• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment devenir un génie

Comment devenir un génie

Pour devenir un génie, il s’agit, d’abord, de découvrir ses limites, en découvrant notamment ses intelligences multiples, à développer. Ensuite, à force de découvrir ses limites, on ira sur les limites de l’humain, afin de décrire scientifiquement le monde. Alors, ses questions interpelleront. On pourra influencer au génie.

Il s’agit de philosopher et de dialoguer, en définissant lorsqu’on n’est pas d’accord. On dialogue alors scientifiquement sur ses limites. C’est à dire que l’on décrit naturellement son environnement, pour le faire évoluer.

Il s’agit aussi d’éveiller son écoute musicale, avec de la musique qui fait réfléchir pour agir. Alors, on joue, puis on écrit de la musique. Jouer de la musique permet d’augmenter la densité de son esprit. Le livre vous indique comment jouer du piano, de la flûte, ou de la clarinette. Écrire de la musique, ou de la poésie, permet de découvrir ses émotions. Alors on comprend ses émotions, après avoir lu ses textes.

https://archive.org/download/DevenirGenie/legenie.pdf

Tags : Economie Société Education Enseignement Science et techno Ecole




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 2 votes
    bob14 bob14 7 novembre 14:41

    La différence entre le génie et la bêtise, c’est que le génie à des limites !


    • 1 vote
      sls0 sls0 7 novembre 16:17

      Dans ce cas ci une mémorisation.

      Einstein c’était une visualisation spatiale.
      Je suppose que c’est deux parties différentes du cerveau.
      Dans les deux cas il y a solution, le plus dur est l’explication en language courant de cette solution.

      • 3 votes
        Djam Djam 7 novembre 18:43

        Il est toujours curieux voire amusant de constater que des qu’on parle de génie on a droit à des images de joueurs d’échecs et de Einstein. Pourtant le génie ce n’est ni les premiers et même pas le second. Les champions d’échecs sont dès obsessionnels, ils ne font que ça, il est donc normal au bout d’un moment temps que l’obsessionnel connaissent parfaitement son hobbie et devienne très très bon. Quant à Einstein, on oublie toujours de rappeler que cet homme s’est largement inspiré d’autres scientifiques qui avaient découvert bien avant lui non seulement la relativité mais bien d’autres théories (on songe à Pointcarré, entre autres). Einstein n’était pas un génie mais un pilleur de travaux.

        Quant au génie, si on veut tenter une définition je m’aventurerais à dire que n’est génial que celui qui a atteint un niveau exceptionnel d’intelligence de cleur et une expansion de la conscience que les pseudo génies de la science moderne sont très loin d’avoir...


        • vote
          matthius matthius 8 novembre 11:29

          @Djam
          Tout le monde sait que les limites de l’humain nécessitent d’être lues pour les connaître. Ainsi Einstein, en étant à la lecture des brevets, a su ce qui marchait et ne marchait pas. Einstein n’existerait sûrement pas aujourd’hui. Il concevait la science dans tout son ensemble, alors que les spécialités universitaires se contredisent en France. Einstein a surtout su anticiper l’avenir en faisant de la politique, ce que peu savent faire en ce moment.


        • vote
          troletbuse 8 novembre 08:43

          On ne devient pas un génie, on naît génie ou pas ....................un peu comme moi smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès