• mercredi 16 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Contact
Agoravox TV
Accueil du site > Actualités > Santé > Médicament générique vs princeps : bonnet blanc et blanc bonnet
par Erwanet jeudi 20 septembre 2012
72%
D'accord avec l'article ?
 
28%
(7 votes) Votez cet article

Médicament générique vs princeps : bonnet blanc et blanc bonnet

Contrairement à ce que disent les vieux croûtons de l’Académie de médecine, les médicaments génériques sont l’exacte copie du princeps pour le principe actif et ce avec un prix moins élevé.
Quant à l’excipient, il est parfois meilleur chez les premiers.
Encore du copinage :

 

Casting :
Philippe Even - Christian Lajoux - Jean de Kervasdoué - Delphine Chadoutaud - Marc Girard

Réactions à la vidéo Faire un don
  • 9 votes
    par Arsene Icke (xxx.xxx.159.149) 20 septembre 2012 20:18
    Arsene Icke

    Générique ou pas la plupart des médicaments sont inefficaces et même dangereux. C’est une fois de plus une histoire de gros sous. Soignez vous avec des plantes, des vitamines et autre médecines douces. 


  • 5 votes
    par Odal GOLD (xxx.xxx.244.44) 20 septembre 2012 21:20
    Odal GOLD

     
    Pour une fois qu’Erwanet ne parle pas d’économie libérale et de l’injustice faite aux millionnaires. Et bien non.
     
    Souvent le générique ne vaut pas, effectivement, le médicament.
     
    Exemple connu de tous les médecins : le plus souvent, ils vont prescrire pour le Lévotyrox (qui soigne des problèmes de thyroïde) le médicament et préciser sur l’ordonnance de ne pas utiliser le générique.


    • 2 votes
      par Erwanet (xxx.xxx.241.121) 20 septembre 2012 21:51
      Erwanet

      Ceci n’a rien à voir avec le fait que le générique soit moins efficace ou pas efficace, c’est juste parce que les hormones thyroïdiennes ont une marge thérapeutique très très étroite si bien que si quelqu’un est équilibré avec l’un des médicaments, passer à un autre peut modifier très légèrement la biodisponibilité mais beaucoup l’effet thérapeutique et donc les effets du traitement, mais note que ceci est valable dans l’autre sens : quelqu’un qui est bien dosé avec le générique (c’est à dire qu’il a bien défini la posologie précise qui lui est adaptée pour son médicament habituel, donc le générique) et qui passe au princeps peut avoir exactement les mêmes effets indésirables ou conséquences que quelqu’un qui passe du princeps au générique ou même d’un générique à un autre.
      Vas-tu donc en déduire pour cette personne qui était bien avec le générique et qui passe au princeps que le princeps ne marche pas ou est néfaste et donc que le princeps ne vaut pas le générique ? Ben non.
      Donc ton cas particulier n’est pas du tout un bon exemple.


    • 2 votes
      par davideduardo (xxx.xxx.29.228) 20 septembre 2012 22:05
      QaviQeQuarQo

      Le probleme c est le lobying qu exercent les grands labos pour vendre leur princeps avec les magazines medicaux par exemples.

      Les medecins n ont pas la science infuse, ils répetent les préjugés qu ils lisent sur ces revues financées par les labos.



    • 2 votes
      par davideduardo (xxx.xxx.29.228) 20 septembre 2012 22:10
      QaviQeQuarQo

      @erwanet


      tu m a étonné sur ce sujet, je pensais que les libéraux auraient tendance a protéger les princeps.
      En effet, eux font de la recherche couteuse en investissement privée, et d autres se contentent de copier leur mollecule.
      N est ce pas une atteinte a la propriété privée (selon vos criteres) ?

      N est ce pas a rapprocher des copies illégales musicales par exemple ?

    • 1 vote
      par Erwanet (xxx.xxx.241.121) 20 septembre 2012 22:42
      Erwanet

      @ davideduardo : on parle ici plutôt de propriété intellectuelle. Tiens, si tu veux, un article intéressant sur les façons dont les différents libertariens envisagent la propriété intellectuelle .
      ¨
      Ici, ce qui me pèse est le copinage larvé entre l’Académie de médecine et ses potes industriels des médocs. Et crois-moi, je sais ce dont je parle. Et j’approuve tout à fait ce cher Philippe Even smiley
      ¨
      Bien sûr que chacun doit pouvoir choisir si il veut prendre le princeps ou le générique (du moment que la différence n’est pas payée par les autres via l’assistanat de la sécu et son monopole sur l’AM). D’ailleurs tu noteras qu’il y a gros conflit entre l’Académie de médecine qui pousse au princeps et la sécu qui pousse au générique.... je te laisse imaginer le reste. ^^


    • 1 vote
      par franck2012* (xxx.xxx.174.237) 21 septembre 2012 15:11

      @erwanet
      .

      " .... via l’assistanat de la sécu .... "
      .
      Il y avait 1000 façons de le dire, bien sur, Erwan, choisit la plus classe et la moins polémique .
      .
      Je me disais aussi c’est bizarre ... un article d’Erwan équilibré !  smiley


  • 2 votes
    par Odal GOLD (xxx.xxx.244.44) 20 septembre 2012 22:21
    Odal GOLD


    Oui, dans ce cas c’est juste une question de dosage. Mais si le médecin ne précise pas "non substituable" sur l’ordonnance, le pharmacien va automatiquement vouloir imposer le générique... et alors là... beaucoup de problèmes
     
    Passer du médicament au générique, ou inversement ; n’est pas du tout anodin - sauf pour les comptables qui programment les pharmaciens à ne tout vouloir voir strictement qu’en termes économiques (d’où problèmes).
     
    C’est d’ailleurs bien là où vous vouliez en venir, Erwanet ?
     


  • 1 vote
    par gaston6 (xxx.xxx.69.33) 21 septembre 2012 10:58

    situation vécue.


    Je suis malheureusement obligé de prendre du Stilnox pour pouvoir dormir.
    A deux reprises mon médecin avait oublié la formule " non substituable ".
    Une première fois j’étais dans la même agglomération que celle de mon médecin.
    Avant de retourner chez lui,j’échange quelques propos avec ma pharmacienne ( docteur en...).Elle-même prend du Stilnox.Comme moi,elle a constaté que le générique de ce médicament est inefficace ( question d’excipient m’a-t-elle indiquée.).
    Deuxième fois voici un quinzaine,mais dans une agglomération éloignée du cabinet de mon médecin.J’ai été obligé d’accepter le générique, bien que cette autre pharmacienne en soit
    désolée.Résultat, j’accumule les insomnies.Cardiaque,ma fréquence et ma tension deviennent
    instables.Je traîne une immense fatigue,et je commence à déprimer...Bravo les ronds de cuir
    de la Sécurité dite Sociale ! Pendant ce temps les industries,continuent à ne pas payer leurs
    cotisations.
    Les maladies chroniques sont difficiles à supporter. Mais quand en plus,les Ayatollahs du chiffre empêchent les médecins de soigner,et harcèlent les malades il ne reste plus qu’à ceux-ci de se faire brûler dans les Halls de la SS ? Parfois je l’envisage...D’autres l’ont
    fait.

Ecrire un commentaire Faire un don

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Réclame

Facebook Facebook  Friendfeed Friendfeed  RSS RSS  Twitter Twitter 


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site optimisé pour le navigateur Firefox. Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération