• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > L’Univers. Cours « tout public » d’Aurélien Barrau

L’Univers. Cours « tout public » d’Aurélien Barrau

 

 

L’enjeu de ce cours est à la fois de constituer une introduction élémentaire à la cosmologie et de proposer un lieu d’échange et de réflexion sur la nature de la pensée scientifique.
Ces captations ne sont qu’une partie d’un enseignement destiné à des étudiants en premier cycle, émanant de tous les champs disciplinaires. Elles ne sont donc pas exhaustives. (Un certain nombre d’erreurs ou d’approximations - de lapsus - dues au langage parlé improvisé ont été par ailleurs corrigées mais demeurent hélas dans les vidéos. En particulier la Critique de la Raison Pure est évidemment la première !) Elles sont à considérer comme une simple invitation à la réflexion. À l’université où ces cours sont donnés, les étudiants sont explicitement encouragés à se positionner en éventuel désaccord : il s’agit d’encourager la confrontation d’idées avec respect et bienveillance. Disons l'esprit critique. (Et désolé pour l'autocollant UNI sur le bureau !!!! Il ne révèle *pas du tout* mes idées propres :).)

 

Tags : Histoire Philosophie Science et techno Université Espace Science-Fiction



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    




    • vote
      matthius matthius 22 juillet 13:48

      Zut, ça n’est pas géométrique. Pour moi, Kant et Nietsche ne valent rien.


    • vote
      matthius matthius 22 juillet 15:23

      C’est Kepler qui a trouvé la loi de gravitation qui n’a rien d’universel.


    • vote
      Maître Cube 20 juillet 15:26

      Ce qui m’étonne le plus là-dedans, c’est que tout ce qu’il dit est faux, et que malheureusement, il y croit. Il est vrai que ceux qui dérivent de la ligne fixée ne peuvent pus exercer leur sacerdoce.

      L’astronome Alton Arp, en plus de son élaboration des galaxies étranges, a démontré que le redshift des objets célestes est une propriété intrinsèque de la matière. Chose aussi étrange que significative, Alton Arp ayant été privé de temps de télescope en récompense des ses découvertes, il a dû s’exiler pour continuer à travailler. Et la découverte de Arp n’est pas une accident, puisque des astronomes, allemands par exemple, découvrent et signalent des objets à très grands redshifts placés devant des objets (galaxies en général) à faible redshifts.

      Or, toute la cosmologie du Big Bang dépend de l’interprétation du redshift comme étant un indicateur de vitesse et de distance.

      Dans la réalité, on ne connaît ni la distance des astres non mesurable par triangulation, ni l’âge de l’univers. Il n’y a pas eu de Big Bang, il n’y a pas d’expansion de l’Univers, pas de trous noirs, pas de matière noire, pas d’énergie noire et certainement pas d’antimatière

      Voir :
      http://reseauinternational.net/pourquoi-le-concept-dunivers-electrique/

      Bien mieux, des ingénieurs de l’IEEE, avec le physicien spécialiste des plasma Hannes alfvén, ont développé il y a environ 30 ans la cosmologie des plasma (Plasma Cosmology) qui explique parfaitement, entre autre, la formations des galaxies spirales dans l’univers éternel. En fait, grâce à ce modèle cosmique, on sait pratiquement tout sur le fonctionnement du cosmos, sans avoir besoin d’introduire des choses inconnues et des contes de fées.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès