• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Francis Cousin - Traduction des évangiles du grec vers le français

Francis Cousin - Traduction des évangiles du grec vers le français

 

« Aux commandements qui imposaient simplement de servir le Seigneur, exigeant une soumission aveugle, une obéissance sans joie, étouffante, sans amour, c'est-à-dire aux commandements du culte, Jésus opposa leur exacte antithèse, un instinct et même un besoin de l'homme. »
Hegel, L'Esprit du christianisme et son destin, 1797

 

« Le fait qu’il y a 1855 ans le Christ ait chassé les changeurs d’argent juifs du Temple et que les changeurs d’argent de notre temps enrôlés du côté de la tyrannie se trouvent être principalement des juifs est peut-être une simple coïncidence historique [...].

 

« [...] Notre tâche nous pouvons la présenter au travers de cette comparaison : Jésus chassa, à coups de fouet, les marchands qui se trouvaient dans le Temple ; nous devons chasser tous ceux qui vendent leur marchandise théorique en la baptisant marxisme. »
Jacques Camatte, Origine et fonction de la forme parti, 1961

 

Francis Cousin propose une lecture radicale des évangiles à partir de la langue dans laquelle ils ont été rédigés, à savoir le grec ancien et livre une interprétation différente et subversive par rapport aux églises dominantes ayant exploité et détourné la parole du Christ à leurs fins...

 

Tags : Religions Culture Christianisme



Réagissez à l'article

86 réactions à cet article


  • 1 vote
    yoananda yoananda 17 décembre 2016 13:28

    un traduction c’est toujours un parti pris.
    Et la comme par hasard, ça recoupe l’anarcho-communisme-utopiste de Cousin.
    Il devrait aller dans les Kiboutz.


    • 5 votes
      Yacine Chibane Yacine Chibane 17 décembre 2016 15:55

      @yoananda

      Francis Cousin voulait mettre en valeur des passages qui montraient que le communisme était en germes dans les évangiles ce qui est vrai. Proudhon disait la même chose la "Théorie de la propriété" sur le communisme des communautés chrétiennes primitives.

      C’était très bien les kibboutz, bien mieux que l’économie capitaliste israélienne actuelle...


    • 3 votes
      medialter medialter 17 décembre 2016 20:32

      @Yacine Chibane
      Le communisme est une hérésie idéologique contre-nature. La seule idée d’être dans les mêmes rangs que les dizaines de millions de votants UMPS me file une gerbe insupportable

      *

      "le communisme était en germes dans les évangiles ce qui est vrai"

      *

      Les évangiles ne sont rouges ni de près, ni de loin. Et s’ils doivent être rouge, c’est couleur sang, puisque Jésus est de lignée guerrière, issue de David. Jésus a d’ailleurs dit : "Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive"


    • 2 votes
      Yacine Chibane Yacine Chibane 17 décembre 2016 20:54

      @medialter
      Le communisme est une hérésie idéologique contre-nature. La seule idée d’être dans les mêmes rangs que les dizaines de millions de votants UMPS me file une gerbe insupportable

      C’est quoi le rapport au juste ?

      Regarde la vidéo tu verras que c’est bien le cas.

      « Tous les croyants sont unis et ils mettent en commun tout ce qu’ils ont. Ils vendent leurs propriétés et leurs objets de valeur, ils partagent l’argent entre tous, et chacun reçoit ce qui lui est nécessaire. Chaque jour, d’un seul cœur, ils se réunissent fidèlement dans le temple. Ils partagent le pain dans leurs maisons, ils mangent leur nourriture avec joie et avec un cœur simple » (Actes des Apôtres 2, 43-46)

      « Personne ne dit : « Cela, c’est à moi ! », mais ils mettent tout en commun. […] Parmi eux, personne ne manque de rien. En effet, tous ceux qui ont des champs ou des maisons les vendent, ils apportent l’argent de ce qu’ils ont vendu et ils le donnent aux apôtres. Ensuite, on distribue l’argent, et chacun reçoit ce qui lui est nécessaire. Il y a ainsi un certain Joseph, un lévite né à Chypre. Les apôtres l’appellent Barnabas, ce qui veut dire « l’homme qui encourage ». Il a un champ, il le vend, il apporte l’argent et le donne aux apôtres » (Actes des Apôtres 4, 32-37)



    • 4 votes
      medialter medialter 17 décembre 2016 21:52

      @Yacine Chibane
      "C’est quoi le rapport au juste ?"

      *

      Le rapport, c’est qu’il faudra que tu m’expliques comment on fait du communisme avec des zombies smiley

      *

      "Regarde la vidéo tu verras que c’est bien le cas"

      *

      Les actes des apôtres comme référence, c’est pas complètement tiré par les cheveux ? Un texte qui date de la fin du 1er siècle dont personne ne sait exactement qui furent les rédacteurs (probablement plusieurs selon la plupart des analystes). Quand même étrange qu’il n’y ait rien dans les évangiles, où, comme je le soulignais, c’est plus la lignée guerrière du Christ qui prédomine qu’une idéologie de Kibboutz ?


    • 2 votes
      ffi 17 décembre 2016 23:27

      @Yacine Chibane
      Les actes des apôtres relatent le récit de l’évangélisation par les apôtres. Mettre en commun est une stratégie qui peut être payante en effet. Mais il y a de nombreuses paraboles du Christ où la propriété est affirmée. Par exemple

      « 

      Jésus disait cette parabole : « Le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : “Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.” Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même.

      « Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : “Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?” Ils lui répondirent : “Parce que personne ne nous a embauchés.” Il leur dit : “Allez, vous aussi, à ma vigne.”

      « Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : “Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.” Ceux qui n’avaient commencé qu’à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’argent.

      Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : “Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !”

      Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : “Mon ami, je ne te fais aucun tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour une pièce d’argent ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un oeil mauvais parce que moi, je suis bon ?”
      « Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

       »

      Et puis quand le décalogue affirme : « tu ne voleras point », cela implique l’existence de la propriété.

      Donc, non, le christianisme n’implique pas l’abolition de la propriété. Ce n’est donc pas un communisme.


    • 1 vote
      Yacine Chibane Yacine Chibane 17 décembre 2016 23:46

      @ffi

      Dans le nouveau testament, tout est en germes et son contraire. A la fois l’émancipation de la femme (Jn 8 / 1-11) et le patriarcat (Eph 5 / 22), la laïcité (Luc 20 / 25) et la théocratie (Rom 13 / 1). Le but de la vidéo est de mettre en lumière ce qui reste du communisme dans les églises chrétiennes primitives.


    • vote
      Vlad Dimir 18 décembre 2016 08:41

      @medialter
      "Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive"

      Le glaive, c’est la lumière du "Je suis" qui tranche.

      PS : T’es sure d’être alchimiste ?


    • 3 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 09:18

      @Vlad Dimir
      "Le glaive, c’est la lumière du "Je suis" qui tranche"

      *

       smiley smiley smiley

      Dis moi voir, Ô grande lumière du "tu es", tu t’en tranches combien des sauciflards avec ta lampe torche ? Toi, en revanche, facile de savoir ce que "tu es" : une petite crotte de new-ager auto-centrée sur son Moi


    • vote
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 10:11

    • 2 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 10:25

      @Zatara
      Cousin a une interprétation encore plus débile que celle du New-ager, il ramène l’épée à la famille et ses conflits smiley smiley smiley

      Dans la lecture alchimique des évangiles, si l’oeuvre du Christ représente les 3 phases habituelles (Noir - crucifixion ou dissolution, Blanc - résurrection, Rouge incarnation), l’épée représente sa capacité sulfureuse, propre à féconder la matière mercurielle


    • 3 votes
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 10:43

      @medialter
      j’aime écouter Cousin en tant qu’il apporte un éclairage différent, avec un minimum de réflexion argumenté.... Et c’est tout ce que je demande vu le niveau global. Par conséquent la question de la véracité, de l’exactitude, ou du maitre à penser ne m’intéresse pas. L’exemple de la famille est le plus à même d’illustrer son interprétation, et d’ailleurs il le dit sur la fin : ça s’applique partout.


    • 3 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 10:48

      @Zatara
      "ça s’applique partout"

      *

      Oui, enfin faut pas être sorti de St Cyr pour constater que les êtres humains, où qu’ils soient, se foutent sur la gueule de partout. Si c’est ça que le Christ est venu apporter, il aurait fallu lui expliquer que ça existait bien avant sa venue, dont on se demande du coup quel en est l’objet


    • 3 votes
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 11:06

      @medialter
      Il s’agit de penser les relations sur le seul plan des valeurs essentiels, plutôt que de se laisser porter par un conformisme social, les bonnes manières, l’hypocrisie. C’est une remise à plat où le référentiel ne se base plus sur les signes extérieurs (nom de famille, titre/pouvoir), richesse) mais sur la réflexion et l’action de chacun. Du coup, il ne s’agit pas non plus d’un individualisme forcené, ni d’un communisme puisque ces valeurs se basent aussi uniquement sur ces mêmes signes extérieurs (en effet, pour ces deux référentiels, la différence s’établie sur la façon de "consommer", de vivre le matérialisme...mais tout le reste, dans les faits, procède de la même logique)

      Il s’agit de comprendre que ces signes ne sont rien, et que seul le dépassement de cette construction sociale amènera à repenser la façon de voir et d’interagir avec les autres... Et ce n’est donc pas, non plus, un rejet à 2 balles, un anti-matérialisme primaire....j’espère être clair...


    • vote
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 11:08

      @medialter
      c’est le rejet du matérialisme sociale.....


    • vote
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 11:19

      @medialter
      c’est le rejet du matérialisme sociale.....

      c’est le rejet de la vitrification du rang social non pas pour des raisons matérialistes (qu’est ce que c’est un prolo, c’est un bourgeois qui n’a pas réussi), mais pour des raisons de fainéantise lié au rang, le conformisme dans un chemin tout tracé, le non questionnement sur l’autre et la relation....


    • 1 vote
      medialter medialter 18 décembre 2016 11:42

      @Zatara
      Ca n’a pas de sens. Le Christ a bien dit : "Je ne suis pas venu apporter la paix". Or tout ce que tu décris va dans le sens de la paix


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 11:43

      @Zatara
      " Par conséquent la question de la véracité, de l’exactitude, ou du maitre à penser ne m’intéresse pas. L’exemple de la famille est le plus à même d’illustrer son interprétation, et d’ailleurs il le dit sur la fin : ça s’applique partout."


      Exact. Je trouve le propos de cousin très intéressant sur cette notion de "glaive" christique. Mais on pourrait tout aussi bien trouver éclairante une interprétation alchimique. Que chacun apporte son éclairage plutôt que de chercher à éteindre la lanterne de l’autre pour montrer qu’il en a une plus grosse (je parle de son épée, bien sûr). 


    • 3 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 11:51

      @Qaspard Delanuit
      "Que chacun apporte son éclairage plutôt que de chercher à éteindre la lanterne de l’autre pour montrer qu’il en a une plus grosse "

      *

      On ne peut pas discuter sans que tu sentes sa bite visée et allume au quart de tour ton mode compétition smiley


    • 4 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 11:52

      @medialter
      "Ca n’a pas de sens. Le Christ a bien dit : "Je ne suis pas venu apporter la paix". Or tout ce que tu décris va dans le sens de la paix."


      Mais si, c’est plein de sens. Zatara écrit bien que faire usage de l’épée, c’est "penser les relations sur le seul plan des valeurs essentielles, plutôt que de se laisser porter par un conformisme social, les bonnes manières, l’hypocrisie."

      Le conformisme social, les bonnes manières, l’hypocrisie donnent une apparence de paix qui n’est pas la paix du Christ. On n’est pas "frère en vérité" en se contentant d’éviter d’aborder les sujets qui fâchent pour ne pas troubler la tranquillité de belle-maman. Il suffit de penser à ce qu’a pu être l’influence du Christ, par exemple, dans une famille d’esclavagistes romains (ou même plus proche de nous) : les discussions en famille ont du être très animées !


    • 2 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 11:59

      @Qaspard Delanuit
      "penser les relations sur le seul plan des valeurs essentielles"

      *

      C’est apporter la paix, ce qui est contradictoire avec "je ne suis pas venu apporter la paix"


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 12:09

      @medialter

      Ok, basta, vous êtes clairement de mauvaise foi ici. Un enfant de 6 ans est capable de comprendre ce qu’explique Cousin, ce que vous a à nouveau expliqué Zatara et ce que je vous ai encore explicité un peu plus. On ne fait pas boire l’âne qui n’a pas soif. 


    • vote
      Sozenz 18 décembre 2016 12:16

      @medialter

      34Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. 35Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ; 36et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

      37Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; 38celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi. 39Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.

      il faut lire jusqu’ au bout pour comprendre le sens .

      oui jésus est d une lignée guerrière . comment sans feu intérieur, il aurait pu se soulever contre des dictats

      "Il leur dit à tous : Moi, je vous baptise d’eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu."

       il apporte le glaive et non pas le sang, c est se dresser contre une autorité asservissante qui empêcherait la réalisation de l’être et son affranchissement à cause de son obéissance qui n irait pas dans le sens de sa liberté .il suffit de voir les " chantage à l’affection " , le devoir et le sacrifice demandé par la famille . Jesus ne demande pas de ne pas s’occuper de sa famille , mais de ne pas être soumis à elle. il ne veut pas de personnes faisant de consentions aliénantes et allant contre eux même. tout comme celui qui ne prend pas sa croix : c est celui qui rejette ce qu il est , et prend a bras le corps l adversité qui se présente dans sa vie et ne prend pas le chemin de sa libération, n est pas digne ect ...

      celui qui conservera sa vie .... ; là encore . celui qui pour préserver sa vie , va s’abaisser à... perdra sa vie , non sur le plan corporel , mais intérieur.

      Combien se soumettent à faire des actes qui leurs déplaisent et s en trouve malheureux et s en rendent même malade ?

      Ce sont des paroles de libération.

      le glaive c est ce qui tranche , c est se couper de l asservissement

      Cest magnifique !


    • 1 vote
      medialter medialter 18 décembre 2016 12:31

      @Qaspard Delanuit
      "Ok, basta, vous êtes clairement de mauvaise foi"

      *

      Ben voilà le jeu de la plus grosse qui revient, dès qu’on n’est pas d’accord, on est de mauvaise foi. Il suffit pourtant de s’en remettre aux textes :

      "35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère"

      C’est clairement contre vos arguments


    • 2 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 12:37

      @Sozenz
      "il apporte le glaive et non pas le sang"

      *

      Le glaive qui acquiert la libération de l’asservissement apporte nécessairement le sang, dans le sens d’un combat (dans l’exemple de la famille, des rivalités et des procès sans fins). C’est aussi le message du Mahabharata, résumé dans le dialogue entre Krishna et Arjuna, qui doit massacrer sa famille


    • 4 votes
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 12:40

      @medialter

      Ca n’a pas de sens. Le Christ a bien dit : "Je ne suis pas venu apporter la paix". Or tout ce que tu décris va dans le sens de la paix

      Qaspard a parfaitement répondu...Je rajouterai que ce que tu prends pour la paix n’est qu’un équilibre maintenu par la matérialité (rang/titre/nom/argent). Le Christ revient sur l’illusion de la "pyramide". Pas tant le fait qu’elle existe que l’illusion et le conformisme qui peuvent s’y greffer par la force des choses....qui permet finalement de justifier, pour ceux qui y sont enfermés, toutes les dérives, toutes les idéologies. Il suffit de voir les symptômes aujourd’hui pour comprendre que les valeurs nobles n’ont, non seulement, aucun impact, mais qu’elles sont combattues, car elles sont des dangers pour la bonne marche de certains business. A contrario, on peut aussi les exploiter dans une forme de chantage au bon sentiment, et parfaitement hypocrite (et les exemples ne manquent pas non plus)... Tout est galvaudé, à terme, dans le matérialisme.


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 12:41

      @medialter
      "35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère" "C’est clairement contre vos arguments"

      Mais vous êtes con ou quoi aujourd’hui ? Ce n’est pas "contre mes arguments" ni contre les propos de Cousin, c’est exactement ce qu’on vous explique. 



    • 1 vote
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 12:44

      @medialter
      qui permet finalement de justifier, pour ceux qui y sont enfermés, toutes les dérives, toutes les idéologies.

      ....et ceux qui la subissent d’accepter leurs sorts, parce qu’eux même enfermés dans cette même logique


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 12:53

      @medialter
      "C’est aussi le message du Mahabharata, résumé dans le dialogue entre Krishna et Arjuna, qui doit massacrer sa famille"


      Non, pas du tout, ce n’est pas "aussi le message du Mahabharata" et à force de vouloir tout mélanger il n’y a plus qu’une bouillasse ou tout se vaut et se confond. Le message christique n’a rien à voir avec autre chose, il marque une rupture avec l’ordre ancien. Et puis il n’est pas question de "massacrer sa famille" dans les Evangiles mais de choisir la vérité radicale au risque de rompre le consensus tribal. Il est impossible de faire le choix d’une fraternité universelle sans s’affranchir de la fraternité tribale limitée (s’il faut s’engueuler avec ses parents, on s’engueule avec ses parents mais on tient bon). Et ceci est le message constant des Evangiles, pas seulement une interprétation sortie d’une petite phrase isolée. 


    • vote
      medialter medialter 18 décembre 2016 12:56

      @Zatara
      "Tout est galvaudé, à terme, dans le matérialisme"

      *

      Mais je suis complètement d’accord avec ça. Mais toi tu penses qu’une paix supérieure est possible en s’élevant de cette bouse. Or le message de Jésus dit clairement qu’on ne peut pas y écgapper


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 12:57

      Et quand on connaît l’attachement à la famille et à la mère dans la société juive, on peut imaginer l’effet à la fois libérateur et dévastateur qu’a du produire un tel message. 


    • 2 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 13:03

      @Qaspard Delanuit
      "Le message christique n’a rien à voir avec autre chose, il marque une rupture avec l’ordre ancien"

      *

      Absolument pas, le msg christique est la continuité de l’ordre ancien, sur lequel il se fonde en tant que compilation des anciennes mythologies, la marque de la prépondérance de l’ordre guerrier. Le Christ est le résidu de la figure de Dionysos, les anciens le savaient et c’est pour cette raison qu’ils ont combattu Celse avec vigueur, et la Gnose qui avait conservé cette liaison bien mieux que les pères de l’Eglise


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 13:06

      @Qaspard Delanuit
      "...qu’une paix supérieure est possible en s’élevant de cette bouse. Or le message de Jésus dit clairement qu’on ne peut pas y échapper"


      Non, Vous avez juste sorti une petite phrase de son contexte pour faire dire aux Evangiles le contraire de ce qu’ils disent. Ce que les textes disent clairement, c’est que la paix du Christ est une paix universelle et non une paix partisane, qu’elle soit juive (tribale) ou romaine (étatique). Vous pouvez croire ou non à la possibilité de cette paix universelle, mais c’est une autre question. Le fait est que le message est bien celui-ci. 


    • 4 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 13:11

      @medialter
      "Absolument pas, le msg christique est la continuité de l’ordre ancien, sur lequel il se fonde en tant que compilation des anciennes mythologies... Le Christ est le résidu..."

       

      Ca, c’est la soupe niouèdge habituelle qui tient lieu de philosophie aux paresseux qui n’ont aucune culture profonde de l’histoire des courant spirituels. 


    • 3 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 13:12

      @Qaspard Delanuit
      "Ce que les textes disent clairement, c’est que la paix du Christ est une paix universelle"

      *

      texte ?


    • 2 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 13:14

      @Qaspard Delanuit
      "Ca, c’est la soupe niouèdge habituelle qui tient lieu de philosophie aux paresseux qui n’ont aucune culture profonde de l’histoire des courant spirituels"

      *

      Marrant cette formule joker, qui s’applique aussi bien à ta position smiley


    • 3 votes
      Zatara Zatara 18 décembre 2016 13:19

      @medialter
      Mais je suis complètement d’accord avec ça.

      oui je m’en doute bien..

      Mais toi tu penses qu’une paix supérieure est possible en s’élevant de cette bouse.

      Il ne s’agit pas d’une paix supérieur, il s’agit de la seule véritable paix. Le reste n’étant qu’équilibre précaire....

      Or le message de Jésus dit clairement qu’on ne peut pas y échapper

      Pas compris....échapper à quoi ? et pourquoi vouloir s’échapper ?


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 13:20

      @medialter

       
      Ce qui est marrant, c’est que le joker (le Mat du Tarot) est aussi un symbole christique. 


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 décembre 2016 13:22

      @medialter
      "texte ?"

      Les Evangiles, pardi. De quoi parlons-nous ? Et ne me demandez pas des citations, je ne vais pas faire votre catéchisme. 


    • 2 votes
      medialter medialter 18 décembre 2016 13:35

      @Qaspard Delanuit
      ""texte ?"

      Les Evangiles, pardi"

      *

      Donc je résume :
      "Ce que les textes disent clairement, c’est que la paix du Christ est une paix universelle"


      Les textes le disent clairement, parce que les évangiles smiley Qaspard qui se met en boucle tout seul, t’en es encore à l’apéro ou t’as déjà attaqué le cognac ?

    

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Yacine Chibane

Yacine Chibane
Voir ses articles







Palmarès