• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Redford

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 103 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires



  • vote
    Redford 12 mai 2014 22:18

    Il y a les mensonges, les gros mensonges, et les statistiques (et j’ajouterai "les statistiques sorties par des gros"). Ce chiffre ne veut rien dire si on ne dit pas à quoi on le rapporte. Par rapport à la population en age de travailler ? Sinon, si vous êtes un bon pays sur le plan démographique, le gros va vous expliquer que vous faites mal, alors qu’en fait vous faites bien. 


    On ne sait pas ce que vaut le chiffre du monsieur, mais si on veut savoir ce qu’il en est, voilà le genre d’article qui me semble réellement exploitable :

    http://christophevieren.over-blog.com/article-ou-travaille-t-on-le-moins-dans-l-union-europeenne-113463450.html

    Où l’on voit qu’en moyenne, toute catégorie confondues, les français sont parmi ceux qui bossent le plus - devant les anglais et les allemands. On voit aussi d’ou vient la possibilité de fabriquer l’illusion d’une réalité inversé : si on ne prend que les salariés à temps plein, la France est effectivement en queue de peloton. Pourquoi ? En Allemagne ils ont favorisé la flexibilité et ils sont des millions à bosser moins de deux jours par semaines. Ils ne sont pas "chaumeurs". Et ensuite, on compare le taux allemand et français de chomage, la durée du travail à plein temps pour les français et les allemands, les patates et les carottes. Et encore, ce n’est rien, tous les gens qui vous annoncent que l’état Français coute une blinde compare allégrement état + retraite vs état sans retraite par répartition. C’est tentant de se moquer du petit entrepreneur enervé et assez biaisé pour s’auto convaincre d’inepties, mais ces chiffres indiquent pourquoi : il bosse beaucoup, le bougre, du coup il n’a pas trop le temps de faire une vraie analyse et est souvent bien trop aigri pour ça. 


    Et puis bon, on est français, hein. C’est notre ADN de râler :)

  • 1 vote
    Redford 21 février 2014 04:24

    euh, le sketch de Bedos sur les fans de Dieudo était abominable, y compris techniquement. Moi j’ai trouvé qu’au contraire il faisait nettement mieux, le neveu. Pas mieux que Bedos a son meilleur mais c’était pas le sujet.


  • vote
    Redford 21 février 2014 04:03

    Tiens allez c’est la semaine de bonté. C’est drole ça, oh oui... Oh....


  • 1 vote
    Redford 21 février 2014 03:59

    Peuh, De Caunes était à chier, oui. C’était de loin le moins drole de la bande. Mais... il était sympathique, alors ça allait. Karl Zero, qui n’était pas super drole, l’était plus que De Caunes, mais beaucoup moins sympathique. Les nuls étaient droles, ça oui. José Garcia était drole. Plus tard, les Robins Des Bois, Edouard Baer étaient parfois brillants. Mais franchement, reregardez les sketchs de De Caunes, c’est pas fameux. Enlevez les rires du gars qui présentait et les siens (technique bien exposée par Dieudonné) et c’est le four à 90% des vannes.


    Guillon dans l’exercice est bien meilleur, et Pierre Emmanuel Barré est encore bien meilleur que Guillon. De Caunes il a de la classe, il est sympathique, mais en humour c’est rien du tout. Il n’a inspiré personne. 

  • vote
    Redford 9 janvier 2014 05:36

    Je crois que vous avez du mal à me lire. Je suis au courant que les critiques actuels considère que dans son contexte c’était un livre philosémite, qu’on peut donc encore lire comme tel à condition de se familiariser avec celui ci. Ca ne veut pas dire que les mêmes propos sortis par quelqu’un aujourd’hui, et non du temps de Léon Bois, seraient compris de la même façon. 


    Je pense que le malentendu est que vous faites une critique littéraire/historique. Fondamentalement, c’est vous qui avez raison, qui êtes rigoureux. Soral ou le Crif critiquent ce livre selon les critères actuels. En fait, leur propos est de dire que l’antisémitisme était une norme très prononcée en Europe depuis des siècles (pour des raisons différentes). Pour vous, c’est très important d’avoir un propos qui rend justice à Léon Blois, mais il faut bien dire que dans notre époque actuel, c’est l’angle de Soral et du Crif qui importe nettement plus. La plupart des gens ne savaient pas à quel point l’antisémitisme était ancré jusque dans les élites culturelles. Pour 99% des gens, c’est l’info qui attire leur attention, pas une critique littéraire fine de Léon Blois, dans le contexte.
Tous les commentaires de cet auteur

Les thèmes de l'auteur






Palmarès