• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Paranormal, expériences de mort imminente, fantômes : qu’en disent les (...)

Paranormal, expériences de mort imminente, fantômes : qu’en disent les neurosciences ?

Que penser de ces gens qui croient aux fantômes, que leur maison est hantée, ou qui assurent avoir vécu des expériences de mort imminente, durant lesquelles elles seraient sorties de leur corps ? Mentent-elles ? Pas forcément. A l'aide des neurosciences et des dernières découvertes en psychologie cognitive, BrainWatching analyse quelques cas de phénomènes paranormaux réputés pour être inexpliqués par la science.

 

 

Sources / Pour aller plus loin :

Des cas d'expériences de mort imminente :
[eng] http://ndestories.org/stories/

les E.M.I. du point de vue de la recherche scientifique :
[eng] http://lecerveau.mcgill.ca/flash/caps...

Le moment "aha !" :
[eng] https://sites.northwestern.edu/markbe...
[eng] http://journals.plos.org/plosbiology/...

Les mentalistes sont empathiques :
[eng] https://www.questia.com/library/journ...

Sondages croyance des français au paranormal :
[Fr] http://www.ipsos.fr/sondages/ce-quoi-...
[Fr] http://medias.lemonde.fr/medias/pdf_o...

Le cerveau Bayésien (vidéos) :
[Fr] https://www.college-de-france.fr/site...

Prophétie 21 décembre 1954 (livre) :
[Fr] https://www.amazon.fr/L%C3%A9chec-dun...

Le toast à 28.000 $ :
[eng] http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/4...

 

Tags : Science et techno Psychologie Zététique



Réagissez à l'article

11 réactions à cet article


  • vote
    helios999 helios999 15 juin 17:38

    Avant d’avoir un avis et le donner , le mieux serait d’en avoir l’experience.
    Non tu le donnes sur tes diverses lectures scientifiques ( enfin pseudos scientifiques )
    Aucun interet .


    • 2 votes
      Djam Djam 15 juin 21:43

      @ l’auteur de cette vidéo...
      Déjà, le fait de monter sa propre vidéo en y insérant des illustrations aussi stupides en dit long sur l’état d’esprit de ce sympathique bêta qui parle comme une kalashnikov.
      Si d’aventure un jour ce jeune homme vit une telle expérience (EMI) il changera très vite son fusil d’épaule et sera, comme tous les expérimentateurs passés par là, passablement perturbé dans ses propres affirmations.
      Comme il le rappelle lui même en fin de vidéo, plus on tente de faire changer d’opinion un individu et plus ce dernier s’accrochera à sa version. C’est exactement ce que fait ce jeune homme.
      J’ajouterai que tant que des "scientifiques" continueront comme lui à prendre le cerveau humain pour le centre créateur de tout, il tournera effectivement en rond avec ses propres croyances.
      Le jour où il aura compris, par expérience (!), que le cerveau n’est qu’une antenne qui se connecte (aisément ou pas) à des fréquences extérieures où se manifestent d’autres phénomènes qui échappent à la quasi totalité des hypers mentalisés comme lui, alors ce jour-là, son monde sera ébranlé... mais en attendant, il peut continuer à croire qu’il maîtrise le sujet grâce à la "science" moderne... smiley


      • vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 juin 08:08

        Vidéo construite par un gars qui a peur des fantômes et cherche à se rassurer avec des "c’est-pas-scientifik". 


        • 2 votes
          Michel THYS Michel THYS 16 juin 12:45

          Les phénomènes d’EMI suggèrent l’hypothèse selon laquelle, même lorsque l’EEG est plat du fait de l’anoxie cérébrale, le cerveau reptilien, responsable des fonctions végétatives (il est le dernier à mourir), peut encore envoyer des "messages" au cortex sensoriel et même cognitif. Certains ont alors un sentiment d’intemporalité, d’harmonie et d’unité avec l’univers, de voir une lumière au fond d’un tunnel, d’entendre des voix ou même de voir "Dieu".

          Mais, comme le mentionne le neurophysiologiste Patrick JEAN-BAPTISTE dans "La biologie de dieu", les expériences d’EMI n’ont une connotation religieuse que dans le cas de croyants, chez qui existe une attente religieuse, tout comme lors d’une épilepsie localisée dans le lobe temporal droit.

          De fait, l’être humain (y compris certains scientifiques, aussi éminents soient-ils) n’est pas vraiment libre, étant régi par de nombreux déterminismes inconscients (éducatifs, culturels, sociaux, psychologiques, physiologiques, hormonaux, etc.). Il ne peut que tenter d’en prendre conscience et de s’en libérer. L’impression de disposer de son libre-arbitre est illusoire parce que les libertés de conscience et de religion n’existent que si l’on a pu découvrir les alternatives religieuses et surtout celles qui sont non confessionnelles (occultées autant que possible par toutes les religions), ce qui affecte le choix, en connaissance de cause, entre croyance et incroyance.  

          Je soupçonne donc les scientifiques qui soutiennent que les EMI ne sont pas des illusions sensorielles et cognitives issues de l’imagination, de ne pas avoir pris conscience de l’origine exclusivement subjective, éducative et culturelle de leur foi, ni de sa fréquente persistance dans les neurones de leur cerveau émotionnel, puis rationnel, par rationalisation a posteriori ...

          Michel THYS  

          http://originedelafoi.eklablog.com/-a126973612

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_mort_imminente








          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 juin 14:31

            @Michel THYS
            "Je soupçonne donc les scientifiques qui soutiennent que les EMI ne sont pas des illusions sensorielles et cognitives issues de l’imagination, de ne pas avoir pris conscience de l’origine exclusivement subjective, éducative et culturelle de leur foi, ni de sa fréquente persistance dans les neurones de leur cerveau émotionnel, puis rationnel, par rationalisation a posteriori ..."

            "Je soupçonne donc les scientifiques qui soutiennent que la mort n’est pas une illusion sensorielle et cognitive issue de l’imagination, de ne pas avoir pris conscience de l’origine exclusivement subjective, éducative et culturelle de leur conditionnement, ni de sa fréquente persistance dans les neurones de leur cerveau émotionnel, puis rationnel, par rationalisation a posteriori ..."

            Ca marche aussi dans ce sens. 



          • vote
            pemile pemile 16 juin 15:00

            @Qaspard Delanuit "Ca marche aussi dans ce sens. "

            Toujours dans le biais ridicule !

            "Une expérience intéressante à faire concernant la conscience consiste à se demander ce qui nous dérange dans les débats concernant la conscience."

            Toujours pas de réponse depuis le 30 mai lorsque je vous demande "quoi dérangerait qui" ?


          • 1 vote
            Michel THYS Michel THYS 16 juin 18:33

            @pemile
            Dans un débat, quel qu’en soit le sujet, ce qui dérange, me semble-t-il, c’est de devoir se remettre en question, et de reconnaître que, par manque d’informations et d’éléments nouveaux, on avait tort (pas facile : orgueil oblige ...). Cette réponse vous paraît-elle pertinente et suffisante ?


          • vote
            pemile pemile 16 juin 20:56

             @Michel THYS "Dans un débat, quel qu’en soit le sujet, ce qui dérange, me semble-t-il, c’est de devoir se remettre en question"

            Bonsoir

            Je suis bien d’accord avec votre analyse postée à 12h45, se remettre en question est un choc psychologique pour chacun !

            Pour le "cas" Qaspard Delanuit, le problème tient plutôt du principe que sur tout sujet sur lequel la science n’a pas TOUT expliqué RIEN ne peut être retenu ! smiley


          • vote
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 juin 00:39

            @pemile
            La peur est l’émotion dominante chez l’être humain. Et de toutes les peurs, la peur de l’inconnu est la plus puissante. Pour tenter d’échapper à cette peur, nous construisons et entretenons des réservoirs de certitudes imaginaires : Bible, Coran, revues scientifiques à comité de lecture, etc. 


          • vote
            pemile pemile 17 juin 11:53

            @Qaspard Delanuit "entretenons des réservoirs de certitudes imaginaires : Bible, Coran, revues scientifiques à comité de lecture"

             smiley

            Relisez Popper ?


          • 1 vote
            Michel THYS Michel THYS 16 juin 13:44

            Bonjour Djam,

            Il est exact que « plus on tente de faire changer d’opinion un individu, et plus ce dernier s’accrochera à sa version ». C’est notamment le cas de la plupart des croyants, imperméables à tout argument rationnel et scientifique. Dans ma précédente intervention, j’en ai proposé un explication : cf. le lien http://originedelafoi.eklablog.com/-a126973612

            En bref, au-delà de risquer de se déstabiliser dans leurs certitudes sécurisantes, voire de se décrédibiliser, il y a le fait neurophysiologique que dès l’âge de 3 ans, les évènements à forte charge affective, notamment religieux, laissent des traces indélébiles dans le cerveau émotionnel, puis rationnel, indépendamment de l’intelligence et de l’intellect ultérieurs.

            N.B. Les scientifiques dignes de ce nom n’ont pas de « croyances » ! Ou alors, comme Louis PASTEUR, ils les laissent au vestiaire avant d’entrer dans leur laboratoire. Seule l’observation des faits leur suggère des hypothèses explicatives qu’ils tentent d’abord d’infirmer plutôt que de confirmer.

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zodiac

Zodiac
Voir ses articles







Palmarès