• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Prise de conscience, un monde sans compétition !

Prise de conscience, un monde sans compétition !

Albert Jacquard, généticien et essayiste Français, à consacré l’essentiel de son activité à la diffusion d’un discours humaniste destiné à favoriser l’évolution de la conscience collective.

 

Dans ces entretiens, il revient, entre autre, sur l'absurdité du système actuel basé sur la compétition, le conditionnement par l'éducation aux institutions hièrarchiques, et la notion d'intelligence....

 






Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 9 votes
    elfableo 2 février 2012 12:18

    excellent Jacquard !! un grand Monsieur , chapeau bas ....


    • 6 votes
      dom y loulou dom y loulou 2 février 2012 15:20

      merci monsieur Jacquard, vous êtes un vrais baume au coeur.


      • 4 votes
        maQiavel machiavel1983 2 février 2012 15:47

        Merci pour le partage.
        1. Sur l’ intelligence, je suis totalement d’ accord avec lui, elle est multidimensionnelle et le Q.I n’ en mesure que la dimension rationnelle. Je me rappelle avoir eu un compagnon de classe avec un Q.I dont je ne me rappelle plus le chiffre ( on disait qu’ il avait le Q.I d’ Einstein ) qui réussissait certes admirablement en classe mais qui dans la vie de tous les jours était con comme un balais, il se faisait constamment escroquer de façon lamentable et croyait tous ce qu’ on lui racontait...
        Je suis aussi d’ accord que la meilleur manière de s’ abrutir, c’ est de s’ assoir devant la télé ( quoique il y’ ait aussi des émissions instructives ).
        2. Là ou je ne suis pas d’ accord c’ est sur la compétition.Je pense que la compétition est consubstantielle de la nature humaine.
        Dans sa démonstration, il explique qu’ il n’ y a pas de morale naturelle, ce avec quoi je suis d’ accord pourtant les phénomènes naturels existent.
        Lorsque on observe la nature, on se rend compte que la compétition est omniprésente, l’ homme peut la qualifier de morale ou d’ immorale peu importe, elle existe.
        L’ homme fait partie de la nature, abolir la compétition conduit à abolir sa nature.
        Je m’ explique, , l’ observation des sociétés humaines amènent à conclure que l’ être humain est à la fois collectif et individuel.
        Les dogmatiques de droite et de gauche dont la caractéristique est de substituer des abstractions conceptuelles à la réalité ne tiennent pas compte de ce fait :

         Pour les communistes, l’ être humains n’ est que collectif, ils nient sa composante individuelle et on en arrive au totalitarisme bolchéviks et la privation des libertés individuelles fondamentale comme le droit de propriété !

         Pour les ultra-libéraux, l’ être humain n’ est qu’ individuel, ils nient sa composante collective et on en arrive à ce monde froid et égoïste très bien décrit par Marx !
        La composante individuelle de l’ être humain amènent logiquement à l’ idée de compétition.
        Même dans les sociétés du don, comme les sociétés amérindiennes, le prestige revenait à celui qui donnait, le plus prestigieux étant celui qui donnait le plus et donnait lieu à des compétitions du don.
        La nature ne donne pas de leçon à l’ homme mais l’ homme doit prendre cette nature en compte sous peine d’ être châtié par elle.
        3.Sur la déclaratin universelle des droits de l’ homme, il considère que son application est une bionne chose pourtant elle n’ a d’ universelle que de nom, les Sioux, les Bakongos ou les inouites n’ ont pas donné leur avis ou plutôt ils ont été obligés de l’ accepter car il existait un rapport de force entre l’ occident et le reste du monde et que la nature est telle que le fort impose sa morale.En se déclarant favorable aux droits de l’ homme, il est paradoxalement favorable à ce qu’ il condamne...


        • 2 votes
          Observons Observons 3 février 2012 11:16

          Salut Machiavel,

          Pour la compétition il faut effectivement relativiser, elle est intimement liée à l’homme par le jeux tout comme dans son éducation...

          Après il faut distinguer dans quels environnements la compétition est nécessaire mais surtout acceptable !
          Elle l’est notamment dans le sport, comme dans tout les jeux physiques ou intélèctuels d’ailleurs, où l’important est de participer (comme nous le disait Coubertin) et où il n’y à pas mort d’hommes à perdre...
          Dans l’éducation elle est nécessaire dans l’apprentissage, les enfants apprennent bien mieux en jouant et en se confrontant.... (tant que cela reste un jeu et non une idéologie)
          Maintenant en ce qui concerne notre système, économique, financier, social.... là c’est une autre histoire, car la compétition se transforme en roulette Russe, où dès que l’on perd, on le paie durement et souvent fatalement (ce n’est plus un jeu), pour un gagnant, il y a pleïades de perdants qui viennent grossir les rangs des miséreux, exclus et victimes....
          Dès lors, la compétition n’est louable que lorsque ça reste un jeu, quand ça ne l’est plus, il faut se tourner vers la coopération !
          Ou alors, la compétition mais avec un filet de sécurité comme le Revenu Universel (par exemple), ou l’on ne perd pas tout !


        • 1 vote
          maQiavel machiavel1983 3 février 2012 11:26

          @Observons
          Je pense que la compétition est loin d’ être un jeu, c’ est une question de survie, l’ observation de la nature amène à cette conclusion...
          Mais je suis totalement d’ accord pour la compétition avec un filet de sécurité, ce n’ est pas parce que la nature est cruelle que l’ homme doit nécessairement l’ être .


        • 2 votes
          Observons Observons 3 février 2012 12:35

          Machiavel,

          Au niveau du règne animal et végétal, effectivement la compétition symbolise la survie, l’être humain ayant évolué de sa condition primaire instinctive, le pousse inévitablement à s’adapter à de nouvelles règles dans son rapport au vivant...
          Autant ses instincts primaires de compétition sont encore louables dans le jeu, autant ils deviennent perturbants, voir destructeurs dans ses propres échanges, si aucune adaptation n’est prise en compte !
          L’évolution est ainsi faite qu’il faut sans cesse reconfigurer le système faute de le voir totalement s’effondrer, en gros c’est la prise de conscience !
          Après je ne pense pas qu’à l’heure actuelle on puisse se passer de compétition même dans nos échanges, il y a plusieurs pallier, une transition nécessaire (le filet de sécurité) où les perdants inévitables ne seraient plus "game over", c’est, il me semble, le premier pas d’adaptation à notre évolution !


        • 2 votes
          Observons Observons 3 février 2012 12:44

          Scipion,

          Albert Jacquard est un idéaliste visionnaire, il nous invite principalement à regarder plus loin, plus profondément, il est en quelque sorte en avance sur son temps, pour l’instant la compétition est indissociable du jeu, quand sera t’il dans l’avenir ? tout dépend de notre capacité à évoluer et à se remettre en cause, et c’est en se sens que les personnes comme Jacquard sont précieuses ...

          Après il faut relativiser entre le possible actuel et l’espérance future !


        • 2 votes
          maQiavel machiavel1983 3 février 2012 14:42

          @Observons
          Je suis d’ accord avec vos deux derniers commentaires.Mais l’ urgence réside dans l’ élaboration de ce que vous appelez filet de sécurité...


        • 4 votes
          Elisa 2 février 2012 16:40


          Les thèses "eugéniques" de Le Bon sont aussi dépassées que celles de Galton.

          Depuis que l’on connaît mieux la structure du patrimoine génétique, n’importe quel étudiant de 1° année de biologie sait pertinemment qu’il n’y a pas plus de distance génétique entre les populations de peau noire et les populations de type caucasien comme disent les anglo-saxons. Ou si vous préférez, il peut y avoir plus de distance génétique entre deux frères ou soeurs qu’entre deux populations de types physiques différents.

          Il est temps de mettre à jour vos connaissances.

          Vous pourrez toujours me rétorquer que ce que je dis est le discours obligatoire de la pensée unique mondialisée, cela ne changera pas les résultats convergents de la génétique actuelle !!!


        • 4 votes
          TZ TZ 2 février 2012 22:54

          Eh bien Scipion, il faut donc continuer à se "compétitionner" voire même à s’entretuer pour montrer aux "non-blancs" (quel fabuleux manichéisme !) que nous n’allons pas nous laisser manger !?
          .
          Vous avez non seulement une bien curieuse lecture de l’histoire, mais également une vision de la psychologie qui me semble bien plus projetée qu’apprise.
          .
          La nature humaine n’est ni bonne, ni mauvaise, l’important étant la direction que l’on souhaite lui faire prendre. Il n’y a là aucune croyance ou foi de charbonnier, uniquement une observation des différents groupes humains et des modification que certaines façons de penser ou pratiques peuvent avoir sur le cortex cérébral.


        • 3 votes
          Elisa 3 février 2012 09:40

          Vous ne manquez pas d’air Scipion avec votre référence à Splenger.

          Au cours du XX° siècle ce sont bien des vieux pays blancs qui ont été les plus massacreurs !


        • 2 votes
          Galekal 3 février 2012 10:36

          Albert Jacquard est un penseur humaniste profondément bienveillant et sympathique. Merci pour le partage, M.Observons



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Observons

Observons
Voir ses articles







Palmarès