• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Transhumanisme, Utopie ou dystopie

Le Transhumanisme, Utopie ou dystopie

 

L'association Contre Courant SciencesPo organise une conférence débats : Le transhumanisme : Utopie ou dystopie avec Marc Roux et Miguel Benasayag.

 

Tags : Economie Société Liberté d’expression Transhumanisme




Réagissez à l'article

246 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Zatara Zatara 24 février 2017 22:12

    @yoananda
    en quoi une idéologie serait elle une utopie ou une dystopie ? branlette.... méga branlette sur le titre


  • 1 vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 10:12

    @yoananda
    tu sais ce que c’est le transhumanisme ? c’est loin d’être une "idéologie" ...

    et pourtant, c’est dans l’intro du jeunôt....


  • 1 vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 10:54

    @yoananda
    M. Roux répond à la première question en déclarant que le feu, à l’époque des hommes préhistoriques, est une forme de transhumanisme de part le fait qu’il s’agit d’une transformation du système digestif.... Quel ramassis de con...rie....

    Il y a là, avant tout chose, un grave problème de perception sur les limites intrinsèques, les frontières du corps humain. C’est une forme de pensée qui dissous l’homme dans son environnent, un négationnisme du corps en tant qu’il est une unité vivante s’auto adaptant au profit d’une vision systémique global....

    Dites voir, M. Roux, un viol, c’est du transhumanisme sexuel ?


  • 2 votes
    Zatara Zatara 25 février 2017 11:53

    @yoananda
    Sur le fond, ce qu’il dit est vrai, le feu nous à permis de prédigérer et d’alimenter en glucose sans passer 90% de la journée à bouffer notre gros cerveau.

    C’est une résultante de la cuisson du point de vue de la physico chimie du corps. Tu crois sincèrement que les hommes préhistoriques se sont mis à cuire les aliments juste parce qu’ils savaient que le transit s’en trouverait améliorer ? Tout comme ils savaient que ça tuait les éventuels parasites ? Une résultante ne saurait, à posteriori, se définir en tant que but.... ah le plaisir de la carne au barbeuc, nom de Zeus !

    Une amélioration dans la relation directe avec son environnent sans rien toucher de manière génétique ni au niveau de la nature, ni au niveau du corps, ne saurait se définir par une forme de transhumanisme. J’appelle cela être un humain qui apprend à mieux vivre avec son environnement. J’appelle cela une meilleure relation en symbiose....

    Le transhumanisme ne se base par sur ce rapport là. Il se base sur une forme d’évolution hors sol, purement artificiel, et issu directement des besoins d’un individualisme-libertarisme artificiel dans un référentiel psychologique artificiel. Ce n’est pas pour rien que M. Roux parle de liberté du corps.... Les freaks issu des opérations de chirurgie esthétique, sont les premiers exemplaires de ce que va être le transhumanisme, qui n’est rien d’autre qu’un cheval de Troie pour un type de société bien précis...


  • 1 vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 12:00

    @yoananda
    ...et, d’une manière plus insidieuse, c’est le capitalisme qui s’invite à l’intérieur même du corps (customisation infini et mise à jour quotidienne), comme "sauveur".... des barres, put....


  • vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 13:44

    @yoananda
    attention à ne pas confondre ce qui est de l’ordre d’une réponse techno à une question qui concerne une forme de morale ou de croyance, en "hackant" le corps humain (et qui, je suis totalement d’accord avec toi, est aussi une saloperie dans la résultante dû à une quantité hallucinante d’hormone libéré dans la nature) avec ce qui serait de l’ordre de la customisation technologique suivant un simple désir de puissance et de reconnaissance sociale.....


  • 1 vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 13:51

    @yoananda
    plus largement, le transhumanisme est aussi l’expression retenue pour ce qui est considérer par les GAFA (donc les maîtres du marketing du monde actuel) comme l’amalgame des 3 grands marchés d’avenir : robotique-génétique/biologique-contrôle. On comprend d’autant mieux pourquoi toutes les élites occidentales parient sur les gauches, pour mieux faire passer la pilule.....


  • 1 vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 15:26

    @yoananda
    ce sont des courtisans dans l’âme, des sujets de l’empire, ou, autrement dit, des idiots utiles.

    C’est plus profond que ce constat là. Il y a un croisement idéologique entre ce que tente de promouvoir une certaine gauche, une manière dictée du vivre ensemble, une morale supérieur anti religieuse, et ces nouveaux marchés...... La gauche porte implicitement une certaine idée de la protection sociale et de l’individu, bref de ses droits en tant que personne. Et de cela, bien plus que la droite (bien que le clivage actuel soit évidement en pleine mutation en France).


  • 1 vote
    Zatara Zatara 25 février 2017 15:30

    @yoananda
    ...pour simplifier, le capitalisme a fait le tour de la planète tant du point de vue du secteur primaire, que secondaire.... c’est en passant par la gauche que le tertiaire à un formidable potentiel sur ces 3 nouveaux marchés....


  • 2 votes
    Alexavis 26 février 2017 16:13

    @yoananda

    Derrière le transhumanisme ce cache l’eugénisme de demain, la marque de la bête de l’apocalypse de Jean 13 arrive ou sans être connecté il sera impossible d’acheter et de vendre avec une micro puce implantée dans la main. La promesse d’un homme nouveau ou amélioré pour viser l’immortalité sera la perte de son âme pour un monde sous dictature d’une élite sans scrupule.

    Attention danger, le virage sera sans retour ...


  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 26 février 2017 20:32

    @Zatara

    C’est le problème de tout concept que l’on ne définit pas précisément, c’est flou, on ne sait pas bien de quoi on parle. La notion d’hybridation du vivant qu’a développée le second conférencier est beaucoup plus nette et précise.

     

    D’après ce que j’ai compris, l’hybridation est un phénomène (ensemble de manifestation lié à une réalité que l’on peut observer et constater par l’expérience ) alors que le trans-humanisme est une idéologie (ensemble plus ou moins cohérent des idées, des croyances et des doctrines philosophiques, religieuses, politiques, économiques, sociales, propre à une époque, une société, une classe et qui oriente l’action ).

     

    -L’hybridation est l’ensemble des transformations physiologiques et anatomiques liées à la promiscuité des technologies (invasives ou non) et procédant par une extériorisation des fonctions biologiques.

    -Le transhumaisme est l’idéologie qui nait de la prise de conscience du phénomène d’hybridation et qui préconise l’utilisation consciente et rationnelle des technologies afin d’intervenir sciemment sur l’évolution humaine.

     

    C’est un peu la synthèse des deux conférenciers. Si on est d’accord avec cette description, il est déjà beaucoup plus facile d’en parler. Ca veut dire que l’homo habilis qui a découvert le feu a bien connu un phénomène d’hybridation mais n’est pas un transhumaniste car il n’avait pas conscience des conséquences que la cuisson de ses aliments allait avoir sur son évolution biologique.

    Donc d’accord avec toi. 


  • 1 vote
    Zatara Zatara 26 février 2017 21:40

    @maQiavel

    ah, reformulé comme cela, c’est royal...de quoi repartir.

    L’hybridation est l’ensemble des transformations physiologiques et anatomiques liées à la promiscuité des technologies (invasives ou non) et procédant par une extériorisation des fonctions biologiques.

    Ok, soit un pacemaker par exemple. Un outil qui permet de réparer ou de remplacer une fonction biologique. C’est une réponse humaine à une panne de la nature.

    Le transhumaisme est l’idéologie qui nait de la prise de conscience du phénomène d’hybridation et qui préconise l’utilisation consciente et rationnelle des technologies afin d’intervenir sciemment sur l’évolution humaine.

    Donc, à la place de la réparation d’un élément de la "nature", pour le faire durer (n’y voit aucune prise de position, juste une tentative maladroite de description la plus neutre possible), il s’agit ici de dépasser les limites naturelles à l’aide d’une ingénierie dédié dans une optique d’amélioration de l’homme à tous les niveaux.....et par conséquent, dans une logique d’efficacité, de fabriquer dans son ensemble, de toute pièce, un homme presque "parfait", apte à intervenir sur l’évolution humaine...

    https://www.youtube.com/watch?v=ovz3ZnfySaI

    Alors je sais après on va nous dire que c’est dans une logique de "réparation", afin d’éviter les maladies tout au long de sa vie, voir consolider les os pour avoir moins de fractures, voir d’améliorer le cerveau pour que son gosse est toujours la moyenne à l’école.... put, des barres....le degré de connerie qu’il faut se manger pour en arriver à un postulat pareil..... c’est un mille feuille de branlette intellectuel et de présupposés.... Quand on est ricain et dans le business, pourquoi pas, mais pour le reste, c’est de l’ordre du fantasme SF en mode bondage refoulé (et encore, je rentre pas dans des implications politiques)



  • vote
    Zatara Zatara 26 février 2017 21:48

    @maQiavel

    zat : Ok, soit un pacemaker par exemple. Un outil qui permet de réparer ou de remplacer une fonction biologique. C’est une réponse humaine à une panne de la nature.

    C’est déjà une forme de réparation au dernier stade, au dernier moment, à ce propos....


  • vote
    maQiavel maQiavel 26 février 2017 22:01

    @Zatara

    -Ok, soit un pacemaker par exemple. Un outil qui permet de réparer ou de remplacer une fonction biologique. C’est une réponse humaine à une panne de la nature.

     

    ------> J’ai aussi pensé au pacemaker ou aux prothèses. Comme pour les appareils auditifs, il y’a certainement un processus d’hybridation.

     

    -Donc, à la place de la réparation d’un élément de la "nature", pour le faire durer (n’y voit aucune prise de position, juste une tentative maladroite de description la plus neutre possible), il s’agit ici de dépasser les limites naturelles à l’aide d’une ingénierie dédié dans une optique d’amélioration de l’homme 

     

    ------> Voilà.

     

    -Alors je sais après on va nous dire que c’est dans une logique de "réparation", afin d’éviter les maladies tout au long de sa vie, voir consolider les os pour avoir moins de fractures, voir d’améliorer le cerveau pour que son gosse est toujours la moyenne à l’école.... put, des barres....le degré de connerie qu’il faut se manger pour en arriver à un postulat pareil.....

     

    ------> Mais attention : le dopage, les suppléments vitaminés (sauf pour les carencés), les protéines de substitution etc., ce n’est pas de la médecine de guérison. Il s’agit bel et bien d’une médecine d’augmentation.

    On ne peut pas confondre les deux types de médecine à mon humble avis. La première existe pour pallier à un dysfonctionnement alors que la seconde a pour objectif d’augmenter les facultés.

     


  • 2 votes
    Zatara Zatara 26 février 2017 22:05

    @maQiavel
    Mais attention : le dopage, les suppléments vitaminés (sauf pour les carencés), les protéines de substitution etc., ce n’est pas de la médecine de guérison. Il s’agit bel et bien d’une médecine d’augmentation.

    On ne peut pas confondre les deux types de médecine à mon humble avis. La première existe pour pallier à un dysfonctionnement alors que la seconde a pour objectif d’augmenter les facultés.

    TOUT EST LA ! C’est donc bien une question de référentiel, de contexte, de choix de société.... Comme dans la conférence d’Hervé Juvin, une intervenante à parfaitement identifié et explicité qu’il s’agissait avant tout d’un symptôme.... C’est effectivement un magnifique miroir


  • 1 vote
    Zatara Zatara 26 février 2017 22:08

    @maQiavel
    je reviens la dessus :

    Mais attention : le dopage, les suppléments vitaminés (sauf pour les carencés), les protéines de substitution etc., ce n’est pas de la médecine de guérison. Il s’agit bel et bien d’une médecine d’augmentation.

     smiley Comment ça une médecine d’augmentation !!! Tu ne savais pas que tous les coureurs cyclistes étaient asthmatique ??? Ils se soagnent Môssieur, far-pai-te-ment


  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 26 février 2017 22:25

    @Zatara

    Ouais et les chinois ont des migraines … smiley

     

     


  • 1 vote
    Photon1976 24 février 2017 19:05

    J’ai trouvé cette vidéo hyper intéressante, je ne connaissais pratiquement rien du transhumanisme à part peut-être une version congelée réduite googlienne à la Demolition Man smiley.
    La partie sur les soldats augmentés ; je fais facilement faire le parallèle avec les soldats américains durant la guerre du Golfe (par exemple) qui étaient pour ainsi dire augmentés temporairement avec des produits dont la fureur des séquelles futures n’avaient d’égale que leur patriotisme exacerbé...
    Alors avec un pays tout entier derrière eux et prêts à mourir pour lui, peut-on dire que ces soldats étaient libres de leur choix ?
    Selon moi, que ce soit par procédé médicamenteux, génétique ou bionique..., tout pays ayant la possibilité d’améliorer les performances de ces combattants le fera et ces derniers accepteront par amour du drapeau et un peuple patriotique derrière smiley 


    • 2 votes
      izarn 24 février 2017 21:59

      Transhumanisme ? Déja tu es mort de rire...
      Il veut transcender quoi le mec avec ses petits neurones ?
      Tu sens le gros Attali et son gouvernement mondial...
      Dieu a dit : Si tu te prends pour ma gueule, tu vas en chier !

      Transhumanisme : L’art de se faire enculer...Ca fait transgenre, tu vois ?

      On te coupe la bite pour devenir femme ou l’inverse....

      T’es déja chez les tarés de la dernière heure....C’est du lourdingue.

      T’appelle le psy, tu prépares la camisole de force...Voir le goulag...

      C’est pas con le goulag...Ou le travail aux champs de Mao.

      Histoire que le mec arretes la dope...Ca calme.

      Bon j’ai pas vu la vidéo, mais je sens que c’est mal barré...Déja SciencesPo, c’est du lourd...

      Transhumanisme...ouaffhahahahha ! smiley

      Déja, bon....Je vais oser, mais je me sacrifie....


      • vote
        izarn 24 février 2017 23:16

        @izarn
        Il me semble que Miguel est plus proche de mes idées sur le sujet...



        • 2 votes
          Zatara Zatara 25 février 2017 14:16

          @yoananda
          Excellente vidéo, la meilleure sur le sujet d’un point de vue global....


        • 1 vote
          Zatara Zatara 25 février 2017 15:13

          @yoananda
          la conclusion est foutrement brillante


        • 1 vote
          Zatara Zatara 26 février 2017 19:07

          @guepe
          Perso, je m’en balance de qui ça vient (sauf si casseroles à profusion aux fesses).....si ce que j’écoute n’est basé sur rien de concret, alors poubelle....

           

          Faut arrêter de penser avec l’étiquetage pré mâché pour comprendre ce que sont les arguments..... si c’est gratos ou au contraire parfaitement censé.....


        • vote
          maQiavel maQiavel 26 février 2017 21:19

          J’ai écouté les 12 premières minutes de Juvin et j’ai décelé un gros biais dans son propos lorsqu’il dit « nous sommes tous des humains augmenté car nous nous projetons tous sur un espace de vie de 80-90 ans en pleine possession de ses moyens et je dirai de vie heureuse ». 

           

          Je vais faire abstraction de l’expression « vie heureuse » mais fondamentalement, son affirmation est fausse. Il fait une confusion entre la médecine de guérison et la médecine d’augmentation ( précision importante faite par Miguel Benasayag dans la conf ).

          Oui l’espérance de vie (qui est une moyenne) a augmenté notamment du fait des progrès médicaux mais on parle de la médecine de guérison (notamment pédiatrique et chirurgicale ).

           

          Cette augmentation de l’espérance de vie n’est pas liée à une modification physiologique et anatomique due à l’usage de technologies. Depuis la préhistoire, il y’a des vieillards mais tout le monde ne parvenait pas à ce stade. Ce n’est pas parce que les humains sont mieux soignés qu’ils sont augmentés.

          Et puis, il se réfère aux années 50 , lorsque la proportion d’ouvriers était plus grande dans la population et lorsque la condition ouvrière était plus pénible qu’aujourd’hui. Dans ces conditions de vie, il est normal que l’espérance de vie ait été plus courte, par conséquent l’amélioration des conditions de vie a eu un impact sur l’espérance de vie, ça n’a rien à voir avec le transhumanisme et l’augmentation médicale de l’humain.

           



        • 4 votes
          gaijin gaijin 25 février 2017 11:31

          le transhumanisme en tant que projet ou philosophie c’est de la merde en branche il y a quelques décennies on se branlait l’esprit avec les voitures volantes la conquète de l’espace etc résultat on est toujours là a ne pas comprendre que la pensée linéaire est une illusion ...............
          essayons déjà de comprendre un peu l’humain et ensuite on reparlera d’un transhumanisme possible .....( ou pas smiley smiley )
          le transhumanisme en tant que réalité c’est autre chose l’individu connecté a la machine et dont le comportement est dicté par des algorithmes est déjà là sans comprendre que plus il y a de machine moins il y a d’humain .......


          • 1 vote
            Carmela Carmela 25 février 2017 17:26

            @gaijin

            Bonjour Gaijin,

            "essayons déjà de comprendre un peu l’humain et ensuite on reparlera d’un transhumanisme possible ...."

            J’ai envie de vous répondre par cette citation de William Shakespeare  :

            " - Tant pis si les fous ne peuvent parler sensément des folies que font les hommes sensés."  smiley

            Et ...

            A l’inverse de l’humain augmenté et de la pseudo-race des seigneurs humano-ides en fabrication sur $martphone en chaine, il me parait essentiel de sur-investir ces champs ci dessous si l’on veut sauvegarder notre humble nature humaine :

            "

            •  -Organiser et développer la redécouverte de la nature par tout public.
            • -Contribuer à la préservation des espèces végétales, animales et des populations d’insectes et oiseaux pour l’équilibre des écosystèmes.
            • -S’efforcer de redéployer les connaissances populaires et les « savoirs » traditionnels qui permettent aux populations d’utiliser la nature sans la détruire.
            • -Organiser la redécouverte et l’utilisation de plantes, techniques anciennes et récentes naturelles auprès de tous les publics
            • -Promouvoir des actions pédagogiques pour l’apprentissage de l’autonomie 
            • -Harmoniser son action avec les organismes publics ou privés qui poursuivent le même but "

            C’est bien ce qui se fait à l’heure actuelle, non ?

            Nous pouvons donc garder espoir sur l’avenir de l’humanité pour un peu que les grandes orientations transhumanistes soient elles aussi déviées et redirigées vers le bon sens commun ...c’est à dire, un bon contrat social revisité avec interdiction d’innover dans les téls portables ! smiley

            Sans oublier la première étape clé de cette année 2017 : rejoindre l’UPR

             smiley


          • vote
            le celte le celte 25 février 2017 12:16

            Aller contre le transhumanisme c’est aller contre le bon sens. Nous le vivons depuis le premier silex. Le problème c’est que le flouze des grosses structures privées qui l’organisent actuellement, ne profite qu’à une petite élite ayant plus de droits que leurs adorateurs, càd nous pour la plupart
            Il y a fort longtemps, une découverte était partagée sans "contre-partie" pour la simple survie du clan, puis il a eu l’échange de "bons procédés" lors d’une démographie plus importante au km², à l’heure actuelle de la virtualité programmée on accède à la vente subjuguée et ça vous inquiète seulement maintenant ?...Youpiiii ! (C’est un signe d’expression ironique qui n’existe pas dans les émoticônes).


            • 2 votes
              Zatara Zatara 25 février 2017 22:26

              @guepe
              l’emprise de la connerie, élevé en tant que "pensée", tu veux dire......


            • 3 votes
              Zatara Zatara 25 février 2017 22:50

              @guepe
              Je voulais dire que les médias conditionnent encore beaucoup nos sujets de pensée

              chez 90 % des gens, les médias sont non seulement une source d’info, mais surtout la base même de toute leur réflexion, que cela soit au niveau de la profondeur, du rythme, et surtout, leur seuls sources de questionnement. Ainsi les médias contrôlent par un turn over, le turn over du questionnement de ces gens....c’est rond, aussi con qu’une roue....


            • 3 votes
              Zatara Zatara 25 février 2017 23:11

              @guepe
              les blaireaux qui tirent leurs seules sources d’info et de questionnement à travers un quotidien comme le monde sont des clones intellectuels dans le fond..


            • 2 votes
              Zatara Zatara 25 février 2017 23:12

              @guepe
              ... ou des feignasses conformistes, voire prétentieuses, dans le plus pure style bourgeois


            • 3 votes
              Zatara Zatara 25 février 2017 23:17

              @guepe

              D’ailleurs, l’éco-terrorisme semble plus inquiétant pour certains que le terrorisme islamique, c’est dire.

              mouais....c’est par anticipation politique, tout simplement parce la terre étant plus ou moins condamné, tout comme un paquet d’espèce, il ne faudrait pas que certains en profitent pour prendre le pouvoir sur les bouleversements écologiques de ces 50 prochaines années (réchauffement ou pas d’ailleurs, comme tu l’a très bien dit, tous les indicateurs sont en train d’exploser)


            • 2 votes
              Carmela Carmela 26 février 2017 08:46

              @yoananda

              Bonjour,

              "Le transhumanisme n’est pas un sujet annexe, il est le coeur même des problèmes actuels. Nous sommes en train de détruire la nature, pour la première fois, à l’échelle planétaire (on l’a souvent fait à l’échelle locale, on a de l’entraînement) parce que notre hybris technologique nous le permet.
              La mégamachine est en train de nous digérer."

              Excellent résumé qui doit être dit et répété... jusqu’à ce que ces nécessités biologiques et vitales à notre survie sur terre soient prises en compte par tous les cerveaux non dénaturés y compris chez tout parti politique... et l’agriculture familiale et paysanne qui en porte le substrat initial en est la figure de proue...

              Quand aux cerveaux malades, ils viennent de prendre de nouveau un tour d’avance sur nos réalités par l’accord du CETA en UE... smiley

              Il y a urgence en notre maison !

              Bonne journée à vous,


            • 2 votes
              Zatara Zatara 26 février 2017 18:49

              @guepe
              l’éco-terrorisme est aussi une façon de mettre dans le même bain tous les contradicteurs, lanceurs d’alerte et autres penseurs politiques qui s’en prendraient, avec mesure ou pas (là n’est pas la question), aux multinationales.....


            • vote
              maQiavel maQiavel 26 février 2017 21:37

              J’ai terminé la conf et c’est la première fois que j’écoute exposé plus ou moins clair sur le transhumanisme. De par ma formation académique, je connais un peu l’impact des technologies sur la biologie humaine mais je n’avais jamais compris clairement ce qu’était le transhumanisme , c’était très flou dans mon esprit jusqu’à ce que j’écoute cette conférence , donc grand merci du partage.

               

              Mais j’ai une question : pourquoi est ce que le transhumanisme serait « mal » ?

               

              Quand j’écoute ce qui est dit du transhumanisme, j’ai l’impression qu’il n’existe que deux façons de s’y opposer de façon cohérente : par la critique religieuse et par la critique anarchiste !

               

              Mais dans des sociétés anthropologiquement libérales dans lesquelles il est communément admit que l’individu préexiste à la société qui ne lui apparaît que comme le résultat d’une association volontaire entre individus essayant de maximiser leurs propres intérêts, individu auquel on ne peut imposer d’autres règles que celle de ne pas violer la liberté des autres , quelles critiques peut –on faire du transhumanisme ?

              Si je dis : je suis libre de disposer de mon corps et donc de l’augmenter comme il me plait, que me répondrez-vous pour m’en empêcher ? Comment justifierez-vous la contrainte que vous exercerez sur moi ? 

               

              Je joue à l’avocat du diable mais ça me parait important …

               

              .

               


              • vote
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 février 2017 21:42

                @maQiavel
                "Je n’avais jamais compris clairement ce qu’était le transhumanisme , c’était très flou dans mon esprit jusqu’à ce que j’écoute cette conférence."

                Dans ce cas, pourriez-vous m’en donner une définition claire, si possible en une phrase ?   smiley


              • 2 votes
                Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 février 2017 21:46


                Je viens de voir que vous en donnez une définition plus haut (que je raccourcis) : "Le transhumanisme est l’idéologie qui préconise l’utilisation consciente et rationnelle des technologies afin d’intervenir sciemment sur l’évolution humaine."


              • 2 votes
                Zatara Zatara 26 février 2017 22:49

                @maQiavel
                Si je dis : je suis libre de disposer de mon corps et donc de l’augmenter comme il me plait, que me répondrez-vous pour m’en empêcher ? Comment justifierez-vous la contrainte que vous exercerez sur moi ?

                Cela revient à évaluer les limites (s’il en reste) du libertarisme et de l’individualisme.... 

                quand est il des personnes subissant 50 interventions de chirurgies esthétique ? ça dépend que de la personne demandeuse ($) et du "médecin".... j’y vois surtout des gens névrosés qui trouvent des "mutileurs" de talent, mais est ce que ces personnes sont guéris en transformant la matérialité de leurs corps ? du pure matérialisme biologique dans un référentiel de la beauté complètement galvaudé. Sans parler de la profondeur de la réponse, de quoi s’illusionner quelques années (ou quelques mois).....

                Si on déplace le problème sur du fonctionnel, je ne vois aucun intérêt professionnels d’augmenter les capacités de son corps (de manière complètement intégré) qui ne puissent être résolus par des outils ou des robots externe à soi même, sauf deux : le sport/spectacle (et encore...) et l’armée (sans le moindre doute).

                Il n’y a rien d’autre que l’éthique médical (youhou, Hippocrate ?) ou la religion pour l’interdire.

                mais, plus globalement sur la forme de ta question : ça revient surtout à limiter le transhumanisme à une vision anthropocentrique.

                Pourquoi ne pas embrayer sur des robots qui utiliserait un corps biologique (bien moins énergivore, et tout aussi contrôlable du point de vue cinétique).

                Enfin, en écrivant ce post, je pensais à autre chose : c’est dans une logique de résistance à de nouvelles contraintes extérieur que le transhumanisme pourrait bien faire son chemin : résister à un environnement ultra pollué me parait tout indiqué...



              • 1 vote
                Zatara Zatara 26 février 2017 22:55

                @maQiavel
                bon je me suis emballé dans le post d’avant..... tout ce qui est dans une optique de pouvoir et de conquête absolue a besoin d’augmenter ses capacités intellectuels.....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès