Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Rounga

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 25/01/2014
  • Modérateur depuis le 12/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Réactions postées Réactions reçues
L'inscription 5 305 430
1 mois 0 20 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 30 29 1
1 mois 7 7 0
5 jours 2 2 0







Derniers commentaires


  • vote
    Par Rounga (---.---.---.224) 26 novembre 14:07

    Heptistika, si Dieu à.donné des secrets aux hommes, ceux-là ne se trouvent pas dans la Bible, mais dans les tables de la loi et l’arche d’alliance. Le problème, c’est que personne ne sait oú elles se trouvent. Pourtant, des hommes ont déclenché des guerres pour mettre la main dessus, et tous les peuples qui ont provisoirement s’en emparer ont fait un bond civilisationnel soudain. La Bible ne contient que les prescriptions morales,sociales et rituelles, ainsi que la mythologie qui inscrit Dieu dans l’histoire (contrairement à ce qu’on pense, la Bible est l’histoire de Dieu avant d’être celle des hommes, d’où l’inanité de pointer du doigt des inexactitudes historiques dans son récit).

    Mais vous avez raison sur le reste : la science n’a pas de dogmes, du moins en théorie, car elle peut modifier les axiomes d’oú elle part. Il faut bien comprendre que le savoir scientifique, qui concerne les causes secondes, part des faits pour arriver à la définition de lois, tandis que la science religieuse et morale,qui concerne les causes premières, ne peut qu’aller dans le sens contraire. Les deux sciences ne s’opposent nullement, c’est tout simplement qu’elles ne concernent pas la même chose. 
  • vote
    Par Rounga (---.---.---.224) 26 novembre 11:19

    Je partage le constat de Qaspard : la plupart des intervenants ici n’ont pas le niveau et n’y connaissent rien en phénoménologie et en épistémologie.

    Il n’y a pas de certitudes en sciences, il n’y a que des observations et des lois, et celles-ci sont déduites de celles-là. Les observations ne constituent nullement une certitude, en-dehors du fait que nous sommes certains du fait que nous observons. Mais une observation peut-etre trompeuse, comme l’impression fausse que le soleil tourne autour de la Terre, qui est conforme à notre observation quotidienne, mais qui est remise en question par d’autres observations. A partir des observations nous déduisons des lois, pour ramener à un seul principe une série d’observations qu’on a faites. Par exemple, j’observe que si je lâche une balle, elle tombe par terre, et de par la multiplicité d’expériences similaires j’infère qu’il existe une loi, que j’appelle gravité, qui attire les objets vers le bas. Mais ce n’est nullement une certitude. Je déduis l’existence de la gravité parce que j’ai lâché des milliers d’objets et que je me suis rendu compte qu’à chaque fois il se produisait la même chose, mais rien ne m’assure que si je lâche une balle maintenant elle ne va pas se mettre à flotter dans les airs et à dessiner des huit. Dans ce cas il faudra que je remette en cause la loi de la gravité.
    C’est vraiment la base, ce que je dis.
  • vote
    Par Rounga (---.---.---.224) 25 novembre 20:27

    J’interviens juste pour dire que pour moi, "dogmatique" n’est pas un gros mot...tant que ça reste dans la religion. Le dogmatisme est détestable en sciences, en politique, en art, mais en ce qui concerne la spiritualité (que je ne dissocie nullement de la religion), c’est fort appréciable. Peu de gens comprennent que dans la religion catholique nous avons de beaux dogmes, très profonds, très poétiques, qui sont de formidables sujets de méditation. Si j’avais à comparer la religion au travail manuel, je dirais que le dogme est un outil. Libre à chacun de vouloir planter des clous avec la main, mais celui qui adopte le marteau trouve un raccourci bien commode.

  • 3 votes
    Par Rounga (---.---.---.252) 25 novembre 13:45

    Je ne pense pas que je vais regarder cette conférence. Du moins ne figurera-t-elle qu’en bas de ma liste prioritaire de vidéos à regarder. C’est que le titre "pourquoi n’enseigne-t-on pas que la Terre est plate ?" me fait très mauvaise impression. On a dit tellement de bêtises sur la Terre plate à laquelle nos ancêtres auraient cru au Moyen-Âge que la moindre allusion à ce sujet me fait soupçonner chez celui qui l’émet une ignorance crasse. Peut-être n’est-ce pas le cas ici, en tout cas je ne vais pas m’empresser de vérifier.

  • 6 votes
    Par Rounga (---.---.---.252) 25 novembre 13:39

    L’absence de croyances n’est pas l’athéisme. D’ailleurs, il faudrait préciser de quelles croyances il s’agit. Car la croyance d’avoir bien coupé le gaz en partant de chez soi est une croyance au même titre que celle concernant l’existence du père Noël. Par conséquent, que signifie "ne pas avoir de croyances" ? Existe-t-il seulement une personne au monde qui n’ait pas la moindre croyance, mais qui n’appuie ses jugements que sur des certitudes indiscutables ? Je ne pense pas que cela soit possible, ne serait-ce que dans le domaine des relations humaines, où le minimum est quand même de croire que ses amis sont sincères.

    On me dira que l’athéisme est l’absence de croyances au sujet de la vie et de la mort, de Dieu, c’est-à-dire l’absence totale d’opinion au sujet du contenu doctrinal des religions. Mais cela n’est pas de l’athéisme, mais de l’agnosticisme. Et en ce qui concerne ceux qui ne croient en rien de religieux car ils n’ont jamais éprouvé le besoin de se poser de questions sur le sujet, ils ne se disent pas athées, ils n’éprouvent pas le besoin de se ranger dans une telle catégorie. Quand on se dit athée, c’est qu’on rejette les enseignements religieux en général et qu’on les croit mensongers. C’est donc une prise de position sur un sujet métaphysique, et c’est donc bien une croyance.





Palmarès