• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Effondrement des sociétés : Mécanismes, Histoire vs Société contemporaine... (...)

Effondrement des sociétés : Mécanismes, Histoire vs Société contemporaine... Des alternatives ?

Sumériens, Mayas, Vikings, Ile de Pâques... sont des exemples de civilisations qui ont connu un effondrement dans un passé plus ou moins lointain. La compréhension des phénomènes d'effondrement de sociétés permet-elle de faire une analogie avec la situation actuelle ? Notre société vérifie-t-elle les caractéristiques pouvant engendrer un effondrement ? Les choses sont-elles inéluctables ? Devons-nous et pouvons-nous agir ?

 

 

1) Comprendre les phénomènes d’effondrement de sociétés. Quel avenir pour la nôtre ?

 

 

Conférence de Emmanuel Prados, Chercheur à l’INRIA, responsable de l’équipe STEEP (Soutenabilité, Territoires, Environnement, Economie et Politique).

 

Résumé :

Crise financière, crise de la dette, crise économique, crise monétaire, crise politique, crise démocratique, crises sociales, crises environnementales, crise des réfugiés, tensions géopolitiques etc. Cette accumulation de “crises” peut poser question.
Avons-nous à faire à une succession ou combinaison passagère de crises liée à une redistribution globale des cartes ou cela est-il dû à des phénomènes encore plus profonds comme un effondrement de société ?
Si, l’idée même d’un tel effondrement a toujours été un peu taboue et son évocation dans le débat public souvent dénigrée, nous pensons qu’il peut être aujourd’hui fondé, voire clairvoyant de le reconsidérer.
De façon, donc, à mieux appréhender ces phénomènes et à les rendre plus palpables, nous nous appuierons tout d’abord sur des analyses scientifiques qui décrivent les mécanismes en jeu. Nous aborderons ensuite des études historiques qui rendent ces phénomènes plus vraisemblables, plus plausibles.
Nous nous interrogerons après sur la situation actuelle de notre société contemporaine. Vérifie-t-elle les caractéristiques pouvant engendrer un effondrement ?
Les choses sont-elles inéluctables ? Devons-nous et pouvons-nous agir ?

 

 

0:30 Mécanismes d'effondrement (Effondrement structurel / Effondrement biophysique)

 

15:50 Quel avenir pour notre société ?

 

34:20 Quoi faire ?

 

 

Télécharger la présentation : version 4/3 [pdf, ppt], version 16/9 [pdf, ppt, pptxkey]

 

 

En savoir + … ( https://team.inria.fr/steep/seminars/les-conferences-debats-comprendre-et-agir/ )

 

 

 

 

 

 

2) Environnement, économie, effondrement : la quadrature du cercle ? - Pierre-Yves Longaretti

 

 

Conférence de Pierre-Yves Longaretti, chercheur au CNRS (IPAG/UGA) et membre de
l’équipe STEEP (Soutenabilité, Territoires, Environnement, Economie et Politique), INRIA/LJK.

 

Résumé :
A l’heure où le modèle de développement économique occidental se généralise à toute la planète, il est de plus en plus évident que celui-ci est le principal facteur contribuant à la destruction de notre environnement. De fait, le paradigme néoclassique dominant, sous sa forme néo- ou ultra-libérale, est très critiqué tant sur le plan social qu’environnemental. Toutefois, s’il est clair que le maintien du statu quo est très favorable à la sphère économique et financière internationale, le paradigme néoclassique a fait l’objet d’un consensus relativement large dans les pays occidentaux durant une partie importante du XXème siècle.
Pour quelles raisons la recherche de la croissance est-elle devenue l’alpha et l’omega des politiques publiques ? Pourquoi le paradigme dominant est-il devenu un moteur d’effondrement environnemental et sociétal ? Comment se maintient-il dans un contexte de dégradation accélérée ? Des alternatives sont-elles possibles ?
La conférence abordera certains aspects de ces questions.

 

 

0:55 Croissance et effondrement

 

10:55 Croissance voulue / croissance subie

 

25:40 Marché et environnement

 

32:45 Visions alternatives

 _ Distinguer croissance (physique) et développement (qualitatif)
 _ Fiscalité écologique en lieu et place de la fiscalité du travail
 _ Réviser le fonctionnement bancaire et financier (Limiter la capitalisation des intérêts ; Interdire les principales "innovations financières" ; Séparer les banques de dépôt et les banques de marché ; Interdire les paradis fiscaux, etc)
 _ Etablir des limites aux écarts de richesses et de revenus
 _ Réduire la sphère marchande, sortir de l'opposition Etat/marché

 

 

Télécharger la présentation : version 4/3 [pdf, ppt], version 16/9 [pdf, ppt, odp, key].

 

 

En savoir + … ( https://team.inria.fr/steep/seminars/les-conferences-debats-comprendre-et-agir/ )

 

 

 

 

 

Cycle conférences – débats « Comprendre et agir » (présentation, intervenants, dates, etc) : 

https://team.inria.fr/steep/seminars/les-conferences-debats-comprendre-et-agir/

 

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

 

 

Article (2014) —> Effondrement vs Décroissance volontaire : décolonisons notre imaginaire

 (Vidéos : "Décolonisons notre imaginaire" - Yves-Marie Abraham ; "Que faire ?" - Dennis Meadows ; "Pourquoi vaut-il mieux être riche en Suède, qu’aux Etats Unis ?" - Richard Wilkinson)

 

Vidéo (19:47, 2008) —> "Pourquoi les sociétés s'effondrent-elles ?" - Jared Diamond

 

Vidéo (1:03:14, 2009) —> "Effondrement & superpuissances" - Dmitry Orlov

 

Vidéo (12:30, 2014) —> "Sacrée croissance" - Dennis Meadow

 

Vidéo (38:31, 2015) —> "Penser l’effondrement de notre monde" - Pablo Servigne

 

Vidéo (14:58, 2016) —> "L'effondrement des sociétés complexes (Joseph Tainter)" - Michel Drac

 

 

 

Tags : Environnement Economie Société Histoire Prospective et futur Culture International Pollution Démographie agriculture Monnaie Crise financière Croissance


Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 2 votes
    La mouche du coche La mouche du coche 15 juin 16:57

    A partir du moment où l’homme contemporain accepte de se voir comme un singe, il n’a comme n’importe quel animal, plus de but d’élévation de lui-même. 

    C’est pourquoi les athées tournent en boucle avec les mêmes idées mortifères et rêvent de leur fin parce qu’ils ne s’aiment plus. 
    Si je ne suis qu’un animal en effet, quel intérêt de vivre ? Voilà leur perte. Ils suffiraient qu’ils prennent à nouveau conscience que Dieu les aime et qu’ils sont grands, et tout rentrerait dans l’ordre. Mais ils n’y arrivent pas. Ils sont comme un chat devant un frigo qu’il ne sait pas ouvrir. C’est triste. smiley 

    • 1 vote
      L’enfoiré 16 juin 12:57

      @La mouche du coche Vous m’avez fait beaucoup sourire. Bien sûr que je suis un athée Je ne me considere pas comme un singe mais comme un maillon dans la chaîne du vivant qui reste à améliorer par l’évolution. On ne s’aime plus ? C’est triste ! Vous êtes probablement touché par une vision de vous même Quand on ne parvient pas km ouvrir un frigo dans le magasin on en acheté un autre ... ou mieux on essaye de comprendre pourquoi quelqu’un à eu une idée saugrenue de le rendre compliqué Pas besoin d’un dieu pour cela simplement un peu d’imagination


    • 1 vote
      mmbbb 17 juin 13:10

      @La mouche du coche je suis un ancien enfant de choeur L amour de Dieu j’ai entendu cela durant toute mon enfance. Celle prodigué par le genre humain , j’ai des doutes Aussitôt le pas de l’église franchit le croyant retombait dans ses petitesses Les hoberaux cathos nous dédaignaient. Barbarin primat des Gaulles a éte convoqué par la basse justice des hommes. Il doit répondre des affaires de pedophilie qui secoua cette ville Les cures qui avaient de bas instincts entre les preches, ils enfillaient des gones ( gamin en langage lyonnais ). Désormais ces affaires ne peuvent pas échapper a la justice contrairement à jadis ou rien ne se disait . Votre sainte morale etait sauve. Désormais les prêtes ne cachent plus leur homosexualité comme le prete polonaisKrzysztof Charamsa. Staline fut séminariste, je comprends qu il avait une dent dure envers la religion. Arretez de nous emmerder avec votre morale, ces representants religieux sont comme les bonobos male, ils ont des couilles qui doivent se vider .


    • vote
      psychorigide psychorigide 15 juin 20:14

      La première vidéo j’ai arrêté à 21’00 en effet 6 à 12 mètres de hausse des eaux... si on sait que le GIEC nous promet une hausse de 5 mètres.

      .

      Je me dis que si tout est aussi précis dans le reste de la vidéo .....

      .

      Leur boulot à ces 2 gus c’est catastrophistes ? Puis Michel Drac ....mais il me gave désormais


      • 1 vote
        Miona Miona 15 juin 21:24

        @psychorigide
        Les prédictions sur le niveau des océans dans un futur proche ou lointain, ne sont que des prédictions... Il y a tellement de "si" dans la balance : si les glaciers fondent, si les calottes polaires fondent, si des apprentis sorciers "trafiquent" le climat, si les shadoks se remettent à pomper, etc.


      • 1 vote
        bonalors bonalors 15 juin 21:48

        De quelles civilisations parle-t-on ?
        Pensez vous que ce monde soit civilise ?
         Toute auto-destruction a un but en soi et en devient donc très respectable ...
        Je vois dans cette auto-destruction la seule lueur de logique, d’intelligence, voir d’espoir, qu’il met été donnée d’observer sur cette planète ...


        • 1 vote
          Djam Djam 15 juin 22:02

          Ces sujets sont devenus rentables, c’est pourquoi on nous rebat les esgourdes avec. Déjà avec la théorie du "réchauffement climatique du aux activités humaines" on en bouffe matin et soir, si on rajoute les théories (les suppositions ?) sur l’effondrement des "sociétés complexes", on est pas sorti de l’auberge à dépression programmée.

          Savent-ils vraiment de quoi ils parlent tous ces "experts" en ceci ou cela ? Non, ils se basent sur les "travaux" d’autres gus qui avaient, eux aussi, tout intérêt à pondre des théories sur tout. Je songe, entre autres, à Jared Diamond dont les "best sellers" en la matière sont des bibles pour les essssperts en "effondrement du monde".

          On nous rebat les portugaises avec l’effondrement du pic de pétrole alors que des recherches, très concrètes pour le coup, ont prouvé qu’il y avait des gisements énormes dans pas mal de pays (Russie, zone maritime de la Palestine, eaux africaines et latines).

          Je suggère à ces "experts en effondrement de sociétés complexes" de lire les livres de Immanuel Velikovski (Mondes en collision entre autres). Ils y découvriront que la plupart des "civilisations complexes" ont été balayées par des phénomènes climatiques terrestres gigantesques et n’ayant rien à voir avec une hypothétique activités produisant "trop" de CO2.

          Nicolas Hulot va peut-être redescendre de son arbre à réchauffement sous peu ?


          • vote
            Zatara Zatara 16 juin 10:28

            @Djam
            Ces sujets sont devenus rentables, c’est pourquoi on nous rebat les esgourdes avec.

            Est ce une raison suffisante les disqualifier ?

            https://www.youtube.com/watch?v=neECtFLA178


          • 1 vote
            yoananda yoananda 16 juin 11:05

            @Zatara
            pour ma part je considère que notre société est en train de s’effondrer.

            Mais je peux comprendre que pour le péquin de base, ce n’est pas le cas : les supermarchés sont plein, une nouvelle iCrotte tous les 6 mois, etc...

            Cependant, la crise de 2008 à été précédée par 2 phénomènes (reliés ? concomitants ? difficile à dire) : la hausse des taux, et le pétrole.

            La hausse des taux est en cours (bien que timide), on viens d’ailleurs de passer de 1% à 1.25% cette semaine.

            Pour le pétrole, c’est plus compliqué à cause du pétrole de schiste, industrie très opaque.

            Mais il se peut qu’on soit dans une configuration similaire, sauf que les montagnes de dettes sont passées au stade de "Alpes" au "Mont Atlas" (sur Mars) dans l’intervalle et que tous les indicateurs sont faussés.

            Donc il se peut qu’on ai un énorme craquement financier dans les mois qui viennent.

            Ou pas.

            Impossible d’anticiper dorénavant, à l’inverse de 2007 ou c’était encore un peu lisible.


          • vote
            Zatara Zatara 16 juin 11:20

            @yoananda
            les cracks financiers sont extrêmement rentables... si le système est dans un équilibre artificiel, suffit juste de choisir le moment et d’enlever une brique en particulier


          • vote
            yoananda yoananda 16 juin 11:26

            @Zatara
            rentables oui, mais pas pour tout le monde.

            Actuellement, il y a pas mal d’investisseurs qui se positionnent sur une (très lourde) baisse des marchés. Un petit signe de plus.

            Mais bon, le "big one" est annoncé de manière récurrente tous les 6 mois depuis presque 10 ans maintenant (avec de bonnes raisons à chaque fois). On attends toujours smiley mais faut continuer à surveiller.


          • vote
            bonalors bonalors 21 juin 03:28

            @yoananda

            Bonjour

            le crash est inévitable et ne sera plus absorbable, alors préparons notre huile de coude pour bécher nos jardins


          • vote
            yoananda yoananda 21 juin 11:18

            @bonalors
            inévitable c’est toi qui le dit, mais en admettant :

            * quand ? (si c’est dans 200 ans ... ça nous fait une belle jambe)

            * sous quelle forme ?

            * de quelle ampleur ?

            ce sont les grandes questions.


          • vote
            bonalors bonalors 2 juillet 23:26

            @yoananda
            semble que ca soit cyclique, mais bon


          • vote
            fred fred 19 juin 06:41

            Les singes remontent dans les arbres, mais avec des smartphones !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès