• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Richard Stallman & le logiciel libre : Liberté, égalité, fraternité

Richard Stallman & le logiciel libre : Liberté, égalité, fraternité

Richard Stallman, le père du logiciel libre, combat plus que jamais la "tyrannie" des géants du logiciel privatif. Pour lui, "un programme non libre est une injustice" et une atteinte aux droits humains. Dans sa ligne de mire, Microsoft (Windows), Amazon (Kindle), ou encore Apple (MacOS), qui imposent leur pouvoir sur les utilisateurs.

 

La liberté, l'égalité et la fraternité, sont, selon Richard Stallman, les valeurs intrinsèques du logiciel libre, portées par l'ensemble de la communauté. Quant aux logiciels "privateurs", ils portent en eux un réel potentiel de contrôle, où le flicage et le fichage se retourneraient contre les utilisateurs...

 

"Richard Stallman, pape du logiciel libre", Tech24, le 06 août 2012

 

 

Interview de Richard Stallman par la FIDH (Fédération Internationale des Ligues des droits de l’Homme), à Paris, 27 juin 2012

 

 

Conférence de Richard Stallman, président de la free software foundation lors d’Intertice-logiciels libres, le 27 juin 2012 - CC-BY-NC-SA - Mission TICE/CRDP Versailles

 

 

* * * * * * * * * * * * *

 

Infos complémentaires :

 

Le co-fondateur d’Apple a peur du Cloud

« Le Cloud effraie Steve Wozniak qui parle de cauchemar en pensant au stockage des données sur des serveurs distants.

" Avec le Cloud, rien ne vous appartient. […] Moi, j’aime savoir que les choses sont à moi. Beaucoup de gens disent ’ Oh ! c’est dans mon ordinateur ! ’, mais je dis que plus on transfère dans le Web, sur le Cloud, moins on garde le contrôle. " » ... (Sources : GNT et AFP - lire l’article en intégralité ici)

 _ _ _ _ _ _

 

Microsoft et la police de New York associés pour vendre Big Brother

« La police de New York (NYPD) a révélé avoir déployé avec Microsoft un outil informatique géant de "prévention du crime" qui se base sur la surveillance automatisée des voies publiques et d’alerte des éventuelles menaces détectées. Microsoft reversera au NYPD une commission de 30 % à chaque fois que le système sera vendu ailleurs dans le monde. » ... (Source : Numerama - lire l’article en intégralité ici)

 

Tags : Informatique Droits de l’homme Citoyenneté Activisme Science et techno Logiciels libres Cyber-attaque Microsoft Apple Facebook ACTA




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 3 votes
    franck2012* 13 août 2012 16:13

    Le logiciel libre ce serait bien qu’il occupe toutes les fonctions .... OCR, Récupération de données, création de PDF .... aussi bien et aussi simplement que les payants . Ben oui car autrement on continue d’acheter des couteaux suisses, dont on utilise qu’une infime partie des possibilités. Ben oui ...  smiley . 26 € dans récuva , hier pour me retrouver bloqué à 37 % des données récupérées . Je me fais enfler par les payants, mais pas d’alternative. J’ajoute je serais content de rétribuer le logiciel libre .... ben oui !


    • 4 votes
      Christian Navis Christian Navis 14 août 2012 12:06

      Beaucoup de gens, l’immense majorité, qui n’étaient pas là aux débuts du web ont tendance à confondre "libre" et "gratuit", d’autant plus qu’en anglais c’est le même mot.
      Alors précisons : libre signifie que l’auteur donne les codes source et permet aux gens qui en ont les compétences de contribuer à l’évolution du soft.
      C’est souvent du freeware. Tant mieux pour les radins !
      Mais ce peut être aussi du shareware, auquel cas c’est vraiment mesquin de bidouiller *registry* pour se soustraire à une très modeste rétribution après essai, qui n’a rien à voir avec les prix des softs du commerce.


    • vote
      Marco07 15 août 2012 09:27

      Comme dit plus haut, libre n’est pas forcément gratuit (et l’inverse aussi).

      Si vous voulez rétribuer le projet, en général sur les sites officiels, il est possible de faire une donation...

      Pour tout ce qui est récupération de fichier, en "gratuit", il y a de mémoire de quoi faire sans avoir à payer 26€ (voyez avec UBCD4win ou UBCD, si il y a un utilitaire qui correspond sinon recherchez dans les gratuits sur les sites de téléchargement)... Mais j’ai déjà fait de la récupération de fichier, de partition & cie sans sortir la carte bleu.

      Pour le reste, à part la reconnaissance de caractères (et apparemment il commence à y avoir des soft utilisables : http://doc.ubuntu-fr.org/ocr -sous windows ou linux-), je ne vois pas ce qui pose problème. Pour les pdf suffit d’utiliser l’éditeur choisi (latex, ou libre office ou autre) et d’exporter en pdf...


    • 5 votes
      BOBW BOBW 13 août 2012 17:45

       Merci et Super Bravo Isdomir et Agora Pour cet excellent article d’info sur "Richard Coeur de Lion N° 2 " de la Liberté


      • vote
        BlackMatter 13 août 2012 23:32

        Stallman est excessif. Le libre et le payant peuvent parfaitement cohabiter. Il n’y a pas de raison de vouloir opposer à l’autre systématiquement. Le seul vrai problème en informatique, ce sont les brevets logiciels qui sont attribués alors qu’il n’y a pas de vrai innovation. Un peu comme la souris, dont beaucoup croient que c’est une invention d’Apple alors qu’elle a été crée en 1968. 



        • 2 votes
          Traroth 15 août 2012 19:45

          Payant ou non, là n’est pas la question. La question, c’est de savoir qui est maitre de la machine que vous avez chez vous. Est-ce vous ou est-ce l’entreprise qui fournit vos logiciels ? Je pense que vous pourriez être surpris par la réponse.


        • 2 votes
          Traroth 15 août 2012 19:46

          Le logiciel libre, à la différence du logiciel open-source, ne repose sur aucun "modèle économique". Il ne cherche pas la rentabilité, mais la liberté. Le logiciel libre est une philosophie.


        • vote
          lsga lsga 14 août 2012 19:33

          quel dommage que les réflexions du vieux sage soit moral et éthique à 80%.

          il devrait lire Marx, ça l’aiderait à porter un message plus politique et économique. 

          • vote
            ThaTon ThaTon 15 août 2012 13:58

            Très probablement, il a lu Marx. C’est plus probablement que ce dernier n’avait raison qu’à 80%.


          • 1 vote
            lsga lsga 16 août 2012 12:11

             J’adhère largement aux travaux des étudiants de Stallman qui ont permis de définir les différentes licences libres. 



             Stallman tombe dans le prophético-merdico-moralisme. Je le classe à côté de Proudhon et Saint Simon. 

            Pour de vraies réflexions politiques et économiques sur le logiciel Libre et le Hackerisme, je préfère les argumentations de Eric Raymond (production), de Himanem (mode de production) voir de Torvalds (gamification).



          • vote
            marlsga 21 août 2012 13:09

            Quel dommage de consacrer 100% de son temps à troller comme ça !

            Je ne sais pas si tu as une femme voire des enfants mais je les plaints sincèrement.
            ça doit pas être facile de vivre avec quelqu’un qui démonte tous les avis au détriment de construire son avenir...

          • vote
            marlsga 21 août 2012 13:12

            Et toi comment fais tu pour appliquer Marx tous les jours dans ta vie de famille ?

            Tu laisses aller les rennes au gré du vent en passant ton temps à troller et à faire ce qui te plaît ou bien tu classes et organises tes priorités pour assurer l’avenir économique et politique de ta famille ?

          • 3 votes
            Traroth 15 août 2012 19:47

            Richard Stallman, une des seules personnes vivantes que je me sens incliné à admirer...


            • vote
              Bond, Nausea Bond Bond, Nausea Bond 29 août 2012 04:37

              Il est pas mort Carlos ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès