Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

cassia

cassia

« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. »
[ Johann Wolfgang von Goethe ]

Tableau de bord

  • Premier article le 02/07/2011
  • Modérateur depuis le 08/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 153 5716 5268
1 mois 0 14 0
5 jours 0 7 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 858 719 139
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • 13 votes
    cassia cassia (---.---.---.41) 25 janvier 2014 20:37

    Pauvre p’tit bout chou...


    Ceci étant, c’est bien connu, tout le monde rêve de les avoir pour voisin de palier, futur gendre, petit copain ou futur mari... !

  • 18 votes
    cassia cassia (---.---.---.41) 25 janvier 2014 20:31

    Fifi t’es mignonne mais ton article 50, tu te le mets là où je pense... smiley
    Je t’ai déjà dit qu’il n’était absolument pas nécessaire !
    A te faire le perroquet de ton gourou UPR, cela démontre bien que tu es complétement absorbé par cette secte !
    Décroche un peu ! Tu gagneras en crédibilité smiley


  • 15 votes
    cassia cassia (---.---.---.41) 25 janvier 2014 20:23

    Et pourquoi pas !?
    Ceci étant, je pense qu’il serait plus judicieux de poser la question directement au collectif "Jour de Colère" et de te faire un avis par toi-même plutôt que de t’en remettre à ta secte UPR dont le gourou n’est autre qu’un sous-marin UMPS !
    Car vois-tu chère Fifi pas finaude, contrairement à toi, je n’attends pas du FN qu’il me dicte ma façon de penser...


  • 13 votes
    cassia cassia (---.---.---.41) 25 janvier 2014 20:09

    Et franchement,
    s’appuyer sur les délires de ce genre de racailles des bas fonds des quartiers, avec les chicots et les vapeurs d’alcool en prime !
    pour dire que le FN ne pourra pas passer, c’est vraiment avoir si peu de considération pour son pays !
    Ils ne sont pas du tout représentatifs de la France, ni même des quartiers...


    C’est la loose façon l’argentin smiley

  • 21 votes
    cassia cassia (---.---.---.41) 25 janvier 2014 19:58

    Les thèmes de protestation du Jour de Colère concerne directement le peuple victime de ce gouvernement d’occupation.

    Seul le Jour de Colère et son collectif de 50 organisations de la société civile ose faire la liste des mécontentements de nos concitoyens :


    La colère fiscale est le premier d’entre eux.


    La faillite éducative est le deuxième thème de colère. La catastrophique réforme Peillon est un écran de fumée pour masquer l’échec de l’éducation nationale, la dictature des syndicats d’enseignants et le poids de l’idéologie dans les programmes scolaires.


    La destruction de l’emploi, le chômage de masse, le carcan bureaucratique qui entrave les entreprises et les charges qui les écrasent sont un sujet de colère grandissant. Les faillites industrielles et les suppressions d’emplois menacent la survie économique de la France. Qu’ils soient chômeurs, artisans, commerçants, paysans, tous les membres actifs de la vie économique sont exaspérés et vont pouvoir l’exprimer ce dimanche.


    La politique idéologique du gouvernement à l’égard des familles est en décalage complet avec les préoccupations des français. Les priorités des familles n’ont rien à voir avec les lubies de Belkacem ou les fantaisies de Taubira. Alors que la famille est le premier lien social et le dernier rempart contre la précarité, le gouvernement mène une politique qui détruit cette solidarité. Le Jour de Colère est un jour pour exprimer cela.


    La souveraineté nationale a été bradée et François Hollande se couche devant les technocrates de Bruxelles. L’identité nationale est bafouée par des « experts », qui réclament le remplacement de notre culture, de nos lois et nos mœurs. Les convictions des croyants sont insultées jusque dans leurs lieux de culte par les Femen payées sur nos impôts. La liberté d’expression est traquée partout où elle subsiste. Le Jour de Colère va nettoyer tout ça.


    Les sujets de colère sont si nombreux qu’on ne peut les citer tous, mais ils seront exprimés ce dimanche 26 janvier