Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La naissance de l’univers

La naissance de l’univers

Pourquoi la question des origines, et donc celle de l’origine de tout l’Univers, suscite-t-elle autant d’intérêt  ?
Cela vient du fait que l’origine absolue –  le passage du néant à l’être, s’il a eu lieu  – est le point de rencontre de deux mouvements opposés de la pensée. D’une part, on estime que si l’on connaissait l’origine de l’Univers, on connaîtrait aussi l’intégralité de son histoire et peut-être même le sens de nos existences. Mais, d’autre part, on est porté à croire que c’est en comprenant mieux l’histoire de l’univers que nous pourrions en saisir l’origine.

 

 

Tags : Société Recherche Enseignement Culture Science et techno Université Ecole Espace



Réagissez à l'article

36 réactions à cet article


  • 7 votes
    Tolosan 18 juin 12:50

    Encore une présentation sans intérêt. Il est clair que l’homme, infime grain de poussière, n’a aucune chance d’expliquer la naissance de l’univers. Pour commencer, bien que cela nous satisfasse intellectuellement, qu’est-ce qui prouve qu’il y aurait eu une naissance  ? Ce genre de conclusion résulte de modèles mathématiques basés sur des hypothèses que l’on peut toujours remettre en cause. De plus, expliquer la naissance de l’univers suppose que nous ayons la capacité de comprendre un tel phénomène qui se serait déroulé il y a des milliards d’années. Pour faire une comparaison : Est-ce qu’une mouche à la moindre capacité de comprendre ce qui se passe quand un Airbus traverse le ciel au dessus d’elle ? Donc la naissance de l’univers… bof bof bof ! On peut aussi se demander s’il n’y a pas plus à comprendre dans un gramme de matière vivante aujourd’hui sur cette terre (un simple moustique qui vole à côté de nous par exemple) que dans des milliards de milliards de tonnes de matière non vivante il y a des milliards d’années.


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 juin 13:03

      @Tolosan
      Il est évident qu’il serait "infiniment" prétentieux d’imaginer être capable d’expliquer l’origine de l’univers. Cependant, l’exercice peut échapper à la catégorie du grotesque si on le prend et le présente comme un exercice de folie contrôlée. Dans ce cas, on est conscient qu’on décrit notre rêve (un rêve mathématique et astrophysique) de l’origine de l’univers, et alors ça devient intéressant au niveau poétique. Certains scientifiques sont capables de cette distanciation métaphysique. Ceux qui croient vraiment décrire la réalité avec des réponses sur "l’origine du temps" sont tout simplement fous, même s’ils s’accordent à plusieurs pour paraître sages en décrivant la même folie (ce qui donne une impression de cohérence). 


    • 1 vote
      Marioupol Marioupol 18 juin 13:04

      @Tolosan

      ’Est-ce qu’une mouche à la moindre capacité de comprendre ce qui se passe quand un Airbus traverse le ciel au dessus d’elle ? ’

      Et que comprend-elle quand par hasard elle prend l’avion ??


    • 3 votes
      wendigo wendigo 18 juin 18:16

      @Marioupol
       " Et que comprend-elle quand par hasard elle prend l’avion ?? "

      Elle comprend elle, qu’il est dangereux pour elle de toucher aux plateaux repas !
      C’est pas con une mouche, ça bouffe de la merde mais ça s’est reconnaître les limites du supportable ! .....elle !


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 18 juin 21:07

      En tant que mouche, je confirme le commentaire remarquable de Tolosan. Cet article vouant expliquer la naissance de l’univers est d’une prétention inouïe, à l’image des soixantehuitards de notre époque.


    • vote
      samagora95 samagora95 20 juin 09:16

      Comparé à la galaxie, l’homme est encore moins qu’une mouche, pourtant il parvient à prendre conscience de ces énormes structures et des phénomènes qui régissent leur fonctionnement....la taille ne compte pas, l’univers (de matière) n’est qu’un lego voir même une illusion dont il faut comprendre la construction et l’origine, c’est à la porté de la l’esprit humain. La véritable énigme réside dans le vivant et chez l’homme en particulier c’est la CONSCIENCE....

      Sinon on pourrait effectivement faire comme la mouche, ne pas chercher à comprendre et décréter comme l’autre espèce de mouche qui traîne sur le forum, que c’est dieu point final et que la science et la technologie sont à mettre à la poubelle...tout en continuant à utiliser (sa voiture, à prendre à l’avoir, à se servir de son ordinateur, d’internet, à aller chez le médecin, etc... etc...)


    • vote
      Soi même 20 juin 21:33

      @Tolosan, vous démontrez avec sagacité que l’on doit pas porté crédit à la spéculation scientifique surtout si elle se base exclusivement sur la spéculation physique et mathématique, nos chez scientifiques oublient qu’ils non pas d’autre présentation de la physique qu’une vision ego-terrestre-centrique comme si l’Univers était le reflet de la réalité des lois physiques de la terre , c’est nullement le cas, il y a d’autres lois, et elle de l’ordre suprasensible.

      Elles ne sont d’ordre matérielle physique même si physiquement l’on peut en observer un résultat qui peut être compréhensible à nos sens.

      .


    • vote
      Tolosan 20 juin 22:30

      @samagora95. Je crois en effet que l’une des plus grandes énigmes réside dans la compréhension du vivant. L’apparition de la conscience chez l’homme en est une autre. Dans ces domaines, il est possible de proposer des théories, et par-dessus tout de les confronter à une multitude d’expériences. La confrontation expérience/théorie n’est-elle pas le fondement de la science ? Mieux encore, on pourra de plus en plus agir sur le vivant. Il y a aussi d’autres grands challenges, par exemple, le domaine de la robotique et de la cognition artificielle. Mon point de vue (certes subjectif) est que ce sont ceux qui travaillent dans ces domaines qui regardent devant !  On pressent bien que l’avenir de l’humanité sera bouleversé. Et puis il y a ceux qui regardent derrière… à quelques milliards d’années en arrière sur une hypothétique naissance du monde. Concernant cette question, je doute fort que l’on arrive jamais à des conclusions définitives. Tout cela me semble surtout un jeu de conjectures mathématiques avec fort peu de résultats expérimentaux, et pire encore, j’ai beaucoup de mal à discerner en quoi cela pourrait changer nos vies ! Alors, ne perdons pas notre temps !


    • vote
      zebulon zebulon 21 juin 13:05

      @La mouche du coche 

      la mouche à merde que vient faire les soixantards là dedans ?


    • 3 votes
      JL 18 juin 12:58

      Il est aussi vain de chercher l’origine des temps que d’imaginer la fin de l’éternité.


      • vote
        Soi même 20 juin 21:40

        @JL, d’autant plus que le temps est une donner terrestre et en aucun cas une donner cosmique .

        En plus le temps n’a jamais été régulier, il y a eu des périodes où le temps était était au ralentie et il aura d’autre époque où il serra accélérer.

        Il suffit que l’axe de la terre change de degré d’inclinaison pour modifier la rotation de la terre et de se fait la la vitesse du temps.


      • 3 votes
        Marioupol Marioupol 18 juin 13:06

        "Cela vient du fait que l’origine absolue –  le passage du néant à l’être, s’il a eu lieu  – est le point de rencontre de deux mouvements opposés de la pensée. D’une part, on estime que si l’on connaissait l’origine de l’Univers, on connaîtrait aussi l’intégralité de son histoire et peut-être même le sens de nos existences. Mais, d’autre part, on est porté à croire que c’est en comprenant mieux l’histoire de l’univers que nous pourrions en saisir l’origine."

        Déjà là j’ai rien capté !  smiley


        • vote
          le celte le celte 18 juin 13:37

          L’univers est le résultat holographique d’une indigestion énergétique échappée des intestins du néant ! smiley

          N’empêche qu’à partir d’un silex, l’espèce humaine s’est propagée, la science serait-elle le prolongement de la conscience permettant ainsi l’évolution grâce à la recherche du savoir pour le transmettre ? C’est en ce sens que Rabelais traçait l’idéal de la formation humaniste par l’adage « Science sans conscience, n’est que ruine de l’âme ».


          • 3 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 juin 14:08

            @le celte
            "N’empêche qu’à partir d’un silex, l’espèce humaine s’est propagée"

             

            Heuu, je crois que votre éducation sexuelle est à revoir. Ce n’est pas du tout comme cela que l’on fait des enfants. Cela étant, vous avez aussi le droit d’aimer les cailloux, cela ne nous regarde pas smiley



          • vote
            le celte le celte 18 juin 15:01

            @Qaspard Delanuit
            Pardon, ma réponse est passée dans le fil général.


          • 1 vote
            le celte le celte 18 juin 14:52

            Je pensais bien évidemment à la symbolique de l’outil, d’abord observé, réfléchit, pensé puis fabriqué pour conforter, dans le contexte de mon commentaire, une aisance vitale permettant la multiplication de l’espèce.
            Bref, savoir bien tailler un silex est une science !... smiley

            Heuu, je crois que votre éducation sexuelle est à revoir. Ce n’est pas du tout comme cela que l’on fait des enfants.

            Si cela pouvait rester entre nous ? Merci d’avance. smiley


            • 1 vote
              michel-charles michel-charles 18 juin 16:21

              La théorie c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne ; la pratique c’est quand tout fonctionne et on ne sais pas pourquoi. Ici nous avons réunit théorie et pratique : rien ne fonctionne et personne ne sait pourquoi !a.Einstein 


              • vote
                wendigo wendigo 18 juin 18:26

                 Mais alors si l’univers est un tout né de rien, que peut on en conclure qu’il est le fait de tout et de rien ou qu’il est juste le rien du tout ?


                • vote
                  Maître Carré (---.---.142.193) 18 juin 18:36

                  Il sort de l’asile de Charenton le monsieur ? Ainsi, l’Univers aurait un début ?

                  Que de foutaises ! Que de foutaises !

                  Exemple : « les atomes se sont formés par la réunion de protons et neutrons primordiaux ». Mais, d’où sortaient ces électrons et protons primordiaux ?

                  Les savons de Marseille devraient s’occuper de leurs affaires et ne pas essayer d’expliquer des choses métaphysiques inexplicables pour la physique.


                  • 1 vote
                    christophe nicolas christophe nicolas 18 juin 19:23

                    Désolé mais les derniers résultats en fusion froide infirment les thèses actuelles du big-bang. Tant mieux pour les chercheurs qui aiment le vrai et sont curieux, tant pis pour ceux qui se la pétaient et aimaient les petits fours où les jeunettes écervelées avaient des frissons devant de si brillantes intelligences...


                    • vote
                      Debrief 18 juin 23:20

                      Exposé super-intéressant. Quel extraordinaire avancée de la connaissance en 2 siècles. Et même si ce n’est qu’un grain de poussière de savoir, c’est déjà fabuleux. Merci aux tronches qui savent manipuler les outils pour ce travail fabuleux : l’observation, l’imagination, les maths. Et merci aux gens comme Etienne Klein qui expliquent ce que ça signifie au commun des mortels.


                      • 3 votes
                        kader13 18 juin 23:23

                        les disciples demandèrent à Jésus, "Maitre parle de nous de la fin des temps ?"
                        Jésus leur répondit "Que savez vous du début que je vous parle de la fin ?"

                        Tout ce qu’on sait aujourd’hui sera ridicule dans 100 200 ou 500 ans.

                        Mais l’homme aime se faire croire qu’il sait qu’il comprend... qu’il gère.


                        • vote
                          sarcastelle 19 juin 11:39

                          @kader13

                          .

                          Tout ce qu’on sait aujourd’hui sera ridicule dans 100, 200 ou 500 ans. 

                          .

                          Souhaitez-vous que ce qu’on sait aujourd’hui devienne ridicule ? Cela ne sera que si la recherche continue ! Elle est donc à encourager ? 

                          .

                          Depuis la parabole de la mouche (comme si elle avait une capacité à raisonner) et du TGV, le sujet montre une grande efficacité à faire dire toutes les sottises possibles à des intervenants au degré zéro de la logique. La passion irrationnelle prime. 


                        • vote
                          Zatara Zatara 20 juin 00:42

                          @sarcastelle
                          La passion irrationnelle prime.

                          c’est exactement ce que disait les prêtres au moyen-âge...heureusement que les scientifiques sont là aujourd’hui, mais j’ai peur de ce que l’on pourrait dire sur eux d’ici une petite centaine d’année  smiley


                        • vote
                          ricquet ricquet 19 juin 18:16

                          Merci pour cet exposé brillant mais qui tombe à plat.

                          Supposons que je sois dans un train en partance de je ne sais où pour aller vers une destination inconnue. Que fais-je dans ce train ? Je ne sais plus. Suis-je amnésique ? Je demande aux autres passagers du train : Où allons-nous et ou étions nous...

                          Personne ne sait ! Nous sommes dans le même train, le même paquebot, la même planète et personne ne sait rien sur nos origines, celle du train et sa destination !

                          Que faire alors ? 

                          1. Regarder par la fenêtre du train les paysages bétonnés, sans se prendre la tête. Bref, On s’en fout : "Après moi le déluge" en quelques sortes, alors on prend ce qui est bon : le consumérisme, l’hédonisme...
                          2. Faire des plans sur la comète avec la raison, comme Etienne Klein en additionnant les théorèmes et tergiversations qui remplissent toutes les étagères de la raison bien comprise et sa déraison associée ? Et conclure à l’impasse qui progresse avec la science et des théories toujours plus fumeuses qui confirment que plus on avance et moins on sait que l’on sait ().
                          3. Chercher avec les écritures : Regarder les vestiges des temps anciens laissés par des civilisations antérieures (ex : le livre d’Enoch, les anunnaki... La Genèse, le prologue de St Jean... confirmant que le monde appartient au mensonge et à l’occultisme. De fait la science (ex  : L’archéologie) ne peut avancer favorablement que dans des clous stéréotypés et dirigés vers l’impasse...) Les géants du livre d’Enoch ont-ils laissés des vestiges... Oui : innombrables.
                          4.  S’intéresser davantage à l’archéologie libre et regarder les vestiges des civilisations antérieures en dehors des sentiers battus : Comprendre le rôle des pierres de Stonehenge autrement, les géants de Memnon (1500 tonnes posés dans le désert), La chambre du roi à Khéops avec ses prouesses mathématiques aussi, le déplacement des pierres du temple d’Héliopolis, La pierre de la femme enceinte au Liban et d’autres qui font dans la démesure (Lien) (Les plus gros camion grues soulèvent 200 tonnes maxi.)


                          Bref : Qui accorde les crédits de recherche et pourquoi faire... (Se résume-t-il à chercher dans les clous des sentiers officiels...)

                          Voilà un beau sujet de réflexion pour chercheurs en herbe en mal de découverte :Lien sur les raisons de croire. l’origine de l’univers n’est-elle pas beaucoup plus simple ainsi ?

                          Etienne Klein : Merci pour votre pédagogie qui mène au néant. 

                          Je vous invite à découvrir si la pensée etait une onde, (telle que la prière qui se transmettrait dans des univers parallèles) et créant notre avenir... (JP Garnier Mallet développe cette notion.). (Après tout, Hawking aussi développe la thèse que la matière des trous noirs s’évacue dans des univers autres...)

                          L’idée philosophique de Garnier Mallet est assez séduisante : Elle oppose le temps Chronos au temps Kairos en quelque sorte... (le temps prophétique)

                          Eric


                          • vote
                            Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 20 juin 15:16

                            Pourquoi la question des origines, et donc celle de l’origine de tout l’Univers, suscite-t-elle autant d’intérêt  ?
                            Cela vient du fait que l’origine absolue –  le passage du néant à l’être, s’il a eu lieu  – est le point de rencontre de deux mouvements opposés de la pensée. D’une part, on estime que si l’on connaissait l’origine de l’Univers, on connaîtrait aussi l’intégralité de son histoire et peut-être même le sens de nos existences. Mais, d’autre part, on est porté à croire que c’est en comprenant mieux l’histoire de l’univers que nous pourrions en saisir l’origine.
                            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                            Nous avons là depuis des lustres le formatage occidental sur la cosmologie et/ou la cosmogonie !
                            La MIA par son darshana -point de vue- le Samkhya de Kapila, ne voit pas du tout les choses ainsi : le monde est éternel et n’a donc ni commencement, ni fin !
                            2 thèses en découlent, l’une dite athée car sans démiurge créateur ; l’autre théiste !

                            CQFD CQFD


                            • vote
                              Zatara Zatara 20 juin 19:42

                              @Candide

                              Peut-être devrions-nous revoir notre vision d’Occidentaux

                              Peut être que tu devrais étudier les religions indo-asiatiques, mais gaffes ! tu risques les convulsions avec un réveil pareil


                            • vote
                              Scalpa Scalpa 20 juin 23:46

                              Et la mort de la connerie humaine c’est pour quand ?


                              • vote
                                baleti 21 juin 02:04

                                @Scalpa

                                quand on utilisera 100% de notre cerveau 


                              • vote
                                zebulon zebulon 21 juin 13:00

                                @baleti si on utilise 100 % de notre connerie humaine on est pas clair !


                              • vote
                                baleti 21 juin 21:34

                                @zebulon
                                comme quoi rien ne sera jamais clair


                              • vote
                                baleti 21 juin 21:46

                                @baleti
                                même les milliards de dollar dépenser par nos scientifique ne sont pas clair

                                j’y trouve dans ses recherches absurde, un bon moyen de blanchir des gros sous.


                              • vote
                                baleti 21 juin 01:23

                                les scientifiques sont d’accord sur le fait qu’on utilise au mieux 20% des capacité de notre cerveaux .

                                bien que scientifiquement c’est improuvable .

                                A quel moment des "sciences abstraite" (les sciences que l’on ne peu matérialiser ), les scientifique tombent t’ils d’accord ?

                                • vote
                                  Méc-créant (---.---.206.23) 21 juin 14:05

                                  Bonjour. Le fameux big bang originel qui se baserait sur des théories mathématiques ne fait que se baser en fait sur une méthode de pensée créationniste : on ne peut concevoir une origine de l’univers, de la matière, que si l’on PENSE que la matière a dû être créée. Pourquoi ? Parce que !...Créée par quoi ou...par qui ? Les religions monothéistes nous ont déjà rabâché cette vérité révélée depuis qu’elles ont été inventées : TOUT a dû être créé à partir du néant par un dieu qui, miracolo, serait lui alors nécessairement incréé. C’est bien là ce qui distingue les conceptions religieuses, irrationnelles, ésotériques...de la conception matérialiste qui considère qu’en dernière analyse la matière est toujours déterminante : ce n’est pas un dieu qui est incréé mais la matière, éternellement présente, éternellement en mouvement, éternellement en transformation, transformation pouvant aboutir, quand les conditions le permettent, à la naissance de gabarits...comme vous et moi. Oui mais, me direz-vous : et La Relativité alors ? Justement. La Relativité, telle qu’elle nous est contée, prétend donner un contenu physique intrinsèque à des abstractions, ce qui revient à nier le rôle fondamental des abstractions dans l’interprétation scientifique de la réalité.Il n’y a pas plus de molécule de temps qu’il n’y a d’atome de longueur ou de particule de volume. Lorsque les relativistes prétendent tirer une preuve de la déformation DU TEMPS à partir d’une différence entre des mouvements d’horloges ("fameuse" expérience d’horloge à bord d’un avion...) ils oublient de mettre en évidence une découverte bien plus extraordinaire encore —ce qui aurait pourtant été implicite jusque là pour tout cerveau scientifique "normalement" constitué : c’est donc le temps qui fait se mouvoir les horloges ! Révolutionnaire ! Le temps serait donc force ou énergie ! Nous voilà définitivement libéré des énergies fossiles ! Hé bien de telles questions ne seront pas posées...car les penseurs relativistes ne sauraient s’abaisser à d’aussi triviales interrogations. Mais je ne suis qu’un hérétique. Un vieux matérialiste attardé.
                                  Cordialement. Mé-créant. 


                                  • vote
                                    baleti 21 juin 22:13

                                    @Méc-créant

                                    il n’y a pas que sa

                                    http://fr.sci.astrophysique.narkive.com/DSpumcPk/un-algerien-prouve-que-la-datation-au-carbone-14-est-fausse

                                    comme se fameux "canular"

                                    mais ou sont ses travaux ?

                                    vous vous imaginer, se serais toute l’histoire et la pré-histoir de l’humanité qui serai remis en question.

                                    donc si on est incapable d’étudier il y a mile ans, se serais absurde de chercher a comprendre il y a des millier d’année

                                    c’est encore des histoire de très gros sous.

                                    c’est juste une intime conviction


                                  • vote
                                    Soi même 27 juin 01:44

                                    je voie surtout que mathius ne ce mouille pas sa chemise pour répondre, à se demander si c’est pas un Troll au service de la valse hollandaise ?

                                    

                                    Ajouter une réaction

                                    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                                    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                                    FAIRE UN DON







Palmarès