco

        Ce que j’ai vu de la FI ce sont des gens soutenant un programme que défendait JLM, programme qui est l’œuvre de millier d’entre nous.


        Rester dans l’UE coûte que coûte même au détriment de notre système social ?

        (plan A, plan B, plan dans le cul), les gens de la FI sont des irresponsables ...


      • vote
        Semi Kebab 4 août 10:49

        @maQiavel
        Pas de manichéisme plizzzz Mélenchon je ne l’aime ni le déteste, je le prends pour ce qu’il est, un acteur de ce jeu grotesque qu’est devenue la politique française, ni plus ni moins, crédibilité du personnage à mes yeux : proche du zéro absolu, humainement je le trouve parfois même sympa, politiquement, comme les autres, nul à chier. Enfin je veux parler dans le cadre d’une politique efficace qui soit au delà du blabla habituel et les performances d’orateurs ou de glandeurs des uns et des autres, mais réellement soucieuse du pays, consciente des enjeux globaux et surtout sérieuse, disons que c’est un bon acteur, sauf qu’on n’est pas vraiment dans un film...


      • 2 votes
        yoananda yoananda 4 août 10:56

        @Semi Kebab
        je ne suis pas sûr de comprendre. Qu’est-ce que la Merluche pourrait faire mieux que se payer de mots exactement ?


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 4 août 11:21

        @Semi Kebab

        Je ne suis pas le défenseur de Melenchon et à mes yeux il n’est pas plus crédible que n’importe quel autre candidat.

        Pour moi, la crédibilité n’est pas une question d’individu mais d’institutions et les nôtres ne sont pas crédibles. Puisqu’à mon sens les institutions sont plus fortes que les individus, des institutions pas crédibles ne peuvent pas donner naissance à des candidats crédibles. Même si c’était l’abbé Pierre en personne qui était candidat, il ne serait pas crédible à mes yeux puisque les institutions ne le sont pas. Inversement, si les institutions étaient crédibles, même le pire des escrocs ne me poserait aucun problème parce que je saurais qu’il serait tenu et contraint par des institutions qui le dépassent.

        Donc, ce n’est pas moi qui va défendre la crédibilité de Melenchon ou d’un quelconque politicien candidat à une élection, je considère que c’est une naïveté que de penser qu’un candidat à une élection puisse être susceptible d’être digne de confiance puisque dans un régime représentatif, l’élection ne devrait pas s’articuler autour de la confiance mais de la méfiance.

        Ainsi, dans mon premier commentaire, je parle de tout autre chose que de la crédibilité …

        Autre chose : pour pouvoir juger un homme politique "dans le cadre d’une politique efficace qui soit au delà du blabla habituel et les performances d’orateurs ou de glandeurs des uns et des autres, mais réellement soucieuse du pays, consciente des enjeux globaux et surtout sérieuse" , il faudrait que cet homme politique exerce le pouvoir. Parce que s’il n’est pas au pouvoir , il n’y a aucun moyen de le juger ainsi. 

        Donc fatalement , on ne peut juger un homme politique qui n’exerce pas le pouvoir que sur ses performances d’orateurs et du blabla ... smiley


      • vote
        Semi Kebab 4 août 11:33

        @maQiavel
        Oui c’est en gros ce que je voulais dire, dans ce système aucun polichinelle télévisé ne peut être crédible puisqu’idéalement c’est tout le système qu’il faudrait changer afin d’avoir une chance d’avoir une politique sérieuse qui oeuvre pour les intérêts du pays et de tous ses citoyens.

        .

        @Yoananda

        Rien justement, juste un brasseur d’air qui va dans le sens du vent, un carriériste opportuniste, un le pen de "gauche", un gamelard comme les autres, un beau parleur, bref un apparatchik qui ne connaît du monde ouvrier que ce qu’il a lu dans les livres et de temps en temps une visite à l’usine en période électorale.

        .

        Un parasite ordinaire...


      • vote
        yoananda yoananda 4 août 11:37

        @Semi Kebab
        d’accord, mais qu’est-ce qu’il pourrait faire d’autre qu’être un gamelard ?


      • 2 votes
        Semi Kebab 4 août 11:41

        La rébellion ultime chez les "insoumis" mais lol ce qu’ils peuvent sortir comme mots risibles quand même, c’est de ne pas porter de cravate à l’assemblée nationale, leur force d’opposition, c’est de se barrer pour protester... Comme les absents ont toujours tort... La route est libre pour en marche dans ton q...

        .

        Bravo, belle opposition que voilà, vachement utile, très utile à l’oligarchie oui, sans parler du fait que le parti qui est arrivé second à la présidentielle de ce jeu de dupes n’est pas représenté du tout en comparaison du troisième candidat. Il n’y a qu’en France que le dernier du peloton passe devant le challenger et occupe sa place...


      • vote
        Semi Kebab 4 août 11:43

        @yoananda
        rien du tout à par fermer sa gueule pour arrêter de donner de faux espoirs à une masse de crétins qui lui accordent leurs veautes et croient ses paroles de marchand de tapis. Faut arrêter de nourrir ces parasites avec nos impôts, déjà de une... Mais je suis un utopiste.


      • 2 votes
        pegase pegase 4 août 11:48

        @yoananda

        A mon sens il n’est pas qu’un simple gamelard comme les autres, il est un actif du système participant à sa "maintenance" , canalisant les mécontents en les embrouillant avec des salades ....

        Semi Kebab a posté plus haut le meilleur commentaire de ce fil, je ne sais pas dire mieux ...


      • 1 vote
        yoananda yoananda 4 août 11:57

        @Semi Kebab
        ta réponse me satisfait.

        par contre, arrêter de nourrir ces parasites avec nos impôts, ce n’est pas si simple parce que si l’état laisse faire en toute impunités les racailles de la diversitude et les copains-coquins en col blanc, si tu es solvable, la, ça ne rigole plus du tout, tout d’un coup, l’état se souvient qu’il a le monopole de la violence légale (à défaut d’être la violence légitime). 

        Donc pas beaucoup de solutions. Même l’expatriation ce n’est pas si simple puisque c’est pareil presque dans tous les pays (anciennement) blanc occidentaux.

        A moins de faire la grève à la Attlas Shrugged.


      • 2 votes
        Semi Kebab 4 août 11:59

        Les insoumis haha bientôt le prochain parti des cocos de gauche et des cocus de mélenchon s’appellera, les polissons ou, les turbulents, voire pour les plus audacieux, les galopins.... Le système en tremble déjà sur ses bases de voir tous ces François Ruffin en puissance débouler dans l’hémicycle contrer les pourtant plus que lamentables au sens pratique du terme des députés lrem, car bordel, avoir des gens incapables de lire correctement une feuille au micro sans parler de la connaissance minimale requise pour les sujets traités aux abonnées absentes, et n’être capable que de se barrer ou montrer un panier à commission de 5 euros, laissez moi me marrer...



      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 4 août 12:02

        @Semi Kebab

        -La rébellion ultime chez les "insoumis" mais lol ce qu’ils peuvent sortir comme mots risibles quand même, c’est de ne pas porter de cravate à l’assemblée nationale, leur force d’opposition, c’est de se barrer pour protester...

         

        ------> Dans un autre article , plusieurs commentateurs faisaient le reproche à Asselieneau en gros de ne pas être un bon communiquant , d’être un mauvais vendeur de lessive en quelque sorte et de ne pas comprendre qu’il fallait qu’il arrête de croire qu’on peut s’adresser à l’intelligence des Français et que ce n’est pas ce que demande madame Michu.

        Ici, on reproche à FI exactement le contraire, à savoir de faire le spectacle comme stratégie de com pour vendre leur lessive aux masses.

         

        Finalement, que faudrait-il faire quand on aspire aux suffrages des masses ?  smiley


      • 2 votes
        ldv07 ldv07 4 août 12:24

        @Semi Kebab

        "Mais je suis un utopiste."

        Olala, vous êtes bien trop dur avec vous même...


      • 2 votes
        Semi Kebab 4 août 12:45

        @maQiavel
        Il doit bien y avoir un juste milieu non ? Si les masses se contentent de spectacles, de pain et de jeux, alors qu’elles arrêtent de brailler qu’elles sont dans la merde, ferment leurs gueules et acceptent leur sort de spectateurs impuissants tout en continuant de regarder le pitoyable $how de la politique spectacle en continuant de le cautionner par leur présence participative aux élections.


      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 4 août 12:49

        @Semi Kebab
        Bah , quand tu observes la macromania et le mouvement "En marche" , la "France insoumise " est déjà une forme de juste milieu ... smiley


      • 1 vote
        Semi Kebab 4 août 12:50

        @ldv07
        Oui je suis spartiate avec moi même, je sais, limite sado-masochiste.

        .

        Mais dites moi, Ldv07, qu’est ce qui a concrètement changé dans votre vie de tous les jours depuis que votre besoin d’appartenance a un groupe est satisfaite et votre volonté de rébellion adolescente satisfaite par l’exhibition fière du logo France insoumise ?

        .

        L’impression de lutter activement sans trop de risques et à peu de frais contre le Grand Capital, le sentiment de tromper votre solitude affective avec des camarades de circonstance ou juste une sensation euphorique de donner un sens au monde humain pour vous donner bonne conscience ?

        .

        ça m’intéresse l’avis des insoumis, mais insoumis à quoi au fait ? A l’Islam ? A Macron ? A BFMtv ? A l’argent ? Aux bienfaits du mondialisme ? A la dictature d’extrême droite ? Insoumis a quoi franchement ?


      • vote
        Semi Kebab 4 août 12:53

        Je pose la question car moi les graines de blousons noirs, les caractériels, les marginaux, les punks à chiens, les gothiques, les métalleux, les originaux, les moutons noirs, les anti conformistes, ça me fascine depuis les rebelles sans cause des années 50... C’est juste de la curiosité sociologique en somme...

        Alors maintenant que j’ai un véritable insoumis j’aimerai savoir ce qui le motive dans sa démarche courageuse, dissidente, subversive...


      • 3 votes
        capobianco 4 août 13:22

        @pegase
        Ah, rien de nouveau à l’horizon avec vous ! Que je te rabâche, encore et encore comme le chante Cabrel. On vous a répondu mille fois, on ne va pas rmettre çà ?  Cela ne vous convient pas ? Tant pis !!!!!


      • 3 votes
        capobianco 4 août 13:36

        @Semi Kebab

        votre "humour" ou "humeur" méprisante vis à vis de la FI montre combien vous soufrer de ne rien comprendre à ce qu’ils sont. Vous en oubliez un, l’insoumission aux grands couillons prétentieux dont vous semblez être un spécimen représentatif.

        A part cela, c’est quoi votre projet ? La télé, l’islam (surtout), l’étranger ? Faites nous rêver ! Ah, on m’attend pour le pastis, désolé mais je reviendrai...


      • 3 votes
        ldv07 ldv07 4 août 15:01

        @Semi Kebab
        Hof juste le fait de soutenir ce qui me semble le moins bête du moment, vous n’avez pas besoin de psychologiser cela, a moins que ce soit votre façon de vous comprendre vous même. L’idée d’un avenir en commun me va bien et de le réfléchir et construire avec mes congénères aussi.

        C’est une question d’intelligence a minima...

        Insoumis à la connerie ambiante et au imbécile insultant qui ont tout compris mieux que les autres.


      • vote
        ldv07 ldv07 4 août 15:02

        @ldv07

        aux imbéciles, s’cuse...


      • 1 vote
        Semi Kebab 4 août 16:13

        @ldv07
        Ok tout ça c’est très bien mais moi ce que je ne comprends pas, en dehors du fait que je ne méprise personne en tant qu’individu mais le comportement moutonnier dès que ces dits individus sont plus que 1 pour faire confiance et donner du crédit à un homme dont on connaît le parcours, les erreurs, politiques comme de jugement et manque de vision d’avenir, qui a largement contribué à construire ce qu’il fait semblant de critiquer aujourd’hui, maastricht et compagnie, pas besoin d’avoir une énorme culture politique pour savoir que l’homme en question retourne sa veste aussi vite que ses pseudos convictions à la mode du moment, la salade vegan à base de quinoa et de crevettes fut une anthologie de mise de pieds dans le plat, mais aussi sa soumission immédiate à Hollande sans condition en 2012 ainsi que son appel à voter macron pour faire barrage au nazisme imaginaire et son cortège d’heures sombres à la lueur des torches. Alors pourquoi contribuer à soutenir quelqu’un dont le CV est tout sauf glorieux et qui a la traîtrise dans le sang ? Je reste dubitatif quand à cet engouement, voire ce plaisir assumé, de vouloir se tromper à tout prix, reprendre les mêmes et recommencer, non franchement je ne pige pas les suiveurs de mélenchon...



      • 1 vote
        yoananda yoananda 4 août 16:41

        @Semi Kebab
        je pense que ce sont les idées que les partisans soutiennent. Les hommes qui les portent sont imparfait, mais on n’a pas mieux sous la main de toute manière, donc ... on acceptes quelques défauts/erreurs du moment que les idées nous plaisent.

        Tu ne fonctionne pas comme ça ?


      • 1 vote
        Semi Kebab 4 août 16:55

        @yoananda
        Tu ne fonctionne pas comme ça ?

        .

        Pas vraiment non, quand quelqu’un me fait un coup de pute une fois, j’ai tendance à lui tourner le dos définitivement, quand quelqu’un trahi les idées qu’il était censé défendre, je ne vais pas m’amuser à le suivre pendant des plombes, alors quoi, Mélenchon malgré toutes ses bourdes, ses actes contradictoires avec ses beaux discours démagogues pour décérébrés sans cerveau mérite qu’on lui fasse confiance parce qu’il veut l’humain d’abord, les égalités sociales et des salades vegans aux crevettes mais qui se couche devant le grand capital une fois les boeufs en colère trainards ramenés dans les clous une fois les élections passées pour les faire remariner pendant 5 ans avec des discours emprunts de noblesse et de mots glorieux ?

        .

        C’est sans moi, vieux...


      • vote
        yoananda yoananda 4 août 17:02

        @Semi Kebab
        "C’est sans moi, vieux..."

        Je comprends mais y a pas vraiment mieux (à la tête d’un parti qui puisse compter un minimum), non ?


      • vote
        Semi Kebab 4 août 17:04

        Ce qui me sidère le plus c’est que le 4ème d’une élection prend la place qui revient au 2ème selon les veautes... Je ne saisis pas bien la logique démocratique là dedans...


      • 1 vote
        yoananda yoananda 4 août 17:25

        @Semi Kebab
        c’est une logique républicaine, et non pas démocratique.

        La république, c’est la démocratie immunisée contre le retour des zeures. 

        Dans la pratique, c’est un système aux finalités totalitaire de forme soviétoïde.


      • 2 votes
        Tartoquetsches 4 août 18:18

        @Semi Kebab
        Je ne comprends pas cette haine binaire sur Mélenchon, de la part de personne qui ne connaisse que sa caricature médiatique (alors qu’ils conchient les médias à juste titre souvent) . il n’est pas irréprochable dans son parcours (Maastricht, prise de conscience tardive...) ,mais ce qui compte c’est son évolution, et elle va dans le bon sens. 

        C’est un bourreau de travail (livres, blog extrêmement documenté et pertinent depuis 10 ans, vidéo hebdo, etc ), courageux sur les sujets géopolitiques ou il se fait dézingué par les merdias ; alba, chavez, castro, russie, situation en ukraine, dénonce les rebelles syriens comme les véritables responsables de l’utilisation d’armes chimiques depuis 2013, etc...Il en prend plein la gueule face à la meute, mais c’est de loin le plus argumenté et courageux sur ces questions. (hormis Asselineau, et peut-être Philippot). Bref, c’est actuellement le politique qui a le plus de fond, et s’il fait aussi de la com, elle ne prend pas le pas, il la met au service d’un vrai programme de rupture.

         Il est aussi cultivé (rare en politique) et très bon pédagogue.

         Après oui, il a des défauts (impulsif, gros ego, parfois insupportable) , mais on peut aussi les voir comme le gage de sa sincérité, d’ou parfois ces "dérapages" qui le desservent dans les médias : il sort de ses gongs et envoi chier ses interlocuteurs merdiatiques quand il est attaqué sur ses convictions (perte de contrôle = sincérité car plus de filtre).

        Après les idioties du genre "il est franc mac" (alors qu’il s’en est éloigné depuis 30 ans) et il a appelé à voter hollande en 2012 (ce qui est faux d’ailleurs) , si c’est tout ce que tu lui trouve...franchement.

        Je peux te faire une leçon politique pour t’expliquer pourquoi il a appelé à faire barrage à Sarko en 2012, si tu veux... ( en gros éjecter sarko donc cramer hollande pour 2017 et donc gagner en 2017). Tout autre choix (abstention ou trop de conditions) aurait fait réélire sarko (mathématique), donc 10 ans de perdu = 2 mandats de sarko, + un mandat hollande tout neuf en 2017.

         Idem pour 2017, tout appel à voter LePen face à Macron aurait détruit son mouvement pour rien. La réalité politique du moment interdit tout rapprochement des 2 fronts sur les sujets communs (UE, euro, otan).

         Sur ce sujet du rapprochement des fronts J Sapir à raison sur le fond, mais c’est beaucoup trop tôt politiquement, et de tte façon le FN est trop fragile sur les questions de l’euro et l’ue pour faire une quelconque alliance , d’ailleurs il est en train d’exploser sur ces questions la. (et c’est Philippot et sa ligne qui sera sacrifié)

        La seule question, c’est ça sincérité, mais qui peut être sur de la sincérité de qui que ce soit ? 

        Personne. et peut importe, !!! Ce qui compte ce sont les idées, leurs diffusions dans la population, et pour ça Mélenchon reste le meilleur des politiques (bien loin devant Asselineau, super intéressant, mais monomaniaque et anti-pédagogue).


      • 2 votes
        ldv07 ldv07 4 août 22:10

        @Semi Kebab

        Bon, c’est un peu usant vos rengaines , on ne suit pas Mélenchon on suit un programme, sans celui-ci il n’y aurait pas de FI. Vous surestimez Mélenchon de croire qu’a lui seul avec ses discours il a mobilisé plus de 500000 adhérents et se retrouve quand même à l’assemblée avec le droit de l’ouvrir.

        Il a fait et fait encore le job, il n’y a que ça qui compte, son passé je vous le laisse...

        Et vous avez le droit a l’autocritique par ce que quand on sort des trucs du genre "qui a la traîtrise dans le sang" mes avis que vous avez une lecture un peu trop personnelle et passionnelle de la psychologie de cet homme.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès