Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Polémique Valls : état d’urgence prolongé "jusqu’à ce que l’on puisse en finir (...)

Polémique Valls : état d’urgence prolongé "jusqu’à ce que l’on puisse en finir avec Daech" ?

Les propos tenus vendredi par Manuel Valls au sujet d'une prolongation de l'état d'urgence, "jusqu'à ce que l'on puisse en finir avec Daech", ont créé une vive polémique et un imbroglio en 4 actes pour le moins rocambolesque... 

 

 

 

Francetv info présente les péripéties BBC-Valls sous la forme d'une pièce en 4 actes (Etat d'urgence : l'imbroglio après une interview de Valls à la BBC en quatre actes)

 

Acte 1 : la BBC publie une interview ambiguë de Valls

Acte 2 : politiques et internautes tombent des nues

Acte 3 : la BBC corrige les propos de Manuel Valls 

Acte 4 : Matignon assure qu'il n'y a "aucune annonce"

 

Un extrait du 4ème acte qui en dit long... où même l'entourage de Valls doit se désolidariser de ses propos tenus dans l'interview avec la BBC : 

"Le fin mot de l'histoire arrive grâce à l'AFP. L'agence française finit par accéder à l'enregistrement sans doublage de l'entretien accordé par le Premier ministre à la BBC. "La guerre, c'est utiliser tous les moyens dans notre démocratie pour protéger les Français. Donc, c'est en effet l'état d'urgence. Nous allons voir si nous allons le prolonger", répond donc le Premier ministre à la question de la BBC.

 

"Jusqu'à quand ?" demande la journaliste. "Le temps nécessaire. Nous ne pouvons pas vivre tout le temps avec l'état d'urgence. Mais tant que la menace est là, nous pouvons utiliser tous les moyens", dit Manuel Valls. "Cela peut être pour toujours ?" relance l'intervieweuse. "Jusqu'à ce qu'on puisse, évidemment, en finir avec Daech", déclare alors le chef du gouvernement.

 

Interrogé sur ces déclarations, l'entourage de Manuel Valls a confirmé à l'AFP qu'il n'y avait "aucune annonce" et que l'exécutif n'avait nullement l'intention de prolonger l'état d'urgence pendant des années."

 

 

L'Obs complète le tableau avec cet extrait ( Etat d'urgence maintenu jusqu'à la défaite de Daech : Valls crée l'imbroglio ) :

"Est-ce que vous pouvez en finir ? Beaucoup disent que c'est le combat d'une génération... 30 ans...", lui demande la BBC. Et Manuel Valls de répondre : "Je le crois. Et il faut dire la vérité, pas seulement aux Français, mais à tous ceux qui sont concernés par le terrorisme. C'est une génération qui peut être concernée par cette guerre."

 

 

 

 Si Valls continue dans cette voie, les Bush et les Netanyahu vont passer pour des apôtres de la paix en comparaison... J'exagère à peine...

Une chose est sûre, ils font tous partie du club des pompiers pyromanes !

 

 

Comme dirait Olivier Berruyer : 

"Ce qui est bien, c’est qu’ils ne se cachent même plus : l’état d’urgence à perpétuité, avant d’inventer pire…

 

Après, ce sera “jusqu’à la défaite de Daech ET des talibans en Afghanistan”, puis “jusqu’à ce que le terrorisme ait été éradiqué de la planète”… "

 

Manuel Valls : “L’état d’urgence devrait être maintenu jusqu’à la défaite de Daech” )

 

Tags : France Politique Sécurité Irak Attentats International Terrorisme Syrie Manuel Valls Polémique Daesh



Réagissez à l'article

80 réactions à cet article


  • 24 votes
    lupus lupus 23 janvier 11:24

    Le plus simple c’est d’en finir avec el blanco .


    • 20 votes
      ZardoZ ZardoZ 23 janvier 12:06

      Tout à fait @Ted Lupus, haut et court avec du fil à brochet . Il faut du costaud vu le bestiau.


    • 3 votes
      Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 14:26

      @lupus
      Et oui, on s’achemine vers des solutions simples, hélas pour lui (pour eux), définitives. (Joss Beaumont, espionnage et châtaignes, Le Professionnel)


    • 1 vote
      Maetha 24 janvier 09:46

       Deux lectures qui, me semble-t-il, dans le contexte actuel, sont particulièrement intéressantes :

       - dedefensa, qui fait sentir quel est l’état de la "démocratie américaine" 15 ans après le "911" * et de la mise en place, à l’arraché, de la politique débile et criminelle des Neo-cons, qui ont pris le pouvoir à cette occasion.

       C’est "l’heure du bilan" en pleine période électorale.

       - upr.fr. (ce matin 24/1/2016, 10 327 adhérents). Un communiqué : L’UPR dénonce le coup de force que constitue la prolongation sans fin de l’état d’urgence.

       * Avec 15 ans de recul, la question posée au lendemain de ces attentats : "à qui profite ce crime ?", ne laisse plus de place au doute.


    • vote
      lupus lupus 24 janvier 21:48

      @Maetha
      est lui, il est pas mignon ?


    • 1 vote
      Sonya Vardikula Sonya Vardikula 26 janvier 22:01

      @Maetha
      à qui profite ce crime ?

      à ceux qui ont le monopole médiatique et politique (et économique et sécuritaire et...) pour que la réponse (officiellement) donnée à cette question ne désigne jamais les vrais responsables... smiley


    • 5 votes
      michel-charles michel-charles 23 janvier 11:56

      Les Tas (de l’élysée) en urgence pour garder la place du simplet en 2017...


      • 19 votes
        Fidol Castré Fidol Castré 23 janvier 12:12

        On s’installe tranquillement dans le libéral-sécuritaire. Valls ou un autre ne changera rien à cet état de fait, ils continueront dans l’erreur (immigration incontrôlée depuis 30 ans dans un pays en crise économique + politique étrangère interventionniste) et le monde à la 1984 finira par advenir si on ne coupe pas quelques têtes à la 1789.


        • 21 votes
          medialter medialter 23 janvier 14:01

          @Fidol Castré
           "ils continueront dans l’erreur (immigration incontrôlée depuis 30 ans dans un pays en crise économique"

          *

          Il n’y a pas d’erreur, l’immigration est parfaitement voulue et orchestrée, et il n’ y a pas de crise, mais une pompe financière fondée sur la dette et rebaptisée "crise".

          *

          "si on ne coupe pas quelques têtes à la 1789"

          *

          C’est beau de rêver, mais à part le fantasme pour se faire ses petites branlettes dans la tête, il n’y a rien à attendre de ce côté. Il n’ a jamais existé de révolution spontanée initiée par le peuple, même 1789 fut instaurée par la volonté d’une élite qui avait déjà compris que la démocratie était la forme de dictature la plus aboutie et la plus consentie qu’il puisse exister.

          *

          Et pour revenir au titre de ce fil, "Jusqu’à ce que l’on puisse en finir avec Daech", cela veut tout simplement dire que l’on s’installe dans un système ultra-totalitaire à très long terme, et que les conspirateurs vont encore utiliser le croquemitaine intégriste et les attentats qui l’accompagnent pour achever l’étranglement final des populations qui iront même jusqu’à applaudir. Le bétail complice de la construction de son abattoir, on peut quand même reconnaître à nos saigneurs une forme de génie smiley


        • 8 votes
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 14:32

          @medialter
          Il reste un petit espoir Medialter, c’est que le peuple n’a jamais eu accès à autant d’informations qu’aujourd’hui et la planète entière est connectée, nous avons l’avantage du nombre, il y a des nouvelles données encore inédites dans l’histoire humaine connue et à une telle échelle, personne ne peut prédire ce qu’il pourrait se passer et les ficelles des manipulations des foules deviennent si grosses que même Gilbert Montagné devrait commencer à se douter de quelque chose. C’est encore trop tôt pour que ça aie une influence sur le déroulement des évênements, mais on y vient petit à petit et les maîtres du monde commencent à flipper au vu de l’accélération du processus qui, même si il est orchestré depuis longtemps commence à se gripper par de multiples grains de sables capables de détruire la machine la mieux huilée. Il reste donc de l’espoir de les voir (les 1% et leurs laquais) pisser le sang avant nous (les 99% de couillons restants).


        • 11 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 janvier 14:54

          @Gaston Lagaffe
          "nous avons l’avantage du nombre"

          Non, sûrement pas ! Les moutons passifs sont plus nombreux, beaucoup plus nombreux et les moutons vont exactement là où les bergers et leurs chiens leurs commandent d’aller. 

          Un seul indice : si nous avions l’avantage du nombre, nous serions des milliers sur ce forum, alors que nous sommes seulement quelques dizaines de marginaux à refuser de suivre le troupeau (et en plus en nous bagarrant plus entre nous que "contre le système"). 


        • 9 votes
          ZardoZ ZardoZ 23 janvier 15:08

          Exact @GaZpaR , quelques dizaines tout au plus.

          Alors bien sur, quand on discute avec les moutons, superficiellement ils donnent l’impression de comprendre, mais en fait ils comprennent peau de zob-zob.

          Ça s’arrête bien souvent à la politique et au refus des directives européennes. Et puis le cours de la vie les reprends, il y a le barbecue du we, les vacances de ski qui se profilent, la nouvelle voiture avec caméra de recul et sièges massant à commander chez le concessionnaire, etc...

          On se réveillera le jour ou il y aura plus rien dans les supers marchés et faute ce combustibles on pourra plus se chauffer, mais arrivé là il sera trop tard. 


        • 6 votes
          Fidol Castré Fidol Castré 23 janvier 15:30

          @medialter et Qaspard et Gaston

          J’utilise les lieux communs habituels (1789 révolution du peuple) sans pour autant tomber dans ce qui est pour moi un travers, c’est à dire de présumer que les dominants n’ont intérêt qu’au chaos uniquement, pour maintenir leur domination. Certains de ces hommes politiques sont de ce tonneaux (je te suis à 100% sur l’ingénierie sociale que tu décris et la "démocratie" comme forme la plus aboutie de la dictature) mais d’autres sont bien moins habiles que tu ne veux les faire passer, pensent honnêtement que l’Europe c’est bien, l’immigration une chance, la finance une nécessité... Et il faut des ahuris de ce genre pour administrer un pays et ses dizaines de millions d’habitants. Assiste à un meeting d’un petit élu (conseiller régional, même des députés) et tu comprendras ce que je veux dire. Sache aussi que dans la base du PS par exemple, il y a une majorité de gens qui sont très critiques sur l’immigration, voire même d’accord avec Marine Le Pen... mais ils la ferment. Alors ça nous fera pas la révolution demain matin tout ça, c’est sur, mais on sent progressivement une méfiance et un abandon de toutes les structures de l’état (école, santé, politique) mais en même temps, un désir d’épuration chez 99% des dominés, de ces mêmes structures hautement corrompues.


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 15:32

          @Qaspard Delanuit
          Ouais ben désolé de mon élan d’optimisme hein, j’ai tenté de faire un effort comme me l’avait suggéré Deepnofin sous cet article :

          http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/humour-noir-politique-le-52092

          Mais vous m’avez convaincu de rester dans ma misanthropie protectrice, merci à vous, je devenais en effet trop joyeux aujourd’hui, je me disais bien que ce n’était pas normal, ouf, vous m’avez rendu ma morosité d’esprit en ce qui concerne l’avenir de l’humanité, je vous en remercie smiley

          .

          Crevez tous bande de chiens galleux, moi je bouffe les pop corns en comptant les morts hahaha. smiley


        • 3 votes
          alanhorus alanhorus 23 janvier 15:33

          @Gaston Lagaffe

          Oui bien sur on sait tout mais qu’est-ce que cela change ?

          Depuis les connaissances concernant le false flag du 11 septembre combien y a t il eut de procès contre georges bush ou dick cheney ?

          Pourtant c’est clair : https://www.youtube.com/watch?v=Kg7Qt4bV0B8

          Enfin bon il faut tout de même espérer puisque l’espoir fait vivre.


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 15:37

          @Fidol Castré
          Certes il y a une légère "droitisation" du débat qui commence à se décoincer depuis les années 80, mais ça ne suffira pas à bouger les lignes en profondeur et à court terme puisque que ce soit Marine Le Pen ou Manuel Valls aux commandes, voire Juppé, le candidat du Bilderberg ou encore Macron, rien ne changera tant que le système monétaire n’explosera pas de manière planétaire et soudaine. Noir c’est noir, c’est fini y a pu d’espoir, pas de raison de laisser filtrer une once de lueur d’espoir sur ce site, tant mieux, je me sentirais moins seul dans ma misanthriopie qui devient de plus en plus totale... smiley smiley smiley avant de me suicider aussi tellement je me haïrais même quand y aura plus personne sur terre... I am a legend, oui, mais une légende suicidaire, faut en finir avec l’homo ridiculus sapiens sapiens avant que l’Idiocracy se généralise, l’Apocalypse, c’est maintenant et merci pour ce moment... smiley


        • vote
          maQiavel maQiavel 23 janvier 15:39

          @Gaston Lagaffe
          -Il reste un petit espoir Medialter

           smiley

          "Merdaterre" et "espoir " sont antinomiques. Il est vigoureusement contre toute idée d’espoir.Paradoxalement, le désespoir collectif est le seul espoir qu’il lui reste, donc il milite en ce sens .. smiley


        • 2 votes
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 15:41

          @Qaspard Delanuit
          (et en plus en nous bagarrant plus entre nous que "contre le système"). 

          ça c’est beaucoup dû à l’effet discussion par écrans interposés, si nous nous trouvions tous dans la même pièce, peut être que nous arriverions à plus d’accords plutôt que des désaccords, sans parler de peut être plus de courtoisie dans les propos, la présence physique ça calme plus vite que des pixels noirs sur fond blanc, le fait de mesurer 1m80 pour 90 kilos de muscles peut éventuellement influencer sur la disposition à la courtoisie plutôt que l’arrogance de la part de gens mesurant 1m65 pour 57 kilos tout mouillé et surtout si la tronche des uns et des autres ne nous convient pas, ça pourrait finir en bagarre gauloise mâtinée de culture musulmane avant le banquet final de sangliers pour tous, c’est un fait.


        • vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 16:54

          Soyons humbles tout de même quand on s’essaie aux prévisions spéculatives de l’avenir, puisque nous sommes dans une configuration encore innédite dans l’histoire humaine, voyons ce qui va émerger de ce cerveau collectif qu’est internet, google va t’il évoluer en skynet gra^ce à tous les algorythmes qui analysent les pensées humaines pour les collecter vers ce qui pourrait être un embryon d’intelligence artificielle à plus ou moins long terme, alors on sera peut être dans un scénario à la terminator, une sorte de réset général, élites comprises, qui seront éliminées aussi bien que nous par une machine qui n’estime pas nécessaire la présence de l’homme sur la planète. Il y a aussi les règles biologiques contre les nouvelles normes électronique, il y a plein de paramètres inédits alors qui ose prétendre savoir ce qui va s e passer sauf un fou ou un apprenti gourou ?


        • 2 votes
          Norman Bates Norman Bates 24 janvier 11:45

          @Qaspard & ZardoZ & Fidol & Gaston & Toutes & Tous,

          Il ne serait pas inintéressant d’avoir des chiffres précis sur l’audience d’Avox, mais peut-être ne faut-il pas sous-estimer les milliers de vues que certains articles peuvent engendrer...

          Nous sommes sans doute quelques-uns à faire la promotion du site, à inciter des esprits peu ou pas éclairés à venir jeter un œil, se confronter à des informations que les médias aux ordres ne peuvent diffuser...

          En attendant une attaque massive, ou une massive attaque, il n’est pas vain d’exister...

          Concernant les "moutons" j’ai le sentiment qu’il y a une fracture générationnelle, les "vieux" (je schématise) ayant moins le réflexe d’utiliser internet pour s’informer...il faudrait pirater le créneau des "chiffres et des lettres" pour les toucher...


        • 4 votes
          Fidol Castré Fidol Castré 24 janvier 15:37

          Salut Norman,

          J’avais trouvé des chiffres assez fiables il y a moins de deux ans sur l’audience d’Agoravox.

          Je crois qu’on était à 150 000 ou 200 000 visiteurs uniques par mois. Après, je crois qu’agoravoxtv était moins fréquenté que le rouge.

          Mais sinon, tout bon utilisateur des medias (libre antenne dans certaines radios -je suis passé sur France Inter il y a quelques mois pour me faire Fabius sur la Syrie-) sait qu’il ne converse pas uniquement avec des individus ayant déjà des opinions peu ou proue proches des siennes, mais que l’on écrit pour convaincre les indécis, les incertains, les conformistes obtus et aussi ceux qui cherchent plus objectivement à comprendre l’état de ce pauvre monde.

          Et je suis légèrement optimiste, car ayant oeuvré sous une petite dizaine de pseudos différents (Madoff m’a voler, Etienne Kaho, Josine Staleph, Darion Ben Gourvid, les enfoirés de la modération, d’ailleurs je ne sais pas qui sont-ils excatement, mais ils m’ont refusé Adelph Hitlor pour lequel j’ai déposé un copyright... smiley), bref, j’ai clairement vu depuis 5 ou 6 ans, mes positions politiques l’emporter progressivement sur ce que je lisais. Même agoravoxrouge y vient. C’est pas encore la panacée, mais c’est déjà ça...


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 24 janvier 19:30

          @Fidol Castré
          "Adelph Hitlor"

           smiley


          Essayez Aleph Ditlhor, c’est plus subtil. 


        • 1 vote
          Fidol Castré Fidol Castré 24 janvier 23:12

          @Qaspard Delanuit

          Merci pour l’idée, sait-on jamais ? smiley


        • 2 votes
          Norman Bates Norman Bates 25 janvier 02:58

          @Fidol Castré

          Merci pour toutes ces informations, Adelph...

          Il n’est pas vain d’user son clavier pour débattre, échanger, informer, polémiquer, parfois s’emporter, et pour certains individus condamnables, ironiser, railler, caricaturer...du moment que ça fait bouillir la cocotte minute...

          J’ignore si mon vœu de voir mes positions gagner du terrain est exaucé, je sais que certains articles peuvent m’amener à réfléchir et à remettre en question certaines de mes convictions, peut-être par crainte de subir une "pensée alternative unique"...bon, certaines idées ne pourront évoluer qu’à la marge, c’est certain...

          Ton imagination pour le choix des pseudos est remarquable, dommage qu’un terne et triste modérateur se soit trouvé heurté par "Hitlor"...

          Au rayon des anagrammes sordides, et puisque manifestement ta perversité n’a pas de frontière (j’en suis choqué...) je t’offre le copyright de "Rotdok Lemegne", si toutefois ton esprit possédé ne s’est pas déjà ébroué dans ce champ infâme...


        • 1 vote
          Fidol Castré Fidol Castré 25 janvier 22:30

          @Norman Bates

          Rotdok Lemegne

          Ledok Rotmegne

          Dokegne Lerot

          Mais quel est ce champ infâme dans lequel je ne me suis pas ébroué encore ?! smiley


        • 1 vote
          Norman Bates Norman Bates 25 janvier 23:55

          @Fidol Castré

          Ach, ça permet en même temps de rendre hommage à la médecine allemande du siècle dernier, si inventive... smiley


        • vote
          Powers D Powers D 27 janvier 19:19

          Salut @Qaspard Delanuit, ça fait un baille smiley 

          "Au nom du socialisme" voilà une réflexion comme tout bon néo-libéral aime l’entendre, bon tout moutons passifs "au nom du socialisme"sera heureux, parce que c’est le bonheur que ça cherche le mouton passif, et le mot socialisme veut dire "gentil" que nous soyons bien d’accord … et l’hypocrisie ambiante le veut ainsi, une ambiance skyzo-autruchienne-décérèbrée... 

          Et puis il y a aussi le mec de droite qui rêve tout même de pouvoir faire du socialisme néo-libéral un jour …^^

          C’est beau ...


        • 8 votes
          philouie 23 janvier 12:16

          on ne devrait jamais autoriser un homme politique qui a été ministre de l’intérieur d’accéder à un rang plus élevé.


          • 8 votes
            philouie 23 janvier 13:00

            Rappelons que la démocratie c’est la séparation des pouvoirs.
            en France l’exécutif a depuis longtemps absorbé le législatif : le parlement n’étant qu’une chambre d’enregistrement des décrets de l’état.
            Avec l’état d’urgence, l’exécutif absorbe le législatif.


            • 10 votes
              frugeky 23 janvier 13:29

              Va tout de même falloir comprendre que les attentats, dont l’origine quoi qu’on en dise reste douteuse, servent admirablement l’état d’urgence et surtout les lois liberticides, scélérates, qui ont pour but de contrôler les colères populaires à venir contre l’augmentation voulue par nos dirigeants (je ne parle pas des marionnettes "politiques") de la misère par la casse sociale. Rien d’autre. Et certainement pas la lutte contre le terrorisme.

              La violence des forces de répression a toujours été sans commune mesure avec la violence des gueux qui cherchent à se libérer de leur chaines.


              • 4 votes
                Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 14:27

                Le terrorisme prendra fin quand la plupart des hommes politiques et leurs commanditaires, banksters et compagnie auront été massacrés ainsi que ceux qui auraient l’idée de les remplacer. Point final.


                • 3 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 janvier 15:03

                  @Gaston Lagaffe
                  C’est une vision très allopathique et pasteurienne de la santé sociale : il suffirait de détruire les méchants agents infectieux, comme si c’étaient des intrus qui n’ont rien à voir avec l’organisme entier et son mode de fonctionnement. Mais les politicards et les banksters ne sont pas des microbes qui viennent d’un autre monde, ce sont les produits de notre société. Même s’ils mourraient tous avec leurs héritiers, une classe identique se reconstituerait en quelques années avec les mêmes ambitions et le même pouvoir de nuisance. 


                • vote
                  Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 15:44

                  @Qaspard Delanuit
                  Alors arrêtons les débats et acceptons nos sorts sans nous plaindre puisque c’est ainsi et qu’il n’y a plus rien à faire, personnellement je m’en tape car j’ai pris les devant il y a 20 ans déjà, je suis dans une sorte de tour d’ivoire dans une région sans immigré encore et en pleine nature, alors vous pensez si le sort des parisiens et autres urbains, m’indiffère, non si je participe à ces débats c’est pour tromper ma relative solitude qui serait horrible sans ma compagne qui est véritablement mon âme soeur. Ne vous faites pas de souci pour moi, je suis comparable à un oligarque sans son fric, son pouvoir, mais tout autant en sécurité qu’eux du point de vue "crise", et conflits sociaux directes.


                • 1 vote
                  Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 15:48

                  Ma misanthropie est semblable au discours de Souvarine dans Germinal, les ouvriers se plaignent des bourgeois car ils ne sont pas des bourgeois et voudraient prendre leur place sans rien faire pour leurs ex amis de misère une fois devenus riches à leur tour, alors, pour commencer, faudrait supprimer le pouvoir que l’on donne à de la monnaie, ce serait un bon début puisque c’est la cause des causes des principaux malheurs humains actuellement. Déjà recommencer par une meilleure distribution des richesses, mais nous en sommes loin puisque 1% aspire toute la richesse des 99% d’autres, ensuite on pourra discuter de changements profonds de sociétés qui pourraient aller dans le sens de sociétés qui forment des individus sains et non malades dès la naissance comme aujourd’hui.


                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 23 janvier 16:08

                  il suffirait de détruire les méchants agents infectieux, comme si c’étaient des intrus qui n’ont rien à voir avec l’organisme entier et son mode de fonctionnement.Même s’ils mourraient tous avec leurs héritiers, une classe identique se reconstituerait en quelques années avec les mêmes ambitions et le même pouvoir de nuisance. 

                  C’est la faiblesse de ceux qui s’imaginent que le système, c’est quelques individus tout puissant et fondamentalement mauvais. Dans cette vision des choses, il suffit de couper quelques têtes sionardes, franmaconnes ou illuminatis pour que le système s’effondre, que l’humanité soit enfin libéré et puisse vivre une ère de sagesse et de bonté. D’où les grandes croisades que l’on peut voir dans certaines organisations politiques comme E&R (ils sont loin d’être les seuls) contre ceux qu’ils considèrent comme les maîtres du monde et qui leur donne le statut autoproclamé de "dissident ".

                  Lorsqu’on comprends que les oligarchies font partie du système mais ne sont pas le système, que les changer ne sert à rien car de nouvelles oligarchies emmergeront et feront à peu près pareil sur le fond (en ayant l’intelligence de modifier la forme évidemment), que le système émane de la collectivité, on commence à réaliser que les choses sont moins évidentes, que la contestation ne suffit pas et que la construction d’alternatives est fondamentale. 

                  En ce qui me concerne, ça fait longtemps que je ne prend plus au sérieux ces histoires de lutter contre les méchants (l’ai je déjà pris au sérieux ?), le levier pour modifier le système (pour le changer c’est autre chose, il faudrait une révolution mondiale des conscience, chacun peut y croire s’il veut mais constatons qu’à court ou moyen terme ce n’est pas possible), ce sont les institutions !

                  Modifier le système ne le rendra pas parfait ou bon, ce sont des rêveries d’idealistes, il restera mauvais, nous ne sommes que des humains imparfait produisant des institutions imparfaites, mais comme Machiavel le remarquer, en politique, le choix ne se fait pas entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal... 




                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 23 janvier 16:16

                  @Gaston 

                  -puisque c’est ainsi et qu’il n’y a plus rien à faire

                  Il y’a toujours des choses à faire. Mais il est naïf de croire qu’il suffit de couper des têtes pour pénétrer dans une ère nouvelle faites de lumière, d’arriver à la fin de l’histoire. 

                  En politique, le combat ne s’arrête jamais, il se fait de génération en génération, la ligne d’arrivée n’existe pas. Parfois on perd, parfois on gagne, ça fait partie du jeu jusqu’à la mort du corps politique (qui est inéluctable). Une fois qu’il meurt, sur ses cendres nait un nouveau corps politique et le combat continue... 


                • 3 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 janvier 16:30

                  @maQiavel
                  "En politique, le combat ne s’arrête jamais"

                  C’est comme pour la vaisselle. On pourrait espérer une grande vaisselle qui serait tellement définitive qu’on n’aurait plus jamais besoin de faire la vaisselle. Mais cela n’existe pas. Il faut faire la vaisselle tous les jours après chaque repas, il n’y aura jamais de grande vaisselle finale qui fera que les assiettes et les couverts ne se saliront plus jamais. La vaisselle se resalira toujours, c’est comme ça. Est-ce que pour autant il faut en conclure que ça ne sert à rien de faire la vaisselle ? Bien sûr que non, parce que faire la vaisselle permet quand même de vivre dans une propreté relative. Relative, pas absolue. Mais c’est quand même mieux que de manger dans des assiettes sales tous les jours. 


                • 4 votes
                  ZardoZ ZardoZ 23 janvier 16:37

                  C’est comme pour nettoyer les écuries @jaCouille , un éternel recommencement, d’autant qu’un bourrin ça crotte en continue.

                  Tu mets par exemple le @castré dans un box, tu lui diffuses Mireille Mathieu et Maurice Chevalier de longue, et bien crois moi , tu vas en ramasser des cacas nerveux !

                   smiley


                • 4 votes
                  ZardoZ ZardoZ 23 janvier 16:38

                  Et les couverts jetables @GaZpaR c’est pour les mendiants ?


                • vote
                  Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 23 janvier 16:40

                  @Qaspard Delanuit
                  On peut aussi bouffer dans des couverts en carton jetables, plus de vaisselle à faire, les marchands d’électro ménager et de lave vaisselle ainsi que le lobby des fabricantts d’assiette en porcelaine ne s’en relèverait pas, évidemment tout est question d’ambition personnel, ou de snobisme généralisé au temps où les générations d’enfants rois se sentent aussi précieux qu’un monarque de sang divin (tous des élites chez les gueux, les cons se prennent pour Einstein et les thons pour miss univers) qui veut passer le reste de sa vie à bouffer dans des assiettes en carton ? Moi je le fais, plus de vaisselle, ma compagne est contente. Enfin, j’ai fabriqué mes propres couverts en bois, je mens, y a tj un peu de vaisselle à faire à la maison, faut bien occuper bobonne pendant ses menstrues hein... smiley

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès