• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La crise du monde moderne vue par les traditionalistes

La crise du monde moderne vue par les traditionalistes

A l'ère du matérialisme, de l'humanisme, de l'universalisme et de toutes ces idéologies qui finissent en "ismes", on a presque oublié que les civilisations, durant des millénaires, étaient attachées à ce qu'on appelle la Tradition ! C'est à dire la conscience selon laquelle "l'Esprit" (que l'on nomme au choix Dieu, la Nature, le grand Architecte) précède la Matière. Que l'être humain n'est pas une fin en soi mais un maillon d'un grand tout qui le contient et le dépasse.

 

René Guénon, ce grand métaphysicien français spécialiste des Traditions orientales fut en pointe de la critique du monde moderne et de son corollaire : l'individualisme !

 

Voici un article qui, à travers la pensée de la Tradition, met en lumière les fausses oppositions des "Modernes" entre eux et la supercherie des prophètes de cette dernière religion sans dieu qui s'appelle l'Humanisme !

 

Quelques définitions préalables

 

 

La Tradition : "C’est la conscience à partir de laquelle les civilisations ont bâti un certain nombre de principes fondamentaux, considérés comme "universels" et s’appliquant à toute l’humanité. Il y avait alors une "révélation" (ou une spiritualité) commune".

 

L’individualisme (au sens des traditionalistes en général et de René Guénon en particulier) : "C’est la négation de tout principe supérieur à l’individualité, et, par suite, la réduction de la civilisation, dans tous les domaines, aux seuls éléments purement humains ; c’est donc, au fond, la même chose que ce qui a été désigné à l’époque de la Renaissance sous le nom ’ d’humanisme’ et c’est aussi ce qui caractérise le ’point de vue profane’. " René Guénon La crise du monde moderne.

 

Cette définition de l’individualisme est très importante car elle se distingue de la définition dite contemporaine et anglo-saxonne (individualism) selon laquelle l’individualisme signifie "l’autonomie individuelle" par rapport à l’Etat ou par rapport à toute autre structure. Dans l’approche traditionaliste, qui rejoint aussi celle de Tocqueville, l’individualisme signifie tout simplement le fait de placer "l’individu" au centre de toute civilisation.

 

Le Kali Yuga  : au sens de Frithjof Schuon, l’Histoire est cyclique et le Kali Yuga correspondrait donc à la fin d’un cycle plus étendu. Schuon le décrit ainsi :

 

"Nous nous trouvons à la fin d’un cycle, doublement si l’on peut dire puisque cet âge, qui est notre âge présent, le Kali Yuga, coïncide avec la fin d’un cycle plus étendu, qui correspond à la période complète de notre humanité. Nous sommes entrés et depuis plusieurs siècles dans une phase de décomposition qui s’accélère d’ailleurs - c’est le propre des fins de cycles – et qui annonce d’une part « la fin d’un monde », selon l’expression de René Guénon, et la promesse d’un nouveau cycle complet, d’une nouvelle humanité...Ce qui est indubitable, c’est que nous nous trouvons au terme d’un cycle – leKali Yuga – qui s’est caractérisé comme « un temps où la connaissance spirituelle est devenue cachée, et où quelques uns seulement peuvent encore l’atteindre, pourvu qu’ils se placent dans les conditions voulues pour l’obtenir. »

 

La metaphysique : "est une branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes. Elle a aussi pour objet la connaissance de l’être absolu comme première cause, des causes de l’univers et de la nature de la matière. Elle s’attache aussi à étudier les problèmes de la connaissance, de la vérité et de la liberté".

 

Pour Aristote, il s’agit de la science la plus élevée : "La plus dominante des sciences et celle qui commande le plus à ce qui est subordonné est celle qui connait en vue de quoi chaque chose est accomplie ; cela c’est le bien de chacun, et d’une manière générale, c’est le meilleur dans la nature entière. La sagesse doit donc être une connaissance théorétique des premiers principes et des premières causes ; et en effet, le bien, le "ce en vue de quoi" est l’une des causes"

 

 

Les "faux-prophètes" de l’âge Moderne

 

Voici une excellente conférence consacrée à la critique des principaux penseurs dits modernes et de leur soi-disante opposition qui est en réalité totalement factice.

 

"Que chacun écoute attentivement s’il a des oreilles pour entendre"

 

 

4 grandes figures marquantes du XIXè siècle sont citées :

 

 - Charles Darwin : Pour ce naturaliste anglais, théoricien de la "sélection naturelle" et de l’évolution humaine, tout part de la "matière" pour évoluer par la suite. La vie émergerait, en quelque sorte, de la matière inerte, cette même matière qui se transformerait continuellement. La Tradition réfute le fait "qu’une espèce puisse se transformer en une autre". Par la suite, les théories racialistes et eugénistes qui ont émergé dans la foulée, puis les évènements liés à la seconde guerre mondiale ont, quelque peu, remis en question le darwinisme. Il n’en est pas de même pour ce qui concerne le 2è "prophète" cité dans cette conférence, qui est en réalité le premier dans l’ordre d’importance de la Modernité

 

- Karl Marx  : Qu’ils fassent partie de ce qu’on appelle "le système" comme Jacques Attali ou qu’ils fassent partie de la "dissidence" comme Etienne Chouard ou Alain Soral, ils ont un point commun majeur : ils se revendiquent tous de la pensée du "théoricien de la lutte des classes" : humanistes, universalistes et matérialistes, ils n’entevoient la religion qu’en tant que facteur social et non en tant que transcendance ou véritable spiritualité (Soral, il est vrai, se revendique comme étant attaché à la Tradition mais, tout comme les autres, il n’est pas véritablement croyant). Karl Marx est en réalité le grand vainqueur de notre époque : il est le prophète le plus abouti de notre époque moderne.

 

Je passe rapidement sur Freud et sa psychanalyse prétendant "guérir les adultes de leurs religions considérées comme des névroses de type infantile" ainsi que sur Nietzsche, bien que celui-ci ait développé une pensée très profonde et très cohérente, eu égard à la modernité.

 

 

L’Humanisme : une religion sans révélation

 

Donc ce qui est au centre de la Modernité, c’est à dire ce qui mit fin définitivement à la Tradition Occidentale, c’est l’avènement de l’Homme avec un grand ’H’ au coeur de la Civilisation. L’Homme à qui on a consacré des "Droits", oubliant au passage ses "devoirs", c’est à dire que l’on a ainsi officialisé le "culte que l’Homme se rend à lui-même". Sous l’ère moderne, l’Homme est devenu Dieu ! D’habitude, je n’emploie jamais ce genre d’expression, car trop connotée irrationnelle et moraliste, mais si on reste dans le domaine de la symbolique traditionnelle, on peut dire que ce sacre de l’Homme est véritablement "satanique". Par exemple, dans le livre de la genèse, après qu’Adam et Eve furent chassés du Paradis, Dieu se dit en lui-même : "Voilà que l’homme est devenu comme un dieu pour la connaissance du bien et du mal. Maintenant, empêchons-le de tendre la main, de prendre aussi du fruit de l’arbre de vie, d’en manger et de vivre éternellement." (Genèse 3-22).

 

L’homme moderne est en quête d’immortalité, de vie éternelle. Après l’humanisme, le transhumanisme, via les technologies et la toute-puissance de la science ! Voilà la suite de ce scénario.

 

Cela dit, si on voulait poursuivre l’analyse, il ne faudrait pas s’arrêter à l’Humanisme et à la Renaissance, qui ne sont que la dernière étape d’un long processus "d’individualisation" mais il faudrait remonter plus loin et se pencher sur le rôle des religions elles-mêmes. Pour un lecteur attentif des textes sacrés, et tout particulièrement de la Bible, on constate que les "religions", considérées non pas en tant que transcendances (religare) mais en tant qu’institutions humaines et collectives furent en réalité une trahison complète de l’esprit traditionnel d’origine ! Ainsi il y a bon nombre de textes bibliques qui reprochent aux juifs d’avoir imposé de nouveaux rites et de nouvelles traditions mais avec le "coeur éloigné de Dieu". C’est à dire de se situer non plus dans un processus vertical d’obéissance spirituelle à Dieu mais dans un processus horizontal d’obéissance à des rituels d’origine humaine. Tels les Pharisiens qui ont ainsi rompu avec le judaïsme des origines imposant progressivement ’leurs’ rites. Puis ensuite, l’église chrétienne qui, notamment avec Constantin au 4è siècle, fut une trahison complète des évangiles car devenue ainsi une institution de pouvoir. Quant à l’islam, il en fut de même, notamment avec la condamnation de l’islam soufi (= la mystique de l’islam) en tant qu’hérésie, l’islam s’appuyant encore plus que le christianisme sur le nombre et la masse des individus.

 

En résumé, les 3 monothéismes ont remplacé "l’Universel vertical" de la Tradition par "l’Universalisme horizontal" des individus. Ensuite le mouvement humaniste de la Renaissance, afin de consacrer pleinement "l’individu-roi", n’eut plus qu’une seule chose à faire : en finir officiellement avec Dieu !

 

Mais pour ceux qui sont attachés à la Tradition, l’histoire ne s’arrête pas là : cette période moderne est, certes, une étape de dégénerescence mais elle ne constitue qu’une période transitoire. Avant le retour à une spiritualité authentique. Nous assistons en direct à un monde qui s’achève !

 

 

 

Une leçon divine à l’homme moderne

 

Voici ce que Dieu, dans le livre de Job, répond à cet homme moderne matérialiste qui se prend pour Dieu (Job 38 4-19) :

 

"Où étais-tu quand j’ai fondé la terre ? Déclare-le, puisque tu es si intelligent ! Qui a fixé ses dimensions ? Tu le sais, n’est-ce pas ? Ou qui en a posé la pierre angulaire alors que les étoiles du matin éclataient ensemble en chants d’allégresse et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ?... Depuis que tu existes, as-tu donné des ordres au matin ? As-tu montré sa place à l’aurore pour qu’elle attrape les bords de la terre et que les méchants en tombent ?...As-tu pénétré aux sources de la mer ? T’es-tu promené dans les profondeurs du gouffre ? Les portes de la mort t’ont-elles été dévoilées ? As-tu vu les portes de l’ombre de la mort ? As-tu perçu toute la largeur de la terre ? Déclare-le, si tu sais tout cela ! Où est le chemin qui conduit à l’habitation de la lumière ? Et les ténèbres, où ont-elles leur domicile pour que tu puisses les conduire vers leur territoire et discerner les sentiers qui mènent chez elles ? Tu le sais puisque tu étais déjà né et que le nombre de tes jours est si grand !"

 

Cette (superbe et ironique) réponse divine remet ainsi les hommes à leur place et leur rappelle ainsi que la vie humaine ne "tient qu’à un souffle". Celui de l’Esprit !

 

Tags : Société Culture



Réagissez à l'article

176 réactions à cet article


  • 11 votes
    Éric Guéguen Éric Guéguen 11 juillet 2014 09:32

    Les défenseurs de la tradition sont convaincus que l’homme est voué à se déplacer dans le noir. D’une main - la droite - il tient la rampe, de l’autre - la gauche - il cherche et tâtonne. Au cours des derniers siècles, l’homme s’est senti suffisamment intelligent pour lâcher la rampe. Depuis lors, il a tellement chuté qu’il s’est résigné à avancer à quatre pattes...



    • 2 votes
      micnet 11 juillet 2014 19:21

      Joli résumé, Eric ! 


      Il y aurait un article entier à consacrer aux connaissances que l’on possède sur les fonctionnalités du cerveau humain

    • 5 votes
      GeorgeW GeorgeW 11 juillet 2014 10:33

      Hi Hi, this is George W. speaking from Greater America !
      $$
       
      wow wow wow ! It seems we have an important message from the french rebellion !!!!!! Damned ! So this website isn’t only for losers, are they people under 70 years old on this board ? $$ LOL $$ LOL $$
      $$
       
      The french house is falling apart and you guys are wasting your time like high school girls on a cell phone. Just jump into the game
      http://www.youtube.com/watch?v=_MSrAwfagG4 $$ LOL $$ LOL $$ LOL $$
      $$
       
      The joke section is really doomed with posters like you guys !!!!!!!! Get your fingers out of your ass and find a job, it’s bargain time $$$$$$ LOL $$$$$$
      $$


      • 6 votes
        Elisa 11 juillet 2014 10:42

        C’esdt vraiment du n’importe quoi !
        Ce monsieur voudrait nous imposer l’idée que le texte biblique serait l’alpha et l’oméga du destin de l’humanité.

        Que deviennent alors les peuples d’extrême orient, de l’Afrique sub-saharienne, de l’Amérique précolombienne et de l’Océanie ?
        Peut-être s’agit-il d’une non-humanité en attente de la tradition biblique !


        • 2 votes
          berphi 11 juillet 2014 10:46

          Bonjour Micnet,


           (...)Tels les Pharisiens qui ont ainsi rompu avec le judaïsme des origines imposant progressivement ’leurs’ rites.(...)

          De quels rites s’agit-il ?

          (...) Puis ensuite, l’église chrétienne qui, notamment avec Constantin au 4è siècle, fut une trahison complète des évangiles car devenue ainsi une institution de pouvoir(...)

          Les Evangiles ont été trahit bien avant bien avant Constantin. Constantin souhaitant seulement que les conflits cessent. Et ce ne pas tant l’empereur mais l’orientation décidée à l’issue du concile qui est discutable puisqu’elle est à l’origine de la rupture complète des racines judaïques sacrées du Verbe et de la Loi
          On peut considérer que "l’homme", à ce moment précis aussi, de notre histoire s’est fait maître de lui-même. 

          • 1 vote
            Gollum Gollum 11 juillet 2014 11:48

            Bon, pas encore visionné la deuxième vidéo mais bien évidemment j’adhère dans les grandes lignes à cette vision des choses…


            La doctrine des cycles est la meilleure clé pour comprendre l’entropie croissante du monde moderne, entropie spirituelle et psychique, qui va en s’accélérant d’ailleurs, ce qui implique que l’on va toucher le fond bientôt et qu’en conséquence seul un miracle au sens vrai du terme pourra nous sauver.

            Poser en premier le Principe suprême et voir l’Histoire non pas comme un Progrès mais au contraire comme une régression et un éloignement de ce Principe, et donc la main mise de Satan de façon de plus en plus évidente et claire sur ce monde, voilà la clé des choses..

            Bon, je reviendrai sans doute plus tard.. smiley

            • 3 votes
              Éric Guéguen Éric Guéguen 11 juillet 2014 12:22

              Bonjour Gollum.
               
              Je suis, pour ma part, de plus en plus porté à travailler sur l’analogie entropique, j’y pense aussi depuis quelque temps.
              Je pense qu’en sciences sociales, l’entropie se dit "progrès", et qu’en sciences économiques elle se dit "croissance". L’un et l’autre se rejoignent dans leur culte du mouvement désordonné, du mouvement pour lui-même.

               

              Bien à vous,

              EG


            • 7 votes
              Gollum Gollum 11 juillet 2014 15:17

              Oui, entropie = progrès, vous commencez à raisonner comme un homme de Tradition… smiley Il suffit de mettre à l’envers quasiment tout ce que l’on nous propose comme "valeurs" pour retrouver les vraies valeurs..


              L’inversion est d’ailleurs une caractéristique de Satan, le Prince de ce monde, donc de la Matière..

              Je viens de finir la vidéo, rien de spécial à ajouter…

              Nietzsche, le destructeur des valeurs, n’a pas su accéder au Transcendantal et du coup amène le relativisme…

              Un homme de Tradition aussi relativise les doctrines, mais il les hiérarchise, la Vérité avec un grand V étant de l’ordre de l’Absolu. Elle n’est pas dicible. Les vérités métaphysiques, bien que relatives par rapport à l’Absolu, sont cependant les meilleures..

              On voit donc que souvent les esprits destructeurs de la modernité imitent, par en bas, les doctrines métaphysiques d’en haut.

              Ceci dit, lire Nietzsche peut être bénéfique à condition de transmuter le poison, autrement dit en rajoutant l’Absolu que Nietzsche évacue..

              Notre ami médialter qui a bu le poison nietzschéen jusqu’à la lie, (il nous fait d’ailleurs la même critique du pouvoir sacerdotal des prêtres par les livres saints), et qui se revendique comme Kshatrya n’est en fait qu’un pseudo-traditionaliste, il prend ce qui l’arrange selon ses présupposés métaphysiques nihilistes..

              Car naturellement la Tradition c’est poser le Principe, l’Absolu, le Brahman d’abord et tout le reste en découle..

              La Tradition est donc d’une positivité absolue car toute négativité est réparée quand on se tourne vers l’Un.

              Quant à Marx, il est le représentant et le théoricien éminent de la dernière caste, celle des Sudras, la caste la plus proche de la Matière..

              La perte du Sacré évoquée en fin de vidéo fait que notre époque est celle de la Grande Profanation où plus rien n’est respecté, la Nature, Dieu, la Femme, etc.. et où seul le fric est critère de valeur..

              Cette Profanation amènera la colère divine comme nous le disait déjà Platon quand il prophétisait que quand les hyliques, les hommes de la matière prendraient le pouvoir, le monde irait à sa destruction..

              Juste un petit bémol sur la théorie de l’évolution où il me semble que l’on peut garder cette théorie tout en la spiritualisant.. Je trouve régressif le créationnisme pur mis en avant par certains milieux évangéliques protestants, comme par certains catholiques, comme Dominique Tassot, adeptes d’un monde créé en 6 jours.. M’enfin ces gens n’ont pas de cerveaux, ils ont abdiqué toute rationalité au profit d’une foi qui confine à la folie...

            • 3 votes
              medialter medialter 11 juillet 2014 15:02

              Guénon est la déchéance de la pensée ésotérique. Sa "tradition", et cette farce de Yugas, prend racine dans la pire escroquerie de la pensée indienne : le brahmanisme. Les brahmanes, cette soi-disant caste d’intermédiaires entre l’homme et les dieux est à comparer à la caste des prêtres juifs qui ont pris le pouvoir au VI°s av JC dans un judaïsme alors polythéiste (voir Jean Soler pour les détails) pour s’auto-proclamer intermédiaires entre l’homme et un de leurs dieux, Yahweh.
              *
              En ce sens, Guénon est le promoteur de ce que l’on pourrait appeler le noachisme indien pour alimenter ce que l’on pourrait aussi appeler un sionisme indien : les prêtres en haut de la pyramide. Évidemment cette invention "d’hommes de Dieu(x)" attira des hordes de parasites cherchant à dégager des effluves divines en se proclamant seuls détenteurs de secrets rituels, et, outre source d’interminables guerre de religions, ont fait sacrifier pour leurs petites affaires des milliards de pauvres bestioles.
              *
              Cette vermine de prêtres est une race maudite, et leurs adhérents des ennemis de l’Homme. Il aura fallu attendre 2 millénaires pour qu’enfin un mec moins con que les autres annonce que Dieu est mort, mais il n’en demeure pas moins que les obscurantistes sont toujours légions.


              • 1 vote
                Gollum Gollum 11 juillet 2014 15:21

                Ah je savais bien qu’il allait rappliquer… smiley


              • 1 vote
                Gollum Gollum 11 juillet 2014 15:33

                cette farce de Yugas



                Tellement farce que l’on retrouve la doctrine des cycles aussi bien en Asie que dans le monde gréco-romain et même chez le prophète Daniel avec sa célèbre statue aux 4 métaux… Toute l’Antiquité y adhérait.

              • vote
                Rounga Rounga 11 juillet 2014 15:54

                Il voit du noachisme partout, le medialter.


              • 4 votes
                medialter medialter 11 juillet 2014 16:19

                @Gollum
                Toujours aussi malhonnête. Vous oubliez de dire qu’il y a autant de théories de cycle que de civilisations, jamais les mêmes périodes, vous allez peut-être me dire que la durée du "Kali Yuga Guénonien" de 6000 ans et des brouettes était le même chez les romains ? Non mais quel escroc, ce Gollum. D’ailleurs même les orientaux ne sont pas d’accord entre eux, puisque le Kali Yaga astronomique est de 432.000 ans (à comparer aux 6000). Alors vous l’expliquez comment ce merdier ?
                *
                @Rounga
                Effectivement, il est partout, et vous avez tellement de merde dans les yeux que vous ne vous apercevez même pas que c’est ça qui rythme votre vie. Vous croyez peut être encore vivre en démocratie ? Et après ce genre de blaireau complètement aveugle vient donner son petit avis théologique smiley



              • 3 votes
                maQiavel maQiavel 11 juillet 2014 16:55

                ------> smiley

                J’apprécie de plus en plus le coté détestable de médialter, sa façon de se caricaturer en personnage ignoble tout en affirmant ses opinions, a un certain charme je l’avoue …

                Sur ce je retourne à mes legos, à mes culotes courtes, et à ma politicaillerie (j’approfondi le personnage de Bismarck en ce moment) et laisse les adultes discuter des histoires des grands comme il me l’a conseillé … smiley


              • 1 vote
                Rounga Rounga 11 juillet 2014 17:05

                Vous semblez me connaître mieux que je ne me connais moi-même, medialter. La dernière fois, vous m’assuriez que je n’avais jamais lu Léon Bloy, et aujourd’hui vous m’apprenez que c’est le noachisme qui rythme ma vie. Je n’aurais jamais cru qu’un internaute puisse m’en apprendre autant sur ma propre vie. Dorénavant, quand je prendrai le RER pour aller travailler, quand je prendrai mes repas et quand je me coucherai le soir, je saurai que c’est le noachisme qui guide tout cela.

                (Et au passage, je pousse un gros coup de gueule contre la nouvelle mouture d’AvoxTV : j’en ai marre de m’y reprendre à dix fois avant de réussir à poster un message. Ce matin j’ai renoncé à commenter l’article parce que je n’ai pas réussi à le faire passer. Il est temps que cela soit pris en main.)


              • 3 votes
                medialter medialter 11 juillet 2014 17:26

                @Maq
                Oui Bismarck c’est pas mal pour toi. Machiavel, à côté, c’est un voleur de poules. Là, dans l’échelle du litre de sang par m2, on commence à parler sérieusement. Mais j’ai hâte que tu en arrives au XX°.
                @Rounga
                Eh bien voilà, vous allez finir par faire le lien entre l’oeuvre clé de Bloy qui atteste de son noachisme (mais je ne vous en veux pas pour cette lacune, même l’autre enfumeur qui se pavane avec sa chouette ne connaissait pas non plus) et vos pérégrinations en RER. A votre décharge il n’est pas évident, avec une vie de con comme la vôtre - et je suis d’autant bien placé pour en parler que j’ai eu la même -, de se rendre compte qu’en France nous sommes en théocratie.


              • 4 votes
                Gollum Gollum 11 juillet 2014 17:47

                C’est vous qui êtes malhonnête et de surcroît souvent grossier, la ramenant de façon perpétuelle, ce qui a l’art d’en agacer plus d’un ici, je suis loin d’être le seul..


                Quant à la cyclologie on la rencontre chez les Mayas par exemple avec les mêmes idées à la base : durée limitée des civilisations détruites par des phénomènes cosmiques de grande ampleur.. Les durées ne sont certes pas les mêmes, en apparence, mais je ne serai pas étonné que l’on arrive à retomber sur nos pattes en y regardant de près. Malheureusement je connais mal cet aspect des choses..

                On retrouve la même idée chez les anciens scandinaves également.

                Quant à la durée de 6000 ans du Kali Yuga donnée par Guénon elle est la plus logique. Elle correspond de surcroît au quart du cycle précessionnel qui était connu des Anciens notamment des Égyptiens. A partir de là tout se déroule de façon logique, les autres périodes se déduisent facilement.. Les arguments se trouvent dans Formes traditionnelles et cycles cosmiques de Guénon.

                Ce qui m’amuse aussi ce sont vos incohérences. Vous êtes un fan de Julius Evola. Que vous essayez souvent de comparer à Guénon en faisant d’Evola le bon et Guénon le méchant…
                Or Evola a écrit un ouvrage, Chevaucher le Tigre, à destination des esprits libres de la fin du Kali Yuga car il adhérait pleinement à la doctrine des cycles. 

                Il en est de même de Fulcanelli, que vous citez souvent, et qui à la fin de son premier ouvrage mentionne cette doctrine en disant de façon claire qu’il y adhère et que cette humanité finira dans un déluge de Feu conformément à ce qu’annonce Saint Pierre dans le Nouveau Testament.

                Bref, vous n’êtes pas un Traditionaliste, je ne sais pas ce que vous êtes, certainement pas un Khsatrya non plus, mais vous êtes quelqu’un qui n’a pas su digérer ses lectures.. et qui confond un orgasme un peu violent avec une montée de Kundalini..

                Bref… 

              • 2 votes
                Gollum Gollum 11 juillet 2014 17:49

                Ce matin j’ai renoncé à commenter l’article parce que je n’ai pas réussi à le faire passer. Il est temps que cela soit pris en main.)


                Idem. J’avais pondu tout un speech et au moment de l’envoi tout disparait et j’apprends qu’il faut que je me connecte… Du coup pas eu le courage de tout retaper… smiley

              • 3 votes
                medialter medialter 11 juillet 2014 18:16

                "ce qui a l’art d’en agacer plus d’un ici, je suis loin d’être le seul.."
                *
                Besoin d’une meute pour se légitimer ?
                *
                "Les durées ne sont certes pas les mêmes, en apparence, mais je ne serai pas étonné que l’on arrive à retomber sur nos pattes en y regardant de près. Malheureusement je connais mal cet aspect des choses"
                *
                Vous connaissez mal mais vous prétendez que c’est cette division périodique parmi les autres qui est la bonne, et que donc nous sommes en fin de cycle. Vous donc dans la foi.
                *
                "Quant à la durée de 6000 ans du Kali Yuga donnée par Guénon elle est la plus logique. Elle correspond de surcroît au quart du cycle précessionnel qui était connu des Anciens notamment des Égyptiens"
                *
                Là aussi vous êtes dans l’escroquerie, parce qu’en parlant de 1/4, vous êtes dans un progression arithmétique. Si les 4 yugas étaient d’égales durées, ça aurait un sens, mais dans la tradition défendue par Guénon, nous sommes en progression géométrique, et le total ne fait pas la précession, mais un peu moins du triple (65.000 ans au lieu des 26.000 ans). Voilà à quels délires on arrive en mélangeant les choux et les carottes guénoniennes.
                *
                "Vous êtes un fan de Julius Evola"
                *
                Absolument pas, j’aime bien Evola parce qu’il est un des rares a avoir traité la métaphysique du Kshatriya, mais il a fait beaucoup d’erreurs proches de celles de Guénon.
                *
                "Il en est de même de Fulcanelli, que vous citez souvent"
                *
                Fulcanelli cite les cycles justement en mettant en valeur l’incohérence des périodes, et il signifie à ce titre que la lecture des cycles doit être allégorique et non historique.
                *
                "et qui confond un orgasme un peu violent avec une montée de Kundalini"
                *
                Mais je disais ça pour vous puisque vous faisiez votre jalouse, reste-t-il des couilles à un sympathisant brahmane pour se défoncer une chienne ?  smiley Le grand défenseur des Brahmanes qui a du mal à digérer qu’un mécréant qui ne respecte aucune hygiène théologique puisse arriver à avoir cette montée. J’en parlerai mais plus tard dans mon site, AV ne mérite pas ce miel smiley


              • 4 votes
                Gollum Gollum 11 juillet 2014 18:51

                La durée est la bonne parce que beaucoup d’éléments convergents y mènent. M’enfin je vais pas faire le bilan ce serait trop long. Z’avez qu’à travailler si ça vous intéresse vraiment.. On ouvre à celui qui frappe.. smiley


                Les 4 Yugas égaux non ça n’a pas de sens. Puisque le Kali Yuga est instable il a la durée la plus courte. A l’inverse le Krita Yuga a la durée la plus longue. Cela est du reste en analogie avec les âges de la vie. Le Krita Yuga est comme l’enfance et comme on le sait le temps passe lentement pendant l’enfance. A l’inverse le Kali Yuga correspond à l’extrême vieillesse et le temps s’accélère.. Un vieillard ne voit pas le temps passer. La doctrine des cycles est à l’image des cycles cosmiques : Enfance (Printemps), âge mûr (Été), début du déclin (automne : et qui correspond à la Chute au sens biblique), décrépitude (hiver : Kali Yuga, âge des ténèbres)

                Dans le système de Guénon le Krita Yuga fait exactement un cycle précessionnel complet. Le reste en découle.

                Sur Evola : Evola s’est trompé, Guénon s’est trompé, mais médialter le grand initié, lui a trouvé la Vérité.. smiley

                Sur Fulcanelli vous êtes dans le mensonge total et éhonté et je renvoie ceux qui ne me croient pas à la fin de l’ouvrage Le Mystère des Cathédrales.. C’est suffisamment clair et sans ambiguité aucune. 

                Ah ah je savais que l’histoire de la Kundalini ça allait vous chatouiller.. smiley
                Faire passer ses spasmes pour un truc initiatique voilà l’escroquerie totale..

                Quant au miel promis sur votre site je pense que ce sera de la bouse.. de vache même pas sacrée.. smiley

                Allez je vous laisse j’ai fini ma soirée.

              • 2 votes
                medialter medialter 11 juillet 2014 19:41

                Donc vous faites un parallèle entre la psychologie humaine, qui définirait une maturité (l’été, c’est bien ça, j’ai bon ? smiley ) et d’hypothétiques cycles cosmiques, aussi différents que leurs théoriciens, mais que seul Guénon aurait discerné ? ben dites, donc, y a au moins un point où vous avez raison, c’est que chez vous le cycle de l’enfance, c’est bien le plus long. Avec des arguments pareils, c’est sûr que "La durée est la bonne parce que beaucoup d’éléments convergents y mènent" smiley smiley Vous auriez pu résumer en disant "La durée est la bonne parce qu’elle est la bonne". Gollum vous êtes un bouffon smiley


              • 1 vote
                Rounga Rounga 12 juillet 2014 00:02

                J’imagine que c’est Le Salut par les Juifs que vous prétendez être "l’œuvre clé de Bloy qui atteste de son noachisme". Si c’est le cas, relisez le livre, ainsi que son exergue : "le Salut vient des Juifs". Peut-être découvrirez-vous que saint Jean aussi était noachiste, qui sait...
                En revanche je comprends moins bien le rapport entre ce livre et mon usage quotidien du RER, outre le fait que c’est justement en prenant le RER que je l’ai lu. C’est que prendre le RER me permet un temps peinard de lecture tous les jours. Ça pourrait presque ne pas être du temps perdu si vous aviez la bonté de me dresser une liste (non-exhaustive, je ne vous demande pas l’impossible), des auteurs noachistes à éviter, ce qui me permettrait de préserver mon esprit de cette influence néfaste. J’espère que pour une fois vous allez déroger à votre règle de "ne pas instruire les ignorants".


              • vote
                pegase pegase 12 juillet 2014 08:25

                Toujours "copier" avant d’envoyer, c’est la règle dans tout les forum ..


                Sinon le peu que j’ai lu sur le noachisme me laisse penser que medialter a raison, Hillard avait posté un lien intéressant à ce sujet.. Continuez, je vous lis, mais je ne suis pas un spécialiste de ces choses ..

              • 1 vote
                DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 11 juillet 2014 15:30

                Dans les temps anciens, beaucoup de personnes allaient jusqu’à risquer leur vie pour se procurer des connaissances et des savoirs sacrés ... Aujourd’hui, ces savoirs sacrés sont accessible à tous mais peu de gens s’y intéresse vraiment ... Il y a là aussi une forme d’équilibre immuable qui s’opère.
                .
                Il y a à peine 200 ans que l’occident s’est détaché de la religion, ce qui est peu de temps à l’échelle humaine ... La modernité combat le monde traditionnel et C pour çà que G choisi d’aller vers le monde traditionnel pour trouver des vérités immuables et non des vérités partiels comme nous vends ce monde déconnecté du point centrale du cercle, donc de la vérité. Le problème du moderne est le mensonge et la mal qu’il fait sans en avoir conscience.
                .
                Tout est relatif ... sauf l’absolu.
                Nous avons tous des points de vues différents, l’essence ciel est "le point à voire".
                La liberté est l’absence de contrainte ... pas de contrainte en religion..
                Le bien et le mal sont appelés Le vrai et le faux dans d’autre tradition.


                • vote
                  erQar erQar 11 juillet 2014 16:43

                  Bonjour micnet,
                  -
                  C’est à dire de se situer non plus dans un processus vertical d’obéissance spirituelle à Dieu mais dans un processus horizontal d’obéissance à des rituels d’origine humaine
                  . .... Quant à l’islam, il en fut de même, notamment avec la condamnation de l’islam soufi (= la mystique de l’islam) en tant qu’hérésie, l’islam s’appuyant encore plus que le christianisme sur le nombre et la masse des individus.
                  -
                  Le rapport d’un musulman avec son créateur est transcendantal (donc vertical)...et le soufisme a été interdit sous mustafa kemal comme étant une pratique hérétique...un comble quand on sait ce qu’il est...un frère la truelle en l’occurence.


                  • 1 vote
                    ffi 11 juillet 2014 18:21

                    Vous parlez de LA TRADITION, mais en pratique il y a DES TRADITIONS, qui divergent notablement selon les cultures.
                     
                    Comment expliquez-vous ce fait ?
                    Comment DES TRADITIONS, remontez-vous à LA TRADITION ?
                     
                    Si c’est en faisant une grosse tambouille comme l’a fait la théosophie, vous ne pouvez jamais mieux faire qu’un genre de SYNCRÉTISME, mais jamais vous ne pouvez retrouver LA TRADITION.
                     
                    Déjà, il n’a jamais été prouvé que LA TRADITION existât un jour et il serait parfaitement impossible de prouver qu’il y eût à une époque donnée UNE SEULE TRADITION. Ensuite, cette TRADITION primordiale, si on admet qu’elle existât, n’a pas laissé de trace écrite, donc comment être sûr de l’avoir retrouvée ?
                     
                    En réalité, c’est par l’imagination que vous reconstituez une TRADITION, et vous vous empressez de dire que c’est LA TRADITION. Mais c’est certainement une PSEUDO-TRADITION PRIMORDIALE, puisque factuellement issue de l’imagination de quelques penseurs modernes.


                    • vote
                      Gollum Gollum 11 juillet 2014 18:28

                      il n’a jamais été prouvé 


                      Z’êtes un comique ffi, vous demandez des preuves alors qu’on pourrait vous demander les mêmes preuves à propos de tous vos articles de foi et de vos dogmes.

                      Il s’agit en effet d’une supposition mais beaucoup d’éléments convergents amènent à cela...

                    • vote
                      Gollum Gollum 11 juillet 2014 18:34

                      En plus la théosophie est une tambouille indigeste et qui ne vaut pas un pet de lapin..


                      Métaphysiquement ça ne pèse pas lourd.

                    • vote
                      micnet 11 juillet 2014 18:35
                      @ffi

                      "Déjà, il n’a jamais été prouvé que LA TRADITION existât un jour et il serait parfaitement impossible de prouver qu’il y eût à une époque donnée UNE SEULE TRADITION"

                      ---> Il n’a jamais été prouvé non plus que Dieu existe, cher ffi, ne soyez pas si matérialiste smiley

                    • 1 vote
                      ffi 11 juillet 2014 18:48

                      D’accord, votre foi c’est donc qu’il existe une tradition primordiale, et votre but, c’est d’essayer de vous unir à elle. C’est bien.
                       
                      De mon point de vue, je vis dans un pays qui a UNE TRADITION (la sienne), qui joint Philosophie Grecque, Droit Romain et Spiritualité Chrétienne, et cette tradition me convient parfaitement, donc je m’inscris là-dedans, parce que l’histoire de la société dans laquelle j’en suis venu à l’existence m’y a déterminé.


                    • vote
                      Gollum Gollum 11 juillet 2014 18:53

                      Mais vous faites ce que vous voulez cher ffi.. smiley 


                      Z’êtes un grand garçon et un homme libre. smiley

                      Bonne soirée.

                    • 1 vote
                      micnet 11 juillet 2014 18:54
                      @ffi

                      "De mon point de vue, je vis dans un pays qui a UNE TRADITION (la sienne), qui joint Philosophie Grecque, Droit Romain et Spiritualité Chrétienne, et cette tradition me convient parfaitement, donc je m’inscris là-dedans, parce que l’histoire de la société dans laquelle j’en suis venu à l’existence m’y a déterminé."

                      ---> Tout à fait d’accord ! Mais l’un n’empêche pas l’autre : on peut très bien être attaché à NOTRE tradition joignant une spiritualité chrétienne à une philosophie grecque tout en considérant qu’il y a eu une tradition primordiale à l’origine de laquelle découle la nôtre. Je ne vois pas où se situe la contradiction...

                    • 1 vote
                      ffi 11 juillet 2014 19:10

                      De mon point de vue, il y a eu autant de traditions que de sociétés qui ont existé.
                       
                      S’il y a une première société, sa tradition était donc la tradition primordiale.
                       
                      Mais si cette tradition primordiale était bonne, pourquoi les sociétés qui ont suivi auraient-elles changé cette tradition primordiale ? Parce qu’elle était mauvaise ?
                       
                      Tradition Primordiale n’est pas synonyme de Bonne Tradition.
                       
                      C’est vrai que souvent on classe le Meilleur comme le Premier.
                      Mais cette Primauté ne concerne pas dans le temps à mon avis.
                       
                      Je cherche plutôt la Meilleure Tradition que la Première pour ma part.
                      Or, la meilleure Tradition, pour Nous, c’est la Nôtre.


                    • 2 votes
                      ZardoZ ZardoZ 11 juillet 2014 20:54

                      Salut Gollum, tu serais pas un peu bouffon par hasard ?


                    • vote
                      micnet 11 juillet 2014 18:26

                      Bonjour à tous,


                      Et bien, il y a de l’ambiance ici ! Je constate que Medialter a le don pour se faire tout plein de copains en un temps record. Sa "prédication" ici semble passer assez mal smiley

                      @MaQ

                      Allez MaQ, laissez tomber vos legos et venez vous amuser avec nous dans la cour des grands, on se marre plutôt bien, non ? smiley

                      @Rounga et Gollum

                      Ravi de vous lire ! Je savais, en écrivant cet article, que celui-ci attirerait votre attention et m’en félicite. Gollum, c’est un peu grâce à vous que je me suis intéressé de plus près à René Guénon que je ne connaissais que très superficiellement. Et je dois dire que sa "critique du monde moderne" m’a vraiment séduit

                      @Elisa

                      "Ce monsieur voudrait nous imposer l’idée que le texte biblique serait l’alpha et l’oméga du destin de l’humanité."

                      ---> Mais où avez-vous lu que je cherchais, de près ou de loin, à imposer la Bible ! 
                      Chère Elisa, j’ai l’impression que vous avez compris cet article exactement à l’inverse de ce que j’ai voulu exprimer (peut-être est-ce de ma faute ?). J’ai pourtant été assez critique vis-à-vis des religions et en particulier vis-à-vis du christianisme par rapport à sa "prise de pouvoir"

                      @Berphi

                      Bonjour à vous

                      " (...)Tels les Pharisiens qui ont ainsi rompu avec le judaïsme des origines imposant progressivement ’leurs’ rites.(...)

                      De quels rites s’agit-il ?"

                      ---> Je faisais notamment allusion à ce texte là (Evangile de Marc 7,1-13)

                      Les pharisiens et quelques scribes étaient venus de Jérusalem. Ils se réunissent autour de Jésus,
                      et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. -
                      Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, fidèles à la tradition des anciens ;
                      et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de cruches et de plats. -
                      Alors les pharisiens et les scribes demandent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas sans s’être lavé les mains. »
                      Jésus leur répond : « Isaïe a fait une bonne prophétie sur vous, hypocrites, dans ce passage de l’Écriture : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est loin de moi.
                      Il est inutile, le culte qu’ils me rendent ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains.
                      Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. »
                      Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour observer votre tradition.
                      En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.
                      Et vous, vous dites : ’Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont corbane, c’est-à-dire offrande sacrée. ’
                      Vous l’autorisez à ne plus rien faire pour son père ou sa mère,

                      et vous annulez la parole de Dieu par la tradition que vous transmettezEt vous faites beaucoup de choses du même genre. »

                      Sinon, concernant le fait que les évangiles ont été trahis bien avant Constantin, je suis 100% en phase avec vous. Constantin n’a fait "qu’officialiser" cette trahison, en quelque sorte...

                      @Erqar

                      "Le rapport d’un musulman avec son créateur est transcendantal (donc vertical)"

                      ---> Vous avez certainement constaté que ma critique, dans cet article, s’adresse à l’ensemble des religions, notamment monothéistes. Lorsque je parle de rapports "verticaux", j’entends par là "spirituels" et au départ, les 3 monothéismes se bâtissent effectivement sur une spiritualité. Le problème (si tant est que ce soit un problème), c’est qu’ils ont tous trois remplacé progressivement cette spiritualité par une obéissance, non plus à " l’esprit", mais à la "lettre" des textes et par un "moralisme" de plus en plus rigide vis-à-vis de ces textes. Si bien que le croyant (je parle en général, bien sûr) ne se vit plus qu’au-travers du "groupe" et ne se situe plus dans une relation spirituelle et intériorisée.





                      • vote
                        Gollum Gollum 11 juillet 2014 18:33
                        Et je dois dire que sa "critique du monde moderne" m’a vraiment séduit


                        Oui pareil, j’ai tout compris grâce à lui.. smiley Bon je ne suis pas un suiveur idolâtre, il y a quelques babioles que je critique mais le fond est globalement très bon.

                        J’espère que vous n’en êtes pas resté à La crise du monde moderne. L’ouvrage Le règne de la Quantité est bien meilleur, et de loin. smiley

                      • vote
                        micnet 11 juillet 2014 18:39

                        @Gollum


                        Et non, je n’ai pas (encore) lu cet ouvrage Le règne de la quantité mais c’est bien noté smiley

                      • 3 votes
                        medialter medialter 11 juillet 2014 18:42

                        Son seul ouvrage vraiment bon est "le roi du monde". C’est un ouvrage si exceptionnel que je pense qu’il n’a pas du en mesurer la portée, et qu’il a du l’écrire un peu au pif. C’est d’ailleurs le seul ouvrage où il n’y a rien de lui smiley smiley Bon Ok, Micnet, j’arrête smiley

                      

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON

Auteur de l'article

micnet


Voir ses articles







Palmarès