Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Les origines hébraïques de l’islam : démonstration par la prière

Les origines hébraïques de l’islam : démonstration par la prière

Les découvertes récentes de la recherche historique ont montré que l'islam provient de la transmission aux Arabes d'une ancienne espérance messianiste née en milieu judéo-chrétien hétérodoxe, développée et portée par le groupe des judéonazaréens (les "nasara" / "nazaréens" que décrit le Coran). Ethniquement issus des Hébreux, ils ont transmis aux Arabes le substrat biblique que l'on retrouve dans le Coran, le projet musulman de conquête du monde au nom de Dieu, et bon nombre de leurs traditions : circoncision, pèlerinage, rites d'abattage ou de pureté, et également prière, comme l'illustre cette vidéo.

 

Comme le dit le Coran :

 

Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : "Nous sommes NAZARÉENS." C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.
(Sourate 5, Al Maidah, v. 82)

 

Il est, parmi les Gens de la Torah [Les Juifs] une communauté droite qui, aux heures de la nuit, RÉCITE LES VERSETS D'ALLAH EN SE PROSTERNANT. Ils croient en Allah et au Jour dernier, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien. [ce sont les Nazaréens, ou judéonazaréens].
(Sourate 3, Al Imran, v.113-114) 

 

Pour aller plus loin : http://legrandsecretdelislam.com - on pourra y lire et y télécharger librement une synthèse de ces découvertes.

 

Tags : Histoire Religions Islam Judaïsme



Réagissez à l'article

123 réactions à cet article


  • 1 vote
    cathy cathy 31 décembre 2015 11:49

    Olaf, document très intéressant.

    les pharisiens ont surtout transmis leurs traditions complètement dénuées de sens, sans Dieu, puisque les fêtes ou sabbats étaient l’ombre des choses à venir (Jésus il y a 2000 ans).
    Marc 2.22
    22 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus ; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves.

    Mais voilà, le vieux vin est meilleur tout comme les traditions.

    Mais je vois bien la nouvelle religion mondiale se dessiner.

    • 1 vote
      Sara Sarah 5 janvier 16:56

      @cathy
       

      Meilleurs voeux pour cette nouvelle année.


    • 1 vote
      Olaf Olaf 5 janvier 22:03

      @Sarah
      Merci Cathy. Tous mes bons voeux également.

      Qq questions, si vous le voulez bien : vous êtes nazaréenne, à ce que je crois comprendre de vos commentaires. Qu’est ce que cela recouvre, comment le définiriez vous ? Comment vous situez vous par rapport au nazaréisme défendu par Ruth ?


    • 1 vote
      Sara Sarah 5 janvier 23:24

      @Olaf

       
       En résumé, c’est le Judaïsme additionné de la foi en Jésus-Christ.

       

      Ruth : je n’ai pas suffisamment lu son forum pour me faire une idée précise mais sur l’essentiel, cela me paraît exactement ça ; à titre personnel, je la trouve trop intransigeante sur la question des « fêtes païennes » (cf. sa page d’accueil) et la question de l’idolâtrie (pour moi, ce n’est pas à prendre à la lettre) mais c’est secondaire.


    • 2 votes
      Sara Sarah 5 janvier 23:28

      @Olaf

       
       C’est la religion des Apôtres. A l’époque, Nazaréens tout court mais ce nom ayant pris plusieurs sens, nous disons Israélites nazaréens en français ou Netzarim.

       


      La base est avant tout la Torah. Même si ce n’était pas le cas au Ier siècle, et à part la foi en Jésus le Messie, nous nous différencions très peu des Juifs orthodoxes (je suis juive de naissance) et sommes en fait presque de la même religion que les Juifs Messianiques.


    • 2 votes
      Sara Sarah 5 janvier 23:48

      @Olaf
       

      Nous ajoutâmes au Ier siècle le livre des Jubilées, le livre d’Hénok et l’Evangile des Hébreux à la Bible.

       

      Longtemps nous avons rejeté le Judaïsme rabbinique et les Talmuds mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.


       Officiellement, seul l’Evangile de Mathieu a été ajouté mais en pratique nous utilisons constamment les 3 autres reconnus par les Chrétiens (Marc, Luc et Jean) et aussi certains déclarés par eux apocryphes.

       

      Nous avons ajouté récemment des rouleaux de Qumran, tels que le Manuel de Discipline, le Rouleau des Guerres et quelques autres.

       

      Sur ce plan-là, nous n’avons pas les interdits des Chrétiens quant à l’étude.


    • 1 vote
      Olaf Olaf 5 janvier 23:50

      @Sarah

      Ruth m’a quasi banni de son forum parce qu’elle ne supporte pas le terme de judéonazaréen (repris par EM Gallez à Ray Pritz pour qualifier le mouvement à l’origine de l’islam, pourtant distinct des judéochrétiens ou de la communauté messianique de Jérusalem sous l’autorité de Jacques à laquelle Ruth et vous semblez vous rattacher). Je peux certes comprendre son point de vue, mais je ne comprends pas sa réaction épidermique : au fil de l’histoire, de très nombreux groupes se sont appelés "nazaréens", avec des doctrines très différentes, avant Jésus, après Jésus, le reconnaissant ou non comme messie sauveur, ou comme messie politique ...

      Qq questions, encore (je suis un curieux infatigable) :

      - connaissez vous les recherches sur le christianisme des apôtres promues et développées par www.eecho.fr (je fais partie de l’association, avec des chrétiens dont des Juifs messianiques) ?

      - à quelle tradition apostolique est-ce que vous vous rattachez (celle de Jacques le Juste, j’imagine) ? Comment vous est-elle parvenue ? Ou dit autrement, comment êtes vous devenue chrétienne (ou nazaréenne, ou messianique, ou disciple de Jésus Messie Sauveur) ?

      - qu’est ce que vous pensez des Eglises de Rome (fondée par Jacques le Majeur, Paul et Pierre), de Ninive et Ctesiphon, future Eglise chaldéenne (fondées par Thomas, Barthélémy, Jude Thaddée et Simon), de Byzance et de la Mer Noire, futures Eglises orthodoxes (fondée par André), ou encore de Meliapour, futures Eglises d’Inde syro-malabar et syro-malenkar (fondée par Thomas), et des autres Eglises apostoliques ? Comment vous situez vous par rapport à elles ?


    • 2 votes
      Sara Sarah 5 janvier 23:54

      @Olaf
       

      N.B. : j’écris « nous » pour simplifier bien que nous n’ayons pas de filiation physique directe ; elle est spirituelle.

       

      La renaissance s’est faite très lentement à partir du XVIIe mais surtout dans la seconde moité du XXe siècle.


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 00:27

      @Olaf
       

      En français, nous disons Netzarim ou Israélites nazaréens.

       

      Aux USA, Canada, Australie, le terme employé est le plus souvent Nazarene Jews mais on trouve aussi Nazarene Israelites ; sans refuser le premier, je préfère aussi le second pour marquer le fait que nous ne sommes pas un courant du Judaïsme.

       

      « sous l’autorité de Jacques à laquelle Ruth et vous semblez vous rattacher »

       

      Il n’y a pas que Ruth et moi ; sur ce point précis, nous sommes tous d’accord : le successeur de Jésus n’est pas Pierre (cela se base sur un jeu de mots).

       


      «  connaissez vous ... www.eecho.fr  »

      Non, je regarderai.


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 00:33

      @Olaf
       « à quelle tradition apostolique est-ce que vous vous rattachez (celle de Jacques le Juste, j’imagine) ? »

      Nous considérons Jacques le Juste comme le vrai successeur de Jésus mais il n’y a pas de « tradition apostolique » à proprement parte.

      La base est avant tout la Torah.

      Je suis devenue nazaréenne au Canada après rencontre avec des « Nazarene Jews ».


       

      « qu’est ce que vous pensez des Eglises de Rome ... et des autres Eglises apostoliques ? »

      Je vais vous décevoir : en fait, rien ! Il faudrait que je prenne le temps d’étudier mais ce n’est pas mon but principal.


       

      « Comment vous situez vous par rapport à elles ? »

      Comme les autres Israélites Nazaréens, nous ne occupons pas des autres mais uniquement et avant tout de l’observance de la Loi


    • 1 vote
      Olaf Olaf 6 janvier 00:42

      @Sarah

      Il y a forcément une tradition apostolique ! L’Evangile a été proclamé par les apôtres, puis leurs disciples et descendants. Tous les judéochrétiens ou judéomessianiques des premières communautés étaient sous l’autorité d’un des apôtres ou des 72 (comme Jacques le Juste) à la tête des premières Eglises. Cette filiation peut être très très lointaine, mais elle existe forcément, même avec des médiations bizarres comme par exemple Jésus>Pierre>Eglise de Rome>Luther>Evangéliques américains>rencontre avec des Juifs>Nazaréens

      D’où l’intérêt des recherches sur les origines du christianisme, sur le christianisme des apôtres : il transcende toutes les divisions entre chrétiens


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 00:43

      @Olaf
       

      Quand j’écris « rien », ce n’est pas tout à fait vrai : les Catholiques romains ont sciemment déformé la pensée du Christ et de Paul en prétendant qu’ils avaient préconisé d’abandonner la Torah alors que c’est exactement le contraire.

       

      Jésus et Paul ont eux-mêmes obéi à la Loi, l’ont enseigné et demandé que leurs disciples lui obéisse.


    • vote
      Olaf Olaf 6 janvier 00:52

      @Sarah
      D’où l’intérêt du retour aux sources ... et aux traditions apostoliques. Considérez aujourd’hui les Eglises assyriennes et chaldéennes, de langue araméenne. Elles sont les héritières (avec l’Eglise arménienne) des traditions de la communautés judéochrétienne d’Israël (particulièrement Jérusalem), après la 2e guerre juive et la dispersion qui a suivi : la langue, la prière, les rites et même la génétique (les Assyriens sont bien plus proches des Hébreux que les Ashkénazes !). Avec eux, vous remontez en droite ligne à Jacques, Simon, Justus, Judas (crucifié par Bar Kochba), Zachée, Tobie et toutes les têtes de l’Eglise de Jérusalem.

      Il faudrait que vous lisiez les ouvrages de Pierre Perrier là dessus, cela vous passionnerait. Vous pouvez commencer par Evangiles de l’oral à l’écrit 


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 01:00

      @Olaf

       

      Pour que vous compreniez quelle a été ma démarche :


      1. Au départ, je ne m’étais occupée avant tout que de la pratique de ma propre religion d’abord le Judaïsme puis le Nazaréisme.

       

      Plus tard je fus obligée de commencer à examiner l’islam puisqu’ils nous ont ouvertement déclaré la guerre. Nous nous serions volontiers passé de cela mais sommes obligés de prendre cette menace très au sérieux.

       

      Cependant, je n’avais fait aucun rapprochement entre nous et l’islam et n’en avais absolument pas entendu parler au sein des nos mouvements : ce n’est que depuis l’an dernier que j’apprend cette la filiation Netzarim-islam, suite à vos récentes découvertes.

      Nos prédécesseurs ont fait une erreur monumentale smiley


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 01:05

      @Olaf (suite)

       

      2. Je suis passée du Judaïsme orthodoxe au Nazaréisme.

       

      Pour ceux qui viennent du Christianisme, l’effort est beaucoup plus important puisqu’il doivent se mettre à étudier et à appliquer la Torah.


    • vote
      Olaf Olaf 6 janvier 01:08

      @Sarah
      Détrompez vous, ce ne sont pas vos prédécesseurs (c’est ce que Ruth n’a pas du comprendre).

      Il s’agit d’un mouvement postérieur au judéochristianisme premier auquel vous vous rattachez, déjà en germe parmi les Hébreux, certes, mais très différent de la "voie" de Jésus. Il a fallu que les espérances nouvelles apportées par Jésus se répandent pour que ce mouvement les dénature (d’où sa postériorité). Il est le fait d’Hébreux n’ayant vu en Jésus que le "messie roi politique", libérateur d’Israel, et conquérant du monde, qu’ils voulaient voir. Toute l’ambiguïté, c’est qu’il a conservé pour ses adeptes le nom de "nazaréens", comme beaucoup de judéochrétiens l’ont fait aussi (notamment ceux qui sont partis en Chaldée). Lisez mon bouquin ou son résumé à télécharger sur mon site, je pense avoir bien évité l’amalgame judéonazaréens / nazaréens de Sarah !


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 01:16

      @Olaf
       

      « Cette filiation peut être très très lointaine, mais elle existe forcément, même avec des médiations bizarres comme par exemple Jésus>Pierre>Eglise de Rome>Luther>Evangéliques américains>rencontre avec des Juifs>Nazaréens  »


      L’exemple que vous donnez est celui de Chrétiens évangéliques qui viennent vers nous mais ce n’est pas ma filiation.


      « D’où l’intérêt des recherches sur les origines du christianisme, sur le christianisme des apôtres : il transcende toutes les divisions entre chrétiens »


      Je ne nie pas l’intérêt de ces recherches, bien au contraire : elles ne peuvent que conduire les Chrétiens vers le Salut.

      Le Christianisme même unifié reste une apostasie.

      Le Christ (puis Paul) a été formel : seuls ceux qui observeront la Loi seront sauvé à la Fin des Temps. Ceux qui se contentent de croire ne le seront pas.


    • 2 votes
      Sara Sarah 6 janvier 01:47

      @Olaf
       

      « D’où l’intérêt du retour aux sources ... et aux traditions apostoliques. »

      Le site vers lequel vous m’envoyez est justement eecho.fr. Je n’ai eu le temps que de parcourir la page d’accueil ; je regarderai plus en détail ultérieurement.

      Ce site me paraît exclusivement chrétien.

      De plus, il emploie le terme de « Nouvelle Alliance », ce qui implique qu’elle remplace ce que les Chrétiens appellent « l’Ancienne Alliance ».

       

      Or, pour nous, cela est totalement inacceptable.

       

      Jésus est venu renouveller l’Alliance sans abandonner la Première.

      Nous employons les expressions « Première Alliance » et « Alliance renouvelée ».


      De plus nous utilisons nos propre sources et non celles des Chrétiens occidentaux (par ex. AENT, Netzari Press).


    • 1 vote
      Sara Sarah 6 janvier 01:50

      @Olaf
       

      Je me permet d’insister : la base reste la Torah ; ceux qui observent la Torah pourront être sauvés même s’il ignorent Jésus-Christ.

       

      Ceux qui « croient » en Jésus-Christ mais n’obéissent pas à la Loi ne le seront pas.

       

      Le Jugement portera sur leur obéissance à la Loi et sur leurs actions et non sur ce qu’ils croient ou disent.


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 janvier 01:55

      Sarah (---.---.---.52) 6 janvier 01:16


      Le Christ (puis Paul) a été formel : seuls ceux qui observeront la Loi seront sauvé à la Fin des Temps. Ceux qui se contentent de croire ne le seront pas.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Sarah

      Vous en connaissez beaucoup qui remplissent les conditions ?

      C’est de la masturbation d’intello !

      le Kali-Yuga : savez-vous de quoi il en retourne ?

      Merci

      CQFD


    • 1 vote
      Sara Sarah 6 janvier 02:12

      @Olaf
       

      « Il s’agit d’un mouvement postérieur au judéochristianisme premier auquel vous vous rattachez, déjà en germe parmi les Hébreux, certes, mais très différent de la "voie" de Jésus... Lisez mon bouquin ou son résumé à télécharger sur mon site, je pense avoir bien évité l’amalgame judéonazaréens / nazaréens de Sarah ! »


      J’ai lu votre livre ainsi que ceux de EM. Gallez mais je n’ai pas senti de différences fondamentales entre ceux qu’il nomme judéo-nazaréens et nous. Il y a bien quelques coups de patte un peu agaçant (on sent que EM. Gallez est chrétien smiley mais sinon je n’ai pas en première lecture trouvé à redire.


      Pour eux comme pour nous, la base est la Torah, leur référence au Renouvellement de l’Alliance est l’Evangile des Hébreux, Jésus est le Messie et Il doit revenir.


      Ils ont certes commis une erreur d’interprétation en croyant qu’il suffirait de reconquérir Jérusalem et de bâtir le 3e Temple pour qu’Il revienne mais ceux qui auraient pu les corriger n’étaient plus là.


      De notre côté, nous pensons que la reconquête de Jérusalem (c’est presque fait, il reste encore un quart à libérer) et la construction du Temple sont nécessaires avant Son Retour mais, contrairement à eux, que cela ne sera pas suffisant.


    • vote
      Sara Sarah 6 janvier 02:30

      @Olaf
       

      « Il est le fait d’Hébreux n’ayant vu en Jésus que le "messie roi politique", libérateur d’Israel, et conquérant du monde, qu’ils voulaient voir. »

       

      Il est un fait qu’aujourd’hui Il ne sera pas simplement un « roi politique ». Encore une erreur d’interprétation de leur part.

       

      « Libérateur d’Israël » : c’est vrai mais ce sera beaucoup plus que cela puisqu’Il réunira les maisons de Juda et d’Ephraïm (dont, vous les Occidentaux êtes issus) dans la terre d’Israël.

       

      « conquérant du monde » : il ne s’agit pas de la conquête matérielle du monde actuel mais de Son Règne à la Fin des Temps.

      Cela dit, lors de Son Retour, Il sera à la tête des Armées Célestes.


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 6 janvier 02:30

      @Mao-Tsé-Toung

      observer la Loi : savez-vous au moins, prétentieuse et inconsciente Sarah, que vous en êtes loin... très loin !?

      Merci

      CQFD


    • 1 vote
      Sara Sarah 6 janvier 02:49

      @Mao-Tsé-Toung
       

      "Vous en connaissez beaucoup qui remplissent les conditions ?"

       

      Jésus a dit : « ...beaucoup seront appelés, mais peu seront élus. » (Matthieu 22,1-14)


    • 1 vote
      Sara Sarah 6 janvier 03:20

    • 2 votes
      Fidol Castré Fidol Castré 31 décembre 2015 12:13

      Dire de manière exclusive que les musulmans ne réclament rien de l’hébraïsme est légèrement exagéré... L’islam est une religion monothéiste, abrahamique (et par là rattaché à certains rites juifs et chrétiens de certaines branches, comme illustré dans la vidéo) et à part des ignorants et des extrêmistes (ces derniers profitant des autres...), aucun musulman de bonne foi si je puis dire, ne remet en cause cette filiation abrahamique.

      Donc à part pour vendre un livre et essayer de faire croire que ces trois monothéismes sont finalement semblables, induisant que ce n’est qu’une seule et même religion, tout ceci est abusif.


      • 13 votes
        Olaf Olaf 31 décembre 2015 12:28

        @Fidol Castré

        Ce qui est abusif, c’est de déformer ce que j’ai présenté dans la vidéo, à savoir le discours musulman lui même, qui affirme que les musulmans tiennent leurs traditions de Mahomet et de sa révélation, et non d’une transmission par des descendants des Hébreux.

        En effet, les musulmans ne réclament rien de l’hébraïsme puisque selon eux, rien ne leur serait venu des Hébreux, tout leur serait directement venu de Dieu à une époque (la jahiliya) où les Arabes étaient rendus, selon le discours musulman lui même, à un état de barbarie sans foi ni loi, ni traditions hébraïques. Ce serait Mahomet qui aurait, par la seule force de sa révélation, enseigné à tout un peuple ses vraies origines, sa filiation abrahamique, ses traditions et ses manières de prier.

        Libre à eux de le croire. Force est de constater cependant que l’évidence montre que ce n’est pas vrai.


      • 3 votes
        Fidol Castré Fidol Castré 31 décembre 2015 13:02

        @Olaf
        L’islam est une religion révélée. Par conséquent, il veut être une rupture avec les anciennes traditions même si -et en cela je suis d’accord avec vous-, il en a repris certains grands axiomes. Il suffit de lire effectivement la Génisse (dans la traduction de Kasimirsky en tout cas) ça sonne d’ailleurs comme "la Genèse" avec l’accent arabe (c’est une boutade), pour s’en convaincre, le récit de la Création est quasiment identique.

        Donc je maintiens simplement qu’il n’y a pas 100% des musulmans qui rejettent la filiation abrahamique des deux autres monothéismes, c’est tout.


      • 6 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er janvier 04:34

        @Fidol Castré
        "L’islam est une religion révélée." 


        La thèse soutenue par Olaf - si je l’ai bien comprise - est justement que l’Islam n’est pas une religion révélée par un ange à un prophète qui aurait transmis le messages aux populations, mais qu’elle est en réalité une religion hybride, un mélange de judaïsme dégradé et de christianisme mal compris, et qu’elle entretient la méconnaissance historique de sa propre genèse. 

        Olaf corrigera si je me trompe.


      • 1 vote
        Fidol Castré Fidol Castré 1er janvier 19:11

        @Qaspard Delanuit
        Merci pour l’explication de texte Qaspard.

        Mais la thèse d’Olaf, si intéressante soit elle, importe peu au final. Les religions se construisent en permanence et créént surtout leur propre mythologie originelle. On peut s’intéresser aux travaux de Jean Solers sur les premiers monolâtres que constituent les hébreux et croyez-moi, à la fin, la belle affaire, on pourra dire que les juifs ne prient pas Yahvé, que les chrétiens sont inspirés par des proto-sectes minoritaires esséniennes ou que les musulmans sont aller piocher chez les uns et les autres. Tout cela est secondaire en réalité. Car moi j’ai la vague impression que l’auteur veut en arriver à nous faire avaler que les trois monothéismes, c’est la même chose... Et comme dit plus haut, j’insiste, mais la filiation abrahamique est avérée et acceptée par 99,99% des théologiens de ces trois religions.


      • 1 vote
        Fidol Castré Fidol Castré 1er janvier 19:13

        Je voulais glisser cette réflexion hilarante de Desproges...


        "Judaïsme : n. m. Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s’appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste."
        (Pierre Desproges / 1939-1988 / Pierre Desproges de A à Z)


      • 1 vote
        Fidol Castré Fidol Castré 1er janvier 19:15

        Je voulais caser cette citation hilarante de Desproges...

        "Judaïsme : n. m. Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s’appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste."
        (Pierre Desproges / 1939-1988 / Pierre Desproges de A à Z)


      • 2 votes
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 1er janvier 20:30

        Fidol Castré (---.---.---.175) 1er janvier 19:11

        Car moi j’ai la vague impression que l’auteur veut en arriver à nous faire avaler que les trois monothéismes, c’est la même chose... Et comme dit plus haut, j’insiste, mais la filiation abrahamique est avérée et acceptée par 99,99% des théologiens de ces trois religions.

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

        @Fidol Castré

        ... la filiation abrahamique est avérée et acceptée par 99,99% des théologiens de ces trois religions.

        Evidemment ces gus ne connaissent, comme des non théologiens comme René Guénon parmi beaucoup d’autres, que la version mythique de Mohammed !

        Olaf lui fait des recherches historiques, donc il peut parler d’une probable version historique  ; votre insistance montre que vous ne vous êtes jamais posée la question de savoir si l’on peut parler de deux versions concernant Mohammed !

        Par définition, la version mythique de Mohammed est le fond de commerce des dits théologiens ; et vous, s’en rire, vous voudriez qu’ils s’embarrassent avec une probable version historique ; autrement dit, ils sont sur la question : juges et partie évidemment !

        Merci

        CQFD



      • vote
        Fidol Castré Fidol Castré 1er janvier 20:51

        @Mao-Tsé-Toung
        Très bien oui, les mythes et l’histoire... vous avez dit de manière plus longue ce que j’ai exactement écrit au-dessus.


      • 2 votes
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 1er janvier 22:27

        Fidol Castré (---.---.---.175) 1er janvier 20:51

        @Mao-Tsé-Toung
        Très bien oui, les mythes et l’histoire... vous avez dit de manière plus longue ce que j’ai exactement écrit au-dessus.

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

        @Fidol Castré

        non camarade Fidol, nous ne disons pas exactement la même chose ; loin s’en faut !

        "les mythes et l’histoire... "

        vous parlez du général,

        je parle moi surtout du cas particulier de Mohammed, objet ici de l’étude de Olaf !

        C’est le plus récent des vedettes que je citais tantôt ; les versions historiques de ces autres cracks qui m’intéresseraient beaucoup aussi, sont difficiles à établir [obligation donc d’avoir pour eux une autre approche], sinon impossible ; d’où mon intérêt très particulier pour le "sceau des prophètes", pour lequel, la "recherche historique" de type universitaire a toujours un sens aujourd’hui !

        C’est assez complexe d’ailleurs, car ici il ne faut pas confondre le travail de l’historien des religions qui n’a de cesse de questionner de nouvelles pistes, avec celui de l’historiographe correspondant !

        Merci

        CQFD


      • 1 vote
        Sara Sarah 5 janvier 16:06

        @Fidol Castré

         

        « L’islam est une religion monothéiste, abrahamique »

        Faux, la filiation abrahamique est une usurpation de leur part, inventée pour s’auto-justifier.


         

        « aucun musulman de bonne foi si je puis dire, ne remet en cause cette filiation abrahamique.  »

        Et pour cause ! C’est ce qu’affirme le Coran !

         

        « L’islam est une religion révélée.  »

        Êtes-vous islamiste ? Si non, pourquoi reprenez-vous la version officielle des Mahométans ?


         

        « Les religions se construisent en permanence  »

        Faux pour l’islam, définitivement figé, à l’interprétation fixée une fois pour toutes.


      • 1 vote
        Sara Sarah 5 janvier 16:12

        @Fidol Castré
         

        « les premiers monolâtres que constituent les hébreux »

        Non.


         

        « les trois monothéismes, c’est la même chose »

        Faux à double titre ; il y a d’autres monothéismes ; l’islam n’est pas à mettre sur la même plan que les deux premiers.

        En outre, le terme de « religion » pour le Judaïsme est inexact, quant à l’islam, c’est avant tout une idéologie politique.


      • vote
        philouie 5 janvier 16:43

        @Sarah

        l’islam n’est pas à mettre sur la même plan que les deux premiers.

        ben oui.

        le premier est tribal.

        le deuxième idolâtre.

        l’islam est le seul monothéisme à portée universelle.


      • 1 vote
        Sara Sarah 5 janvier 16:57

        @Olaf
         

        Meilleurs voeux pour cette nouvelle année.


        Bonne santé et bonnes recherches.


      • vote
        AHMED_AMINE AHMED_AMINE 6 janvier 01:48

        @Sarah

        En réponse à : « L’islam est une religion monothéiste, abrahamique »

        Vous dites : "Faux, la filiation abrahamique est une usurpation de leur part, inventée pour s’auto-justifier."

        A le lecture de vos interventions, j’ai constaté que vous êtes une femme méticuleuse est assez précise, donc je vous proposes ces deux documents


        1er document : http://media.wix.com/ugd/ba5608_670ef14b9e0842e283adae3e6a0bba5e.pdf


        2ème document en complément : http://media.wix.com/ugd/ba5608_3e22c66d9626470f80d738ffbe8e06fd.pdf


        J’attends avec curiosité vos remarques

        Bonne lecture

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique