Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Comment la Kabbale a pénétré le Judaïsme pour donner naissance au Sionisme, par (...)

Comment la Kabbale a pénétré le Judaïsme pour donner naissance au Sionisme, par Youssef Hindi (1/2)

Youssef Hindi est un historien, écrivain et chercheur indépendant. S’il fallait le présenter autrement, je reprendrais les dires descriptifs de Jean-Michel Vernochet qui qualifie Youssef Hindi de « géologue des idées ». Pourquoi ? Parce qu’il traverse les couches de l’Histoire, strate par strate, pour retrouver le fil conducteur de l’histoire originelle du messianisme sioniste, de la source biblique et eschatologique de la dite « stratégie du Choc des civilisations », mais aussi le messianisme judéo-protestant.

 

Le Cercle des Volontaires, en collaboration avec le canal associatif Share Views, a interviewé Youssef Hindi à propos de son livre « Occident et Islam ». Voici la première partie de cet entretien :

 

 

Cela dit, Youssef Hindi ne s’arrête pas là, car il montre, preuves à l’appui (références, sources, notes de bas de page et définitions ne sont pas ce qui manque), comment ces différents ésotérismes kabbalistiques ont pénétrés de l’intérieur les différentes familles aristocratiques européennes dans un premier temps puis, dans un second temps, les plus grands empires historiques (ottoman essentiellement) pour respectivement mieux les pénétrer et les détruire de l’intérieur.

 

Il faut comprendre que ce sont ces vagues préméditées, dont certaines peuvent sembler s’être soldées par des échecs cuisants au vu de la fin de leurs protagonistes, qui ont permis l’avènement du sionisme tel que nous le connaissons aujourd’hui et pas inversement, car l’idéal Herzelien n’est pas apparu instantanément du jour au lendemain. Ces mêmes vagues anagogiques ont aussi donné, par ricochet, naissance à diverses idéologies réformistes comme le wahhabisme au XVIIIème siècle ; et l’action messianiste perdure jusqu’à présent avec la géostratégie du sionisme actuel (suivant, entre autres, le plan Oded Yinon) avec l’aide et l’aval des néo-conservateurs américains.

 

L’auteur met ainsi en avant que ce sont les idées qui orientent l’Histoire, contrairement aux idéologies hégéliennes et marxistes, réhabilitant ainsi Ibn Rushd, ou du moins son livre ‘Le discours décisif’ où il disait : « Tout ce qui est issu de la génération est promis à la corruption et tout ce qui est éternel est incorruptible » (Ibn Rushd, ‘Le discours décisif’, p. 133).

 

Si vous voulez en savoir plus sur des personnages clés comme Abraham Aboulafia, Solomon Molcho, Sabbataï Tsevi, Jacob Franck ou encore Mohamed Ibn Abd-Al Wahhab, je vous conseillerais vivement de vous procurer le livre de M. Hindi. Cet ouvrage est excellemment documenté comme je l’ai dit ci-haut car il contient plus de 420 notes, définitions et références. De plus, ces dernières – références – sont en partie celles de Charles Novak (écrivain spécialiste du Frankisme) et Gershom Scholem (historien et philosophe juif, spécialiste de la kabbale).

 

Othman Meslouh

 

Tags : Histoire International Judaïsme Sionisme



Réagissez à l'article

47 réactions à cet article


  • 19 votes
    medialter medialter 29 décembre 2015 18:14

    Excellent interview, qui démontre factuellement que le sionisme ne date pas d’Herzl, mais qu’il est issu d’une longue construction de 2000 ans dans laquelle le rabbinisme talmudique a lentement absorbé à son profit la Kabbale pour en extraire un messianisme actif (Hindi insiste bien sur la récurrence historique de la formule "les temps messianiques sont arrivés" , à l’instar d’aujourd’hui, utilisée pour déterminer les grandes stratégies politiques, et notamment Salomon Molkho qui invente dès le XVI° siècle le concept de "choc des civilisations" repris de nos jours par les néo-cons, sous l’influence de Bernard Lewis).
    *
    Merci à ce petit clin d’oeil au Frankisme (qui est selon Hillard la religion occulte de la couronne d’Angleterre), ceux qui sont tentés par l’étude de l’hypothèse du complot multiséculaire trouveront chez ce brillant auteur (6 mois pour apprendre son affaire, une vraie bête de compétition) de quoi tenir tête aux pires MaQouille & GazPartduQ, qui vous expliqueront toujours que le sionisme n’est qu’un épiphénomène.


    • 5 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 décembre 2015 01:44

      @medialter alias merde-lait

       

      Le sionisme existe mais n’a qu’un rôle dérisoire, négligeable et noyé dans l’immense complexité des affaires politiques. Rien de comparable avec la puissance de l’industrie laitière mondialisée que vous représentez sournoisement ici sous couvert d’une prétendue subversion.   smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=RLIBP8aLuhQ


    • 8 votes
      Odal GOLD Odal GOLD 30 décembre 2015 04:07

       

      @medialter

       Il y a évidemment du vrai que le sionisme doit remonter à bien plus loin que Herzl, et que l’étude du passé et des racines a son intérêt.

       

      Néanmoins, vers la minute 33, on apprend que "l’Inquisition n’était pas si barbare, notamment parce qu’elle était organisée en Tribunal". Sans rire. Rien que pour ça, je ne lirai pas son livre.

      >> http://carthagi.blogspot.com/2013/08/inquisition-tortures-et-genocide-des.html

       

       


    • 6 votes
      Odal GOLD Odal GOLD 30 décembre 2015 04:26

       

      Sionismes, croisades, djihadismes : mêmes horreurs, qui - contrairement à ce qu’affirme Qaspard Delanuit - n’ont malheureusement pas qu’un rôle dérisoire.
       


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 décembre 2015 06:34

      @Odal GOLD
      "Sionismes, croisades, djihadismes : mêmes horreurs, qui - contrairement à ce qu’affirme Qaspard Delanuit - n’ont malheureusement pas qu’un rôle dérisoire."

       

      Bien sûr que non, ils n’ont pas qu’un rôle dérisoire. Je reprenais ironiquement mot pour mot une phrase suintée du cerveau malade de Merde-Lait sur un autre fil de discussion. 

      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/le-rabbin-touitou-crache-le-51937#forum13034393


    • vote
      alanhorus alanhorus 3 janvier 11:57

      "Néanmoins, vers la minute 33, on apprend que "l’Inquisition n’était pas si barbare, notamment parce qu’elle était organisée en Tribunal". Sans rire. Rien que pour ça, je ne lirai pas son livre."

      @Odal GOLD

      Que veux tu ils sont émus, cela leur rappel les pharisiens et la mascarade du procès de jésus. Les Pharisiens en voila bien dés précurseurs du sionisme. La lutte contre les sionistes est une lutte dédié au Christ.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9odose_Ier

      Théodose premier était un empereur romain à Thessalonique, sont père se nommait Flavius Théodose et il était espagnol et avec un prénom qui faisait plus romain et rappelant celui de Flavius Joseph.

      Il inspira L’édit de Thessalonique.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dit_de_Thessalonique

      Donc l’inquisition.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Inquisition

      Mais les vrai père de l’inquisition étaient Gregoire IX , Dominique Guzman, Bernard Gui et Guillaume de Nogaret.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_de_Guzm%C3%A1n
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Gui
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_de_Nogaret
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Eymerich

      Aujourd’hui ces gens seraient sans doutes classés comme sionistes.

      .


    • 4 votes
      Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2015 01:51

      Vraiment intéressant. Je crois bien que je vais lire son livre, à cet historien/chercheur. Tout est conforme avec la réalité de notre monde. A la portée de tout le monde.


      • 6 votes
        Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2015 02:00

        J’oubliais ... sur le sionisme, après avoir lu les commentaires, je dis comme Medialter. En effet, il existe différentes sortes de sionismes (mais tous ayant le même et unique but), le tout premier remontant à l’époque du Talmud, que j’appelle perso, le sionisme religieux ... qui est à l’origine de tout. Les premiers trompés ont donc été les juifs, ensuite les chrétiens ... pour finir avec les musulmans bluffés avec l’islamisme. Enfin, pour ceux qui comparent islamisme avec sionisme, je dirai que que le sionisme dirige, calcule, prévoit ... et l’islamisme fait du cinéma avec du sang pour faire peur et sert le premier cité >>> les moins réfléchis confondront donc Islam avec islamisme et c’est le but recherché.
        Merci au Cercle des Volontaires + à Hindi et son excellent intervieweur.


      • 3 votes
        Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2015 14:05

        @chantecler

        Oui, rien de surprenant ... ni de contradictoire.


      • 1 vote
        alanhorus alanhorus 30 décembre 2015 04:19

        Le sionisme et le nazisme main dans la main.
        http://library.flawlesslogic.com/zionism_fr.htm
        Selon beaucoup de penseurs, Hitler était sioniste et certains n’hésitent pas à le comparer au messie de la bible puisqu’il contribua au retour des juifs en 1933 vers Israël.
        Hitler admirait l’islam pour sa violence et son impétuosité. Il avait un fervent admirateur en la personne d’Hassan el-Banna, le fondateur des frères musulmans. Celui ci était franc maçon et était juif marocain.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Hassan_el-Banna
        http://pointdebasculecanada.ca/du-totalitarisme-dhassan-al-banna-lislam-englobant-de-tariq-ramadan-33/
        http://ripostelaique.com/comment-eradiquer-le-fondamentalisme-islamique.html
        Il est étonnant de voir que ces deux hommes avaient autant de point commun.
        Hitler par son adn était juif marocain. Était il si stupide qu’il ne le savait pas ?
        http://www.setif-dz.org/t8733-hitler-serait-il-d-origine-berbere
        La réponse est dans la question.

        http://www.pointsdereperes.com/articles/churchill-hitler-islam
        Sachant hitler et churchill tous deux sémites on peut honnêtement se demander si l’islam n’aurait pas en fait été inspiré par les juifs.
        Le but que poursuivait Hassan el Banna n’était ni plus ni moins que le programme de Daesh.
        Citation de sa page wikipédia.
        Au-delà, Hassan al-Banna contribue à un basculement, en considérant que la notion de jihâd doit être envisagée comme guerre offensive, et non plus uniquement défensive, avec comme objectif une révolution islamique.

        Cela parait bien sombre pour les perspectives d’avenir mais confirme le sionisme de DAESH. Car à n’en pas douté Al banna était sioniste franc maçon.

        http://christroi.over-blog.com/article-les-freres-musulmans-la-franc-ma-onnerie-de-l-islam-118933040.html


        • 3 votes
          yoananda yoananda 30 décembre 2015 10:29

          @alanhorus

          " on peut honnêtement se demander si l’islam n’aurait pas en fait été inspiré par les juifs."

          tu peux, et c’est effectivement le cas.

          L’islam a été créé par le mossad de l’époque, comme force d’attaque contre l’empire byzantin vacillant, toujours dans le même objectif de reconquête de la Palestine (Jérusalem). Mahomet arrive a un moment précis de l’histoire de l’empire romain d’orient.

          Mais ils ont perdu le contrôle de leur Golem, enfin, pas entièrement, puisqu’ils continuent de le manipuler actuellement (via la wahabisme et les frères mouzoulmans), mais ils ne savent pas en maîtriser la force et l’expansion, l’instinct de survie en somme.

          Hassan el-Bana n’opère pas de renversement. Le jihad se fait par phases, selon le rapport de force et les opportunités. Il y a le jihad furtif, défensif, offensif. Mais après la chute du califat Ottoman, ils ont essayé de reprendre l’avantage.


        • 2 votes
          Heimskringla Heimskringla 30 décembre 2015 12:39

          @alanhorus

          Le national socilalisme est une imitation du judaïsme. Le national socialisme a adopté les principes et les idées du judaïsme (monogamie, filiation ect). Perso je respecte ça, je ne vois pas ou est le problème. Cette vision ne pose problème que pour les extrémistes et totalitaires universalistes. 


          La philosophie national socialiste est que sa "race" est déterminée (je suis d’accord avec ça) et qu’il peut y’avoir une sorte de destinée de cette "race." (Encore d’accord). C’est l’opposé de la haine de soi qui est la norme en ce moment. 

          C’est un copié collé du Judaïsme sur bien des points. L’universalisme vendu par pas mal d’élites juives (et les non juives) via l’universalisme chrétien n’est qu’une façon de faire accepter le métissage obligatoire. 


        • 3 votes
          Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2015 14:09

          @alanhorus

          Pas besoin d’être penseur pour comprendre que Hitler était un fieffé sioniste, tout en étant anti juif pour faire simple.

          Le sionisme étant une pourriture, Hitler n’en avait que faire de l’idéologie qui amènerait à se débarrasser des juifs qu’elle soit bonne ou mauvaise. Tout ça pour dire, à quel point le sionisme n’est pas le salut des juifs.


        • 1 vote
          Heimskringla Heimskringla 30 décembre 2015 15:55

          @alanhorus

          "Le soit disant antisémitisme c’est du théâtre" 

          Je suis en partie d’accord. 

          Quand je dis imitation, c’est une fascination pour la culture juive qui a inspiré le national socialisme Allemand. Racisme Aryen/Racisme juif. 

          Je déteste viscéralement l’universalisme, qui dit humanité veut tromper.Carl Schmitt

           


        • 1 vote
          alanhorus alanhorus 30 décembre 2015 16:03

          @yoananda
          L’islam le christianisme sont deux créations emanants d"eux comme le nazisme et le communisme. 

          Ils ont en effet apporter beaucoup au monde.

          En fait les religions sont une forme de mind control car en répétant chaque jour des prières repetitives peu a peu l’esprit s’endort. En plus les messages que comporte les deux religions islam et christianisme on pour but de rendre docile et manipulable.

          Aucun des livres que ce soit le coran la thora ou la bible n’émane de dieu.

          Car Dieu est parfait il connait parfaitement l’univers, la terre n’est pas plate or ces livres l’affirme.

          Leur Messie tant attendu clef de voute de ces ouvrages n’est qu’une tromperie de plus.


        • 2 votes
          Hijack ... Hijack ... 30 décembre 2015 16:24

          @alanhorus

          Oui, et je ne tiens même pas compte de cette donnée pour dire qu’il était sioniste. S’il était vraiment juif ... il était donc anti juif par complexe d’infériorité ou auto racisme / auto antisémitisme - faut le faire.


        • 3 votes
          Sentero Sentero 30 décembre 2015 17:46

          @alanhorus

          Extraits de Mein Kampf concernant le sionisme :

          « ... Car lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des Juifs trouverait satisfaction dans la création d’un Etat palestinien (dans le contexte des années 1920 il s’agit d’Israël), les Juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. 

          Ils n’ont pas du tout l’intention d’édifier en Palestine un Etat Juif pour aller s’y fixer ; ils ont simplement en vue d’y établir l’organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d’internationalisme universel ; elle serait ainsi douée de droits de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres Etats ; elle serait un lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs. »

          Pas de doutes Hitler était vraiment un sioniste acharné  smiley

          Au plaisir


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 décembre 2015 18:05

          @Sentero

           
          D’après cet extrait, Hitler aurait souhaité que les juifs aient l’intention d’édifier en Palestine un Etat Juif pour aller s’y fixer (même s’il n’y croit pas). Le truc qui le dérange, c’est l’influence internationale des juifs et le fait que selon lui ils polluent et parasitent la race germanique, mais il n’a rien contre le fait que les juifs choisissent de se rassembler eux-mêmes dans une sorte de grand ghetto qui se nommerait Israël. De cette manière, bien rassemblés ainsi sur un petit territoire, ils seraient plus facile à circonscrire et éventuellement à anéantir. 


        • 1 vote
          Sentero Sentero 30 décembre 2015 20:29

          @Qaspard Delanuit

          "Hitler aurait souhaité que les juifs aient l’intention d’édifier en Palestine un Etat Juif pour aller s’y fixer"

          Je ne lis pas du tout ce souhait dans cet extrait... cela ne veut pas dire qu’ensuite dans un discours Hitler ne se soit pas exprimé de la sorte (je chercherais)... mais ce n’est juste pas le cas ici cela me évident... 

          Au plaisir


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 31 décembre 2015 04:26

          @Sentero

          Plus exactement Hitler affirme ici que les juifs prétendent faussement qu’ils se satisferaient d’un Etat fixé en Palestine. Il ne leur reproche pas ici d’avoir ce projet sioniste ouvertement déclaré mais il leur reproche d’avoir un autre projet dissimulé, à l’échelle internationale. 


        • 1 vote
          Sentero Sentero 31 décembre 2015 12:35

          @Qaspard Delanuit

          Bref dans Mein Kampf Hitler ne soutient en rien le projet sioniste... ni dans son volet nationaliste déclaré, ni dans son volet "internationaliste" dissimulé... est-ce exact de formuler les choses ainsi ?

          Au plaisir


        • 5 votes
          michel-charles michel-charles 30 décembre 2015 10:43

          Un mouvement politique - le mouvement sioniste a été fondé par Théodore Herzl en 1897, incorporant les idées de premiers penseurs comme celles de l’organisation de l’Hovevei Tziyon ("les amoureux de Zion"). 

           

          Une définition de sionisme - voici une définition de l’idéologie sioniste qui est historiquement correcte et n’exclue aucune tendance sioniste ni ne fait pas du sionisme la "propriété" d’une faction politique particulière :

           

          Le sionisme est le mouvement national de renaissance des juifs. Il soutient que les juifs sont un peuple et ont donc le droit à leur auto-détermination dans leur propre foyer national. Il vise à fixer et à soutenir un foyer national légalement reconnu pour les juifs dans leur patrie d’origine et à lancer et stimuler une renaissance de la vie, de la culture et de la langue nationale juive. 


          • vote
            cathy cathy 30 décembre 2015 11:08

            Le titre est tendancieux, la kabbale n’a pas pu pénétrer le judaïsme, parce qu’ils sont indissociables. Ce monsieur ne connait pas le talmud babylonien. Une religion importée d’Egypte, lors du départ des hébreux. Faites une recherche sur un moteur de recherche biblique avec le soleil et armée des cieux. Ils ne l’abandonneront jamais jusqu’à la disparition du peuple hébreu et ensuite repris par d’autres et surtout les turco-mongols. 


            • 3 votes
              Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 décembre 2015 12:27

              @Bainville
              "De tels historiens oublient que le marxisme, le socialisme, et d’autres mouvements philosophiques et politiques, ont fortement participé au recul du christianisme."

              Il vous sera répondu par ces "historiens" que le marxisme, le socialisme, et d’autres mouvements philosophiques et politiques qui ont fortement participé au recul du christianisme sont des manifestations de la franc-maçonnerie. Si vous demandez sur quels indices historiques s’appuie cette hypothèse, on vous répondra que le fait qu’on n’en trouve pas est justement la preuve du caractère occulte de l’influence du club de la truelle et de son diabolique pouvoir de dissimilation. Si vous insistez, vous serez rangés dans la catégorie des complices de la machination. 


            • 3 votes
              maQiavel maQiavel 30 décembre 2015 12:48

              @Bainville
              Durant la Révolution française, si les maçons ont été une force, ils n’ont pas été dominants. Une certaine histoire catholique a voulu faire de la franc-maçonnerie, une institution toute puissante, présente dans le fond des mouvements révolutionnaires. Ce n’est à mon sens que très peu raisonnable. 



              + 1000


            • 1 vote
              julien julien 31 décembre 2015 12:18

              Mirabeau, Necker, La Fayette, Orléans, Sieyes, Desmoulin, Brisson, Talleyrand, Cambacéres, Marat étaient maçons, sans doute aussi Robespierre, Saint-Just et Danton, mais à part ça la maçonnerie n’a pas été dominante dans la Révolution :). C’était un vrai mouvement populaire de masse spontané contre la tyrannie, sans aucun doute !


            • 1 vote
              julien julien 1er janvier 23:38

              @Bainville
              "Et parmi eux combien étaient catholiques ? Vous pourriez tout aussi bien en faire une conspiration de l’Église. "

              Sauf quand on s’attarde sur leurs actions, écrits et le résultat obtenu, une fois ceux-ci pris en compte ça n’a aucun sens de mettre sur le même plan l’hypothèse maçonnique avec celle d’un éventuel complot de l’Eglise. Quant au passage de Bainville, pour qui j’ai beaucoup de respect par ailleurs, il me semble s’en tenir à des raisonnements un peu légers voir abstraits, presque surnaturels et noie le poisson. Non ce qui a été réalisé avec la révolution française coïncidait parfaitement avec les buts de la maçonnerie : mettre à bas la monarchie et le clergé et instaurer la république, on sait que tout s’est joué essentiellement à Paris et non sous l’impulsion d’une vaste révolte populaire, elle était par contre menée par une immense majorité de maçons, eux qui avaient les moyens de financer et diriger les mercenaires et criminels qui ont mené l’essentiel des mouvements de "révolte", appuyé par divers relais financiers dans la haute bourgeoisie et la noblesse, dont les loges respectives s’étaient rapprochées sous l’action de Necker, avec notamment la spéculation contre les cours des céréales orchestrée par le grand maître Orléans. Dur d’y voir une succession de coïncidences ou d’espèce de mouvement désordonné de l’histoire quand même...


            • vote
              julien julien 2 janvier 09:09

              @Bainville

              "Ce que Bainville cherche à mettre en lumière dans ce passage n’est pas que le peuple a fait la révolution. Au contraire. "

              On est bien d’accords, elle a donc était mise en branle par une minorité agissante avec des vues précises et les moyens pour les réaliser, la franc-maçonnerie (et quelques autres organisations au rôle bien moins importants).


              "Force est de constater qu’on ne trouvait pas que des maçons pour soutenir la Révolution, pas plus que pour la continuer."

              Bien sûr, mais cela ne remet pas en cause le fait qu’elle était avant tout leur oeuvre. 

              "La Terreur fut-elle l’œuvre des maçons ? N’y avait-il pas des loges qui défendaient la monarchie ?"

              Oui elle fut aussi leur oeuvre et dans les loges on trouvait des gens pour défendre la monarchie mais ils n’étaient pas majoritaires.


            • vote
              julien julien 2 janvier 09:55

              @Bainville

              Bonne année et meilleurs vœux.


              • 1 vote
                cathy cathy 30 décembre 2015 13:49

                Les secrets de l’arbre de vie : 

                La Kabbale et le Gnosticisme sont vieux comme l’empire babylonien d’où ils tiennent leur origine. C’est exactement de cela dont souffraient les Pharisiens que Jésus admonesta vertement. Ils se croyaient investis d’une connaissance cachée qu’ils étaient seuls en droit de posséder.

                • 4 votes
                  neymare 30 décembre 2015 15:25

                  @cathy
                  "C’est exactement de cela dont souffraient les Pharisiens"

                  Je ne suis pas sur. A mon sens, les pharisiens représentent les religieux classiques qui s’appuient sur des textes pour établir et croire en des dogmes.

                  La démarche des gnostiques, Kabbalistes, franc maçons etc... (tout ce qui est ésotérique) est différente car il n’y a pas à proprement parlé de dogme.

                  Par exemple l’histoire des sephirots ou les autres textes ésotériques amènent vers une réflexion mais sont incompréhensibles tels quels par le profane

                  En ce sens, le véritable enseignement du christ, la Kabbale, la gnose, le bouddhisme etc.. sont bien plus proches entre eux qu’ils ne le sont de la religion exotérique de laquelle ils dérivent.

                  Et cet enseignement (qui n’est en fait qu’une meme chose vue d’angles différents) ne date pas d’une époque particulière, il est inhérent au monde


                • 3 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 décembre 2015 15:52

                  @cathy

                  Contresens, Cathy ! Les pharisiens étaient tout sauf des ésotéristes. Le reproche qui leur est fait par Jésus-Christ est justement de s’en tenir à la lettre de la loi et de n’en point comprendre l’esprit. Ce sont des formalistes exotériques, ne tenant compte que des apparences et c’est pourquoi ils sont qualifiés d’hypocrites.


                • 1 vote
                  cathy cathy 31 décembre 2015 12:21

                  @Qaspard Delanuit
                  La Mishnah est le premier Talmud, ou l’ancêtre du Talmud. À la Mishnah, les rabbins ajoutèrent plus tard la Gemara (commentaires rabbiniques). Depuis, ils composent le Talmud. Les érudits clament que le Talmud est en partie une collection de traditions orales données à Moïse et qui n’avaient pas encore été mises par écrits du temps de Jésus. Cependant, Christ condamna les traditions de la Mishnah (premier Talmud) ainsi que les Scribes et les Pharisiens qui les enseignaient parce que le Talmud annule l’enseignement des Écritures. L’avertissement de Jésus-Christ concernant les traditions des hommes rendant nulle et non avenue la Parole de Dieu (Marc 7:1-13) fait directement référence à la Mishnah.


                • 2 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 31 décembre 2015 19:30

                  @cathy
                  Cela ne change rien au fait que les pharisiens sont à l’opposé de l’ésotérisme. "Esotérisme" n’est pas synonyme de "tradition orale"


                • vote
                  berphi 31 décembre 2015 20:19

                  @Qaspard Delanuit,
                  Vos 2 commentaires sont justes. Marc 7 :1-13 illustre parfaitement ce que vous disiez dans votre premier commentaire. Le Christ n’a jamais condamné les traditions du premier talmud mais la déviance des pharisiens quant à son application.


                • vote
                  berphi 31 décembre 2015 21:07

                  @Qaspard Delanuit
                  Je rajoute, le Christ dit : "Méfie-toi du levain des pharisiens"
                  Le levain est en aucun cas le talmud mais bien l’interprétation.


                • vote
                  cathy cathy 1er janvier 07:29

                  Delanuit

                  et bien voilà vous avez votre réponse de berphi. A part ça le talmud n’est pas ésotérique "caché".


                • 2 votes
                  Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er janvier 15:49

                  @cathy

                   
                  Esotérique signifie "difficile à comprendre" et non "volontairement caché" (je simplifie). Un secret d’Etat est caché mais n’est pas ésotérique. L’Evangile de Saint-Jean est ésotérique alors qu’il est publié en millions d’exemplaires. 

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès