Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

bebol

bebol

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 0 322 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires


  • vote
    Par bebol (---.---.---.61) 18 octobre 2012 19:13
    bebol

    Eux ont été virés... Moi, j’en profite pour vous dire : "au revoir". Je suis las déjà de participer à ces "discussions" qui n’en sont que si rarement, finalement. Donc, je laisse ma ridicule et toute petite place à plus talentueux et volontaire que moi. Mes nombreuses lectures m’attendent :)

  • 6 votes
    Par bebol (---.---.---.61) 17 octobre 2012 18:40
    bebol

    L’agora ne semble donc pas être pour tous... C’est bien dommage.
     
    Il serait en tout cas très intéressant de savoir pourquoi ils ont été bannis ; si tel a été le cas, bien sûr.

  • vote
    Par bebol (---.---.---.61) 17 octobre 2012 15:10
    bebol

    @machiavel1983
     
    J’ai eu, il y a quelques années encore, la même arrogance que certains athées ici. C’est si facile de se prétendre plus près d’un certain vrai que d’autres. Seulement, si je ne me pose, personnellement, aucune question sur le divin, sur la métaphysique (car je sais très clairement où j’en suis à ce niveau et je n’ai aucun doute à ce sujet), deux questions -hors de moi- restent très valides :
     
    - qui (ou qu’est-ce qui) peut dire que j’ai raison d’avoir cette position ?
    - cette opposition entre croyants et non croyants est-elle utile en quoi que ce soit face aux affres d’un monde -qui, s’il n’est pas défait de mystique, de religiosité, de métaphysique, d’occulte, etc...- qui sait faire souffrir autant les uns que les autres ?
     
    Je n’ai pas l’âme noble et j’ai les travers de tout un chacun. J’essaie simplement de trouver, malgré tout, le juste chemin au milieu de ces travers. Avoir ses éclats de colère, ses envies de répondre et se battre en parfois légitime, parfois même nécessaire... Mais pas toujours, je trouve. Et, être en paix est, à mon sens, une chose trop bonne pour soi -et par conséquent pour autrui- pour l’altérer par des colères parfois bien vaines.

  • 2 votes
    Par bebol (---.---.---.61) 17 octobre 2012 14:06
    bebol

    Il est tout à fait dommage de voir autant d’insultes et de grossièretés sur un sujet qui mériterait, à tout le moins, une véritable retenue, bien utile à la bonne compréhension des opinions de chacun.
     
    J’ai déjà donné mon avis sur Hosein sous une autre vidéo, il y a quelques jours. Je rappellerai donc rapidement qu’il est simplement un personnage qui ne me convient pas. J’aimerais néanmoins dire ceci sur l’athéisme : j’ai dit moult fois sur Agoravox ne pas croire en un dieu, quel qu’il soit. Car il n’est pas nécessaire à ma compréhension et mon appréhension du monde. Mais je ne remets pas en cause pour autant la foi d’autrui. Ce, dans l’absolu. Pourquoi dans l’absolu ? Car ce qui importe sont les actes des individus. Que ces actes-là soient bons pour moi ou autrui, cela est suffisant pour le considérer comme une bonne personne, croyante ou non, et agir ou dire en conséquence. Que ces actes-là soient mauvais pour moi ou autrui, cela est suffisant pour le considérer comme une mauvaise personne, croyante ou non, et agir ou dire en conséquence.
     
    Il est évident que l’absence de foi ne fait pas des hommes de meilleurs hommes du fait même de cette absence. Et la présence de foi, non plus. Je tiens pour très importante la distinction entre le bien et le mal ("par-delà" n’existe pas... selon moi). Et cela seul importe.
     
    Mon peu d’attache au matériel ne m’empêche pas d’apprécier la science, ses avancées, ses découvertes, ses explications... matérialistes. Et ma grande attache à une conduite morale ne m’empêche pas de ne pas me sentir la nécessité d’être lié directement à une religion ou un dieu.

  • 6 votes
    Par bebol (---.---.---.61) 15 octobre 2012 18:52
    bebol

    @Madoff m’a voler
     
    La brutalité de votre remarque est d’une vérité douloureuse !
     
    Le Japon est un pays dont la hierarchie verticale est très forte et rigide aujourd’hui encore. Et ce pays s’est retrouvé, après guerre, à devoir avaler à grandes goulées l’idéologie marchande libérale dont vous parlez : ordre de l’enculé d’oncle Sam ! A marche forcé, ce pays s’est modernisé, s’est développé et s’est soumis totalement à un système économique destructeur des âmes au possible. Cette rigidité sociale, cette nécessité morale de soumission au(x) supérieur(s), au pays, poussent les travailleurs à trimer et trimer, à passer plus de temps au boulot qu’à la maison, à se marier par obligation sociale (le mariage, là-bas, est autrement plus important qu’ici) plus que par envie, à se cuiter de ci de là dans les bars, le soir, avec les collègues, plutôt que passer du temps avec épouse et enfant(s).
     
    C’est, bien sûr, schématiser... mais loin d’être faux. Et dans une situation comme cela, dans une vie comme celle-là, il est évident que la sexualité en pâtit : user, fatiguer, violenter son corps au travail, pour le travail, dans cet esprit de soumission à l’entité supérieure ne guide pas particulièrement à l’épanouissement des corps amoureux... le corps n’étant qu’une machine vivante ayant besoin, elle aussi, de repos. 
     
    J’ai une attache certaine au Japon : j’en parle quelque peu la langue et ma future épouse est japonaise (elle viendra vivre en France). Et si je n’irais pas jusqu’à dire que ce pays a totalement perdu de ce qu’il était avant-guerre, il est malheureusement certain qu’il n’a plus la superbe d’antan.
     
    (J’ai simplement réagi au texte de Madoff ; les 3 premières minutes de la vidéo m’ayant semblé bien trop grossière pour vouloir visionner l’ensemble.)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès