Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pierre Sidos sur le nationalisme à "Ciel mon Mardi"

Pierre Sidos sur le nationalisme à "Ciel mon Mardi"

C'est à "Ciel mon mardi !" de l'animateur Dechavanne qu'avait été dédié une émission à "l'extrême droite" le 6 février 1990. Sur le plateau on retrouve la présence de M. Pierre Sidos, d'Olivier Mathieu et du GUD pour faire face entre autres au MRAP et à la LICRA. Débat qui, à sa suite, a suscité une vive émotion dans la presse en général :

 

 

Articles pour compléter : http://pierresidos.fr/tag/ciel-mon-mardi/

Tags : Racisme Polémique



Réagissez à l'article

50 réactions à cet article


  • 7 votes
    Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 14:15

    Tiens, ça ne nous rajeunit pas, je l’avais regardée en direct cette émission et c’est elle, bien avant Soral & Co. Qui m’a fait prendre conscience aux mains de qui étaient les merdias, et oui, déjà, avec Benguigui se faisant traiter de Ben... Guy...Guy... Par un Olivier Mathieu plus magnifique que jamais, avant de se faire rétamer la gueule par un juif à kippa du Bétard sur le plateau après avoir demandé à Jean-Pierre Pierre Bloch, fils d’un immigrationiste forcené, si il était d’accord de faire avec lui une minute de silence pour les millions d’allemands déportés, j’étais mdr à l’époque en voyant la tronche de Dechavannes avant que le juif haineux débarque sur le plateau, cerise sur le gâteau, l’horrible Gérard Darmon qui débarque pratiquement en pyjama chez Dechavannes pour soutenir son coreligionaire Jean Benguigui, et oui, c’est là que j’ai compris que TF1 était une succursale de la synagogue et que j’ai commencé à m’intéresser sur l’influence juive dans nos merdias, je n’ai pas été déçu de ce que j’y ai trouvé, d’autant plus que j’en apprends encore aujourd’hui à quel point la main mise sur l’info s’est faite de façon progressive. A l’époque (années 80) BHL y était également quasiment omniprésent.

    .

    Amusant de voir le franc mac bourseiller distiller ses analyses pauvres sur l’extrême droite de l’époque.
    .
    A noter déjà, la présence de Malek Bouthi, déjà en mode aparatchik de parasite du PS en étant passé par la place obligatoire pour y accéder avant, président de S.O.S. Racisme au même titre qu’un certain Harlem Désir, qui vivent encore grassement à nos crochets aujourd’hui. Ils nous auront bien niqué jusqu’au trognon, "ces gens là".


    • vote
      Avlula 28 décembre 2015 15:58

      *tire la chasse*
      Trop d’intervenants dans une émission si courte, ça ne sentait pas bon dès le départ. La plupart sont venus pour en découdre, le reste pour une opération séduction, en gros il n’y avait pas de place pour le débat et l’échange d’idées, ça ressemblait à un lynchage oui. Pourtant les gens d’extrême-droite invités sont intelligents et au-dessus du lot, de ce fait il y a possibilité de discuter et de mettre le doigt sur leurs erreurs (qui ne sont pas sur le constat, mais faire ce constat, y compris celui que ce nouveau système ne tourne pas forcément rond, c’est déjà trop pour ceux d’en face). Idéologie aveugle versus actions désespérées et contre-productives, rien d’intéressant là-dedans, d’où le tirage de chasse.
      "Vous êtes contre la démocratie libérale" => oui, et alors ? Es-tu capable de comprendre pourquoi, et donc pourquoi tu devrais l’être aussi si t’étais cohérent avec ton apparente bienveillance universelle ?
      etc etc
      ’tain mais comprendre le point de vue de l’autre, c’est pas prendre les mots que l’autre emploie et les entendre selon son propre logiciel, c’est plutôt comprendre ce que les mots signifient pour l’autre, et partir du principe que l’autre est innocent et pas malveillant ! Là on n’a que le spectacle de la haine, du mépris, de l’insulte.


      • 6 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 16:13

        @Avlula
        Facile de voir de quel côté était et est la "haine", ceux qui s’auto proclament procureurs, avocats, juges et bourreaux, défenseurs du "camp du bien", parangons de vertus de gôôôôôôôôôche, et oui la propagande merdiatique battait son plein à la fin des années 80, avec le recul, on voit où cela nous a menés, en plus c’étaient déjà les mêmes tronche de pingouins qu’aujourd’hui, avec des cheveux blancs en plus mais toujours pas de sagesse en vue pour Malek Bouthi. 

        .

        Je n’étais déjà pas Charlie en ce temps là. Le $hoabuisness et la pleurnicherie victimaire me sortait déjà, à l’époque par les trous de nez, imaginez par où il me sort à présent, + de 25 ans plus tard...


      • vote
        Avlula 28 décembre 2015 19:23

        @Gaston Lagaffe
        Oui facile, la haine de la gauche est de ton côté, et dans l’émission elle est des deux côtés. Faut que chacun comprenne bien que des idées ne devraient pas faire partie d’une identité (parce qu’une identité se défend à tout prix, tandis qu’une idée se discute, se débat, et doit pouvoir évoluer). Les types de gauche ne sont pas tous des menteurs éclairés, bien au contraire, l’immense majorité est convaincue du fond de ses tripes de certaines choses et de la justifications qu’elles donnent à une persécution sans pitié des "fachos". Inversement, les types nationalistes sont également convaincus de certaines thèses comme quoi le fait de ne pas être qu’entre gens semblables pose forcément un gros problème, etc.

        Pour moi les deux ont raison en théorie mais en grande partie factuellement tort puisqu’ils ne tiennent pas compte de facteurs déterminants qui pourtant pourraient mettre tout le monde d’accord (ce que les coupables ne souhaitent évidemment pas). Bien sûr que je suis contre les actions violentes du GUD, la militarisation etc., c’est mon côté gauchiste pacifiste et croyant (plutôt crever que de tuer), mais d’un autre côté c’est trop facile pour le camp d’en face de condamner ça, quand on a le pouvoir, donc la violence d’État pour soi.

        Peut-être que le problème de ce débat était principalement la non-neutralité de Dechavanne, qui se forçait à jouer le jeu tout en faisant bien comprendre quelle est sa notion de bien et de mal, ainsi que la présence d’un public, parfaite pour faire monter la tension. Problème que des médias indépendants (donc ne faisant pas partie du pouvoir) peuvent résoudre aujourd’hui. MetaTV avec ses longues interviews... inviter un type, lui poser plein de questions non humiliantes mais non complaisantes, inviter celui d’en face et le confronter aux idées du premier, recueillir idées et réponses, réinviter le premier... Jusqu’à avoir atteint les limites de chaque.


      • 2 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 22:56

        @Avlula
        La contradiction ne se situe pas dans des idéologies mais dans la nature même de l’humain et ce que l’on appelle droite ou gauche signifie la bataille (bien/mal) entre la partie animale de l’individu qui est un organisme et qui doit se défendre d’attaques extérieures pour ne pas se faire contaminer, c’est le rôle de la peau, frontière semi perméable qui filtre les virus susceptibles de mettre en danger l’organisme et l’idéologie qui repose en général sur beaucoup de vent et de mensonges pour faire plier une réalité aux désirs de certains, ce qui pourrait s’appeler le conflit entre la droite pragmatique et la gauche idéaliste, cette séparation est ridicule puisque nous avons tous les deux côtés en nous, un type de droite n’est pas forcément dénué de sentiments humains, contrairement à ce que ces putains de gens endoctrinés à l’idéologie pure, au progressisme acharné, qui se prétendent seuls détenteurs de la vérité et gardiens du camp du bien pensent du "camp d’en face" qui pensent que parce qu’ils se pensent tolérants et ouverts d’esprit, citoyens du monde, utopiques jusque dans la tombe, sans avoir jamais rien branlé d’autre de leur vie que leurs petites cervelles bouffies de suffisance gavée de bonnes intentions dont l’enfer est pavé.

        .

        Pour le reste ces débats télévisés sont pourris depuis longtemps par l’idéologie dominante qui culpabilise d’elle même depuis la seconde guerre mondiale, qui, dans un monde sain, serait reléguée aux tréfonds de l’histoire humaine pour justement progresser vers le mieux alors qu’en fait dans ce monde merdiatique elle est omniprésente afin de tuer dans l’oeuf tout débat serein qui pourraient être susceptibles de faire avancer les choses ensemble, hors, ces débats, depuis les années 80 sont tous hanté par cette fraction de la guerre qui ne concerne qu’une toute petite partie de l’humanité, je ne suis ni de droite ni de gauche, j’assume mon humanité dans mon entier, ça me permet d’approcher une certaine objectivité dans le débat d’idée puisque les idéologies humaines, je les emmerde de A à Z, à pied, en voiture et à cheval, ce que la majorité de mes contemporains, sont hélas, loin d’approcher. 

        .

        Le débat public en France a été confisqué par une clique de parasites qui sévit encore aujourd’hui, BHL et consorts, le nomadisme contre l’enracinement, le mondialisme contre les régions, les multinationales contre les petits artisans, et la créativité humaine, son émancipation au niveau individuel puis social en pâtissent à tous points de vue et ce, dans tous les domaines, faudrait voir à retrouver un juste milieu. Mais ce ne sera, hélas, pas pour tout de suite tant les séquelles de 68 et l’ultra libéralisme capitaliste sont désastreuses et nocives pour des décennies encore dans les esprits des masses asservies.



      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:05

        @Avlula
        Le problème de ce débat n’était pas que l’impartialité de Dechavanne qui ne faisait que reproduire la tendance "swag" de l’époque à savoir penser comme SOS Racisme de Julien Dray, c’est tout, le problème était déjà la dictature de la pensée, le terrorisme intellectuel car il faut avoir connu cette période pour savoir quelle était la mode idéologique en 1990, pour les présentateurs tv, lécher le cul des "artistes" du show business, qui étaient tous, de gauche, évidemment, comme dirait Luchini, parce que sinon, déjà en ce temps là, les portes des merdias étaient fermées à ceux qui pensaient différemment de la doxa de l’ère mittérandienne et ceux qui affichaient d’autres tendances idéologiques étaient bannis des plateaux tv donc adieu promotion et compagnie, faut se replacer dans le contexte aussi. On était en plein dans le french bashing auto infligé, la culpabilisation d’être franchouiullard, le rejet de l’identité française, la mode était de sucer des glands circoncis, on voit aujourd’hui le désastre qu’a engendré cette haine de soi par merdias interposés sous influence BHLienne (entre autres).

        .

        Oui déjà à l’époque il n’y avait pas assez de parce que trop de... Dirait Elisabeth lévy. Et ceux aux patronymes trop terroir ont disparu progressivement des écrans, un des rares survivant de ce grand remplacement est encore Jean-Pierre Pernaud. J’ai pas attendu Soral pour comprendre pourquoi nos merdias nous ont gavés de $hoah matin midi et soir, j’ai été témoin en live de cette judéisation et de la prise en otage du débat public.


      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:20

        @Avlula
        Je précise que je ne me reconnais ni dans Sidoz, ni dans Bloch, j’ai le même mépris pour ce genre de personne élitiste, qu’elle soit de droite ou de gauche je leur arrache la tête pour leur chier dans le cou car elles ont le même pouvoir de nuisance intellectuelle.


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 18:04

        Tiens, personne ne s’est encore précipité comme d’habitude pour dire que toute cette émission était bidonnée, que les disputes étaient scénarisées, que les interruptions même étaient prévues dès le départ ?  smiley


        • 5 votes
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 18:47

          @Qaspard Delanuit
          Parce que c’était un temps où, même à la tv, il pouvait y avoir de l’imprévu et qui était carrément souhaité par cette chaîne et Dechavannes y a beaucoup contribué, pour faire de l’audimat, une relative "liberté" de ton impensable aujourd’hui. A l’époque c’était des débats spectacles du genre : Une sorcière contre un prêtre exorciste, un homo contre un catho intégriste, un macho contre une féministe, des chats avec des chiens dans l’espoir de reléguer "Droit de réponse" au rang de tv de papa. On n’y fumait déjà plus sur les plateaux, boire ou se droguer, certainement mais en coulisses, mais c’était une période charnière entre la tv d’hier et la merde d’aujourd’hui, une sorte de chaînon "manquant" dans l’histoire de la télé poubelle. Mais on n’avait pas le $hoah non plus, y avait pas internet en ce temps là, ma bonne dame, il est où ton miroir Qaspard ?


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 18:50

          @Gaston Lagaffe
          "il est où ton miroir Qaspard ?"

           

          Je l’ai prêté à la belle-mère de Blanche-Neige. 


        • 3 votes
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 18:51

          @Qaspard Delanuit
          Et personne pour venir m’incendier d’injures en me traitant d’antisémite pour mon commentaire premier ci dessus, la fréquentation de ce site se réduit à peau de chagrin depuis 5 ans... Tout se perd, ma bonne dame...


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 18:58

          @Qaspard Delanuit
          Elle s’appelle Smith ta grand-mère ?


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 19:57

          @Gaston Lagaffe
          "Elle s’appelle Smith ta grand-mère ?"


          Oui et mon grand-père s’appelait Wesson. 


        • 4 votes
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 21:05

          @Qaspard Delanuit
          Les parties de pan pan cucul devaient être détonnantes dans la famille, dans ce cas.


        • 3 votes
          Nigari Nigari 29 décembre 2015 01:20

          @Gaston Lagaffe
          C’est juste que le Gaspard, après avoir au tout début adopté un avatar de sale bourreau cagoulé, puis soudainement d’un miroir occulte, révèle maintenant son identité de Mr Smith, troll en puissance qui ne vous lâchera plus... smiley

          Allô Houston... nous venons de perdre un agent parti en vrille......

          Blague à part, ce membre est pour ma part un "petit agent" destiné à tenter de rétablir la balance sous les articles les plus sensibles....... Tout en se distrayant en donnant son avis à tout larigot sous n’importe quel article. Se faisant évidemment passer pour un "dissident" (terme totalement galvaudé).

          Cela fait maintenant des années que j’ai affaire à lui sur Agoravox TV... Systématiquement, cet individu est connecté du matin au soir (et toute la nuit, à croire qu’il s’agit d’un robot) depuis des années sans jamais poster un seul article, c’est un fan d’Agoravox TV mais ne jugeant pas nécessaire de participer en publiant des articles.... Il est simplement aux aguets de tout article dont sa "besace" lui dit qu’il faut à tout prix décrédibiliser tel ou tel sujet ; particulièrement ceux touchant aux sociétés secrètes, notamment la Franc-maçonnerie, et évidemment le pompon : tout ce qui touche au contrôle mental basé sur les traumatismes.... Depuis des années, il revenait systématiquement à la charge dès que je publiais un article sur la question, c’était lui le premier à venir discréditer l’article. Tout cela est archivé....

          Vu ses derniers commentaires, je crois qu’il est en train de perdre les pédales, son nouvel avatar en atteste...... Mr Smith, le nouveau troll de votre plateforme préférée.

          http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html


        • 3 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 décembre 2015 05:06

          @Nigari
          "C’est juste que le Gaspard, après avoir au tout début adopté un avatar de sale bourreau cagoulé"


          Je porte toujours ma cagoule noire sur Agoravox rouge. 

          Avez-vous eu la curiosité de savoir qui est ce "sale bourreau cagoulé" ? 

          Probablement pas, sinon vous ne parleriez pas ainsi de cet homme valeureux qui est mort il y a quelques années. 

          Bon, alors, c’est qui ce "cagoulard" ? Ceux qui savent, ne répondez pas à la place de l’élève Nigari qui doit faire ses recherches par lui-même !  smiley


        • 4 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 décembre 2015 06:17

          @Nigari
          "Cela fait maintenant des années que j’ai affaire à lui sur Agoravox TV..."

           

          Sans blague ? En réalité Nigari est un travesti électronique (oui ça existe) amoureux de mon intelligence et des muscles de mon avatar cagoulé. Il m’en veut d’avoir remplacé cette image obsédante pour son imaginaire érotique par quelque chose de moins sexy (cela fait au moins une douzaine de fois qu’il m’en parle fiévreusement). Nigari fantasme à mort en m’imaginant dans le rôle d’un espion ténébreux et cruel (qui le punirait d’avoir été une très vilaine fille) tout en sachant au fond de lui qu’il ne viendra jamais à bout de mon inflexible hétérosexualité malgré ses vaines provocations séductrices en forme de minauderies inspirées de "La Cage aux folles".  smiley

           

          Systématiquement, cet individu est connecté du matin au soir (et toute la nuit, à croire qu’il s’agit d’un robot) depuis des années sans jamais poster un seul article, c’est un fan d’Agoravox TV mais ne jugeant pas nécessaire de participer en publiant des articles...

           

          Sans jamais poster un seul article sur Agoravox TV, vraiment ? La passion rend aveugle. smiley 

          On voit tout le soin que prend Monsieur Nigari avant d’écrire des âneries... Même pas capable de faire un clic sur mon pseudo pour éviter de se ridiculiser ! Le fait est que j’ai publié un certain nombre d’articles ici (une vingtaine, il me semble) et cela est facile à vérifier. Cependant, même si ce n’était pas le cas, je ne vois pas en quoi cela serait un problème. De nombreux participants sont beaucoup plus pertinents dans leurs commentaires que ne le sont les auteurs des petits textes accompagnant les vidéos publiées. La qualité d’un forum ne dépend pas seulement des articles de départ mais surtout de la valeur des débats, qui dépasse bien souvent sur Agoravox TV le contenu des petits films présentés. Bref, le reproche est faux et en plus totalement stupide. 

           

          "Vu ses derniers commentaires, je crois qu’il est en train de perdre les pédales, son nouvel avatar en atteste"

           

           smiley Merci, cher harceleur, de vous soucier de mon bien être. J’espère pour votre propre santé mentale que votre remarque est du second degré. Et votre rhume, toujours pas d’amélioration ? Bon, je vous promets (seulement si vous êtes sage, attention !) de reprendre un certain temps au cours de l’année 2016 mon avatar de bourreau cagoulé, afin que vous puissiez à nouveau vous caresser en pensant à moi.   smiley


        • 3 votes
          ZardoZ ZardoZ 29 décembre 2015 16:21

          @GaZpartduQ, va te caresser tout seul, abominable petit troll sioniste.


        • 4 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 décembre 2015 23:40

          @ZardoZ

          On va t’enfoncer profond les deux Z de ta croix gammée pliable dans l’fion, s’pèce de nazi travelo intergalactique.  smiley


        • 1 vote
          Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 21:34

          Je n’attend que du bons sens chez Olivier Mathieu. 


          • 2 votes
            Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 21:55

            La définition d’Olivier Mathieu quand il décrit ceux qui sont devant lui est assez juste. Stalinien, Bolchevique c’est la même merde totalitaire, l’aile gauche judéo centrée avec les enjuivés si je puis dire. L’international communisme qui dans sa version moderne à remplacé l’état pour des sociétés privées qui captent toutes les richesses, au final on à le même résultat : paupérisation des classes les plus vulnérables. Le libéralisme (à différencier aussi avec une forme ouverte d’entreprise au niveau national) et le communisme international sont deux faces d’une même pièce. D’une certaine façon dans une vision nationale, identitaire et enracinée, le national socialisme est cohérent.


            Le national socialisme (que je n’ai pas envie de résumer à de l’Hitlerisme) est une forme de communisme identitaire, national, culturel avec en plus un coté panthéiste.

            J’ai l’impression que c’est cette forme de société qui était le standard en Europe pendant les 30 glorieuses.

            Vous êtes d’accord ou je raconte n’importe quoi ?

            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 22:24

              @Heimskringla
              "Le national socialisme (que je n’ai pas envie de résumer à de l’Hitlerisme)"


              Si vous ne le résumez pas à de l’Hitlérisme, ça peut être tout ce que vous voulez de socialiste et de nationaliste. Mais c’est généralement entendu dans le sens du nazisme donc de l’hitlérisme donc du totalitarisme. 


            • 2 votes
              Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 22:44

              @Qaspard Delanuit

              Y’a a dire sur la notion de totalitaire... Si je dis social nationaliste c’est plus juste ? 

              Si vous deviez donner un nom au mouvement dominant pendant les 30 glorieuses disons entre 1945 et 1975 vous diriez quoi Gaspard ? 

              Y’a un truc que j’aimerai savoir, vous allez peut être pouvoir me répondre. Quel était le model politique dominant pendant la période National socialiste dans des pays comme la Belgique, la France bref les pays qui entourent l’Allemagne ? 

              Cela ressemble fortement à un national socialisme mais propre au pays concerné. 

              D’ailleurs je me souviens d’une vidéo de Soral ou il dit qu’il se considère national socialiste Français sans pour autant être d’accord sur la question raciale et de l’espace vital avec le 3reich. 

              Qu’est ce qui oblige finalement à se dire que le national socialisme est quelque chose de fixe et propre à l’hitlerisme ? 

              Y’a des choses que j’aime bien dans ce mouvement et d’autres beaucoup moins (comme l’antisémitisme que je n’arrive pas trop à comprendre et qui pour moi est une grosse erreur). 


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:09

              @Heimskringla
              "Qu’est ce qui oblige finalement à se dire que le national socialisme est quelque chose de fixe et propre à l’hitlerisme ? "

               

              Rien mais les mots sont utilisés plutôt pour se comprendre que pour créer des malentendus. Donc c’est logique d’éviter un terme associé à un système qui a mis le monde à feu et à sang. Maintenant rien ne vous empêche non plus d’ouvrir une pizzeria et de l’appeler "Les Mains sales" en hommage au théâtre de Jean-Paul Sartre, mais "ça va pas le faire".


            • 1 vote
              Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:11

              @Heimskringla

              Vous êtes d’accord ou je raconte n’importe quoi ?
              .
              Complètement d’accord, sauf que les français ayant une mémoire de poisson rouge, ceux qui s’en souviennent sans honte, sont devenus une minorité et les analyses à l’emporte pièce des "spécialistes" à la tv sont anachroniques et passent leur temps à regarder les évènements d’hier avec la morale à la mode d’aujourd’hui, à leur décharge, observer tout cela depuis les années 70, est pratiquement un boulot à temps plein et réfléchir est devenu un luxe à l’heure de la mondialisation débridée, d’internet et des flux d’informations contradictoires continu. Les générations des trentenaires et plus, peuvent prétendre à une analyse basée sur du vécu, les gens nés dans les années 90 n’auront pour socle culturel qu’un immense maëlstrom de propagandes consuméristes et issue des "nouveaux philosophes" sauce Julien Dray. C’est pour cela qu’ils ne peuvent que constater l’échec du multiculturalisme imposé, de l’hérésie de la haine de soi culpabilisatrice assénée matin midi et soir par des merdias en déconnexion complète de toutes réalités biologiques et humaines.

            • 1 vote
              Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:13

              @Qaspard Delanuit
              Les mots ont été détournés de leur sens premier par toute une stratégie de propagande appelée communément novlangue et servie à toutes les sauces par ceux là mêmes qui se prétendent socialistes, selon eux, nous sommes en parfaite démocratie, rien que le mot antisémitisme est une synthèse en soit de la manipulation du langage pour stigmatiser par tous les moyens rézhoriques les adversaires de l’idéologie au pouvoir.


            • 1 vote
              Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:19

              Réthorique pas rézhorique... Jacques Ségéla, les publicitaires, les faiseurs de slogans sont passés maîtres dans la manipulation de la communication, faisant dire aux mots le contraire de ce qu’ils représentent comme signification émotionnelle à l’origine, tout est détourné par des "experts en communication" dont ne peuvent se passer ceux qui sont "théoriquement" élus par le "peuple". Nous vivons en plein 1984 depuis longtemps, mais jamais dans l’histoire humaine connue, cela n’a pris cette ampleur puisque c’est planétaire et dure depuis des décennies, maintenant trier le vrai du faux, il n’y aura plus que quelques fanatiques de la "vérité" pour oser s’y coller car c’est un boulot à temps plein en plus d’être dangereux mentalement parlant au niveau de l’équilibre psychologique individuel tant la tâche est énorme. Autant dire que le mensonge a d’ors et déjà gagné la partie, à moins d’un évènement majeur, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher l’imposture du grand capital de continuer son oeuvre de destruction des peuples, du vivant, au profit d’une toute petite minorité dominante, pas par méritocratie mais par héritage ou opportunisme, un tel système devrait logiquement se casser la gueule, mais les masses n’ont plus les moyens de lutter contre des gens qui ont aspiré toutes les richesses ainsi que les sciences, technologies, armes, et tutti quanti. Nous avons le nombre pour nous mais nous sommes plus que jamais divisés, et désarmés.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:21

              @Gaston Lagaffe
              "Les mots ont été détournés de leur sens premier"

              Vous voulez dire que le pauvre Adolf a été trompé à l’insu de son plein gré sur le sens de national-socialisme ou bien que c’est lui qui l’a détourné ? N’est-il pas évident que les mots changent de sens au cours de l’histoire, tout simplement ?

              Pour antisémitisme, je suis d’accord.

              Je n’emploie personnellement ni antisémitisme, ni gauche, ni droite, ni socialisme. 


            • 1 vote
              Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 23:26

              @Qaspard Delanuit

              Changeons les mots.


            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:29

              @Gaston Lagaffe
              "mais les masses n’ont plus les moyens de lutter contre des gens qui ont aspiré toutes les richesses"


              Les "masses" n’ont jamais lutté contre quoi que ce soit. Elles sont utilisées comme le contrepoids d’un ascenseur, elle ne sont pas des passagers de l’ascenseur, elles ne décident pas où elles vont et viennent. 


            • vote
              Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 23:30

              @Gaston Lagaffe

              Je suis d’accord avec vous à 100%. 

              Pour le reste j’avais 10 ans quand j’ai vu cette émission, je m’en souviens comme ci c’était hier.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:33

              @Heimskringla
              "Changeons les mots."


              Oui. Si nous voulons quelque chose, il faut bien le nommer. Et si nous avons des ennemis, il faut correctement les nommer aussi. Avec les guenilles linguistiques des temps anciens, on ne se bat que contre des fantômes. 


            • 1 vote
              Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 23:37

              @Qaspard Delanuit

              Peut y’a voir des dominants qui s’élèvent de la masse, des dominants qui finissent par guider la masse et qui ont au moins, l’avantage d’être en accord sur des tonnes de points avec la masse. Des dominants qui sortent de la même terre, qui ont la même culture... Des dominants protecteurs en quelque sorte qui peuvent avoir un réel amour de ou ils viennent.

              Attention je ne dis pas non plus qu’ils sont des anges mais j’aime croire en des hommes encore habités par un idéal plutôt qu’un intérêt personnel. 

              Si ça n’existe plus bin que voulez vous que je vous dises à part que ce monde crève.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:37

              @Qaspard Delanuit

              Il m’apparaît que le mot "souveraineté" a un sens actuel. Je veux être souverain, de moi-même, de mon espace politique, de mon destin partagé, etc. Je respecte aussi la souveraineté des autres. Je pense que la politique consiste à définir les souverainetés. 


            • 1 vote
              Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:42

              @Qaspard Delanuit
              Ah, donc quand Valls utilise des mots comme République, démocratie, etc il ne change pas le sens de ces mots ? Nous sommes en oligarchie, c’est simple, il suffit de le dire et ce sera plus clair pour tout le monde, le parti socialiste est donc socialiste au sens marxiste du terme ? J’en doute, c’est pourquoi les électeurs habituels du cheptel des voix socialistes se sentent à ce point trahis et cocufiés. 

              .

              Si il fallait donner une couleur politique à la nature dont nous sommes tous issus serait National Socialiste puisque elle pratique le social quand ça fonctionne mais aussi le national au sein de l’individu de chaque espèce puisque chaque individu de chaque espèce est une nation de cellules, d’atomes etc... Qui s’organise en sociétés pour augmenter ses chances de survie face aux dangers extérieurs qui la menace, fourmilière, termitières, troupeau de gazelles, clans de gorilles, villages, villes humaines etc...

              .

              La nature pratique l’eugénisme, puisque seuls les individus qui s’adaptent à leur milieu peuvent survivre, les espèces évolues, pas toutes, donc il y amutation génétique, la nature ne regarde pas à la dépense en matière de sacrifices, puisque chaque éjaculation condamne des millions d’individus spermatozoïdaires à une mort certaine sauf si dans le tas y a un veinard qui tire le jackpot sur une ovule. Donc elle connais très bien le génocide de masse, et quand une espèce n’est plus adaptée à son milieu, elle crève, purement et simplement, autant grande semble t’elle être, dinosaurs par exemple, alors que d’autres s’adaptent sans avoir besoin d’évoluer depuis l’ère glaciaire, tortues, lézards divers, insectes, bactéries, végétaux, puisque pas besoin de changer pour avoir à s’adapter et ainsi de suite.

              .

              Oui le sens des mots a changé plusieurs fois au cours des âges, mais ici et maintenant, nous pouvons voir à l’oeuvre et publiquement tous les jours, des politiciens manipuler les phrases, les mots, les contextes historiques pour influencer ’auditoire dans le sens qui est le leur, des mots sont bannis, des concepts sont niés, (races, nègre, noir, race blanche, de souche etc..) au profit d’une utopie qui arrange bien le grand capital qui souhaite un consommateur homogénéisé afin qu’il consomme ce qu’on lui dit de consommer et de chier où on lui dit de chier. Donc nous n’avons plus d’excuse pour laisser cela perdurer. Maintenant il y a ceux qui veulent, ceux qui souhaitent que d’autres le fassent à leurs places et ceux qui baignent dans ce système comme des poissons dans une eau saumâtre et puis ceux, largement ajoritaires, qui s’en foutent.


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:43

              @Heimskringla
              "Peut y’a voir des dominants qui s’élèvent de la masse, des dominants qui finissent par guider la masse et qui ont au moins, l’avantage d’être en accord sur des tonnes de points avec la masse."


              Le mot "masse", par définition ne peut pas désigner quelque chose d’intelligent. Le mot a été inventé par des manipulateurs sociaux pour désigner l’agglutinement sur lequel ils peuvent exercer leur magie noire. Donc pourquoi ne pas employer le mot "population", tout simplement ?

              Supposez que vous soyez le maire honnête d’une petite commune : vous vous adresserez à la population, pas à la "masse", n’est-ce pas ? Laissez la "masse" aux publicitaires et propagandistes.


            • vote
              Heimskringla Heimskringla 28 décembre 2015 23:46

              @Qaspard Delanuit

              Je suis d’accord, le mot population est beaucoup plus approprié. 


            • 1 vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:46

              @Gaston Lagaffe
              "Ah, donc quand Valls utilise des mots comme République, démocratie, etc il ne change pas le sens de ces mots ?" 


              Je saisis mal le rapport de causalité exprimé par votre "donc". Valls utilise un langage qui a été perverti bien avant lui, même si ce crétin n’arrange rien. 


            • 1 vote
              Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 28 décembre 2015 23:53

              ceux qui veulent "changer de système" ai je oublié dans mon dernier paragraphe ci dessus, mais si c’est pour mettre un système similaire avec d’autres futur Rotschild/Rockfeller à la place de ceux existants, alors à quoi bon faire la révolution ? Pour un sentiment de changement c’est maintenant le temps de deux ou trois générations et puis on reprend les mêmes et on recommence ? Beau progressisme en vérité que celui de tourner en rond en ayant l’impression d’avancer. Alors que faire ? Se suicider au gaz ou par corde ? Ou alors se dire qu’il serait peut être temps de prendre conscience de ce que nous voulons avant de demander de changer quoi que ce soit sans réfléchir plus loin que le bout de notre cercueil ?


            • vote
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 28 décembre 2015 23:56

              @Heimskringla
              "j’aime croire en des hommes encore habités par un idéal plutôt qu’un intérêt personnel." 


              Il y en a mais les circonstances ne les portent pas à se manifester pour le moment. 

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Florian


Voir ses articles







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique