Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Einstein le politicien

Einstein le politicien

Albert Einstein

Portrait d'un rebelle

 

 

Tags : Politique Culture Science et techno



Réagissez à l'article

28 réactions à cet article


  • 5 votes
    La mouche du coche La mouche du coche 12 mars 09:16

    Du Che à Picasso, le système n’arrête pas de nous promouvoir des "rebelles". C’est bizarre, un système qui promeut des "rebelles" à son propre système. Cela devrait nous faire réfléchir. sont-ils de vrais "rebelles" ou autre chose ?


    • 1 vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 12 mars 09:48

      @La mouche du coche ; intéressant ce que vous dites, et ce n’est pas une critique, au contraire, j’aurais vraiment aimé que vous approfondissiez ce que vous avez écris concernant le : "sont-ils de vrais "rebelles" ou autre chose ?" c’est dommage. En tout cas, une vidéo que je me ferai sûrement un plaisir de visionner plus tard.


    • 4 votes
      Heimskringla Heimskringla 12 mars 10:30

      @La mouche du coche

      Les vrais rebelles finissent souvent avec une balle dans la tête. Généralement cela ne finit pas en mort naturelle. 


    • 1 vote
      matthius matthius 12 mars 20:13

      Remplacez juste rebelle par politicien et tout ira bien.


    • 6 votes
      gerfaut 12 mars 12:18

      Ben oui, c’ est un rebelle, il a abandonné sa femme, il a fuit aux USA, il a tiré la langue, il a tout pompé à Poincaré pour E=MC2


      Aujourd’hui, il serait copain avec Haziza et Sia Furler.

      Trop stylé !

      • 6 votes
        jones robert (---.---.67.17) 12 mars 14:20

        Einstein ,la plus grande arnaque du 20eme siecle..lhistoire d’un escroc qui doit tout a poincarè et aux medias juifs..


        • vote
          matthius matthius 12 mars 20:17

          @jones robert
          Le problème de pointcarré c’est son nom. Avec un nom pareil impossible d’être aussi rapide dans le dialogue permettant d’élaborer la révolution quantique.

          L’erreur d’Einstein c’est de mettre sa théorie en vecteurs, ce qui était certes pratique pour l’informatique mais a créé la quatrième dimension sur les ordinateurs. cf Après De Gaulle...


        • 6 votes
          medialter medialter 12 mars 20:31

          @matthius
          Merci Matthius. Je viens souvent lire vos publications en espérant que vous nous partagiez votre incomparable sagacité, mais là vous enfoncez mes attentes les plus osées, et vous venez d’établir un must. Je dois reconnaître que vous êtes à la pointe de l’écriture publique, et en reconnaissance de votre génie, je vais imprimer de ce pas ce superbe com avec votre portrait, en A3 et en couleur, que je vais accrocher au dessus de mon lit pour m’assurer un réveil en bonne humeur chaque matin


        • 11 votes
          Ladykiller Ladykiller 12 mars 18:29

          C’est fou le nombre d’idiot répétant sans cesse "Einstein a tout pompé à Poincaré" tel un mantra, alors que ces mêmes personnes n’ont certainement jamais lu ni Poincaré, ni Einstein. 

          Parce ce que si tel était le cas, ils se seraient rendu compte par eux-mêmes que cette idée reçue est complètement fausse.

          Même si on oublie la relativité, Einstein était le plus grand physicien du XXème siècle, ça ne fait aucun doute, et tous ses pairs le reconnaissaient. 

          • 2 votes
            gerfaut 12 mars 18:54

            @Ladykiller
            Non, ce n’ est pas le plus grand physicien du 20ème s. Feynman est à mon avis au dessus, Einstein s’ est complètement fourvoyé dans ses recherches après les deux théories de la relativité, il n’ a plus rien fait


          • 11 votes
            medialter medialter 12 mars 19:31

            @Ladykiller
            "Parce ce que si tel était le cas, ils se seraient rendu compte par eux-mêmes que cette idée reçue est complètement fausse"

            *

            Voilà une belle phrase qui fait d’une affirmation péremptoire une vérité, mais qui n’est en fait qu’une opinion. J’ai posé personnellement la question à Aurélien Barrau, à la fin d’une de ses conférences, et il a répondu que Poincaré avait bien fait tout le travail préparatoire (sans jamais avoir été cité par Einstein, et pour cause). D’autres, comme le physicien Jean Hladik, vont beaucoup plus loin :

            " Début juin 1905, Poincaré publie les formules de base de la Relativité restreinte. Plus de trois semaines après, Einstein regroupe les principes et les résultats énoncés par Poincaré en un texte unique qui sera longtemps considéré comme le seul acte fondateur de la Relativité restreinte. Einstein a-t-il redécouvert indépendamment ce qui avait été publié avant lui ou a-t-il simplement plagié Poincaré ? Quoi qu’il en soit, étant donnée l’antériorité des textes de Poincaré, leur lecture montre que c’est bien lui qui est le véritable fondateur de la Relativité restreinte"

            *

            "Einstein était le plus grand physicien du XXème siècle"

            *

            C’est une blague ? Il s’est gouré comme un cancre en introduisant une constante cosmologique pour justifier aux forceps sa croyance que l’Univers était statique, vous avez oublié cette erreur monumentale qui a retardé l’émergence de l’expansion de l’univers, ou vous ne le saviez pas ? Il s’est gouré avec sa critique de l’interprétation probabiliste de la mécanique quantique qui l’opposait à Bohr et Heisenberg, et qui fut résolu en 80 en faveur de Bohr (qui mériterait bien plus le titre que vous voulez attribuer à Einstein). Dieu joue bien aux dés. En fait, il s’est gouré sur ces 2 principes, les plus importants de la physique.

            *

            "tous ses pairs le reconnaissaient"

            *

            Quel crédibilité apporter à ce microcosme où il faut lécher pour avoir sa carte d’entrée ? Ses pairs ne le seraient pas s’ils ne l’avaient pas reconnu. C’est bien pour ça que l’imposture a mis plus d’un siècle à émerger


          • 7 votes
            gerfaut 12 mars 19:37

            @medialter
            Poincaré est l’ inventeur du mot ’relativité’ pour désigner le phénomène et Einstein n’ en a jamais parlé, il ne l’ a jamais cité, alors qu’ il le savait très bien.


          • 6 votes
            mehdite mehdite 12 mars 20:48

            @Ladykiller
            au "Club des femmes savantes", c’est la plus teigneuse Ladykiller ; elle nous en veut à mort depuis qu’on l’a traité d’idolâtre , cette conne !


          • 1 vote
            guepe 12 mars 22:01

            @Ladykiller

            "Einstein était le plus grand physicien du XXème siècle,"

            C’est justement pour cela qu’il le critique tous. Ca les grandit,de se croire plus malin qu’Einstein. Ils n’ont que Tesla à la bouche.


          • 10 votes
            Ladykiller Ladykiller 13 mars 00:01

            Voilà une belle phrase qui fait d’une affirmation péremptoire une vérité, mais qui n’est en fait qu’une opinion. 

            .

            C’est une opinion basée sur des faits, que sont :

            - la date des articles publiés.

             - les éléments avancés.

            - les erreurs de Poincaré sur l’éther, et sur le rôle des transformations de Lorentz, que Einstein a corrigé en 1905 en répondant simplement : l’éther n’existe pas, les transformations de Lorentz ont un rôle clé, et ça, personne ne l’a dit à part lui ! Désolé de lire les articles eux-mêmes, et pas les commentaires de mecs complètement partisans (Leveugle et compagnie).

            La « principe de relativité » date de Galilée (donc si paternité il y a sur le terme, c’est à lui qu’on lui doit), Poincaré lui a apporté une vision nouvelle, que Einstein a corrigé, généralisé en 1915, et confirmé en 1919 avec la relativité générale, grâce notamment au principe d’équivalence. Le principe d’équivalence, c’est pas Poincaré du tout ! C’est personne d’autre à part Einstein, et on ne peut comprendre l’intérêt de la relativité générale sans lui. C’est aussi le seul en 1911 a avoir compris l’importance des géométries non-euclidiennes pour étudier la relativité, etc. Bref, juste sur la relativité, il est précurseur sur bien des aspects.

            .

            J’ai posé personnellement la question à Aurélien Barrau, à la fin d’une de ses conférences, et il a répondu que Poincaré avait bien fait tout le travail préparatoire.

            .

            C’est le principe de la science mec : rien ne sort ex nihilo. Il y a toujours un précurseur à tout, il faut être naïf pour croire le contraire, tu crois que Poincaré à tout sorti de lui-même ? Non plus, avant Poincaré il y a Lorentz, Voigt, etc. Certes, je veux bien reconnaitre que même sans Einstein à cette époque, la relativité restreinte avait toutes les chances de naitre, car c’était dans l’air du temps, mais la relativité générale, certainement pas, c’était le seul à y croire, d’autant que comme dit plus haut, il a dit dès 1905 ce que personnes ne disait.. 

             .

            Il s’est gouré comme un cancre en introduisant une constante cosmologique pour justifier aux forceps sa croyance que l’Univers était statique, vous avez oublié cette erreur monumentale qui a retardé l’émergence de l’expansion de l’univers, ou vous ne le saviez pas ? 

            .

            Quel mépris digne d’un pré-pubère ! Qui ne s’est jamais trompé ? Poincaré ne s’est jamais trompé peut-être ? Il faut vraiment être naïf une fois encore pour croire qu’un génie est un type qui ne se trompe jamais. Lui reprocher cela, c’est, en plus d’être insultant et grossier, avoir une très faible vision du savoir en général. Les erreurs importent parfois autant que les réussites. 

            Que celui qui ne s’est jamais trompé lui jette la première pierre j’ai envie de dire. Et puis, il a juste fait considérablement avancé la physique sur :

            - la nature de la lumière, pour l’effet photoélectrique, raison pour laquelle il a eu le prix Nobel au passage, excusez du peu. 

            - la thermodynamique, avec notamment ses travaux sur le mouvement brownien. 

            - la physique atomique et statistique (condensats de Bose-Einstein), sans ça les lasers n’existeraient pas, excusez du peu encore une fois.

            - notre vision du temps et de l’espace (qui se dilatent, conséquence directe de la relativité générale, dont il est le seul maître.)

            Etc. 

            .

            En fait, il s’est gouré sur ces 2 principes, les plus importants de la physique.

            .

            Vision naïve et biaisée, car il a autant apporté à la quantique que des types comme Planck ou Dirac, et que sans principe d’équivalence (et donc de relativité générale), on serait bien dans la merde pour faire fonctionner ne serait-ce que nos petits satellites, et c’était le seul à vouloir se poser la question à l’époque, tout le monde s’en foutait.

            .

            Quel crédibilité apporter à ce microcosme où il faut lécher pour avoir sa carte d’entrée ? Ses pairs ne le seraient pas s’ils ne l’avaient pas reconnu. C’est bien pour ça que l’imposture a mis plus d’un siècle à émerger.

            .

            Il faut vraiment ne rien connaitre du milieu académique de l’époque pour dire une chose pareille. Allez vous acheter une culture, on en reparle après.


          • 13 votes
            medialter medialter 13 mars 13:03

            @Ladykiller

            "C’est une opinion basée sur des faits"

            *

            Des faits ??? MDR smiley Tu balances des affirmations sans liens ni références, où tu donnes l’impression de jouer à un poker menteur, et tu appelles ça des faits. Ensuite tu cherches à embrouiller les lecteurs et à noyer le poisson avec le principe d’’équivalence et la relativité générale, donc je vais déjà te recadrer en te rappelant que l’on parle ici du problème de la paternité de la relativité RESTREINTE (on parlera une autre fois, si tu le veux bien, de la relativité générale, où, là aussi, il est question qu’Einstein ait amplement pompé Hillbert). Donc revenons-en à la RR et à tes faits :

            *

            - la date des articles publiés

            *

            Ben oui, parlons-en. Publication du papier d’Einstein le 30 juin 1905, soit 25 jours après la dernière publication de Poincaré (du 5 juin 1905) finalisant un ensemble de publications sur les fondements de la relativité restreinte depuis 1898. Ce à quoi il faut ajouter que le papier d’Einstein ne comporte aucune référence, reste sans citer de travaux antérieurs, ce qui est inédit, surtout pour un jeune trouduc bossant au bureau des brevets en Suisse qui a tout à prouver, qui n’a jamais fait une seule fois allusion à Poincaré, ce qui est la marque de fabrique d’un plagiat

            *

             - les éléments avancés

            *

            Parlons-en aussi. Poincaré faisait une allocution au congrès scientifique de Saint-Louis le 24 septembre 1904. Une conférence qui énonce les principes de la relativité (restreinre) : " Les lois des phénomènes physiques doivent être les mêmes, soit pour un observateur fixe, soit pour un observateur entraîné dans un mouvement uniforme, de sorte que nous n’avons et ne pouvons avoir aucun moyen de discerner si nous sommes oui ou non entraînés dans un pareil mouvement. " hahahaha, ça ne te rappelle rien, ça, ma biquette ? Attends, c’est pas fini, le meilleur reste à venir, voilà ce qu’il conclut en 1905 :

            *

            "Tous ces résultats, s’ils sont confirmés, vont conduire à une Mécanique entièrement nouvelle, caractérisée essentiellement par le fait qu’aucune vitesse ne peut surpasser celle de la lumière, pour la raison que l’inertie croissante du corps en mouvement s’opposera aux causes qui voudraient accélérer le mouvement et que cette inertie deviendra infinie lorsque la vitesse approchera celle de la lumière. De même, pour un observateur impliqué dans une translation, il ne suspectera pas qu’une vitesse apparente quelconque puisse dépasser celle de la lumière, et ceci serait alors une contradiction, sauf à rappeler que cet observateur n’utilise pas la même pendule qu’un observateur fixe mais utilise une pendule marquant le temps local".

            *

            Poincaré était bien considéré en 1904 comme le précurseur mondial de la relativité, et on voit mal comment Einstein n’aurait pas pu avoir connaissance de ses travaux.

            *

            Voilà ma poule, je pourrais continuer longtemps, comme tu le vois je suis très documenté sur cette affaire, et quand j’aurai le temps de me repencher sur les centaines de documents scientifiques que j’ai archivé, tu verras qu’il est grand temps que t’ailles te faire karcheriser ta cervelle lobotomisée par le diktat académique, qui a d’ailleurs sagement attendu la mort de Poincaré avant de lancer médiatiquement son poulain, et qui ne lui a jamais donné le Nobel en raison de ses travaux sur la relativité (à t’entendre il y aurait pourtant eu de quoi) : selon l’Encyclopaedia Britannica, Einstein n’a pas reçu le Nobel sur la relativité parce que le comité Nobel connaissait la controverse sur la paternité de la RR


          • 9 votes
            Ladykiller Ladykiller 13 mars 17:30

            @medialter
            Je me base sur les faits, mais tu ne répond pas sur les faits, c’est dommage.

            1) Tu crois qu’on écrit un article scientifique en 25 jours ? Ca se voit que tu n’as jamais rien écrit de ta vie mon vieux, encore moins un article scientifique. C’est beaucoup trop proche pour avoir été lu/compris/pompé en si peu de temps. En fait, si on se renseigne un peu sur le sujet, on apprend qu’Einstein avait déjà quasiment écrit son article avant même que celui de Poincaré soit publié. C’est un fait. cqfd. 

            2) La relativité était dans l’air du temps, je l’ai dit, il n’y avait pas que Einstein et Poincaré sur l’affaire. Joseph Larmor ou Woldemar Voigt étaient dessus avant eux-deux. Lorentz aussi par exemple, la preuve en est qu’on retrouve dans son article de 1904 quasiment les mêmes choses que chez Einstein et Poincaré un an plus tard. C’est un fait. Donc pourquoi ne pas dire que Einstein a tout pompé à Lorentz, à Voigt, à Larmor ? Parce que ce n’est pas vrai, et que ceux qui répètent ça pour Poincaré n’en savent rien non plus. La preuve avec toi.

            3) Les erreurs de Poincaré étaient nombreuses. En effet, il considérait l’éther comme indispensable, et n’avait pas biens saisi l’intérêt des transformation de Lorentz énoncées quelques temps plus tôt, ce que Einstein a parfaitement compris, et l’a montré dans son article, ce qui prouve qu’il a apporté quelque chose de nouveau par rapport à tous les autres. Ca, c’est un fait. Il suffit de le lire, chose que tu n’as pas pris la peine de faire visiblement.

            4) Le nombre de tes insultes est révélateur de ton manque d’assurance sur le sujet. C’est évident de toute façon, tu n’as rien de solide.


          • 12 votes
            medialter medialter 13 mars 19:56

            @Ladykiller

            "Je me base sur les faits"

            *

            Mais bien sûr, tu te bases sur les faits, tu me parles d’abord de « la date des articles publiés » (sans rien citer), je te donne les dates montrant que Poincaré a publié en premier, et pris en flag de raconter des conneries, tu essayes de sauver les meubles en me répondant « Ohhhhhh mais 25 jours, il a sûrement pas eu le temps » smiley Quelle putain de mauvaise foi. Comme si la publication de Poincaré était apparue ex-nihilo, alors qu’en fait c’est cette publication d’Einstein qui sort ex-nihilo, après qu’il ait publié 2 articles pourris sur « les dimensions moléculaires » et « le mouvement brownien » sic smiley … Le 30 juin 1905 (en fait le 26 septembre 1905 pour son article complet « electrodynamique des corps en mouvement »), c’est 3 ans après la publication du bouquin de Poincaré en 1902 (« La Science et l’Hypothèse »), c’est 9 mois après la conférence de Saint-Louis, où Poincaré avait remis en cause la notion de temps absolu, et développé le postulat de relativité. C’est déjà 1 an après la publication de Lorentz. Il suffit simplement d’écouter Lorentz à ce sujet :

            *

            "Ce furent les considérations publiées par moi en 1904 qui donnèrent lieu à Poincaré d’écrire son article « Sur la dynamique de l’électron » dans lequel il a attaché mon nom à la transformation dont je n’ai pas tiré tout le parti possible… Cela a été fait par Poincaré et ensuite par M.M. Einstein et Minkovski… (Si) ces formules ne se trouvent pas dans mon mémoire, c’est que… j’avais l’idée qu’il y a une différence essentielle entre les systèmes… Dans l’un, on se sert – telle était ma pensée – d’axes de coordonnées qui ont une position fixe dans l’éther et de ce que l’on peut appeler le temps vrai, dans l’autre, au contraire, on a des grandeurs auxiliaires. J’ai pu voir plus tard dans le mémoire de Poincaré que j’aurais pu obtenir une plus grande simplification encore. Ne l’ayant pas remarqué, je n’ai pas établi le Principe de relativité comme rigoureusement et universellement vrai. Poincaré au contraire a obtenu une invariance parfaite… et a formulé le Postulat de Relativité, terme qu’il a été le premier à employer"

            *

            C’est exactement le contraire de ce que tu racontes, Poincaré a parfaitement compris Lorentz, a mené ses équations à terme et a été le premier a le faire. Et c’est probablement pour cette raison qu’Einstein n’a jamais eu le Nobel de la relativité, puisque Lorentz figurait au comité, et qu’à lui, on ne pouvait pas la lui faire. Poincaré a d’ailleurs démontré que les équations de Lorenz formaient un groupe, qu’il a lui-même baptisé, en toute modestie, groupe de Lorenz, signifiant l’invariance des formules mathématiques par les transformations de Lorenz


            *

            Si Poincaré a utilisé l’éther dans sa construction relativiste, c’est parce ce qu’à l’époque, cette notion était courante en physique. Ce n’est pas Einstein qui est à l’origine de sa disparition, mais Poincaré, dans son ouvrage de 1902 (la Science et l’hypothèse), ouvrage qu’avait d’ailleurs lu Einstein : "Peu nous importe que l’éther existe réellement, c’est l’affaire des métaphysiciens ; l’essentiel pour nous c’est que tout se passe comme s’il existait et que cette hypothèse est commode pour l’explication des phénomènes. Après tout, avons-nous d’autre raison de croire à l’existence des objets matériels ? Ce n’est là aussi qu’une hypothèse commode ; seulement elle ne cessera jamais de l’être, tandis qu’un jour viendra sans doute où l’éther sera rejeté comme inutile"

            *

            Donc les faits (pas les tiens, les faits avérés) sont là : le 5 juin 1905, avant Einstein, Poincaré prouve l’invariance des équations de Maxwell devant l’académie des Sciences, et achève les équations de Lorenz qui constituent la base de la RR. De l’aveu même de Lorenz, il est le précurseur de la relativité. Alors que la pensée de Poincaré est traçable depuis 1898, par le biais de dizaines de publications dans lesquelles on peut suivre la construction de sa théorie sur la relativité, le papelard d’Einstein du 26 septembre 1905 , petit préposé inconnu du bureau des brevets de Berne, sort Ex-Nihilo. Voilà, c’est plié, mais t’inquiètes pas, tu ne seras ni le premier ni le dernier à t’être fait niqué par la grande secte.


          • 9 votes
            Ladykiller Ladykiller 14 mars 15:39

            @medialter

            Je te retourne le compliment. Tu es toi-même victime des idéologues à la Leveugle et compagnie. Un partout, balle au centre. Maintenant parlons du fond, tu commences à l’aborder, c’est bien. 

            .

            Je connais très bien les dates, et l’antériorité de Poincaré (et de bien d’autres) sur Einstein, simplement ces dates très proches sont justement la preuve temporelle qu’il n’a pas pu pomper l’article en question ! La preuve temporelle est visible dans ses notes autobiographiques : les conclusions ont été rédigées entre avril et mai 1905. Tout était déjà écrit avant. Je l’ai déjà dit. De plus, Einstein n’était pas universitaire, il n’avait pas un accès rapide aux publications scientifiques, et il restait souvent coupé de ce monde à cette époque, c’était de notoriété publique, il est donc fort improbable qu’il ai lu cet article avant de publier le siens, qui était de toute façon déjà écrit. Donc toutes tes suppositions sont basées sur du vent. 
            .
            De plus, ce n’est pas un scoop, il avait déjà beaucoup lu Poincaré, il avait lu certains de ses articles scientifiques antérieurs à 1905, ses deux livres de vulgarisation que La Valeur de la Science et La Science et l’Hypothèse que tu cites, Einstein connaissait en fait très bien ses écrits, il ne l’a jamais nié (contrairement à ce que tu laisse entendre). Simplement, les différences sont importantes en ce que dit Einstein et ce que dis Poincaré, c’est ça que tu ne semble pas comprendre. Au delà des preuves temporelles, il y a aussi des preuves conceptuelles, que tu refuses de voir depuis le début.
            .
            Si Poincaré et Lorentz avait déjà formulés le plus important (je ne l’ai jamais nié, encore une fois, j’ai même cité des personnes antérieures à leurs travaux, importants eux aussi, que tu ignores en restant bloqué sur Poincaré), ils n’avaient pas fait le lien avec tous les éléments de manière définitive, tu le montres par tes citations à droite à gauche, aucun article ne regroupe tout, aucun article ne tire de conclusion sur tous ces constats et ses observations, AUCUN, sauf celui qu’Einstein a fait en 1905.
            .
            D’ailleurs, lorsque Poincaré parle de "principe de la relativité" en 1904, c’est à Lorentz qu’il en attribue la paternité ! (preuve que tu n’as pas lu l’article, encore une fois). Tout ça pour dire que l’antériorité d’un concept est une notion complexe. Si on résume :
            .
            1) Poincaré n’a jamais adopté le point de vue d’Einstein ; qui était pourtant le bon. Il suffit de le lire : dans tous ces articles, Poincaré parle du temps comme d’un absolu et maintient son utilisation de l’éther (la remise en question qu’il en fait dans La Science et l’Hypothèse est purement théorique, car il ne le fait jamais dans ses articles), ce que ne fait pas Einstein. Pour résumer, la relativité au sens de Poincaré est une dynamique (celle de l’éther), alors que Einstein a un point de vue cinématique, donc en un sens plus fondamental, car touchant à la structure de l’espace temps lui-même, et non à sa déformation. C’est une nouvelle mécanique que Einstein propose dans son article, ce que n’a jamais fait Poincaré, ni personne d’autre avant. C’est différence conceptuelle est un fait.
            .
            Comme disait le physicien Théo Kahan à ce propos :dans son livre "Sur les origines de la relativité restreinte" :
            .
             "ce qu’apporte donc Einstein en 1905, de radicalement nouveau, c’est d’avoir clairement réalisé que, d’une part, l’invariance relativiste transcendait ses relations avec l’électrodynamique des corps au repos de Maxwell et avec l’électromagnétisme des corps en mouvement de Hertz et Lorentz, et s’imposait ainsi, à titre de condition universelle et préalable, à toute théorie physique présente et à venir ; et que, d’autre part, la nouvelle mécanique ainsi inaugurée touchait à la nature profonde de l’espace et du temps, en rupture totale avec les concepts de l’espace et du temps absolu de Newton."
            .
            Banesh Hoffmann dira plus tard la même chose dans un de ses livres : "[rien] ne saurait révéler de façon plus frappante l’audace révolutionnaire des idées d’Einstein par rapport à celles de ses aînés Lorentz et Poincaré. Tout trois possédaient la transformation de Lorentz, dont les étonnantes conséquences étaient restées implicites. Mais, au moment de l’interpréter, ni Lorentz ni Poincaré n’avaient osé faire une entière confiance au principe de relativité".
            .
             CQFD.
            .
            2) Poincaré a compris les transformations de Lorentz mathématiquement parlant, mais pas conceptuellement, pas au sens où Einstein les as comprises. Il n’a pas compris que ces dernières remettaient en cause la nature même de l’espace et du temps, Poincaré n’avait qu’une vision d’abord électromagnétique de la matière, ensuite soumise au principe de relativité. Pour Einstein, le principe de relativité (et la constance de la vitesse de la lumière) est le socle même. C’est là toute la différence, qu’un béotien comme toi ne peux pas comprendre, en effet, il faut faire un minimum de mathématiques pour le comprendre à travers les articles. Le professeur André Rouge résumait le problème ainsi :
            .
            "On pouvait parvenir [à la Relativité] par deux chemins. D’abord, on pouvait rechercher, d’une façon purement mathématique, quel est le groupe de transformations le plus général sous l’action duquel les équations, alors bien connues, de l’électrodynamique de Maxwell-Lorentz gardent leur forme. C’est le chemin qu’a suivi le mathématicien H. Poincaré. Ou bien l’on pouvait examiner d’un œil critique les hypothèses physiques qui ont conduit au groupe particulier de la mécanique de Galilée et Newton. Cette dernière voie a été empruntée par Einstein."
            .

            [suite en dessous]

          • 9 votes
            Ladykiller Ladykiller 14 mars 15:39

            @medialter

            [suite du message précédent]

            3) Poincaré lui-même a très vite reconnus la supériorité de Einstein sur ce point, il écrira d’ailleurs en 1911 : " M. Einstein est un des esprits les plus originaux que j’ai connus, malgré sa jeunesse, il a déjà pris un rang très honorables dans les savants de son temps". Preuve qu’aucune animosité ni aucun problème de "paternité" n’existait entre les deux, c’est un problème récent, soulevé par la dimension "sacrée" qu’à pris Einstein avec le temps, au détriment des autres, ce que je critique aussi, mais certains (comme Leveugle et autres) tombent dans l’excès inverse, allant jusqu’à nier le véritable apport d’Einstein et la profondeur de ses articles. Et tu l’illustres très bien ici, par ta méconnaissance surtout. Forcément, on ne peut pas demander à tous d’être physicien. Sauf que, quand on ne sait pas, et qu’on a une certaine humilité, on la ferme. Je te conseille de faire cela. Ça t’évitera de sortir des énormités du type :
            .
            "après qu’il ait publié 2 articles pourris sur « les dimensions moléculaires » et « le mouvement brownien » sic …"
            .
            Preuve encore une fois que tu n’y connais rien, et préfère salir un type dont tu ne comprend même le titre des articles. C’est très bas. Il faut avoir de sacré difficultés à vivre pour rabaisser de manière aussi faible et ridicule un type dont tu n’arrives même pas à la cheville.
            .
            La preuve évidente que tu n’y connais rien : tu écris Lorenz sans "t" toute la fin du message, au moins une demi-douzaine de fois ! Un petit détail pour certains, mais pourtant révélateur : tu n’as juste pas du tout l’habitude de voir ces noms, c’est pourquoi cette faute ne te saute pas aux yeux. Lorenz existe, c’est quelqu’un de bien différent de Lorentz (connus pour les fameux Attracteurs de Lorenz). Tu es un vrai touriste en la matière. C’est encore confirmé par cette phrase :
            .
            "Et c’est probablement pour cette raison qu’Einstein n’a jamais eu le Nobel de la relativité, puisque Lorentz figurait au comité, et qu’à lui, on ne pouvait pas la lui faire."
            .
            LOL, "Probablement", c’est vachement sérieux comme hypothèse ça.
            Déjà Lorentz ne faisait pas partie du comité.
            Ensuite, la raison est simple, le Nobel n’est jamais accordé pour une théorie pure. C’est tout. Il fallait une vérification expérimentale. Or, à cette époque où se discutait qu’un Nobel devait être attribué à Poincaré Lorentz et Einstein (oui oui ! ce fût proposé par Wien, il faut se renseigner), vers 1911, aucune vérification expérimentale n’existait encore. Ensuite, Poincaré mourut très tôt (1912), et lorsque enfin une première vérification expérimentale arriva pour la relativité (en 1919), la montée au pouvoir d’Hitler dans les années 20, et les origines juives d’Einstein posèrent de gros problème, ce qui l’a clairement handicapé tout le reste de sa vie (d’où son exil aux US, jusqu’à la fin de ses jours). Et oui, pour comprendre le pourquoi du comment, il faut avoir un minimum de culture historique, ce qui n’est pas ton cas.
            C’est rigolo d’ailleurs le nombre de gens qui disent que Einstein est surtout connus parce que c’était un juif, et que ça l’a aidé, forcément, réseau, sionisme, toussa, alors que c’est précisément le contraire si l’on creuse un peu la question !


          • 7 votes
            medialter medialter 15 mars 21:04

            @Ladykiller

            Ben j’ai déjà vu des mecs de mauvaise foi, mais comme disais l’autre, toi t’es une synthèse smiley Me reprocher de ne pas mettre de t à Lorentz, en guise d’argument, comme quoi toi tu es un habitué de ce genre de littérature, que tu as du niveau en maths et en physique …Tellement grotesque. T’es peut-être pas au courant, mais la relativité est au programme de Terminale, alors pour ce qui est du niveau de potache requis, tu devrais aller te la péter au lycée, je suis sûr que t’es un genre d’instit de banlieue qui joue au cow-boy avec ses élèves en leur balançant de la publication pour exister.

            *

            Revenons à nos moutons. Alors maintenant tu dis que tu connais l’antériorité de Poincaré, alors que précédemment tu soutenais que la date des articles publiés jouait en faveur d’Einstein (tu donnes vraiment l’impression de découvrir l’affaire à mesure de mes arguments). Tu dis aussi qu’Einstein connaissait les écrits de Poincaré, mais sans avoir honte d’affirmer que la proximité des dates de publications est la preuve temporellesmiley ) qu’Einstein n’aurait pas pu pomper son travail (en 25 jours). T’as pas l’impression, là, de t’exposer à tes propres contradictions ? Einstein n’aurait pas pu préparer son papelard depuis des mois, en suivant Poincaré depuis des années, et le finaliser en 3 semaines, après avoir pris connaissance de la publication de Poincaré ? Ce que d’ailleurs tu sous-entends en faisant appel aux notes autobiographiques, sauf que là faut être d’un culot monstre pour en appeler, à titre de décharge, à l’autobiographie d’un mec soupçonné précisément d’imposture. C’est comme si on demandait à un accusé de dire qu’il est innocent et qu’on prenait ça comme preuve, voilà ton niveau.

            *

            Je poursuis dans tes amateurismes. Les preuves conceptuelles :

            - Poincaré parle du temps comme d’un absolu : Non, voir son intervention de 1904 à St Louis
            - Poincaré maintient l’éther : Oui, mais comme un outil de travail suite à Lorentz sur lequel il s’appuie logiquement, un éther appelé selon Poincaré à disparaître, ce qu’il dit clairement en 1902. D’ailleurs Einstein, qui fait disparaître l’éther pour la RR, renoue avec l’éther 10 ans plus tard pour la RG, conformément à ses habitudes à jouer les danseuses, comme il l’a fait avec la constante cosmologique. Il renoue avec l’éther parce que Lenard lui fait remarquer son imposture (encore une autre) : Einstein a employé le terme d’espace pour éviter d’employer le terme d’éther, et il est contraint de se remarier avec ce concept à la suite de la pression de la communauté scientifique.
            - Einstein a un point de vue cinématique : Non, la cinématique est présentée comme un moyen dans son papelard, et il ne prétend pas faire une théorie du temps et de l’espace, mais de l’electrodynamique. Il le dit lui même : « Ces deux postulats suffisent entièrement pour former une théorie simple et cohérente de l’électrodynamique des corps en mouvement à partir de la théorie maxwellienne des corps au repos »

            *

            Dernier point, le Nobel, où encore tu te contredis. Déjà, Lorenz faisait bien partie du comité avec Zeeman, là aussi tu racontes n’importe quoi. La relativité est vérifiée en 1919, or Einstein reçoit son Nobel pour l’effet photoélectrique en 1921, ton argument de la non-expérimentation ne tient pas, toutes les conditions étaient réunies pour qu’il reçoive un Nobel sur la relativité en 1921, ce qui ne fut jamais le cas. Il y a là un mystère profond, et l’encyclopedia Britannica argumente en faveur de la polémique sur la paternité de la RR (ce que tu n’a pas relevé dans mes précédents messages).


            Voilà, en ce qui me concerne, tu n’es vraiment pas au point. Allez, pour tes petits neurones, je te fais un petit résumé, après ça je passe à autre chose, j’ai passé assez de temps à te torcher.


            1/ Concernant le plagiat :


            - Un inconnu total, bossant au service des brevets de Berne, appelé Einstein, sort un papier de nulle part le 30 juin 1905, réputé être la publication fondatrice de la relativité.
            - Cet inconnu, qui a eu une scolarité extrêmement médiocre, n’a aucune compétence universitaire, il n’a jamais publié le moindre feuillet sur le sujet
            - Cet inconnu reprend à son compte toutes les théories publiées par les savants de l’époque, théories qui circulent officiellement depuis près de 10 ans, mais sans jamais citer la moindre source ni le moindre auteur, ce qui est du jamais vu à ce niveau
            - Cet inconnu s’appuie notamment sur les travaux d’un illustre universitaire, Poincaré, qui a publié de nombreux travaux sur le sujet, qui s’est illustré lors du colloque de Saint-Louis en 1904, dont le retentissement fut mondial, et qui a même reçu le soutien de Lorenz pour avoir amélioré ses équations. Poincaré vient de publier un papier décisif, le 5 juin 1905, 25 jours avant Einstein
            -Cet inconnu n’a jamais cité une seule fois Poincaré



            2/ Concernant l’apport décisif qu’aurait amené Einstein


            - La définition du temps donné par Einstein reprend complètement celle de Poincaré
            - Le point de vue cinématique attribué à Einstein, longtemps considéré comme fondateur de la relativité, n’est en fait utilisé qu’en tant qu’outil mais la finalité est electrodynamique (Einstein dit dans son introduction : « Comme pour toute autre théorie électrodynamique, la théorie proposée s’appuie sur la cinématique des corps rigides »
            - La suppression de l’éther par Einstein (voir ci-dessus) n’est que momentanée, et Poincaré l’avait déjà virtuellement supprimé en 1902 dans son ouvrage « la Science et l’hypothèse »
            - Premier postulat : principe de relativité, c’est celui de Poincaré publié en 1904
            - Définition du temps physique : Einstein reprend la définition donnée par Poincaré en 1898, et ensuite 6 mois avant sa publication.
            -Le Groupe de Poincaré est repris par Einstein : « On voit par là que de telles transformations parallèles forment un groupe – comme il se doit – forment un groupe ». Le terme « comme il se doit », utilisé par Einstein et souvent compris comme une référence indirecte à Poincaré, fut supprimé de la traduction française
            -Einstein n’a rien apporté de fondamentalement nouveau (voir l’étude de Hladik), mais en revanche a repris tout ce qui existait déjà.


          • 6 votes
            Ladykiller Ladykiller 16 mars 11:16

            @medialter

            Dans le genre bouché tu es pas mal non plus, tu continue de nier l’originalité du papier d’Einstein par rapport à ce que disait Poincaré, en m’apportant des contradiction qui n’en sont pas.

            De plus, malgré mon rappel, tu fais encore l’erreur sur "Lorenz", soit tu es vraiment idiot, soit tu le fait exprès. C’est comme écrire "Poincarré", c’est ridicule comme faute, on s’en fout en soi mais c’est tellement révélateur du niveau de rigueur de la personne... Le style d’écriture dit beaucoup plus parfois que le message lui-même.

            .

            Einstein n’aurait pas pu préparer son papelard depuis des mois, en suivant Poincaré depuis des années, et le finaliser en 3 semaines, après avoir pris connaissance de la publication de Poincaré ? 

            .

            - Non, c’est impossible. Sauf dans la tête de quelqu’un de non renseigné sur le sujet. Les archives retrouvées ne trompent pas. Tu peux les nier, mais elles sont là : tout était écrit entre avril et mai. A moins que tu ai les capacités de prouver le contraire, ce dont je doute, pour le coup, le ridicule est clairement de ton côté.

            - De toute façon, Einstein va plus loin que Poincaré dans son article, c’est ce que tu ne comprend toujours pas.

            .

            - Poincaré parle du temps comme d’un absolu : Non, voir son intervention de 1904 à St Louis

            .

            Ce n’est pas le cas dans son article de 1905. Si tu l’avais lu, tu ne dirais pas ça. Preuve qu’il n’était pas sûr de lui.

            .

            "Einstein a un point de vue cinématique : Non, la cinématique est présentée comme un moyen dans son papelard, et il ne prétend pas faire une théorie du temps et de l’espace, mais de l’electrodynamique. Il le dit lui même : « Ces deux postulats suffisent entièrement pour former une théorie simple et cohérente de l’électrodynamique des corps en mouvement à partir de la théorie maxwellienne des corps au repos »

            .

            Non. la il faut revoir les bases mon vieux. Le principe même de la RR, c’est que cela s’intéresse à la cinématique. C’est la RG qui s’intéresse à l’aspect dynamique. C’est pourtant la première différence entre les deux, et toute la première moitié du papier de 1905, c’est exactement ça ! De la cinématique. Et ce point de vue, Poincaré ne l’avait pas. CQFD.

            .

            Dernier point, le Nobel, où encore tu te contredis. Déjà, Lorenz faisait bien partie du comité avec Zeeman, là aussi tu racontes n’importe quoi. 

            .

            Sachant que Lorentz et Einstein furent proposés pour un prix Nobel en 1912, ça m’étonnerais que Lorentz faisait alors partie du comité haha ! Dans le genre affirmation absurde parce que tu ne connais rien des faits, t’es un champion !

            Lorentz a fait partie du comité trois années avec Zeeman parce qu’ils l’ont eu en 1902, c’est tout. C’est pas un truc à vie hein ! Comment se ridiculiser en une phrase, encore une fois.

            Bref, tant que tu ne comprendra pas le fond du problème (visible par ta méconnaissance du sens des notions de cinématique/dynamique) et mélangera tout, tu ne comprendra jamais l’apport d’Einstein sur ses contemporain (et reconnus par tous, sauf de toi haha !).

            .

            Allez, pour éliminer tout soupçon, la preuve ultime et incontestable du génie d’Einstein ? La premier congrès Solvay, en 1911, réunissant tous les plus grands génies de l’époque, dont Einstein, Poincaré, Lorentz, etc. Preuve que :

            1) Tout ce petit monde se connaissais très bien, et s’estimaient mutuellement. Il n’agissaient pas "dans l’ombre".

            2) Qu’il aurait été impossible pour Einstein de "tricher" lors de ces réunions, car s’il n’avait vraiment fait que "pomper", il n’aurait pas tenu face à tous les autres. Et c’est d’ailleurs là qu’il a fait ses meilleurs impressions, et qu’il fut reconnus par tous ses pairs (sauf toi haha !)

            .

            Allez, sans rancune !


          • 5 votes
            Hieronymus Hieronymus 17 mars 12:42

            @medialter
            je m’adresse au grand spécialiste de Kubrick

            en flanant sur de vieux articles, j’ai retrouvé ceci :

            http://www.agoravox.tv/commentaire12930661

            après je suis allé faire un tour sur le site (en stand-by)

            http://kubrick-trilogie-cosmique.e-monsite.com/

            je suis du genre un peu con (j’écris ces paroles car je sais qu’elles seront douces à votre coeur) aussi qqu’un écrit qq chose, j’ai tendance naivement à le croire mais là, ça va bientôt faire 2 ans qu’on l’attend, cette montée de la Kundalini...

            non mais sérieux, je déconne pas, je l’attends avec impatience ce récit sur la montée de la Kundalini, bah quoi c’est légitime non ?

            Kundalini ! Kundalini ! smiley


          • 4 votes
            filo... 12 mars 22:40

            Albert Einstein est un imposteur. A l’origine de ses découvertes était sa femme Mileva Maric Einstein. Une véritable génie en mathématique.
            Einstein a reconnu que lui il sortait des thèses et c’est elle qui vérifia par calcul mathématique. Il a reconnu lui même dans ces lettre et ses écrits enfermés et protégés en Israël. Ils ont eu trois enfants ensemble une fille et 2 fils. l’un d’eux Hans Adam était un génie en musique mais atteint de schizophrénie. Mileva Maric, serbe et orthodoxe donc non juive n’a jamais était acceptée par la famille d’Einstein. Lorsqu’il a eu son Prix Nobel il a laissé tous l’argent à sa femme et il a juste gardé le titre.

            Il a fini par abandonné sa femme pour une cousine à lui ainsi que les enfants et parti vivre aux USA.

            Il a déjà eu un film documentaire à ce sujet fait par une historienne anglaise. Israël a refusé d’accéder à sa demande et ouvrir les archives sur Einstein.








Palmarès