• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Crise 1929-40 : Des économistes ont détruit les Républiques

Crise 1929-40 : Des économistes ont détruit les Républiques

L’histoire contemporaine est sous influence. Quelles sont les causes de la défaite française de 1940 ? Les classes dirigeantes françaises ont-elles planifié dans la décennie 1930, comme leurs homologues belges guidées par la Banque nationale de Belgique, l’occupation prochaine de leur pays par l’Allemagne de Hitler ? À la lumière d’archives françaises et étrangères, pour la plupart jamais encore dépouillées, Annie Lacroix-Riz revient sur les origines de Vichy.

Partie 1 :


Le choix de la défaite.
envoyé par worldhistoria

Présentation :

Comment comprendre l’engagement des banquiers et industriels dans la " collaboration économique " avec les Allemands entre la défaite et la libération de Paris sans s’interroger sur la phase précédente ? Annie Lacroix-Riz signe Un essai très engagé, qui bouleverse notre connaissance de cette période de l’histoire de France et au-delà, des relations internationales. Cet ouvrage défend la thèse que les hommes de Vichy ont préparé leur arrivée au pouvoir et que la transformation des institutions, rendue nécessaire par la crise, passait par la défaite française. L’ouvrage montre ainsi, dans une approche nouvelle, que les causes de l’Occupation sont avant tout intérieures. Il aborde la question de la nature des actions menées de 1933 à 1939 en faveur de l’axe Rome-Berlin. Surtout, il met en exergue le caractère déterminant de l’économie dans le fonctionnement de la société française des années 30.

Annexe :

L’histoire contemporaine sous influence. Le site officiel.

La Synarchie, société secrète ? (années 1930-1940)

Il faut cependant noter que l’Historienne Annie Lacroix-Riz dans son ouvrage "Le choix de la défaite" redonne une certaine crédibilité à cette thèse. Pour ce faire elle s’appuie sur les archives qui aujourd’hui sont accessibles.

Pierre de Villemarest désigne l’identité foncièrement semblable de phénomênes comme la Nouvelle politique économique (NEP) en URSS, le fascisme en Italie, le nazisme en Allemagne, le New deal aux Etats-Unis et la révolution nationale en France comme des phénomênes voulu et provoqués simultanément par une organisation nommée Synarchie, sans doute liées a des hautes loges de type maçonnique d’obédience martiniste. [Voir aussi : l’Ordre Martiniste Synarchique, fondé par Victor Blanchard en 1920 dans l’article Martinisme]

Obtenir les livres :

L’Histoire contemporaine sous influence

Le choix de la défaite : Les élites françaises dans les années 1930

De Munich à Vichy : L’assassinat de la Troisième République (1938-1940)

Tags : Construction Européenne Economie Politique Scandale Finances Lobby Nicolas Sarkozy



Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 7 votes
    l'argentin l’argentin 10 avril 2009 16:15

    Merci pour cette vidéo Kalki, elle met le doigt sur ce qui est le vrai problème de notre monde ; encore une fois il faut que les journalistes fassent leur travail au péril de leur vie ! la banque centrale, la banque fédérale, voici les vrais maitres du monde qui ont des millions de morts sur leurs comptes. Wilson lui-même a reconnu avoir fait une erreur fatale pour son pays en privatisant la banque fédéral en 1913. Il faut bien avoir en tête que les banquiers mettent en place les gouvernants et non l’inverse !


    • 7 votes
      kalki kalki 10 avril 2009 17:35

      "On a donc négocié sur le plan économique et financier d’une part. On a saboté le réarmement, le ministre de la guerre constate que Renaud ne veut pas faire de char (... et puis Schneider non plus et puis les autres, ils ne veulent plus, ça ne les intéresse plus ) donc on ne réarme pas, et le livre montre qu’on n’a pas du tout réarmé plus ( ce qui est une légende très largement répandue) La légende c’est qu’on aurait pu gagner, mais on n’a pas eu de chance à cause des 40H par semaine ( et c’est pour ça qu’on ne réarmer pas du tout) et à partir des 48h on aurait réarmé ( c’est entièrement faut , et le livre le montre de manière formelle garantie par la banque de France)

      La banque de France dit : y a toujours pas d’investissement industriel, il y a que de l’investissement spéculatif. ( excusé moi l’investissement spéculatif ça fait pas frabiquer des cannons, et d’ailleurs ça ne donne pas de travail aux horaires qu’on veut, et ça ne vaut rien dans l’économie REEL)

      Cela vous rappelle t’il quelque chose ?

      Donc on ne réarme pas, mais on fait plus que ça, on prépare des plans avec l’étranger (vers l’Allemagne nazie national-socialiste, l’Espagne de franco). Donc on ne réarme jamais ( ou si vous préférez dans notre aire on dirait : on ne fait pas tourner la machine de guerre économique) Ce que l’on fait : Comme on sait que l’Allemagne va faire guerre, on négocie sans arrêt, on se couche.

      On fait semblant de faire la guerre : on négocie avec l’ennemi au dernier moment pour que l’élite reste roi d’un royaume (cette élite-là aurait pu changer de pays, elle l’a fait, laissé faire, et a favorisé cette invasion).

      Bien entendu que la similitude avec ce qui se passe aujourd’hui est frappante :Vous dites la bourgeoisie, les élites intellectuelles. Du point de vue des élites c’est la même chose (soumission aux "mondialismes " nouvel ordre mondial ? Pour le bien de tous ? ça, c’est la question à garder en tête) Je dirais que du point de vue des élites intellectuelles : mon sentiment personnel est que la situation est plus grave qu’elle n’était en 1940 . L’histoire contemporaine est sous influence, je considère que l’histoire est en posture de dépendance plus grande qu’en 1940.

      "PS de kalki au niveau psychologique : il y a un effet qui fait que l’on préféra le "voisin le plus proche" (Hitler, franco, Mussolini) aux voisins éloignés (Staline). Finalement sans aucune considération idéologique ou peut-être un peu ? Le communisme (même celui de Staline) ne permettait pas de controler les peuples comme l’ont fait les totalitarismes en cette période, ce qui e ne doute pas doit intéresser toute élite du monde en tout temps même aujourd’hui !(sociologiquement : fascisme et nazisme c’est de la soumission, bolchévisme, prétendument un peu plus tourné sur le "peuple" par le peuple, c’est l’acceptation sans avoir le choix ce qui revient à la même chose au final, un peu comme dans nos "démocraties" pardon république, oh fait communiste et anarchiste ne font pas bon ménage il faut le rappeler)

      Il faut les empêcher de nuire
      Oui, mais comment ?
      Il faut (re) constituer un mouvement (citoyen, humain) qui soit en mesure de les tenir en respect
      Mais il n’y a personne.
      Si y a des militants, il y a qu’a reconstituer les organisations. De toute manière, ce n’est pas la peine de se mettre la tête sous le sac, si on ne le fait pas ... c’est ça la question !

      Oui là est la question : L’histoire pourrait avoir les mêmes causes ( l’économie, la soif économie, l’économie de l’ombre, les élites qui ne défendent par leur peuple et qui sont prêt a vendre leurs nations économiques idéologique et culturelle)... L’histoire de l’humanité pourrait être finir pire que le pire des cauchemars : un monde totalement sous contrôle, un monde de pensé unique , un monde ou on ne remet pas en cause le sacro-saint marché ( le marché étant juste une manière de voler , de faire payer, de faire travailler la majorité de la population sans même voir qu’elle paye, car le marché l’économie et ses raisons sont soit bien trop abstraites, soit beaucoup trop idéologiques)

      Bienvenue dans un monde globalement TOTALITAIRE.

      La nouvelle guerre ne sera pas contre un autre pays : la guerre sera contre tout ceux qui penseront différemment, contre tous ceux qui verront l’organisation du monde FONDAMENTALEMENT autrement.

      Apprêtez-vous à vous soumettre OU À FAIRE PARTIE DES ENNEMIES de l’ordre unique. On pourra toujours laisser des apparences de faux rebelle en politique qui n’auront jamais le pouvoir tout ceci donner l’illusion de pluralisme alors qu’il s’agit de penser unique,de politique unique, de société unique ( qui n’appartienne plus aux nations, aux peuples) voila la traitrise des élites, la HAUTE TRAHISON contre le peuple (et pas seulement des intêrets), voilà le CRIME CONTRE L’HUMANITE, PAR LA VOLONTER DE CONTROLER LES PEUPLES QU’ILS SONT sensés SERVIR POUR LE BIEN COMMUN, économique ET SOCIAL/HUMAINS !

      On pourra laver les cerveaux avec la télévision, et les journalistes ne s’en priveront pas, pourquoi ? parcequ’il n’ont pas la capacité critique, c’est toujours mieux de 1. respecter la ligne idétoriale /éditoriale 2. Aller dans le sens de tout le monde suivre la meute, il ya plus de chance pour que le papier ou le journal se vende et rapporte. 3. Surtout ne pas critiquer trop profondément, des critiques sur la forme c’est tout aussi vendeur (psychologiquement, et puis ça donne une certaine crédibilité au journal d’information) et on ne remet pas en question l’idéologie, le fond de tout le problème.

      Qui n’est pas capable de critiquer n’est pas un journaliste, n’est pas un philosophe. Qui n’est pas capable de prendre du recul, d’analyser, n’est pas un journaliste, n’est pas une philosophe.

      Je dirais que c’est plus de la race des chiens des vautours ou des hyènes ( ou un mix).

      Dans ce spectre : pourquoi Sarkozy se met dans l’OTAN ?


      • 6 votes
        (---.---.38.144) 10 avril 2009 23:23

        Bonjour, l’homme qui a dit cela a été assassiné...

        ..."Nous faisons face autour du monde à une conspiration monolithique et impitoyable qui s’appuie essentiellement sur des moyens déguisés pour élargir sa sphère d’influence, sur l’infiltration plutôt que l’invasion, sur la subversion plutôt que les élections. Sur l’intimidation plutôt que le libre arbitre. La guérilla la nuit plutôt que l’armée le jour. Il s’agit d’un système conscriptif ayant de vastes ressources humaines et matérielles pour la construction d’une machine très dense et efficace qui combine des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Ses préparatifs sont dissimulés, non publiés. Ses erreurs sont enterrées, non évoquées. Ses dissidents sont réduits au silence, et non pas loués". JFK.

        Ceux qui l’ont assassiné, sont derrière les marionnettes au pouvoir aujourd’hui...

        _ Autre chose :

        la N.S.D.A.P. ( le parti national socialiste des travailleurs allemands ) poursuivit la conquête du pouvoir par les moyens qu’emploient tous les partis dans tous les pays du monde où le jeu des partis est libre, c’est-à-dire par les voies électorales. Qu’il s’agisse encore d’une subversion, mon opinion étant que dans tous les pays démocratiques du monde, aux élections ceux qui l’emportent sont ceux qui possèdent l’argent et parmi eux, ceux qui ont le plus de moyens de procéder à la subversion de l’opinion par la presse écrite ou parlée, c’est-à-dire d’acheter le plus de journaux...

        ...Si complot il y eut, le nombre des complices est sûrement impressionnant et on aurait tort de croire que tous furent allemands. On sait, je viens de le dire, que la montée au pouvoir de la N.S.D.A.P. fut financièrement et fort substantiellement aidée par l’industrie lourde allemande. Cette aide se faisait par le truchement de sa caisse centrale de propagande dont les distributeurs étaient le banquier Schröder et Plusenberg. Or, à partir de la chute de la monnaie allemande sous la République de Weimar, à peu près toutes les industries qui alimentaient cette caisse furent subventionnées par des banques ou des trusts anglais ou américains.

        La dernière guerre a été pilotée par l’extrême occident. Tout est développé dans ce lien , où vous trouverez des parallèles flagrants avec l’actualité et les dérives que vous soulevez...

        http://www.aaargh.com.mx/fran/archRassi/vpe/vpe3.html

        Bien à vous. L.S.


        • 2 votes
          kalki kalki 11 avril 2009 00:36

          A ceux qui liront, je construit actuellement un concept de "Site", c’est pour bientôt ...


          • 1 vote
            benj (---.---.100.229) 11 avril 2009 02:04

            pour suivre MMe Riz il faut déjà être calé en histoire, moi j y connais pas grand chose mais malgré tout j avait déjà vu sa verve à l oeuvre. ce que j ai comprit m as suffit pour comprendre pourquoi on cache les archives !!!

            ils ont des moyens toujours plus important pour nous contrôler et ces moyens vont crescendo ou mieux sont exponentiels, plus on laisse passer le temps et plus leur moyen sont nombreux ,fins, cachés, indéjouables etc

            voir le site PMO



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès