• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Christian48

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 98 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires



  • vote
    Christian48 25 mars 16:48

    C’est pauvres pays de l’est qui ont en effet subi le joug communiste, ne comprennent pas qu’aujourd’hui la Russie n’a aucune idéologie religieuse ou politique à répandre par la force, qu’elle est capitaliste et dispose d’énormes richesses naturelles. En clair elle n’a aucune raison d’extension. Évidement on conçoit que l’annexion de la Crimée démentirait tout cela, cependant cela a aussi été la suite de ce qui s’est passé en Ukraine où l’on sait très bien qu’au départ la Russie n’y était pour rien. On n’en dira pas de même de quelques excités venus de l’extérieur.
    Savez-vous, ce que j’ai appris dans le livre d’Eric Hoesli La conquête du Caucase, que la Géorgie était ou est le pays qui reçoit le plus d’argent des Etats-Unis, après Israël ?


  • vote
    Christian48 14 mars 09:59

    @pegase
    Il n’y a que les habitants en Suisse qui ont droit au secret bancaire, autrement c’est terminé. J’ai d’ailleurs vu au guichet d’une banque un couple de Français déplorer le refus d’argent non déclaré. Eh oui, tout change.


  • vote
    Christian48 16 février 06:31

    Le fascisme à son début c’était ça :
    D’abord une notion de rassemblement d’où provient le nom même de fascisme, un faisceau, dans l’Antiquité romaine ensemble de verges liées autour d’une hache par une bande de cuir rouge symbolisant le pouvoir du roi puis des hauts magistrats romains. Ensuite un homme doté d’un charisme exceptionnel : Mussolini. Anarchiste de gauche, il fréquenta les milieux révolutionnaires russes en Suisse d’où il fût expulsé pour avoir incité des ouvriers à se mettre en grève, ce qui ne l’empêcha pas de revenir. Mussolini était enseignant et avait le goût du théâtre et de la déclamation, il aimait les citations classiques. Avant la première guerre mondiale Mussolini était anti : militariste, religieux, bourgeois, capitaliste et royaliste.

    Mais c’était un opportuniste qui n’hésitait pas à changer de camp...pour , croyait-il se mettre du côté du plus fort.


  • 1 vote
    Christian48 15 février 06:27

    @lancelot
    Entièrement d’accord...

    C’est Staline qui a qualifié le nazisme de fascisme pour la simple raison que national-socialisme était exactement ce qu’il défendait : un socialisme nationaliste et patriotique. A partir de là la gauche qualifie toute dictature, sauf socialiste, de...fasciste.



  • vote
    Christian48 14 décembre 2016 07:03

    Si vous confiez l’histoire et les causes de la Seconde Guerre mondiale, pour tel ou tel pays, à un groupe voire même à un historien affilié à une idéologie, ce groupe ou cet historien donnera toujours la priorité à sa cause politique plutôt qu’aux faits historiques contraire à sa cause. C’est une constante. Pour autant il serait faux de rejeter la recherche effectuée à sens unique, dans le cas de ALR la défense du communisme. La seule et unique possibilité de connaître la vérité ou d’en approcher, c’est de diversifier ses lectures et ses sources. Pour cela les forums d’histoire sont très utiles.
    L’histoire de la SGm dès la révolution communiste de 1917 a été un immense combat gauche droite et ce combat, heureusement intellectuel, continue chez les historiens. Donc ce que dit ALR n’est pas étonnant sauf qu’évidemment elle ne parlera jamais de la peur engendrée en Europe par les exactions communistes perpétrées en URSS ayant provoqué hélas la montée du fascisme et du nazisme.

Tous les commentaires de cet auteur

Les thèmes de l'auteur






Palmarès