Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Société > Kepel : « L’islam est perçu comme un problème »

Kepel : « L’islam est perçu comme un problème »

Exclusif. Au lendemain de son déjeuner avec Nicolas Sarkozy, le politologue Gilles Kepel nous a accordé un entretien détaillé à propos de son rapport controversé sur la banlieue.

 

Entretien d’une durée de 35 mn, divisé en 3 parties :

· Première partie : l’objet du rapport

 

· Deuxième partie : les critiques universitaires et les récupérations politiques

 

· Troisième partie : le rôle de Claude Bébéar, président de l’institut Montaigne

 

Le 4 octobre, l’institut Montaigne publiait le résumé d’une enquête sociologique consacrée à l’agglomération de Clichy-Montfermeil et dirigée par le politologue Gilles Kepel. Focalisée sur le rôle de l’islam en banlieue, toute la presse s’en est fait largement l’écho : Le Monde, http://www.youtube.com/watch?v=feIZ..., 20 Minutes, Les Echos, Marianne, l’Express, le JDD, France Info, The Economist jusqu’au New York Times.

 

Rapidement, des critiques –portant sur l’analyse du facteur religieux- sont apparues au sein du monde universitaire ou associatif, notamment celles de Franck Frégosi, Dounia Bouzar, Laurent Mucchielli, Samir Amghar, John Bowen, Jean-Louis Pan Ké Shon, Tareq Oubrou, Aurélien Péréol ainsi que de la part des Indivisibles.

 

Objectif 2012

 

Spécialiste de l’islam et du monde arabe, Gilles Kepel nous a accordé le 18 octobre un entretien approfondi. Au lendemain d’un déjeuner à l’Elysée pour discuter avec le président de la République des problématiques relatives à la banlieue, le politologue a répondu aux critiques formulées sur son rapport. Nous avons notamment abordé le traitement médiatique de cette étude de terrain ainsi que la question de l’instrumentalisation-en amont- de son enquête et celle de sa récupération par des acteurs publics de l’islamophobie. Dès la publication du rapport, l’opportunité de stigmatiser, sans distinction, les musulmans de banlieue a été saisie par l’élu UMP Xavier Lemoine-dont nous avons exposé la tentative d’appropriation de l’étude- ainsi que par les journalistes Eric Zemmour et Ivan Rioufol. A l’inverse, Christopher Caldwell, éditorialiste au Financial Times, et la démographe Michèle Tribalat critiquent le rapport, jugé trop angélique par rapport à la « menace » de l’islam en banlieue. Quant au Premier ministre François Fillon, il a fait ostensiblement référence à l’enquête pour déplorer la « panne, en certains lieux de notre territoire, de la République, défiée par des communautés » qu’il n’identifie pas clairement. A l’approche des élections présidentielles et législatives, la banlieue devient un enjeu majeur pour afficher un positionnement politique. Reste à savoir comment le discours à son propos sera perçu par les premiers intéressés.

 

Source : OUMMA.COM

Tags : Politique Société Religions Islam Banlieue


Sur le même thème

Le racisme anti-blanc existe, c'est l'antisémitisme
« Le musulman de service » selon Claude Goasguen
Fourest : « Les familles musulmanes demandent à ce qu’on n’enseigne pas la Shoah »
En Israël, François Fillon évoque « le problème de la religion musulmane »
Finkielkraut juge les animaux plus « sensibles » que les habitants des banlieues


Réactions à cet article

  • 7 votes
    Par Catherine Segurane (---.---.---.34) 14 novembre 2011 18:27
    Catherine Segurane

    L’islam vu comme un problème ?


    C’est pas Dieu possible !

  • 16 votes
    Par Paradisial (---.---.---.48) 14 novembre 2011 20:21
    Paradisial

    « l’Islam est LA RELIGION »

    Si on part du postulat que Dieu existe, et qu’il s’adressa à l’humanité via une série de prophètes, ces prophètes là n’ont pu et ne peuvent colporter qu’un seul message, invariable dans ses essences, car Dieu étant UN, Son message et Sa religion se doivent d’être également UNS ET CONSTANTS, CLAIRS, INCHANGÉS, ET INVARIABLES (toujours dans leurs essences).

    C’est le contraire qui aurait été aberrant et qui ne saurait être qu’aberrant : Un seul Dieu, plusieurs religions opposées et contradictoires.


    Pourtant, aujourd’hui, on constate la présence et la coexistence de plusieurs courants spirituels. La raison en est toute simple : après le départ des prophètes révélés à chaque nation, Le Message qu’ils véhiculèrent fut altéré par innovation de la part des gens qui leur ont succédés. Dieu aurait pu protéger ce message là d’être altéré, mais, accord du libre arbitre oblige, Il leur laissa la responsabilité d’y rester fidèles ou pas, alors, systématiquement les gens pervertirent et altérèrent Le Message. De plus, les conditions géographiques et historiques, et le cloisonnement des sociétés ne permettaient pas encore la livraison - d’un seul coup - d’un message transplanétaire, inaltérable à tout jamais. Alors, s’imposait la venue d’une série de prophètes qui venaient restaurer Le Message et tenter de réformer et de rééduquer les humains.

    La religion livrée par Dieu, et ses essences et objectifs, n’ont jamais changé. Ce qui changeait c’étaient les formes innovées inventées par les humains après le départ des prophètes.


    L’Islam, comme son nom l’indique, vise à mettre l’Humain en Alliance, en Bonne Résonance et en Paix avec Dieu, éléments qui ne peuvent être atteints s’ils ne sont pas assurés également entre hommes.

    Ainsi est LA RELIGION de Dieu : elle se soucie du spirituel et du terrestre à la fois ; relier l’Humain avec Dieu, et tenter de créer une société viable entre les humains (où l’intérêt pluriel prime [sans nuire] aux intérêts individuels).

    Etre fâché avec Dieu et bon qu’avec les hommes, ou fâché avec les hommes et bon qu’avec Dieu ne sauraient être un bon équilibre.

    Partant de ces définitions là (celles de l’Islam), tous les prophètes portèrent le même message et véhiculèrent la même religion :

    • rappeler l’humain à se remémorer qu’il n’est pas venu du néant, mais qu’il a un Créateur Suprême, Originateur de Tout l’Existant ;
    • appeler à retrouver cet Originateur de par la raison, en appelant à méditer toutes les preuves tangibles que porte La Création en guise d’empreintes ;
    • définir les véritables caractéristiques de Dieu, en axant grandement sur Son unicité (face aux théories païennes polythéistes) ;
    • répondre aux grandes et principales questions existentielles de l’homme ;
    • montrer le chemin le meilleur pour atteindre Dieu ;
    • asseoir les règles élémentaires visant à construire une société viable ;
    • ....

    La religion n’a jamais varié d’un iota. L’Islam a été toujours présent sur la surface de la terre, et ce depuis que l’homme l’eut foulée du pied.

    La religion n’a jamais été cessée d’être restaurée par les prophètes. Tous étaient musulmans, et tous véhiculaient l’Islam.


    Quand la donne technologique (extension des moyens de communication) et géopolitique permirent de créer des sociétés moins cloisonnées et le cheminement plus ou moins rapide de l’information entre elles, le moment opportun vint pour sceller la religion dans son moule unique et universel une fois pour toute. Muhammad (que le Salut de Dieu soit sur lui) ne vint qu’accomplir cette restauration ultime de la religion, càd de l’Islam.

    Jésus, Moïse, et touuuuus les prophètes adressés par Dieu à l’humanité, en tout temps et en tout espace, ceux cités comme tels par les humains et ceux oubliés, ne vinrent porteurs que de la même religion une, unique et universelle d’un Dieu Un, Unique et Universel.

    Ces prophètes là, après leur départ de ce Monde, les humains après eux donnèrent à LA RELIGION (après l’avoir altérée) les noms de ces prophètes, alors que ces mêmes prophètes furent totalement innocents de ces gestes là. Le prophète Muhammad ne vint pas avec une religion nouvelle portant son prénom, mais vint tout simplement restaurer l’Islam.


    Jésus n’a jamais prêché le Christianisme, pas plus que Moïse ne prêcha le Judaïsme, pas plus que les autres prophètes aux prénoms de qui on accola des "isme" pour pervertir La Religion qu’ils apportèrent. Tous prêchèrent l’Islam, et tous furent des musulmans, et rien d’autre que des musulmans.

    Les humains au sein des sociétés d’antan constituaient une seule fratrie, au fur et à mesure que le leg spirituel leur parvenait réformé (corrigeant ses formes altérées) certains préféraient s’arcbouter et s’en tenir à un héritage plutôt qu’à un autre, ainsi, en a-t-on finit par se retrouver avec des strates venant s’additionner les unes sur les autres.

    A chaque fois qu’un prophète s’en allait, et que son message s’en retrouvait altéré, un autre prophète venait restaurer la vérité, non sans rencontrer des résistances, des réticences et de bien brutales oppositions. Dur dur pour certains de se séparer de l’héritage parental fut-il biaisé !

    En matière de spiritualité le Coran en premier appelle l’Humain à se méfier de l’héritage parental combien serait-il hasardeux de le suivre aveuglément s’il s’avérerait erroné et appelle à tout remettre en cause pour tenter de chercher la vérité de façon toute pragmatique et raisonnable.

    Paradisial

    إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللَّـهِ الْإِسْلَامُ


    Coran 3:19 La religion chez Dieu c’est l’Islam.
    • 3 votes
      Par juluch (---.---.---.233) 14 novembre 2011 21:33
      juluch

      Sans vouloir te vexer mais il y a que toi qui y croit à cette synthèse....


      Pour ma part "les religions c’est comme les lois c’est les hommes qui les inventent".

      Ceci étant, chacun peut percevoir ses croyances comme il veut ,du moment que ça casse pas les pieds aux autres.......

      ..................et surtout qu’il essaye pas de l’imposer aux autres ou à une société qui est aux antipodes de ce genre de traditions............c’est tout !!!
    • vote
      Par Lorelei (---.---.---.145) 17 novembre 2011 00:27
      Lorelei

      bah faire croire que le monde scientifique est musulman est une aberration et un désir fous d’avoir raison et l’envie de se rassurer et ils ont tellement peur qu’ils interdissent la liberté de conscience et ça dit tout sur la vision actuelle de l’islam

  • 1 vote
    Par Latigeur (---.---.---.162) 14 novembre 2011 23:47
    Latigeur

    L’islam n’est qu’une création humaine comme toutes les religions : 

    "En effet, à la date de la mort probable de Muhammad, rien n’est véritablement

    constitué, et l’examen sérieux des sources (surtout non-musulmanes) ne peut

    observer que des transformations politiques et des mouvements militaires chez les

    Arabes.

    Au risque de surprendre et même de choquer, il ne faut craindre alors d’affirmer que

    l’islam n’existe pas encore : il n’y qu’une révolution politico-religieuse en Arabie,

    une aventure personnelle, et l’émergence d’une secte monothéiste eschatologique et

    particulièrement violente.2 Ce n’est que vers les années 750 que commencent à

    apparaître les premières tentatives d’organisation du dogme à partir du Corpus

    coranique, et sous l’influence chrétienne et grecque, en réaction contre une

    théologie depuis longtemps constituée.

    De plus, il faut se rappeler qu’une religion n’est pas qu’un dogme, quand bien même

    elle se présente ainsi, avec une rigueur exclusive et intimidante. C’est aussi une

    pratique, une construction longue, et une compréhension, une interprétation

    ultérieure, et une transformation juridique. C’est une création issue de multiples

    influences, celles des fidèles eux-mêmes, par leurs pratiques et celles qui proviennent

    de leurs victimes ou de leurs concurrents.

    Muhammad n’a pas entrepris cette construction, il n’a jamais fait oeuvre de

    théologien, et ses successeurs immédiats non plus : le premier est un un homme

    d’action, pour ne pas dire de guerre , doublé d’un mystique, les autres sont des

    guerriers puis des administrateurs et des percepteurs. Ce n’est pas lui qui a inventé

    l’islam, et il est certainement plus vrai d’affirmer que c’est l’islam qui a inventé

    Muhammad, trois siècles après sa vie, et en des centaines de milliers de pages : ainsi

    il est devenu, plutôt que le créateur de l’islam, sa référence essentielle et obsédante.

    Lui-même n’en a jamais sans doute eu conscience, et ce n’est pas une des moindres

    ironies de cette Histoire."
    • vote
      Par poetiste (---.---.---.159) 15 novembre 2011 16:28

      Tout à fait vrai Latigeur.

      Les rédacteurs du Coran ont opéré bien après l’hégire(622).

      La grosse confusion est de confondre instinct grégaire en un particularisme religieux tribal et universalité.
      Si le Coran n’était pas le négationnisme de la crucifixion, beaucoup de musulmans se convertiraient à la chrétienté.
      Ces rédacteurs ont coupé la lumière et c’est la raison la plus claire de leur volonté dominatrice et expansionniste.
      L’Islam est une religion "adamiste", qui ne reconnaît pas l’Homme et ne peut donc prétendre à l’universalité.
      Mais ceci n’empêche pas qu’il y ait des musulmans de bonne volonté, des chrétiens infréquentables et vice versa. Mais c’est trop demander à un musulman de rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, puisqu’ils n’ont pas inscrit les paraboles en kidnappant le Christ dans le Coran. De là leur réticence à la laïcité.
      La théocratie est de ce fait irrévocable et le printemps arabe nous montre bien ce vieux démon qui resurgit qui arrange si bien les tyrans, qui fait leur lit.
      On n’est pas sortis de l’auberge avec de telles aberrations de l’esprit  !! Quand on a l’âme marquée au fer rouge par une croyance, sans libre arbitre, on fait des clones soldats, pas des hommes libres.

  • 3 votes
    Par junior (---.---.---.68) 15 novembre 2011 08:20
    junior

    DEPUIS LA NUIT DES TEMPS TOUTES LES RELIGIONS ONT ETAIENT SOURCES DE CONFLITS (peace and love)

    • 4 votes
      Par edzez (---.---.---.247) 15 novembre 2011 10:07
      eQzez

      eh bien pour l’islam , elle a reuni tous les arabes et bien plus , ouvre ton livre d’histoire ...

    • 1 vote
      Par Latigeur (---.---.---.248) 15 novembre 2011 14:42
      Latigeur

      C’est pour ça qu’encore de nos jours chiites et sunnites s’entretuent joyeusement .....

    • 2 votes
      Par edzez (---.---.---.247) 15 novembre 2011 15:51
      eQzez

      ceux qui tue sont des corrompus , des adetpes de la secte de la CIA , mossad , Mi6 et j’en passe ...(nebuleuse alqaida qui tue des sunnites en Iraq ...)

      Au Yemen , y a 40% pourcent de chiites , ils ne s’entretue pas .

  • 4 votes
    Par edzez (---.---.---.247) 15 novembre 2011 10:06
    eQzez

    @orden , latigeur, juluch , segurance ...

    Expliquez moi pourquoi les scientifiques (medecins , astrophysiciens ...) deviennent croyant , voire meme musulmans , durant ces dernieres années , ces derniers siecles ...

    Il s’averait qu’au derniere découverte de la science , le coran faisait deja allusion à tel ou tel phenomene physique ( nuage , precipation , ) , le barzakh ( mer qui ne se melange pas , developpement embryonnaire ...

    Donc le Coran a aussi dimension scientifique , cela nous poussent nous les croyants à connaitre un peu plus l’univers , a faire de l’experimention pour valider nos theories ou nos formules .

    Des scientifiques meme athés qui découvrent que Le Coran faisait deja allusion à ses phenomenes qu’il vient de découvrir , devient musulman la plupart du temps comme
    - keith moore
    - maurice bucaille et j’en passe ...
    - ... meme des empereurs français, Napoleon bonaparte ...

  • 1 vote
    Par Latigeur (---.---.---.248) 15 novembre 2011 14:31
    Latigeur

    ezdrez


    est une victime de la propagande islamiste débile :

    Le mode de reproduction des mammifère était connu depuis l’antiquité

    "Une Révélation ???
    Extrait de Marc Aurèle, Les Stoïciens - IIme siècle après J.C. « Il projette une semence dans la matrice et se retire, c’est une autre cause qui la prend pour produire l’embryon et le faire arriver à terme, semblable à celui de qui il vient » ...
    Cette révélation du Coran n’en est donc pas une, mais elle est tout de même examinée en détail car elle représente la typique imposture par des interprétations ou des traductions erronées et tendancieuses, ne visant qu’à faire croire que le Coran décrit, dans ses moindres détails, l’ontogenèse de l’homme (ou le développement embryonnaire), malgré et en dépit du texte original, et malgré que des connaissances élémentaires sur l’embryon fussent déjà intégrées par l’Homme depuis des siècles..."

    "Terminons dès lors en beauté avec un texte traduit du grec, écrit par un vrai médecin, Claude Galien, né en 131 après J-C. Galien est réputé comme le plus grand médecin après Hippocrate. On retrouve dans ce texte un bonne partie des affirmations - grossièrement plagiées près de 5 siècles plus tard - par Mahomet. Comparons-le avec la sourate 23 : 12-14 que nous avons épluchée plus haut...

    « Mais reprenons à nouveau la description à la première formation de l’animal, et afin de rendre notre description ordonnée et claire, divisons la création du foetus en quatre périodes de temps. La première est celle dans laquelle, comme nous le voyons dans les avortements et les dissections, la forme du sperme a le dessus. A ce stade, même Hippocrate le merveilleux n’appelle pas la forme de l’animal un fœtus, comme nous l’avons entendu dans le cas du sperme vidé au sixième jour, il l’appelle toujours du sperme.

    Mais quand il a été empli de sang, et que le cœur, le cerveau et le foie sont toujours inarticulés et informes, mais ont dès lors une certaine solidarité et une taille respectable, c’est la deuxième période ; la substance du fœtus a la forme de la chair et plus la forme du sperme. En conséquence, vous verriez qu’Hippocrate n’appelle plus cette forme "sperme" mais, comme il a été dit, "fœtus".

    La troisième période suit lorsque, comme il a été dit, il est possible de voir les trois parties principales clairement comme une sorte de détour, une silhouette en quelque sorte, de toutes les autres parties. Vous verrez la conformation des trois parties principales plus clairement, celle des parties de l’estomac plus faiblement, et bien plus, celle des membres. Plus tard ils forment des "brindilles", comme le dit Hippocrate, indiquant par ce terme leur similarité avec des branches.

    La quatrième et dernière période est au stade où toutes les parties des membres ont été différenciées et, à ce stadem Hippocrate le merveilleux n’appelle plus le fœtus un embryon mais déjà un enfant ; ainsi lorsqu’il dit qu’il tressaute et bouge comme un animal déjà entièrement formé… Le temps est venu pour la nature d’articuler les organes précisément et d’amener toutes les parties à la formation finale. Ainsi elle fait croître la chair sur et autour des os, et en même temps… elle crée à l’extrémité des os des ligaments qui les lient les uns aux autres. Et sur toute leur longueur elle place autour d’eux de fines membranes appelées periostéales sur lesquelles elle fait croître la chair.  »

    [texte de Claude Galien, traduit du grec]"

    http://www.rationalisme.org/french/islam_embryologie.htm

  • 1 vote
    Par Latigeur (---.---.---.248) 15 novembre 2011 14:35
    Latigeur

    Ezdrez


    Napoléon ne s’est jamais converti, là encore l’affirmation de certains islamiste est non seulement mensongère mais stupide, il ne considérait les religions que comme un moyen de consolider son pouvoir :

    "Les déclarations que le Général Bonaparte a adressées aux peuples musulmans ne renferment aucun engagement véritable : elles sont des maillons de sa politique, les fondements de sa puissance. Napoléon gouverne « comme le grand nombre veut l’être ». Il ajoute : « C’est en me faisant catholique que j’ai fini la guerre de Vendée, en me faisant musulman que j’ai abouti en Égypte : si je gouvernais un peuple de juif, je rétablirai le temple de Salomon ». Napoléon sait qu’en tenant ce genre de discours, il va gagner la confiance des mahométans et, sinon s’en faire des alliés, au moins ne pas s’en faire des ennemis. Cette attitude est une défense : elle n’atteste aucune révélation religieuse, simplement la volonté de ne pas se faire l’ennemi du peuple musulman. Cette idée était d’ailleurs murement réfléchie puisqu’il en avait fait part aux républicains athées tandis qu’ils voguaient vers l’Égypte. Mais cette déclaration est une séduction démagogue que l’Empereur qualifiera de « charlatanisme » plus tard ; ajoutant qu’ « Il faut être charlatan ! Ce n’est que comme cela qu’on réussit ». (Bonaparte, A.Castelot, le mirage égyptien, p. 308)"
    • 1 vote
      Par edzez (---.---.---.247) 15 novembre 2011 15:31
      eQzez

      on est pas tout à fait sur, mais des historiens et chercheurs le confirment qu’il s’est converti , je n’ai plus le lien vers ses dossiers.

      c’est vrai que les doutes subsistent sur son cas.

      Je te l’accorde c’etait un mauvais exemple .

    • vote
      Par Lorelei (---.---.---.145) 17 novembre 2011 00:29
      Lorelei

      bonaparte etait un criminel il a mis à feux et à sang l’europe, comme hitler qu’ils puissent admirer l’islam n’a rien d’etonnant, surtout que dans le cas de napoleon ça l’interessait la polygamie pour ceux qui connaissent l’histoire ils comprendront

  • vote
    Par Latigeur (---.---.---.248) 16 novembre 2011 09:32
    Latigeur

    Ezdrez, j’ai effectivement lu le Coran et certains Hadihts et je partage l’opinion de beaucoup de chercheurs et d’historiens de l’Islam, on trouve tout et son contraire dans le Coran, c’est un peu comme les prédictions de Nostradamus, elles sont tellement vagues et polysémiques qu’on peut tout leur faire dire et les charlatans de tout poil ne s’en privent pas.


    Exemple, sur la tectonique des plaques : 

    Version propagande islamique :

    "sourate 78, versets 6-7 : « N’avons-Nous pas fait de la terre une couche ? et (placé) les montagnes comme des piquets ? ». Ici le mot "piquet" est utilisé pour montrer que les montagnes permettent de tenir la terre (croûte) en place, immobile. De plus, la première partie du verset nous montre que la terre n’est pas plate car c’est une surface étendue sans bord, dans le sens où on peut la parcourir sans jamais en tomber. 
    Chapitre 21, verset 31 : « Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu’elle ne s’ébranle pas en les [entraînant] ». 
    Ici, on nous dit que les montagnes permettent la stabilité de la terre en empêchant la forme de la terre de changer et de provoquer un changement d’orbite de la planète. 
    Dans le Saint Coran, il n’y a pas que des fait scientifiques concernant l’astronomie, mais beaucoup d’autres sujets scientifiques sont abordés.

    Critique :

    Association FABULA : On les a déjà lus mon ami, de même qu’on a aussi lu un autre verset parlant de ces montagnes, que vous n’avez pas cité (Sourate 6, verset 15) : « Et Il a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu’elle ne branle pas en vous emportant avec elle de même que des rivières et des sentiers, pour que vous vous guidiez ». Est-ce parce qu’il y est précisé qu’Allah a créé les sentiers pour nous guider - affirmation totalement loufoque vous en conviendrez - que vous ne l’avez pas cité ? Essayez donc d’être plus rigoureux par la suite, cher Abdallah, et de faire moins d’amalgames voulez-vous ?
    Ce que vous affirmez sur les montagnes est faux : celles-ci sont, pour la plupart, la conséquence de mouvements de l’écorce terrestre et n’empêchent pas vraiment "la forme de la terre de changer" : elles existent justement grâce à ces mouvements de l’écorce terrestre... 
    Encore pire pour l’orbite de la planète : visiblement vous ignorez ce que signifient orbite et mouvements tectoniques. Des fluctuations et d’infimes variations ont été notées grâce à la précision des horloges atomiques notamment, sur la rotation de la terre autour du soleil - ainsi que de la lune (son éloignement, sa révolution, etc.) ce que n’a évidemment pas annoncé le Coran : ces valeurs ne sont pas absolues mais ont varié avec le temps, elles continuent encore actuellement. La lune par ex. continue à s’éloigner de la terre, mois après mois, mais c’est indécelable à l’oeil nu... Et puis c’est le noyau terrestre en fusion - à l’origine du champ magnétique terrestre - qui joue pour beaucoup dans le maintien de la stabilité orbitale de notre petite planète, non pas les montagnes qui ne représentent quant à elles qu’une partie minime de la masse terrestre. Avez-vous noté que dans quasiment toutes les explications des religions antiques, y compris le Coran, la terre sort de l’eau ? Ce qui est bien entendu faux car avant qu’il existe de l’eau sur terre, il n’y avait que des roches. Votre Coran commet la même erreur, vous l’ignoriez ou faut-il que je vous cite les versets en question ?"
    • 1 vote
      Par edzez (---.---.---.247) 16 novembre 2011 11:04
      eQzez

      l’explication est tres simple, si tu reprend tes cours de geologie ( niveau college 6 ou 5eme) , les plaques tectoniques sont sur du magma , quand deux croutes terrestres se rencontrent , cela forme des chaines soit par lorsque l’une passe au dessus de l’autre, soit lorsque les deux plaques se courbent vers le haut , et la lave en fusion s’echappe et se durcit , et cela soude les deux plaques et il y aura donc moins de seisme , puisque ça stabilise les deux plaques comme un piquet.

      les zones sismiques dans les failles des montagnes soint moins dangereuse que les failles où ils n’y a pas de montagnes comme dans les oceans , (consequences tsunamie , japon , indonesie ...)

  • vote
    Par Latigeur (---.---.---.248) 16 novembre 2011 14:09
    Latigeur

    Pas de mépris Edrez, pour ma part je combat l’Islam mais je ne méprise pas les musulmans, la référence au " niveau collège 6 ou 5ème" est inapproprié dans ce débat.

    les montagnes ne stabilisent pas les mouvements de l’écorce terrestre et ne forment pas des piquets.
    Les scientifiques distinguent des chaînes de montagnes dépourvues de volcan ;
    "Par ce terme « classique » on entend des chaînes comme les Alpes, l’Himalaya et autres systèmes de montagnes ou orogènes, d’Europe et d’Asie par exemple. Souvent, ces systèmes orogéniques, sont dépourvus de volcanisme important, cependant ils sont sismiquement actifs."
    des chaînes volcaniques :
    Il s’agit ici d’arcs volcaniques situés sur des reliefs, ce qui donne des volcans souvent culminants à plus de 5 à 7’000 m, tel l’Aconcagua (6962).
    Ces volcans sont généralement de type explosif (Mt St Helens) avec des laves comme les andésites, c’est-à-dire issues de magma d’origine profonde mais contaminés par de la croûte continentale. Ces zones montagneuses, volcaniques, bordant les océans, s’appellent des cordillères, telle la Cordillère des Andes, ou la Cordillère Nord Américaine, dont les Montagnes Rocheuses font partie. Dans les fosses océaniques qui les bordent, la croûte océanique plonge dans les profondeurs du manteau terrestre, c’est le phénomène de Cette activité tectonique et magmatique importante, entraîne l’accumulation de matériel crustal au sein de la cordillère,...

    Dans les 2 cas, la montagne n’empêche en rien l’écorce terrestre de bouger.
    • 1 vote
      Par edzez (---.---.---.247) 16 novembre 2011 15:38
      eQzez

      au temps pour moi , c’était maladroit de ma part.

      en tout cas pour moi , c’est evident que les montagnes jouent un role stabilisateur , etant donné que la couche molle sous les plaques lithospheriques est plus dense , la plaque ne va pas s’enfoncer encore plus, et cela stabilise donc l’ensemble des deux plaques rentrées en collision.

    • 1 vote
      Par edzez (---.---.---.247) 16 novembre 2011 15:40
      eQzez

      et à l’opque de prophete , on ne connaissait pas cette notion de couche terrestre( plaque lithospherique ou tectonique)

    • vote
      Par Lorelei (---.---.---.145) 17 novembre 2011 00:30
      Lorelei

      on trouve dans toutes les religions quelques faits vrais, mais sache quand même que dans les védas on trouve plus de chose correctes comme dans le buddhisme dont le fondateur avait parlé de l’atome etc...

  • vote
    Par Latigeur (---.---.---.16) 17 novembre 2011 14:58
    Latigeur
    Les montagnes sont des zones de fragilité de la croûte terrestre et ne viennent pas former des piquet pour la stabiliser.

    - Les montagnes, édifices peu solides, tendent à s’affaisser, à s’étaler (tel un fromage trop fait) sous l’effet de leur propre poids, donc à s’amincir. On parle d’ " effondrement gravitaire ". En effet la température est élevée dans la racine des montagnes, du fait de la profondeur (à 500°, voire plus, à 10 km), et surtout de la chaleur dégagée par la désintégration des éléments radioactifs, et.peut atteindre un niveau capable de ramollir les roches (tout en leur faisant subir, jointe à l’augmentation de pression, le métamorphisme signalé plus haut). Cet étalement s’ajoute à l’érosion pour diminuer leur altitude. Joint à l’isostasie, il empêche d’ailleurs que l’altitude des montagnes dépasse 9 km, et il est finalement plus efficace que l’érosion pour niveler les reliefs (figure 5). Par ailleurs cette plasticité des roches en profondeur favorise d’importantes déformations (plissement, laminage, renversement) des différentes unités, sous l’effet des forces de compression (cas de Alpes [note 2]).
     Une distension, ou extension, peut également abaisser l’altitude d’une montagne en provoquant un amincissement de la lithosphère (qui peut aller jusqu’à la dénudation du manteau). Cet amincissement va de pair, là aussi, avec un réchauffement de la croûte continentale par la chaleur du manteau, avec les mêmes conséquences. Cependant, dans la couche superficielle, fragile, cassante, de la croûte continentale, la distension fait rejouer des failles anciennes qui, d’inverses lors de la surrection, deviennent normales, des blocs de croûte glissant vers le bas entre deux de ces failles (par à-coups, chaque à-coup s’accompagnant d’un séisme) (figure 4, et note 4). 

     - Une des écailles (ou plusieurs), en forme de coin pincé en profondeur (jusqu’à une centaine de km ou plus), y ayant donc subi une très haute pression, et rendue plastique par la température, peut remonter rapidement (en quelques Ma, à une vitesse de l’ordre de 5 cm par an) vers la surface (comme du dentifrice chassé d’un tube, ou comme un bouchon sous l’effet de la poussée d’Archimède, après décollement de la lithosphère mantellique). On parle d’ " exhumation ", car sont ainsi portées à l’affleurement dans les montagnes (surtout quand il y a eu par ailleurs une extension), des roches qui ont subi un métamorphisme de très haute pression et moyenne température (figure 5, note 2, chevauchement de la Dent Blanche et note 4). "

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus
voyance gratuite