Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Sentero

Sentero

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1418 0
1 mois 0 33 0
5 jours 0 17 0


Derniers commentaires



  • vote
    Sentero Sentero (---.---.---.164) 20 mai 23:55

    @Hijack ...

    De votre coté soignez votre expression écrite en utilisant des termes plus nuancés quand vous décrivez vos héros... croyez-moi votre communication n’en sera que plus efficace car plus crédible.

    Au plaisir smiley


  • vote
    Sentero Sentero (---.---.---.164) 20 mai 17:54

    @Hijack ...

    Meyssan : "prophète"... toujours la même adulation mais là ça en devient presque religieux...

    Au plaisir


  • vote
    Sentero Sentero (---.---.---.164) 20 mai 15:53

    @Hijack ...

    Vous êtes exactement au coeur du "politiquement correct"... pas celui de Washington ou de Bruxelles mais celui qui circule dans les médias eastream, à Moscou, en Iran, à Caracas, à Damas, dans la websphère d’activistes qui en relaient fidèlement les éléments de langage et l’idéologie... j’espère que vous imprimez aussi cela bien de votre coté...

    Au plaisir


  • vote
    Sentero Sentero (---.---.---.164) 20 mai 15:44

    @Hijack ...

    Il est venu à la politique par devoir dynastique comme dans un clan mafieux quand l’héritier présomptif du parrain meurt avant lui... probablement ne lui a-ton pas laissé le choix et maintenant qu’il s’est livré aux Iraniens (qui constituent sa garde rapprochée et tiennent à bout de bras son armée en déliquescence) il a encore moins le choix... dommage pour lui, dommage pour ses patients londoniens et surtout dommage pour les Syriens ballotés entre un autocrate sans pitié et des terroristes islamistes qu’il a cru instrumentaliser contre son opposition laïque... voilà les devoirsdu dirigeant le plus légitime du monde smiley ...

    Au plaisir


  • vote
    Sentero Sentero (---.---.---.164) 20 mai 15:37

    @Hijack ...

    Il est venu en politique par devoir dynastique envers son clan... comme dans la mafia quand l’héritier présomptif du parrain meurt... on ne lui a probablement pas laissé le choix... et maintenant qu’il s’est donné aux Iraniens (qui constituent sa garde rapprochée et tiennent à bout de bras son armée qui a fondu comme neige au soleil) il a encore moins le choix...

    Pauvre peuple syrien balloté entre Charybde (l’autoritaire Bachar) et Scylla (son opposition islamiste) je n’aimerais pas être à sa place... en ne venant pas à la politique "par devoir" smiley Bachar aurait pu épargner bien des malheurs à son peuple... au lieu de cela il a encouragé l’islamisme radical pour étouffer son opposition laïque... mauvais calcul pour tout le monde.

    Au plaisir

Les thèmes de l'auteur






Palmarès