• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Vers la suppression des notes à l’école primaire ?

Vers la suppression des notes à l’école primaire ?

Le sociologue Pascal Bavoux, invité sur France-Culture lors du journal de 12h30 le jeudi 18 novembre 2010, explique pourquoi il est pour la suppression des notes au primaire.
 
Une vingtaine de personnalités ont rejoint l’appel de l’Afev pour réclamer la suppression des notes à l’école élémentaire, afin d’éviter une stigmatisation des élèves et la sélection par l’échec.
 
Parmi ces personnalités figurent le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, le directeur de Sciences Po Paris Richard Descoings, le sociologue François Dubet, le généticien et président d’université Axel Kahn, l’économiste Eric Maurin, l’écrivain Daniel Pennac ou l’ex-Premier ministre Michel Rocard.

Tags : Enfance Enseignement




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 2 votes
    coincoin 19 novembre 2010 22:29

    La compétition ne doit elle justement pas stimuler les gens ? Avec pour récompense la reconnaissance ? 

    Quel sera l’intérêt de l’enfant de bien travailler ? Je pense que l’espérance d’un bon résultat, ou au moins d’un résultat passable (donc rassurant) forme l’intérêt de travailler.

    Donc concrètement, comment intéresser l’élève ? Je ne vois pas exactement ce que le sociologue propose...


    • 2 votes
      julien58 julien58 20 novembre 2010 10:22

      Bon, pour le primaire, je ne sais pas si c’est une bonne idée, car je ne me rappelle pas comment les enfants (dont moi) se comportaient à l’époque.


      Mais en revanche, il serait complètement aberrant de supprimer les notes au collège : les enfants sont avant tout des petits singes, qu’il faut éduquer. Regardez la barbarie de certains enfants : faire souffrir son prochain, se moquer, etc.
      Or, un petit singe ne travaillera pas, si l’on ne force pas à le faire. Les notes sont un bon moyen pour cela.
      En tout cas, je peux vous dire que pour ma part, en tant qu’ancien petit singe particulièrement infernal, sans note, je n’aurais jamais travaillé.

      Alors que quand on vieillit, on comprend mieux pourquoi on travaille, et surtout on peut se trouver des centres d’intérêt forts, où l’on travaille par PLAISIR. Alors là, oui, il n’y a plus besoin de notes pour travailler. Mais avant, si !

      Donc, pour le primaire, je ne sais pas, mais *a priori*, j’ai tendance à penser que ça ne doit être guère différent du collège, et que donc une contrainte extérieur est nécessaire pour obliger les enfants à travailler. Les notes en sont une ; il ne faudrait donc pas les supprimer.

      L’idée est de contraindre les enfants au travail, par un moyen ou un autre.
      Si le PLAISIR peut naître, le plus rapidement possible, alors tant mieux.

      • 4 votes
        nodx 20 novembre 2010 11:01

        Le vieux principe du nivellement par le bas... Les enfants des quartiers populaires (traduction : les enfants issus de l’immigration) ont un niveau trop bas à l’école et se sentent stigmatisés, donc il faut abaisser le niveau du reste de la population pour respecter l’égalité des chances.


        • 2 votes
          elfableo 20 novembre 2010 16:03

          très bonne idée !!! avoir des notes dès 7 ans , ça craint !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès