Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vidéo culte ! François Asselineau clash une caricature européiste

Vidéo culte ! François Asselineau clash une caricature européiste

Une vidéo d'un Asselineau en grande forme avec un condensé de ses meilleurs répliques
François Asselineau vs Alain Malégarie : « Quelle Europe aujourd'hui ? »

 

 

Tags : Europe Politique Euro François Asselineau Polémique Union européenne



Réagissez à l'article

63 réactions à cet article


  • 18 votes
    maQiavel maQiavel 4 mai 10:15

     

    Dès sa première intervention François Assselineau distribue des uppercuts, son discours est clair, limpide et précis tout en restant assez général.

    C’est assez jouissif de l’entendre après ses contradicteurs qui s’inscrivent intégralement dans la bienpensance européiste politico-médiatique. 


    • 5 votes
      Qiroreur Qiroreur 4 mai 11:33

      @maQiavel

      Je ne partage pas votre enthousiasme : Il va vraiment falloir qu’il travaille (je radote) sa com : la CIA, même si c’est vrai, ça sonne trop complot et l’autre truffe en face s’engouffre dedans à la 30e minute et FA s’énerve de cette reductio ad complotum. Pour convaincre un plus large public il est indispensable d’éviter ces erreurs. 


    • 3 votes
      pegase pegase 4 mai 11:47

      @Qiroreur


      C’est clair, mais comment dénoncer un complot sans passer pour un complotiste ?

      Pas évident smiley


      Vous avez vu ce doc au fait ? ... C’est du lourd, Barosso et Junker seraient en fait des agents travaillant pour la CIA ...

      http://www.upr.fr/wp-content/uploads/dossiers/DEPARTEMENT-D-ETAT-AMERICAIN-Note-du-11-juin-1965-V14.pdf


    • 5 votes
      maQiavel maQiavel 4 mai 11:48

      @Qiroreur

      Ca dépend de la perspective de laquelle on perçoit FA .

      Moi je le considère avant tout comme un éducateur populaire et non comme un politicien devant courir après des électeurs (ce qu’il est concrètement mais selon moi c’est sa principale erreur , pour des raisons que j’ai déjà expliquées ailleurs il devrait se limiter à l’éducation populaire ).

      De cette perspective, l’important n’est pas de heurter la naïveté et la niaiserie des masses qui s’imaginent peut être comme il dit, que les agents de la CIA avec un budget 100 fois supérieurs au service de renseignement Français, passent leur temps à jouer aux cartes dans des sous sols en buvant des bières.

      Si on le voit comme un éducateur populaire, on se dit que c’est son devoir d’expliquer comment se déroule les guerres modernes à l’intérieur d’un empire , de parler des intérêts et des rapports de force géopolitiques et de mettre en perspective la France dans tout cela.

      Si on le voit comme un politicien, vous n’avez pas tort concernant la communication mais ce n’est pas ainsi que je le vois.


    • 5 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 11:56

      @Qiroreur
      Il y a un paradoxe intéressant à comprendre dans la communication : on est plus convaincant en disant peu qu’en forçant le trait. Par exemple, on sera plus destructeur en disant à voix basse de quelqu’un qu’il est un peu limité mentalement qu’en le traitant de gros con bruyamment. De même, on critique mieux l’euro en commençant par en dire du bien (c’est une monnaie qui portait de belles espérances), puis en indiquant ses limites (elle nous a permis de comprendre nos erreurs) et en finissant par la balle dans la tête (mais il serait suicidaire d’insister dans cette direction). Ceci est aussi une manière de montrer que la sortie de l’euro n’est pas un retour en arrière (les populations n’aimeraient pas cette idée et préféreraient se boucher les oreilles) mais une évolution qui va dans le sens de la vie. Bref, il faut se placer dans une démarche d’acceptation-dépassement et non de regret-accusation. C’est la seule façon de sortir d’une idéologie totalisante. En fait il s’agit d’une psychose collective et il faut la traiter comme telle : on ne guérit pas un fou en le contrariant. 


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 4 mai 11:58

      @pegase

      -  C’est du lourd, Barosso et Junker seraient en fait des agents travaillant pour la CIA ...

      ------> Ce qui m’étonne , c’est qu’on s’étonne encore d’évidences pareilles …

      -comment dénoncer un complot sans passer pour un complotiste ?

      ------> En se démarquant clairement des délirants en tout genre qui pérorent des tas de choses sans apporter le moindre fait les confirmant.

      Tous les faits que rapporte Asselineau sont sourcés par des documents officiels qui sont vérifiables. Ce n’est donc pas un « complotiste ».

      Les complotistes ( les délirants paranoïaques , quels que soient le nom qu’on leur donne ) sont les principaux vecteurs de discrédit des personnes sérieuses comme FA puisqu’ à chaque fois qu’ils se démarquent de la narrative officielle , on cherche à les amalgamer.  


    • 1 vote
      pegase pegase 4 mai 12:02

      @maQiavel


      Moi je le considère avant tout comme un éducateur populaire et non comme un politicien devant courir après des électeurs (ce qu’il est concrètement mais selon moi c’est sa principale erreur , pour des raisons que j’ai déjà expliquées ailleurs il devrait se limiter à l’éducation populaire ).


      Parce qu’il n’a pas la fibre de l’escroc ?  smiley

      Au fait avez vous vu le plus grand casse de l’histoire, qui a permis de sauver la France libre ?

      vers 53 min ..2 milliards 280 millions, 5 tonnes de billets ...

      https://www.youtube.com/watch?v=JsdABJ3vWvk


    • 3 votes
      Qiroreur Qiroreur 4 mai 12:15

      @maQiavel
      Et je vous ai déjà lu ... vous opposez deux ambitions qui ne le sont pas... Concrètement il affiche bien une autre ambition que de faire de la pédagogie. Je vais faire un parallèle : les révolutionnaires de l’extrême gauche (je parle des sérieux, pas des clowns genre NPA) savent qu’ils ne prendront pas le pouvoir par les élections, ce qui explique que pour eux peu importe la tronche du porte-drapeau : ils savent qu’il ou elle n’a aucune chance, convaincus aussi que de toute façon c’est une minorité qui renversera l’ordre établi comme l’Histoire l’a démontré. Partant de là ils ne se servent des élections que pour faire avancer les idées dans les consciences et rien de plus. 

      FA n’est pas un révolutionnaire, bien au contraire. Je n’ai aucune stat pour attester mes propos, juste un constat en discutant avec certains militants, mais FA semble bien croire à sa possible élection, pas pour tout de suite certes. Pour moi il y a donc 2 FA : celui des conférences, soit le pédagogue, historien, éducateur comme vous dites, et celui qui aspire à la réussite sinon de son parti au moins de ses idées. Or les deux n’ont aucune raison de s’exclure dans une situation de tension accrue, et encore moins en considérant l’appétence du français pour l’homme providentiel qu’il pourrait incarner. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 4 mai 12:16

      @pegase

      -Parce qu’il n’a pas la fibre de l’escroc ?

      ------> C’est à peu près ça.

      Le jeu électoral est très Bernaysien , il ne s’agit pas de s’adresser au besoin de rigueur , de justice et de vérité des peuples dont on veut élever la conscience politique mais de s’adresser aux affects , aux instincts , aux peurs , aux passions des foules. Le but n’est pas d’éduquer politiquement le citoyen mais de manipuler l’électeur en lui proposant des idées simples, voir simpliste et en lui donnant des mots d’ordre.

      Tous les communicants le savent : il ne faut pas demander aux électeurs de soutenir une réflexion approfondie, il est non seulement contre-productif, mais même dangereux d’argumenter rationnellement devant eux.

      C’est peut être la principale naïveté de FA : penser que l’on peut arriver au pouvoir aujourd’hui avec nos institutions par la pratique politique dans le sens noble du terme.

      Quand Asselineau le comprendra, il passera essentiellement à ce qu’il sait faire de mieux : non pas se faire élire mais faire de l’éducation populaire.


    • 1 vote
      Qiroreur Qiroreur 4 mai 12:18

      @Qaspard Delanuit
      "Il y a un paradoxe intéressant à comprendre dans la communication : on est plus convaincant en disant peu qu’en forçant le trait. "

      Je suis d’accord ... mai c’est un peu ce que je dis : en parlant de la CIA il force le trait. En s’énervant à la première contradiction face à un mollusque européiste aussi. 


    • 6 votes
      Hieronymus Hieronymus 4 mai 12:23

      @Qaspard Delanuit & Qiroreur

      FA fait un très bon boulot de réinformation mais il s’adresse à un public élitiste, le succès en politique tient pour une grande part à la démagogie, qu’on se souvienne de l’invention de la "cagnotte" par Chirac la 1ère année où le budget de la France n’était plus en déficit mais commençait (très timidement) à réduire l’endettement (gouvernement Jospin)

      c’est aussi ce qui explique le piètre résultat du FN aux présidentielles de 2012, même si l’électorat conservateur approuve entièrement le discours du FN en matière d’insécurité et d’immigration, cet électorat de retraités et petits rentiers a vite été effrayé à l’idée de la sortie de l’Euro

      il faut savoir dire et ne pas dire (ex. De Gaulle et le drame algérien)


    • vote
      maQiavel maQiavel 4 mai 12:28

      @Qiroreur

      les révolutionnaires de l’extrême gauche savent qu’ils ne prendront pas le pouvoir par les élections, ce : ils savent qu’il ou elle n’a aucune chance. Partant de là ils ne se servent des élections que pour faire avancer les idées dans les consciences et rien de plus

      ------> Il faut dire que ça ne fonctionne pas trop et surtout à notre époque à laquelle la méfiance envers les politiciens atteint son paroxysme.

      Et c’est ça selon moi qui faits que les deux situations s’excluent (celle d’éducateur et celle de politicien). On le voit bien avec des personnes assez populaires qui une fois qu’elles se présentent à une élection font des scores minables.

      Nous sommes à une époque ou ces deux ambitions sont inconciliables du fait de la dégradation des institutions, ce n’est même plus le même métier, soit on fait l’un, soit on fait l’autre.


    • vote
      Qiroreur Qiroreur 4 mai 12:42

      @maQiavel

      Vous raisonnez dans une situation de relatif contrôle des évènements. J’anticipe sur une probable situation d’effondrement dont j’ignore la forme qu’elle prendra (économique, écologique, militaire, sociale ... protéiforme sans doute) et tente de raisonner à partir de l’inconscient collectif français fondamentalement centralisateur et aspirant à l’homme providentiel pour incarner la figue du roman national. 


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 12:52

      @maQiavel
      "Nous sommes à une époque ou ces deux ambitions sont inconciliables du fait de la dégradation des institutions, ce n’est même plus le même métier, soit on fait l’un, soit on fait l’autre."

       

      On peut même se demander si elles le furent à une autre époque. Socrate n’a pas fait de carrière politique. Ni Platon, ni Aristote. Même Gandhi a été essentiellement un éducateur. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 4 mai 12:54

      @Qiroreur

      Je comprends ce que vous dites.

      Moi je pense que même dans un contexte d’effondrement même brutal (je pense qu’il y’en aura un et qu’il a déjà commencé mais je ne crois pas qu’il sera brutal), l’homme ou la femme qui pourrait potentiellement incarner cette figure ne sera pas un politicien, tellement cette profession sera dévalorisée …


    • vote
      Nicosan 4 mai 14:37

      @Qiroreur
      Et par quoi devrait il remplacer "CIA" ?

      Europe ? Complotisme, et dangereux.

      Sionisme ? Complotisme, et dangereux.

      Franc maçon ? Complotisme, et dangereux.

      Extra terrestres ? Complotisme, et dangereux.

       

      Je pense au contraire qu’il faut continuer de le dire, et les "truffes" d’en face sont de moins en moins crédible aux yeux de plus en plus de français.


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 5 mai 18:35

      @Qaspard Delanuit
      Hugh ! Qaspard Delanuit a bien parlé. Son intervention sur la communication respire la réalité. smiley


    • 2 votes
      Qiroreur Qiroreur 4 mai 10:24

      "Au cabinet de Bérégovoy" ... smiley . On pardonnera à la demoiselle probablement pas née quand Béré s’est hummmm fait sauter le caisson, mais c’est mignon


      • 4 votes
        Lord Volde Lord Volde 4 mai 10:58

        @Qiroreur

        Il s’est suicidé en se tirant deux balles dans la tête, c’est ballot.

        Il y a son pendant dans l’affaire Boulin, un ministre qui se serait accidentellement noyé dans une flaque d’eau et qui, en tombant, se serait infligé une dizaine d’hématomes un peu partout sur le corps.


      • 1 vote
        Qiroreur Qiroreur 4 mai 11:00

        @Lord Volde
        d’où le "hummm" ... 


      • 2 votes
        Lord Volde Lord Volde 4 mai 11:05

        @Qiroreur

        J’avais bien compris le sens profond de ce "hummm" dubitatif, pour ne pas dire davantage. smiley

        Un petit rappel s’imposait pour le lecteur non averti.


      • 3 votes
        Lord Volde Lord Volde 4 mai 10:59

        Le patron de Pet de Gaz parle, faites silence et entrechat.


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 11:00

          Le gars en face d’Asselineau n’est pas un contradicteur, c’est un sac de frappe pour l’entraînement. En plus, avec l’affiche derrière lui (la fille qui rigole), chacun de ses propos devient encore plus ridicule. Ce n’est d’ailleurs pas un mauvais bougre, et c’est ce qui est fascinant : les gardiens de la prison ne sont pas forcément des sales types ou ds vendus, mais, comment dire... il leur manque du coeur (au sens de "courage" aussi). En manquant de coeur, on ne voit plus rien. Et dans cet aveuglement, on peut dire des absurdités en y croyant, comme par exemple que les nations d’Europe ne sont historiquement pas plus différenciées que les Etats des Etats-Unis !! 


          • 3 votes
            Lord Volde Lord Volde 4 mai 11:11

            @Qaspard Delanuit
            J’aime beaucoup cette part de naïveté inconsciente coulant dans tes veines et qui s’apparente à une forme de complaisance, d’indulgence ou de légèreté blâmable.


          • vote
            maQiavel maQiavel 4 mai 11:21

            @Qaspard Delanuit

            -Le gars en face d’Asselineau n’est pas un contradicteur, c’est un sac de frappe pour l’entraînement. En plus, avec l’affiche derrière lui (la fille qui rigole), chacun de ses propos devient encore plus ridicule.

            ------> smiley smiley 

            Il se fait piétiner le pauvre Malégarie, franchement ça fait pitié , j’ai même hésité à aller au bout du débat car sa situation me mettait mal à l’aise. Mais c’est lui qui a voulu ridiculiser Asselineau dès le début avec ses « vous sortez des choses incohérentes, pardonnez moi j’ai l’habitude d’être assez franc ». Ca s’est retourné contre lui et d’une force …

             -En manquant de coeur, on ne voit plus rien. Et dans cet aveuglement, on peut dire des absurdités en y croyant, comme par exemple que les nations d’Europe ne sont historiquement pas plus différenciées que les Etats des Etats-Unis !! 

            ------> Oui, c’est difficile à expliquer autrement cet aveuglement.

            Ce qui m’a aussi halluciné, c’est que lorsqu’il répondait à Asselineau, sans même sans rendre compte, il confirmait ses dires (notamment sur la différence de compétitivité entre la France et l’Allemagne), ce qui obligeait Asselineau à répéter plusieurs fois la même chose.


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 11:22

            @Lord Volde

            Pour la naïveté qui reste accrochée à mon esprit, faudra un grattoir nanométrique. 


          • 1 vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 11:30

            @maQiavel
            "Ce qui m’a aussi halluciné, c’est que lorsqu’il répondait à Asselineau, sans même sans rendre compte, il confirmait ses dires."


            Oui, j’ai remarqué ça, quand il insiste lui-même sur les différences entre les pays qui composent l’Europe - ce qui confirme qu’il n’y a pas de peuple européen, comme le dit Asselineau (et comme nous le savons tous !) 

            Je suis très intéressé par les processus d’aveuglement intellectuel, c’est fascinant (c’est la principale raison de ma présence sur ce forum, d’ailleurs). 


          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 4 mai 11:55

            @Qaspard Delanuit
            Charité bien ordonnée commence par soi-même. Il est impératif que tu fasses ta propre introspection car tu dois te guérir de ces parts d’aveuglement qui hantent ton esprit, te rendent sourds à la raison et te poussent à suivre des faussaires intellectuels ayant pignon sur médias dominants et bénéficiant sans interruption des largesses du système et de l’ordre établi.

            Il faut aller au bout de la logique que tu mets en avant en étant exemplaire de ce point de vue, sans quoi, ton crédit tombera à néant.


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 12:06

            @Lord Volde
            "Il faut aller au bout de la logique que tu mets en avant en étant exemplaire de ce point de vue, sans quoi, ton crédit tombera à néant."

             

            De quel crédit parlez-vous. J’ai un compte en banque ici et personne ne m’a rien dit ? Il s’agit pour notre mental de devenir lisse comme un miroir reflétant "ce qui est" sans le déformer. Par conséquent il ne faut pas se soucier d’avoir du "crédit", car c’est là une préoccupation d’image qui veut s’accrocher au miroir. C’est aussi pour cela qu’il est intéressant d’être anonyme (donc de ne pas exister personnellement). 


          • 4 votes
            Hieronymus Hieronymus 4 mai 12:13

            @Qaspard Delanuit
            En manquant de coeur, on ne voit plus rien

            très juste, il y a des choses qui ne peuvent être comprises qu’avec le cœur, qui est le siège du désir et en même temps de la volonté

            le hic c’est que cette compréhension par le cœur est un processus intuitif, irrationnel, intransmissible de façon "objective"


          • 2 votes
            Lord Volde Lord Volde 4 mai 12:30

            @Hieronymus
            Le cœur est l’image expressive des émotions. Le plaisir vient du ventre et monte à la tête, mais le processus est en réalité contraire. Le phénomène volitionnel est un état apparent de la conscience, mais qu’en est-il du désir et des autres sentiments ?


          • 3 votes
            BlueMan BlueMan 4 mai 16:51

            @Qaspard Delanuit : "Ce n’est d’ailleurs pas un mauvais bougre, et c’est ce qui est fascinant" : oui, ça m’a frappé aussi, et je me suis demandé pourquoi. Et en fait, il doit être un idéaliste de l’Europe, du genre franc-maçon, ou une personne éprise du droit-de-l’hommisme (qui donc confond cette dérive alienatoire avec les droits de de l’homme). Il désormais dans la croyance idéologique à jamais, et seuls des événements épouvantables, comme une guerre mondiale sont susceptibles de le sortir de sa léthargie, c’est terrible.

            C’est un "gentil con" pour résumer. Les idiots utiles sont bien plus nombreux que l’ultra-minorité très cynique qui nous dirige, et ils font des dégâts considérables en commençant par être les chiens de garde inconscients du système. Il n’y a rien de plus terrible qu’une masse d’inconscients faisant le mal tout en étant convaincue de faire le bien, c’est une armée de robots au service de l’Antéchrist... (tout en étant "gentils") La gentillesse est nécessaire mais loin d’être suffisante. Il faut aussi le discernement (en autres choses).


          • 4 votes
            Lord Volde Lord Volde 4 mai 11:16

            @Milla
            Le troll de la hasbara est payé à la tâche. Il dort peu et enkyste tous les sujets en les polluant de spams.

            La passivité du modérateur pose question !


          • 1 vote
            pegase pegase 4 mai 11:52

            @Milla

            Tout le monde est pourris avec Milla, on a plus qu’à se suicider collectivement smiley


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 mai 12:07

            @pegase

            Le suicide c’est sioniste aussi !  smiley


          • 1 vote
            Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 4 mai 11:20

            C’est une conférence qui date de 2013, bon, l’européiste est beaucoup moins convainquant qu’Asselineau, c’est un fait acquis, il bafouille, veut à tout prix faire passer son contradicteur pour un débile avec des effets de manche bon marché, et s’exprime dans un ton bien moins assuré, comme si il doutait lui même de ses propres certitudes tout en voulant les défendre becs et ongles par peur d’admettre que toute sa vie c’est de la merde en boîte parce que vécue dans l’erreur. Bref... La vérité est ailleure :

            .
            Crise. crise crise, ça fait depuis que je suis né il y a un peu plus de 40 ans que j’entends dire que c’est la crise, or, quand la crise est permanente, ce n’est plus une crise mais un état de fait, un système économique qui perdure et fonctionne comme cela. Pourquoi ?
            .
            Parce que l’économie spéculative (casino) absorbe toute l’économie réelle (paysans qui se suicident pour travailler comme des bêtes sans salaire, petits entrepreneurs qui se suicident car étouffés de taxes diverses en plus de difficultés d’état pour monter leurs entreprises à cause de directives absurdes et de normes légales pondues par des technocrates à Bruxelle pour des raisons irrationnelles qui ne correspondent en rien aux réalités de terrain), bref des fonctionnaires qui veulent légiférer sur des sujets qu’ils ne connaissent pas, ayant le cul vissé sur des chaises et étant payés comme des rois pour leur boulot de parasites.
            .
            A t’on depuis la crise des subprimes tenté quoique ce soit contre la finance spéculative ? Non, bien au contraire, elle a comme d’habitude engrangés des bénéfices records et profité de la pseudo crise que le chaland moyen se charge d’éponger à ses frais (privatiser les profits, sociabiliser les pertes), alors que faire ? Dans un monde sain, on reviendrait aux méthodes d’avant 1860 quand on pendait les spéculateurs, on pourrait le faire pour tenter de sauver ce qu’il reste à l’économie réelle et aux travailleurs comme meubles avant que la finance n’aspire tout pour le profit de quelques uns, toujours les mêmes, mais ça, ce n’est prévu dans aucun article d’aucun traité, pourtant ce ne sont pas les cordes qui manquent mais des bras pour les passer autour des cous des coupables.
            .
            L’euro va exploser, nous sommes en 2016 et on ne voit toujours pas l’étincelle sur la mèche. Quelques épouvantails du nom de Brexit par çi par là, mais rien de nouveau sous le soleil. La Grèce met bien longtemps à sombrer, l’effet domino n’est pas prêt de s’amorcer. L’euro continuera car il est un des miroir aux alouettes pour maintenir les peuples sous perfusion pendant que la finance spéculative continue et finira à terme, tranquillement, son travail aspirant avant l’apothéose qui sera sans nul doute le plus gros hold up jamais réalisé dans l’univers et périphéries, la ruine mondiale des masses au profit des 1%.


            • vote
              Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 4 mai 11:22

              "socialiser les pertes" *


            • vote
              maQiavel maQiavel 4 mai 11:28

               

              -L’euro continuera car il est un des miroir aux alouettes pour maintenir les peuples sous perfusion

               

              ------> Le truc, c’est qu’il y’a des effets de structures qui dépassent la simple volonté des acteurs aussi puissants soient- ils.


              • 3 votes
                Lord Volde Lord Volde 4 mai 12:01

                @Candide le mytho ou l’art de bien parler pour ne rien dire de concret.


              • vote
                maQiavel maQiavel 4 mai 12:08

                @Candide
                Rien que le fait que la monnaie imprimée soit injectée dans des bulles spéculatives est suffisant pour affirmer que les banques centrales ne suivent pas une politique Keynésienne. 

                Ce n’est pas comme si ceux qui sont à la manœuvre essayaient d’imprimer et d’injecter dans l’économie réelle et que par un effet de structure la monnaie va autre part sans qu’ils le comprennent. 

                Michel Drac avait qualifié la politique des banques centrales en lui donnant un nom dont je me rappelle plus très bien ( je vais rechercher le lien mais il me semble qu’il parlait de monétarisme ordolibéral , à vérifier , je vais en quête du lien).

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON

Auteur de l'article

komodor


Voir ses articles







Palmarès