• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Patrick Buisson : 66% des Français sont des aliénés

Patrick Buisson : 66% des Français sont des aliénés

 La relation de domination dépend de l'aliénation culturelle que le pouvoir est en mesure d'imposer via la représention de l'évènement, ils appellent ça : le narratif du réel.

 

 

 

à 1 Mn :

Que s'est-il passé en France le 7 Mai 2017 ?
 A à la vérité on sait encore peu de choses, si ce n'est que de nombreux observateurs ont signalé un vaste mouvememnt de transhumance qui a afffecté plus de 20 Millions d'électeurs.
 Etaient présentes ce jour-là les trois catégories, jadis recensées par le regretté Phillippe Murray : les matons de panurge  : destinés à surveiller la chiourme ; les mutés (matés ?) de panurge qui constitaient le gros du cheptel ; et, évidemment la variété urbaine et diplômée de l'espèce : les mutins de panurge, toujours assez tapageurs dans leurs déplacements.
 Les mutins de panurge, c'est-à-dire les nouveaux rebelles ... alors le rebelle, on le sait, est assez facile à reconnaitre, c'est celui qui toujours dit : oui !
L'homme moderne ne se sent jamais assez personnel que lorsqu'il fait la même chose que ses voisins.
 La rébellion n'est plus ce qu'elle était, un grand écrivain comme Emile Chéron(?) l'a présenti lorsqu'il disait : "Pour punir une idée, les dieux la condamne à enthousiasmer les imbéciles"

 

à 5 Mn 30

A la vérité, on a jamais vu manipulation aussi efficace et à l'arrivée pareille docilité des masses : 20 millions ... 20 millions qui se sont mis en marche. Les médias ont réussi a travers cettte campagne à imposer une nouvelle technologie du pouvoir ... 1984 : le roman de George Orwell aura connu là, en France, à l'occasion de cette élection, sa meilleure adaptation sous la forme d'une éblouissante série de télé réalité, dont nous avons été les otages et les victimes consentantes.
Car si depuis mai 68, les classes dirigeantes se sont employé à délégitimer la représentation transcendante des anciennes figures de l'autorité comme autant de formes surannées du contrôle social ; si elles ont abjuré l'autorité comme principe, elles n'ont pas pour autant renoncé à l'autorité comme fonctionnalité, en tant qu'outil indispensable, à une induction du consentement, de l 'obéissance, voire de la soumission des gouvernés. La dissolution de l'autorité n'a pas conduit à la liberté, mais à des nouvelles formes de domination ; la domination par la séduction, c'est évidemment moins douloureux que l'ordre qui dégringolait d'en haut.
A l'heure de la communication, ainsi que l'avait présenti Antonio Gramsci, la relation de domination ne repose plus en effet sur la propriété des moyens de production, elle dépend de l'aliénation culturelle que le pouvoir est en mesure d'imposer via la représention de l'évènement, ils appellent ça : le narratif du réel.
Ce narratif du réel a un but, il détermine ce qu'on doit savoir et penser de la réalité : les formes d'aliénation et d'assujetissement plus enveloppantes et plus insidieuses, trouvent leurs modèles dans l'emprise maternelle.

 

Tags : Politique Société Manipulation Emmanuel Macron


Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Semi Kebab 1er juin 13:17

    Et encore, il est gentil


    • 4 votes
      maQiavel maQiavel 1er juin 13:41

      Je n’ai lu que l’article, je n’ai pas écouté les presque 2 heures de conférences de Buisson.

      Je voulais dire que si on considère que les 66 % de français  représentent les électeurs de Macron au second tour (40 % en réalité) je ne suis pas d’accord de les traiter tous d’aliéné. Je fais parti de ceux qui n’ont aucune indulgence pour la bêtise des foules conditionnés aux masses médias mais là c’est trop facile, c’est une accusation qui pue la frustration de la défaite.

      En ce qui me concerne, je n’ai aucun problème avec ceux qui ont choisi de voter Macron par intérêt (et il y’en a parmi les gagnants de la mondialisation, ceux qui veulent que rien ne change ) ou ceux qui ont été attiré par le projet de Macron (et quoi qu’on puisse dire , il avait un programme et il suffisait d’aller au-delà de ce que les médias présentaient pour le connaitre un peu ). Je n’ai même aucun problème avec ceux qui lui ont fait plus confiance qu’à Le Pen au regard de l’image catastrophique qu’elle a donné dans le débat et des carences structurelles du FN et de son projet. Toutes ces personnes, on ne peut en aucun cas les qualifier « d’aliéné », elles ont fait un choix et elles ont gagnées, c’est la vie.

      Par contre, ceux qui posent vraiment problème, ce sont ceux qui ont veauté pour Jupiter alias le roi soleil parce qu’il est « jeune », « beau » ou « neuf » , bref parce que séduit par le marketing et la couverture médiatique exceptionnelle dont a bénéficié le bonhomme ou pour faire barrage à « l’extrême droite » sous injonction journalistique. Ces catégories de personnes sont un vrai souci pour le régime représentatif, presque autant que les médias et les journalistes. Ca fait un sacré paquet de gens il est vrai, mais ça ne fait pas 66 % des Français …


      • 5 votes
        Semi Kebab 1er juin 13:51

        @maQiavel
        J’en suis à la 33ème minute et j’avoue que je bois les paroles du Buisson, d’accord à 100% jusqu’ici


      • vote
        Semi Kebab 1er juin 13:54

        @maQiavel
        En ce qui concerne Macron on peut dire qu’il étonne en bien pour l’instant, pour ma part, il est moins con que je ne le pensais, notamment son dialogue avec Poutine et sa position sur la Russie. Bon, que du blabla pour l’instant, on verra si les actes suivent mais il semble être en rupture avec la politique de papa, de Hollande, Fabius et compagnie...

        .

        Wait and see...


      • 4 votes
        yoananda yoananda 1er juin 14:31

        @maQiavel
        en fait, si tu avais écouté, tu comprendrais dans quel "paradigme" se place le Buisson ardent et pourquoi il s’en prends aux zélecteurs de Macron.

        Je ne sais pas trop quoi te répondre : je pense que tu dis n’importe quoi par ignorance pour le coup, mais peut-être que tu maintiendrais ta position même après écoute de la conf (vu qu’on pense différemment tous les 2, tout est possible avec toi).

        Je vais tenter te t’expliquer pourquoi.

        Dans la suite, Buisson s’en prends à l’idéologie du progrès, en tant que déviance / perversion de concepts chrétiens à la base, mais ayant oublié / renié leur fondement chrétiens justement et tout ce qui en fait la cohérence.

        Il dit que Macron est l’incarnation de cette idéologie du progrès et que c’est en somme ça l’aliénation.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 1er juin 14:51

        @yoananda

        Certes, je n’ai pas écouté la conférence mais je connais très bien le paradigme de Buisson étant donné que j’ai lu son dernier livre ( que je trouve sublimement écrit au passage , même pour moi qui ne suis pas un passionné de littérature ).

        Je sais bien qu’il s’en prend au progrès (comme tout droitard réactionnaire antilibéral, ce qu’il incarne parfaitement et sur ce point j’ai des convergences avec lui évidemment mais de nombreux points de divergences) et je ne suis pas d’accord pour réduire le progrès à une aliénation. 

        Du reste, on peut ne pas être d’accord avec Buisson sans dire n’importe quoi … 


      • vote
        maQiavel maQiavel 1er juin 15:00

        @Semi Kebab
        En ce qui concerne Macron on peut dire qu’il étonne en bien pour l’instant, pour ma part, il est moins con que je ne le pensais

        ------> S’il nous a paru con de prime abord , c’est d’abord à cause de la médiocrité médiatique. C’est à travers leur prisme pourri qu’on a vu Macron ( et tous les autres candidats d’ailleurs ) donc forcément c’était biaisé. 

        Moi la première alerte que j’ai eu , c’est en lisant son programme sur la sécurité ( sur lequel il s’est totalement planté pendant le débat mais qui était bien foutu sur papier). La seconde , c’est en écoutant de bout en bout une interview faite par médiapart selon des critères assez sérieux qui détonnait de la médiocrité journalistique ambiante. 

        Macron est bien évidemment loin d’être un idiot mais pour s’en rendre compte , il fallait aller au delà des médias ...

        Bon, que du blabla pour l’instant, on verra si les actes suivent mais il semble être en rupture avec la politique de papa, de Hollande, Fabius et compagnie...

        ------> Attendons une année avant de tirer des conclusions , pour le moment on est que dans la symbolique et le blabla (le tout noyé par les commentaires dithyrambiques des journalistes ) mais j’ai un gros doute concernant cette rupture , on verra bien ...


      • 1 vote
        Semi Kebab 1er juin 15:03

        @maQiavel
        Il faut que France, il faut que chrétienté continuent... Ce fût la conclusion (un vers de Péguy)

        .

        La divergence que j’ai avec buisson est idéologique, je ne suis ni de droite, ni chrétien, bien qu’élevé dans la tradition catholique, conservateur par naissance puisque je fais, comme buisson, né dans l’ancien monde, donc le voir mourir m’ennuie, même si dans ma jeunesse, je l’ai souhaité souvent et très fort, maintenant que je ne suis plus un jeune con, en passe de devenir un vieux con, la nostalgie fait que je me reconnais dans les propos de Buisson, même si je ne suis pas un anti progressiste primaire.

        .

        Une société sans bonheur, mais à la recherche des plaisirs immédiats, champions de consommateurs d’anti dépresseurs, des générations de déçus, qui doivent se contenter des désillusions du capitalisme et souffrir de ses excès, quand on est pas dans les gagnants de la mondialisation, les promesses qu’on nous a faites dans les années 70 semblent l’antithèse de ce que nous vivons aujourd’hui, nous sommes donc des générations frustrées, spoliées, volées, désillusionnées, désenchantées, c’est pourquoi le trafic de drogues est plus florissant que jamais ainsi que l’évasion via les mondes virtuels en pleine expansion, mais comment sauront s’adapter les générations des années 2000 ? Des années numériques ? Des années 2.0 ? Du nouveau monde ?

        .

        Trouveront elles le bonheur que les nôtres n’ont jamais su trouver sans pour autant s’arrêter de le chercher comme on poursuit le soleil ? Sans jamais l’atteindre.

        .

        L’avenir le leur dira, pour nous, nous serons déjà dans le trou.


      • vote
        Semi Kebab 1er juin 15:04

        *puisque je suis comme Buissin, né de l’ancien monde... coquille...


      • vote
        maQiavel maQiavel 1er juin 15:20

        @Semi Kebab

        Les droitard anti-libéraux comme Buisson sont souvent très juste dans leur dénonciation des dérives progressistes (qu’ils partagent avec certains courants du socialisme d’ailleurs) , ça va même au-delà de la justesse , on peut même dire que leur critique relève de l’art ,du sublime c’est très plaisant et émouvant à lire et à écouter , pour illustrer par une image , la chaleur d’un Balzac est plus vivifiante que la froideur d’un Marx malgré le faut qu’ils se retrouvent dans la critique de fond de la société marchande.

        Le problème, c’est que ces réacs ne proposent rien d’autre que le « c’était mieux avant », ils se complaisent dans un romantisme nostalgique qui est passionnant artistiquement mais stérile politiquement. Ils regrettent un vieux monde souvent fantasmé et s’en prennent au nouveau monde avec justesse et intelligence mais sans jamais rien proposer comme alternative, et je pense que ça ne changera jamais car c’est le propre de cet univers mental , c’est dommage ... 

        Dans tous les cas , cette absence de projet , cette négativité , ce pessimisme ne leur permettra jamais de gagner contre les progressistes qu’ils honnissent. Faire des progressistes des aliénés est beaucoup trop facile et dispense d’élaborer des alternatives ... 


      • 2 votes
        izarn 1er juin 15:23

        @maQiavel
        Visiblement tu as un problème neurologique vis à vis de ton vote au second tour pour Macron...

        Bien : Parceque que 23,9% au premier tour, y a pas a dire c’est une belle victoire, hein ?

        Face à 60% qui ont voté contre...OK ?

        Alors bon, on agite Le Pen "fasciste" et ça passe....

        Oh quel enthousiasme du peuple français ! Quel JFK !

         smiley

        Au moins DSK faisait un bon JFK ! smiley

        Mais la plus de kekettes, plus de couilles...C’est plus sur !

        Certes les médias ont fait leur boulot, surtout contre Le Pen...Et puis, les médias avaient tellement détruit Trump ! Le pseudo Le Pen ricain... smiley

        Deux campagnes hallucinantes contre les souverainistes...

        Comme disait l’autre ; biquette aurait pu etre élue...

        Mais les plus cons sont les gogochistes...Les gauchiasses...

        Ils aiment se faire sodomiser légalement... LGBT quoi....

        En Tchetchénie ils torturent les PD...Ha ouais ? Les preuves ? Ou ça, connard ?

        En plus je m’en branle...On pourrait pas faire un charter de gogochistes vers la tchétchénie ? Il sont champions dans la quenelle épaulée...

        On pourrait respirer de l’air pur, par ici...


      • 1 vote
        Semi Kebab 1er juin 15:42

        @maQiavel
        Beau commentaire et belle description de la critique droitarde anti libérale, belle justesse d’appréciation, c’est exactement ça, le romantisme ne pèse pas lourd en politique.

        .

        Passage intéressant de Buisson dans la vidéo quand il tacle avec courtoisie NKM et Escrozi, tout en élégance, raffinement et politesse smiley On est loin d’un Soral smiley

        .

        Exact pas de proposition concrète de leur part, mais comment pourrait il en être autrement puisque ces gens n’arrivent pas, par leur logiciel, et une partie du mien que je partage avec eux, à savoir rester cohérent, honnête, digne, honorable, sain, ne pas se renier, tenter de rester juste intellectuellement, de comprendre le monde, en conservant des valeurs humaines dans une société où le pouvoir de l’argent promeut les comportements les plus viles, voire déviants pour se hisser au sommet ou garder simplement une place au soleil, on revient en quelque sorte à une forme de loi du plus fort dans laquelle la grosseur du compte en banque remplace celle du biceps, mais le principe reste le même, en ayant essayé au maximum de renier notre nature, elle nous rattrape tôt ou tard, quelque soit le moyen. En définitive, le libéralisme c’est la sélection naturelle biaisée par l’artificiel, le matériel et le pognon qui permet de court-circuiter l’ADN et les dispositions naturelles à faire que seuls les plus forts d’entre nous survivent et parviennent en haut de la hiérarchie dominante.

        .

        La loi naturelle sans cheat code reprend ses droits dans les pays pauvres, les milieux pauvres, les endroits glauques réservés aux sdf et autres marginaux, là, l’organisme doit survivre à l’ancienne, mais cela ne concerne que des catégories de personnes qui ne pèseront jamais lourd dans l’Histoire humaine bien comprise, évidemment.

        .

        Par contre chez les élites, ceux qui génétiquement sont les plus faibles peuvent parvenir à surclasser les forts destinés à améliorer génétiquement notre espèce, un jour au sommet des élites, il n’y aura plus que des avortons avec une grosse tête de citrouille nourris par des machines mais ultra hyper milliardaires tandis que dans les bas fonds sociaux, il y aura plus de Schwarzennegger que de Clément Méric et un jour, les biscotaux reprendront leurs droits sur les ablettes ultra riches par contre poids et déséquilibre numérique, la nature est cyclique, je ne vivrais jamais assez longtemps pour vérifier la véracité de ma théorie évolutive en milieu humain fracturé smiley

        .

        A moins que les élites arrivent un jour à croiser leurs super QI avec le patrimoine génétique musculaire des basses classes pour en faire des espèces hybrides supérieures lol... Mais je m’égare...


      • vote
        maQiavel maQiavel 1er juin 15:45

        @izarn

        Visiblement tu as un problème neurologique vis à vis de ton vote au second tour pour Macron...

        ------> Oui, je sais, d’ailleurs mon neurologue m’a dit que c’est une pathologie chronique qui était incurable. C’est la vie …   smiley

        -En Tchetchénie ils torturent les PD...Ha ouais ? Les preuves ? Ou ça, connard ?En plus je m’en branle...

         

        ------> Tu te branle sur les PD Tchétchènes maintenant ? La préférence nationale, tu connais ?  On a nos PD nous aussi ,bâtard de cosmopolite , c’est à cause de gens comme toi que le pays est dans la cramouille …  smiley


      • 1 vote
        guepe guepe 1er juin 15:55

        @Semi Kebab

        " Exact pas de proposition concrète de leur part, mais comment pourrait il en être autrement puisque ces gens n’arrivent pas, par leur logiciel, et une partie du mien que je partage avec eux, à savoir rester cohérent, honnête, digne, honorable, sain, ne pas se renier, tenter de rester juste intellectuellement, de comprendre le monde, en conservant des valeurs humaines dans une société où le pouvoir de l’argent promeut les comportements les plus viles, voire déviants pour se hisser au sommet ou garder simplement une place au soleil, on revient en quelque sorte à une forme de loi du plus fort dans laquelle la grosseur du compte en banque remplace celle du biceps, mais le principe reste le même, en ayant essayé au maximum de renier notre nature, elle nous rattrape tôt ou tard, quelque soit le moyen. En définitive, le libéralisme c’est la sélection naturelle biaisée par l’artificiel, le matériel et le pognon qui permet de court-circuiter l’ADN et les dispositions naturelles à faire que seuls les plus forts d’entre nous survivent et parviennent en haut de la hiérarchie dominante. "

        Vous etes devenus des socialistes quoi. C’est dingue, en france, on a une gauche socialiste, une extreme gauche socialiste, une droite socialiste et aussi une extreme droite socialiste ; Mais quel enfer collectiviste !


      • 1 vote
        Semi Kebab 1er juin 16:05

        @guepe
        Non, je ne vois pas en quoi espérer le retour de l’eugénisme naturel à la place de la taille du compte en banque serait socialiste, pour le bien de l’humanité et de la nature en général, ça va sans dire, en tout cas rien à voir de près ou de loin avec les valeurs progressistes d’une certaine gauche bobo dont j’exterminerai volontiers de mes mains les représentants et les militants jusqu’au dernier si j’en avais le pouvoir, heureusement pour eux, j’ai pas assez de grosses mains et un peu la flemme aussi je le confesse...

        .

        En ce qui me concerne personnellement, je suis un solitaire carabiné, je ne supporte même plus les gens comme moi, la misanthropie a achevé de me marginaliser, oui, je suis devenu un gros con aigri et obsolète, mais je l’assume complètement smiley le peu de social qui subsistait en moi s’est fait bouffer par l’amour de la solitude qui se transforme parfois en croix lourde à porter, mais j’ai les épaules.


      • vote
        Semi Kebab 1er juin 16:08

        @guepe
        Si je hais les bobos ça ne veut pas dire que j’affectionne les bourgeois de droite, je les mets quasiment dans le même sac. Sauf que le discours des bourgeois de droite me hérissent moins le poil que ceux des bobos, car ils me rappellent mon enfance et le monde dont je suis issu, par la bourgeoisie de droite, mais l’ancien monde avec les valeurs qu’on m’a inculquées sans que je ne demande rien à personne, parfois à coups de ceinturon et de tartes dans la gueule. Les joies oubliées du patriarcat viril... Nostagie, nostalgie... Haha.


      • vote
        guepe guepe 1er juin 16:13

        @Semi Kebab

        Les nazis arrivaient à concilier socialisme et eugénisme. Je dis que vous etes socialiste car vous ne pensez que la situation ne pourraient s’améliorer que si l’Etat s’en mele. Vous avez l’air de ne pas faire confiance aux individus et de vouloir contraindre les récalcitrants pour la logique étatique. Votre définition de libéralisme est en plus caricatural et , à ce que je saches, la France n’est pas un état libéral.

        C’est l’Etat qui devrait mis au placard, pour le bien de tous.


      • vote
        guepe guepe 1er juin 16:20

        @Semi Kebab

        Si on vivait dans un monde libéral, vous pourriez vivre tranquille votre vie solitaire. Malheureusement, le Fn et la FI sont des étatistes ; Le jour où l’Etat fera faillite, et il arrivera, leurs programmes collectivistes nous forcera à participer à leurs délires et à nous propulser dans le Tiers Monde. Au fond, je vous comprends.


      • vote
        Semi Kebab 1er juin 16:22

        @guepe
        Ha non alors si il y a bien quelqu’un qui est réfractaire à toute forme d’autorité c’est bien moi, des flics aux institutions étatiques, hein, je suis assez anarchiste dans l’âme, y a pas de souci avec ça. 

        .

        Je ne vois pas d’un bon oeil que l’argent devienne tout puissant, je n’aime pas ce monde du tout marchand, mais de là à dire qu’il faudrait s’en passer il y a une marge, c’est un outil pour faciliter les échanges entre les individus, j’aimerai que l’argent reprenne ce rôle initial et ne permette plus que 1% de la planète possède plus que les 99% d’autres, c’est tout. De là à devenir communiste il y a une bonne marge quand même, si ça ne tenait qu’à moi, il n’y aurait plus d’état puisque tous ceux qui se risqueraient à devenir politicien ou auraient dans l’idée de former des associations types mafieuses seraient abattus sans autre forme de procès par les individus lambdas qui ne veulent plus jamais ça. (ce qu’on est en train de vivre depuis au moins Platon)


      • vote
        guepe guepe 1er juin 16:36

        @Semi Kebab

        Et bien, on est deux. smiley Mais le libéralisme ne signifie pas que l’argent devienne tout puissant.


      • 1 vote
        Semi Kebab 1er juin 16:48

        @guepe
        Mais les dérives du libéralisme le permettent hélas, c’est ce à quoi on assiste aujourd’hui et ça ira en s’empirant jusqu’au cra$h final.

        .

        Suffirait juste de "remoraliser" le capitalisme pour résoudre bien des soucis humains, le problème c’est que les gros prédateurs financiers sont des psychopathes qui vendraient leur mère pour un dollar.

        .

        A commencer par réinterdire la spéculation et lui redonner la place qu’elle avait avant 1860. On pendait les spéculateurs il fut un temps, faudrait revenir un peu à ces coutumes rigolotes pleines de bon sens, ça en calmerait plus d’un devant un écran avant de dissoudre une entreprise et envoyer 300 familles au chômage en un clic de souris pour engranger du profit rapide et immédiat pour se faire des points dans sa hiérarchie.


      • vote
        maQiavel maQiavel 1er juin 17:44

        @guepe

        Vous êtes devenus des socialistes quoi. Si on vivait dans un monde libéral, vous pourriez vivre tranquille votre vie solitaire. Mais le libéralisme ne signifie pas que l’argent devienne tout puissant.

        ------> Il y’a ce que les libéraux (et les différents courants en son sein) disent du libéralisme et il y’a ce que disent les critiques de ces courants libéraux disent du libéralisme. Ceux qui critiquent le libéralisme ne le définissent pas forcément de la même façon que les libéraux eux-mêmes le définissent, ce qui a pour conséquence que ce terme ait plusieurs acceptions.

        Dans la plume et la bouche de critiques du libéralisme comme Buisson et d’autres (pas forcément réacs ) , le libéralisme n’est pas qu’une question économique qui fait intervenir les libertés économiques contre le collectivisme Etatique socialisant. C’est bien plus large que ça : le libéralisme est une logique, une dynamique culturelle, un système existentiel, un paradigme, une réalité anthropologique.

        Ce sont des choses que Buisson développe en long et en large dans son dernier bouquin ( et surement dans cette conférence de presque 2 heure que je n’ai pas écouté ) et quand on embrasse cette perception du libéralisme , il devient évident que nous vivons bel et bien dans un monde libéral (particulièrement en occident ). Et le fait que les dépenses publiques s’élèvent à 57 % du PIB (argument classique des crypto-libéraux pour affirmer que nous ne vivons pas dans un univers libéral) n’y change absolument rien.

        Donc, faire une critique de la logique libérale ne signifie pas forcement que l’on est socialiste (déjà , les vrais libéraux aussi critiquent cette logique libérale et ensuite , d’une certaine façon , un certain « socialisme » s’ intègre parfaitement à cette logique , donc cette dichotomie n’a pas vraiment de sens ). 


      • vote
        pegase pegase 1er juin 18:11

        @Semi Kebab

        on verra si les actes suivent mais il semble être en rupture avec la politique de papa, de Hollande, Fabius et compagnie...


        Je n’y crois pas trop,

        Ce sera la politique de l’Otan (Washington) celle voulue par l’oligarchie anglo-saxonne, donc forcément très éloignée d’une France indépendante faisant contre poids aux deux super puissances états unis et Russie ...


      • 1 vote
        pegase pegase 1er juin 18:20

        @maQiavel

        C’est bien plus large que ça : le libéralisme est une logique, une dynamique culturelle, un système existentiel, un paradigme, une réalité anthropologique.


        C’est surtout une tactique accélérant le développement économique afin de s’imposer militairement et définitivement dans le monde entier ...

        Les dirigeants chinois l’ont bien compris et en abusent eux aussi, et c’est la planète qui morfle smiley

        Le développement économique est une arme !


      • vote
        tousensemble tousensemble 2 juin 08:45

        @maQiavel

        ET BUISSON en est le chef adjoint le chef européen SARKO le trésorier FILLON

        50000 PSYCHIATRES ONT TROUVE QUE LE CHEF SUPREME DES ALIENES TRUMP A LA CERVELLE D UN ENFANT DE 10 ANS  !!!!


      • 4 votes
        Djam Djam 2 juin 23:21

        @maQiavel Dommage que vous n’ayez pas écouté la totalité, vous auriez peut-être commenté un poil différemment...(?) Cela dit, Buisson est un homme d’une rare intelligence et de haute culture. C’est devenu rare. Quand il affirme que 66 % des gens sont aliénés, il reste sympa. Personnellement, je n’hésite pas à dire que ce sont plutôt 99 % des gens qui sont aliénés. La plupart se lève le matin, persuadée d’être éveillée alors qu’en realite, sauf rares exceptions, les esprits d’aujourd’hui sont totalement aliénés. Tout, absolument tout ce que nous disons, pensons et choisissons est le fruit du conditionnement complet et perpétuel que la propagande massive opère depuis l’avénement de la télé, de la radio et de tous les médias modernes œuvrant directement dans chaque foyer. Quasiment personne ne raisonne librement mais répète tout simplement çe qui a été asséné le matin ou la veille par l’empire mediatique. Penser par soi-même exige des années de travail par une lecture intensive et multithematique. Presque plus personne ne lit assidûment aujourd’hui à part les spécialistes, les passionnés de l’étude et les non pratiquants de gadgets technos. Ça fait environ 1%...


      • vote
        dikiz 1er juin 15:33
        "La rébellion n’est plus ce qu’elle était, un grand écrivain comme Emile Chéron"


        Ahahahaha, c’est Emil Cioran  smiley

        • 2 votes
          makhno makhno 1er juin 15:38

          ...MACRON a parlé .... : DEVANT une "moyenne PYRAMIDE à l’ ENDROIT ".. !(?)

          ...BUISSON , lui , .....DERRIERE une " petite PYRAMIDE à l’ ENVERS ".... ! (?)

          ....bon , je termine le visionnage de cette vidéo...., dont le début est "intéressant"... !


          • vote
            Giordano-Bruno 1er juin 17:12

            Pourquoi 66 % ? Les personnes n’ayant pas voté pour un des deux candidats au second tour seraient-ils des citoyens de seconde zone ne méritant même pas d’être appelés Français ?


            • 1 vote
              Volapuk Volapuk 1er juin 18:07

              - Macron étonne en bien : Je ne crois pas une seconde qu’il va restaurer la noblesse institutionnelle de la Présidence. Nous sommes encore en période électorale et le gouvernement actuel est destiné à disparaitre dans un mois. Les postures, les discours changeront après les résultats de la nouvelle majorité. Fini le positionnement pro-poutine ou les nominations à la "Jean Michel Blanquer" ! Le pipotron joue encore pour hypnotiser l’embourgeoisement de droite et rallier les bobos de gauche. Notez au passage que les médias applaudissent à tout alors qu’ils aboient en général sur des sujets bien précis !

              - La Médiocrité Médiatique  : N’est pas une excuse à la médiocrité générale ! On peut dire que Buisson lui-même a été médiocre en offrant ses services à Sarkozy... Personnellement, je n’ai jamais cru dans l’incarnation du Nabot ! Ça puait l’arnaque depuis le début et on peut douter de la naïveté d’un Buisson face à cette carence objective ou intellectuelle !

              En un mot, ces gens traitent les autres d’"aliénés" alors qu’on aurait aimé qu’ils s’investissent dans le seul camp patriote qui existait dans cette campagne, afin de desaliener le corps electoral justement !!! Il l’a fait pour Sarkozy pendant 5 ans de reniements... il pouvait pas le faire pour Le Pen ?!


              • 4 votes
                medialter medialter 1er juin 20:24

                66%, il est gentil le buisson. Tous ceux qui vont veauter sont aliénés, faut être sacrément attardé pour ne pas encore avoir pigé que l’urne est une immense couillonade, conçue pour que ne sorte du chapeau que blanc bonnet ou bonnet blanc.Le bulldozer merdiatique étant tenu par la haute finance, ils doivent se marrer en haut lieu en assistant à la pièce de théâtre quinquennale. Et qu’il n’y ait pas un journali.... je veux dire un agent .... qui sorte du scénard du nanar, sinon traversée du désert assurée. C’est devenu tellement facile qu’ils ne se cassent même plus le cul pour l’affiche : "Ensemble la France" smiley Putain non mais MDR, c’est à se demander si ce n’est pas de l’humour noir, vu ce qui reste de la France, digérée entre l’Europe zunienne et le Qatar, fallait oser, mais les insectes ça avale tout, tant qu’ils peuvent continuer de picoler et de baiser


                • 1 vote
                  CoolDude 1er juin 20:39

                  C’est un jolie discours de politiques sur ce qui va être la communication des LR à l’avenir.

                  Donc, je traduis :
                  L’économie, c’est de la merde et c’est la merde (juste qu’ici, je suis d’accord)...
                  Donc on va communiquer sur les valeurs humains, le conservatisme... Sur les toutes les "grandes" et "belles" valeurs de que l’on va catégoriser de "Droites" dans l’avenir.

                  Ne parlons surtout pas d’économie et ne faisons rien dans ce sens...

                  J’ai bon ?

                  C’est du Sarkozisme.

                  Sinon il semble qu’apparemment l’affaire des écoutes, c’est du passé.

                  Bref, ce n’est encore que du Blabla... Et on sera toujours dans la merde. Bravo !!!
                  Merci P. Buisson.

                  Ça vole plus haut que Macron.


                  • 1 vote
                    CoolDude 1er juin 20:43

                    @CoolDude

                    2h00 d’enfumage... C’est beau ! Mais intéressent pour ceux qui ont le temps et le courage.

                    "C’est la merde !!! Vite, n’en parlons plus !!! Yeahhhhhhhhhhhhhh..."


                  • 1 vote
                    zygzornifle zygzornifle 2 juin 11:11

                    ce sont ceux qui ont veautés macaron ....


                    • vote
                      lutopick1 3 juin 12:26

                      Le narratif du réel a toujours existé, la désinformation massive faite sur Maximilien Robespierre en est l’illustration parfaite. Ce qui change c’est les moyens de communications aujourd’hui en possession du pouvoir. Mais comme toute pièce à son revers, les moyens de communication peuvent servir de contre-pouvoir pour peu qu’on ait du bon sens. 



                      • vote
                        Malpensant 4 juin 11:13

                        Supra :"un grand écrivain comme Emile Chéron(?) "
                        Emil Cioran. On est pas encore sorti de l’auberge, là....


                        • vote
                          bonalors bonalors 7 juin 22:51

                          je pense que Macron a une vision tres pertinente de la justice et egalitarisme, tous doivent etre soumis au dictate de l uberisation, je le suis donc vous devez l etre aussi par compassion,

                          Je remerci Macron pour cela et j espere bien qu il va acceler toutes ses non reformes, cad dire abolition de toutes regles, qui pourraientt brider notre jungle bien aime, laissons notre vrai nature s exprimer, le naturel est notre veracite pas vrai ?
                          Merci Macron je voterais donc pour lui, un saint homme ....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès