Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Peut-on encore croire en Dieu ?

Peut-on encore croire en Dieu ?

La société capitaliste d'idéologie matérialiste et Athée cherche à détruire les repères et la morale pour le profit. Par des supputations mathématiques et scientifiques elle fait considérer la spiritualité comme irrationnelle ainsi que le Christianisme qui ensemble sont un frein à sa domination. 

 

Elle prépare les hommes à l'individualisme et à un seul Dieu : l' Argent.

 

Peut-on encore croire en Dieu ?

 

Extrait de la conférence "L'affaire Jésus" (22min) par Henri GUILLEMIN :

 

 

 

La conférence intégrale "L'affaire Jésus" (1h55mn) :

 

 

Tags : Société Dieu Philosophie



Réagissez à l'article

391 réactions à cet article


  • 7 votes
    lupus lupus 4 janvier 13:17

    croire est secondaire, l’essentiel est de se conformer aux règles de la religion.
    La brebis est l’avenir de l’homme.


    • vote
      ffi 4 janvier 13:51

      @lupus
      1° Pour se conformer aux règles de déduction d’une théorie, encore faut-il croire en ses axiomes... Croire est ainsi, y compris en science, premier.

      2° Pour être capable de se conformer à des règles logiques, encore faut-il avoir toute sa raison, ce qui est impossible ni quand on est tout apeuré par un Mal qu’on perçoit, qu’il soit réel ou imaginaire, ni quand on est tout surexcité par un Bien qu’on perçoit, qu’il soient réel ou imaginaire. Or, Croire, c’est adopter dans l’imaginaire. Donc il suffit de Croire en un Bien plus grand que le Mal perçu, en cas de peur excessive, ou en Mal plus grand que le Bien perçu, en cas de surexcitation, pour rétablir l’équilibre, et ainsi retrouver la raison. Ici encore, la croyance est démontrée première.

      3° Les brebis ont besoin du bon berger, pas de celui-là qui les manipule, mais de celui qui cherche leur équilibre. Les brebis sont menés par leurs travers affectifs, soit l’excès d’effroi, soit l’excès d’excitation. Or tout le 20ème siècle, où la raison fut pourtant prônée comme la valeur suprême, montre combien les brebis de ce siècle furent menées à sombrer par leurs travers : excès d’excitation patriotique en 14, excès d’angoisse phobique en 40. C’est que les bergers ne sont pas bons. Voyez aujourd’hui comme certains jouent, par la pub, à leur extorquer le maximum d’argent. Le dernier avatar de cette tactique est la peur du « changement climatique ».


    • 6 votes
      Ozi Ozi 4 janvier 14:52

      Le vrai problème c’est quand une croyance devient dogmatique et institutionnelle, conséquence de la confusion entre Religiosité et Spiritualité..


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 janvier 14:57

      @Ozi
      "Le vrai problème c’est quand une croyance devient dogmatique et institutionnelle."


      La maladie devient un problème collectif quand elle devient une épidémie, mais n’est-elle pas déjà un problème pour ceux qui sont malades. 


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 4 janvier 15:04

      @Ozi
      Bien d’accord, c’est horrible, surtout lorsque l’institution en question dispose du monopole de la violence : l’Etat ! Ainsi, il peut y avoir coercition institutionelle de tous ceux qui n’adhèrent pas ouvertement à cette croyance dogmatique, c’est terrifiant... 


    • 1 vote
      Ozi Ozi 4 janvier 15:30

      @Qaspard Delanuit :"La maladie devient un problème collectif quand elle devient une épidémie, mais n’est-elle pas déjà un problème pour ceux qui sont malades."

      .

      A l’origine bien sur, et cela pose une autre question : sommes-nous tous malades ?

      Et la réponse est évidemment oui ! Car tout le monde est d’une certaine façon croyant, même ceux qui s’en défendent.

      .

      La guérison réside donc dans la perte de nos croyances et le remède est la Connaissance par l’intelligence analytique et l’intelligence du coeur (raison/intuition).

      .

      Il ya 5000 ans, Imhotep -----> "Connaissance et Amour sont tout, Connaissance sans Amour n’est rien"..

      .

      Les bonnes bases étaient pourtant là..  smiley


    • 3 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 janvier 15:52

      @Ozi

      "La guérison réside donc dans la perte de nos croyances et le remède est la Connaissance par l’intelligence analytique et l’intelligence du coeur (raison/intuition)."


      Oui, je suis d’accord avec cette formulation simple. 


    • 5 votes
      ZardoZ ZardoZ 4 janvier 16:11

      @Ted Lupus, humble pêcheur que tu es, tu oublies un peu trop facilement l’omble chevalier !


    • 1 vote
      lupus lupus 4 janvier 17:14

      @ZardoZ
      magnifique l’omble chevalier


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 5 janvier 04:17

      @Ozi : Si le dogme est vrai, çà ne pose aucun problème de croire en un truc vrai ... Le vrai C le bien, le faux C le mal !


    • vote
      Ozi Ozi 5 janvier 10:08

      @DJL 93VIDEO :"Si le dogme est vrai"...

      .

      Le dogme d’une croyance vraie ? (tu vois la problématique ? ..)

      Le dogme est une opinion indiscutable (tu vois la problématique ? ..), un principe incontestable d’une doctrine, c’est à dire une opinion érigée en vérité absolue pour servir cette même doctrine.. (tu vois la problématique ? ..)

      .

      "çà ne pose aucun problème de croire en un truc vrai"

      .

      Comment sais-tu que ce truc est vrai si t’as encore besoin d’y croire ? .. Si tu as démontré que c’était vrai, pourquoi à tu besoin de croire ?

      (tu vois la problématique ? ..) 


    • vote
      lupus lupus 6 janvier 22:25

      @lupus

      Oui je croooaaaa !

      « Les chrétiens sont des vampires buveurs de sang », « Noël n’a pas sa place en Terre Sainte » : les dernières déclarations du rabbin Gopstein, leader du mouvement extrémiste anti-assimilation Lehava, ne sont guère passées inaperçues.
      Dans un article publié il y a quelques jours sur le site harédi Kooker, et repris par le quotidien israélien Haaretz, Benzi Gopstein se fait fort de dénoncer la présence chrétienne en Terre Sainte, l’accusant de nourrir des velléités prosélytes à l’égard des juifs, avant d’asséner : « Noël n’a pas sa place en Terre Sainte. Expulsons les vampires avant qu’ils ne s’abreuvent encore une fois de notre sang. »

      C’est beau cette ambiance de paix en terre sainte !

      au nom du pèze, du fisc, et de saint bénéfice, amène !


    • 2 votes
      Oursquipense Oursquipense 4 janvier 13:30

      Croire à une transcendance, pourquoi pas ? Mais laquelle ?

      Combien de religions différentes dans le monde ?

      Et si l’on ne se base que sur les religions du "Livre" soit : judaïsme, christianisme, islam comment définir qui aurait raison ? Jésus est un imposteur pour les juifs et il n’est pas le fils de Dieu pour les musulmans, ce qui signifie que les 3 religions se basant sur l’Ancien Testament ne peuvent être que foncièrement antagonistes.


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 4 janvier 13:59

        @Oursquipense
        Et si, en fin de compte, la vérité était une question de perspective ? Ce qui est vrai pour l’un n’étant pas nécessairement vrai pour l’autre et vis versa ?Et si la réalité n’était qu’un consensus entre diverses perspectives de la vérité ? Je n’ai pas la réponse, je pose la question... 


      • 1 vote
        ffi 4 janvier 14:00

        @Oursquipense
        Si tu hésites, pourquoi ne pas transmettre ce que tu as reçu, et qui a constitué ton voisinage, afin que tes enfants comprennent d’où il viennent, où ils sont, où ils vont ?


      • 1 vote
        Oursquipense Oursquipense 4 janvier 15:37

        @ffi et maquiavel

        Mais ce n’est pas une question de perspective ni d’hésitation personnelle. Juste un constat. 3 religions représentent à elle seules plusieurs milliards de fidèles. Bien qu’ayant un texte en commun il est évident, d’un point de vue purement logique, qu’elles sont antagonistes. Par exemple considérer que le messie est venu ou pas ne peut pas constituer un point de vue pour les juifs et les chrétiens. C’est un fait pour les chrétiens, c’est encore à venir pour les juifs et par conséquent le Jésus éventuel d’il y a 2000 ans est forcément un imposteur pour eux. Quant aux musulmans pour eux Jésus est un prophète, le plus important après Mahomet, il figure d’ailleurs beaucoup plus que lui dans le Coran mais il n’est en aucun cas le fils de Dieu. 

        Ce que j’en pense personnellement n’a guère d’importance. Ce qui est important est de constater qu’en fonction d’un ensemble de textes revendiqué par plus de la moitié des habitants du globe il y a déjà des antagonismes fondamentaux. Et il ne s’agit pas de perspectives. Soit Jésus est venu et il est le fils de Dieu, soit non. Ce sont ces religions en elles-mêmes qui posent ce postulat. Si jamais l’une de ces religions a raison, les autres ont forcément tort. La perspective ne permet pas de transformer un mensonge en vérité.


      • vote
        maQiavel maQiavel 4 janvier 15:55

        @Oursquipense
         -La perspective ne permet pas de transformer un mensonge en vérité.

        Et si la différence de perspective impliquait que ce qui est mensonge pour l’un est vérité pour l’autre et vis versa ? Et si en dehors des perspectives, le mensonge ou la vérité n’existait pas ? smiley


      • 1 vote
        Oursquipense Oursquipense 4 janvier 15:56

        Juste pour préciser très rapidement ce que j’identifie comme les caractéristiques des 3 religions du Livre qui démontrent l’antagonisme

        Judaïsme = un peuple élu, qui finira par gouverner tous les autres peuples et auquel Dieu enverra un messie pour établir la gloire définitive de ce peuple

        Christianisme = le message ne concerne plus un seul peuple mais devient universel (bien que délivré initialement dans une toute petite partie du globe terrestre). Tout le monde peut entrer dans le royaume de Dieu à condition de reconnaître Jésus comme seigneur et sauveur. Tous ceux qui qui ne le feront pas finiront en Enfer même si leurs actes pourront être considérés comme bons..

        Islam = message universel mais Jésus n’est pas le fils de Dieu, un Dieu qui choisit de faire transmettre le livre sacré du Coran en le faisant dire par un ange à Mahomet (qui ne savait ni lire, ni écrire) qui répétait ce que lui disait à l’ange à un scribe. Tout être humain non musulman sera après sa mort torturé éternellement.


      • 1 vote
        Oursquipense Oursquipense 4 janvier 16:01

        @maQiavel

        Dans ces cas les religions n’existent pas car il n’y a pas de vérité universelle, seulement des perspectives personnelles. Pourquoi pas ? Je suis capable d’envisager cela....mais je ne peux pas en discuter avec près de 5 milliards d’êtres humains car ils le refuseraient..


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 janvier 16:10

        @maQiavel
        "Et si en dehors des perspectives, le mensonge ou la vérité n’existait pas ?" 

         

        Oui et si on disait que ça serait possible, hé bien que se passerait-il donc, alors ?

        .....................

         Quel suspens !!  smiley


      • vote
        jeanpiètre jeanpiètre 4 janvier 16:43

        @Oursquipense
        On peut résumer en disant que les différents monothéisme, les trois que vous citez , plus le satanisme et la franc maçonnerie aodrent tous une même identité qu’on peut nommer discorde


      • vote
        maQiavel maQiavel 4 janvier 17:08

        @Oursquipense
        Dans ces cas les religions n’existent pas car il n’y a pas de vérité universelle, seulement des perspectives personnelles.

        ------>Par universel , vous voulez dire valable pour tous les hommes ? Le truc , c’est que selon une perspective personnelle , une vérité peut être universelle. Selon de telles perspectives , il existe donc bien une vérité universelle. Le fait que selon d’ autres perspectives , il en soit autrement ne change rien à cette existence ...


      • 1 vote
        Oursquipense Oursquipense 4 janvier 17:36

        @maQiavel

        Ce n’est pas mon propos de départ. Je parle de religions qui ne se présentent pas comme relatives et personnelles mais comme vérité révélée et incontestable.

        J’essaie juste de montrer que, selon moi, 3 religions ayant un texte en commun (l’Ancien Testament, on va dire, même si je suppose que l’on pourrait me reprocher ce raccourci christianophile) sont forcément en opposition sur des points cruciaux. Et ce ne sont pas les seules religions qui existent.

        Jacques Martin aurait peut-être été mon Dieu alors disons que tout le monde a gagné ! 10 sur 10 à toutes les religions et conceptions du monde et passons à la seule chose sérieuse en ce bas monde : l’apéro !  


      • 1 vote
        Zatara Zatara 4 janvier 19:21

        @Oursquipense
        passons à la seule chose sérieuse en ce bas monde : l’apéro !

        une religion sacré en France smiley


      • vote
        maQiavel maQiavel 4 janvier 20:05

        @Oursquipense
        Oui, il y’a des antagonismes entre les religions du livre, et même au sein de ces religions. Et alors ?


      • 2 votes
        Hijack ... Hijack ... 5 janvier 00:10

        @Oursquipense

        Tout être humain non musulman sera après sa mort torturé éternellement ... dans l’Islam ! Lol ...

        Même chez les pires islamophobes, jamais je n’ai lu une telle sornette. Peux tu nous donner la Sourate et Verset du Coran ?

        .

        En fait, il faut éviter les hadiths (il y en a d’authentiques et d’autres pas ... ). Dans le Coran, il est tout à fait le contraire de ce tu écris :

        .

        Le Coran dit à ce sujet :“ Il a prescrit pour vous en matière de religion, ce qu’il a prescrit à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons prescrit à Abraham, à Moïse et à Jésus : pratiquez la religion et n’en faites pas un sujet de division ” Coran, Sourate : Al-choûrâ, v.13.

        .

        Pour le Coran, en effet, la diversité des croyances est une chose voulue par Dieu. “ Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns les autres dans les bonnes actions. Votre retour, à tous, se fera vers Dieu. Il vous éclairera, alors, au sujet de vos différends " Coran, Sourate :5, v.48.

        .

        Dieu a laissé aux hommes le libre choix de croire ou de ne pas croire et a interdit qu’on force les gens à adopter une religion contre leur gré “Est-ce toi qui vas forcer les gens à croire ? Coran, Sourate :10, v.99

        Cette diversité de croyances et de cultes, doit être une raison de respecter les religions et d’assurer leur coexistence pacifique.


        .

        Le Coran a certes invité les gens du Livre- les Juifs et les Chrétiens- à répondre favorablement à la mission de Mohammed, puisqu’elle est l’aboutissement final de toutes les missions prophétiques précédentes. Il leur dit : “O gens du Livre, venez à une parole commune entre vous et nous ; que nous n’adorions que Dieu sans rien lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres d’autre Seigneur que Dieu. Puis, s’ils tournent le dos, dites : soyez témoins que nous, nous sommes soumis ” Coran, Sourate :Al- Imrân , v.64.

        Même en cas de refus, l’attitude restera toujours empreinte de respect et de bienveillance.“ Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes et dites : Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même, et c’est à lui que nous nous soumettons ” Coran, Sourate :Al-Ankaboût ,v.46.




      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 5 janvier 00:32

        Dans le Coran, il est dit tout à fait le contraire de ce tu écris ...


      • vote
        Oursquipense Oursquipense 5 janvier 12:20

        @Bonjour Hijack ...

        Copier-collé (j’ai juste corriger les fautes que j’avais pu identifiées) d’une réponse dans une discussion sur un forum musulman sur le sort des "mécréants".

        En faite le mot ’mécréant’ est une très mauvaise traduction du thème kaffir (kouffar au pluriel) qui a était employé par Dieu et son Prophète .

        Le terme de "kufr" signifie étymologiquement "voiler" et désigne le fait pour une personne d’avoir le coeur voilé ce qui l’empêche d’accepter la véritable foi, celle qu’Allah agrée.

        Les gens du livre ne croient ni au Coran ni en la mission du Prophète Mohammed , ils sont donc tous des kouffars, et comme nous le savons tous, théoriquement les kouffars sont voués à l’enfer pour l’éternité. (Qu’Allah nous en préservent).

        « Et ceux qui ne croient pas (à nos messagers) et traitent de mensonges nos révélations, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement. »

        Coran 2.39 ; 4.56 ; 5.10 ; 5.86 ; 6.49 ; 7.36 ; 22.57 ; 57.19 ; 64.10



      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 5 janvier 19:43

        @Oursquipense

        Oui, copier les erreurs des autres, ça peut prêter à confusion ...

        .

        Coran. pour le 2.39 : "et ceux qui ne croient pas -à nos messagers- etc (donc Moïse, Jésus, Mohammed) ..."  il est fait référence aux gens qui refusent la réalité. Mais le mot "feu" ... ici ne fait pas allusion au feu de l’enfer, mais aux tourments de la vie (ma propre compréhension), vu que dans le même Coran, il est souvent indiqué que Dieu pardonne tout, et que chacun est libre de penser ce qu’il veut. Ce qui est vraiment haï ce sont ceux qui savent et qui trichent, mentent. Exemple flagrant : certains journaux dont on parle actuellement, sont responsables de ce qu’ils disent ou font. Par contre ce n’est jamais aux humains (donc nous) de les juger et encore moins de les punir.

        .

        Le 4.56. Certes dur. Je me l’ai même fait traduire/confirmer de l’arabe classique que je ne lis pas. En fait, c’est un avertissement, tout en mentionnant ailleurs, que celui qui reconnaît ses erreurs est pardonné. A l’époque de Mohammed, l’avertissement était adressé à des puissants ... que ces abus ont été perpétrés par ceux qui refusaient de croire. Le mal à cette époque était extrême ... (je te passe les détails), la plupart du temps de ceux appelés "mécréants". On me dit que chez les musulmans, on ne prend pas ces sévères avertissements au pied de la lettre.
        .

        Bref, les avertissements nous paraissant trop sévères, faut tenir compte dans quelles circonstances ont-elles été écrites/comprises. Surtout, le Coran tout du long il est fait mention de la Miséricorde de Dieu !

        .

        Quant au prophète, il nous précise que la miséricorde de Dieu précède Sa colère : « Lorsque Dieu eut terminé l’œuvre de la Création, II écrivit sur Son Livre, qui se trouve par-devers Lui, au-dessus du Trône : "Certes, Ma miséricorde l’emporte sur Ma colère !" (Hadith).

        .

        « Le Tout Miséricordieux fait miséricorde aux miséricordieux. Faites donc miséricorde à celui qui est sur terre, Celui qui est au ciel vous sera miséricorde  » (hadith).


      • 1 vote
        Oursquipense Oursquipense 6 janvier 08:37

        @Hijack ...

        Un grand merci pour ta réponse argumentée.

        A noter que concernant le 2-39 ce sont bien des musulmans qui l’interprètent souvent comme la personne dont j’ai copié le message.

        Nous aurons sûrement l’occasion de continuer notre conversation sur d’autres discussions.

        Bonne journée à toi.


      • 8 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 janvier 13:37
        "Peut-on encore croire en Dieu ?"
         
        La bonne question consisterait plutôt à se demander s’il est intelligent d’entretenir une relation avec l’univers qui prend la forme d’une "croyance". Or voici la réponse : non, ce n’est pas intelligent, c’est même complètement idiot. La croyance est ce qui solidifie l’ego. L’intelligence ouverte cherche à savoir et à comprendre mais elle ne se préoccupe pas de "croire" ou de "ne pas croire", car la croyance positive ou négative n’est pas un moyen d’investigation ni une manière d’éclaircir sa conscience. Au contraire, le fait de "croire" ou de "ne pas croire" (en Dieu ou en d’autres choses) empêche d’entreprendre une quête sincère de la vérité et d’aborder l’inconnu avec un état d’esprit clair et disponible. Entretenir des croyances spiritualistes ou matérialistes - par exemple "croire" en Dieu ou "croire" en sa propre mortalité - est également morbide et pervers. Un esprit sain et droit cherche naturellement à se dépouiller de toute croyance afin de pouvoir aborder la réalité avec simplicité et fraîcheur. L’ego veut croire et même croire à tout prix pour se conserver lui-même dans sa fixité pourrissante. Tandis que l’intelligence vivante consiste à s’effacer devant "ce qui est". 



        • vote
          maQiavel maQiavel 4 janvier 13:44

          @Qaspard Delanuit
          Est-ce que l’intelligence suffit à entretenir une relation saine avec l’univers ? D’autant plus que notre intelligence est très limité par rapport à son immensité ?


        • vote
          maQiavel maQiavel 4 janvier 13:50

          @Qaspard Delanuit
          Je reformule :l’intelligence suffit elle à appréhender ce qui est ? Pourquoi ? Le croyez vous ou le savez vous ?


        • 4 votes
          pegase pegase 4 janvier 13:56

          @Qaspard Delanuit

          La bonne question consisterait plutôt à se demander s’il est intelligent d’entretenir une relation avec l’univers uniquement pas le biais de la science...


        • 1 vote
          ffi 4 janvier 13:56

          @Qaspard Delanuit
          Toute théorie s’appuie toujours sur des axiomes, lesquels sont nécessairement indémontrables. Personne ne peut déployer sa réflexion à partir de rien.

          Se dépouiller de toute croyance est donc impossible, sauf à se dépouiller de sa capacité de raisonner elle-même.


        • 1 vote
          Djam Djam 4 janvier 14:13

          @Qaspard Delanuit
          On peut croire sans que cela nuise à toute tentative de chemin de sagesse. Croire en soi, croire en la promesse d’un ciel éclairci, croire en la parole d’un ami... pourquoi se priver de cette attitude qui laisse ouverts tous les possibles ?

          Le souci de notre époque tient, me semble-t-il, essentiellement en ce que l’Homme de la post modernité, totalement paumé car ne croyant plus en rien d’autre qu’en son égo comme vous le soulignez dans votre commentaire ;o)

          J’aime assez les travaux des frères Bogdanov qui, cela n’échappera à personne, font l’objet d’une rare agressivité de la part de la communauté scientifique (?) parce qu’ils proposent une approche assez révolutionnaire de l’avant big bang, laquelle rejoint clairement les grands métaphysiciens de tous les temps. Mais pour s’émerveiller de cette approche encore faut-il savoir passer outre l’allure, très curieuse mais assez drôle, de ces deux chercheurs qui ont décidé de continuer à chercher malgré le cynisme ambiant.

          Croire, oui, cela peut aussi être une belle attitude...


        • vote
          Heimskringla Heimskringla 4 janvier 14:14

          @Qaspard Delanuit

          Excellent.


        • 1 vote
          Heimskringla Heimskringla 4 janvier 14:21

          "par exemple "croire" en Dieu ou "croire" en sa propre mortalité - est également morbide et pervers." 

          Je ne crois pas, j’espère juste être mortel et bien mortel.


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 janvier 14:22

          @ffi
          "Toute théorie s’appuie toujours sur des axiomes, lesquels sont nécessairement indémontrables. Personne ne peut déployer sa réflexion à partir de rien." 

           

          Certes.

           

          "Se dépouiller de toute croyance est donc impossible, sauf à se dépouiller de sa capacité de raisonner elle-même."

           

          L’axiome n’est-il pas une proposition à laquelle on choisit de croire (par convention de gymnastique mentale) plutôt qu’une proposition à laquelle on croit au premier degré (au sens où l’on s’en voudrait à soi-même de pouvoir en douter) ? 

          Par ailleurs si l’axiome est une perception directe de l’ordre mathématique par l’esprit (comme le pensent certains mathématiciens qui ne veulent pas y voir une simple convention), il n’est pas du tout une croyance. 


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 4 janvier 14:24

          @Heimskringla
          "Je ne crois pas, j’espère juste être mortel et bien mortel."

           

          Je n’aime pas espérer. L’espoir est comme le regret, en dehors du présent qui contient tout le réel. 

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès