• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Mahler

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 98 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires




  • vote
    Mahler 11 août 13:23

    @yanleroc

    Les banlieues ne sont composées pratiquement que d’un lumpenprolétariat, si vous croyez que c’est ça qui va mener la révolution, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Ils n’ont aucune conscience de classe, et ne pensent qu’à voler piller et jouir de la société capitaliste, ce sont des nihilistes, pas des révolutionnaires ni des exploités. D’ailleurs les prolo qui travaillaient dans les mines à l’époque vivaient dans des pires conditions qu’eux et n’allaient pas incendier leur voisin ni les bâtiments publics.



  • 1 vote
    Mahler 1er juin 13:06

    Y’a pas dans cette situation à diviser en binaire/ non binaire, les non binaires qui se sentent les deux ou aucun des deux sont des cas malades, ça relève plus de la psychiatrie que autre chose. La complexité n’existe pas dans tout, être homme ou femme est quelque chose de simple, une création de la nature ayant pour but essentiellement la reproduction de l’espèce



  • 4 votes
    Mahler 13 mai 12:46

    @Sylvain
    Ce n’est pas du tout un vote pour l’UE, certes les français ne sont pas contre mais pas forcément à fond sur l’idée européenne, ils ont peur d’en sortir mais ne veulent pas forcément une Europe fédérale. La plupart de gens ont voté pour macron pour des raisons de communication réussie et de propagande intensive car on ne voyait que lui. J’en ai entendu des "il est beau, j’ai voté pour lui car c’est un tombeur, c’est le renouveau" mais rien derrière, ils ont voté mais on ne sait rien derrière ? Et au second tour avec l’effet "barrage" voila quoi, on peut rien en tirer sur la globalité.



  • vote
    Mahler 9 mai 16:03

    @yoananda
    "Moi j’en doute. D’abord Marx s’est planté si je ne m’abuses, il pensait que la fin du capitalisme était de son temps. La "fin" à été repoussée par l’invention du consumérisme." Pas du tout, marx n’a jamais cru en une chute final du capitalisme une chute mécanique. Pour marx le capitalisme ne meurt pas de lui même, seule une révolution peut le détruire, or il faut deux conditions pour une révolution : un facteur objectif et un facteur subjectif(la conscience de classe, le parti etc). C’est très dur à obtenir en même temps et ça peut échouer(1919 en Allemagne, le contexte objectif y était presque mais pas le subjectif, classe ouvrière immature au niveau de sa conscience de classe et pareil pour le parti gangrené par son appartenance antérieur à la social démocratie et à l’idéologie réformiste révisionniste.



  • vote
    Mahler 8 mai 15:37

    @ged252

    Je ne faisais que reprendre le nom du parti, je n’ai pas vraiment de sympathie pour mélenchon qui reste un vieux Keynésien candidat des classes moyennes(gauchistes) et un européiste mitterandien mais il avait ses chances, voir le parti a ses chances. Cela dépendra de la situation de la france.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur






Palmarès