Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Rounga

Rounga

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 25/01/2014
  • Modérateur depuis le 12/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 8 482 535
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 30 29 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Derniers commentaires



  • 2 votes
    Rounga Rounga (---.---.---.1) 1er février 09:14

    Étienne nous dit que dans le vide une personne tombe avec son parapluie et son chapeau, tous à la même vitesse (ok avec ça), sous l’action de leurs poids. Oui, mais le poids P = mG, donc P est une force qui varie selon la masse de l’objet considéré. Cela signifie que le poids de la personne est plus important que le poids du parapluie, lui même plus important que le poids du chapeau. Or ils tombent tous 3 à le même vitesse...


    Le poids est une force égale à mg.
    Le mouvement d’un corps soumis à une force F est donné par l’équation F=ma.
    Sous l’action de son propre poids, un corps a donc une accélération telle que ma=mg, soit a=g.
    Donc l’accélération d’un corps est indépendante de sa masse. Si on a trois corps de masses différentes qui tombent dans le vide, dès lors qu’ils sont lâchés à la même vitesse initiale ils auront la même vitesse pendant toute la durée de la chute.

    Votre incompréhension vient du fait que vous semblez partir du principe qu’une force plus importante devrait entraîner une vitesse plus importante. En réalité, ça entraîne seulement un produit m*a plus important. Donc, comme la masse se trouve des deux côtés de l’équation, elle n’intervient pas.

  • vote
    Rounga Rounga (---.---.---.129) 5 janvier 10:14

    @Qaspard Delanuit
    Tout simplement parce qu’on ne dit pas "je crois en le Dieu". De mon point de vue, Dieu n’est pas un dieu, et le terme "monothéisme" est inexact. Pour moi, l’authentique monothéisme est un zérothéisme, ce qui transparaît dans le judaïsme et l’islam par l’interdiction de représenter Dieu.


  • 2 votes
    Rounga Rounga (---.---.---.80) 23 décembre 2015 11:56

    Bon, ça y est, j’ai regardé, et comme je m’y attendais, l’intervenant dit de belles sottises. Je ne sais pas quelle éducation il a eue, mais j’ai du mal à comprendre ce qu’il veut dire quand il dit que la possibilité de choix des enfants est niée par les parents. Le problème est qu’il tient un propos très général et ne donne aucun exemple.
    Il range même les écoles Montessori du côté de la domination adulte, alors que c’est quand même le type d’éducation qui permet le mieux à l’enfant de se développer selon ses choix et ses affinités. Mais seulement -comble de l’horreur- cela impose à l’enfant des horaires, une maîtresse, des camarades de classe qu’il n’a pas choisis (je n’invente rien, c’est textuel !). Que former un enfant pour affronter la vie passe en grande partie par l’apprentissage qu’on ne choisit pas tout semble le dépasser totalement. Je connais certaines femmes assez extrêmistes dans l’éducation de leurs enfants et qui appliquent ce genre de théories ultra-libertaires et centrées autour de l’enfant, et tout ce que je peux dire, c’est que leurs mômes sont mal polis, incapables de se comporter en groupe. Les mamans sont totalement investies dans le soin de leurs enfants, au détriment de leurs propres vies, et également de leurs couples. Tout ce que cela produit, c’est du malheur et de la frustration. Un enfant qui a pris l’habitude que tout tourne autour de lui ne pourra rien faire dans la société et sera toujours en manque d’attention. Finalement, cette mentalité qui veut traquer le moindre signe de domination est totalement aveugle au bonheur. Est-ce que des enfants "non dominés" seront aptes à être heureux ? Pas sûr. Est-ce que des enfants ayant subi la "domination" des adultes peuvent être heureux ? C’est certain.


  • 1 vote
    Rounga Rounga (---.---.---.129) 22 décembre 2015 16:01

    @Oursquipense

    Un autre point de votre premier commentaire sur lequel je voulais rebondir : si la majorité est accordée selon une décision collective (peu importe comment cela se fait) et non selon un critère d’âge, on pourrait penser que certaines personnes resteraient toute leur vie dans la minorité, pour peu que les autres majeurs ne les reconnaissent pas comme apte à disposer de droits et de devoirs. On voit où cette logique peut mener si on n’installe pas un certain nombre de garde-fous.


  • 1 vote
    Rounga Rounga (---.---.---.129) 22 décembre 2015 15:05

    @Oursquipense
    Il me semble que défendre l’accession des enfants à ses droits va forcément de pair avec les devoirs. Cela implique d’endosser certaines responsabilités, et le lot d’emmerdes qui va avec. Un enfant de 12 ans qu’on considère responsable devant la loi peut aller en prison. Or on sous-estime totalement la fragilité émotionnelle des enfants. Un autre pan de l’éducation dont je n’ai pas parlé est l’accession à la maîtrise de ses émotions, afin d’accéder au sentiment, forme raffinée et canalisée de l’émotion, et à la rationalité. On ne peut pas envisager de donner leur majorité à des individus qui n’ont pas été éduqués de ce point de vue.

    Et puis vouloir à toute force que l’enfant ait des droits, des responsabilités, des moyens d’autonomie, n’est-ce pas penser que l’épanouissement de l’enfant n’est possible qu’en devenant un petit adulte ? N’est-ce pas encore maintenir une domination adulte sur l’enfant que de prétendre cela, n’est-ce pas nier justement ce qui fait l’intérêt de l’enfance ? Il faut que je regarde cette vidéo pour voir exactement ce que dit Bonnardel, mais j’ai très peur que sous des dehors progressistes il ne soit qu’un fossoyeur de l’enfance de plus.






Palmarès