• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Dupont-Aignan se fait insulter et exclure par des "antifascistes"

Nicolas Dupont-Aignan se fait insulter et exclure par des "antifascistes"

Lundi 13 février 2012, Nicolas Dupont Aignan se fait insulter et exclure par des "antifascistes", lors d'une manifestation de soutien au peuple grec, à Paris. Ensuite, Independenza WebTV s'entretient exclusivement avec Nicolas Dupont Aignan sur : 
- son ressenti après cette exclusion 
- la Grèce
- le dîner du Crif
- le dîner du Siècle.

http://www.independenza-webtv.com/ Facebook : "Independenza webtv"

 

 

http://www.independenza-webtv.com/ Facebook : "Independenza webtv" 

Tags : Politique Paris Activisme Journalisme citoyen Manifestation Nicolas Dupont-Aignan Grèce




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • 83 votes
    maQiavel machiavel1983 14 février 2012 13:42

    On ne veut pas de souverainistes, sales fascho, sales Nazi ... c’ est vraiment pitoyable ! Mais ce monde devient tellement Orwelliens que c’ en est effrayant !

    La guerre, c’ est la paix ! Des antifascistes contre la souveraineté populaire ... allez y comprendre quelque chose ...

    Faut quand même se rappeler que NDA a fait campagne contre Mastrich en 1992 et contre Lisbonne en 2005 ! Ils étaient ou pendant ce temps ces anti fascistes ( comprendre fascistes ) ?

    Et un mec comme Melenchon qui était en faveur de Maastricht a du etre adulé par ces lopettes !

    Beaucoup de sang froid ce NDA, je pense que à sa place, je me serais virilement jeté dans la mêlée histoire de me défouler sur ces antifa féminisé !



    • 37 votes
      Manpo Manpo 14 février 2012 17:00

      Merci à tous les militants du front de gauche intervenus dans cette vidéo. Il aident à la compréhension de savoir ce qu’est le FDG : une bande de nervis haineux, un peu bas de plafond (il faut l’être pour croire en Méloche), et un berger roquet acteur, escroc, et manipulateur, j’ai nommé, Méloche.


    • 16 votes
      .................... Marc Anciel 14 février 2012 17:19

      Hop hop hop ! On se calme un peu.

      Déjà, en tant qu’adhérent au Parti de gauche, je réprouve bien évidemment ce comportement. NDA a raison : personne n’a le monopole sur rien et on ne peut pas reprocher à la Paris Hilton de la politique française de ne jamais être dans les manifs tout en ayant ce comportement lors des manifs en question. Qu’on n’ait pas envie de s’afficher à côté d’eux est une chose, les agresser en est une autre surtout quand on partage un combat commun.
      Néanmoins, il me fait marrer NDA avec sa sortie de l’euro. Les Etats-Unis et le Royaume uni sont dans la même merde que nous et ils n’y sont jamais rentrés, dans l’euro. Indépendamment de ça, cette histoire est tout bénef pour lui puisque ça fait le buzz en lui donnant le rôle de victime et il en a GRANDEMENT besoin s’il veut ne serait-ce que se présenter aux élections.
      Maintenant, est-ce qu’on peut imputer ça au Front de gauche (j’aborde le sujet parce que je l’ai déjà lu ailleurs) ? Non. Est-ce que ça fait partie de nos valeurs ? Non. Est-ce qu’un dirigeant du Front de gauche a applaudi ce comportement ? Non. Est-ce que ce sont des adhérents, des sympathisants du Front de gauche qui ont livré ce spectacle ? C’est à démontrer mais même si c’était le cas, il y a des moutons noirs dans chaque famille, surtout si cette famille a des centaines de milliers de membres.
      Est-ce que l’extrême gauche instrumentalise le désastre grec ? Pas plus que NDA, non. Et même moins, je dirais.

      Maintenant en ce qui concerne "Indepenza Webtv" je commence à m’interroger. Par sur leur objectivité, ça c’est clair qu’ils font pas dans la neutralité. Mais ce que je constate, c’est qu’on reproche à Mélenchon d’être contre l’oligarchie et les collusions entre puissants mais de ne rien faire (en omettant à chaque fois de préciser ce qu’il conviendrait de faire, bien sûr). A NDA, on lui demande s’il est contre et... on ne lui demande rien de plus.
      C’est comme le bon chasseur et le mauvais chasseur, il y a le bon anti-oligarchie et le mauvais anti-oligarchie. Le mauvais anti-oligarchie, il est contre mais c’est pas pareil que le bon, quoi. Parce que le bon, il est contre mais... c’est le bon.

    • 19 votes
      maQiavel machiavel1983 14 février 2012 17:54

      1. il y a des moutons noirs dans chaque famille, surtout si cette famille a des centaines de milliers de membres.
      R :
      Totalement vrai, c’ est la raison pour laquelle je trouve ridicule qu’ on attaque le FN sur ce terrains quand des sympathisants sont ostensiblement racistes ou violent.
      Mais je n’ aime pas le deux poids deux mesures, les dirigeants du FN se justifient et condamnent ces actes, si c’ est réellement des sympathisants du FdG, j’ èspère que la direction du parti condamnera ces actions !
      2. ça fait le buzz en lui donnant le rôle de victime et il en a GRANDEMENT besoin s’il veut ne serait-ce que se présenter aux élections.
      R : C’ est possible ! En tous cas ça montre la bêtise de ceux qui se sont ainsi attaqué à lui !
      3.
      Néanmoins, il me fait marrer NDA avec sa sortie de l’euro. Les Etats-Unis et le Royaume uni sont dans la même merde que nous et ils n’y sont jamais rentrés, dans l’euro.
      R / Tu n’ as pas totalement tord l’ euro n’ est qu’ un symptomes de quelque chose de bien plus profond, l’ endettement a commençé avant la création de l’ Euro, avec la privatisation de la création monétaire.
      Mais tous ces mécanismes sont gravé dans le marbre d’ une Europe qui n’ est qu’ une abstraction intellectuelle d’ esprits virtuoses ( il n’ y a pas une nations Européenne et un peuple Européen ) sois disant pour qu’ il n’ y ai plus de guerres entre nations Européennes mais dont le véritable but a été d’ etre le cheval de troie du mondialisme qui est utilisé comme outils d’ ajustement de la structure de classe par les oligarchies occidentales !
      Le vrai débat n’ est pas la sortie de l’ Euro mais la sortie de cette dictature Européenne ( car c’ est bien une dictature ), et sur ce point effectivement NDA ne vas pas assez loin ( le seul à aller aussi loin c’ est Asselineau ).


    • 9 votes
      Got’ 14 février 2012 18:39

      @ machiavel et manpo

      Que vient faire Mélenchon là-dedans ? Vous avez vu un drapeau du Front de Gauche ? Avez-vous vu un badge du FdG sur la veste de ces branleurs ? Mélenchon est un républicain, jamais il ne cautionnerait le fait que de tels connards viennent empêcher un citoyen (que ce soit NDA ou un autre) de témoigner son soutien envers le peuple grec.

      Si on pratiquait tous vos raccourcis débiles, ça m’autoriserait à dire que tous les rebus racistes de ce pays sont automatiquement au FN ? On est tous d’accord pour dire que ces mecs sont des abrutis finis, mais ne vous abaissez pas à leur niveau !!


    • 4 votes
      maQiavel machiavel1983 14 février 2012 18:50

      @Got
      J’ ai été prudent relis moi, je n’ ai jamais dit que ce sont des militants du FdG.
      Mais cet article semble l’ attester :

      http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nicolas-Dupont-Aignan-chasse-par-les-militants-du-Front-de-Gauche-d-une-manifestation-pour-le-10444.html


    • 7 votes
      Rodrigue Rodrigue 14 février 2012 18:52

      NDA a dénoncé sur RMC les "petits fachos d’extrême gauche" auxquels il s’est heurté, suggérant qu’ils pourraient peut-être rouler pour Besancenot ou Mélenchon... http://youtu.be/Kw4v-kif6rQ


    • 8 votes
      papone papone 14 février 2012 19:00

      Tout d’abord respect à NDA, attitude exemplaire.

       
      Maintenant les gars j’aimerais que vous me disiez où vous voyez Méloche (ou Méluche comme vous voulez) derrière cette bande de débiles. On entend 2 ou 3 mecs sans cervelles qui gueulent et pour vous c’est le FdG qui parle.
       
      Parfois pour l’attaquer on sort les articles de l’extrême gauche contre lui, la fois d’après on l’assimile aux premiers gauchistes venus. Et Maastricht, non mais franchement ça devient lourd... Alors que ça gêne personne que Le Pen ait été Reaganien, non là il y a aucun problème.

      A ce train là c’est vous qui bientôt allez le prendre à parti en le traitant de "sale gauchiste, stalinien, trotskiste !"

    • 6 votes
      Got’ 14 février 2012 19:03

      @ Machiavel et Rodrigue

      Oui il peut dénoncer les "fachos d’extrême gauche", ce que nous faisons avec plaisir avec vous. Mais en quoi le fait que le FdG et le NPA soit à la manif atteste que ces types soient des militants de ces partis ? Y’a-t-il eu une interview de ces types ? On a vu leur carte de parti ?

      Quant au lien donné, un site fondé par Alain Soral ne me paraît pas être le summum de l’objectivité journalistique.
      Enfin, sur RMC, NDA a senti bon de profiter de l’occasion pour taper un peu sur ses concurrents. On va dire que c’est de bonne guerre, vu que j’ai une certaine sympathie pour le bonhomme, malgré ses amitiés passées avec le RPR-UMP. Mais tout le monde peut se tromper, Mélenchon fut bien un jour un partisan du traité de Masstricht, même si depuis il a reconnu son erreur. Errare humanum est...


    • 16 votes
      RepublicainVox RepublicainVox 14 février 2012 19:22

      "en tant qu’adhérent au Parti de gauche, je réprouve bien évidemment ce comportement"


      ba t’es en désaccord avec ton parti parce qu’a chaque foi qu’un mouvement nationaliste fait une réunion il y a une manifestation du FdG pour l’interdire

    • 19 votes
      RepublicainVox RepublicainVox 14 février 2012 19:24

      « Manifester lors d’un meeting de Le Pen, ce n’est pas troubler l’ordre public […] Je suis intolérant envers ce parti qu’il faut réduire à néant. » Le Quotidien, 3 mars 1992 – Jean-Luc Mélenchon

      « Le trouble à l’ordre public, c’est la doctrine Le Pen […] M. Le Pen doit savoir ce que pensent des gens comme moi : jamais je n’accepterai sa victoire, même si elle vient des urnes. » Le Quotidien, 3 mars 1992 – Jean-Luc Mélenchon


      Et ce comportement est validé par le patron !

    • 6 votes
      Got’ 14 février 2012 20:34

      @RepublicainVox


      Essayez de replacer un peu les déclarations dans leur contexte. Puisque vous ne le faites pas, je vais le faire pour vous. Vous pourrez trouver ces informations sur le président du FN alors en place sur la page Wikipédia qui lui est consacrée :

      "
      • Janvier 1991 : condamné par le tribunal de grande instance de Lyon, pour « trouble manifestement illicite à l’ordre public », à retirer tous ses affiches et tous ses tracts faisant référence au sida61. La cour d’appel de Lyon confirme[réf. nécessaire] la condamnation pour « utilisation du terme SIDA pour stigmatiser l’immigration qui représenterait un danger aussi grave que la maladie porte une atteinte intolérable à la dignité des malades, qui ont droit au respect et à la solidarité et également une atteinte intolérable à la dignité des populations immigrées ».
      • 18 mars 1991 : condamné par la cour d’appel de Versailles pour « banalisation de crimes contre l’humanité[réf. nécessaire] » et « consentement à l’horrible[réf. nécessaire] » pour avoir déclaré :

      « Je me pose un certain nombre de questions. Et je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. [...] Si, c’est un point de détail au niveau de la guerre ! Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire ? Que c’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »


      On comprend facilement l’hostilité de Mélenchon à l’époque envers le FN...


    • 4 votes
      .................... Marc Anciel 14 février 2012 20:39

      @Machiavel : J’ai rien à redire, on est totalement d’accord.

      @Républicainvox : Je vais passer sur le fait que les violences sont cent fois plus fréquentes chez les types d’extrême droite, ce serait trop facile. La "ratonade" c’est pas nous qui avons inventé le concept. Pour le reste, merci d’avoir confirmé que Mélenchon n’incite personne à la violence et qu’il est, comme moi, radicalement intolérant à l’égard de l’intolérance.

    • 5 votes
      Alsace Alsace 14 février 2012 23:25

      Il faudrait une bonne fois pour toute identifier qui sont ces agitateurs qui usent d’insultes aussi incroyables (sale facho, nazi, dégage, sale bollos, pas de souverainiste...) à l’encontre de l’honnête Dupont-Aignan, qui est une personnalité très courtoise et chaleureuse !

      On connait ce genre de groupement d’abrutis : on y trouve généralement deux catégories de personnes : 

      - les imbéciles de base, généralement des étudiants ou jeunes paumés qui beuglent sans réfléchir à ce qu’ils disent, entre une lampée de bière et une taffe de joint.

      - les meneurs, parfois anciens imbéciles de base élévés à la dignité de porte-voix ou responsable quelconque.

      Si vous comptez en plus les provocateurs infiltrés vous avez toutes les chances d’aboutir à la situation que l’on a pu observer.

      Même si il faut défendre le courageux Dupont-Aignan, son attitute me confirme malheureusement ce désagréable sentiment qu’il n’a pas ce fameux charisme et cette poigne physique qui pouvait caractériser encore certains politiciens des décénnies passés.

      De même que son argumentaire face à la caméra n’avait pas la force à même de crucifier sur place cette meute de gauchistes immondes. Et les trois - quatres jeunes "gaullistes" qui l’accompagnaient n’étaient pas non plus très braves, alors que des gauchistes bousculent et aspergent NDA à deux reprises. 

      Lui qui est si bas dans les sondages, eut mieux fait de laisser apparaitre un peu plus de muscles dans ce triste épisode, je ne doute pas qu’il eut davantage gagné en popularité de façon fort positive.


    • 4 votes
      .................... Marc Anciel 15 février 2012 00:45

      @Madoff m’a voler : Ce n’est en rien un appel à la violence et il ne faut pas oublier qu’Hitler a été élu démocratiquement. En disant ça, je ne veux pas comparer Le Pen à Hitler, je souligne juste que dans ce cas précis, ceux qui voulaient faire tomber ce régime n’étaient pas des antidémocrates, bien au contraire : ils voulaient restaurer une démocratie que le peuple Allemand avait lui-même détruite, inconscient qu’il était des conséquences de ses actes. En ce qui me concerne, je n’exclue pas de désobéir pacifiquement à des lois que je considérerais illégitimes et immorales. Et je pense que c’est ce que voulait dire Mélenchon, même si ce n’est pas précisé dans la citation.

      En ce qui concerne la liberté d’expression j’estime qu’elle devrait être totale, comme aux Etats-Unis. Je pense que l’Etat n’a pas à décréter de ce qu’on doit penser et dire ou non (avec tout de même certaines limites comme les injures qui sont des agressions verbales évidentes). Cela dit, l’histoire des 500 parrainages... Le FN nous fait le coup à chaque fois. S’ils étaient si représentatifs de la population, ils auraient des élus et la question ne se poserait même pas. Il n’y a donc pas à les aider et parler de comportement anti-démocratique c’est du foutage de gueule ; c’est comme si elle accusait les gens qui ne votent pas pour elle de ne pas être des démocrates. Et si vraiment ça la gène et qu’elle est contre le système, pourquoi elle ne propose même pas de le changer ? Mélenchon est le seul à proposer une constituante (pour info, il propose ce que les Islandais sont en train de mettre en place, si vous voulez voir une application concrète de quelques propositions du Front de gauche, sauf que les médias n’en parlent pas hormis Médiapart et on comprend aisément pourquoi : ils ont peur de cette révolution citoyenne et ne veulent à aucun prix qu’elle nous "contamine"., comme ils ont évité de parler de l’Argentine après la leur de révolution), pourquoi elle ne propose pas de changer en profondeur des règles qu’elle dénonce ? La vérité est qu’elle n’envisage même pas sérieusement d’être élue, elle gagne bien assez de fric comme ça, en faisant sa Paris Hilton et en se rinçant allègrement sur les innombrables procès qu’elle, son père et ses militants provoquent.
      Contrairement à Sarkozy et à Le Pen (ou à Collard), Mélenchon n’est pas avocat. Il n’a pas la mauvaise foi dans le sang, il n’est pas formé pour plaider des causes auxquelles il ne croit pas et, surtout, il est démocrate. Il fait ce qu’il peut pour éviter un bain de sang en essayant de faire valoir son programme, ses idées et ses valeurs par les urnes, profitant de l’occasion pour occuper le temps de parole que les médias sont contraints de lui donner pour respecter la loi (je rappelle aussi que Le Pen père a été condamné une paire de fois pour des violences et pour ses propos, sans parler de son rôle dans la guerre d’Algérie, donc les militants FN sont VRAIMENT pas en position de la ramener sur le sujet...).
      Ceci étant dit, NDA n’est pas un nazi. Sa position souverainiste me révulse, son copinage avec l’UMP me consterne, son obsession pour la sortie de l’euro me fait rire, il n’en est à mon goût pas assez éloigné mais c’est un démocrate et ces insultes me semblent déplacées.

    • 5 votes
      william7 15 février 2012 05:46

      Lire des crétins d’extrême droite parler d’orwel et assimiler ces crétins "anti fachos" avec le républicain mélenchon est de la propagande de bas étage.

      Je ne peux m’empêcher de reproduire la note d’Alain Accardo sur son blog.

      http://blog.agone.org/post/2012/01/21/B%C3%AAtise-%C3%A0-haut-d%C3%A9bit

      Naguère encore, si on était d’humeur à entendre un échantillon de la bêtise humaine ordinaire, il suffisait de s’accouder au zinc d’un bistrot de quartier à l’heure de l’apéritif et d’écouter les buveurs de blanc sec et de pastis débiter à visage découvert des inepties qui parfois faisaient rire. Aujourd’hui la bêtise, sous le masque du pseudonymat, vient à domicile vous sauter à la gorge chaque fois que vous ouvrez la page d’accueil de votre fournisseur d’internet, pas seulement sous la forme des innombrables annonces publicitaires dont les déjections à géométrie variable maculent la page comme les virgules marron et les inscriptions pornos sur les murs des toilettes publiques, mais aussi sous la forme des commentaires que les internautes sont invités à déposer au bas de chaque dépêche d’information.

      Quels que soient les faits d’actualité concernés, les commentaires auxquels ils donnent lieu sont, à quelques exceptions près, d’une bêtise crasse, qu’on aurait peine à imaginer si on ne la voyait s’étaler là, sous ses yeux, péremptoire, agressive, révoltante, ouvrant des aperçus vertigineux sur l’inaptitude à toute réflexion, l’étroitesse d’esprit, l’absence de générosité, la fureur intolérante que des êtres soi-disant pensants sont capables de manifester envers autrui.

      Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste de sociologie politique pour repérer dans le flux ininterrompu de sottises l’ensemble des thèmes habituellement exploités par l’idéologie d’extrême droite, avec une dominante raciste et xénophobe dont la ferveur patrouillotique (comme aurait dit Rimbaud), qui commande de privilégier tout ce qui est bien français, n’empêche pas néanmoins d’infliger les pires outrages à la langue française.

      L’anti-intellectualisme toujours sous-jacent à la pensée réactionnaire, combiné au ressentiment d’extrême droite, conduit à une sorte de paranoïa à bouffées délirantes très semblable à celle des fondamentalistes américains du Tea-party, aux yeux de qui un Obama, à cause de ses timides préoccupations sociales, fait figure de « communiste » : de la même façon, pour nos commentateurs internautes, tous les journalistes par exemple sont d’abominables« gauchos » socialistes téléguidés par le PS et le PS lui-même est un repaire de « cocos » qui veulent brader l’héritage de Saint-Louis et de Jeanne d’Arc. En arriver à faire à nos Pujadas et à nos Hollande l’honneur de les tenir pour des suppôts de l’extrême gauche, voilà qui donne bien la mesure des divagations internautiques !

      Pourquoi donc faut-il que le site de mon fournisseur d’accès soit devenu le rendez-vous préféré des pires imbéciles de la Toile ? Dois-je changer d’auberge ? Hélas, je sais que c’est inutile, c’est partout la même désolation : Internet a ouvert les vannes de la stupidité humaine en 3G ; ce n’est plus qu’un immense Bistrot de la Gare où l’on ne rit même plus et d’où les internautes sensés sont chassés par les incultes comme la bonne monnaie est chassée par la fausse. Le règne de la communication généralisée, c’est le triomphe de la sottise de masse. À cet égard le philosophe Alain avait raison de souligner que, dans la pensée en cercle, le niveau intellectuel ne tend pas spontanément à s’établir au plus haut, avec les meilleurs, mais toujours au plus bas, avec les plus obtus.

      On a beau se dire qu’à l’origine de cette haine obsessionnelle de la gauche il y a très souvent une forme de souffrance sociale née précisément de la trahison par « la gauche de gouvernement » de sa mission historique, qui était de servir de rempart aux gens modestes contre la domination bourgeoise, on ne peut s’empêcher de repenser à tous ces précédents historiques, quand des foules de travailleurs réduits au chômage, à l’exclusion, à une vie indigne et sans horizon, saluaient bras tendu l’aube trompeuse d’un ordre qui se disait nouveau. Le monde capitaliste a toujours été générateur de vrais maux et de faux remèdes et ses vieilles recettes, remises au goût du jour, sont toujours efficaces : diviser le peuple, dresser les travailleurs les uns contre les autres, attiser le racisme, détourner la colère sociale sur des boucs émissaires, rendre les malheureux responsables du malheur des autres, culpabiliser les pauvres. Et ça marche toujours, grâce à l’imbécillité ambiante. Il suffit de lire les commentateurs d’Internet pour s’en convaincre et pour comprendre que si les premiers ennemis du peuple sont ceux qui vivent sous les lambris des salons bourgeois et des palais ministériels, il en est d’autres, non moins virulents, qui se trouvent dans le peuple lui-même et dont il n’y a aucune arrogance élitiste à dénoncer la malfaisance.


    • 1 vote
      .................... Marc Anciel 15 février 2012 22:50

      Salut Madoff.


      La démocratie doit-elle être mise entre les mains des peuples ?... Très franchement, je suis mitigé sur la question parce qu’elle est complexe. Mon idéal serait un monde où le peuple serait éclairé, parfaitement capable de s’auto-gérer et de participer directement aux grandes décisions dans lesquelles il serait impliqué. Je ne suis pas le seul à en rêver : c’est le rêve de tous les libertaires. Ce rêve est-il réalisable ? Peut-être... Il a déjà été réalisé, il existe même une communauté en Amérique du sud (peut-être celle dont tu parles) qui vit sans gouvernement, sans hiérarchie depuis plusieurs années. Le problème c’est que ce sont toujours de petits îlots qui finissent très rapidement et toujours par se faire écraser ou par imploser. Dans tous les cas, ça passe par l’éducation populaire, un profond bouleversement culturel et... ça prend du temps. En attendant on fait quoi ? J’entends bien qu’UMP et PS ne sont pas très différents, que ce sont les deux faces d’une même pièce mais... il y a quand même des différences, des nuances peut-être et ces nuances font que l’un vaut mieux que l’autre et donc que voter n’est pas inutile. Je vote pour le parti, pour l’alliance qui se rapproche le plus de mes convictions et qui a le plus de chance de changer la donne.
      Pour revenir sur la démocratie et pour ne pas esquiver la question, les deux positions sont imparfaites. Fallait-il intervenir en Irak, en Lybie ? Faut-il intervenir en Syrie ? Je pense qu’il faut intervenir pour protéger les populations civiles (c’est le rôle de l’ONU) mais surtout pas prendre parti. Fallait-il intervenir en Allemagne ? Clairement, oui. Evidemment, le sujet est complexe et nous avons poussé le peuple allemand vers le nazisme. C’est un fait. Etait-ce pour autant un déni de démocratie ? Oui et non. Oui parce que nous sommes allés à l’encontre de la décision du peuple d’être régi par une dictature autoritaire, non parce que nous avons rétabli une démocratie et ouvert les yeux au peuple allemand. De la même façon, faut-il laisser le peuple décider directement de tout ? J’aimerais que ce soit possible mais la masse est facilement manipulable. Individuellement, nous sommes tous plus ou moins intelligents, mais plus on est nombreux et plus on devient inhumains et stupides. De vrais animaux. C’est déplorable mais c’est une réalité. D’ailleurs les expériences d’autogestion qui ont fonctionné ont toujours concerné des groupes restreints. Donc non je ne crois pas à une démocratie totale et effective sans un énorme travail d’éducation pratiqué en amont et même avec ça, je ne suis pas convaincu que ça marcherait sur une population de 60 millions d’individus.

      En ce qui concerne ta vision du communisme, je l’ai partagée et je la partage encore partiellement. Partiellement parce que l’alliance avec Mélenchon apporte un certain renouveau. Avant ça, le discours était répétitif et franchement inaudible. Mélenchon a apporté un changement dans la forme mais aussi et surtout dans le fond. Son programme me semble tout-à-fait crédible, pertinent, réaliste et efficace. Il y aurait encore quelques petites choses à apporter mais déjà la constituante, ça pourrait nous faire respirer un peu, secouer cette vieille Europe scandaleusement libérale aussi. Et puis il a mis beaucoup de vert dans un parti qui jusque là s’en foutait éperdument de l’écologie... Mais après c’est pareil, le résultat me convient et je pense qu’il ne faut pas brûler les étapes. Déjà là les médias et ses adversaires ont le culot d’affirmer que son programme n’est pas crédible, imagine s’il avait été plus loin...

      Oui c’est un politicien habile qui s’inspire énormément de Mitterand, mais pas que. La différence avec ceux que j’ai cité, et même les autres d’ailleurs, c’est que quand il fait ou dit une connerie, il ne noie pas le poisson. Maastricht ? Oui, c’est une erreur, c’est Chevènement qui avait raison. On le reprend sur les chiffres qu’il donne ? Il vérifie et se corrige si l’erreur est avérée. On lui montre une vidéo de lui en 2002 après la défaite où on le voit pester contre les électeurs qui ont éliminé Jospin ? Il dit clairement et sans rechigner que ce qu’il a dit était stupide... Qui d’autre dans le paysage politique se comporte ainsi ? Qui exprime des regrets, reconnait des erreurs spontanément comme il le fait ? Les avocats que j’ai cité, on voit tout de suite qu’ils le sont : ils ne font que plaider, ils s’arrangent toujours pour retomber sur leurs pattes même si leur position est indéfendable... L’hypocrisie de Le Pen concernant les parrainages est quand même hallucinante. Elle en appelle à la démocratie... Si ça c’est pas un coup d’avocat... Comme si, en imaginant que la situation soit inversée, elle appellerait ses élus à parrainer Mélenchon ou Hollande... Comme si un élu qui ne partage pas ses idées un minimum allait la parrainer... Faut arrêter un peu. Et évidemment Sarkozy, c’est la même chose. Magnifique son tour de passe passe avec le triple A. Avant Standard’s and Poor, c’était vital, après c’était pas grave parce que l’important c’est Moody’s et maintenant...
      La première réunion du Parti de gauche à laquelle j’ai assisté, c’était une sorte de conférence sur le décryptage des différents types de manipulation utilisés par les médias et les politiques, avec Chomsky comme référence. T’avoueras que ça aide à mettre en confiance et que c’est pas anodin.

      Pour la violence du père, par contre, je te suis pas du tout. Parce que dans ce cas là, les kékés qu’on voit dans cette vidéo, c’est pareil, en plus soft. Pour Mitterand par contre, je ne suis vraiment pas dans l’admiration béate du bonhomme, très loin de là et je dirais même que ça me gêne que Mélenchon le prenne ainsi comme référence. Il a fait de grandes choses pour le pays, c’est un fait. Il a été le seul président de gauche, c’est vrai. Mais à côté de ça, il a accumulé un paquet de casseroles et pas des petites...

      Concernant la souveraineté, ce n’est pas tout blanc ou tout noir. Oui, bien sûr, Maastricht et tous les traités qui ont suivi représentent une carotte monumentale que les libéraux ont mise à la gauche. La gauche rêvait d’une Europe sociale pendant que la droite se cramponnait à ses frontières jusqu’à ce dernier comprennent qu’en fait ils pouvaient tirer un avantage monumental de cette Europe. Résultat : on est dans la merde, et bien. Là aussi, l’avocat Sarkozy, il oublie bien de nous rappeler qu’au début de son mandant il prenait comme modèle les Etats-Unis, il faisait le ricain, avant de se tourner vers l’Allemagne parce que les Américains ont un peu coulé et surtout ils nous ont bien coulé, et ce n’est que le début... Et tout ça en grande partie grâce à son traité de Lisbonne qui a complètement ouvert les vannes à la crise. Et lui nous explique qu’il est pas responsable de la crise... Enfin bref, ce n’était qu’une parenthèse.
      Tout ça pour dire que le choix ne se limite pas à fermer les frontières ou accepter une Europe libérale. En Amérique latine ils sont aussi en train de construire une union, sous le patronage de Chavez, sauf que celle-là ne sera pas libérale. La France a les moyens de faire plier l’Europe. Il suffit de menacer de la quitter si on ne révise pas les traités. Les conséquences seraient dures pour la France mais elles le seraient d’autant plus pour tous les pays qui font du commerce avec nous ou qui dépendent de nous. La BCE, d’un coup, elle le sentirait passer si la France l’abandonnait...
      On peut aussi envisager le problème de façon inversée : hormis des guerres quasi non stop, qu’est-ce que ça nous a apporté le chacun pour sa gueule ? La crise des années 30, c’était pas sous l’Union Européenne, il n’y avait pas d’euro à l’époque.
      (un peu long désolé mais les sujets le méritent bien smiley)

    • 55 votes
      Daniel D. Daniel D. 14 février 2012 13:43

      Des antifacho ? des perdus haineux oui !
      Ils font pitié avec leurs cervelles de moineaux (pardon les moineaux !)
      Leur comportement et leur attitude est une honte a la liberté d’expression, nonobstant le fait que Dupont Aignan as le même droit d’indignation face au calvaire des grecs que tout un chacun.
      Pauvre France qui ne sait plus que beugler et se complait dans ses jugements a l’emporte pièce.
      Merci Monsieur Dupont Aignan d’être venu, et d’avoir montré que toute la classe politique n’est pas derrière les parasites voleurs et corrompus nationaux et européens.
      Daniel D.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès