Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Michel Serres "La guerre mondiale"

Michel Serres "La guerre mondiale"

Contrairement à l’usage courant, on appellera « guerre mondiale » celle que nous menons contre le monde.
On cherchera donc à définir la guerre usuelle, ainsi que le terrorisme, pour poser enfin la question de la violence que nous exerçons contre notre environnement.

 

 

CHAIRE RENÉ GIRARD 2008 AU COLLÈGE DES BERNARDINS​
La guerre mondiale
CONFERENCE DE MICHEL SERRES 
27 janvier 2008
Collège des Bernardins

 

Michel Serres, philosophe, membre de l’Académie française et professeur à l’université Stanford.

 

Tags : Environnement Economie Histoire Philosophie Précarité Guerre Crise financière Croissance



Réagissez à l'article

11 réactions à cet article


  • 3 votes
    Marioupol Marioupol 19 avril 18:04

    "Contrairement à l’usage courant, on appellera « guerre mondiale » celle que nous menons contre le monde.
    On cherchera donc à définir la guerre usuelle, ainsi que le terrorisme, pour poser enfin la question de la violence que nous exerçons contre notre environnement."

    .

    Bon ou c’est du Serres dans le texte ou pas. Mais je m’en fous ! T’imagines même pas mon frère.

    .

    Déplacement du sens : Guerre mondiale devient guerre contre la nature

    .

    Puis inversion : La guerre usuelle et donc Guerres au nom du mondialisme deviennent un détail de l’Histoire de la guerre mondiale. franchement comme concept ca va vachement nous aider !!!

    .

    Merky !


    • 1 vote
      tousensemble tousensemble 20 avril 09:50

      @Marioupol

      poutine a force de provoquer en faisant tourner ses avions et helicoptères au dessus de la flotte US la souhaite surement cette GUERRE MONDIALE il y a du pognon a se faire poutine adore jouer au coq !!!!!!!!!!!!!!!!!!ca va lui retomber sur la "gueule " ET SURTOUT SUR LES NOTRES POUTINE DEGAGE !!!!!


    • 7 votes
      Deepnofin 20 avril 11:39

      @tousensemble : C’est claiiiir Poutine c’est trop un va-t-en-guerre, quelle idée de faire tourner ses chasseurs au dessus d’un navire de la Marine Américaine qui faisait juste de la pêche au large de Kaliningrad...


    • 3 votes
      Zebra (---.---.240.229) 20 avril 19:12

      @tousensemble

      De ce que je sais, ce n’est pas lui qui cherche des crosses aux USA mais bien l’inverse.

      Tu devrais franchement aller écouter d’autres sons de cloche car tu te trompes magistralement. La Russie et son armée ont justement permis d’éviter plusieurs fois, ces dernières années, le déclenchement d’un conflit majeur suite à de multiples provocations US. Fais donc, par exemple, une recherche sur : USS Donald Cook technologie magrav

      Bref, je ne pense pas que tu sois un troll mais autre chose que je n’ose pas décrire


    • vote
      gorobei 21 avril 11:24

      @Zebra
      Ce qui est clair c’est que l’aviation russe provoque des incidents dans les eaux internationales avec les européens et les USA ou dans le ciel turque depuis un moment déjà, mais ceci est surement aussi vrai dans l’autre sens.

      Je ne lis pas trop la propagande russe, j’ai plus facilement accès aux journaux occidentaux, de ce fait je ne peux pas trop parler des provocations occidentales contre les russes.

      Mais idéaliser et "héroïser" la Russie est une rengaine de ce site tout comme de tous les sites nationalistes français, et comme par hasard, cela a commencé au moment où les russes se sont mis à financer le FN.

      Qu’est-ce qu’on fait pas pour avoir de la thune hein...


    • 6 votes
      christophe nicolas christophe nicolas 19 avril 20:02

      Michel Serre se trompe : le fait de dire que bateau coule ne rend pas forcément l’homme meilleur, c’est une confusion, certains jettent les autres à l’eau comme les eugénistes, d’autres fabriquent des armes pour réduire la population. On ne redonne pas l’espoir par le désespoir, c’est typique des humanistes un tantinet matérialiste.


      Il faut que je rappelle certaines choses des prophéties car le terme "fin du monde" en vient.

      "Le monde" en terme de prophéties catholiques est employé dans le sens "Satan est prince de ce monde", cela signifie que la doctrine matérialiste d’où part le péché dicte sa conduite à l’esprit.


      Jésus dit "mon royaume n’est pas de ce monde" ce qui signifie qu’il est d’intention de bonté, d’esprit de vérité, de sentiment de justice, l’esprit est acquis au ciel.

      La "fin du monde" peut donc être interprétée comme la chute de Satan qui lutte contre la doctrine du Christ qui s’oppose à la doctrine matérialiste

      Doit-on tolérer Satan ? Il existera toujours un petit bout de Satan parce que c’est la résultante de la liberté de l’homme mais très réduit si l’homme n’est plus enfumé en terme de foi et de connaissances car il existe des solutions que les doctrines matérialistes nous cachent. On peut résumer que ce bout de Satan finira sous terre, bien profond parce qu’il cherche la matière noire qui est le summum de l’enfumage scientifique. La star est Gran-Sasso près d’Aquila en Italie détruit en avril 2009 mais les Chinois préparent le labo le plus profond du monde car les communistes veulent être les maîtres du monde (sic)... 

      Celui qui veut empêcher la "fin du monde", c’est à dire qu’il veut trouver une solution par l’humanisme matérialiste lutte pour le péché, je suis certain qu’il y a des évêques un tantinet franc-maçons qui se sont fait avoir, preuve qu’ils réfléchissaient dans la doctrine matérialiste.

      Evidemment si tout le monde a l’esprit au ciel cela fera de la terre une antichambre du Paradis car le bon état d’esprit libère alors une connaissance qui résout bien des problèmes matériels mais cela Michel Serres l’ignorait d’où ses méandres sympathiques. 

      La "fin du monde" est un terme très positif qui signifie la fin du règne de Satan lorsqu’on aura pris conscience que la doctrine du Messie portait en elle les germes des bonnes solutions. C’est comme cela avec Dieu, on le comprend avec la foi tandis que les révoltés racontent un paquet de bêtises.



      • 6 votes
        pragmatique (---.---.108.213) 19 avril 20:30

        @christophe nicolas

        Dieu n’existe pas, si j’étais dictateur de la république, pour les mecs comme toi ce serait l’euthanasie direct.


      • 1 vote
        tousensemble tousensemble 20 avril 09:51

        satan est ce le diable ou les RELIGIONS §§§§§§§§§§§


        • 2 votes
          laqalam laqalam 20 avril 19:21

          Imposteur ! Tartuffe narcissique !
          Totalement inutile face aux problématiques actuelles ....


          • vote
            el pepe el pepe 21 avril 14:31

            le pépère philosophe est gâteux et riche, c est fou ce que les gens sont crétins au point d accorder un quelconque crédit a ce discours sans aucun sens.

            Aussi son discours est vraiment dangereux car il justifie la violence comme inéluctable, car a l origine de cette humanité génétiquement degeneree.
            Ma theorie est differente, l humanite est juste issue d une degeneresence genetique qui s amplifie, cad que l on devient de plus en plus con, jusqu au point de s auto annuler, ce qui sera finalement une tres bonne chose ...

            Mon seul pb est que ma theorie ne me rapporte rien, et ne me permet pas d officer a Standford et me faire un max de poignon,


            • vote
              aldous aldous 24 avril 21:13

              Le triangle et la dualité :

              Le consensus de la république lui donne un avantage au roi et son histoire, car elle limite les problèmes dans des frontières raisonnables, l’Europe unie avec ces nations autonomes créatives dans sa libre variété unie par la nature dans le même continent diversement semblable dans leur culture. En conséquence l’union européenne est naturelle. L’indépendance du dollar comme monnaie the réserve est indispensable par rapport à l’union européenne est sa survie. La Russie fait partie de l’union européenne par sa culture avec sa nature elle est inséparable du continent européen comme le Mexique est inséparable du Texas. Le retour de l’Europe unie avec la Russie comme centre intellectuelle dans notre planète est un grand bénéfice pour l’Amérique dans son chemin selon la culture occidentale, Dupuis 1942 au 1776 elle grandi. En fait l’Amérique reste un enfant rebelle pour l’héritage anglo-saxon, qui fait partie de l’Europe unie. Une autre manière de suggère le royaume européen. 

              La sécurité sociale sans frontières

              Un produit du royaume européen : la sécurité sociale « française ». « Un savoir-faire à exporter ». 

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès