Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Zika, Dengue et moustique OGM : interview de Hervé Giacomoni, ex-DG de (...)

Zika, Dengue et moustique OGM : interview de Hervé Giacomoni, ex-DG de Transpharma

Hervé Giacomoni, ancien Directeur Général de Transpharma Industrie et actuel cofondateur de Runactive, créateur d’un insecticide 100% bio, nous a accordé un entretien pour revenir sur l’actualité sanitaire : virus Zika et de la Dengue, moustique tigre OMG, pesticide et insecticide sont au programme de cet entretien. 

 

Pour davantage d’informations concernant le virus de la Dengue, du Zika et du moustique tigre Aedes Aegypti, nous vous renvoyons vers notre article consacré à ces sujets, que vous pouvez retrouver dans la lettre AIL n°10 du mois de Février 2016.

 

 

Tags : Vaccins Santé Santé menacée OGM International



Réagissez à l'article

5 réactions à cet article


  • vote
    sls0 sls0 24 février 16:39

    Ma voisine a le zika, j’ai peut être le zika.
    Ma voisine a passé une visite médicale pour autre chose, c’est comme ça qu’elle l’a su.
    Il y a aussi la dengue en ce moment mais il n’y a pas trop de cas, j’ai entendu parler d’un enfant hospitalisé.
    Le zika c’est un non évènement localement, il y a une crève qui se balade et qui camoufle.
    Avec une moyenne d’âge de 23 ans c’est pas les femmes enceintes qui manquent mais comme le pays est reconnu pour sa production bio les pesticides ne sont pas à la mode, je ne crois pas qu’il devrait avoir des enfants microcéphales.
    Dans tout les pays où il y a le zika et où on abuse pas des pesticides on y voit pas de cas il me semble.
    Ce n’est pas le zika, mais aux USA, depuis 1992, les cas d’autisme ont été multipliés par 35 avec certains pesticides. les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables (rasoir d’ Ockham) Je verrai plutôt coté pesticides, de mémoire, il me semble qu’ils aient retrouvé des traces de zika dans deux placentas au Brésil, pour des stats c’est vraiment peu pour faire une corrélation qui pour rappel n’est pas toujours une cause à effet. Au USA 350.000 cas, c’est plus parlant.

    J’ai regardé l’article, il fait quand même des raccourcis et des hypothèses non étayées.
    La phrase : Malheureusement, la tétracycline, un antibiotique présent dans les eaux usées et dans certaines viandes industrielles, permettent à ces indésirables de survivre.
    Si je donne des traces des vitamines nécessaires à la survie d’une personne, je ne crois pas qu’elle vive longtemps.
    C’est anormal que l’on trouve des antibiotiques dans la nature qui peuvent permettre à des bactéries de se renforcer contre ces antibiotiques, ici on parle d’apport nécessaire à la survie. Une association d’idées qui devrait être validée.

    Quand aux multinationales pour certaines elles ont plus de pouvoir et de moyens que pas mal d’états, les malformations ils s’en foutent à moins que ça rapporte via les médicaments.

    L’agence info libre perd un peu de sa rigueur journalistique en ce moment.


    • vote
      jean mouche jean mouche 25 février 00:18

      @sls0

       Je rebondis sur les tétracyclines ( oxytétracyclines), elles sont très largement employées dans des nombreux élevages mais tendent à se raréfier ( du moins je l’espère)

      les tétracyclines étaient utilisées en apiculture jusqu’à il y a peu ("à la louche" présence dans 35% des échantillons de miels en 1985, présence dans 1% des échantillons en 2013

      aujourd’hui les apiculteurs usant de ces antibios sont rarissimes et la contamination des miels résulte le plus souvent de la proximité d’élevages d’autres espèces( canards par exemple)

      Le pire c’est que les tétracyclines ne guérissent pas la maladie mais limitent et masquent les symptômes sur un individu assez fort, et ne sauvent pas l’individu faible ( créant par là même des résistances aux antibios de la part des diverses pathologies traitées).

      En tant qu’expert d’hispaniola,( j’ai la chance d’avoir passé 3 semaines de vacances à st domingue quand j’étais gamin) je peux vous dire d’après mes souvenirs sur la faune,...voyons, voyons... des mules rincées, des vaches/zebus peu appétissantes, des meutes de chiens errants aux oreilles rongées par la cht’ouille...[ observation : l’environnement semble rude pour l’animal domestique venu du vieux monde]

      Je suis prêt à parier mon slip que votre environnement est aussi pollué de tétracyclines que le notre, malgré le faible pouvoir d’ achat du dominicain moyen,

      Si le pays dispose d’un port de marchandise et qu’il fait du commerce international, il y aura des antibios sur le marché ( noir, blanc, gris,...).

      de façon industrielle le litre de poudre flap flap va coûter 80 centimes( production/conditionnement/acheminement). Pour revendre le litre 17€ en France super, mais en le vendant aussi 14€ le litre en espagne , 8€/l au maroc et 5€/l au gabon tu fais des affaires quand même en volume.

      Par ailleurs, il s’agit d’une hypothèse, mais si l’oncle sam balance sur votre marché dominicain ( qu’est ce qui pourrait bien l’en empêcher, je me le demande...) par millions des poules pondeuses de réformes, dans les excréments des consommateurs vous aurez des traces de tétracyclines et de leurs métabolites et cela passerera dans les eaux usées( trottoirs et ruisseaux)

      ...

      Après 4 heures de recherche sur différents insecticides sur mon ancien pc qui n’avait pas adblock, je recevais des démarches commerciales de chinois voulant me vendre des citernes de produits pesticides sans amm française, ainsi que des mélanges de savant fou ( au sens propre) du style cyperméthrine/diméthoate.

      Quelle époque !

       Ce sont de gros tarés avec leurs moustiques, ils pourraient mettre des manches longues et des moustiquaires, au lieu de laisser des appentis sorciers balancer leurs nuées de moustiques ogm, ça pue la corruption.


      Attention Théorie personnelle sur la conduite à adopter lorsque l’on est confronté à un moustique.

      ne faites rien, laissez vous piquer... avec sérénité en pensant que :

      si vous l’écrasez vous éliminez un moustique banal, quelconque, mais surtout maladroit de s’être laissé avoir ; petit joueur va...

      si vous le ratez, vous venez de manquer de tuer un super moustique ninja, intrépide et ricaneur. Celui qu’il aurait fallu tuer pour ne pas être confronté à sa progéniture.

      Ne faites donc rien et laissez les moustiques nazes, ceux qui toussent, les pas discrets, les pas malins, les pas finis se reproduire, avoir une nombreuse postérité et détériorer par croisement la génétique du moustique ninja intrépide qui de 10 pour cent, deviendra 10 pour 1000...

      Si ça marche dans certaines sociétés humaines pourquoi pas avec ces diptères


    • vote
      sls0 sls0 26 février 03:47

      @jean mouche
      Il est dangereux de parier son slip à la légère.

      Les fruits et légumes que je mange ont une gueule qui passerait pas en France, ils ne sont pas traités.

      Deux trois fois par semaine un pickup passe pour récupérer les restes de table dans les maisons pour les cochons, je pourrai mettre des antibiotiques dans mes restes de table pour avoir l’équivalent coté viande. Coté antibiotique c’est de l’amoxicilline qui est utilisée parfois en combinaison avec une autre molécule, l’acide clavulanique. Déjà les gens n’ont pas toujours les moyens de se l’offrir pour eux, pour les bêtes c’est encore moins flagrant.
      Dans vos souvenir c’était assez le famélique à la mode, rien de changer, des médicaments pour les bêtes, il ne faut pas trop rêver.

      La volaille vivante on en trouve jusqu’en ville, des chèvres aussi, coté alimentation c’est du tout venant, c’est un peu l’inconnu.

      Vaches et cochons, ça vadrouille à la campagne, quand c’est assez gras direction abattoir local que les âmes sensibles doivent éviter. 

      Les fruits et légumes on achète pas trop à l’avance, non traités au bout de 2-3 jours ils sont à jeter.

      La viande, on la mange souvent moins de 24h après qu’elle soit tuée, plus si on a un frigo/congélateur et de l’électricité fiable. Si je veut une vrai entrecôte je vais à la capitale dans un restaurant, ce n’est pas du local, c’est de l’argentin donc peut être à l’OGM quoi que il doit y avoir des prairies qui subsistent. En écrivant ces mots, je m’aperçois que ça fait plus de deux ans que je ne suis plus tapé une entrecôte, la semaine prochaine direction la capitale.
      Je réside dans le sud, le nord c’est plus élevage, c’est peut être différent, quoi qu’avec son étiquette bio pour ses exportations, le personnel important est dans les moeurs. A moins de 10€ la journée pour un journalier, l’OGM et le Rondup c’est trop cher. Quand on voit un piqué de clôture sur cinq-dix qui se met à repousser, le rondup local c’est pas ça.

      Dans les supermarchés on trouve de l’US et de l’européen en conserve et céréales, donc aux conditions US. Le supermarchés c’est un peu le snobisme, c’est pas tout le monde qui y va. J’y vais pour du jambon potable, plus de choix pour les salades, c’est le seul endroit où je trouve des poireaux et de la moutarde. Quand les gosses du quartier décident de manger des frites j’y achète aussi les frites, les pommes de terre toujours fraiches ne s’y prêtent pas. J’achète 1/10 des produits alimentaires en supermarché, dans le quartier ce doit être 1/50.

      Pour garder votre slip, on peut parler des automobiles, la moité du parc c’est la cata, le danger pour le slip c’est qu’il y a 13 fois moins de voitures par habitant.

      La consommation par habitant en tonne équivalent pétrole est 5 fois moindre qu’en France qui n’est pas trop mauvaise, donc mathématiquement le dominicain pollue moins.

      Allez, pour sauver votre slip, le rio chez moins après une pluie tropicale assez violente.

      Le dominicain est assez fière de son agriculture bio et de ses réserves naturelles importantes, mais il ne sais pas s’empêcher de tout balancer à terre.


    • vote
      jean mouche jean mouche 26 février 22:15

      @sls0

      holà.

       Le point de vue intéressant et bien argumenté, et en plus on voit du pays.

      J’apprécie aussi votre quête pour limiter votre conso de pétrole et la manière dont vous en parlez de façon plutôt modeste.

       Par contre attention avec la grosse entrecôte d’argentine à Santo-Domingo, après deux ans sans en manger elle risque de vous exploser le bide... d’autant que la part des OGM dans l’alimentation des bovins argentins a du progresser en deux ans.

      je pense que, même dans la pampa on doit leur donner un complément de protéines, donc du soja OGM ( moins cher), le but de l’élevage reste la prise de poids de l’animal avant son abatage. Si en plus les mecs travaillent pour l’export, ils doivent pas beaucoup s’enquiquiner avec des considération sur l’environnement et la santé du consommateur.

      De toute façon il n’y a qu’en Europe*( la partie latine) que l’on sait découper la viande, les latinos-américains sont justes un peu moins mauvais que les bouchers hallal, en tout cas c’est pas jojo le résultat, c’est comme si je conditionnais mon miel dans des cannettes de coca mal rincées et de vielles boites de conserve. Quel gâchis.

      merci.

      *et bien sûr chez les nippons


    • 1 vote
      Marioupol Marioupol 24 février 20:26

      Un intervenant payé par BigPharma ... ?

      

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Agence Info Libre

Agence Info Libre
Voir ses articles







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique