Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Science et Spiritualité : le dialogue est-il possible ?

Science et Spiritualité : le dialogue est-il possible ?

 

Débat sur le sujet "Science et Spiritualité : le dialogue est-il possible ?"
Avec Frédéric Chambon (Réa courts-métrages) sur sa chaîne youtube,
Michael Abitbol (Psychopraticien | Coach de vie)
Lien : www.michael-abitbol.com,
Stéphane Pêtre (Coach de vie et enseignant en Art Appliqué),
et d'autres intervenants qui ont participé à cette conférence hangout en direct sur youtube.

 

Tags : Politique Société Religions Spiritualité Science et techno



Réagissez à l'article

43 réactions à cet article


  • 1 vote
    microf 30 novembre 10:32

    Bien sûr que c´est possible le dialogue entre la science et la spiritualité, il suffit seulement á la science de mettre la conscience dans la science afin de ne pas ruiner son âme, avait dit un certain Rabelais, et il avait raison, on le voit aujourd´hui dans les dérives de cette science sans conscience.


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 19:01

      Débat supradébile. La science a BESOIN de la spiritualité, l’histoire le montre tout le temps. Les scientifiques sérieux ont TOUS été de tous temps des religieux. Les VRAIS scientifiques, ceux qui TROUVENT sont des religieux. Ceux d’aujourd’hui qui ne font que des découvertes fumeuses du type big bang, darwinisme, etc. sont des athées. Il n’y a pas de secret. Si vous êtes athée, vous ne trouvez rien. smiley


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 19:04

      1/ Nicolas Copernic (fondateur de la cosmologie héliocentrique) 
      2/ Johannes Kepler (fondateur de l’astronomie physique) 
      3/ Galilée (fondateur de la physique expérimentale) 
      4/ William Harvey (fondateur de la médecine moderne) 
      5/ Robert Boyle (fondateur de la chimie moderne) 
      6/ John Ray (fondateur de la biologie moderne) 
      7/ Isaac Newton (fondateur de la physique classique) 
      8/ Louis Pasteur (fondateur de la microbiologie) 
      9/ William Thomson Kelvin (fondateur de la thermodynamique) 
      10/ Albert Einstein (fondateur de la physique théorique moderne) 


    • 1 vote
      Systeme.D.Films 30 novembre 21:43

      @La mouche du coche

      j’ai dit tout ça dans le vidéo, et tu oublies l’abbé Georges Lemaître qui à découvert le Big Bang pour ainsi dire, ou du moins qui à prouvé que l’univers avait une histoire.


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 22:34

      @Systeme.D.Films

      Oui et j’oublie aussi Johann Gregor Mendel , moine catholique au monastère Saint-Thomas de Brno (en Moravie) et botaniste germanophone tchèque, communément reconnu comme le père fondateur de la génétique.

      .

      Je le répète, les chercheurs scientifiques peuvent être athées, mais TOUS les TROUVEURS scientifiques (ceux qui ont trouvé des choses importantes) sont des croyants. 


    • 1 vote
      La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 22:42

      Et encore Max Planck, physicien allemand fondateur de la physique moderne : «  Toute personne s’intéressant sérieusement à la science, quel que soit le domaine, lira les inscriptions suivantes sur la porte du temple de la connaissance : "Crois." La foi est une caractéristique dont ne peut se passer un scientifique. »

      .

      Encore un fois, un scientifique athée est un bouffon. Il croit en Darwin ou autre c.nneries contemporaines et ne trouvera jamais rien dans sa vie, comme l’histoire nous le montre totalement. smiley


    • 1 vote
      Systeme.D.Films 1er décembre 00:11

      @La mouche du coche

      Absolument d’accord avec toi, et c’est d(ailleurs ce que je démontre dans cette vidéo hangout, beaucoup de grands scientifiques sont des croyant, voir même des religieux (religieux et scientifique à la fois).


    • 4 votes
      sls0 sls0 30 novembre 14:02

      Je suis en train de relire plaidoyer pour l’altruisme de Mathieu Ricard.
      J’en suis au 3/4, le dernier renvoi sur note c’était le n° 1755 et à plus de 95% c’est du scientifique avec parution. Par moment j’ai l’impression de lire une thèse de doctorat.
      C’est du psy, de l’économie, de l’écologie, de la sociologie, de la biologie évolutive, de la climatologie, de la philosophie,... Le niveau d’analyse démontre la maitrise des différents sujets.
      Il n’y a rien de dogmatique donc ça passe bien. L’altruisme est fortement préconisé coté spiritualité et ses effets sont mesurables scientifiquement.
      C’est à partir des années 80-90 que ces deux mondes se sont rapproché, au début je crois que c’était l’analyse de la méditation.

      Si c’est dogmatique style créationniste, ça doit moins bien passer.

      Si c’est employer des termes scientifiques pour emballer une nouvelle spiritualité new age style spiritualité quantique, ça doit coincer aussi.

      Le monde scientifique c’est surtout une méthode, si la spiritualité emploie cette méthode ça ne peut que valider ou l’invalider certaines parties.

      Mathieu Ricard était scientifique avant de devenir moine, comme trait d’union il est bien placé, à le relire je m’aperçois qu’il a un sacré bagage scientifique en dehors de sa spécialité qu’est la biologie. 

      Je réponds par rapport au titre, je ne regarde plus les vidéos de systeme D, j’ai essayé 4-5 fois, j’ai jeté l’éponge.


      • 1 vote
        Systeme.D.Films 30 novembre 16:14

        @sls0
        Alors pourquoi tu perds ton temps ici, blaireau !

        Ne reviens plus ; sois cohérent au moins.


      • 5 votes
        sls0 sls0 30 novembre 20:02

        @Systeme.D.Films
        Parce que le blaireau a trouvé le titre intéressant.
        Parce que le blaireau sépare habituellement le scientifique et le spirituel mais qu’en ce moment il relit un bouquin qui mélange un peu les deux.
        Donc c’est possible quoi que ce livre est plus scientifique que spirituel.

        Habituellement je suis l’ardent défenseur de la méthode scientique, le fait de parler de cette cohabitation entre les deux atténue un peu mon discours.

        C’est assez cohérent ? Le thème est intéressant, je ne me suis pas basé sur la vidéo, chat échaudé craint l’eau chaude, c’est tout.
        C’est un peu comme entendre une phrase ou thème intéressant dans un bistrot et aller le café philosophique d’à coté pour développer.

        Vous écrivez " ne reviens plus"
        Première remarque, on a pas élevé les cochons ensemble, en me tutoyant vous pensez peut être me rabaisser, je ne sais pas si c’est efficace mais ça ne vous grandi pas.
        Deuxième remarque, jusqu’à preuve du contraire, dans la limite de la courtoisie, agoravox et un endroit où tous ont droit à la parole. Dans mon commentaire ci-dessus je ne crois pas avoir été discourtois.
        J’avoue que parfois mes paroles peuvent paraitre blessantes aux personnes à l’égo surdimensionné, est-ce ma faute ou la faute de la personne qui a une très forte estime pour sa personne ?

        On me voit sourire, le pays où je réside a aussi un langage fleuri mais le mot blaireau n’est pas employé. Chaque fois qu’on me voit sourire c’est souvent quand on m’injurie, ce qui ne vaut chaque fois une explication de texte en espagnol.
        Au niveau vocabulaire ce n’est pas enrichissant, mais comme localement ça veut aussi dire que ça fait longtemps que l’argumentaire de la personne qui injurie à fait long feu, si pour le vocabulaire ce n’est pas enrichissant pour la dialectique si.


      • 1 vote
        Systeme.D.Films 30 novembre 21:48

        @sls0 beaucoup de scientifiques était des religieux, comme l’abbé Georges Lemaître par exemple. Tu ne fais que découvrir des choses que tout le monde savaient et qui n’étaient même pas caché.


      • 3 votes
        sls0 sls0 30 novembre 22:44

        @Systeme.D.Films
        On peut être scientifique et religieux sans problème, ce n’est pas les exemples qui manque. La religion n’intervenait pas dans le scientifique.
        Un exemple inverse, la couche du moche ci-dessous n’est certainement pas un scientifique ni un religieux, comme créationniste il mélange les deux, c’est un croyant assez borné sans plus.


      • 3 votes
        gaijin gaijin 1er décembre 11:00

        @sls0
        " Le monde scientifique c’est surtout une méthode, "

        oui en théorie et non en pratique ! le monde scientifique surtout en france c’est avant tout un dogme : le positivisme . du cartésianisme étroit développé par saint simon et auguste comte et établit en religion qui ne dit pas son nom .....

        pensée si dogmatique que des scientifiques désireux d’étudier certains sujets sont obligés de s’expatrier ...........


      • 1 vote
        Soi même 30 novembre 15:36

        Pas encore vue, (

        Science et Spiritualité : le dialogue est-il possible ?)

        Je ne voie vraiment pas comment un scientifique peut admettre un fait suprasensible, il y lui faut des preuves tangibles .

        ( les postulats de base de la recherche scientifique

        Le premier postulat de la recherche scientifique implique la présence de règles et de lois dans la réalité qui nous entoure.

        Le second postulat de la recherche scientifique signifie que la science porte sur des observations empiriques, c’est-à-dire concrètes et vérifiables, de la réalité.


        Selon le troisième postulat de la recherche scientifique, la science cherche à élaborer des théories, soit des ensembles de règles capables de fournir l’explication pour un ensemble important de faits.

         Selon le quatrième postulat de la recherche scientifique, la science est une tentative, un essai continuel.


        Selon le cinquième postulat de la recherche scientifique, la science est une activité publique. ).


         Tous ces postulats sont incompatibler a établir un dialogue avec le spirituel.

        Je serais très intéresser à connaître que peut pensé un scientifique sur la Résurrection du Christ par exemple qui bouscule tous postulats scientifiques.




        • 1 vote
          La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 19:03

          @Soi même

          Hélas, l’histoire démonte totalement votre commentaire. TOUS les scientifiques qui ont découvert des choses importantes sont des religieux, que vous le vouliez ou non. Désolé.


        • 1 vote
          Soi même 30 novembre 19:43

          @La mouche du coche, des exemples si vous plaît.... !


        • 1 vote
          La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 19:47

          1/ Nicolas Copernic (fondateur de la cosmologie héliocentrique) 
          2/ Johannes Kepler (fondateur de l’astronomie physique) 
          3/ Galilée (fondateur de la physique expérimentale) 
          4/ William Harvey (fondateur de la médecine moderne) 
          5/ Robert Boyle (fondateur de la chimie moderne) 
          6/ John Ray (fondateur de la biologie moderne) 
          7/ Isaac Newton (fondateur de la physique classique) 
          8/ Louis Pasteur (fondateur de la microbiologie) 
          9/ William Thomson Kelvin (fondateur de la thermodynamique) 
          10/ Albert Einstein (fondateur de la physique théorique moderne) 


        • 3 votes
          Soi même 30 novembre 20:01

          @La mouche du coche, vos exemples sont une plaisanterie .

          Visiblement vous confondez connaissance et spiritualité, par exemple que dit la science des stigmatisés ?


        • 1 vote
          La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 20:05

          @Soi même

          Essayez de nous produire quelque chose au niveau de Newton et on verra si vous êtes un plaisantin comme lui. 

          Plus les internautes sur ce site sont nuls, plus ils se pensent issus de la cuisse à Jupiter. Non mais j’te jure. smiley


        • 3 votes
          sls0 sls0 30 novembre 20:40

          @Soi même
          De la liste de la couche du moche, en a peu près religieux il y a :
          Nicolas Copernic, chamoine en pointillé, il est élu en son absence, il a même été chef de guerre.
          Robert Boyle, fervent chrétien mais pas religieux.
          John Ray, prêtre 2 ans de 1660 à 1662.

          Ils ne faut pas oublier qu’à l’époque, de l’étude hors du milieu chrétien était impossible. Si le latin était employé c’est parce que la base était religieuse. C’est un peu comme dire que tout les poissons vivant sont mouillés, à l’époque pas de survie scientifique hors des églises.

          Il prend assez souvent des libertés avec l’histoire la couche du moche.


        • 1 vote
          La mouche du coche La mouche du coche 30 novembre 22:29

          @sls0

          Vous êtes vraiment prêt à dire n’importe quoi pourvu que ça mousse. smiley Dans le même commentaire, vous dites que les scientifiques que j’ai nommé n’étaient pas religieux et 3 lignes plus loin qu’ils ne pouvaient pas ne pas l’être puisqu’il n’y a "pas de survie scientifique hors des églises."

          .
          Votre esprit est complètement confus. Vous ne pourriez être ni un bon chrétien, ni un bon religieux. je comprends qu’ils vous inspirent tant de haine. En attendant ces chrétiens ont découvert des choses scientifiques importantes et pas vous, le pauvre athée moutonnier et sûr de lui, mais stérile. smiley


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 30 novembre 22:48

          Il faut savoir si on entend "religieux" au sens du nom ou bien de l’adjectif, ça fait une (sacrée !) différence. Un religieux, c’est un membre du clergé (curé, moine, nonne...). Mais on peut avoir un esprit religieux sans être membre du clergé (parce qu’on est "croyant" comme on dit couramment). 


        • 1 vote
          Systeme.D.Films 1er décembre 00:16

          @Qaspard Delanuit
          L’abbé Gorges Le maître c’est quoi selon toi ?...


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er décembre 01:14

          @Systeme.D.Films

          Un chanoine catholique donc un membre du clergé. 

          Pourquoi cette question dont la réponse est déjà dans la question ?


        • 1 vote
          Systeme.D.Films 1er décembre 08:55

          @Qaspard Delanuit donc, un religieux ; merci


        • vote
          Soi même 1er décembre 15:28

          @sls0, depuis la haute antiquité la science était une fille des écoles de Mystère, il était inconcevable à cette époque qui a durée jusqu’à la renaissance que la science soit séparé de la religion , le savoir était tenue par les religieux, les moines, les lettrés.

          Le père de la conception moderne de la Science est Francis Bacon qui crée par son état d’esprit si particulier est le père de la science matérialiste qui coupe tous liens avec une pensée spirituel de la science :

           [Francis Bacon, fondateur de la science expérimentale moderne, évoque la façon dont désormais les secrets de la nature peuvent être traités selon des procédés judiciaires n’excluant pas la torture : « Les secrets de la nature, dit-il, se révèlent plutôt sous la torture des expériences que lorsqu’ils suivent leur cours nature »

          Nouvel Organum I, chapitre 38.

          La théorie des idoles

          Selon Bacon, l’intelligence humaine doit s’approprier les outils efficaces pour dominer la nature. Ces outils sont les expérimentations, qui interprètent et donnent forme aux données de l’expérience sensible. Elles exigent toutefois qu’on se libère des préjugés qui font obstacle aux idées nouvelles. Ces préjugés, Bacon les appelle « idoles » (c’est-à-dire des illusions, des simulacres) et il les classe comme suit dans sa « théorie des idoles » :

          • les idoles de la tribu (idola tribus) : celles qui sont communes au genre humain, qui croit connaître les choses telles qu’elles sont alors qu’il ne les connaît qu’à travers ses organes sensoriels, qui font de l’esprit humain un miroir courbe déformant ses objets ;
          • les idoles de la caverne (idola specus) : celles qui sont propres à l’éducation et aux habitudes de chaque personne, tout individu ayant une vision du monde personnelle à travers laquelle la lumière ne pénètre que de façon obscure et voilée ;
          • les idoles de la place publique ou du forum (idola fori) : celles qui viennent de l’usage public du langage, car la vie sociale nous oblige à faire nommer les choses par des porte-paroles, ce qui engendre malentendus et problèmes de communication ;
          • les idoles de la scène ou du théâtre (idola theatri) : celles qui viennent de l’abus de l’autorité de la tradition, qui n’est autre qu’une mise en scène, où l’on surestime les vieilles idées et les auteurs célèbres, ce qui rend impossible l’ouverture de l’esprit à des idées nouvelles (ainsi, l’attachement aveugle à la logique d’Aristote et son approche non-empirique de la nature).



        • vote
          Luc01 1er décembre 19:33

          @La mouche du coche
          Soit vous faites semblant soit votre capacite de comprehension est limite :

          Ils se faisaient passer pour religieux un minimum pour ne pas finir guillotine. Allez voir les references hisoriques. Votre foi vous aveugle mon chere.

          Vous confondez ainsi etre religieux intrinseqement etre suivre, obeir, et se soumetre a celle ci par la force des choses. Enfin, pour etre chercheur moi meme (et non je ne suis pas un bouffon, ou alors il y en a bcp a Cambridge), je peux vous dire que

          1-Bcp de grands scientifiques, Hawking, Brahic.... ne sont pas croyants

          2- Quant ils croient, c’est bcp plus avec un perspective agnostiqueque que purement chretienne, c’est mon cas.

          Maintenant, croire n’empeche pas d’etre un grand scientifique, c’est vrai aussi. Mais votre restriction : scientifique qui trouve = religieux, c’est non sulement idiot mais completement faux, ne vous en deplaise.


        • 1 vote
          La mouche du coche La mouche du coche 1er décembre 19:45

          @Luc01
          Ah oui ? Alors trouvez moi des scientifiques athées sérieux, des qui ont trouvé quelque chose, Monsieur le chercheur de Cambridge pas bouffon smiley


        • vote
          Soi même 1er décembre 20:23

          @La mouche du crotte,

          1-Jacques Monod (1910-1976), Biochimiste cité dans L’Evénement du jeudi le 24-12-1987 :
          Un scientifique qui croit en Dieu est un schizophrène. 2-Heinz Pagels Physicien (1939-1988)
          Non seulement les expérimentateurs humains doivent abandonner l’espoir de savoir quand un atome donné va rayonner ou quand un noyau va connaître une désintégration radioactive mais, de plus, ces événements sont inconnus, même de l’esprit omniscient de Dieu... Dieu en personne ne peut nous donner autre chose que la probabilité pour que tel événement arrive, jamais une certitude. 3-Francis Perrin Physicien (1901-1992)
          Je ne crois en aucun Dieu créateur, en aucun Dieu personnel s’intéressant ou non au sort des hommes. 4-Marcelin Berthelot, chimiste français (1827-1907)
          Jamais les dogmes religieux n’ont apporté aux hommes la découverte d’aucune vérité utile, ni concourus en rien à améliorer leur condition. Ce ne sont pas davantage les dogmes religieux qui ont institué le sentiment de la patrie et celui de l’honneur, aboli l’esclavage et la torture, proclamé le respect de la vie humaine, la tolérance et la liberté universelle, l’égalité et la solidarité des peuples. 5-Félix Le Dantec, biologiste (1869-1917)
          Le fait que le pourquoi se pose en moi, n’implique pas l’existence d’un parce que qui me soit accessible. 6-Paul Lévy, mathématicien
          J’aurais aussi cru, a priori, que les deux guerres mondiales auraient nui aux religions ; on aurait pu penser que Dieu, s’il existe, ne les aurait pas permises. C’est le contraire qui s’est produit... Mais je crois que, dans quelques milliers d’années, on ne considérera plus les cathédrales gothiques que comme des vestiges d’une religion disparue, et qu’aucune autre n’aura remplacée. 7-François Jacob, biologiste et médecin français Prix Nobel de médecine (1965)
          Un jour, je devais avoir dix ou douze ans, lors d’une fête quelconque et pour une raison dont je n’arrive pas à me souvenir, je me suis dit : mais si tout cela n’existe pas, si Dieu n’existe pas, à quoi correspondent ces gestes et ces cérémonies ? A partir de ce moment-là, il n’y eut plus pour moi de question. Il m’a paru évident que Dieu représentait une construction de l’homme pour un certain nombre de raisons, qu’il y avait toute une sorte de ritualisation, une sorte de tradition qui fonctionnait en circuit fermé ne se référant jamais qu’à elle-même.

        • vote
          La mouche du coche La mouche du coche 3 décembre 19:56

          @Soi même

          .
          En effet Jacques Monod peut sembler une belle exception confirmant mon propos il est vrai. Mais comme tous les scientifiques qui philosophent, ses réflexions sont nécessairement contradictoires surtout sur la question du dessein divin.
           

          Il dira

          « La pierre angulaire de la méthode scientifique est le postulat de l’objectivité de la Nature. C’est-à-dire le refus systématique de considérer comme pouvant conduire à une connaissance « vraie » toute interprétation des phénomènes donnée en termes de causes finales, c’est-à-dire de « projet ». »

          Mais il ajoute « Ce postulat d’objectivité est consubstantiel à la science, il a guidé tout son prodigieux développement depuis trois siècles. Il est impossible de s’en défaire, fût-ce provisoirement, ou dans un domaine limité, sans sortir de celui de la science elle-même. L’objectivité cependant nous oblige à reconnaitre le caractère téléonomique des êtres vivants, à admettre que, dans leurs structures et performances, ils réalisent et poursuivent un projet. Il y a donc là, au moins en apparence, une contradiction épistémologique profonde. »

          Ce n’était donc pas si simple pour lui. Il voulait être un marxiste athée parce que l’époque lui demandait, mais sa rigueur d’analyse le forçait à admettre que la nature avait un dessein, (ce qu’il appelait "un projet") donc un Dieu. Le cas Jacques Monod est complexe. smiley


        • 1 vote
          jeanpiètre jeanpiètre 1er décembre 13:06

          amusant tous ces commentaires qui confondent spiritualité et religiosité, qui par essence sont antinomiques


          • 1 vote
            Systeme.D.Films 1er décembre 13:13

            @jeanpiètre il est possible d’être les 2, et également scientifique en même temps d’ailleurs. Les grandes figures de la science qui sont donné dans cette vidéo, et certains commentaires, le prouve ; ce sont des faits historique.


          • 1 vote
            Soi même 1er décembre 14:14

            @jeanpiètre, ( confondent spiritualité et religiosité qui par essence sont antinomiques ) Je pense pas que vous avez approfondie la question, à moins que vous avez une vision abstraite de la spiritualité .

            ( La notion de spiritualité (du latin ecclésiastique spiritualitas) comporte aujourd’hui des acceptions différentes selon le contexte de son usage. Elle se rattache conventionnellement, en Occident, à la religion dans la perspective de l’être humain en relation avec des êtres supérieurs (dieux, démons) et le salut de l’âme. Elle se rapporte, d’un point de vue philosophique, à l’opposition de la matière et de l’esprit ) -

            La religiosité est dans son sens le plus large, un terme sociologique utilisé pour se référer à de nombreux aspects de l’activité religieuse d’une population et à l’intensité de celle-ci. Elle désigne, dans une acceptation plus restreinte, les rapports qu’entretient un individu avec la religion ( Il y a deux sources étymologiques du mot "religion" : relegere (cueillir, rassembler) et religare (lier, relier)) Et en faite en quoi l’on se relit c’est bien a une spiritualité.

            La confusion n’existe pas, elle existe que pour ceux qui se déclare athée.



          • 1 vote
            jeanpiètre jeanpiètre 1er décembre 18:33

            @Systeme.D.Films

            Prouve le. En quoi suivre un dogme fantaisiste qui affirme que le créateur de l univers s est adressé à nous est un signe de spiritualité ? C est juste un signe de soumission à un isme


          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 1er décembre 19:42

            @Soi même

            Il est de bon aloi quand on est croyant ou crédule selon sa spiritualité de se placer du bon côté du manche


          • 1 vote
            Soi même 1er décembre 20:30

            @jeanpiètre connaissez vous les pensées de Pascal :

            « — Examinons donc ce point, et disons : « Dieu est, ou il n’est pas. » Mais de quel côté pencherons-nous ? La raison n’y peut rien déterminer : il y a un chaos infini qui nous sépare. Il se joue un jeu, à l’extrémité de cette distance infinie, où il arrivera croix ou pile. Que gagerez-vous ? Par raison, vous ne pouvez faire ni l’un ni l’autre ; par raison, vous ne pouvez défaire nul des deux. Ne blâmez donc pas de fausseté ceux qui ont pris un choix ; car vous n’en savez rien. — Non ; mais je les blâmerai d’avoir fait, non ce choix, mais un choix ; car, encore que celui qui prend croix et l’autre soient en pareille faute, ils sont tous deux en faute : le juste est de ne point parier. — Oui, mais il faut parier ; cela n’est pas volontaire, vous êtes embarqué. Lequel prendrez-vous donc ? Voyons. Puisqu’il faut choisir, voyons ce qui vous intéresse le moins. (...). Votre raison n’est pas plus blessée, en choisissant l’un que l’autre, puisqu’il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter. »

            — Blaise Pascal, Pensées



          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 1er décembre 21:08

            @Soi même

            Je connais aussi sa réponse de pervers intitulée les paris stupides


          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 1er décembre 21:11

            @jeanpiètre

            La tablette corrige mes mots à tout va il fallait donc lire Prévert


          • vote
            Soi même 1er décembre 21:19

            @jeanpiètre, oui bien sur, c’est un coup manquer, et plus drôle vous utilisez une excuse qui masque mal votre pensé, à mon avis votre tablette vous possède..

            Prenez au plus vite un rendez vous, chez un exorciseur. C’est Urgent.... !


          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 1er décembre 21:22

            @jeanpiètre

            Que dieu existe ou pas n est pas vraiment la question la question est de ce que les hommes en font et force est de co statuer que le croyance scientifique est plus prolixe que la croyance dogmatique que vous appelez falacieusement spiritualité . Pour moi la spiritualité appelle méditation et usage raisonné de ses capacités cognitives soit un côté "scientifique" je ne retrouve ni l"un ni l’autre dans ce genre de débat . La science est perfectible,mais le dogme religieux ne peut pas le lui apporter les réponses, il est dépassé sur ces questions9

          

          Ajouter une réaction

          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


          FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Systeme.D.Films


Voir ses articles







Palmarès