Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’adieu à la viande : débat sur infrarouge

L’adieu à la viande : débat sur infrarouge

 

Aymeric Caron, journaliste, auteur de "No steak", éditions Fayard, 2013

Anushavan Sarukhanyan, association Pour l'Egalité Animale (PEA)

Andonia Dimitrijevic, directrice maison d'édition L'Age d'Homme, a créé une collection végane

Philippe Ligron, cuisinier, historien de la gastronomie et animateur de « Bille en tête », La Première, RTS

Ueli Gerber, président-administrateur délégué de Suter Viandes SA

Roger Darioli, membre de la Commission fédérale de l'alimentation à Berne, médecin et vice-président de la Société suisse de nutrition (SSN)

Claude Baehler, éleveur, membre de Prometerre, association de promotion des métiers de la terre, VD

Kate Amiguet, Fondation Mart (Mouvement pour les animaux et respect de la terre)

 

Tags : Société Santé Animaux Alimentation Polémique



Réagissez à l'article

36 réactions à cet article


  • 1 vote
    Lisa Sion Lisa Sion 10 décembre 2015 13:41

    En un mot, la nature a mis le minéral au profit du végétal dont se nourrit l’animal. ne pas respecter cet ordre naturel ne peut que mener à un monde artificiel transgénique, breveté par le privé, sous perfusion pharmaceutique et militaro financier. viande < mort < guerre. Paix à tous, Lisa Sion.


    • 4 votes
      pegase pegase 10 décembre 2015 15:49

      @Lisa Sion

      Ce n’est pas le discours des éleveurs de ma vallée, eux croient à l’élevage pastoral, aux bêtes qui broutent paisiblement en entretenant les pâtures, tout en participant à l’économie locale .. Des élevages avec une certaine éthique, dans le profond respect de l’animal, afin de produire les meilleurs laits, fromages et les meilleurs viandes ..


      Sans cela il y aurait quoi ?? Plus rien ? plus de montbéliardes, plus de holstein, plus de grisonnes ? Et à la place des hordes touristes rotant la bière au bar de schtroumpfland et autres conneries disney ? 

      C’est cela que vous voulez ? 


      Même plus de clarines pour bercer mon sommeil  smiley


    • vote
      Soi même 11 décembre 2015 02:50

      @Lisa Sion, oui lisa, comme toujours très abstraite dans votre raisonnement, il a un fait majeur qui est en train de plaider à un recule de manger de la viande à outrance, la maladie de la vache folle et de l’autre facteur est une véritable démarche spirituel.

      Les autres motifs sont plus d’ordre du folklore écobioscentriste qui en général devienne zinzin où de l’ordre de la phobie alimentaire .

       


    • 9 votes
      Sylvain Sylvain 10 décembre 2015 17:02

      Quel débat de merde, le problématique de l’adieu a la viande et du végétarisme ne concerne que quelque bourgeois qui se donne un genre. Il faut plutôt chercher à changer notre consommation surtout en privilégiant les circuits courts. La vraie problématique est celle de l’élevage intensif voulue par la recherche d’une rentabilité toujours plus forte et corollaire d’une mondialisation toujours plus folle. 


      • vote
        Croa Croa 10 décembre 2015 19:29

        À Sylvain,

        Faux cela concerne tout le monde et pourquoi « quelques bourgeois » ? Sauf à considérer que le bourgeois non végétarien ne mange que du bon et que le végétarisme est donc sa seule voie de progrès.


      • vote
        Soi même 11 décembre 2015 02:53

        @Sylvain, ( Quel débat de merde, ) gros naïf, c’est propre des merdais de t’enfumer, il fraudait un peut ce réveiller ?


      • 2 votes
        sls0 sls0 10 décembre 2015 19:22

        Aucune des personnes sur le plateau est à moins d’une tonne d’équivalent pétrole par an.
        Si on veut l’ouvrir il faut montrer l’exemple.
        Etre végane et consomme 5-7 TEP par an, le terre vous remercie, le bouffeur de viande excessif c’est légèrement pire.

        J’aime le tofu mais j’ai quand même conscience qu’un kg de tofu c’est 2kg de CO² (un poulet c’est 3kg)
        Je réside dans un pays à moins de 1TEP par an ce qui fait que je ne suis pas un martien en voulant être < à 1 TEP/an.
        Les gens consomment entre 20 à 50gr de viande par jour ce qui risque pas de foutre la terre en l’air. C’est une moyenne, la viande c’est pas tout les jours, ça coute.
        C’est aussi ma ration, c’est un habitude à prendre, comme du boeuf il y en a très peu et de mauvaise qualité, c’est rare d’en manger. Et le veau c’est complètement inconnu.

        Comme dans le voisinage la viande c’est pas trop dans leurs moyens, j’ai commandé deux jeunes cochons pour le repas du 24/12 au fermier qui passe 3 fois par semaine pour récupérer les déchets alimentaires, ici les enfants c’est pas la dernière nitendo qu’ils attendent mais du cochon à la broche c’est la dinde local.
        Ils vont prendre leur pied, c’est rare et ils vont en parler une semaine à l’école. Ce qui est courant dans les pays riches c’est la fête ailleurs.
        Je me suis aperçu qu’ils avaient des canines donc physiologiquement la viande c’est prévu d’en manger.
        Ca me reviendra à 4€ par personne pour que des omnivores mangent d’autres omnivores.

        Les véganes et végétariens je n’ai rien contre, ils sont à 0gr/jour de viande, moi à 20-40gr, je suis plus proche qu’eux que de l’européen moyen qui est à 239gr/jour.
        Par contre quand ils essaient d’imposer leur façon de vivre aux autres je les mets dans la case intégristes.

        Le gaspillage ou la surconsommation ce n’est que de l’égoïsme, il y a des gens qui crèvent de faim à cause de notre surconsommation de viande et il ne faut pas oublier l’agrocarburant, pour celui qui crève de faim, que sa ration de céréales aille dans un boeuf ou une voiture ça lui fait une belle jambe.

        Une bonne nouvelle quand même, le pic de pétrole étant passé, le prix de transport va sérieusement augmenter, on gaspillera moins, de la bouffe il y en aura moins car la mécanisation et engrais vont baisser donc la population va décliner. Ca va s’auto réguler, on est sur un monde fini.

        Vu d’un pays en voie de développement ça fait bizarre une telle vidéo, les pays riches sont vraiment déconnectés du reste du monde. Les pays riches se plaignent que manger trop de viande abrège la vie, pendant ce temps là il y en a qui aimeraient bien abréger leur vie d’une telle façon, ça leur permettrait de vivre quand même une décennie de plus à minima.

        Il n’y a pas à tortiller du cul, si on est au dessus de 2 TEP/an coté consommation, on fait parti des mauvais, des égoïstes. Faire semblant de verser une larme parce qu’un veau va finir dans une assiette c’est la dernière des hypocrisies. Se donner bonne conscience en étant assis sur un tas de cadavres c’est très occidental.


        • vote
          Croa Croa 10 décembre 2015 19:45

          À sls0 « le prix de transport va sérieusement augmenter, »

          Oui, ça tout le monde le sait ! Mais quand, l’année prochaine, dans 10 ans, dans 15 ans, dans 20 ans... ?

          Si une relocalisation pouvait se faire volontairement ce serait tellement mieux mais avec les cons qui nous gouvernent il ne faut pas y compter. À défaut si nous devions y être obligé (par une remonté exponentielle du prix des transports) il vaudrait mieux que ce soit tout de suite !


        • vote
          gamel 10 décembre 2015 21:21

          @sls0
          Ils viennent d’où tes chiffres pour le coût énergitique des aliments ? A calorie alimentaire égale je pense quand meme qu’un plat de pommes de terres demande 10 fois moins d’énergie à produire qu’un plat de viande (chiffre prix au hasard), c’est probablement aussi vrai pour le soja importé du brésil car la chaîne est très courte entre le cultivateur et le consommateur (pour l’élevage la chaîne est bien plus longue).

          Je veux bien admettre les arguments des uns et des autres mais tes chiffres sont assez surprenants.


        • vote
          sls0 sls0 11 décembre 2015 05:46

          @gamel
          On me demande parfois de faire un bilan carbone comme avant on me demandait de faire des bilans thermiques, des gens savent que j’adore calculer. A force d’employer un outil, on a des chiffres en mémoire, c’est un peu comme un tailleur, il donnera vos mensurations sans trop se tromper, l’habitude.

          Il y a des données disponibles, déjà en tapant : bilan carbone guide facteurs emissions V5 vous devriez avoir déjà pas mal d’éléments. L’ADEME a pris une sérieuse avance, elle est un peu devenu maintenant la base. Beaucoup de pays prennent ses calculs et ses références, c’est robuste.

          Après ça change en fonction des régions, chez moi la tomate ne vient pas d’Espagne, en général elle fait 15km maximum. Le reste c’est le même style, pas de produits phytosanitaires ça coute trop cher, la viande c’est la même échelle, le poulet si on le veut vivant pas de problèmes.

          Le pays vends ses produits deux à trois fois plus chers parce qu’ils sont bio, ils font attention. S’il y a un service qui fonctionne c’est le contrôle phytosanitaire.
          J’ai un ami qui est prof d’agronomie, son message c’est un peu le mépris de mosonto 

          C’est les cerises que je mange qui font le plus de km ce doit être 150km ( 18.905368° -70.732986°), il faut de l’altitude, ce doit être le plus gros bilan carbone de mon alimentation.
          Il y a 3 ans j’ai mangé une entrecôte superbe, la viande était d’Argentine, j’ai payé 24€ au resto, c’est le prix de 7 poulets la consommation de viande de 40 personnes.

          J’aime bien le bilan carbone pour voir son impact ou empreinte, c’est employé par rapport au réchauffement climatique. Même si on y croit pas au réchauffement, c’est un très bon indicateur de gaspillage et d’égoïsme.

          Sur le site de la FAO on peut récupérer les chiffres de consommation alimentaire depuis 1961. On voit que la consommation de viande est liée au PIB par habitant. Si on veut diminuer une consommation il faut augmenter les prix il n’y a que cela qui fonctionne, le bon vouloir c’est 5% des gens.

          Le PIB est lié à l’énergie disponible et son prix, la population mondiale c’est la même chose. Sur le graphique on peut voir que l’explosion démographique est corrélée au pétrole.

          Comme le pétrole a passé son pic et qu’il y a plus de demandeurs, le PIB par habitant et la population mondiale vont baisser, qu’on le veuille ou non, la consommation de viande va baisser. On est sur un monde fini, on atteint ses limites.

          Ca se fera plus ou moins dans la douleur en fonction de l’anticipation. Plus haut j’avais mis un graphique qui datait des années 70 ce qui permet de voir si leurs projections étaient valides. Ils ne se sont pas trop trompé, en 2030-2040 le gaspillage va s’arrêter naturellement, c’est une règle de trois, c’est assez basique.


        • 3 votes
          L’enfoiré 10 décembre 2015 19:22

          "Se nourrir autrement" d’accord.

          mais jamais uniquement avec des végétaux.
          Nous sommes des omnivores, ne l’oublions pas.
          Y a-t-il un entomophage parmi nous ?
          Quelqu’un a déjà dégusté des sauterelles ?
          C’est plein de vitamines.
          Demandez aux populations africaines...

          • vote
            Croa Croa 10 décembre 2015 19:54

            À L’enfoiré,

            Omnivore ça veut dire que nous avons la faculté de choisir, rien d’autre ! (Il faut juste veiller à un minimum de diversités et encore certains aliments assurent quasiment le nécessaire, le riz par exemple.)

            Le professeur Monod, qui était végétarien, a bien faillit mourir centenaire !


          • 2 votes
            jeanpiètre jeanpiètre 10 décembre 2015 20:55

            vu notre organisation sociale, il suffit de devenir végétalien pour faire disparaître toutes les espèces animales , quel beau geste d’amour


            • 3 votes
              L'Equatorien L’Equatorien 10 décembre 2015 21:15

              Débat de glands dans un urètre sidaïque, bordel, vous êtes tous en vie oui ou non et par qui le devez vous ? Vos parents, vos grands parents et ainsi de suite, pensez vous que ceux ci avaient le luxe de faire les difficiles en période de disette ? Et pourtant certains d’entre eux sont devenus centenaires, et y avait ni des Carron ni des Casasnovas pour leur dire que ce qu’ils bouffaient c’était de la merde, et pourtant certains de ces centenaires ont du bouffer de la merde, ne serait ce que pour survivre, quand il y avait à manger, ce qui était parfois une chance, alors ces débats de gauchos citadins post modernes qui se la jouent retour à la terre parceque c’est trop swag sur facebook, j’ai envie de leur dire, allez tous vous faire enculer par paquets de douze, tas de raclures de bidet, tout en restant poli et les conditions de la charte de ce site et de surcroît, dans le cadre hypocrite de notre courtoisie sociale formatée au niveau des formules de politesses si chères à la baronne de Rothschild, imposée par des merdias aux ordres de financiers de mes deux bollocks qui prospèrent sur nos misères anxiogènes vendues par ces mêmes financiers pour leurs profits exclusifs.... Votre corps est à vous, écoutez le et vous saurez ce qui est bon pour lui donc pour vous, encore faut il savoir encore l’écouter avec le raffut que font les merdias, eux sont source de cancer, assurément alors continuez à vous dire que c’est pas de votre faute que vous êtes cons comme vos pieds mais à cause de ce que vous bouffez contraints et forcés par le capitalisme à la con qui domine vos vies de A à Z, ça vous évitera de vraiment réfléchir sur vous mêmes, de vous remettre en question et de tout foutre sur la faute de Pierre Jean Jacques parce que vous ne savez pas vous regarder autrement que comme des victimes en manque d’assistanat pour justifier votre médiocrité congénitale.


              • 3 votes
                L'Equatorien L’Equatorien 10 décembre 2015 21:42

                Un premier indice vers la liberté de corps et d’esprit, débarrassez vous de la culpabilité qu’on vous a enseignée à ressentir à vos moindres faits et gestes, ce sera un bon début et réapprenez à redevebir responsables de vos corps, de vos esprits, de vos vies... Après ce travail effectué, on pourra recommencer à discuter, en hommes et femmes libres, pas en colloques d’esclaves résignés à subir...


              • vote
                ldv07 11 décembre 2015 12:33

                Quand on ne considérera plus les animaux comme une ressource naturelle à l’instar du charbon ou autres, nous pourrons vraiment profiter de ce qu’ils ont à nous apporter. Mais bon au rythme ou ça va dans deux trois siècles il n’y aura plus que des animaux de compagnie, des objets quoi.


                • vote
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 décembre 2015 20:58

                  Débat impossible ?!
                  Peux se sont demandés sérieusement ici le pourquoi du casher/hallal... historiquement ?!

                  Dans nos sociétés dites développées, à part exception, très difficile d’être végétalien/végétarien... sauf pour les très riches !

                  Exemples :
                  1 )carences en mg :
                  a) mg métabolisable s’entend, pas le mg++ , "libre" dans le sang, test remboursé par la SS ; celui qui est dans la cellule, test NON remboursé et cher !
                  b) à part le chocolat noir peu de sources relativement "pas chères" dans les plantes !
                  c)par contre pour les carnivores pas de problème !
                  Le même pb se pose pour d’autres carences décisives !

                  2 )la lécithine (30% du cerveau "à sec", notamment) fabriquée par notre corps par de rares nutriments végétaux : soja (OGM ?), graines de tournesol... !
                  Par contre, il se trouve que c’est le jaune d’œuf "la plus forte concentration" (pour ceux qui ne craignent pas la publicité sur le mauvais cholestérol) !

                  3 ) la testostérone fabriquée par notre corps aussi : le marché médical propose ici de passer outre à la loi naturelle et de placer dans le sang une testostérone
                  toute artificielle dont la nocivité n’est nullement testée suffisamment à ma connaissance !

                  4 )etc... !

                  Tout ça pour dire que c’est très complexe en vérité ; d’autant plus que nous sommes tous très différents !

                  CQFD


                  • vote
                    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 décembre 2015 21:04

                    Peu
                    EXCUSER


                    • vote
                      kader13 12 décembre 2015 00:52

                      voici la liste des "grands hommes" qui ne mangeait pas de viande et leurs déclarations à ce sujet.
                      http://www.unjoursansviande.be/citation.html


                      • vote
                        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 décembre 2015 06:04

                        @kader13

                        Belle brochette !

                        Il est tout à fait exact que l’orientation de notre censée civilisation du progrès continu, des droits de l’homme, entre autres, vers le crime de l’animal, est la meilleure preuve de la folie, de notre folie, ayant abouti à la fin du Kali-Yuga que nous vivons en ce moment ; et je ne crois pas un seul instant que nous puissions changer de direction, tellement nous sommes dégénérés... ! C’est ça la vérité !

                        CQFD


                      • vote
                        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 décembre 2015 06:27

                        @Mao-Tsé-Toung

                        ... comme le problème n’est pas simple ; et notre ignorance grande, on ne peut passer sous silence, la donnée du vivant fondamentale : la plante elle-même, est un être sensible digne de respect, seule la consommation de fruits serait licite, compliquant à l’infini notre problématique !

                        En effet la métempsycose, prônée par des anciens comme Pythagore, serait l’explication ultime... ce qui en réfléchissant nous pousserait à admettre que le monde animal auquel nous appartenons complètement porterait en lui une malédiction intrinsèque terrible, que l’on ne peut nier... !

                        CQFD


                      • 2 votes
                        jean mouche jean mouche 13 décembre 2015 01:57

                         Quelle tristesse de voir cette idéologie alimentaire douteuse prendre autant d’ampleur.

                        En tant qu’éleveur, je me sens profondément insultée par ses petits nigauds de parigots, qui se touchent depuis trop longtemps dans des activités immatérielles et à qui passer un après midi à courir avec une brouette serait salvateur.

                        A écouter ces crétins redoutables on enterre notre terroir et notre gastronomie pour contenter des pleurnicheuses... Allez sucer vos radis et fermez la !

                        Après notre langue, chaque jour plus avilie par d’inutiles emprunts anglo-saxons, nc
                        notre souveraineté,..., maintenant notre nourriture qui est le point fort de notre civilisation.

                        tout ça pour vendre de la viande synthétique lorsque les industriels seront au point.
                         Le financier préférera toujours je pense, une usine agroalimentaire géante à 50 petits et moyens producteurs de viande.

                        Mais il faut d’abord dégouter et faire culpabiliser les gens, pour susciter l’intérêt.

                        N.B A titre personnel je défend l’idée de petites structures utilisant peu d’intrants et commercialisant des produits de qualité, clivant et irréguliers. Et pour une ""déstandardisation"" massive de l’offre de nourriture de ce pays.

                        Je veux 2000 fromages et tant pis pour gouverner le pays.


                        • vote
                          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 13 décembre 2015 03:25
                            jean mouche (---.---.---.82) 13 décembre 01:57

                           Quelle tristesse de voir cette idéologie alimentaire douteuse prendre autant d’ampleur.

                          En tant qu’éleveur, je me sens profondément insultée par ses petits nigauds de parigots, qui se touchent depuis trop longtemps dans des activités immatérielles et à qui passer un après midi à courir avec une brouette serait salvateur.

                          A écouter ces crétins redoutables on enterre notre terroir et notre gastronomie pour contenter des pleurnicheuses... Allez sucer vos radis et fermez la !

                          Après notre langue, chaque jour plus avilie par d’inutiles emprunts anglo-saxons, nc
                          notre souveraineté,..., maintenant notre nourriture qui est le point fort de notre civilisation.

                          tout ça pour vendre de la viande synthétique lorsque les industriels seront au point.
                           Le financier préférera toujours je pense, une usine agroalimentaire géante à 50 petits et moyens producteurs de viande.

                          Mais il faut d’abord dégouter et faire culpabiliser les gens, pour susciter l’intérêt.

                          N.B A titre personnel je défend l’idée de petites structures utilisant peu d’intrants et commercialisant des produits de qualité, clivant et irréguliers. Et pour une ""déstandardisation"" massive de l’offre de nourriture de ce pays.

                          Je veux 2000 fromages et tant pis pour gouverner le pays.
                          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                          @jean mouche
                          Que ça soit clair ; je ne vous reproche rien mais...

                          Permettez-moi de vous dire que vos propos sont délirants ici ; en effet, vous arrivez la gueule enfarinée, comme si vous n’étiez pas au courant, que vous récoltez ce que vous avez laissé semer pendant des années !
                          Je vous parle en tant qu’individus d’une classe qui se sont laissé berner comme des cons par des petits cons de gauchistes, dont Caron est un prototype !
                          Quand hier ils en ont niqué d’autres, vous avez laissé faire ; vous les avez trouvé peut-être même sympa !
                          En êtes vous, au moins, un peu conscient, et si OUI avez-vous cherché à comprendre ce qui se passe ?

                          Merci

                          CQFD


                        • vote
                          jean mouche jean mouche 13 décembre 2015 04:07

                          @Mao-Tsé-Toung

                           Grand timonnier

                          Pour précision j’élève des abeilles, accessoirement des enfants, et parfois le niveau. Je n’abats pas mes animaux, bien que les laisser dans certains endroits revient parfois à en condamner certaines, Et de toutes façon, même quand on abat ses bêtes, on n’en tremble pas moins pour elles lorsque la tempête se déchaine.

                          Je vote depuis 2004, et suis pas d’origine paysanne. Les autres agriculteurs, que j’aime beaucoup toutes tendances confondues se sont je pense fait pas mal berner depuis longtemps.

                           Quand aux petits cons de gauchistes, le sujet n’est pas si simple.

                          On peut pas comparer comme ça l’électorat socialiste de 70-80 avec pas mal d’ouvriers, même parmi les dirigeants avec le ps des années 10 ( 2010, on peut dire années 10 non ?) où les anciens trotskystes ayant fait de l’entrisme sont aujourd’hui nombreux dans l’appareil. Ces derniers ont une idéologie que je ne partage point, mais ils n’étaient pas là dans les années 60 à l’époque de Pisani https://fr.wikipedia.org/wiki/Edgard_Pisani

                          L’industrialisation de l’agriculture est pour moi plutôt le fait de milieux d’affaire qui ont profité de l’élan d’après guerre vers l’autosuffisance alimentaire pour verrouiller les marchés et les filières d’amont en aval, et prendre leur sextuple dîme au passage.

                           ... Dans le fond je pense qu’ils vont au golf tous ensemble...

                          CQFD, faut pas être petit, y’a que les polonais qui changent pas d’avis


                        • vote
                          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 13 décembre 2015 09:02

                          jean mouche (---.---.---.82) 13 décembre 04:07

                          @Mao-Tsé-Toung

                           Grand timonnier

                          Pour précision j’élève des abeilles, accessoirement des enfants, et parfois le niveau. Je n’abats pas mes animaux, bien que les laisser dans certains endroits revient parfois à en condamner certaines, Et de toutes façon, même quand on abat ses bêtes, on n’en tremble pas moins pour elles lorsque la tempête se déchaine.

                          Quand aux petits cons de gauchistes, le sujet n’est pas si simple.

                          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                          @jean mouche

                          "Quand aux petits cons de gauchistes, le sujet n’est pas si simple."

                          Qui vous dit qu’ils sont autonomes ? et non pas manipulés comme vous-même à un autre niveau ; quant aux " milieux d’affaire" même combat !

                          Il faut commencer par ne pas s’écarter du sujet, qui est assez complexe comme ça ! Si vous observez bien vos gauchistes, à supposer que vous les ayez tous détectés : vous remarquerez comme je l’exprime ici-même depuis près de 2 ans, leur idéologie ne s’adresse pas à la raison, comme la plupart croient, mais à la connerie humaine ; tant que l’on n’a pas compris ça, on a rien compris !

                          Donc, première question à se poser, d’où bien leur idéologie ?

                          Surtout ne pas répondre trop vite, et s’interroger ! à savoir si la réponse qui nous vient immédiatement à l’esprit n’est-elle pas véhiculée par cette même idéologie habile à prendre pour nous rouler, divers visages ?

                          Merci

                          CQFD


                        • vote
                          jean mouche jean mouche 13 décembre 2015 14:59

                           Je sais pas quoi vous répondre.
                          Quoi qu’il advienne, je vais faire un cassoulet avec : lard, magret séché, cou farci, saucisses de canard au foie gras et cuisses confites. Je réfléchirait à vos propos nébuleux en le digérant...
                           Si quelque chose de constructif me vient à l’esprit je ne manquerai pas de vous en faire profiter. Mais ça m’étonnerait.


                          • 1 vote
                            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 décembre 2015 15:53

                            @jean mouche

                            A chaque discussion sur le végétarisme, il y a un débile de service, du genre con et fier de l’être, qui se croit spirituel et original en nous racontant le détail de son menu de merde. 


                          • vote
                            jean mouche jean mouche 13 décembre 2015 16:32

                            @Qaspard Delanuit

                            Je vous plusse Qaspard, éxepté pour le qualificatif de mon menu, car je connais les producteurs.

                            Je dois confesser que j’ai commenté à la hussarde sans regarder la vidéo, ni lire la majorité des commentaires. Je fus, vous m’en arrachez l’aveu "du genre con et fier de l’être". 

                            Que mon exemple déplorable serve de leçon aux contributeurs et les guide vers un débat toujours plus qualitatif, exempt d’opinions bAnimatioalourdes et de réactions précipitées.

                             (insérer une image ici une image de pilori)




                          • vote
                            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 décembre 2015 16:48

                            @jean mouche.

                            Le qualificatif de votre menu s’accordait naturellement avec votre pseudonyme. 


                          • vote
                            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 décembre 2015 17:04

                            Et sur le fond, la solution "viande saine produite par petit producteur" est encore plus une illusion de bobos parisiens ou de bobos de la campagne que la solution du végétarisme raisonnable pour tous. Pour que tous les habitants de la Terre se mettent à manger autant de viande que les Français, il nous faudrait non seulement détruire la planète mais il faudrait même en détruire plusieurs. Car la solution "qualité petit producteur" n’est pas compatible avec la quantité délirante de viande ingérée en Occident qui impose obligatoirement un modèle industriel de basse qualité. La solution "qualité petit producteur" n’est compatible qu’avec une diminution très importante de la quantité de chair animale sacrifiée pour chaque être humain. Ou bien il faut réserver cette viande de qualité à une petite élite de bobos-écolos pendant que tout le reste de la planète crève de faim. 


                          • vote
                            jean mouche jean mouche 13 décembre 2015 17:39

                             Erreur, la merde c’est pour pondre, pas pour manger, évitez cette méprise lorsque des mouches viendront diner chez vous aux beaux jours. :)

                            En revanche, elles sont omnivores et pourront déguster avec délectation de délicieuses recettes vegan composées d’aliments et de condiments venus des quatre coin du globe, avec force mazout pour les propulser de Kalimatan à ta biocoop.

                             Autre point, à titre individuel je formule l’hypothèse suivante.

                            Du régime alimentaire de tes ancêtres tu ne dois pas trop t’éloigner.

                            Au risque de développer carences et maladies.

                            A l’instar des indiens d’Amazonie qui enflent jusqu’à ’obésité lorsqu’il se sédentarisent dans des favelas et ont accès à la pitance la plus industrielle.

                            Ou encore l’exemple de ceux qui dégradent leur santé par des régimes absurdes alors que la vrai cause de leur poids, c’est la sédentarité dans 98% des cas.

                             Les usages alimentaires ont mis des milliers d’années à se fixer, chaque génération s’habituant un peu plus au bol alimentaire de sa contrée.

                            Devenir Vegan, ou bien encore forcer sur le soja, l’arachide, la palme, ou autres denrées ultramarine est je pense un mauvais calcul.

                            l’habituation doit se faire en douceur, sur des mois, pour éviter au corps d’avoir à faire le grand écart pour retrouver nutriments et vitamines nécessaires.

                            En théorie, tu mange des fèves, tu absorbe une dose de protéine végétale.

                            Ton corps va t’il pour autant l’assimiler aussi bien qu’une chipolata, qui pis est si tes ancêtres ne mangeaient pas de fèves ( exemple nord de la France), mais beaucoup de porc gras...

                            Qu’en pensez vous ?


                          • vote
                            jean mouche jean mouche 13 décembre 2015 18:10

                            @Qaspard Delanuit

                            "Et sur le fond, la solution "viande saine produite par petit producteur" est encore plus une illusion de bobos parisiens ou de bobos de la campagne que la solution du végétarisme raisonnable pour tous. Pour que tous les habitants de la Terre se mettent à manger autant de viande que les Français, il nous faudrait non seulement détruire la planète mais il faudrait même en détruire plusieurs. Car la solution "qualité petit producteur" n’est pas compatible avec la quantité délirante de viande ingérée en Occident qui impose obligatoirement un modèle industriel de basse qualité. La solution "qualité petit producteur" n’est compatible qu’avec une diminution très importante de la quantité de chair animale sacrifiée pour chaque être humain. Ou bien il faut réserver cette viande de qualité à une petite élite de bobos-écolos pendant que tout le reste de la planète crève de faim. "

                             Alors on abat nos cheptels respectifs, ou on libère les veaux sur l’autoroute, et les poulets par million dans nos forêts,... Un beau bordel en perspective Qaspard.

                            Et 150 000 exploitations ( estimation perso ne reposant que sur ma faculté d’estimation au doigt mouillé) passent de l’élevage au maraichage bio et à la culture de protéagineux, au passage faudra bien racheter des machines pour des exploitations transformées, ils vont être ravis les paysans.

                             C’est pas possible techniquement, par ailleurs certaines parcelles au dénivelé fort ne se prêtent qu’a l’élevage, ou alors faudrait faire des terrasses partout, ou les reboiser...

                            Et moi, Qaspard, je produis du miel avec 200 ruches, je les balance dans des puits, avec le miel aussi.

                            ou bien tu permets que j’essaie de vivre d’un art passionnant et mystérieux, avec tout ce que cela implique comme anecdotiques rejets dans l’atmosphère. je ne me sens pas coupable envers l’environnement.

                            Quant à la "petite élite", elle est plus variée que tu crois, d’aucun racontent que certains pauvres préféreraient manger une poire de boeuf que payer un abonnement pour un téléphone tactile qui trempé dans du sang congolais et des larmes chinoises.

                            Au bout de ta logique on part carrément tous en transit pour Sirius et on débarrasse la terre de notre humaine et nauséabonde présence. Un bonne logique d’éphèbe qui craint de devenir un homme, car cela à l’air douloureux. Il y viendra quand même. 


                          • vote
                            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 13 décembre 2015 19:37

                            @jean mouche

                             "Alors on abat nos cheptels respectifs, ou on libère les veaux sur l’autoroute, et les poulets par million dans nos forêts,... Un beau bordel en perspective Qaspard."


                            Ai-je proposé une telle folie ? Ce scénario n’a aucun sens, les gens ne deviendront pas tous végétariens le même jour. C’est comme si vous disiez que si on cesse de boire du coca, alors des millions de litres de cette boisson vont être déversés dans les rivières et les piscines. 


                            "Et 150 000 exploitations ( estimation perso ne reposant que sur ma faculté d’estimation au doigt mouillé) passent de l’élevage au maraichage bio et à la culture de protéagineux, au passage faudra bien racheter des machines pour des exploitations transformées, ils vont être ravis les paysans."


                            L’économie s’est ajustée lorsque la consommation de viande a augmenté et elle s’ajustera dans le sens inverse (et sans doute moins brutalement). L’économie s’ajuste constamment en fonction de la demande, dans tous les domaines. C’est la vie ! Dans aucun métier il ne peut être garanti que le client va toujours consommer la même chose. Il faut sentir le vent tourner avant les autres pour avoir un temps d’avance. On ne vent pas des parapluies là où il ne pleut pas. 


                             "C’est pas possible techniquement, par ailleurs certaines parcelles au dénivelé fort ne se prêtent qu’a l’élevage, ou alors faudrait faire des terrasses partout, ou les reboiser..."


                            Avec ce genre d’argument, on ne pourrait pas envisager le moindre changement. Dites vous que 90 % de la réalité qui est devant vous en ce moment était "pas possible" il y a 30 ans. Et pourtant elle est là. 


                            "Et moi, Qaspard, je produis du miel avec 200 ruches, je les balance dans des puits, avec le miel aussi."


                            Non, sur les autoroutes, avec les veaux.  smiley


                            "ou bien tu permets que j’essaie de vivre d’un art passionnant et mystérieux, avec tout ce que cela implique comme anecdotiques rejets dans l’atmosphère. je ne me sens pas coupable envers l’environnement."


                            Ce sont les végétaliens et les vegans qui prônent l’arrêt de l’exploitation des ruches, ils sont assez peu nombreux. Moi je considère que l’échange entre les abeilles et l’homme peut être intéressant mais qu’il doit rester équitable (par exemple faut voir si le fait de leur construire une ruche ou de la déplacer à proximité des fleurs autorise de leur piquer tout leur miel, ça peut se discuter). Dans tous les cas, l’amélioration de la communication avec les animaux est essentiel et pour cela il ne faut pas les considérer d’abord comme un produit mais d’abord comme des êtres (différents de nous, mais sensibles tout de même).


                            "Au bout de ta logique on part carrément tous en transit pour Sirius et on débarrasse la terre de notre humaine et nauséabonde présence. Un bonne logique d’éphèbe qui craint de devenir un homme, car cela à l’air douloureux. Il y viendra quand même."


                            Non, ça c’est pas le bout de ma logique du tout. Je pense plutôt que nous sommes les Jardiniers de la Terre et qu’il y a un équilibre à trouver entre notre espèce et les autres, un équilibre fondé sur la conscience. Or la plupart des hommes qui mangent de la chair animale n’ont pas conscience de ce qu’il mange et ne pourraient pas continuer s’ils en avaient conscience (par exemple s’ils devaient tuer l’animal eux-mêmes). Le cas du petit éleveur ou du chasseur est pour moi un faux problème. Le problème, c’est le consommateur qui reproduit bêtement une habitude familial formatée par l’industrie et ses publicitaires. Le problème est de fermer les yeux sur ce qu’on mange (en regardant la télé). Il n’y a pas non plus de solution simple et idéale "clé en main" pour l’humanité, car ce qui est bon à une époque ne l’est pas forcément pour une autre.


                          • vote
                            jean mouche jean mouche 14 décembre 2015 00:28

                            @Qaspard Delanuit

                            Les arguments sur la destruction créatrice et l’adaptation de l’économie je vous les concède.

                            Par contre il y a beaucoup à dire sur le reste, cela me fait penser au début de l’abécédaire de Deleuze, où il dit que le chasseur comprend mieux l’animal car il se met à sa place. Tandis que l’ami des animaux est à côté de la plaque en leur prêtant sans cesse des émotions bien humaines.

                            Quant aux vegan je leur dirai par pitié, militez pour la préservation des espaces naturels et des espèces menacées et arrêtez de faire chier des gens qui triment pour pas grand chose et surtout ne parlez pas des animaux et de leur sensibilité, c’est au dessus de vos facultés de perception.

                            Moi je considère que l’échange entre les abeilles et l’homme peut être intéressant mais qu’il doit rester équitable (par exemple faut voir si le fait de leur construire une ruche ou de la déplacer à proximité des fleurs autorise de leur piquer tout leur miel, ça peut se discuter).

                            ça c’est gentil de votre part, mais impossible à juger dans les faits. Et vous pouvez venir en stage le vérifier de visu, manifestement votre vision de l’apiculture est confuse, ce que je ne puis vous reprocher.

                            C’est là ma principale critique, les vegans captent rien aux animaux, un peu comme Jean Sarkozy si il avait été directeur de l’ehpad, n’aurait fait que des conneries...

                             Le problème, c’est le consommateur qui reproduit bêtement une habitude familial formatée par l’industrie et ses publicitaires.

                            Le problème c’est l’état qui régule pas l’industrie, parce que si tu attends l’éveil des consciences j’espère que t’as pas oublié ta thermos, avec une bouillotte et des mots-fléchés...


                          • vote
                            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 14 décembre 2015 00:55

                            Seul l’éveil des consciences produit un changement véritable dans le comportement d’une nation. Mais comme cet éveil n’est pas visible à l’échelle d’une vie humaine, il est inutile pour un être humain d’espérer voir un résultat collectif dans ce domaine. Il faut juste travailler sur sa propre conscience et son propre comportement. Et faire comme le planteur d’arbre : préparer un monde que l’on ne verra jamais soi-même. 


                          • vote
                            jean mouche jean mouche 14 décembre 2015 20:23

                             C’est plein de bons sentiments mais si vous pouviez éviter de me péter mon bizness avec une idéologie balourde.
                            parce que à regarder dans le détail, il n’existe pas un métier sans contradictions et qui finalement est néfaste.
                             Boulanger : empoisonneur travaillant au gluten et fabriquant d’obèse
                            instit : laveur de cerveaux de bambins
                            Boucher : massacreur sadique de vertébrés
                            Policier : Sadique ayant décider de vivre par la matraque.
                            médecin : vendeur de pilules, pratiquant des expériences pour prolonger au maximum les derniers jours d’agonie du malade.
                            Chauffeur routier : pollueur
                            Cheminot : découpeur de territoire qui empêche la libre circulation animale, droit fondamental si il en est.
                            Maître nageur : sauve de la noyade un futur meurtrier de masse.
                            Laveur de carreaux, femme de ménage : pollueur au détergents.
                            fabriquant de jouets : disséminateur de plastique sur les gouffres amers.
                            Pompier : gaspilleur d’eau potable, aux bruyantes sirènes.
                            Jardinier amateur : épendeur de glyphosate à 110 fois la dose, balance de la cyperméthrine comme un possédé et tue 100 000 invertébrés pour sauver 3 boutons d’une rose ultra commune.
                            Explorateur : Eclaireur du colonialisme
                            Policier, Juges, soldats, j’en passe et des meilleurs (bons sentiments).

                             Et vous même, quelles exactions pratiquez vous au quotidien ?

                            XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
                            contribution d’un ami de passage, un peu nihilliste pour moi, mais assez intéressant.

                            Le Mandarum

                            Et d’où vous vient ce besoin de faire acte de foi en une dychotmie entre le bien et le mal, nous situant par essence dans le bien, nos dérives actuelles n’étant que cela, des dérives ?

                            Je vous crois bien présomptueux jeune homme, drapé de votre logorrhée bienveillante (et qu’importe la réelle nature de vos actes).
                            Pourquoi la place des hommes ne serait pas d’anéantir cette planète ? Si l’on considère l’échelle galactique (ou je vous le rappelle l’espace et le temps s’expriment en des termes qui nous dépassent) nous sommes pour bien peu dans l’ordre des choses, quelque soit notre part dans les désordres de la terre.

                            Il est difficile d’être "en vérité" avec soi-même, encore moins avec le cadre de notre existence dont nous ignorons l’essentiel... Désolé de vous laisser à ce à quoi vous, moi, nous tous appartenons, le néant.

                            

                            Ajouter une réaction

                            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                            FAIRE UN DON







Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique