Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Religions > Arrêté par Interpol pour blasphème, il est renvoyé en Arabie Saoudite et risque (...)

Arrêté par Interpol pour blasphème, il est renvoyé en Arabie Saoudite et risque la peine de mort

Hamza Kashgari, un journaliste saoudien de 23 ans, vient d'être renvoyé chez lui où il risque la peine de mort.

 

Il avait fui son pays à la suite de messages jugés blasphématoires sur son compte Twitter. Arrivé à Kuala Lumpur en Malaisie le 7 février et a été arrêté deux jours plus tard alors qu’il tentait de se rendre en Nouvelle-Zélande.

 

D'après la police de Kuala Lumpur, il a été arrêté à l’aéroport “suite à un mandat d’arrêt d’Interpol”, le service de coopération international des polices, au nom des autorités saoudiennes.

 

Il vient d'être extradé vers son pays d'origine, où il risque la peine de mort (sources : 123, 4, 5, 6)). Amnesty International le considère comme un prisonnier d'opinion, souligne les risques effectifs d'application de la peine de mort en cas de remise à l'Arabie Saoudite, et demande la libération immédiate du jeune homme.

 

En tous cas, vous pouvez regarder vous-même cette vidéo incroyable, qui nous offre l'occasion d'un sourire grinçant dans cette affaire qui pourtant n'est pas drôle : nous voyons le scheikh saoudien Al Qarni, la voix brisée, qui pleure de vraies larmes tant il se dit blessé, mais n'oublie pas d'assimiler les propos de Kashgari à ceux d'un apostat, ce qui implique la peine de mort. 

 

Tartuffe est surpassé ! Lui au moins ne demandait pas la mort les larmes aux yeux

 

Pour signer la pétition en faveur de Kashgari, c'est ici.

 

Hamza Kashgari, né en 1989, a quitté l’Arabie saoudite le 6 février à cause des menaces de mort reçues après avoir été accusé d’apostasie par des dignitaires religieux pour des messages postés sur Twitter jugés insultants envers le prophète musulman Mahomet.

 

Renvoyé vers l’Arabie Saoudite

 

 « Amnesty International considère Hamza Kashgari comme un prisonnier d’opinion car il est détenu en Malaisie pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression, et appelle à sa libération immédiate et inconditionnelle. »

 

La Malaisie a renvoyé chez lui dimanche un jeune journaliste saoudien, qui avait fui son pays après avoir reçu des menaces de mort pour des propos jugés blasphématoires sur Twitter, a indiqué un responsable du gouvernement malaisien.

 

Hamza Kashgari a quitté le pays sous la garde de responsables saoudiens, a précisé à l’AFP ce responsable malaisien, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

Le gouvernement de Malaisie n’avait toujours pas confirmé ce rapatriement dimanche en début d’après-midi mais un communiqué du ministère de l’Intérieur indiquait que Kashgari serait de toute façon renvoyé chez lui.

 

Les tweets "blasphématoires"

 

Le saoudien Hamza Kashgari, un musulman bien entendu, ne voulait pas blasphémer, mais seulement, le jour de l’anniversaire du prophète Mahomet, s’adresser à ce dernier sur Twitter, en une série de conversations fictives, avec ses mots à lui, son émotion, son désir de mieux comprendre Dieu et son prophète, d’en être plus proche ; ses doutes aussi.

 

 Voici une vidéo en arabe avec des extraits du compte Twitter de Kashgari :

 

Une amie Facebook m’en a traduit des passages ; en voici quelques-uns :

 

" Chacun a une réaction ! mais comment s’appelle celui qui observe ces désastres, ces catastrophes, ces ruines et qui ne réagit pas ! comment devrions nous le nommer ?"

 

" Mon copain me crie : où est Allah devant ces oppressions ? je lui réponds : je n’en sais rien ! mais ce que je sais : l’être humain, lui, il existe et il n’a pas fait le nécessaire pour arrêter les oppressions."

 

"Soyez bon ! ne faites de mal à personne ! vous récolterez la bonté elle-même ! et admettons qu’Allah existe : il veillera sur vous tant que vous resterez bon."

 

" Celui qui peut affirmer qu’Allah existe, c’est celui qui l’a vu l’a touché ! cette grandeur d’Allah ! cette peur enseignée ! ce paradis miroité ne sont que le fait de nos imaginations."

 

" Une société qui croit aux djinns, au mauvais oeil, à la sorcellerie, sans remettre en question son héritage n’a pas à donner des leçons aux autres civilisations." (en réponse, dans le cours d’une discussion)

 

" Si, avant d’écrire, tu avais peur d’un politicien, c’est que tu es un lâche. Sii tu avais peur du peuple, c’est que tu es un hypocrite. Et si tu avais peur d’Allah, c’est que tu ne le connais pas comme tu devrais."

 

« Aucune Saoudienne n’ira en enfer, parce qu’il est impossible de s’y rendre deux fois »

 

" Allah est une musique qui élève, qui te rend ton âme ; Allah est une musique paradisiaque, qui descend des paradis ou bien monte partant des coeurs."

 

"La prière n’est pas un acte raisonnable."

 

" Mohammed, je te dis le jour de ton anniversaire : j’ai aimé ta révolte mais je n’aime pas que tu sois sacralisé ; alors je ne te salue pas je ne prie pas pour toi." (Mohammed = Mahomet)

 

" En ce jour où tu es partout, il faut que je te dise : il y a en toi des choses que j’ai aimées, des choses que j’ai détestées et des choses que je n’ai pas comprises."

 

"En ce jour de ton anniversaire, je ne me courberai pas ! je n’embrasserai pas tes mains ! je te parlerai d’égal à égal ! je te sourirai comme tu le ferais pour moi ! je te serrerai la main et je te parlerai comme un ami ! rien de plus."

 

Ma copine Facebook ajoute, à propos de cette vidéo en arabe :

 

"Voila ce qu’il a dit ! texto. Les autres écrans intermédiaires (fond noir), c’est l’interprétation fallacieuse ! ils disent qu’il a insulté ! ils considèrent que c’est une insulte ! à la fin on voit les pages twiter qui le soutiennent et d’autres qui appellent à la vengeance ! et enfin le disque sort : il est sioniste, il est chiite....on connaît leur disque."

 

Voilà donc ce que l’on appelle un blasphème en Arabie saoudite. Bien que le jeune homme s’excuse sans tarder, la machine s’emballe. 

 

C’est toujours sur Twitter que Kashgari s’en aperçoit :

 

« Soudainement, il y a eu des milliers de tweets disant que je suis contre la religion et demandant que je sois exécuté ».

 

Il poste alors un tweet d’excuses : « J’ai effacé mes anciens tweets parce que je me suis rendu compte qu’ils pouvaient être pris pour une insulte au Prophète. Je ne veux pas être mal compris »

 

Mais le mal était fait. Une foule électronique en colère se déchaîne. Un " hashtag" (regroupement de tweets sur le même sujet) se forme, intitulé : « Hamza Kashgari le chien ».

 

Les propos du jeune homme soulèvent une levée de boucliers sans précédent sur la Toile et attirent plus de 30.000 réponses. Une page Facebook baptisée "Le peuple saoudien réclame l’éxecution d’Hamza Kashgari" est ouverte, et compte près de 10.000 membres.

 

Des amis lui conseillent de quitter l’Arabie saoudite immédiatement :

 

« Je ne n’attendais pas du tout à cela. C’était une énorme surprise. Mes amis sont des auteurs et des blogueurs, et maintenant leurs vies sont aussi en danger.Ils ont peur de ce qui va leur arriver. Le gouvernement tente de leur faire peur et de leur montrer que tôt ou tard, il connaîtront le même sort que moi »

 

Kashgari réussit à gagner la Malaisie, comme on l’a vu.

 

Le ministre saoudien de l’Information, Abdel Aziz Khoja, a immédiatement réagi en annonçant sur Twitter la décision d’interdire au jeune homme de travailler pour tout média dans le royaume.

 

Ce Khoja est lui aussi un gros sensible, et il y va aussi de sa larme :

 

 "Quand j’ai lu ses écrits, j’ai pleuré et j’ai été furieux de savoir qu’il y a quelqu’un dans le royaume, gardien des lieux saints, qui puisse s’adresser au Prophète de cette manière offensive", affirme Khoja, avant d’ajouter : "Nous allons prendre les mesures nécessaires contre lui".

 

L’Arabie saoudite applique la peine de mort pour un large éventail de délits, dont l’ apostasie. Le 7 février, le roi de l’Arabie saoudite aurait demandé au ministère saoudien de l’Intérieur d’arrêter Hamza Kashgari pour qu’il réponde de ses déclarations. 

 

Des médias ont rapporté que le ministre de l’Intérieur de la Malaisie avait confirmé l’arrestation de Kashgari et qu’il était en contact avec les autorités saoudiennes au sujet des prochaines étapes.

 

Tags : Islam Liberté d’expression


Sur le même thème

Des éthiopiens protestent à Paris : "Ne me dites pas que l'Arabie Saoudite est un pays civilisé !"
Les groupes terroristes au Moyen-Orient sont dirigés par l'Arabie Saoudite
Pacte franco-saoudien: le député Laurent Louis accuse Hollande de crimes contre l'humanité
Le torchon brûle entre les pays du Golfe
Il y a toujours de l'instabilité au Moyen-Orient


Réactions à cet article

  • 7 votes
    Par Catherine Segurane (---.---.---.134) 14 février 2012 18:23
    Catherine Segurane

    Merci à Souha, de Facebook, pour la traduction de l’arabe.


    • 9 votes
      Par Captain (---.---.---.137) 14 février 2012 19:18
      Captain

      La peine de mort pour apostasie existe bien en islam, et concrètement de nombreuses fatwas prouvent qu’elle inclut souvent le blasphème.

      Afin de sauvegarder la religion, le droit musulman punit de mort celui qui abandonne l’islam ou tente de détourner un musulman de sa foi, estimant que "la subversion est plus forte que tuer" (voir Coran 2 :191).

      Hadith de Bukhari :

      « Le sang d’un musulman, qui accepte qu’il n’y a d’autre Dieu qu’Allah et que Mahomet est Son prophète, ne peut être versé que dans trois conditions : en cas de meurtre, pour une personne mariée qui s’adonne au sexe de manière illégale, et pour celui qui s’éloigne de l’islam et quitte les musulmans. »

      « Celui qui change de religion, tuez-le.

    • 9 votes
      Par Walid Haïdar (---.---.---.228) 14 février 2012 19:34

      Votre pseudo devrait être "le charlatan". Ca vous irait comme un g(l)ant(d).

    • 5 votes
      Par Walid Haïdar (---.---.---.228) 14 février 2012 19:35

      je parlais du pseudo du soit disant "correcteur".

    • 11 votes
      Par edzez (---.---.---.131) 14 février 2012 19:38
      eQzez

      @captain et walid , les hasbaras

      Le hadith en question est vrai pour l’epoque du Prophete Mohamed (saws).
      A l’epoque les tribus arabes etaient en guerre entre eux meme , sortir de la religion c’etait comme deserter ou bien devenir un traitre.
      De nos jours les arabes soint moins en conflit sauf en Syrie,lybie ou yemen , à cause de l’axe du mal americano sioniste...

    • 4 votes
      Par gazatouslesetages (---.---.---.107) 15 février 2012 00:21

      encore une fois, le correcteur prosélyte se contente de prendre une sourate (la 3), en sachant très bien qu’une majeure partie est abrogée par des sourates plus récentes et bien plus agressives..
      .
      et toujours la même et unique référence à son historien fétiche stazunien. smiley
      .
      les meilleurs philosophes, les meilleurs scientifiques.. ben voyons, en attendant, quand on a fait un peu de science, on ne trouve nulle part un théorème ou une découverte majeure venant d’un arabo-musulman.

    • vote
      Par Moutonphobe (---.---.---.136) 15 février 2012 07:29
      Moutonphobe
    • 3 votes
      Par Fabien07 (---.---.---.36) 15 février 2012 11:56

      @lecorrecteur
      Quand je lis des messages comme le tient, je vacille dans ma volonté de prendre la défense des musulmans et de lutter contre la désinformation dont il font l’objet.
      L’idéologie religieuse, le dogme, n’a jamais été le cœur d’aucune tradition spirituelle. Elle n’est que le pâle reflet de la sagesse des anciens, transmises oralement et consignée en partie dans les écrits dits "ésotériques" des grandes religions. Elle peut avoir son utilité politique et sociale, pour le maintien de l’ordre et du pouvoir temporel établi, lorsque les masses sont incultes, mais pour l’individu elle n’est que facilité, abrutissement et ignorance (ou lâcheté).
      Comment Dieu, le "Très Haut", la "Source" - peu importe comment nous l’appelons, comment Dieu pourrait-il attendre de nous que nous croyons et appliquions bêtement des sentences "sacrées" ? Lui qui nous a soi-disant fait à son image, n’attend-il pas plutôt de nous que nous développions notre (son) plein potentiel en purifiant nos corps, nos intellects et nos âmes ? Et cette entreprise n’est-elle pas autrement plus ardue que celle qui consiste à répéter des versets "saints" comme un perroquet, à courber l’échine "par principe" et à faire ses prières quotidiennes (sans savoir d’ailleurs ce que signifie réellement prier ) ?
      C’est triste à dire mais aujourd’hui les Athés, mêmes dogmatiques, sont bien souvent de meilleurs "élèves" que les croyants...

    • 5 votes
      Par Walid Haïdar (---.---.---.16) 15 février 2012 12:20

      @edzez : c’est quoi un hasbara ? Moi je suis athée, je suis pour la liberté d’expression, et grosso modo, je t’emmerde, toi et tes qualificatifs à la con.


      D’autre part Salman Rushdi, y a pas eu contre lui une fatwa pour blasphème ? il était pas menacé de mort ?

      A vrai dire, vos théories sur l’Islam, je m’en tamponne le coquillard : vos fables et autres croyances à deux balles ne m’intéressent ni de près, ni de loin, et encore moins vos circonvolutions pour donner un sens à ce qui n’en a pas. Ce qui m’intéresse un peu plus ce sont les faits. Et les faits c’est que grosso modo, les institutions islamiques sont beaucoup trop faibles pour tolérer la liberté d’expression. Point barre.

      Moi je n’ai pas peur du débat et de la liberté d’expression car ce qui m’intéresse c’est la vérité, pas les contes de fée. Mais ceux qui ont peur du débat et de la liberté d’expression sont ceux qui n’ont pas les moyens infinis de rhétoriques nécessaires pour faire durablement passer des vessies pour des lanternes. Donc ils les enfoncent dans les crânes par le biais de la crainte et de la repression.

      Exactement comme le font les capitalistes quand on proteste contre leurs mesures criminelles : incapables de convaincre, ils tapent sur la tête.
    • 1 vote
      Par epicure (---.---.---.146) 15 février 2012 19:08

      non c’est sûr il est poursuivit pour apostasie, qui elle est punie de mort en islam de façon explicite pour de nombreuses autorités théologiques.

      al farabi le plus grand philosophe ?
      bizarre ;les philosophes modernes semblent plus faire référence aux philosophes de l’antiquité qu’à lui.
      Quand à son œuvre, elle semble se concentrer sur les commentaires de Platon et d’Aristote, rien de transcendant et ni même d’immanent.

      Quand au plus grand encyclopédiste, que peux ton trouver de mieux que Diderot et ses encyclopédistes.

      "—>Pourtant tu n’as pas le choix.C’est un consensus de toutes les écoles de l’Islam, et meme prier sur la famille du Proprhète !"

      là au moins tu montres ton vrai visage, celui d’apologiste de l’intolérance et de l’autoritarisme islamiste.
      Bel exemple de pensée de l’extrême droite religieuse.

      "--->Tu oses te mesurer à lui, alors que concrètement tu ne vaus rien à coté de lui ? Le jour ou tu réussiras à batir une idéologie qui a fait vivre des milliards de gens sur terre,batit d enombreux empires, la peut etre tu commenceras à donner ton avis sur le Prophète et te considérer égale.En attendant, prend des notes.."

      Donc Hitler qui a bâti une idéologie qui a fait vivre des millions de gens, bâti un empire est aussi un grand personnage....

      Enfin tu ne vaut rien du tout en le rabaissant comme tu le fait parce que tu vénères mahomet et pas lui, encore un bel exemple de l’intolérance de ton idéologie.

  • 6 votes
    Par edzez (---.---.---.131) 14 février 2012 19:16
    eQzez

    Je rejoins ce que dit correcteur.
    D’autant plus que les maghrebins, meme les policiers font du blaspheme à longueur de journée :
    que veut dire N3al din o mok ?

    Que dieu maudit la religion de ta mere, c’est un gros blaspheme.

    • 4 votes
      Par anthropos (---.---.---.6) 14 février 2012 19:36
      anthropos

      @ezdez : "Que dieu maudit la religion de ta mere, c’est un gros blaspheme"
      Tu considéres que c’est un vrai blaspheme , et alors où est le probléme ???? çà justifie une condamnation à mort selon toi ?

    • 3 votes
      Par edzez (---.---.---.131) 14 février 2012 19:40
      eQzez

      justement non , est ce qu’il y a eu des peines contre les personnes qui utilise les insultes du genre n3al din ... ?

    • 5 votes
      Par Walid Haïdar (---.---.---.228) 14 février 2012 19:45

      D’une part vous conviendrez que ces deux événements (le sujet de l’article d’une part, l’insulte que vous évoquez d’autre part), ne sont pas du tout du même ordre.


      D’autre part l’insulte en question n’est pas du tout un blasphème, si on veut, dès lors qu’on considère qu’elle entend que la mère en question n’est qu’une payenne, par exemple, et que Dieu maudit le paganisme. Ce n’est pas ce qu’on eut appeler une affirmation très dangereuse pour l’intégrité d’une théocratie musulmane comme l’Arabie saoudite.

      Le message de ce courageux et lucide jeune homme, qui va peut-être y laisser la peau, ou au mieux le payer très cher, en revanche, ce message fait très mal s’il se répand, est repris, copié, ou s’il inspire au sein de la société. Ce message est une suite de questionnements et d’affirmations en toute sincérité qui découlent de la compréhension effective, en toute honnêteté et sans faux semblants, qu’a ce jeune homme du Coran, ainsi que des limites de la cohérence que cet homme perçoit dans le Livre.

      Voilà le prix du courage et de l’honnêteté dans ce merveilleux pays qu’est l’Arabie Saoudite, et sa dictature théocratique : la mort, ou au mieux un peu moins.

      Non, en effet, un tel pays n’a strictement aucune leçon à donner à qui que ce soit. Mais qu’on se rassure, il ne me semble pas qu’un autre puisse en avoir, bien que je préfère infiniment vivre ailleurs que là où l’expression libre de la pensée est à ce point violentée.

      Courage, courage, cher camarade de la lumière !
  • 4 votes
    Par anthropos (---.---.---.166) 14 février 2012 19:19
    anthropos

    Une procédure d’extradition d’état à état : de Kuala Lumpur à Ryad : çà en dit long sur la mentalité d’état en Malaisie ... Croyez-vous que nos gouvernants iront donner des leçons à l’Arabie seoudite ??? Inutile de rêver.

    Je signe la pétition et je la fais circuler.

  • 9 votes
    Par BlackMatter (---.---.---.225) 14 février 2012 21:12

    Toujours pas de réaction de BHL...


    Plus occupé à défendre Israël et taper sur l’Iran que d’interpeller un fidèle allié des américains.
  • vote
    Par cassandre4 (---.---.---.171) 15 février 2012 18:36
    cassandre4

    Y a pas à dire, question clownerie, ce vieux con de Al Qarni fait très fort, chapeau !

     Et dire que ces mecs là sont une référence chez les Mickeys, polis, propre sur eux, démocrate qui "n’assassinent pas leur peuple", eux ! (a moins qu’il ne soit hérétique, auquel cas il ont droit à un petit traitement particulié, qui les empêche, à coup sur de récidiver)

     Mais bon ! gardons nous bien de les critiquer ; car Allah est grand et si il le veux, il donnera la force à nos vaillants combattants anti-facistes, anti-nazistes, anti-racistes, anti-anti-sémites,anti-anti-sionisrtes, anti-quaires, anti-lopes, anti-mousse, anti-moustiques, anti-thèse, anti-matière, anti-llais, anti-pode, anti-G, anti-moine, anti-constitutionnel, anti-oxydant, anti-occident, anti-inflammatoire, anti-tussif, anti-diaréique, anti-constipant, (Allah est grand j’vous dit !...) anti-mites, anti-gone, anti-gel, anti-dote, anti-esclavagistes, anti-patiques, anti-rides, anti-rouille, anti-vol, anti-cléricaux, anti-redéposition, et même, cerise/le gâteau...( où cheveu/sur la soupe, au choix) si Allah est aussi grand que prévu,... anti-Le Peniste ; c’est vous dire,... si il est grand !   et donc, il donnera à nos vaillants combattants la force de vaincre tous ces.. "istes , ismes, ifs, tions et autres ant, et aux ! 

     J’espère, n’avoir oublier personne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




Pierre Voyance Gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
ABC Voyance gratuite