Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Régis Chamagne sur La guerre au XXIe siècle

Régis Chamagne sur La guerre au XXIe siècle

Régis Chamagne, stratège et ancien colonel de l'armée de l'air, auteur de l'ouvrage L'Art de la guerre aérienne (prix Estrade-Delcros 2005 de l'Académie des sciences morale et politique) était à l'Université Réelle de Montpellier le 26 février 2016 pour une conférence sur la guerre au XXIe siècle. 

 

 

  • Conférence :

 

 

  • Débat :

 

 

Chamagne-page-001

Retrouvez toutes nos vidéos et l’agenda de nos prochaines rencontres sur notre page facebook (https://www.facebook.com/profile.php?id=100008161969456) et notre site officiel (http://u-r.olympe.in/)

 

Tags : Armée Stratégie Science et techno Guerre Aviation



Réagissez à l'article

24 réactions à cet article


  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 9 mars 17:35

    Je me suis arrêté au commentaire de l’opération Russe en Syrie mais jusque là, l’exposé théorique sur la guerre aérienne est très bon et compréhensible pour les profanes, merci pour le partage 


    • 4 votes
      lupus lupus 9 mars 19:51

      la civilisation de type 3 connait aussi ses échecs, comme le souligne très justement régis Chamagne.
      "Des erreurs dans le logiciel du chasseur américain empêchent son radar de fonctionner normalement, rendant l’appareil pratiquement "aveugle", selon un hebdomadaire américain Les médias internationaux ont déjà évoqué les nombreux défauts du chasseur. Le premier vol de l’avion a eu lieu en 2006, mais sa mise au point définitive n’a pas encore été achevée. Pas un seul chasseur déjà construit n’est capable de participer à des combats réels. Parmi ses principaux défauts, on note un propulseur peu fiable, l’impossibilité de décoller depuis des pistes courtes ou moyennes, le coût énorme d’une heure de vol (près de 50.000 dollars) et son retard technologique par rapport aux autres modèles étrangers dernier cri, notamment les avions russes."


      • 4 votes
        JC_Lavau 9 mars 23:07

        @lupus. Voir l’extrême corruption de l’armée et du Pentagone, voire de la Maison Blanche, par l’industrie d’armements.

        Pour en arriver à convaincre Saddam Hussein (juillet 1990) qu’il peut librement envahir le Koweit, essentiellement pour vendre plein d’armes à l’Arabie et les autres pétro-monarchies, il faut être solidement corrompu par les industries d’armements.


      • vote
        mmbbb 12 mars 14:34

        @lupus les americains ont essuyé un revers cuisant en Syrie Nous francais Hollande Fabuis qui voulurent degommer Assad d’une part et le refus de vendre les mistrals ; une deculottée diplomatique retentissante Les USA devraient tout de meme se poser la simple question : le ratio entre l’efficacite de leur armement et les depenses militaires engagees Le F 35 en est le parfait exemple Comme il a ete dit par M Chamagne mais evidemment tout le monde le sait les russes sont ’excellents mathematiciens et physiciens ( Sakkharov ingenieur Korolev ...) Poutine tant combattu en occident ( le cretin de BHL ) a rebattu les cartes geopolitques Nous avons maintenant les migrants et nous le meritons ,les USA s’en foutent nous sommes devenus des cretins


      • 3 votes
        JC_Lavau 9 mars 23:10

        Erreur de Chamagne : en 2013 ce ne furent pas des missiles balistiques mais des missiles de croisière qui furent interceptés et descendus. Selon toutes les sources disponibles. Il y a eu une autre distraction de sa part, où il a manqué une négation, j’ai oublié où.


        • 3 votes
          izarn 11 mars 14:24

          er

          @JC_Lavau
          Oui bon...La langue peut fourcher....


        • 1 vote
          el photon (---.---.93.124) 10 mars 00:28

          tu aurais dû poursuivre car cette conférence est assez bien réussie je trouve.


          • 1 vote
            Croa Croa 10 mars 23:57

            À el photon,

            Sauf techniquement ! Surtout avec la panne de micro mais bon... Ça peut arriver à tout le monde et nous avons pu tout de même écouter, certes difficilement, la conférence et les questions jusqu’à la fin ; Ouf il était temps ! smiley


          • 2 votes
            Croa Croa 10 mars 23:50

            Sur les principes stratégiques (le début) c’est correct pour la théorie mais j’ai comme un doute sur l’Historique. Ainsi les anglais avaient tout comprit d’un commandement centralisé en ce qui concerne l’arme aérienne. C’est d’ailleurs principalement ce principe qui a fait d’eux les vainqueurs de la bataille d’Angleterre.
            Que plus tard les américains se soient fourvoyés au Viêt-Nam parce « qu’ils auraient » démultipliés les centres de commandement est douteux et certainement faux. Le conférencier là aurait dû insister sur la différence qui existe encore entre stratégie offensive et stratégie défensive, plus facile à mener. Si les américains ont perdu en Indochine, il y a certainement d’autres raisons.  


            • 3 votes
              izarn 11 mars 14:31

              @Croa
              Une des raisons au Viet-Nam c’était déja la bonne efficacité de l’armement soviètique :

              L’Ak47 contre le M14, remplacé par une arme sois-disant plus moderne que la russe mais en réalité plus médiocre : le M16

              Les Phantoms II se faisant descendre par les Mig 21....

              Bref oui, il avait d’autres raisons cumulées....


            • 3 votes
              yoananda yoananda 11 mars 10:58

              Passionnant. J’étais déjà au courant sur l’avantage des Russes en matière de guerre électronique (c’est un tournant historique).

              Mais 2 lacunes (pour la première partie, j’ai pas encore vu la 2ème) :
               * il ne parle pas de la guerre idéologique, qui précède la guerre de l’information
               * il ne parle que des guerres "symétriques", hors, la guerre actuelle est surtout asymétrique. Du moins, s’il considère que c’est négligeable, il faudrait expliquer pourquoi.


              • 1 vote
                yoananda yoananda 11 mars 13:15

                J’aurai aussi aimé un petit mot sur le risque d’escalade en Syrie.
                C’est quand même "le gros truc" a gérer dans un conflit de ce style, surtout qu’en ce moment, ils sont tous en train de jouer les fiers à bras avec la menace nucléaire.

                Bon j’écoute les question maintenant.


              • 1 vote
                izarn 11 mars 14:37

                @yoananda
                Je ne sais pas d’ou sort ce truc de guerre "asymetrique" :

                Ca veut dire quoi ?

                L’excuse des couillons qui se font avoir ? Ca fait réference au début de la conférence sur la stratégie du choc.


              • 1 vote
                izarn 11 mars 14:45

                @yoananda
                Pour faire de l’escalade, il ne faut pas etre devenu paralytique....


              • 1 vote
                yoananda yoananda 11 mars 15:02

                Autre point : la cyber guerre, avec le code du virus Stuxnet on peut attaquer des infrastructure industrielles. Il y a déjà eu des attaques d’ailleurs (trains+système électrique).

                Mais plus simple, une bonne petite EMP suffirait, pas besoin de s’emm..der avec des virus sophistiqués.

                Il y aussi l’arme climatique, je suis loin d’être sûr qu’elle ai vraiment été bannie ...

                2017 début du monde mutipolaire ... oui, mais difficile de croire que le gouvernement profond américain va laisser faire sans rien dire. En tout cas, c’est vers ça que va l’histoire, c’est sûr.

                On verra en fonction des prochaines élections, notamment Trump / Clinton. Ce sera déterminant.

                Pour l’Arabie Saoudite, il y a bien d’autres facteurs que l’alphabétisation (guerre du pétrole en ce moment notamment) ... mais c’est intéressant qu’il en parle, je n’étais pas au courant.


              • vote
                Croa Croa 12 mars 09:59

                À izarn :

                « Asymétrique » c’est quand on n’en maîtrise pas les mouvements et que le ’’choc’’ se fait attendre à quelques embuscades prêts vu qu’en général l’armée offensive avance dans du mou... Bref c’est quand on n’y comprend plus rien ! 

                .

                Quand Napoléon est arrivé à Moscou, il aurait trouvé cette guerre « asymétrique » si le concept en avait été inventé. smiley


              • vote
                maQiavel maQiavel 12 mars 10:21

                En fait la guerre asymétrique existe depuis que la guerre existe. 

                Pour faire court, c’est la guérilla... 


              • vote
                yoananda yoananda 12 mars 10:36

                @Croa
                usuellement on emploie le terme de guerre asymétrique quand il s’agit de la violence entre une entité étatique et une autre non étatique (séparatiste, mafieuse, terroriste, religieuse, ou autre).


              • vote
                Croa Croa 12 mars 13:47

                À Yoananda,

                Le type de guerre que tu décris est asymétrique et civile. Le concept est certainement plus général.


              • vote
                yoananda yoananda 12 mars 15:04

                @Croa
                peu importe. C’est une forme de guerre importante de nos jours, d’autant plus que des états les utilisent pour faire la guerre à d’autres états sans que ça ne soit une guerre directe.

                J’aurais aimé que Chamagne aborde ce sujet, pour justement, nous donner un cadre (on n’est même pas d’accord sur la définition ! lol)


              • vote
                JC_Lavau 11 mars 19:28

                Ce qui me fait rêver dans cette conférence, c’est la maxime "La violence est l’ultime refuge de l’incompétence".

                Si je prends l’exemple de la violence sexiste, telle qu’elle est pratiquée à nos frais dans les Temples de Grande Inexactitude (TGI pour les intimes), ces dames en toge noire et jabot blanc se réfugient sous la bannière de "JUSTE violence révolutionnaire ! Car nous les femmes, ont est toutes des victimes, et nous les femmes, il faut toutes qu’on se venge !".
                Alors comme cela, Chamagne les accuse implicitement d’être incompétentes avant tout. Je me sens moins seul...

                Je pourrais multiplier les exemples de forums du Web qui ont disparu après que le petit dieu vivant qui les possédait ait déchaîné sa violence contre les témoins gênants qui lui faisaient de l’ombrage. Statistiquement tous cumulaient au moins deux des tares suivantes : paresse, paranoïa, instabilité, mauvaise foi, vanité illimitée, infantilisme. A minima une incompétence en matière de management humain, voire parfois en plus une compétence informatique bien en dessous des besoins.


                • vote
                  yoananda yoananda 12 mars 16:00

                  @JC_Lavau

                  parce que la violence verbale est moins violente peut-être ?


                • vote
                  JC_Lavau 16 mars 17:54

                  @yoananda. La bourgeoisie française a parfaitement assimilé le film d’Alain Resnais et Henri Laborit, Mon oncle d’Amérique comme un manuel de maltraitance efficace et sans danger de se faire pincer, pour éliminer ceux de ses proches ou collaborateurs ou concurrents dont on veut rafler la place et tous les biens.

                  Voir par exemple les fameux théorèmes de ma soeur :

                  http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,541.msg1042.html#msg1042

                  "Et pis d’abord ! T’as pas le droit d’ouvrir la bouche sur quoi que ce soit, puisque tu n’as même pas été psychanalysé !". Madame Soeur dixit.

                  "Et pis d’abord ! Ton témoignage est irrecevable, puisque tu y étais ! Donc tu n’es pas objectif ! Tandis que moi qui n’y étais pas, qui ai toujours su me tenir à l’écart des faits, et prendre soin de ne jamais rien vérifier, je suis objective !". Madame Soeur dixit.

                  " Kestatan pour avouer que l’inconscient est omniscient ? Kestatan pour avouer que tout escroqué était en profonde complicité avec l’escroc, que tout volé était en profonde complicité avec le voleur (ou la voleuse), et est donc le véritable coupable du vol qu’il a subi ?
                  Kestatan pour avouer que tu as choisi
                  ("Gazonbleu" est son pseudonyme usuel, féminin de Barbe Bleue) exprès pour te faire maltraiter par elle ?". Madame Soeur dixit.

                  "Et puis d’abord, tu n’as pas le droit de décrire la paranoïa de ta femme, car tu n’as pas fait d’études de psychiatrie !". Madame Soeur dixit. (Je les ai faites depuis, les études de psychopathologie, et pour de bien autres raisons).

                  "Et puis d’abord, oser expérimenter comme tu l’as fait, pour déterminer lequel de vous deux est fou, c’est une abominable traîtrise, comme seul peut l’imaginer un paranoïaque ! Un homme normal, quand nous le traitons de fou à répétition, se laisse docilement convaincre sans chercher à comprendre, lui !". Ce harcèlement aussi est de ma soeur. Expérimentation décrite en annexe n° 2 de l’article à http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/paranoia.html.

                  "Et puis d’abord, Kestatan pour avouer que vous les profs, vous êtes tous des addicts de la relation inégale, que vous êtes tous incapables de vous remettre en cause, tous abusifs, et que j’ai bien raison de me venger de vous tous, sur toi !". Toujours pour ne citer que ma soeur...

                  ...

                  Feu notre mère a su léguer avec équité ses tares les plus insupportables :

                  - A moi elle a légué sa désorganisation bordélique.

                  - A sa fille elle a légué sa toxicité, sa méchanceté, son goût du pillage des indivisions, de préférence aux dépens des mâles de sa famille, sa guerre sexiste.


                • 2 votes
                  eau_du eau_du 11 mars 21:50

                  Bonjour,
                  .
                  Le Lt Général Michael Flynn a démissionné de son poste de chef de l’agence de renseignement du Pentagone en avril 2014, à la surprise générale
                  .
                  L’ancien chef de la DIA (Defense Intelligence Agency) le dit clairement et publiquement : l’avènement d’État islamique fut une décision prise en toute conscience par la Maison Blanche.
                  http://arretsurinfo.ch/un-aveu-de-la-dia-le-monstre-etat-islamique-est-une-creature-us/
                  .
                  Un rapport des services secrets prouve que la Maison Blanche avait été prévenue, dès 2012, que l’insurrection syrienne était principalement menée par des forces extrémistes, des révélations qui n’ont pas changé la politique américaine. Au contraire.
                  .
                  Ce rapport de l’Agence du Renseignement de la Défense (DIA en américain) datant de 2012 est édifiant. Les premières lignes, écrites en capitales d’imprimerie, dressent un rapide état des lieux de la situation en Syrie, un résumé sans équivoque :
                  .
                  On peut ainsi lire :

                  La situation intérieure en Syrie est en train de prendre un tournant clairement sectaire
                  Les Salafistes, les Frères Musulmans et Al-Qaïda en Irak sont les principales forces menant la rébellion en Syrie
                  L’Occident, les pays du Golfe et la Turquie soutiennent cette opposition pendant que la Chine, la Russie et l’Iran soutiennent le régime
                  AQI [Al-Qaïda en Irak] est familier en Syrie. AQI s’est entraîné en Syrie avant de s’infiltrer en Irak
                  AQI supporte la rébellion syrienne depuis le début, idéologiquement et à travers les médias. AQI a déclaré la guerre au gouvernement de Bachar Al-Assad considérant son régime comme sectaire et ciblant les Sunnites.
                  https://francais.rt.com/international/6718-selon-services-secrets-etats-unis-soutien-daesh-tomber-assad-syrie
                  .
                  Alors que les grands médias se concentraient sur le traitement par la Maison Blanche de l’attaque du consulat de Benghazi, un bien plus grand tableau se dégage de la lecture d’un document de la Defense Intelligence Agency rédigé en 2012 : à savoir que l’avènement d’un « État islamique » dans l’est de la Syrie est souhaitable pour que l’Occident puisse arriver à ses fins dans la région.
                  .
                  Le rapport de la DIA, anciennement classé SECRET // NOFORN 1 et daté du 12 août 2012, a été largement diffusé dans les divers organes gouvernementaux, y compris CENTCOM, la CIA, le FBI, le DHS, NGA, le Département d’État et beaucoup d’autres.
                  http://www.judicialwatch.org/document-archive/pgs-287-293-291-jw-v-dod-and-state-14-812-2/
                  .
                  Le document montre que, dès 2012, le renseignement américain avait prédit la montée d’État Islamique en Irak et au Levant (ISIL ou ISIS ou DAESH), mais au lieu de désigner clairement le groupe comme un ennemi, le rapport considère le groupe terroriste DAESH comme un atout stratégique américain.
                  .
                  Bien qu’un certain nombre d’analystes et de journalistes documentent depuis longtemps le rôle des agences de renseignement occidentales dans la formation et l’entrainement de l’opposition armée en Syrie, ce document constitue la confirmation par les plus hautes sphères du Renseignement étasunien de l’idée que les gouvernements occidentaux voient essentiellement DAESH comme le meilleur moyen de parvenir à un changement de régime en Syrie.
                  .
                  Des preuves matérielles, des vidéos, ainsi que les récents aveux de hauts fonctionnaires impliqués (voir l’aveu de l’ancien ambassadeur de la Syrie, Robert Ford, ici et ici), ont, depuis, prouvé que le soutien matériel des terroristes d’ISIS sur le champ de bataille syrien par le Département d’État et la CIA remonte à au moins 2012 et 2013
                  1. http://levantreport.com/2014/09/13/isis-as-u-s-creation-the-clearest-authenticated-video-evidence-to-date/
                  .
                  2. http://numidia-liberum.blogspot.fr/2015/05/les-americains-avouent-avoir-cree-daesh.html
                  .
                  Si l’OTAN avaient utilisé leurs chasseurs-bombardiers comme ils l’avaient fait en Libye en 2011, les forces de Daesh, opérant dans des espaces ouverts, auraient été une cible facile. Celles-ci ont au contraire pu attaquer Ramadi avec des colonnes de véhicules blindés chargés d’hommes et d’explosifs. Les USA sont-ils devenus impuissants ? Non : si Daesh avance en Irak et en Syrie, c’est parce qu’à Washington on veut justement cela.
                  .
                  Un document officiel ci-dessus de l’Agence d’intelligence du Pentagone (DIA), daté du 12 août 2012, déclassifié le 18 mai 2015 par initiative du groupe conservateur « Judicial Watch » dans la compétition pour les présidentielles.
                  Le document de 2012 confirme que l’Isis (Daesh), dont les premiers noyaux viennent de la guerre en Libye, s’est formé en Syrie, en recrutant surtout des militants salafistes sunnites qui, financés par l’Arabie Saoudite et d’autres monarchies, ont été approvisionnés en armes à travers un réseau de la CIA (documenté, en plus du New York Times, par un rapport de « Conflict Armament Research »).
                  http://www.judicialwatch.org/document-archive/pgs-287-293-291-jw-v-dod-and-state-14-812-2/
                  .
                  Cela explique la rencontre en mai 2013 (document photographique ci-dessus) entre le sénateur étasunien John McCain, en mission en Syrie pour le compte de la Maison Blanche, et Ibrahim Al-Badri, le « calife » à la tête de Daesh. Cela explique aussi pourquoi Daesh a déclenché l’offensive en Irak au moment où le gouvernement d’al-Maliki prenait ses distances de Washington, en se rapprochant de Pékin et Moscou.
                  Washington, en déchargeant la responsabilité de la chute de Ramadi sur l’armée irakienne, annonce maintenant vouloir accélérer en Irak l’entraînement et l’armement des « tribus sunnites ».
                  http://numidia-liberum.blogspot.fr/2014/07/snowden-le-calife-baghdadi-ete-forme.html
                  .
                  Edward Snowden, l’ancien employé à l’agence national de sécurité américaine, NSA, a révélé que les services de renseignement britannique et américain et le Mossad ont collaboré ensemble pour la création de l’EIIL / DAESH / ISIS. Leur calife de pacotille, Abou Bakr al-Baghdadi a suivi une formation militaire intensive durant une année entière entre les mains du Mossad.
                  .
                  E. Snowden a indiqué que les services de renseignement de trois pays, à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et Israël ont collaboré ensemble afin de créer une organisation terroriste qui soit capable d’attirer tous les extrémistes du monde vers un seul endroit selon une stratégie baptisée "le nid des frelons."
                  .
                  Les documents de l’Agence nationale de sécurité américaine évoque « la mise en place récente d’un vieux plan britannique connu sous le nom "nid de frelons" pour protéger l’entité sioniste et ce en créant une religion comprenant des slogans islamiques qui rejettent toute autre religion ou confession ».
                  Selon les documents de Snowden, « la seule solution pour la protection de "l’Etat juif" est de créer un ennemi près de ses frontières, et de le dresser contre les États islamiques qui s’opposent à sa présence ».
                  .
                  Le général Wesley Clark, ancien commandant suprême de l’Otan, a déclaré à CNN que "l’Émirat islamique (dit « Daesh ») avait été « créé par nos amis et nos alliés pour vaincre le Hezbollah".
                  https://www.youtube.com/watch?v=ml-piXRdnow
                  .

                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès