• jeudi 17 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Contact
Agoravox TV
Accueil du site > Actualités > Société > George Orwell nous adresse un dernier avertissement
par cpt_anderson (son site) mardi 24 juillet 2012
8%
D'accord avec l'article ?
 
92%
(14 votes) Votez cet article

George Orwell nous adresse un dernier avertissement

Jamais George Orwell et son chef d’œuvre « 1984″ n’auront été autant d’actualités : grands blocs unifiés, surveillance à outrance, novlangue dans les médias, la guerre qui semble être toute proche. George Orwell nous demande de ne pas laisser ceci se produire. Réveillons-nous !

 

Réactions à la vidéo Faire un don
  • 11 votes
    par Famine (xxx.xxx.137.206) 24 juillet 2012 08:18
    Famine(la grande)

    (...) La guerre donc, si nous la jugeons sur le modèle des guerres antérieures, est une simple imposture. Elle ressemble aux batailles entre certains ruminants dont les cornes sont plantées à un angle tel qu’ils sont incapables de se blesser l’un l’autre. Mais bien qu’irréelle, elle n’est pas sans signification. Elle dévore le surplus des produits de consommation et elle aide à préserver l’atmosphère mentale spéciale dont a besoin une société hiérarchisée. Ainsi qu’on le verra, la guerre est une affaire purement intérieure. Anciennement, les groupes dirigeants de tous les pays, bien qu’il leur fût possible de reconnaître leur intérêt commun et, par conséquent, de limiter les dégâts de la guerre, luttaient réellement les uns contre les autres, et celui qui était victorieux pillait toujours le vaincu. De nos jours, ils ne luttent pas du tout les uns contre les autres. La guerre est engagée par chaque groupe dirigeant contre ses propres sujets et l’objet de la guerre n’est pas de faire ou d’empêcher des conquêtes de territoires, mais de maintenir intacte la structure de la société. (...) p.282


  • 18 votes
    par Trashon (xxx.xxx.23.247) 24 juillet 2012 10:51

    C’est marrant, j’ai relu 1984 il y a quelques semaines et 2 jours après l’avoir terminé on nous a pondu le ministère du redressement productif.......


  • 5 votes
    par gerfaut (xxx.xxx.119.174) 24 juillet 2012 14:49

    Une chose à remarquer sur Orwell à mon avis est le fait qu’ avant d’’ écrire 1984, il avait une solide expérience de la vie : il a été policier en Inde, SDF, enseignant, journaliste, écrivain, etc. Donc il en avait vu des choses. 

    Son anticipation n’ est pas dénuée de réalisme, on n’ est pas dans du théorique pur, on se représente bien la société qu’ il imagine, et c’ est là la force des grands écrivains du genre. 

    Dans le genre roman d’ anticipation, je mettrais avec lui Kafka et Ph. K. Dick

  • 10 votes
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 24 juillet 2012 15:20
    Hijack

    Pour ceux qui sont intéressés par Orell, le fameux 1984 en PDF, gratuit ...


  • 1 vote
    par Hijack (xxx.xxx.28.187) 24 juillet 2012 16:34
    Hijack

    Je voulais dire Orwell (ci-dessus) ... vous l’aurez rectifié de vous mêmes ...


  • 4 votes
    par Lisa SIon (xxx.xxx.11.203) 24 juillet 2012 19:36
    Lisa Sion

    Pour bouffer et se bâfrer de viande, les hommes mettent 53.000.000.000...oui, 53 milliards...cinquante trois milliards d’animaux dans des camps d’internement encore plus odieux que la Shoah, c’est pour quand le grand pardon et qui est innocent ?
    Les végété-bon-ariens...Oui, ces communautés de non violents dont on se moquait en 70 !
    En réalité, l’Inde et la Chine, ces civilisation plus qu’antiques qui vivent sou des latitudes différentes avec des résultats différents, doivent tout au respect de la terre et ceux qui la peuplent...


  • 4 votes
    par Fred Def (xxx.xxx.21.206) 24 juillet 2012 22:12

    On peut en penser ce qu’on veut mais quand on s’intéresse aux travaux de l’excellentissime Pierre Hillard (qui n’aime pas quand on rit jaune), on s’aperçoit qu’Orwell appartient de fait à la société fabienne et a toujours baigné dans la famille mondialisante. Ce qui a au moins le mérite de pouvoir identifier les sources de sa créativité.


    A force de crier "halte au racisme !" ou "racisme non merci !", il y a un phénomène qui fait qu’on fait la pub du racisme. Idéalement, je vrais mieux des slogans comme "Finalement, nous sommes semblables", vous voyez l’idée ?

    En conclusion, même si je reconnais l’absence de vacuité de son oeuvre, je n peux me poser que des questions dans ses motivations à devenir écrivain.

    Quel intérêt de dépeindre le futur avec des mots pareils ? S’il s’agit d’avertissement, nous nous devons de l’écouter et puis surtout d’agir collectivement. Mais cette manière de menacer et de mettre en garde me déplaît au plus haut point.

    J’eus préféré qu’il nous aide à décrire un monde un paix et les rouages de ce dernier. Même si je pense avoir quelques pistes... A commencer par laisser tomber capitalisme et communisme pour bâtir un monde nouveau, basé sur une autre approche que le matérialisme.

    Exercice dans lequel Etienne Chouard (un contemporain que je salue) EXCELLE.

    Bonne fin de soirée à toutes et tous.



Ecrire un commentaire Faire un don

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Réclame

Facebook Facebook  Friendfeed Friendfeed  RSS RSS  Twitter Twitter 


Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site optimisé pour le navigateur Firefox. Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération