• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielle 2012 : le programme de François Asselineau, Président de (...)

Présidentielle 2012 : le programme de François Asselineau, Président de l’UPR

François Asselineau, Président de l’Union Populaire Républicaine, est candidat à l’élection du Président de la République française en 2012.


Le samedi 3 décembre à Nogent-sur-Marne il a dévoilé son programme présidentiel pendant plus de 5 heures. Il a proposé le programme le plus puissant depuis 1958, le vrai programme présidentiel que tous les Français attendent. L’UPR est un mouvement digne et loyal qui veut rendre à la France son indépendance et sa démocratie. L’UPR, c’est l’union du peuple pour rétablir la démocratie.

 










Tags : France Présidentielle 2012




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • 18 votes
    lsga lsga 7 décembre 2011 09:46

    Et un programme d’Extrême Droite, tout beau, tout frais.
    Un joli copié/collé du programme de Philippe De Villiers... Les points les plus subversifs en moins smiley


    • 45 votes
      l'argentin l’argentin 7 décembre 2011 10:12

      Tiens Isga , ça faisait longtemps, vous êtes toujours aussi pertinent ! mais s’il vous plait arrêtez de venir polluer des articles intéressants et allez commenter la rubrique people car votre petit manège on connais !


    • 15 votes
      lsga lsga 7 décembre 2011 10:13
      TROP LONG ? Passez directement à la synthèse. 

      Bon, j’y ai consacré du temps, donc je vais copié/collé le post que j’ai rédiger hier. Je rappelle juste que le but était de montrer tout les points caractéristiques de l’Extrême Droite du programme de Herr Asselineau. Ça rappelle vraiment énormément le programme de Philippe De Villiers (QuôA ? Christ RôA ! ), le paquet anti-islamiste en moins (faut dire ce coup-ci, le créneau anti-arabe est déjà surchargé.)

      Allez, on va juste prendre la charte fondatrice de l’UPR, ça suffira amplement . On va faire par paquets ce sera plus simple. Je vais simplement commencer par la citation qui mérite à elle toute seule d’être mise en avant :

      "Le programme de l’UPR n’est en réalité rien d’autre qu’un programme de libération nationale. Il ignore donc, logiquement et délibérément, le traditionnel clivage droite-gauche." 

      Nationaliste, ni de gauche, ni de droite = Extrême Droite
      Tain les gars, c’est pourtant facile...
      (oh je suis bête, ils se disent non nationalistes... smiley comme Lepen smiley )


      1. Paquet Economique

      "Les adhérents de l’UPR restent ainsi libres de se déclarer en faveur de telle ou telle option économique, fiscale ou sociale"
      Aucune position économique fiscale ou sociale claire à l’UPR ? Extrême Droite

      "l’UPR n’est pas le lieu où ces questions accessoires doivent être abordées," (accessoires !)
      Interdit de parler fiscalité à l’UPR ? Interdit de parler social à l’UPR ? Extrême Droite

      "Très lucide sur les problèmes économiques et sociaux, l’UPR fait bien entendu sienne l’exigence de compétitivité et de dynamisme industriel"
      Aucun problème pour se contredire dans sa charte fondatrice, place en priorité l’exigence de compétitivité et interdit d’en discuter... Extrême Droite. 

      "[il existe une relation] entre le patriotisme et la croissance économique"
      La nation ! la famille ! La patrie ! L’économie ! ... Extrême Droite

      " l’UPR insiste sur le fait que la plupart des conflits ne sont pas nés des nations, mais de la volonté d’une d’entre elles de déborder de son cadre national pour devenir un empire et forcer les autres nations vassalisées à adopter ses valeurs."
      Mais comment des communistes peuvent rester dans un parti qui dit des conneries pareilles ? Relisez vos classiques bon sang (comme ça vous comprendrez aussi pourquoi je mets cette affirmation dans le paquet économie) :

      2. Paquet idéaliste, patriote, nationaliste...

      "restituer à notre pays son rôle historique de porte-parole de la liberté des peuples et des nations à travers le monde." 
      Point de vue idéaliste, patriotiste et historiquement faux sur le rôle de la France dans le monde ? Extrême Droite

      " sortir notre pays de la grave crise morale dans laquelle il ne cesse de s‘enfoncer." 
      crise morale ? Extrême Droite

      "le processus de construction d’un ensemble politique continental n’est imité nulle part ailleurs dans le monde"
      J’ai bien rit... Vous lisez des livres d’Histoire à l’UPR ? Vous savez comment s’est créé l’Etat supranational français ? Vous connaissez l’Histoire des USA, de la Russie et de la Chine ? Juste pour le rappel, l’Etat Français a été créé artificiellement comme l’Europe aujourd’hui en écrasant tout un ensemble de nations préexistantes (Catalogne, Eusakadi, Bretagne, Corse, Vendée, etc. etc.) Bref : Mensonge historique et culte de la nation :Extrême Droite

      "L’UPR entend d’ailleurs approfondir et développer la Francophonie comme un pôle d’équilibre civilisationnel indispensable "
      Position néo-colonialiste : extrême droite (vous devriez aller lire l’article sur Gbagbo paru aujourd’hui. Les ivoiriens, si vous saviez ce qu’ils pensent de la francophonie...)

      3. Paquet absurdités diverses et Epic Fail

      "Bruxelles a programmé la quasi-disparition de notre agriculture traditionnelle."
      lol. Le progrès technique et la croissance démographique n’ont certainement rien à voir.
      Léchage de botte des petits paysans et de la petite bourgeoisie ? Extrême Droite

      " il ne se trouve certes pas un seul responsable politique qui ose se déclarer contre le principe même de la construction européenne."
      Non... c’est juste le nouveau créneau à la mode sur lequel l’UPR se place comme beaucoup d’autres.
      Prétention d’unicité hors du champs politique : Extrême Droite.

      "En prenant appui sur mille cinq cents ans d’histoire nationale,"
      lol. Juste pour rappel, en l’an 511, la France n’existait pas. La Gaule était européenne :
      Clovis parlait une langue plus proche de l’allemand que du Français actuel. Dans le même genre, Charlemagne est revendiqué également par les allemands : à juste titre, il est né en Allemagne... 

      SYNTHESE

      Que retenir de tout cela ? D’abord, stratégiquement, Asselineau utilise les techniques classiques de l’Extrême Droite : contrefaçon historique, survalorisation de la nation Française et de son rôle, refus de se positionner clairement sur des problématiques économiques sociales et fiscales. Bref, le parfait couteau suisse de l’idéaliste d’Extrême Droite. 
      J’ai beaucoup aimé les critiques qu’il fait à l’Europe. Je remplacerais juste le mot ’Europe’ par celui plus léniniste d’Oligarchie Financière. 

      Et c’est là que le bât blaisse. Asselineau, comme Marine Lepen, tente de ratisser le plus laaaarge que possible quitte à faire des grands écarts. On remarquera par exemple l’absence complète de position claires sur l’immigration et le renvoie à un référendum. Finalement, l’UPR n’a qu’une seule position claire : le rétablissement de la souveraineté Française. Quid de ce qui se passe après ? Interdit d’en parler. 

      En tant que Guévariste qui sait monter/démonter une AK, je peux vous en parler. Asselineau, comme Marine Lepen, De Vilier ou De Villepin, veut avant tout protéger l’Oligarchie Française de la grande Oligarchie Financière mondiale qui s’apprête à la manger toute crue. Comment y parvenir : en assurant les positions françaises dans le monde (francophonie, rayonnement de la France... bref militarisme à la De Villepin en Haiti...), en cachant la bourgeoisie nationale derrière des douanes, en diminuant les salaires (retour au Franc), en augmentant le temps de travail (vous avez le droit de parler des 35h à l’UPR ? )
      Bref. Une lecture de 20minutes suffit pour se rendre compte qu’on a affaire à un simple parti d’Extrême Droite, un de plus.

      Bon, j’espère que cette fois ci les militants de l’UPR seront capables de se hisser au moins au niveau des militants du Front National et seront me répondre de manière calme et argumentée s’en m’insulter. 


    • 5 votes
      lsga lsga 7 décembre 2011 10:46

      aaarfff... J’avais oublié :


      Dans la charte fondatrice il vous est interdit de débattre. (Extrême Droite : même Lepen n’a jamais été aussi loin).



      Pas étonnant que vous vous cantonniez à une admiration stupide de votre Guide et à insulter vos opposants. Vous êtes dans un parti d’Extrême Droite, je dirais même encore plus à droite que le FN de Marine Lepen. 

    • 38 votes
      ffi 7 décembre 2011 10:53

      Simple copié/collé d’hier soir, où en 20 minutes, vous déclarez avoir déterminé la vérité d’un programme, alors qu’il y a des dizaines d’heure de vidéo à consulter. Plus encore, vous pensez avoir déterminé les arrières-pensées même de Asselineau.
       
      De ce travail superficiel, sans surprise, vous ne trouvez que le prémisse, le présupposé de votre réflexion.
       
      Et, bien-entendu, de vous enorgueillir de votre excellence...


    • 35 votes
      l'argentin l’argentin 7 décembre 2011 10:58

      Vous écrivez : "En tant que Guévariste", mais arrêtez SVP car là vous dépasser les limites de la bêtise ! En quoi l’ UPR serait d’extrème droite bordel ! Votre argumentaire est bidon et je ne vais pas perdre du temps à le démonter point par point mais sachez que Guevara était patriote et que comme Asselineau il pointait du doigt le véritable faiseur de troubles : "LES USA" (ou tout du moins ses élites). De plus vous parlez d’argumentaire au lieu d’insultes alors que c’est vous qui avez commencé ce petit jeu !
      "putain, voir des gars avec le profil de Guevara soutenir l’Extrême Droite ça me donne envie de GERBER"
      Alors comprenez le peu d’envie que j’ai de discuter avec un extrémiste dans votre genre ! De plus, contrairement à vous je ne navigue pas en anonyme sur ce site ! Ceci sera ma dernière réponse à vos attaques hystériques ....


    • 38 votes
      Robin des villes Robin des villes 7 décembre 2011 11:01

      Si l’extrême droite est ce que vous décrivez, alors je suis d’extrême droite.
      Si l’extrême droite est ce que vous combattez, alors je suis d’extrême droite.
      Bravo à l’extrême droite de monsieur Asselineau pour son discours de vérité qui associe bon sens, tolérance, modération, courage, indépendance et profond altruisme.
      Honte à ceux qui combattent ces vertus au nom d’on ne sait quoi si ce n’est de leur stupidité.


    • 1 vote
      lsga lsga 7 décembre 2011 11:16
      Franchement, en passant de la lutte anti-FN à la lutte anti-UPR je pensais monter d’un niveau. En fait... objectivement ils sont plus forts que vous. Question argumentation ils sont assez efficaces en général. Ils pêchent sur les connaissances historiques, mais au moins il savent construire un discours rationnel et contre-argumenter. Là, vous, vous êtes juste absolument en dessous de tout. 

      Vous avez le droit de répondre et d’argumenter vous savez.

      Moi, je ne suis pas Asselineau : je ne vous interdit pas de parler d’économie, de fiscalité, ou de politique. 




    • 2 votes
      lsga lsga 7 décembre 2011 11:23

      bon, 2 nouveau post entre temps... 
      je répondais à fifi la praline dans le post d’avant.

      @argentin

      Encore une fois, rappel moi le passage où le Che dit qu’il faut se désengager des mouvements révolutionnaires ou marxistes, et qu’il faut rejoindre les partis ’ni de gauche, ni de droite’ créé par la bourgeoisie nationale ? Pour rappel, le Che se méfiait même des alliances que passait Castro avec les autres partis d’extrême gauche, alors un parti ’ni à gauche ni à droite’ créé par un patriote bourgeois de droite... muarf... 

      Concernant le positionnement de l’UPR à l’extrême droite, j’ai fait une synthèse de mon analyse. Elle est courte et argumentée. C’est pourtant pas difficile de contre-argumenter (sans rire, j’en aurais pour 10s à construire une contre-argumentation contre moi-même.) Mais non : tu ne peux pas : c interdit par ton parti. C franchement hallucinant de voir un parti politique qui interdit le débat politique.

      @Robin
       

      C bien. Tu progresses. En effet, l’Extrême Droite c ça. En effet, l’Extrême Droite a toujours été très forte en France et beaucoup de gens se reconnaissent dans ses valeurs. Pétin les avaient finalement bien résumé : ’Travail, Famille, Patrie.’

    • 25 votes
      Joeriet 7 décembre 2011 11:27

      C’est déjà assez pénible de devoir se taper les opinions spinnées dans les commentaires de médias traditionnels.

      Si en plus on doit se taper la lecture des commentaires des Flics sur agoravox, on est pas sorti.


    • 2 votes
      lsga lsga 7 décembre 2011 11:30

      @joriet :


      magnifique sans rire. 
      Je crois que vais faire un compteur du nombre de post non-argumentés et remplis d’insultes que me balance les gens de l’UPR. Depuis hier on doit être pas loin de 10. 

      Au FN et au FG aussi ils sont tangués par les médias. Ça les empêchent pas de savoir débattre. 




    • 24 votes
      Robin des villes Robin des villes 7 décembre 2011 11:31

      Une bonne gifle en guise d’argumentation. L’extrême droite m’y autorise.
      "C’est bien, tu progresses."....
      Vas jouer aux billes.


    • 10 votes
      Joeriet 7 décembre 2011 11:35

      Sauf que je ne suis ni à l’UPR ni au FN mon bon monsieur (si ça peut vous aider à compléter votre Petit Fichier).

      Je m’intéresse simplement à ce qui passe sur agoravox, l’esprit ouvert... Ce qui n’est pas votre cas visiblement.


    • 19 votes
      Célia 7 décembre 2011 11:40

      En effet, c’est évident : François Asselineau est d’extrême droite. Du moins, autant qu’à pu l’être De Gaule, Jean Jaurès ... ou pire, un mec comme Ché Guevara.

      Les serviteurs de la pensée unique devraient penser à se recycler dans leur argumentation ... pauvre s’il en est puisqu’elle se résume à discréditer L’UPR, ses idées ... qui ont plus à voir avec une vrai gauche devenu malheureusement inexistante ... en l’amalgamant avec L’extrême droite.

      Pauvre, pauvre , pauvre ... aussi pauvre que bas.


    • 2 votes
      lsga lsga 7 décembre 2011 11:50

      non mais sans rire, je vais prendre le temps de les compter ces postes :


      Vous n’argumentez pas, vous ne contre-argumentez pas. 

      Pour rappel : l’autre qui met Jaures et De Gaulle côte à côte c’est Marine Lepen. 

    • 14 votes
      ffi 7 décembre 2011 11:58

      Débattre ?
      Mais pour cela il vous faudrait une capacité d’écoute...
      Autant débattre avec un sourd.


    • 29 votes
      Manpo Manpo 7 décembre 2011 11:59

      Répondre à ce roquet pseudo révolutionnaire en carton qu’est Isga ne sert à rien a part perdre du temps. Quand on lui apporte l’argumentation qu’il réclame hypocritement, et qu’il ne peux y répondre, il les ignores et aboie sa haine comme le petit roquet extrémiste insignifiant qu’il est. J’ai passé beaucoup de temps à lui apporter des arguments sur certains points, et comme il était bloqué et incapable de contre argumenter (normal vu le très faible niveau de l’énergumène (là on est au fond du fond de la cuvette des chiottes)), il ne faisait que me réclamer des arguments que je lui apportait pourtant. J’ai du lui répéter le même argument à travers au moins 5 posts sur le même sujet, avant de le laisser dans son délire de nervi extrémiste.


    • 1 vote
      lsga lsga 7 décembre 2011 12:06

      ah Manpo... ça faisait longtemps. 


      en fait : tu fais partie de ces gars qui ont des avatars d’Extrême Gauche et qui sont à l’UPR, c ça ?
      Non mais sans rire : en fait vous êtes tous de droite et vous faites de l’entrisme, c ça ? 

      Sinon, Manpo, si tu veux, on renvoie les autres vers les débats dont tu parles. Ça permettra à chacun de se faire une idée. Sinon, oui, tu as tendance à ressortir toujours et encore les mêmes arguments... Mais au moins toi, tu argumentes. Les autres... 

    • 6 votes
      Blabceagle 7 décembre 2011 13:14

      Juste une petite chose, avant d’être de droite ou de gauche, avant qu’il existe une droite ou une gauche, il a fallu faire un révolution, c’était en 1789, et il s’agissait alors de mettre en place une République démocratique dans le cadre national.

      A partir du moment ou cet espace démocratique est menaçé l’opposition gauche droite n’a plus de sens, du moins plus de sens démocratique.

      Les démocrate de tous bord doivent donc d’abord se rassembler pour rétablir la démocratie. C’est le préalable indispensable. Et c’est ce que l’UPR se propose de faire. Celà n’a rien d’extremiste. Ce qui est extrémiste, c’est de détruire petit à petit l’espace démocratique, (en le remplaçant par un espace de pouvoir étendu, l’europe mais dictatoriale et elitiste) ce sur quoi sont d’accord le ps, l’ump et le modem.

      L’extrème droite et le FN eux veulent conserver le cadre national du pouvoir mais abolir la démocratie, ça n’a rien à voire.


    • 3 votes
      pilou456 7 décembre 2011 13:16

      Cher Isga,

      Pourriez vous s’il vous plaît expliquer ce qui définit pour vous un parti d’extrême-droite ?

      Cordialement.


    • 1 vote
      lsga lsga 7 décembre 2011 14:11

      @Blabceagle


      En effet, dans un contexte de lutte armée (de révolution ou de résistance ), les clivages politiques peuvent être temporairement mis entre parenthèse.

      Ainsi, la Résistance était composée en grande majorité par des communistes. Toutefois, ceux-ci ont su mettre de côté les débats politiques le temps de recruter des portes-fusils chez les républicains de droite. Quand on est sous les tirs de l’ennemi, peu importe ce que pense son coéquipier sur la réforme fiscale, l’important est qu’il sache viser juste. 


      Aujourd’hui, nous ne sommes pas dans un contexte de lutte armée (cela peut changer. Nos gévaristes doivent d’ailleurs tout faire pour accélérer le process : c’est l’essence même du positionnement politique du Che). Nous sommes dans le cadre d’un débat politique. Ce qui compte, c’est que son partenaires ai des arguments qui fassent mouche. La sortie de l’Europe ai possible par les urnes (ce que propose Asselineau ou Lepen), la démocratie bourgeoise n’est pas encore abolie. 

      En quoi consiste donc dans ce cadre le positionnement ’ni gauche, ni droite, pas de débat social ou fiscal’ de l’UPR ? On a affaire à un parti composé majoritairement par des gens de droite, dirigé par un leader de droite, et qui cherche cependant à récolter des voix à gauche. Rien à voir avec une problématique militaire. L’interdiction des débats fiscal ou social, comme l’absence de chiffrage sur qui doit payer quoi, est du même ordre. l’important pour Asselineau comme pour Lepen, c’est de ne pas dévoiler à ses militants les plus à gauche qu’il roule en réalité pour la Bourgeoisie Nationale. 

      @pilou

      Bin : wikipedia est ton ami :

      Le terme « extrême droite » est employé pour désigner les mouvements politiques les plus à droite. Le terme « extrême », quoique historique et descriptif, porte une connotation d’excès qui fait varier le contenu selon le descripteur, l’époque et le lieu, et fait éventuellement préférer aux partis ainsi désignés une autre appellation. La science politique anglo-saxonne parle plus volontiers de « droite radicale » signifiant par là que les mouvements politiques qui s’y rattachent se situent hors du cadre formé par les partis libéraux ou conservateurs.


    • 4 votes
      pilou456 7 décembre 2011 14:46

      Cher Isga,

      Merci pour cette information.

      Malheureusement, cette définition est pour moi du charabia politique et ne spécifie rien de concret.

      Pouvez vous donner des propositions politiques précises permettant d’identifier clairement un parti d’extrême droite ?

      Cordialement.


    • 6 votes
      Lightsteps 7 décembre 2011 15:19

      Bonjour Isga,

       

      Je reconnais que vos critiques sont argumentées et que vous êtes ouvert au débat. Je vais donc prendre le temps de vous répondre. Je trouve globalement vos critiques un peu rapides (quelques raccourcis un peu vicieux parfois, mais il faut reconnaitre que vous le faites bien).

       

      Je vous rappelle que l’UPR souhaite rassembler, qu’elle ne vise qu’un pouvoir temporaire.

      Donc, il ne nous est pas « interdit de débattre », mais chacun met volontairement de côté ses positions politiques qui prêtent à clivage (mariage homosexuel par exemple) dans l’objectif de rassembler pour libérer la France.

      Allez on y va :

       

      "Le programme de l’UPR n’est en réalité rien d’autre qu’un programme de libération nationale. Il ignore donc, logiquement et délibérément, le traditionnel clivage droite-gauche." 

       

      Nationaliste, ni de gauche, ni de droite = Extrême Droite

      Tain les gars, c’est pourtant facile...

      (oh je suis bête, ils se disent non nationalistes...  comme Lepen)

       

      • L’UPR ne se dit pas parti « ni de droite, ni de gauche », ce qui est effectivement une caractéristique des extrêmes (et pas seulement la droite, le PC ayant mis du temps à s’assumer à gauche). L’UPR se dit « programme de libération nationale », et c’est très différent. Il s’agit de libérer la France, et non pas de d’appliquer un grand projet sociétal que l’on déclarerait ne de droite ni de gauche.
      • Et je ne vois pas d’où vous sortez que nous sommes nationalistes. Argumentez là-dessus svp.

       

      1. Paquet Economique

       

      "Les adhérents de l’UPR restent ainsi libres de se déclarer en faveur de telle ou telle option économique, fiscale ou sociale"

      Aucune position économique fiscale ou sociale claire à l’UPR ? Extrême Droite

       

      • Premièrement je ne vois pas en quoi n’avoir aucune position économique, fiscale ou sociale claire est une caractéristique historique de l’extrême droite. C’est de cas de Mme Le Pen on est d’accord mais ça ne caractérise pas l’extrême droite.
      • Ensuite si vous voulez bien prendre le temps de regarder les vidéos de présentation du programme (c’est long, je sais, mais un pdf devrait sortir bientôt), vous verrez que l’UPR a des positions la dessus. Cependant il s’agit de grandes orientations et on ne rentre pas dans les détails pour ne pas diviser. Encore une fois l’UPR vise un pouvoir temporaire.

       

      "l’UPR n’est pas le lieu où ces questions accessoires doivent être abordées," (accessoires !)

      Interdit de parler fiscalité à l’UPR ? Interdit de parler social à l’UPR ? Extrême Droite

       

      • Pas « interdit », temporairement mis de côté dans l’objectif de libération de la France, qui vaut bien qu’on oubli les clivages un court instant.
      • Je vous laisse réfléchir avec une belle allitération d’Aragon (La Rose et le Réséda) : « Fou qui songe a ses querelles au cœur du commun combat »

       

      "Très lucide sur les problèmes économiques et sociaux, l’UPR fait bien entendu sienne l’exigence de compétitivité et de dynamisme industriel"

      Aucun problème pour se contredire dans sa charte fondatrice, place en priorité l’exigence de compétitivité et interdit d’en discuter... Extrême Droite. 

       

      • Toujours pas « interdit » mais volontaire pour un objectif qui en vaut le coup.
      • Et oui la compétitivité et le dynamisme sont un pré-requis si on veut faire quoi que ce soit de viable dans le pays. Je ne sais pas si vous êtes un communiste mais Marx est en faveur du dynamisme industriel (au service de tous, mais sans cela personne n’aurais rien et il en était conscient).

       

      "[il existe une relation] entre le patriotisme et la croissance économique"

      La nation ! La famille ! La patrie ! L’économie ! ... Extrême Droite

       

      • Je n’y vois pas d’argument, c’est une interprétation tordue, qui vise à établir des similitudes entre l’UPR et Pétain. Donc rien a répondre.

       

      " l’UPR insiste sur le fait que la plupart des conflits ne sont pas nés des nations, mais de la volonté d’une d’entre elles de déborder de son cadre national pour devenir un empire et forcer les autres nations vassalisées à adopter ses valeurs."

      Mais comment des communistes peuvent rester dans un parti qui dit des conneries pareilles ? Relisez vos classiques bon sang (comme ça vous comprendrez aussi pourquoi je mets cette affirmation dans le paquet économie) :

      http://www.marxists.org/francais/le...

      • La page ne s’affiche pas, revoyez votre lien. Et oui, Marx luttait contre l’impérialisme, et non contre la nation.

       

      2. Paquet idéaliste, patriote, nationaliste...

       

      "restituer à notre pays son rôle historique de porte-parole de la liberté des peuples et des nations à travers le monde." 

      Point de vue idéaliste, patriotiste et historiquement faux sur le rôle de la France dans le monde ? Extrême Droite

      • Nous avons effectivement un idéal, il n’y a pas de mal à cela. Historiquement faux si vous prenez Napoléon et la colonisation, mais globalement la France représente effectivement ce porte-parole. Les habitants de Budapest chantaient la Marseillaise face aux chars soviétiques, ce n’est pas pour rien. On ne dit pas que la France est parfaite mais on peut lui reconnaître cela.

       

       

      " sortir notre pays de la grave crise morale dans laquelle il ne cesse de s‘enfoncer." 

      crise morale ? Extrême Droite

      • Raccourci sans fondement. L’UPR ne dit pas par cela qu’elle va rétablir les bonnes vieilles valeurs de l’Eglise. Elle dit que vu le taux d’abstention, les français n’ont plus confiance en la politique. Pour un peuple aussi politisé, je ne trouve cela normal de parler de crise morale. Du reste, beaucoup de responsables politique partagent ce constat (mais n’ont pas l’honnêteté de dénoncer les vrais problèmes).

       

      "le processus de construction d’un ensemble politique continental n’est imité nulle part ailleurs dans le monde"

      J’ai bien rit... Vous lisez des livres d’Histoire à l’UPR ? Vous savez comment s’est créé l’Etat supranational français ? Vous connaissez l’Histoire des USA, de la Russie et de la Chine ? Juste pour le rappel, l’Etat Français a été créé artificiellement comme l’Europe aujourd’hui en écrasant tout un ensemble de nations préexistantes (Catalogne, Eusakadi, Bretagne, Corse, Vendée, etc. etc.) Bref : Mensonge historique et culte de la nation :Extrême Droite

      • La chartre parle d’aucune imitation actuelle. Donc votre rétrospectif historique comme contre argument est fallacieux. Ensuite comparer les USA, des colonie nouvelles qui s’unissent et l’union forcée de 27 pays qui ont tous une histoire ancienne est trompeur, ce n’est pas comparable. De plus les Français ont fait mainte fois le choix d’être Français. Si il y a eu des résistances régionales, on est unis (disons apogée en 1914). Quand a-t-on choisit d’être européens ?

       

      "L’UPR entend d’ailleurs approfondir et développer la Francophonie comme un pôle d’équilibre civilisationnel indispensable "

      Position néo-colonialiste : extrême droite (vous devriez aller lire l’article sur Gbagbo paru aujourd’hui. Les ivoiriens, si vous saviez ce qu’ils pensent de la francophonie...)

      • Faux, rien à voir avec le néocolonialisme. On ne propose pas de piller les richesses et de maintenir des dictateurs pour notre compte, mais de renforcer une unité de culture et de partage. C’est dans un esprit ouvert et tolérant, et votre raccourci, encore une fois, est fallacieux. Ayant beaucoup voyagé en Afrique du Nord et de l’Ouest, je peux vous dire qu’il y a une amitié et un respect mutuel entre ces pays et la France qu’il serait dommage d’abandonner.

       

      3. Paquet absurdités diverses et Epic Fail

       

      "Bruxelles a programmé la quasi-disparition de notre agriculture traditionnelle."

      lol. Le progrès technique et la croissance démographique n’ont certainement rien à voir.

      Léchage de botte des petits paysans et de la petite bourgeoisie ? Extrême Droite

      • Renseignez vous sur le désastre de la PAC (conférence 10 raisons pour sortir de l’UE). La révolution verte à laquelle vous faites allusion c’était essentiellement avant. Anachronisme donc, et refus de s’informer. Même si vous aviez raison, alors « léchage de botte des petits paysans » ok, mais de la « petite bourgeoisie » comment ? Vous croyez que les paysans appauvris par la PAC font parti de la petite bourgeoisie. Et puis de toute façon vous avez tort.

       

       

      " il ne se trouve certes pas un seul responsable politique qui ose se déclarer contre le principe même de la construction européenne."

      Non... c’est juste le nouveau créneau à la mode sur lequel l’UPR se place comme beaucoup d’autres.

      Prétention d’unicité hors du champs politique : Extrême Droite.

      • Beaucoup de responsables politiques critiquent l’UE, mais en effet, personne ne se déclare contre le principe même à part l’UPR. Tout le monde veut « une autre Europe ». C’est tout simplement vrai, renseignez vous. Et puis la prétention d’unicité (qui ici n’en est pas une mais simplement un fait), ce n’est pas extrême droite, c’est une tendance de tout le monde.

       

       

      "En prenant appui sur mille cinq cents ans d’histoire nationale,"

      lol. Juste pour rappel, en l’an 511, la France n’existait pas. La Gaule était européenne :

      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/78/La_division_de_la_Gaule_ en_511.svg

      Clovis parlait une langue plus proche de l’allemand que du Français actuel. Dans le même genre, Charlemagne est revendiqué également par les allemands : à juste titre, il est né en Allemagne... 

       

      • Vous faites semblant de ne pas comprendre. Globalement on renvoi à Clovis pas à la date précise de 511. L’Allemagne n’existait pas et Clovis s’est déclaré « roi des Francs ».

       

       

      SYNTHESE

       

      Que retenir de tout cela ? D’abord, stratégiquement, Asselineau utilise les techniques classiques de l’Extrême Droite : contrefaçon historique, survalorisation de la nation Française et de son rôle, refus de se positionner clairement sur des problématiques économiques sociales et fiscales. Bref, le parfait couteau suisse de l’idéaliste d’Extrême Droite. 

      J’ai beaucoup aimé les critiques qu’il fait à l’Europe. Je remplacerais juste le mot ’Europe’ par celui plus léniniste d’Oligarchie Financière. 

       

      • Que retenir de tout cela ? D’abord, la plupart de vos critiques sont des raccourcis faciles et sans fondement. C’est assez vicieux car un lecteur qui lit vite pourra penser que vous avez raison. Et puis marteler « extrême droite » à chaque phrase, alors que c’est souvent tiré par les cheveux, sinon malhonnête, c’est un procédé assez écœurant je trouve. Vous pouvez toujours critiquer en disant que l’UPR n’a pas de vrai projet, c’est valable (bien sur nous estimons plus important de libérer la France pour l’instant). Mais pourquoi vous efforcer à la ranger à l’extrême droite, avec des procédés malhonnêtes ? Vous essayez d’argumenter et de débattre ou de jeter l’anathème sur un parti en martelant la critique la plus mal venue dans le débat politique actuel ? Parfois je doute de vos intentions.
      • Vous avez aimé les critiques faites à l’Europe. Si vous êtes d’extrême gauche j’imagine que vous appréciez le combat contre l’UE néolibérale et liberticide non ? Alors, demandez vous si un tel combat ne vaut pas de mettre entre parenthèse temporaire vos revendications personnelle partisane, pour un objectif qui vous profitera autant a vous qu’à tous les Français (sauf peut-être nos dirigeants, zut alors je ne dormirai plus…).

       

       

      Et c’est là que le bât blaisse. Asselineau, comme Marine Lepen, tente de ratisser le plus laaaarge que possible quitte à faire des grands écarts. On remarquera par exemple l’absence complète de position claires sur l’immigration et le renvoie à un référendum. Finalement, l’UPR n’a qu’une seule position claire : le rétablissement de la souveraineté Française. Quid de ce qui se passe après ? Interdit d’en parler. 

      • Asselineau, contrairement à Mme Le Pen, cherche à rassembler les français et n’adopte pas de positions qui marque l’appartenance à l’extrême droite (et non, votre « démonstration » ne m’a vraiment pas convaincu).
      • L’UPR veut rétablir la souveraineté française, c’est-à-dire l’indépendance et la démocratie. Après ? Comme Asselineau l’a dit maintes fois, de nouvelles élections seront organisées et les Français choisiront leur programme. Celui-ci pourra désormais être applicable et ne sera pas un foutage de gueule comme les programmes actuels.

       

      Voila tout, on pourra dire que vous m’avez fait prendre du retard sur mon travail. Mais j’estime que vous méritez cette réponse, sans quoi on a presque l’impression que vous puissiez avoir raison.

       

      Bien cordialement.

       

       


    • 1 vote
      lsga lsga 7 décembre 2011 15:26

      @pilou


      Donc, comme l’explique l’article de Wikipedia : ni de gauche ni de droite est déjà un point essentiel. 
      Toujours sur Wikipedia :

      À partir du cas de la France, Michel Winock (2004) donne les caractéristiques suivantes aux mouvements d’extrême droite qui découlent du discours de la décadence :

      « la haine du présent », considéré comme une période de décadence (l’Europe décadente pour vous) ;
      « la nostalgie d’un âge d’or » (la 5ème de De Gaulle pour vous) ;
      « l’éloge de l’immobilité », conséquence du refus du changement (respect de la Constitution) ;
      « l’apologie des sociétés élitaires », l’absence d’élites étant considérée comme une décadence (allez, aidez moi ^^, je suis sûr qu’il y a ça à l’UPR) ;
      « la nostalgie du sacré », (du sacré républicain chez vous)
      « la censure des mœurs », (crise morale énoncée dans la Charte)
      « l’anti-intellectualisme », les intellectuels n’ayant " aucun contact avec le monde réel "(interdiction des débats ’sociétaux’ qui ne font que diviser et éloigner du vrai combat réel de la sortie de l’Europe)

      On continue ? Suffit de lire. 

      BON JE SUIS TOUT SEUL CONTRE 10 ou 15 dont seuls 3 ou 4 argumentent. Je fatigue. Je fais une pause. Mais ne vous inquiétez pas, je vais pas vous lâcher (j’avoue que je ne pensais franchement pas pourvoir trouver pire que les Militants Front National ^^ ). 



    • 6 votes
      Lightsteps 7 décembre 2011 15:45

      Allons Isga, ne me faites pas regretter le temps passé à vous répondre.

      C’est pas facile d’être un contre tous, et je conçois que la plupart des réponses ne sont pas argumentées. Cependant votre principale critique : UPR = extrême droite, est pauvrement argumentée. C’est mieux que rien, mais ce n’est pas suffisant. Montrez moi que vous pouvez mieux faire, que je ne perde pas tout respect pour vous.
      Et dans votre pause, prenez le temps de vous demander : ne sommes nous pas honnêtes ? Le combat que nous menons ne vaut-il pas de mettre quelques clivages temporairement de côté ?


    • 1 vote
      Lightsteps 7 décembre 2011 15:53

      @ Tous,

      Agoravox a un peu ruiné ma présentation pour mon long message précédent. J’avais mis des tirets pour mes réponses aux arguments de Isga que je laisse au dessus, mais ils ont sautés.

      Pour bien comprendre, je reprends le message de Isga. Après (c’est à dire après "Extrême droite", sauf dans la synthèse) je réponds. Veuillez m’excuser pour la mise en forme pas toujours claire.


    • 1 vote
      Gael 7 décembre 2011 16:03

      Isga pourrais-tu me définir clairemnt ce que tu entends par extrême droite ? car je me rends compte que ta définition de ne correspond pas à la mienne. Et j’ai comme l’impression que tu mets un peu tout ce que tu veux dans la catégorie de l’extrême droite. Par exemple, j’aime la musique rock.... ne serais-je pas alors d’extrême droite ? merde alors ! 



    • 1 vote
      lsga lsga 7 décembre 2011 16:04

      @lightstep


      désolé, je viens de voir votre post. En effet, il mérite une lecture sérieuse et une réponse. 
      Je vais essayer de faire ça proprement d’ici ce soir. 

    • 7 votes
      Gael 7 décembre 2011 16:12

      tU T’es emmerdé trois plombes à pondre un article avec des citations, desquelles tu conclues que l’upr est un mouvement d’extrêmes droite, mais il y a dans tout ton post aucun argument car tu ne prends pas le soin de définir ce que tu entends par extrême droite. Et vu que tu as une définition bien à toi que tu ne prends pas le soin de la partager tu te contentes de l’attribuer simplement avec un mépris certain à ceux auxquels tu t’oppose.



       Mais ne serais-ce pas justement une caractéristique fasciste ça ? A savoir que le plus important c’est de catégoriser, discriminer, les individus, les idées les mouvement politiques sans prendre deux secondes pour tenter de se faire comprendre de l’autre donc de dialoguer. Oui je considère que c’est une caractéristique intrinsèquement fasciste ou d’extrême droite si tu préfère ;) 

    • 2 votes
      pilou456 7 décembre 2011 16:55

      Cher Isga,

      Merci pour ces explications.

      Concernant « la haine du présent », il me semble que l’Union Européenne est vue comme une source de problèmes de la part de l’UPR. C’est leur constat. Point de haine là-dedans.

      Aussi, je ne comprends pas votre intérêt à rechercher si l’UPR appartient à telle ou telle sensibilité. Il me semble que leur priorité est entre autre un retour à une démocratie réelle et à une concurrence économique loyale pour ne citer que ces deux exemples. Leurs propositions sur ces sujets sont claires et doivent être débattues avec les opposants. Car si les membres d’un parti ne sont déjà pas d’accord entre eux, à quoi bon.

      Cordialement.

      PS : que vous on fait les militants du FN pour que vous les citiez avec insistance ?


    • 1 vote
      lsga lsga 7 décembre 2011 17:26
      @lightstep

      "Je vous rappelle que l’UPR souhaite rassembler, qu’elle ne vise qu’un pouvoir temporaire."

      Vrai de tout parti. Ne dispense de proposer des mesures sociales et fiscales claires et chiffrées.

      "’UPR ne se dit pas parti « ni de droite, ni de gauche ». L’UPR se dit « programme de libération nationale », et c’est très différent."
      Donc : de gauche ou de droite ? Parceque la libération nationale façon Che Guevara ou Révolution d’Octobre ce n’est pas pareille que libération nationale façon De Gaulle ou Solidarnosc. 

      Je suis matérialiste. Ce que je vois c’est un parti composé essentiellement de militants de Droite avec un leader de Droite formé par aux techniques politique chiracquienne. 

      "Et je ne vois pas d’où vous sortez que nous sommes nationalistes. Argumentez là-dessus svp."
      Wikipedia : Le terme nationalisme désigne le principe politique, né à la fin du 18e siècle tendant à légitimer l’existence d’un État-nation pour chaque peuple.

      A l’extrême gauche, nous sommes internationalistes. Nous pensons que le cadre national est trop petit pour lutter efficacement contre l’Oligarchie (demandez donc à vos pseudo-guévaristes de vous expliquer ça en détail). Nous pensons que l’Etat Nation est une construction bourgeoise (révolution française) au service de la Bourgeoisie. 

      "Je ne vois pas en quoi n’avoir aucune position économique, fiscale ou sociale claire est une caractéristique historique de l’extrême droite"
      Faites le tour de l’ensemble des programmes des partis d’Extrême Droite actuels, desquels vous vous rapprochez : T-Parties US, Die Republikaner allemand ou autres. 

      De manière plus théorique : La gauche historique est matérialiste. Elle place ses débats dans le cadre d’une action concrète : historique et économique. L’important est de parler salaires, heures de travail, organisation de la production, imposition, etc. Les partis d’Extrême Droite, qui s’adresse plus ou moins au même électorat, saisissent eux des problématiques ’abstraites’ et idéales. En effet, puisque son objectif est de diminuer les salaires, d’augmenter le temps de travail, et protéger les privilèges de la bourgeoisie nationale, l’Extrême Droite ne peut pas affirmer clairement ses positions économiques, fiscales et sociales. Elle préfère parler patrie, morale, liberté. 

      "Je vous laisse réfléchir avec une belle allitération d’Aragon (La Rose et le Réséda) : « Fou qui songe a ses querelles au cœur du commun combat » "

      Même réponses que plus haut. Un tel positionnement est justifiable dans le cadre de la lutte armée. Par exemple, la Résistance était composée majoritairement de communistes. Ils ont toutefois mis de côté leur débat sur la fiscalité pour intégrer des portes-fusils issus des rangs de la bourgeoisie républicaine. 
      Nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes dans le cadre d’un conflit politique rationnel. Les débat économique, fiscaux et sociaux ont donc toute leur place. Les interdire aujourd’hui revient juste à éviter de révéler le programme économique de Asselineau à vos militants issus de la gauche (même méthode que le FN encore une fois )

      "Marx est en faveur du dynamisme industriel"
      Tout dépend de qui travaille pour qui. En tout cas : vous interdisez d’aborder certains thèmes, mais ensuite votre gourou les aborde dans ses discours fleuves. C’est plus que louche. La Charte est faite pour les militants, pas pour le guide ? 

      "[il existe une relation] entre le patriotisme et la croissance économique"
      Je n’y vois pas d’argument, c’est une interprétation tordue, qui vise à établir des similitudes entre l’UPR et Pétain. Donc rien a répondre."

      Désolé, mais l’avilissement économique du salaria au nom du dynamisme de la patrie est un très grand classique de l’extrême droite. C’est même pour cela que les résistants polonais face au Nazisme avait pris pour mot d’ordre : SLOW DOWN. 

      Le lien qui manque :

      Les guerres actuelles sont le produit des contradictions interne du Capitalisme. Pour tourner, l’économie capitaliste a besoin de conquérir toujours plus de marché (la sacro-sainte Croissance).

      "Nous avons effectivement un idéal, il n’y a pas de mal à cela. "
      Les termes de ’bien’ et de ’mal’ ne m’intéresse pas. Je suis matérialiste, pas idéaliste. Les idéaux, je laisse ça aux curés, aux bourgeois, et à l’Extrême Droite. Tant qu’à l’idéal Français s’appuyant sur un mythe faux et faisant de la France une nation différentes des autres nations, cela nous ramène à la deuxième version du nationalisme (toujours wikipedia) :
      "Ce terme désigne aussi un mouvement politique déclarant vouloir exalter la nation sous toutes ses formes par opposition aux autres nations"


      "Raccourci sans fondement. L’UPR ne dit pas par cela qu’elle va rétablir les bonnes vieilles valeurs de l’Eglise. Elle dit que vu le taux d’abstention, les français n’ont plus confiance en la politique"
      Désolé : crise morale != de crise démocratique. Les mots ont un sens. La lutte contre la décadence morale est en effet le dada habituel de l’Extrême Droite.

      Trop long..
      Je poste toute suite la suite derrière

    • 2 votes
      lsga lsga 7 décembre 2011 17:32

      Concernant l’Europe :
      "La chartre parle d’aucune imitation actuelle."
      Actuelle : ça va de quand à quand ? Parceque pour moi la période actuelle commence en 1789, avec la création d’un état supranational (la France) dans le cadre d’une Révolution bourgeoise qui va écraser toutes les petites nations préexistantes (Pays Basques, Catalogne, Provence, etc.)
      Sinon, en terme d’imitation actuelle : Chavez est en train de tenter de créer un ensemble politique et économique cohérent entre les nations d’Amérique du Sud, qui pourrait bien servir de modèle à cette ’autre Europe’ que vous rejetez de facto. 

      "Faux, rien à voir avec le néocolonialisme. On ne propose pas de piller les richesses et de maintenir des dictateurs pour notre compte, mais de renforcer une unité de culture et de partage"
      Oui, bin je vous rappellerais juste que votre Leader est issus du RPR, et que le terme de Francophonie renvoie directement à celui de France Afrique. Renforcer la position de la France dans le monde ( une unité de culture et de partage) : ça veut dire quoi dans les faits concrètement ? Quelle est la position de Asselineau sur la Côte d’Ivoire par exemple ? (je demande Asselineau, vu que les militants n’ont pas le droit d’en parler. Mais peut-être que lui s’est-il permis d’en parler dans l’un de ses macrologos.)

      "je peux vous dire qu’il y a une amitié et un respect mutuel entre ces pays et la France qu’il serait dommage d’abandonner."
      Pratiquement mot à mot du Jean-Marie Lepen. Anti-européen, par contre : pour un renforcement des liens entre la France et ses anciennes colonies. Vous seriez un plus matérialiste et moins idéaliste, vous sauriez que par derrière correspond une réalité économique : celle d’abandonner les pays de l’Est comme pays de sous traitance pour retourner vers les pays du Maghreb et d’Afrique. Ok : ça sonne moins joli que ’culture du partage’

      "Renseignez vous sur le désastre de la PAC "
      Il se trouve que le recul de l’agriculture artisanale est mondiale et ne se cantonne pas à l’Europe. Nous serons bientôt 10 Milliards sur ce caillou, il va même falloir faire un pas de plus. Le léchage de bottes des petits propriétaires terriens est un classique de l’Extrême Droite. Nous : on en fera des salariés. A la rigueur, on les remplacera par des ingénieurs qui seront à la tête de vaste champs hydroponiques entièrement automatisés (en orbite un jour même... qui sait ?)

      "Beaucoup de responsables politiques critiquent l’UE, mais en effet, personne ne se déclare contre le principe même à part l’UPR. "
      Marine Lepen, Bruno Gollnisch, Philippe Devillier, Dupont-Aignant... 
      Comme eux, vous ne prétendez pas rompre toutes les relations diplomatiques et économiques de la France avec les autres pays Européens. Comme eux : vous êtes pour des nations indépendantes capables de dialoguer entre elles. 

      "Et puis la prétention d’unicité, ce n’est pas extrême droite, c’est une tendance de tout le monde."
      Faux. Comme expliqué plus haut : il n’y a que vous (je veux dire l’Extrême Droite) qui refusiez de déterminer votre positionnement sur l’échiquier politique, comme si vous étiez un parti suspendu dans l’air en dehors du champs politique. 

      "Vous faites semblant de ne pas comprendre. Globalement on renvoi à Clovis pas à la date précise de 511. L’Allemagne n’existait pas et Clovis s’est déclaré « roi des Francs »."
      Clovis parlait une langue très proche de l’allemand. Charlemagne est né en allemagne. 

      La Gaule de 511 (il y a 1500ans) est européenne : elle va de la Bretagne à la Pologne. 

      Elle ne comprend ni la Provence, ni la Catalogne, ni les Pays Basques. C’est vous qui ne comprenez pas. Vous êtes dans une vision mythologique idéalisée de l’Histoire de France : typique de l’Extrême Droite.

      "Vous pouvez toujours critiquer en disant que l’UPR n’a pas de vrai projet, c’est valable "
      Quand on est de gauche, c’est crucial. 

      "Vous avez aimé les critiques faites à l’Europe. Si vous êtes d’extrême gauche j’imagine que vous appréciez le combat contre l’UE néolibérale et liberticide non ? Alors, demandez vous si un tel combat ne vaut pas de mettre entre parenthèse temporaire vos revendications personnelle partisane, pour un objectif qui vous profitera autant a vous qu’à tous les Français (sauf peut-être nos dirigeants, zut alors je ne dormirai plus…). "

      en effet : on vous a pas attendu. Ça fait 150ans qu’on traite le problème. La France du général De Gaule, oligarchique et liberticide ne valait pas mieux. Un tel combat mérite sa juste dimension : Un combat de l’ensemble du salariat Européen contre l’Oligarchie Européenne. Je ne vois pas en quoi les propositions d’Asselineau vont poser problème à l’Oligarchie Française : Normal, vous avez admis qu’il ne propose rien hormis la sortie de l’Europe. 

      "Comme Asselineau l’a dit maintes fois, de nouvelles élections seront organisées et les Français choisiront leur programme. Celui-ci pourra désormais être applicable et ne sera pas un foutage de gueule comme les programmes actuels."

      Franchement : vous avez pas intérêt à présenter le moindre député aux législatives. Ce serait une contradiction flagrante. 

      Voilà : pour terminer ; je tiens à vous rassurer. L’Euro et l’Europe vont exploser. Tel est le souhait de l’Oligarchie Financière qui a provoqué cette crise. Le risque de mouvements sociaux et de mouvements de grève à l’échelle Européenne devenait trop grand. Le poids économique de la zone Euro devenait trop important. 

      Les USA vont obtenir ce qu’ils voulaient : Nous allons retomber à une échelle nationale. Le salariat ne pourra que lutter contre sa petite bourgeoisie locale. La puissance économique de l’Europe va encore une fois s’effondrer. Cette fois-ci, on aura pas eu besoin des imbéciles d’extrême droite pour déclencher une guerre. Dans le fond : vous progressez. Peut-être qu’un jour vous arrêterez de servir involontairement les intérêts US en essayant de défendre la mère Patrie. 


    • 4 votes
      Gael 7 décembre 2011 18:27

      "Wikipedia : Le terme nationalisme désigne le principe politique, né à la fin du 18e siècle tendant à légitimer l’existence d’un État-nation pour chaque peuple."


      Je vois que tu ne t’encombres guère de détails et de nuance Isga. Tu te contente pour définir un terme d’aujourd’hui d’une définition datant d’il y a trois cent ans ! Je t’assures que la notion de "nationalisme" a bien évolué depuis tant de siècle et qu’elle ne se résume certainement pas à une vingtaine de mots. 

      Et puis si cette définition correspondait vraiment à la réalité d’aujourd’hui alors l’ensemble du monde serait nationaliste. L’immense majorité des européeistes y compris les plus farouches souhaite l’existence/ la subsistance de leur pays.

      Et j’imagine que ta définition du nationalisme aboutit à la notion d’extrême droite... Donc le monde entier est d’extrême droite à part toi tes potes... 

    • vote
      stephanie 7 décembre 2011 20:24


       

      TROP LONG, PAS ASSEZ LA SYNTHESE !


    • 3 votes
      Gael 7 décembre 2011 20:33

      Ouais mec on a pas toute la journée, tu tapes des trucs long comme mon bras, mais tu t’encombre pas d’arguments.... C’est le comble !


       Au lieu de passer ton temps à copier coller des textes ne peux-tu pas dire toi clairement ce que tu penses en argumentant et en donnant TA définition des choses plutôt que de copier coller wikipédia. 

      Sans dèc’ si ton discours est si rébarbatif que tes écrits tu vas pas faire beaucoup d’émules.

    • 4 votes
      Lightsteps 8 décembre 2011 09:00

      Cher Isga,

       

      Jusqu’ici je n’ai rien dit de vos réactions diffamantes et puériles. Je pensais que c’était une réaction tolérable face à des messages non argumentés et comprenant parfois des insultes.

      Malheureusement je constate que vous persistez à rédiger vos messages sur fond de calomnie malsaine et sans fondement.

       

      « Ce que je vois c’est un parti composé essentiellement de militants de Droite avec un leader de Droite formé par aux techniques politique chiracquienne »

       

      Encore une fois, sans preuve à l’appui ni quoi que ce soit de valable, vous essayez de classer l’UPR à droite (au moins cette fois c’est plus l’extrême droite). C’est une supposition qui montre votre procédé : appliquer à un parti l’image que vous avez de lui, sans chercher à se renseigner vraiment. Je vous informe qu’une majorité des adhérents de l’UPR sont des gens de sensibilité de gauche. Cependant, la grande majorité n’a jamais adhéré à un parti auparavant.

       

      « Le terme nationalisme désigne le principe politique, né à la fin du 18e siècle tendant à légitimer l’existence d’un État-nation pour chaque peuple »

       

      Wikipédia est un ami, mais attention aux anachronismes. Je rappelle que le concept de nation est de gauche au départ. Au court du XXème siècle, le terme de nationalisme a évolué, et désigne maintenant celui qui n’aime pas le pays des autres, qui utilise la nation comme moyen d’écraser les autres. Nous ne somme donc pas nationalistes et si vous utilisez cette définition qui est un parfait anachronisme, le monde entier est nationaliste.

       

      Bon je passe sur les autres critiques parce que je les trouve globalement de mauvaise foi. Vous pouvez dire que ce n’est pas un argument, mais je ne peux pas jouer à ce petit jeu de question-réponse longtemps (je dois bosser) et j’ai déjà dit ce que je pensais dans ma première réponse.

      Par exemple : la « crise morale » dont parle l’UPR n’a rien à voir avec la décadence morale chère à l’extrême droite. Mais bon si vous persistez à l’écrire que voulez vous que je vous dise ?

      Vous êtes de mauvaise foi, renseignez vous si vous êtes honnête. D’ailleurs votre première intervention en témoigne :

      « Et un programme d’Extrême Droite, tout beau, tout frais.
      Un joli copié/collé du programme de Philippe De Villiers... Les points les plus subversifs en moins »

      Vous n’avez pas lu le programme et vous le qualifiez de copié coller de P. de Villier. C’est honnête ?

       

      Vous dites aimer le débat, la stimulation intellectuelle etc. Moi aussi, mais le débat n’a de sens que si les participant sont intellectuellement honnêtes. Je pense que vous avez démontré que vous ne l’étiez pas, et en plus je n’ai franchement pas le temps de publier un post à rallonge tous les jours.

       

      Je vais donc clore mon message :

       

      Vous vous positionnez à l’extrême gauche internationaliste. Prolétaires de tous les pays, unissez vous contre l’oligarchie mondiale etc etc je connais le crédo.

      Je respecte votre opinion et je pense que ce modèle est parfaitement défendable en théorie, même si pour moi il pêche en pratique, en exemples concrets et en modèle d’action.

      Je n’ai pas le même point de vue.

       

      Vous pensez que l’UE, c’est la domination d’une oligarchie néolibérale, c’est le règne du marché qui écrase tout en ayant confisqué aux peuples leur pouvoir de décision ?

      J’ai le même point de vue.

       

      Si on sort de l’UE Isga, il faut que vous réalisez que cela profitera autant à vous qu’à moi, autant à l’internationaliste qu’au royaliste, autant au centriste qu’au socialiste etc.

       

      C’est ça l’essence de l’UPR et vous passez à côté. Vous cherchez avec une détermination malsaine et une malhonnêteté intellectuelle à ranger l’UPR à droite. Mais vous ne réalisez pas que c’est la réponse pour vous comme pour moi.

      Vous croyez que nous sommes tous d’accord à l’UPR ? Faux. Mais nous voulons tous sortir de l’UE, parce que nous réalisons que c’est un objectif qui est un pré-requis avant toute autre proposition. On ne propose pas des choix, on propose de récupérer le pouvoir de faire ces choix. Soyons logiques et procédons dans l’ordre.

      Oui l’heure est aussi grave que lors d’une lutte armée. Il s’agit de récupérer le pouvoir de décision (bon on se tire pas dessus, mais c’est une vrai guerre économique). Alors mettez vos préférences personnelles de côté et rejoignez nous dans un combat dont l’issue que nous proposons vous sert autant qu’à moi. Libre à vous ensuite de proposer autre chose, on ne vous l’empêchera pas si vous le faites dans les règles de la démocratie.

       

      Le problème Isga, c’est que pendant que vous essayez de semer le mépris et de classer l’UPR à droite, vous ne faites rien de concret.

      C’est beau de d’écrire qu’on aime le débat, c’est très bien de se déclarer « matérialiste » et d’avoir une pensée politique fondée.

      Mais il faut sortir de l’internautage stérile Isga, il faut agir. Or sortir de l’UE c’est un vrai pas pour sortir de la domination de l’oligarchie mondiale. Et l’UPR est un rassemblement pour réaliser ce premier pas. Tant que vous critiquez et répandez votre mépris, c’est vous qui servez les intérêts de l’oligarchie, car vous essayez de détruire une alternative qui représente réellement un danger pour elle (cf. la censure des médias). Mais je vous rassure, vous ne nous détruirez pas.

       

      Je vais vous laisser dans votre rôle d’idiot utile, en espérant que vous réaliserez que la meilleure chose que vous avez à faire c’est nous rejoindre. Car je le répète, la sortie de l’UE est essentielle pour vous comme pour moi. L’oligarchie aime diviser pour mieux régner, et pendant qu’on se querelle sur nos désaccords idéologiques, son pouvoir progresse. Ne jouez pas leur jeu !

       

      Cordialement


    • 2 votes
      capone13000 capone13000 8 décembre 2011 13:55

      Ils n’ont pas voulu de toi au FN pour que tu viennes polluer le débat ici ?


    • 1 vote
      lianchu 8 décembre 2011 22:47

      Jacques Nikonoff du M’PEP, qui partage de nombreux points de ce programme serait il lui aussi passe a l’extrême droite ??



    • 1 vote
      jean-phi 11 décembre 2011 18:42

      Seul candidat crédible pour battre les mondialistes Sarkolande...

      Excellent discours qui a le mérite d’éveiller les consciences...

      Si tous les candidats pouvaient avoir ce niveau, on en serait pas là.... Argumentation fondée. Discours s’appuyant sur des slides. Le rêve de tout citoyen ! 

      Programme révolutionnaire inspirée des pères de la révolution française qui place la nation et la souveraineté du peuple au-dessus de tout autre intérêt.....Pour exposer son programme il s’appuie sur celui du conseil national de la résistance. 

      Bravo !


    • 22 votes
      felixlechaste 7 décembre 2011 11:25

      " les militants de l’UPR [... ]seront me répondre de manière calme et argumentée s’en m’insulter. "

      Non mais sans déconner ... ?? !

      Sinon, on parle de ce qu’on veut à l’UPR. Simplement, évite de tomber dans le piège des sujets de société qui ne sont là que pour diviser. De plus, ce genre de sujet sera tranché par le parlement, par gouvernement issu de la majorite suite à des législatives, dans un affrontement droite-gauche classique. Ce n’est pas au président de la république de trancher ce genre de sujets (c’est sur qu’avec Sarko on a un peu oublié quel était le rôle du président de la Vème république voulue par de Gaulle).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès