• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Consommateurs pris au piège

Consommateurs pris au piège

Voyez les techniques utilisées pour inciter les gens à consommer plus qu'ils n'en ont besoin. Tout simplement hallucinant. Certains n'hésitent pas à dire que ces techniques de manipulations seront utilisées pour influencer nos choix politiques. A voir absolument.

 

Tags : Société Publicité Consommation


Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 9 votes
    Schweizer.ch 16 mai 2012 10:08

    Ceux qui doutent de l’existence d’une nature humaine devraient se souvenir qu’il y a plus de 50 ans, l’Américain Vance Packhard a expliqué tout cela dans des bouquins qui ont très bien marché en anglais comme dans leurs multiples traductions (en français : "La persuasion clandestine" 1957, "L’art du gaspillage" 1962, "Une société sans défense" 1965), et cela n’a rien changé au comportement des consommateurs.

    Alors, il ne faudrait surtout pas croire qu’on est plus malin, mieux informé et donc moins vulnérables que les générations précédentes : ce n’est absolument pas le cas. Et Internet ne modifiera pas la nature humaine. Dans le meilleur des cas, quelques comportements individuels et pas forcément de façon durable.


    • vote
      Karmayata Karmayata 17 mai 2012 12:41

      Dans un tout autre style... "Prêt à jeter - Obsolescence programmée"
      (à voir absolument pour ceux qui ne connaissent pas)
      .
      L’obsolescence programmée (aussi appelée « désuétude planifiée ») regroupe l’ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement.

      La demande ainsi induite profitera au producteur, ou à ses concurrents — ce qui explique certains cas de cartels. Le secteur bénéficie alors d’une production plus importante, stimulant les gains de productivité (économies d’échelle) et le progrès technique (qui accélère l’obsolescence des produits antérieurs).

      Cette stratégie n’est pas sans risques : elle implique un effort de recherche et développement, n’allant pas toujours dans le sens d’une amélioration du produit. De plus, elle fait courir un risque à la réputation du fabricant (son image de marque) ; enfin, elle implique un pari sur les parts de marché futures de la firme (sur les produits de remplacement).

      Cette stratégie a également un impact écologique direct. L’obsolescence programmée visant la surconsommation, elle est la cause d’un surplus de déchets, indépendamment de l’état de fonctionnement effectif des produits techniques mis au rebut ou de l’état d’usure des objets d’usage. Les circuits de recyclage ou de conditionnement des matières plastiques et des métaux, en particulier, ne prennent pas en charge le stockage des déchets informatiques, malgré l’abondance de matières premières de valeur qu’ils peuvent contenir (fer, aluminium, mais aussi tantale pour les condensateurs et métaux rares, etc.). L’exportation en masse de déchets des pays de grande consommation vers des zones géographiques où le stockage est négociable à moindre coût est d’autant plus problématique et expose classiquement les pays receveurs à des pollutions spécifiques sur les sites de décharge de grande envergure.


    • vote
      Socarate 17 mai 2012 13:53

      D’ailleurs si le gouvernement et son peuples de fasho primaires pouvait arreter de nous soualer avec son augmentation du pouvoir d’achats ! ça va quoi si t’as pas un canapé pose toi le cul par terre !!! NON MAIS !!!

      Mais moi j’ai arreter de croire à ça le jour ou j’’ai vu francis Huster rendre hommages à l’autre bouddhiste cancéreux d’apple dans qui veut gagner des millions !!! Il venait de lire sa biographie 1.0


    • 9 votes
      Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 mai 2012 10:21

      Le coup de panier à roulettes, c’est quand même un peu gros ! Ah ces salauds de commerçants mettent des roulettes sous les paniers non pour votre confort mais pour que vous placiez plein de produits dans le panier, comme ils sont vicieux !


      Juste une question : ça vous plairait qu’ils ne mettent rien à votre disposition pour contenir vos courses et que les vendeurs vous fassent la gueule et que la magasin pue ?

      Evidemment que les commerçants font tout pour vendre leurs produits, c’est leur métier de vendre !

      Autant je trouve insupportable l’envahissement de la publicité dans les espaces publics, autant je trouve normal que les commerçants mettent tout en oeuvre dans leurs espaces privés pour vendre le plus possible aux gens qui viennent chez eux. 

      • 10 votes
        zeitgest zeitgest 16 mai 2012 12:38

        Une partie de l’humanité réduite à vendre à tout prix à l’autre moitié qui dispose de moins en moins de moyens, est-ce vraiment un projet de civilisation pérenne ? C’est pathétique d’en être encore là !


        • 5 votes
          Lisa Sion Lisa SIon 16 mai 2012 15:40

          Décidément Gilbert-Keith Chesterton est en train de conforter sa place au sein du cercle très restreint des meilleurs écrivains catholiques du XX siècle. Et pourtant qui l’eut dit à l’époque des premières années de sa carrière de journaliste britannique à la fin du XIXe siècle  ! Né en 1874, il exprima ses premières tendances chrétiennes en 1908 et fut baptisé dans l’Eglise catholique en 1922. Dès lors il n’écrivit plus que pour l’apologie de sa religion jusqu’à sa mort en 1936.

          C’est un évènement, car il s’agit d’un très grand ouvrage de réflexions politiques ( ce qui est rare chez Chesterton) en même temps qu’un livre visionnaire dans lequel on découvre des propos écrits il y a plus de 80 ans sans n’y trouver rien de "vieilli" !
          En effet, il y est fait allusion à la crise de l’environnement, la faillite des banques, la destruction de l’agriculture et la perversité du système de la grande distribution  !

          ______________________________________________________________________ ________________________________________

          La thèse de Chesterton est d’établir les fondations sur lesquelles doit être bâtie une société réellement humaine, respectant la famille en tant que cellule-mère de tout l’organisme social et la propriété privée qu’il faut préserver tout autant du totalitarisme collectiviste que du capitalisme "bling bling" qui ne profite qu’à une caste très restreinte de privilégiés. Cette propriété privée, ainsi définie, est la seule entité capable d’assurer la liberté des familles.

          Nous avons été frappés par la pertinence du chapitre intitulé : De certains aspects du grand commerce, partagé en quatre paragraphes : Le bluff des grands magasins  ; le malentendu concernant la méthode ; l’exemple en question ; la tyrannie des trusts.
          C’est étonnant on croirait que ces pages ont été écrites aujourd’hui  :

          «  [...] Je pense que le grand magasin est un mauvais magasin. Je trouve mauvais non seulement au sens moral mais même au sens mercantile du terme et je pense qu’y faire ses emplettes est non seulement une mauvaise action mais une mauvaise affaire. J’estime que le grand magasin n’est pas seulement vulgaire et insolent, mais incompétent et inconfortable ; et ne nie même l’efficacité de sa vaste organisation [...]
          « La vérité, c’est que les grands magasins sont surtout très commode pour ceux qui en ont le monopole. Ils permettent de concentrer le commerce en concentrant richesse dans de moins en moins de mains. Cette richesse leur permet parfois, il est vrai, de payer des salaires acceptables, mais elle leur permet aussi d’acquérir d’autres affaires plus lucratives et de mettre en vente des produits de moins bonne qualité.
          Car ils sont les seuls à prétendre que leurs produits sont meilleurs qu’ailleurs, alors que nous sommes tous témoins de cas concrets où c’est précisément le contraire qui est vrai.  » [...]

          « [...] La propriété privée devrait être protégée contre des criminels bien plus dangereux que de simples cambrioleurs et pickpockets. Elle a besoin d’être protégée contre les conspirations de toute une ploutocratie. Elle a besoin d’être défendue contre les riches, ceux qui généralement nous gouvernent et qui par leur fonction sont censés la défendre. Il n’est pas très difficile de comprendre pourquoi ils ne le font pas. La difficulté est d’imaginer des gens qui veulent bien le faire, et non pas qui sont en train de le faire. Je veux bien qu’on nous dise que l’idéal de l’ Etat distributiste ne vaut pas le risque ni même la peine. Mais qu’on ne nous dise pas que personne dans le passé n’a jamais pris de risques, ou que les enfants d’Adam sont incapables de prendre de la peine. S’ils prenaient moitié autant de peine pour instaurer la justice qu’ils en ont prise pour favoriser l’injustice, s’ils travaillaient avec moitié autant d’ardeur pour réaliser quelque chose de beau qu’ils mettent à tout saloper, s’ils avaient servi Dieu comme il ont servi le Roi du Porc ou celui du Pétrole, le succès de notre Démocratie distributive illuminerait le monde comme les enseignes publicitaires que nos ennemis accrochent au sommet de leurs tours démentes et de leur gratte-ciels. »

          IMPRESSIONNANT, n’est-ce pas ? Nous rappelons que ceci a bien été écrit en 1926 !


          • 4 votes
            Schweizer.ch 16 mai 2012 16:23

            "...pour l’instant notre libre arbitre est encore là..."

            Ca, c’est pour ceux qui croient au libre arbitre, donc !


          • 15 votes
            cassia cassia 16 mai 2012 16:21

            Sortir de ce système qui nous réduit à l’esclavage en privilégiant les circuits courts, en étant autonome au maximum et en jetant sa télévision !


            • 3 votes
              zeitgest zeitgest 16 mai 2012 18:26

              Joli(e)ment dit !


            • 3 votes
              Kaos Kaos 16 mai 2012 20:17

              Bof la seule parade est de : Manger/boire avant d’aller faire ses courses et surtout faire une liste du besoin nécessaire et ne pas s’en écarter.


              • 2 votes
                Sufur Sufur 16 mai 2012 22:15

                En fait, cette vidéo nous vends tous les efforts que le marketing déploie pour nous vendre tout et n’importe quoi ...

                Il va falloir que nous comprenions qu’ils font des efforts, pour nous (simples consommateurs) et que c’est pas gratuit ...

                Vidéo intéressante ;)


                • 3 votes
                  Hijack ... Hijack 17 mai 2012 01:10

                  Le truc des odeurs diffusées (parfums d’ambiance) ne trompe pas ceux qui ont le nez fin ... l’odeur du café de synthèse a de quoi vous dégoûter du café !!! ... pareil pour le pain etc ...
                  Ce truc devrait être interdit ... je dirai même qu’in fine, c’est anti commercial !
                  ___
                  La musique conne, forte ... ça fait plus fuir qu’autre chose !
                  ___

                  Bref, plus le consommateur devient con, soumis, influençable ... plus on lui vend n’importe quoi !
                  C’est donc aux clients de se révolter (refus d’acheter, boycotts etc ...) contre ces pratiques !!!


                  • 5 votes
                    Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 mai 2012 09:52
                    Pauvres moutons qui réclament un bon berger par peur des méchants loups qui veulent leur vendre de la lessive qui lavent leur laine plus blanc que blanc ! 

                    Dans la nature sauvage, les hommes devaient faire attention à na pas se faire bouffer par un tigre ou se faire mordre par un serpent. Les commerciaux sont aujourd’hui des prédateurs de la jungle urbaine (c’est pas les seuls). Voudriez-vous que l’Etat vous protège de tout, y compris de vos désirs, sous prétexte que ceux-ci peuvent être manipulés par des petits malins pour vous vendre du chocolat ou des pâtes aux oeufs frais ? Apprenez à être hyper-conscients dans un hyper-marché, plutôt que d’attendre qu’ON vous protège de votre inconscience. Et apprenez à vos enfants à être clairs avec leurs désirs, ainsi ils ne seront pas victimes de ces manipulations grossières. 



                    • 3 votes
                      blaze 17 mai 2012 10:21

                      S’il y’a bien une chose qui m’insupporte, c’est de voir des gamins de 5 ans pousser des cadis élaborés pour leur age avec de zolis couleurs, encouragés par leurs parents a consommer.





                      • 1 vote
                        Socarate 17 mai 2012 13:48

                        J’ai une nièce d’un an et 8 mois qui dès que la pub à la télé démarre même si elle n’est pas dans la même pièce vient courir s’abreuver de celle ci ! Totalement INERTE et INFLEXIBLE !
                        Et c’est pas le genre de gamine tranquille et sage vraiment !! On m’as dis que c’est le cas de tous les bébé !!! C’est suffisant pour démontrer que Cheminade avait bien tord ! Nos budget on les mets bien en grande partie dans la recherche et le développement !!!! Et ça a l’air de très bien se passer avec nos petits cobayes !!! Faut bien nous vende du coca à notre temps de cerveaux disponible ( le pauvre Étienne il avait trouvé ici une bonne phrase et la v’là maintenant radoter à tous les niveau, à toute les sauces sur tous et n’importe quoi .... !!! )

                        D’ailleurs si quelqu’un peut me confimer ça avec d’evntuelle déjà existants recherches sur ce sujet ! C’est à dire les methode de captation ou de detournement (un truc du genre) de l’esprit de l’enfant. Il est certains qu’ils utilisent des images subliminales qui sans doutes ont déjà aussi un effet sur les adultes !


                        • vote
                          arpontar 9 juin 2012 10:13


                          EPICERIE

                          - LECLERC LE MOINS CHER A MOINS 20%.....

                           -le plus cher monoprix donc a +20%....

                          OU EST LE VRAI DISCOUNT ( s’il existe.....,,,, ???)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cpt_anderson

cpt_anderson
Voir ses articles







Palmarès