• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Secrets de sondages

Secrets de sondages

Les sondages sont devenus incontournables dans les campagnes électorales. Pourtant, ils se trompent souvent : victoire du Brexit, de Donald Trump ou de François Fillon aux primaires de la droite, trois événements majeurs que les instituts n’ont pas su prévoir. Quelle confiance peut-on accorder aux sondages ? Pendant plusieurs mois, une équipe d’"Envoyé spécial" a enquêté dans les cuisines des sondeurs. Elle a découvert des méthodes contestables : des sondés rémunérés qui n’hésitent pas à mentir, des questions biaisées, des chiffres manipulés.
Quels sont les secrets de fabrication des sondages ? Comment sont-ils conçus ? Jusqu’où influencent-ils les électeurs et les candidats eux-mêmes ? Mettent-ils en danger notre démocratie ? Révélations sur les secrets des oracles de la politique.

 

 

Tags : Politique Sondages



Réagissez à l'article

27 réactions à cet article


  • 13 votes
    La mouche du coche La mouche du coche 16 avril 21:13

    Franchement. Arrêtez de vous masturber la tête avec ces sondages. 

    La plupart des gens sont paniqués à l’idée de ne pas voter comme tout le monde. Ils veulent voter pour le gagnant pour se rassurer et penser qu’ils sont eux-même des gagnants. C’est à cela que servent les sondages, à orienter leurs choix. On se surfiche de la "vérité" des sondages, de leur justesse par rapport à la réalité. Ils ne sont "scientifiques" que pour les imbéciles qui y croient.

    • 9 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 avril 22:11

      @La mouche du coche
      "La plupart des gens sont paniqués à l’idée de ne pas voter comme tout le monde. Ils veulent voter pour le gagnant pour se rassurer et penser qu’ils sont eux-même des gagnants."

      Bonne remarque.  smiley


    • 2 votes
      manu manu 17 avril 00:50

      @Qaspard Delanuit

      Je ne trouve pas que se soit une bonne remarque, car Macron, Le Pen et Fillon sont en tête depuis pas mal de temps, avec jusqu’à il y a pas longtemps Hamon en 4ème, et pourtant Mélenchon rassemble énormément de monde à ses meeting et sur le réseaux sociaux depuis plusieurs mois alors qu’il monte dans les sondages que depuis peu.


    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 17 avril 06:16

      @manu

      Et bien oui. Cela montre bien que les sondages disent nimporte quoi puisqu’ils sont destinés à vous orienter, pas à décrire la réalité !!


    • vote
      Alcyon 17 avril 14:18

      Les gars, serait-il possible que vous appreniez un sujet avant d’en parler ? Si vous vous attendez à ce qu’un sondage vous prédise l’avenir, alors qu’aucun sondage ne se prétend pour le faire, c’est que vous ne comprenez strictement rien.

      Et ils se plantent "tellement souvent", prenons 2012 en exemple.

      -Hollande était crédité, sur l’ensemble du mois d’avril, d’entre 26 et 30% des voix. Il en a récolté 28,63%. Moyenne 28%. Second tour 

      -Sarkozy entre 24 et 29,5%. Score 27,18%. Moyenne 26,25%.

      -Lepen entre 13 et 17%. Score 17,9%. Moyenne 15,5%. Les votes d’extrême-droite (et gauche) sont souvent difficiles à sonder, car certains sondés ont peur de l’opinion du sondeur. C’est une constante dans toutes les élections, et les médias en parlent explicitement. Avec l’habitude, la proportion de personnes qui osent déclarer un vote extrême change.

      -Mélenchon entre 12 et 17%. Score 11,1%. Moyenne 14,5%. Même biais que Lepen, mais dans l’autre sens. En fait, avec un peu d’expérience, la somme des votes des deux extrêmes donne souvent un meilleur indicateur.

      -Bayrou entre 9 et 12%. Score 9,13%. Moyenne 10,5%.

      -Joly entre 2 et 3%. Score 2,31%. Moyenne 2,5%.

      -Dupont-Aignan entre 0,5 et 2%. Score 1,79%. Moyenne 1,25%.

      Pour les autres, ils étaient prévus avec des scores très faibles et ont récolté des scores proches des sondages.

      Pour le second tour, Hollande est entre 53 et 55% quelques jours avant le sondage. Il gagne avec 51,64% des voix, ce qui est un second biais : les électeurs du "leader" ont moins tendance à se mobiliser, se disant la victoire acquise.

      2007 ? 

       -Sarkozy entre 27 et 31,5%. Score 31,18%. Moyenne 29,25%.

      -Royal entre 23 et 27%. Score 25,87%. Moyenne 25,5%.

      -Bayrou entre 15 et 21%. Score 18,57%. Moyenne 18%.

      -Lepen entre 12 et 16%. Score 10,44%. Moyenne 14%. Effet inverse de 2012.

      On peut continuer avec les plus petits candidats, mais on a les mêmes résultats qu’en 2012.

      Au second tour, les sondages quelques jours avant l’élection donnaient 53% pour Sarkozy, qui l’a emporté avec 53,06%. Difficile de faire mieux.

      On va ressortir 2002, mais même là, les sondages donnaient 18% Jospin et 14% Lepen pour au final arriver à 16,18% et 16,86%. Sans oublier que les sondages ne sont qu’une donnée AVANT l’élection, des électeurs pouvant changer d’avis jusque dans l’isoloir. On reste tout à fait dans la marge d’erreur communiquée par les instituts, si vous voulez une marge de moins de 1%, il faut interroger plus de 8000 personnes.

      Ce qui amène la conséquence principale des sondages : le vote utile. Si votre candidat favori est à 8% des voix et que votre second choix est en bataille pour le second tour, ne vaudrait-il pas mieux voter pour votre second choix ? Et si votre chois n’est pas 100% décidé, mieux vaut-il voter sur l’impulsion du moment ou voter pour un candidat ayant une chance ?

      Alors les sondages actuels prédisent une course serrée. Les marchés ont peur d’un duel Mélenchon-Lepen (et ne s’en cachent pas) car un réflexe de vote utile pourrait toucher l’électorat d’Hammon. Et c’est impossible à prévoir.

      Alors bon, arrêtez vos délires sur les sondages. Ce ne sont que des sondages, ils décrivent une INTENTION de vote AVANT l’élection sur un PETIT ECHANTILLON et comportent des MARGES D’ERREUR (que l’on peut évaluer mathématiquement). Se plaindre de ses conséquences est une chose, mais ils ne racontent pas n’importe, les journaliste leur font raconter n’importe quoi. Ce qui est fondamentalement différent.


    • vote
      Deepnofin Deepnofin 17 avril 15:14

      @Alcyon Pourtant, même si ce que vous dites est globalement vrai, il faut voir la machine dans l’ensemble : tout est fait pour qu’on pense que les sondages sont importants et globalement vrais. Sinon, nous n’aurions même pas ce débat à l’heure actuelle, ni un épisode d’ES qui est consacré à ça.

      Les sondages eux même racontent n’importe quoi, puisque les instituts travaillent POUR leurs commanditaires (ils vont donc orienter les résultats pour aller dans leur sens, histoire de conserver leurs clients ; et c’est sans parler de l’accointance de la plupart des instituts avec le Pouvoir lui-même).

      Les sondages sont anti-démocratiques, car leur seul but est d’orienter nos votes, via le biais de confirmation et le vote de barrage... non ?


    • vote
      Deepnofin Deepnofin 17 avril 15:15

      @Deepnofin (J’ai dit "accointance", mais le terme que j’aurais dû employer est "appartenance", comme le souligne JBL en dessous smiley )


    • vote
      Croa Croa 17 avril 16:07

      À La mouche du coche,

      Tu te contredis là ! Si les sondages sont vraiment destinés à nous orienter, ils ne peuvent pas nous dire n’importe quoi. Ils nous disent ce que souhaite le client, tout simplement (au moins au début).

      D’ailleurs ça fonctionne puisque Macron reste au plus haut. Au départ il fallait favoriser ce type partit de nulle part mais à 8 jours du scrutin si ça n’avait pas fonctionné ils seraient bien obligés de le faire baisser pour que ça ne se voit pas trop.


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 17 avril 18:45

      @Croa

      Bien sûr. Quand je dis qu’ils disent n’importe quoi, je veut dire qu’ils disent ce que le propriétaire du journal veut qu’ils disent. En aucun cas, ils ne disent la réalité. Ils s’en masturbent complètement de la réalité. C’est un truc pour les petits, la réalité.


    • vote
      Alcyon 17 avril 22:38

      @La mouche du coche en tout cas toi la réalité, tu t’en tamponnes.


    • 13 votes
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 16 avril 21:47

      La bonne question est : A qui appartient les instituts de sondage ?

       
      L’IFOP appartient à Laurence Parisot, ex présidente du MEDEF ... L’institut CSA appartient au milliardaire Vincent Bolloré ... BVA a pour actionnaires Rotchild, American Fidelity et Bolloré ... La SOFRES a pour actionnaire des fonds d’investissement American Fidelity ... etc ...
       
      Bon je crois que tout est dit ... non ?


      • 1 vote
        manu manu 17 avril 00:54

        @DJL 93VIDEO

        Non tout n’est pas dit, manichéisme quand tu nous tiens.

        Ça nous suggère qu’on peu pas leur faire confiance mais ça ne nous dit pas à quel point ils mentent, ils veulent qu’on leur face confiance pour l’avenir donc maintenant ils se rapprochent de la réalité.


      • 4 votes
        La mouche du coche La mouche du coche 17 avril 06:18

        @manu
        N’importe quoi. Les sondages se plantent largement à chaque élection mais les gens continuent d’y croire continuellement parce qu’ils sont endoctrinés par la télé comme vous semblez l’être comme eux.


      • vote
        manu manu 17 avril 14:16

        @La mouche du coche

        Ou est ce que je semble être endoctriné ?

        Je n’ai pas de TV depuis plus de 15ans, vous devriez vous occuper de ce que vous êtes.


      • 2 votes
        Alcyon 17 avril 14:37

        @La mouche du coche : tellement plantés qu’ils avaient raison en 2007 et en 2012. Mais quand on lit des "alternative facts" qui racontent que les sondages prédisaient, par exemple, la victoire du non au Brexit (alors que les sondages donnaient le oui vainqueur avant l’assassinat de Jo Cox et un 50/50 après) ou Trump (les sondages ont donné le score national) et les sondages locaux avaient le même problème que le vote extrémiste.

        Par exemple, la LA times a donné le résultat avant l’élection, en menant des sondages via Internet (comme ils le font en France). Pour les mêmes raisons que le vote Lepen a été sous-évalué en 2002.

        Voila, mais apprendre des maths, quelle horreur !


      • 1 vote
        Deepnofin Deepnofin 17 avril 15:24

        @Alcyon A mon avis c’est plutôt une question de mémoire...
        Car perso j’ai pas mémoire qu’à l’époque du Brexit et de Trump, les sondages étaient si serrés que ça... J’ai plutôt souvenir de l’exact inverse, surtout pour Trump.

        Est-ce que "alternative facts" fait partie de cet éventail de procédés mis en place par le Système afin de faire croire que ceux qui le critiquent sont des fascistes, "chiffres à l’appui" ?
        Parce que si les sondages n’avaient pas essayés de nous la mettre à l’envers, alors pourquoi une telle réaction médiatique face au Brexit et à Trump ? Les journalistes n’ont-ils pas eu l’air très surpris eux-mêmes ? Je me souviens de la nuit de l’élection de Trump : j’étais sur un tchat, et personne ne pensait qu’il avait la moindre chance... et ils s’appuyaient notamment sur les sondages... (PS : j’avais prédit sa victoire depuis des mois, justement car je croyais au basculement idéologique, et que le peuple n’était pas dupe au moins de suivre à fond les sondages et le matraquage médiatique...)


      • vote
        Croa Croa 17 avril 16:15

        À La mouche du coche,

        En fait c’est plus compliqué que ça. Ce sont plutôt les médias qui se trompent, complémentairement aux sondages. Quand on entre dans les détails on se rend compte que généralement le véritable résultat est dans la marge d’erreur. En fait l’erreur est dans l’interprétation, et cette interprétation est forcément pipée par l’influence résiduelle de ce que l’on pourrait tirer encore du sondage même à la fin alors que l’objectif est en passe de ne pas être atteint par les commanditaires.


      • vote
        La mouche du coche La mouche du coche 17 avril 18:41

        @manu
        Vous n’avez plus la télé, mais on l’entend qui tourne encore dans votre esprit. Débranchez la VRAIMENT.


      • 1 vote
        La mouche du coche La mouche du coche 17 avril 18:43

        @Croa

        je ne croa plus à cette version. Les sondages mentent tout le temps et nous racontent cette histoire de "marge d’erreur" qui est un alibi pour qu’ils puissent nous enfumer la prochaine fois. S’ils ne peuvent rien prédire, qu’ils se taisent !


      • 1 vote
        La mouche du coche La mouche du coche 17 avril 18:46

        @Alcyon

        Wouhahou. smiley Vous, vous êtes une synthèse. Vous croyez vraiment à ce que vous dites ? 


      • 1 vote
        Alcyon 17 avril 22:32

        @La mouche du coche : non, je ne CROIS pas, je vérifie. C’est fou d’utiliser la réalité pour confronter un "fait" au lieu de crier "COMPLOT ! LOBOTOMISE PAR LA TV ! MOUTON !".

        J’ai suivi le Brexit et l’élection américaine. Je n’ai pas la TV (enfin pas le câble, ma TV est branchée à ma PS4 et mon PC). Et c’est assez édifiant. Mais il est si facile de qualifier le rester du monde de "moutons" tout en croyant sur parole des blogs obscurs qui inventent de l’information. Ca donne l’impression d’être supérieur aux autres.


      • 1 vote
        Alcyon 17 avril 22:37

        Et en passant, la marge d’erreur ça s’apprend en faisant des maths. Ca s’appelle des statistiques, quand j’interroge 1000 personnes pour avoir une idée du vote de 35 millions de personnes, je suis au courant qu’il existe une probabilité que les 1000 personnes soient les seules à voter pour un candidat. Donc, de manière certaine, tout ce que je peux dire c’est "ces 1000 votes seront comme suit".

        Mais un peu de probabilités me dit qu’il y a une grande chance que mon échantillon soit représentatif. Dans le style "il y a 95% de chance que mon sondage soit correct à 2%". Ca s’appelle la marge d’erreur par intervalle de confiance. Si je veux diminuer la marge de moitié, je dois quadrupler la taille de mon échantillon. Ce sont les maths qui me le disent, ça s’appelle "le théorème centrale limite" et "la loi des grands nombres".

        Mais bon, faire des maths, c’est pour les moutons. Les autres préfèrent raconter des conneries.


      • vote
        La mouche du coche La mouche du coche 18 avril 00:18

        @Alcyon
        Vous alors vous êtes grave perché. Quasiment TOUS les merdias ont dit que Clinton allait gagner les élections américaines et vous n’hésitez pas à me donner cet exemple pour me convaincre que les sondages sont justes ! smiley smiley smiley Wouhahou. Qu’est-ce que vous fumez ?

        Quand à votre crétinerie de "marge d’erreur" elle est du même acabit. Si les sondages ne peuvent pas donner de résultats justes parce que les différences entre les candidats se trouvent dans la marge d’erreur, alors cela veut dire qu’ils ne peuvent rien dire alors QU’ILS FERMENT LEUR BOUCHE. C’est clair ? Vous êtes un sacré enfumeur. Vous travaillez à la télévision ? smiley


      • 1 vote
        Alcyon 18 avril 03:08

        @La mouche du coche : et VOILA. Tu confonds MEDIAS et SONDAGES. Les médias racontaient que Clinton allait gagner sur base de sondages qui ne donnaient un vote qui ne lui donnait pas la victoire. Moi je ne les crois pas sur parole, j’ai vu que c’était un sondage NATIONAL alors que l’élection américaine se fait sur base des GRANDS ELECTEURS. Les seuls sondages intéressants étaient ceux des swing states, 

        Non, je suis un putain de prof de math. Pendant mon putain de Master, j’ai fait des putains de statistiques pour comprendre les putains d’intervalles de confiance.

        Si tu es incapable de comprendre une information sans qu’on te la prémâche, ne viens pas traiter les autres de lobotomisés. En fait, je crois comprendre. Tu es l’un des fanboys d’Asselineau, et tu ne comprends pas que ton chouchou est à 1%.


      • vote
        Heptistika Heptistika 18 avril 21:25

        @Alcyon

        Vous devez être nouveau sur le site...

        La mouche est ( au mieux ) un troll notoire et plus aucun intervenant régulier ne s’essaie à lui répondre sérieusement ici depuis des années.

        De grâce ne perdez pas votre temps...


      • 4 votes
        fred fred 17 avril 06:52

        Les sondages sont devenus incontournables..surtout pour les tocards qui se regarde le trou du cul pour élire un président..et en France y en a un sacré paquet..regardez comment ils votent depuis 50 ans !


        • 1 vote
          aldous aldous 17 avril 16:44

          pour comprendre le future de la france c’est aussie difficile de savoir qui contrôle la maison blanche donc marine marionnette trump marionnette. celui qui contrôle washington contrôle la france et c’est ne pas trump ? donc qui sera le prochain president c’est washington qui decide ?? pas les français "désolé" 

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON







Palmarès