Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Qiroreur

Qiroreur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2016
  • Modérateur depuis le 30/06/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 1543 642
1 mois 4 154 93
5 jours 1 33 30
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 467 340 127
1 mois 51 41 10
5 jours 17 14 3

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 20 janvier 17:28

    @Hieronymus

    "or le corps ce n’est pas qu’un simple tas de barbak même si on peut le voir comme ça"


    Qui dit cela ?


    "il convient désormais de prendre ses dispositions en conséquence et sans tarder"


    Absolument, la foi de chacun est respectable et, précisément, la loi permet à chacun de se prononcer. Je ne comprends pas votre indignation puisque c’est un dispositif qui ne viole en aucun cas le droit à chacun de décider ante-mortem ce qu’il adviendra de lui-même post-mortem. Il n’y a en outre aucune raison morale ou religieuse à s’opposer à ce que nous puissions sauver une autre personne. 

    Autant le débat sur l’avortement ou celui de l’euthanasie pose des questions éthiques sérieuses (décider de la vie ou de la mort d’autrui nous dépasse tous) autant celui-ci est limpide. Dans le cas de mon proche décédé il y a quelques années, c’est un collège de médecins (admirables d’humanité, il faut le dire) en accord avec la famille qui a décidé de faciliter le décès souhaité par le mourant. Tout a été tenté, il est parti en paix. Dieu a son âme entre ses mains. Nous ne pouvons que prier pour son salut, confiants, aimants, et sans plus aucun jugement. Donc oui, soyons clairs vis-à-vis de nos proches sur cette question et réjouissons-nous aussi pour les milliers de gens sauvés par les donneurs, sans fustiger les rétenteurs qui, à mon sens, se trompent dans les interprétations de leurs Ecritures. 


  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 20 janvier 16:12

    Un proche a subi une greffe des 2 poumons et du cœur. Il a attendu des mois bien que prioritaire sur les listes ce qui lui a probablement coûté la vie. Il n’a hélas survécu que quelques mois et ne pesait qu’à peine 40kg le jour de sa mort (il était plutôt sportif et mesurait 1m75 environ). Je bénis l’homme et la famille de ce défunt qui lui a permis de survivre, dire au revoir à sa femme et à ses enfants, avoir pu garder un peu d’espoir malgré des souffrances indescriptibles.

     J’étais donneur bien avant cette loi, ai gardé pendant des années dans mon portefeuille une autorisation de prélèvement d’organe - qui est désormais inutile - pour éviter un choix cornélien à mes proches qui sont religieux. Je leur ai aussi communiqué ce choix, pour qu’ils n’aient pas à se demander ce qu’ils faudrait faire le jour où ce sera fini. Mon corps amputé pourra être rendu à mes proches afin d’être enterré selon les rites de ma confession, et il n’y a rien de contradictoire là-dedans, bien au contraire, ce don évident est une prescription, un don à la vie telle que nous l’enseignent les religions bien comprises.

  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 20 janvier 00:05
    Si l’on parle du 20ième et de la fin du 19ième c’est parce que précisément la Palestine n’a jamais constitué un état viable. D’abord il faudrait rappeler que sous l’empire ottoman, les turcs pratiquaient le déplacement des populations, pour éviter les soulèvements. Il y avait bien ça et là des populations arabes (et pas que) mais la réalité est que la pop arabe a considérablement augmenté avec des immigrés de fraiche date arrivés donc soit par ce déplacement, soit par l’attraction du travail que fournissaient les pionniers juifs venus de Russie assécher les marais et planter des forêts. 
    Tout peuple nécessite une terre. Cette Terre n’a pas été volée. Les terres occupées dès le début du 20ème siècle, ont été achetées à leur propriétaires arabes et conquises militairement. 

    Pour répondre à Nusseibeh quand il dit que " Si cela n’a pas lieu [Il parle de l’accorde paix d’Abou Mazen], ce sera terrible pour les Palestiniens mais aussi pour Israël. Ce sera la fin du rêve sioniste d’un État démocratique", il serait bien que ce dernier regarde la réalité en face. Dans quel pays arabe un député juif peut devenir président de la knesset et expulser un député arabe ?

    Il y a qq temps le député israélien arabe Ahmed Tibi (ex-conseiller d’Arafat) et vice-président de la Knesset était monté à la tribune du parlement pour appeler à la destruction du pays dont il est député (c’est une leçon pour la France qui se dessine). 
    L’ex-président Moshe Katzav a pris 7 ans de prison pour harcellement sexuel, l’un de ses juges était arabe-musulman. 
    Rappelons aussi qu’à la Knesset la plupart des partis politiques sont représentés (chez nous le parti qui fait régulièrement 25-30% aux élections n’a que 2 députés sur 577 ... la France n’est pas un pays démocratique en comparaison d’Israël, c’est une évidence qu’aucun antisioniste ne peut nier)

    Quelques tranches d’histoire israélienne que vous ne verrez pas à la télé (vous pouvez activer les sous-titres qui sont en anglais ici) : 

    Voici une analyse à écouter sur les limites de la démocratie israélienne :

    L’exemple du député arabe Tibi bien connu pour ses sorties, qui assure la présidence du parlement : un débat avait porté sur une loi qui visait à faire interdire les hauts-parleurs (l’appel du muezzin pour la prière... ça aussi, pas impossible qu’on y arrive à ce genre de discussions...). 


    Petite tranche d’humour : https://www.youtube.com/watch?v=XmezhE57i8w

    Les pays musulmans revendiquent leurs pays comme étant des terres d’Islam en négligeant bien souvent le droit des minorités qui étaient là parfois bien avant eux. Mais le seul pays pointé du doigt est Israël, pays où des députés non juifs peuvent diriger le parlement, pays où les chrétiens et les autre minorités ne se font pas agresser dans les rues, pays où l’on peut s’exprimer librement (contrairement à la France et à tous les pays musulmans). Voici ce qu’il en coûte aux chrétiens d’être ce qu’ils sont au Pakistan. 


  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 19 janvier 22:45

    @izarn
    Bonnes questions.

    J’ajouterai celles-ci : Pourquoi se soumettre à Microsoft, avec ses back-doors NSA, à ce point ? Pourquoi tolérer qu’en plein Paris il y ait au-dessus de l’ambassade américaine un étage entier avec des tables d’écoutes (comme dans la plupart des capitales du monde) ?


  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 19 janvier 16:13

    @Qamarad
    Nous sommes évidemment d’accord sur le fond. C’est sur la formulation et les mots utilisés que je rectifie, rien d’autre. 

Tous les commentaires de cet auteur

Ses favoris