Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Société > DOCU : Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot

DOCU : Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot

Vingt ans après l'adoption de la loi Gayssot, de nombreux historiens, philosophes, hommes politiques de tous bords, dénoncent les dérives qu'elle a engendrées. La « mère de toutes les lois mémorielles », votée en 1990, pénalise la contestation de l'existence des crimes contre l'humanité, tels que définis par le Tribunal de Nuremberg. Présentée à l'époque comme un rempart contre l'antisémitisme, son bilan est pourtant aujourd'hui désastreux : atteintes aux libertés, concurrence génocidaire, surenchère victimaire, renouveaux identitaires et racistes, gigantesques détournements financiers. Au plan international, le verrou idéologique institutionnalisé par la loi Gayssot participe également à justifier les guerres coloniales de ces dernières années et à couvrir la politique d'Israël d'une caution inoxydable.

 

Un documentaire de Béatrice Pignède avec : Annie Lacroix-Riz, Jean Bricmont, Anne-Marie Le Pourhiet, Jacob Cohen, Norman Finkelstein, Robert Faurisson, Alain Benajam, et des archives du philosophe Paul Ricoeur (décédé en 2005).

 

Tags : Histoire Liberté d’expression

Réagissez à l'article

105 réactions à cet article

  • 34 votes
    Romios (---.---.---.209) 28 septembre 2012 12:36
    Romios

    Je suis curieux de savoir si ce documentaire est passé ou passera jamais sur une chaine de TV nationale...

    • 7 votes
      thaumaetopea (---.---.---.246) 29 septembre 2012 02:48

      Le révisionnisme à la hausse est-il condamnable ?
      Logiquement oui, la révision n’est pas à sens unique...
       Si je dis qu’il y a eu 4 millions de morts à Auschwitz, je suis condamnable... les derniers chiffres (archives russes dévoilées) parlent de moins d’un million.... La plaque commémorative à d’ailleurs depuis longtemps été remplacée... mais que dire alors des films "Shoah" et "nuit et brouillard" toujours diffusés intégralement ?

    • 8 votes
      Karmayata (---.---.---.101) 29 septembre 2012 15:40
      Karmayata

      Vincent Reynouard aborde aussi à sa manière la question. Quoi qu’il en soit, il est ô combien légitime de se demander... pourquoi une loi exceptionnelle interdit-elle, sous peine de lourdes condamnations (jusqu’à la prison ferme !!!) quelconque individu, quelconque historien, même avec preuves à l’appui, de remettre en cause ou rectifier ne serait-ce qu’une bribe d’information du compte rendu de Nuremberg ? Comme si c’était gravé dans le marbre pour toujours et à jamais. Cette loi est une ineptie !
      .
      Il y a là clairement un refus catégorique de recherche historique ou de débat. Cela n’existe pour aucun autre cas historique, AUCUN AUTRE. Pourquoi une telle exception ? Il est exigé au peuple de prendre pour argent comptant toutes les "informations" - obtenues via un tribunal militaire à la sortie de la guerre - sans pouvoir légalement en débattre. Non mais là on marche sur la tête !!!
      .
      Parce-que s’il était légal de contester quelconque donnée sur ce sujet, recherche historique à l’appui, qui sait combien d’ "erreurs" répétées et répétées (matraquage ?) dans le Monde durant plus d’un demi-siècle seraient à revoir...(?) Donc certains ont définitivement préféré couvrir le tout d’une chape de plomb et punir lourdement tous les historiens ou petits curieux qui souhaiteraient faire plus de lumière sur cette période. C’est tellement plus simple.

  • 32 votes
    saviez_vous_que (---.---.---.164) 28 septembre 2012 14:12

    Je n’ai qu’un mot : magnifique !

    Ce film devrait être considéré d’utilité publique et diffusé partout. Bravo à Béatrice Pignède et à tous les intervenants sans exception ; même Finky a été bon, comme quoi tout peut arrivé smiley

    En gage de qualité, on peut noté que la plupart ne passent jamais à la télé ou peut-être chez Taddéi (encore lui). Mauvaise langue ou partisan de la théorie du complot, voire révisionniste, je vous laisse choisir ;o)

    J’ai adoré les femmes, surtout Anne-Marie Le Pourhiet ; quelle femme les enfants, quelle femme, c’est du très très lourd. Son commentaire à la 30ème minute sur la culture dominante de la pleurnicherie, du compassionnel vaut son pesant de cacahouètes.

    Bravo encore une fois pour ce travail remarquable.

  • 6 votes
    gerfaut (---.---.---.174) 28 septembre 2012 14:22

    Il faut supprimer la loi.


    Je regrette seulement la petite musique pro gauche parfois, car pour moi le débat dépasse la question, il s’ agit de laisser libre aux historiens la construction de nôtre histoire, mais par exemple madame Lacroix Riz ne peut s’ en empêcher de tirer sur la droite.


  • 9 votes
    Pierre Régnier (---.---.---.31) 28 septembre 2012 15:26

    Le pire avec la loi Gayssot c’est que, le temps passant - mais comme c’était prévisible - elle alimente le négationnisme sur les chambres à gaz, et banalise la réalité du génocide des juifs.

     

    Elle est pour beaucoup dans la nouvelle judéophobie décomplexée, à droite comme à "gauche".

     

    On le voit d’ailleurs dans ce film : contrairement à ce que disait craindre Gayssot, ce sont des adeptes d’un nouveau négationnisme, celui qui nie la dangerosité de l’islam, qui profitent de l’opposition justifiée à la loi Gayssot. 

    • 28 votes
      BlackDjai (---.---.---.144) 28 septembre 2012 16:39
      BlackDjai

      "..... le négationnisme sur les chambres à gaz, et banalise la réalité du génocide des juifs."

      Vérifiez si les faits historiques correspondent à ce qui est dit aujourd’hui, est pour vous du négationisme ? Doit-on considéré tout ce que l’on nous raconte comme un dogme de Vérités ? A mon avis, non. Nous devrions permettre aux historiens d’étudier n’importe quelle époque, n’importe quel événement passé sans pour cela les traités de négationistes, à moins, que vous n’ayez peur de ce qu’ils peuvent découvrir, car en fin de compte, si l’histoire que l’on nous relate de cette époque est bien vrai, alors pourquoi tant de fébrilité quand il s’agit de ce sujet ????

      ".....sont des adeptes d’un nouveau négationnisme, celui qui nie la dangerosité de l’islam"

      Par contre, votre Talmud est un hymne au bonheur !!!!

      C’est tellement mieux de vomir sa haine sur l’Islam, normal, c’est devenu une mode.

      Lisez votre Talmud et ses écrits immondes, ensuite nous reparlerons de dangerosité.

      Pour le lecteur qui n’en a pas connaissance, voici quelques extraits de "leur livre saint" :

      Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif.

      Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs.

      Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs Non-juif morts, comme les vaches, ou les ânes perdus et il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.

      Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b : Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs.

      Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les Non-juifs, ce sont des animaux.

      Talmud, Kethuboth 110b : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : « le psalmiste compare les Non-juifs à des bêtes impures ».

      Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les Non-juifs et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.

      Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Même qu’un non-juif à la même apparence qu’un juif, ils se comportent envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme.

      Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94b : Lorsque vous mangez en présence d’un
      non-juif c’est comme ci vous mangiez avec un chien.

      Talmud, Yebamoth 98a. Tous les enfants des goyims sont des animaux

      Talmud, Zohar II 64b : Les non-juifs sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.

      Talmud, Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les non-juifs que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.

      Les juifs peuvent voler les non-juifs :

      Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame.

      Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.

      Talmud, Babha Kama 113b : Le nom de dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un Non-juif.

      Talmud, Baba Mezia 24a : si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre

      Talmud, Choschen Ham 183, 7 : Des juifs qui trompent un Non-juif, doivent se partager le bénéfice équitablement.

      Talmud, Abhodah Zarah 54a : L’usure peut être pratiquée sur les Non-juifs, ou sur les apostats.

      Talmud, Choschen Ham 226, 1 : Les juifs peuvent garder sans s’en inquiéter les affaires perdues par un Non-juif.

      Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah : si un juif a la possibilité de tromper un
      non-juif, il peut le faire.

      Talmud - Babha Kama 113a : les incroyants ne bénéficient pas de la loi et dieu à mis leur argent à la disposition d’Israël.

      Talmud, Schabbouth Hag. 6d : Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

      Les juifs peuvent tuer les non-juifs :

      Talmud, Abhodah Zarah 4b : vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains.

      Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des Goïm devrait être abattu.

      Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.

      Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772 : tout juif qui verse le sang d’incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu’une offrande à dieu.

      Talmud, Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les Non-juifs en danger de mort.

      Talmud, Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.

      Talmud, Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à dieu.

      Talmud, Iore Dea 158, 1 : En ce qui concerne les Non-juifs qui ne sont pas des ennemis, un juif ne doit néanmoins pas intervenir pour les prévenir d’une menace mortelle.
      « Un Akum qui n’est pas notre ennemi ne doit pas être tué directement, toutefois, il ne doit pas être protégé d’un danger de mort. Par exemple, si tu en vois un tomber dans la mer, ne le tire pas de l’eau, à moins qu’il ne te promette de te donner de l’argent ».

      Talmud, Makkoth 7b : On est innocent du meurtre involontaire d’un Israélite, si l’intention était de tuer un koutim (non-juif) ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d’un homme, quand l’intention était d’abattre un animal
      .

      Talmud, Peaschim 25a : Il faut éviter l’aide médical des idolâtres sous entendu des Non-juifs.

      Talmud, Pesachim 49b : Il est permit de décapiter les Goïm (non-juifs) le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
      Rabbin Eliezer : " Il est permis de trancher la tête d’un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c’est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l’expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat ".
      Ses disciples répondirent : " Rabbi ! Vous devriez plutôt dire ’de sacrifier’
      un Goï. " Mais il répliqua : " En aucune façon ! Car lors d’un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à dieu de l’agréer, alors qu’il n’il n’est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu’un. "

      Talmud, Sanhedrin 57a : si un juif tue un non-juif, il ne sera pas condamné à mort. Ce qu’un juif vole d’un non-juif, il peut le garder.

      Talmud, Sanhedrin 58b : Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper dieu.

      Talmud, Sanhedrin 59a : Les Goïm qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël, commettent un crime qui réclame la peine de mort.

      Talmud, Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un Non-juif, ce n’est pas un
      péché.

      Talmud, Zohar I, 25a : Les Non-juifs doivent être exterminés car ce sont des idolâtres.

      Talmud, Zohar I, 28b, 39a : Les meilleures places dans les Cieux sont pour ceux qui tuent les idolâtres.

      Talmud, Zohar II, 64b : Le taux de naissance des Non-juifs doit être diminué matériellement.

      Talmud, Sepher Ikkarim III c25 : Il est permis de prendre le corps et la vie d’un non-juif.

      Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des Non-juifs est un sacrifice agréable à dieu.

      Les non-juifs sont impurs :

      Talmud, Abhodah Zarah 22b : Les Non-juifs sont impurs parce qu’ils n’étaient pas là au Mont Sinaï.

      Talmud, Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah (sales, impures) depuis leur naissance.

      Talmud - Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs.

      Talmud, Schabbath 145b : Les Non-juifs sont impurs parce qu’ils mangent de la nourriture
      impure.

      Talmud, Zohar I, 46b, 47a : L’âme des goyims est d’une origine théologique impure.

      Talmud, Zohar I, 131a : Les idolâtres (non-juifs) souillent le monde. Le juif est un être supérieur

      Talmud, Hilkhoth Non-juif X, 1 : Ne passez aucun accord avec un Non-juif, et ne jamais manifester de pitié envers un Non-juif.
      Il ne faut pas avoir pitié des non-juifs car il est dit : "tu ne jetteras pas
      sur eux un regard de pitié"

      Deutéronome 7:16 Tu dévoreras tous les peuples que l’Éternel, ton dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié.

      Talmud, Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu’il peut commettre. C’est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.

      Talmud, Choschen Ham 26, 1 : Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal Non-juif, par un juge Non-juif, ou par des lois non-juives.

      ........etc etc

      Et ensuite, ils viennent nous parler de la dangerosite de l’Islam  ??!!!! C’est à mourir de rire.


    • 3 votes
      Morpheus (---.---.---.209) 29 septembre 2012 14:46
      Morpheus

      Oui, il y a aussi une autre conclusion à faire : le judaïsme autant que l’islam, de même que le christianisme, sont tous dangereux pour le genre humain. Parce qu’on trouve dans le Coran le même genre de >recommandations<.

    • 6 votes
      machiavel1983 (---.---.---.227) 29 septembre 2012 15:29
      maQiavel

      @Morphéus

      Le christianisme n’ est en rien dangereux pour le genre humain ... dans le nouveau testament tu ne trouvera rien de dangereux , mais évidemment on ne peux pas répondre de ce que font les gens du christianisme !
    • 2 votes
      MuslimAdieu (---.---.---.82) 29 septembre 2012 20:03

      La recommandation la plus difficile à suivre dans le coran est de ne pas répondre aux ignorants.
      Oh Dieu ! Pardonnes moi. J’ai encore pêché.

  • 2 votes
    Latigeur (---.---.---.85) 28 septembre 2012 16:21
    Latigeur

    Cela n’est en rien un documentaire mais par ses exagérations mêmes une oeuvre de propagande, la liste des méfaits attribuée à la loi Gayssot " atteintes aux libertés, concurrence génocidaire, surenchère victimaire, renouveaux identitaires et racistes, gigantesques détournements financiers" est surréaliste.

    rappelons ce qu’en Disait gayssot :

    « Mais il s’agit de tout autre chose avec cet amendement. Il s’agit, sur un point précis, de ne pas remettre en cause l’existence de faits de faits absolument horribles pour servir de justification soi-disant scientifique à l’antisémitisme militant.

    « Aller jusqu’à nier l’existence de camps d’extermination nazis ou des millions de juifs ont été sauvagement assassinés, considérer ce fait comme un “détail”, n’entre pas dans le champ de la controverse normale et nécessaire en matière historique. C’est donner à comprendre, par une négation de l’Histoire, que ces faits qui ont une origine antisémite évidente ne sont pas de l’ordre du condamnable, de l’horrible et que, tout compte fait, l’antisémitisme dans ses réalités actuelles est de l’ordre du banal, du détail, de l’acceptable. » (Jean-Claude Gayssot à la tribune de l’Assemblée nationale, le 2 mai 1990).

    http://www.phdn.org/negation/gayssot/lederman.html

    • 12 votes
      machiavel1983 (---.---.---.227) 28 septembre 2012 17:41
      maQiavel

      Mais il s’agit de tout autre chose avec cet amendement. Il s’agit, sur un point précis, de ne pas remettre en cause l’existence de faits de faits absolument horribles pour servir de justification soi-disant scientifique à l’antisémitisme militant.

      R / Aaaaah , c’ est donc ça que Jean-Claude Gayssot avait dans la tete ... eh ben le bougre il s’ est totalement planté ... parce que sa loi a précisément ravivé l’ antisémitisme militant ... tu ne crois pas latigueur ?
    • 1 vote
      Latigeur (---.---.---.85) 28 septembre 2012 18:17
      Latigeur

      Sans cette loi, cela aurait peut être au contraire été pire. je crois qu’il y a bien d’autres explications à la montée de l’antisémitisme en général, le négationnisme n’est qu’un de ses aspects. 

      Une certaine extrême gauche est venu renforcer l’extrême droite sur ces thématiques, il faudrait encore y ajouter le soutien de régimes ou d’organisations islamistes, tout ce qui tourne autour de Soral et Dieudonné illustre assez bien ce rapprochement dans une haine commune.
    • 15 votes
      machiavel1983 (---.---.---.227) 28 septembre 2012 19:03
      maQiavel

      Sans cette loi, cela aurait peut être au contraire été pire

      R / Non non , je crois que cette histoire de Gayssot est au contraire un symbole de ralliement ...
      Mais je précise quand même que l’ histoire par essence doit être révisée , surtout quand c’ est un tribunal militaire qui dit ce qu’ est la vérité ...
      Si des gens disent des bêtises ils peuvent être contredit , ça ne devrait pas poser de problèmes !
      Tu vois par exemple moi j’ y connais rien à cette histoire, mais cette interdiction de réviser me laisse penser qu’ il y’ a anguille sous roche ! Même en me forçant à penser différemment ça ne marche pas , je me dis qu’ il y’ a un problème ... si il y’ avait un débat mes doutes s’envoleraient !Mais c’ est interdit ...d ’ou j’ ai une tendance instinctive à ne pas y croire alors que c’ est peut etre vrai !!! Faut abroger cette loi ...qu’ on en finisse .
    • 1 vote
      Jean Valjean (---.---.---.230) 28 septembre 2012 19:41
      Vla l'Jean

      "Une certaine extrême gauche est venu renforcer l’extrême droite sur ces thématiques, il faudrait encore y ajouter le soutien de régimes ou d’organisations islamistes, tout ce qui tourne autour de Soral et Dieudonné illustre assez bien ce rapprochement dans une haine commune."
      -
      Pas mieux !
      On le vérifie 30 fois par jour ici.

    • 15 votes
      davideduardo (---.---.---.159) 28 septembre 2012 20:24
      QaviQeQuarQo

      Latigeur est un fervent défenseur de la liberté d expression quand c est pour cracher sur les musulmans , mais pas quand c est pour cracher sur les juifs !

    • 2 votes
      Latigeur (---.---.---.85) 28 septembre 2012 22:19
      Latigeur

      je ne crache pas sur les musulmans même quand je critique l’Islam, et je n’ai par ailleurs jamais défendu le judaïsme en tant que tel.

      J’ai par ailleurs toujours défendu l’idée qu’aucune liberté n’était absolue.
       Exemple :Vous n’avez pas le droit de diffamer votre voisin, et vous n’avez pas non plus le droit de répandre de fausses informations, si ces fausses informations visent à susciter la haine raciale, c’est un facteur aggravant.
      Faurisson entre dans cette dernière catégorie.


    • 11 votes
      freddy (---.---.---.177) 29 septembre 2012 02:00

      Mais qui définit ce qui est vrai ou faux ? Un tribunal militaire ?
      Il est vrai que les militaires sont champions sur la véracité de l’information...

    • 6 votes
      davideduardo (---.---.---.253) 30 septembre 2012 11:30
      QaviQeQuarQo

      "visent à susciter la haine raciale"



      Le film l innocence des musulmans et les caricatures de charlie hebdo visaient a susciter la haine raciale, pourtant vous étiez en faveur de la liberté d expression dans ce cas la.
    • 4 votes
      Courouve (---.---.---.235) 30 septembre 2012 20:31
      Courouve

      La vérité historique, c’est ce qui a résisté à la critique, pas ce qui en a été protégé. C’est pourquoi je suis hostile àcette loi Gayssot qui soumet le débat public présent et futur aux décisions d’un tribunal militaire prises il y a 66 ans, alors même que l’histoire de la Seconde guerre mondiale en était au point zéro.



      N’est-ce pas Georges Clémenceau qui disait "La justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique" ? La France, qui supprima la justice militaire de la Cour de sûreté de l’État (loi du 4 août 1981), a désormais institué l’histoire militaire ... Désolant.


      Je suis de même hostile à tout projet de loi sur le "génocide arménien".

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Donatien


Voir ses articles







Palmarès