• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Et tout le monde s’en fout #3 - Les émotions -

Et tout le monde s’en fout #3 - Les émotions -

- AVERTISSEMENT : cette vidéo peut changer ta vie - Ton cerveau te parle en émotions, mais la plupart du temps, tu n'y comprends rien ! Et quand on voit comment elles te font réagir, je me dis qu'il serait temps d'apprendre à les comprendre. Tu crois pas ? :)

 

 

Et tout le monde s'en fout : https://www.youtube.com/channel/UC-2EkisRV8h9KsHpslQ1gXA

 

Tags : Santé Humour Bien-être



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 1 vote
    DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 25 mars 05:08

    Les émotions ne viennent peut-être pas que de nos neurones ? ... Je pense que les émotions viennent de la matière elle-même.
     
    Quand tu fais bouillir de l’eau, l’eau crie et s’agite dans tous les sens, n’est ce pas une forme d’émotion ?
     
    Les anciens forgerons savaient qu’il devait adoucir le métal, lui faire perdre ses émotions avant de l’utiliser dans le monde des humains.


    • 1 vote
      Heptistika Heptistika 25 mars 22:18

      @DJL 93VIDEO

      Comparaison n’est pas raison...


    • 1 vote
      joelim joelim 25 mars 10:11
      « Votre esprit peut, et il le fait, prendre des décisions et faire des choix à partir de l’un des trois niveaux intérieurs : la logique, l’intuition, l’émotion — et parfois des trois — en produisant le potentiel de conflits intérieurs supplémentaires.
      Et au sein de l’un de ces plans — l’émotion —, il y a cinq autres niveaux. Ce sont les cinq émotions naturelles : la peine, la colère, l’envie, la peur et l’amour.
      Et à l’intérieur de celles-ci, il y a aussi deux derniers niveaux : l’amour et la peur.
      Les cinq émotions naturelles comprennent l’amour et la peur, qui sont la base de toutes les émotions. Les trois autres sont des excroissances de ces deux-là.
      En définitive, toutes les pensées sont parrainées par l’amour ou la peur. C’est la grande polarité. C’est la dualité primale. Tout, en fait, revient à l’une ou l’autre des deux émotions. Les pensées, les idées, les concepts, les façons de comprendre, les décisions, les choix et les actions sont fondés sur l’une d’elles.
      Et à la fin, il n’y en a vraiment qu’une : l’amour.
      En vérité, il n’y a que l’amour. Même la peur est une excroissance de l’amour, et quand on l’utilise efficacement, elle exprime l’amour. »

      conversation avec dieu, tome 3


      • 1 vote
        Djam Djam 25 mars 12:49

        Hou la la  !!! il est pas nerveux le mec qui fait cette vidéo !!!
        On a envie de lui dire de respirer... pas la peine de s’exciter de la sorte pour tenter d’expliquer un phénomène qui lui échappe à lui-même.

        Quelques infos en vrac qui pourraient (peut-être ?) aider celles et ceux qui rêveraient de "maîtriser" leurs émotions :

        1/ on ne contrôle jamais vraiment ses émotions... on apprend à en canaliser l’énergie (cf. les diverses techniques orientales... y’a le choix !)

        2/ le cerveau ne produit pas les émotions, il n’est qu’une interface (principe de l’antenne) entre le champs unifié extérieur et notre monde intérieur. Vous ne suivez pas bien ? Lisez les livres - passionnants mais denses ! - de Lynn Mac Taggart ;o)

        3/ Il y a des neurones dans le cerveau, oui ; dans les intestins, oui ; mais également un peu partout dans l’organisme humain... on appelle aussi cela la "mémoire cellulaire"... cherchez et vous trouverez...

        4/ Colère et peur vont de paire et ne signifie pas ce que l’énervé sympathique explique dans sa vidéo, mais tout simplement qu’au moment où l’on tombe dans ces émotions on est surtout en état d’impuissance... en clair, on ne peut rien changer à la réalité qui se manifeste, mais simplement déplacer son champ de perception.

        5/ les neurosciences est le nouveau "dada" d’une société qui ne cesse de plonger les citoyens (non... les consommateurs !) dans des états multiples émotionnels. Cette pseudo science prétend expliquer les mystères du cerveau en "neuronalisant" à peu près tous les comportements humains... cela s’avère être en réalité une claire MANIPULATION collective des esprits.

        Edward Barney, neveu de l’inénarrable Sigmund Freud, n’hésita pas à transmettre aux tous nouveaux organismes américains de propagande commerciale (fils de pub) les "découvertes" de son tonton sur les moyens d’influencer le comportement humain "grâce" aux émotions. Ils ne parlaient pas encore de neurosciences mais c’était déjà dans les tuyaux.

        L’objectif ? Mettre un maximum d’individus en état de réflexe tout en leur faisant croire qu’ils décident par eux-mêmes. Toute la propagande publicitaire de consommation fonctionne sur ce principe et aujourd’hui c’est encore plus affiné puisqu’ils y ont ajouté les autres sens : odorat, visuelle omniprésent et omnipotent, toucher et goût.

        Dans les entreprises mondialisées où le "management" s’est imposé comme une peste, l’objectif est de faire croire aux collaborateurs (collabos ?) qu’on va les aider à mieux travailler, mieux gérer, mieux communiquer ! En réalité, les théories fumeuses des neurosciences véhiculées par des consultants collabos (eux, à coup sûr !) en mal d’idées et de créativité, se sont répandues dans le monde du travail pour pousser au maximum la productivité de chaque individu-esclave sous couvert de "mieux travailler".

        Et effectivement, un escroc de plus - américain, comme souvent - a inventé ce concept pervers : l’intelligence émotionnelle. Habile, séduisant, attractif, tentant et assez féminisé, cette approche permet à des millions de "collaborateurs" un peu partout dans le monde du travail de subir les dernières manipulations utiles dans leur structure mentale en croyant apprendre à maîtriser ce qui, en vérité, n’est rien d’autre que la dimension humaine de l’homme : ses émotions.

        C’est exactement ce qui différenciera à tout jamais les robots et les humains. Aussi sophistiqués qu’ils puissent être, les robots dit "humanoïdes" n’auront jamais d’émotions mais seulement des programmes émotionnels copiés sur les émotions basiques des humains. Sauf que l’humain restera à tout jamais un Être dont la mémoire émotionnelle ne se situe pas dans le cerveau du moment mais parcourt l’histoire totale de l’humanité, le traverse parce que cette mémoire est intégrée au champ unifié dans lequel nous baignons juste le temps de notre courte et insignifiante vie.


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 27 mars 20:05

          Le message subliminal de cette vidéo, c’est que pour contrôler ses émotions, il n’y a rien de mieux que le grignotage. 


          • vote
            tobor tobor 28 mars 03:21

            C’est plutôt de bon ton au final
            malgré ce rythme de coupures incessantes
            et ces gags réalisés "tristement" tout-seul (?)
            c’est finalement pas mal mené pour
            dire un truc ma foi pas nul...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

flolenigo


Voir ses articles







Palmarès