• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Sociologie du Gamer - De la crise du capital au virtuel intégral – Conférence (...)

Sociologie du Gamer - De la crise du capital au virtuel intégral – Conférence d’Adrien Sajous à Dijon

L’équipe d’E&R Bourgogne a reçu Adrien Sajous, auteur de l’ouvrage Sociologie du gamer, le 21 mai 2017 à Dijon pour une conférence intitulée « Jeux vidéo, joueurs et société de consommation ».

 

Adrien Sajous, né en 1989 en France, a été lui-même pendant une quinzaine d’années un gamer. Titulaire d’un BTS industriel et d’une licence en Sciences humaines et sociales, il découvre Marx, Debord et Francis Cousin, prend conscience de son aliénation et s’éloigne petit à petit du jeu pour plonger dans la lecture. Partant de quelques idées jetées sur le papier, il finit par développer une analyse entière et radicale du fonctionnement du virtuel à travers sa substance capitaliste, jusqu’à l’écriture de ce livre, devenue à ses yeux nécessité. Pour ne plus être dupe.

 

La conférence :

 

 

Les questions du public :

 

Tags : Jeux vidéos



Réagissez à l'article

20 réactions à cet article


  • 7 votes
    Sarka Stik 15 juillet 14:38

    Le jeu vidéo c’est satanique, s’amuser c’est pêché, créer du divertissement c’est abrutir les masses et être l’idiot utile intégral du capitalisme, donc achetez le livre de Marion Sigaut sur le jansénisme, pour déconstruire l’idéologie des lumières des franc-maçons pédophiles.


    • 4 votes
      Semi Kebab 15 juillet 15:57

      @Sarka Stik
      En effet quand on voit les commentaires chez E&R comme sous l’article du suicide du juge Lambert ça fait peur, tous des émules de salim laïbi version cathos ultras royalistes à donf, putain on se dit qu’il y a de sacrés secoués sur cette planète et ils ne sont pas forcément là où l’on croit qu’ils sont.

      .

      666

      .

      Bouh ! Craignez ce chiffre mécréants !

      .

      Si vous buvez un coca cola dans votre vie vous êtes condamnés à l’enfer pour l’éternité !

      .

      Bande de cons de croyants fanatiques et incultes


    • 3 votes
      Joe Chip Joe Chip 15 juillet 17:12

      Vade retro Semi Kebab ! Suppôt de Satan ! Corrupteur sioniste ! Adorateur de l’Amérique !


    • 4 votes
      Sarka Stik 15 juillet 18:33

      @Semi Kebab

      Commentaire sur e&r à propos de la fanfare qui a joué daft punk le 14 juillet devant Trump :

      L’Empire rassure en passant des musiques judéo-maconniques afin de prouver la domination du néo-libéral sur le peuple français. Macron déshonore et piétine la France de toutes ses forces. Il souhaite l’asservissement du pays au geôlier de l’’Union Européenne et aux juifs qui composent cette musique. Qui dit musique de judée dit tentative d’asservissement pro-immigration et démocratique sioniste talmudiste de la France.


       smiley smiley


    • 7 votes
      Sarka Stik 15 juillet 18:37

      J’imagine un franc-maçon sioniste composé "en secret"get lucky pour asservir les masses, ça doit être quelque chose de rigolo à observer...


    • vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 16 juillet 01:11

      @Sarka Stik
      La distraction a un coup qu’on ne mesure pas vraiment, car elle nous éloigne de la concentration, de ce centre au milieu du cercle où se trouve Dieu et sa volonté ... Celui qui est distrait par ses désirs et ses envies est un esclave car il ne fait jamais ce qu’il veut vraiment faire dans la vie. Ceux qui suivent leur volonté et font ce qu’il veut vraiment faire dans la vie, ces personnages n’ont pas de temps à perdre avec la distraction, ils sont tellement déterminés que même en rêve ils sont concentré vers leur but !


    • 4 votes
      Sarka Stik 16 juillet 12:02

      @DJL 93VIDEO

      Va faire ta prière au lieu de te distraire sur internet espace d’esclave ! 


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 16 juillet 12:43

      @Sarka Stik
      les francs maçons sionistes ne sont même pas capables de création, ils spolient impunément les ouvriers de leurs colonies sataniques 


    • 3 votes
      La Plume La Plume 16 juillet 19:03

      @Sarka Stik
      Soral fait plus de dégâts dans la tête des gens que les jeux vidéos.


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 juillet 00:40

      @Sarka Stik
      Tu représente l’anti-tradition avec ton moralisme à 2 balles ... C’est des personnages comme quoi qui font le plus de tord à leur religion !


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 17 juillet 08:10

      @DJL 93VIDEO
      bof, la religion est globalement néfaste aux hommes, c’est une passion irrationnelle , un peu comme l’amour des voitures 


    • vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 18 juillet 14:21

      @jeanpiètre
      Réduire l’individu à lui-même, c’est l’œuvre du rationalisme, qui dénie à l’être la possession et l’usage de toute faculté d’ordre transcendantal ; L’« humanisme » de la Renaissance n’était lui-même rien d’autre que le précurseur direct du rationalisme ... Cet « humanisme » ramene toutes choses à des éléments purement humains, et donc qui exclut tout ce qui est d’ordre supra-individuel.


    • 2 votes
      Semi Kebab 15 juillet 16:08

      Ah ils sont beaux les chevaliers Bayard virtuels de chez E&R
      .
      Français morts de peur et chrétiens mûrs pour l’asile le plus proche ouais.


      • 1 vote
        Semi Kebab 15 juillet 16:16

        Mais rendez vous compte ma bonne Dame, MacroN a fait jouer Daft Punk à notre fanfare le 14 juillet, c’est bien la preuve que cet homme est Lucifer en personne, et Trump est le seul archange a pouvoir le battre au vu de la tronche qu’il tirait devant cette orgie satanique, vite allons prier car l’Apocalypse arrive, commandez vos cierges consacrés pour survivre aux ténèbres qui viennent chez Pierre Hillard, 3000 euros la caisse de 100.


      • 3 votes
        Joe Chip Joe Chip 15 juillet 17:10

        Ah oui, j’ai bien rigolé en lisant les réactions totalement hystériques pour les 5mn de reprise de Daft Punk... la France bafouée, humiliée devant le grand Trump, la risée du monde entier ma pauvre petite dame, qu’allons nous devenir, vite, allons sur KK faire nos emplettes en attendant la fin du monde... smiley


      • 2 votes
        Joe Chip Joe Chip 15 juillet 17:17

        Par contre quand c’est les choeurs de l’Armée Rouge qui le font, ça va smiley


      • 4 votes
        Joe Chip Joe Chip 15 juillet 16:52
        Bon, je vais me faire l’avocat du Diable sur cette "problématique" mais je crois qu’en l’occurence le "Diable" vidéoludique mérite d’être défendu contre les hypocrites et les petits pères la morale qui, sous couvert de concepts qu’ils ne maîtrisent pas, s’en prennent en réalité à tout autre chose. Je me base sur ce que j’avais lu à l’époque sur ER car je n’ai pas trois heures à consacrer à ce gugusse (au fait je croyais que les diplômes de sciences humaines, en particulier une petite licence, c’était pour les nuls...)

        S’il y a bien des gens qu’il faut écouter avec circonspection, ce sont les repentis et les abstinents. Evidemment un ancien alcoolique aura tendance à estimer qu’il ne faut pas boire une goutte d’alcool, que l’alcool est une saloperie détruisant des vies et des familles, sans toujours comprendre que son addiction est liée avant tout à une histoire et à des facteurs personnels (psychologiques, familiaux, génétiques...) 

        La meilleure preuve, c’est que les thérapies qui permettent de se débarrasser d’une addiction sont presque systématiquement basées sur une approche personnelle et cognitivo-comportementale. L’interdiction, la moralisation et les grandes théories marxisto-machin-chouettes rendant la société responsable de toutes les dérives individuelles, n’ont tout simplement aucune valeur dans un cadre thérapeutique. Un alcoolique ne cessera pas de l’être si on se contente de lui retirer ses boutanches, de le culpabiliser en lui faisant la morale ou de lui expliquer qu’il est une victime de l’ordre bourgeois capitaliste et de la méchante société de consommation. Donc rien que sur le plan de la prophylactique, ça ne se tient pas cette théorie de l’aliénation. 

        Toute forme d’addiction repose d’ailleurs sur un fonctionnement virtuel (d’où les "paradis artificiels" de Baudelaire), donc de ce point de vue, le jeu vidéo n’a aucun caractère spécifique par rapport à d’autres formes de divertissement : c’est une virtualité objective. L’addiction au porno est une sexualité de substitution. D’une certaine manière, le type enivré qui se créé spontanément des amis ou des ennemis dans la rue, ou l’usager de LSG en plein "trip", sont plongés eux aussi dans une forme de réalité virtuelle qui n’a rien à voir avec le mode de production de la "marchandise". Les hommes se distinguent de l’animal par leur capacité à créer et investir des univers fictifs et virtuels, à y croire (religion) et à en abuser (drogues récréatives). Avant le jeu vidéo, il y avait les films (et les mêmes pseudo-marxistes et autres religieux réacs expliquaient que le cinéma dévoyait la jeunesse) et les romans (Flaubert mis en procès à cause des "rêveries" subversives de Madame Bovary). 

        Bref, le fond de ce discours, c’est du prohibitionnisme (rien à voir avec le sionisme, hein) enrobé dans un jargon pseudo-marxiste (salut Cousin !) pour faire passer la pillule. La ficelle devient quand même un peu grosse. Soral l’a appliqué avec un certaine habileté au monde de la séduction. Cardet nous a refait le coup avec le rap et les méchants rappeurs capitalistes du monde de la marchandise ignoble vendu au grand Mammon consumériste - c’était déjà moins convaincant - , maintenant c’est le jeu vidéo, quel sera le sujet du prochain livre ? Au moins, on a échappé à un titre bien racoleur comme "L’effroyable imposture du jeu vidéo". 

        Certaines personnes n’arriveront jamais à accepter les concepts de liberté, de responsabilité individuelle et de modération. Il faudrait aseptiser la société pour les soustraire à la tentation et aux démons de la "virtualité", proscrire tous les débordements de l’imaginaire, protéger l’homme du mal - donc de lui-même - au nom de la rectitude morale. 

        Pourtant, il y a des tas de gens qui jouent aux jeux vidéos sans devenir des geeks asociaux et paumés dans des univers virtuels. La majorité, même. C’est vraiment une réduction caricaturale, sans parler de l’immense créativité qui se concentre aujourd’hui dans le monde du jeu vidéo (que celui qui n’a jamais pris son pied en jouant à un GTA me jette la première pierre...)

        Il y en a aussi qui choisissent de ne pas ou plus y jouer (c’est mon cas) parce qu’ils manquent de temps ou ont d’autres priorités, sans pour autant devenir des ayatollah prônant l’abstinence ou pire, l’interdiction, sous couverts de "réflexions" sur le grand capital.

        Désolé mais la dialectique qui consiste à instaurer des tabous et des interdits sous prétexte qu’il y aurait des abus, c’est du puritanisme. L’habillage marxiste (simpliste) et l’alibi de la dénonciation de la société de consommation n’y changent rien. Lisez Baudrillard, c’est d’un tout autre niveau sur la virtualité et la critique du consumérisme...


        • vote
          maria 16 juillet 16:47

          Bonjour à tous,

          que de commentaires stériles et inutiles ! Des commentaires qui commentent des commentaires, tout un programme. Dommage que vous vous perdez dans une analyse inutile du site E&R et de ses com, pendant que vous délaissez totalement le fond de cette conférence, seule chose vraiment intéressante. Petite exception pour Joe dont les commentaires sont plus constructifs ! 



          • 2 votes
            jeanpiètre jeanpiètre 16 juillet 17:43

            @maria
            il est normal d’analyser le messager , tout autant que le message, qui parfois sert de vitrine présentable et d’appât pour une propagande toute pourrie.


          • vote
            guepe guepe 17 juillet 20:32

            C’est dingue ce refus de tout divertissement chez la "dissidence". Frustation....
            Pourtant, il n’y a pas de mal à s’éclater de tant à autres avec un petit Mario ou Sonic. smiley Qui n’a jamais pris du plaisir sur Uncharted ou Zelda ? A ce faire un petit combat sur Tekken ou DBZ ? Un petit foot sur PES ou fifa ? Une petite course sur gran turismo ou need for speed ? smiley

            Personnellement, je trouve qu’il y a tous un tas de domaines où les jeux vidéos surpassent les autres formes d’art.

            Ne sait on jamais senti plus aventurier qu’en fouillant une pyramide ou un temple dans Tomb Raider ?
            En termes d’univers, n’importe qu’elle Final Fantasy, Suikoden ou Elder Scroll surpassent un Star Wars ou LOTR. Les Metal Gear possèdent aussi une histoire riche mais à la sauce infiltration et plus "politisé".
            Rien non plus de plus effrayant et de plus prenant en matière d’Horreur qu’un Silent Hill ou Resident evil.
            Sans oublier tous les formes de mélanges autres ses différents types de jeux comme Parasite Eve
            Et les fanas du japon pourront apprécier Okami et Project Zero.
            Sans oublier, toutes les pépites ou inclassables, les Viewtiful Joe, les Dynamite Headdy, God Hand, Chrono trigger,.....

            Et j’en oublie tellement qui mériterait aussi d’etre cité.

            Meme en matière de musique, on trouve de très bonnes OST. Allez écouter du Nobuo Uematsu ou Akira Yamaoko.

            Et j’en oublie tellement qui mériterait aussi d’etre cité. A vous de les découvrir smiley

             :->

            

            Ajouter une réaction

            Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

            Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


            FAIRE UN DON







Palmarès