Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > 2015 —> un colloque très étrange, avec BHL comme patron, sur le très détesté (...)

2015 —> un colloque très étrange, avec BHL comme patron, sur le très détesté Heidegger ! [Colloque « Heidegger et "les juifs" » ]

28 janvier 2015

 

La publication des « Cahiers noirs » [de Heidegger] est-elle l’événement que l’on a dit ?

 

"A l’initiative de la BnF, de La Règle du jeu et de deux jeunes philosophes, Joseph Cohen et Raphaël Zagury-Orly, grand colloque, la semaine dernière, sur « Heidegger et les juifs ».
Plane sur les débats la parution de ces fameux « Cahiers noirs », sorte de « journal intellectuel » conçu par le maître lui-même comme devant couronner, le moment venu, la publication de ses œuvres complètes – et qui se trouvent être le seul texte de lui où le mot et le nom juifs soient explicitement prononcés et où son antisémitisme s’exprime, soudain, à visage découvert.
La chose, pourtant, est-elle si surprenante ?
Et la publication de ces « Cahiers », noirs par leur contenu autant que par la moleskine de leur couverture, est-elle l’événement que l’on a dit ?
On connaissait déjà la phrase de l’« Introduction à la métaphysique » sur la « grandeur interne » et la « vérité » du national-socialisme.
On connaissait le passage sur l’ennemi « le plus dangereux », celui qui s’est « enté sur la racine la plus intérieure du peuple » et qui n’est justiciable que d’une « extermination totale ».
Nous avions tous lu, dans la quatrième conférence de Brême, les considérations sur la « chambre à gaz » renvoyée, « quant à son essence », à l’« industrie alimentaire motorisée » (ce qui pouvait, à l’extrême limite, passer pour la prise en compte de la dimension monstrueusement industrielle de la destruction des juifs) mais assimilée aussi (et l’on était là, en revanche, en plein négationnisme) à la mise à genoux, par « la famine », de l’Allemagne vaincue ou à la fabrication de « bombes à hydrogène ».
Et l’on savait enfin que, sans même aller fouiller dans les bassesses du recteur Heidegger terminant ses discours par un tonitruant « Heil Hitler ! », sans faire un sort particulier à telle saloperie à l’endroit des collègues juifs (Husserl, Baumgarten…) ou à telle amitié privée (avec Eugen Fischer, patron du bon docteur Mengele), il y a toute la veine de l’œuvre (celle, en gros, qui fait de l’« Allemand » un « nouveau Grec », témoin d’un nouveau « peuple métaphysique » chargé, comme le premier, de « l’Etre » et de sa « Garde ») qui a nourri le national-socialisme et s’en est nourrie.
La vraie question, en réalité, n’était pas de rappeler, pour la énième fois, que ce grand philosophe fut aussi un vrai nazi.
Mais elle était de savoir ce que l’on peut et doit faire, aujourd’hui, de ce paradoxe vivant, de cet oxymore terrifiant, de ce personnage dont on ne peut même pas dire, comme pour Céline par exemple, qu’il eut un double visage tant il est vrai que ce sont dans les mêmes textes, les mêmes phrases, parfois le même mot, que Martin Heidegger apparaît comme un philosophe de haut vol et comme un pourvoyeur d’infamie.
L’oublier ?
Décider que l’on ne peut pas prétendre à la succession d’Aristote et de Spinoza quand on fait l’éloge de la sélection et du dressage ?
Jeter la « différence ontologique » avec l’eau du bain de cet Etat nazi qui y a trouvé, dans certains textes, son supplément d’âme spéculatif ?
Tenir enfin une bonne raison, en un mot, de ne plus avoir à s’embarrasser de l’un des plus difficiles, des plus ardus, philosophes contemporains ?
Ce n’est pas mon avis.
Et j’ai tenté de plaider que, malgré le malaise, malgré la honte que l’on ressent, parfois, à voir surgir, au détour d’une méditation sur Héraclite ou Hölderlin, tel épisode minable de la guerre allemande soudain paré de la dignité de l’Evénement en majesté, il faut continuer de lire Heideggeret cela, en particulier, parce qu’il est à l’origine d’une part de ce qui s’est pensé de plus grand, de plus essentiel, depuis cinquante ans.
Des exemples ?
La philosophie sartrienne de la liberté tributaire, forcément tributaire, de ce Dasein sans substance ni intériorité, léger donc, bondissant, rendu possible par « Sein und Zeit ».
Les révoltes des années 60, ces courants de pensée anti-autoritaires et libertaires dont le premier adversaire fut la candeur métaphysique réputant « naturel » ce que Heidegger, le premier, nous apprit à tenir pour « historial ».
L’« anti-humanisme théorique » de ces années, la considérable plus-value de sens et de savoir, le surcroît inestimable d’intelligence et de vérité qu’il a apportés (mais oui…) à notre connaissance des hommes concrets – tout ce décentrement fécond, générateur d’un grand moment de la pensée, et dont il revient à Heidegger d’avoir proposé la formule.
Levinas, bien sûr, et le deuxième décentrement, subordonné au premier, qui alla, non plus de l’étant à l’être, mais de l’être à l’autre.
Lacan, le docteur et le philosophe, le continuateur de Freud et le penseur de grande allure, le sourcier d’un inconscient structuré comme un langage dont l’exploration devait emprunter les canaux ouverts dans la chair même du signifiant : impensable, lui non plus, sans le « cratylisme » oraculaire du dernier philosophe à avoir cru que les mots ressemblent aux choses, que l’art de l’étymologie est la voie royale de la connaissance et que la dialectique doit céder à l’exégèse. J’en passe, et de presque aussi forts.
C’est tout le grand « tournant langagier » de la philosophie contemporaine, évoqué par sGottlob Frege, qu’il faudrait ici invoquer.
Vous n’avez pas le choix : ou bien lire, tout de même, Heidegger ; ou alors se résigner à ce que la philosophie s’arrête à la « limite » kantienne, à la « totalité » hégélienne ou à la « reprise » bergsonienne."
Bernard-Henri Lévy 

 

(Lire, toujours, Heidegger

 

http://laregledujeu.org/2015/01/28/18858/lire-toujours-heidegger/)

 

 
No Comment... avec des vidéos à l'appui je vous ai déjà présenté l'un et l'autre, sans malice : aussi je ne désire pas orienter ce débat d'entrée, et vous laisse, chers agoravoxiens, commentateurs ou simples visiteurs, seuls juges de ce moment tragique -au sens du théâtre antique- quelque part incompréhensible... au commun des mortels !
Merci

 

la vidéo :

 

Colloque « Heidegger et "les juifs" »

 

 

Tags : France Livres - Littérature Politique Allemagne Histoire Philosophie Culture Témoignage Université BHL Judaïsme Polémique



Réagissez à l'article

31 réactions à cet article


  • 2 votes
    wendigo wendigo 11 août 12:19

     Là ça nous change de la philosophie bouddhiste ou des tantras auquels vous nous aviez habitué Mao ....
    Je ne suis pas mécontent d’avoir retrouvé mon recueil de blague à toto hier, j’aurais au moins de quoi m’instruire aujourd’hui ... hum !


    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 août 13:04

      wendigo (---.---.---.42) 11 août 12:19

       Là ça nous change de la philosophie bouddhiste ou des tantras auquels vous nous aviez habitué Mao ....
      Je ne suis pas mécontent d’avoir retrouvé mon recueil de blague à toto hier, j’aurais au moins de quoi m’instruire aujourd’hui ... hum !

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      Bonjour wendigo , content de vous entendre,

      bien que " :
      "Là ça nous change de la philosophie bouddhiste ou des tantras auquels vous nous aviez habitué Mao" !!!

      là vous m’avez mal lu -la philosophie bouddhiste et les tantras je ne les ai pas encore développés- ; mais je comprends ce que vous voulez dire, c’est ça le plus important ! Par contre si vous vous intéressez vraiment à ce dernier topic, vous allez vous rattrapper ! sûr ! (rires) !

      Ce topic, duquel on peut déduire pas mal de choses sur la France du 20ième siècle, surtout son intelligentsia, est très important pour moi, à conditon d’approfondir pour comprendre tous les sous-entendus !

      Voila ce que j’en disais tout à l’heure dans un autre fil concernant Stiegler, bhl et Heidegger :

      "@hase

      juste un mot :

      j’ai bien écrit "même combat"... mais le langage est fait de sous-entendus ; ici c’est le soutien identique aux "pouvoirs" en adoptant par exemple, les VO, sans débat ; puis en empochant les dividendes pour services rendus !

      Je viens de proposer l’article où je donne la parole à BHL -texte + vidéo- ; en étant fidèle à mes principes :

      ... écouter la thèse adverse -à condition qu’il y en ait une- avec plus de sérieux que sa prope thèse !

      Mes articles sur Heidegger et BHL ont préparé le terrain pour que cela soit compréhensible, pas parce que je dis, mais par ce qui se déduit de tout cet ensemble : Heidegger, BHL, et les divers commentaires ! Nous sommes dans le domaine de la Métaphysique, universitaire et non universitaire ; c’est à dire à un très haut niveau d’érudition et de connaissance, pour celui qui sait lire tout ça !

      Vous pouvez y jeter un coup d’oeil en modération si vous voulez ! "

      http://www.agoravox.tv/auteur/mao-tse-toung

      Merci en tout cas pour votre contribution !

      CQFD



    • 4 votes
      gaijin gaijin 11 août 13:00

      faut il d’avantage se soucier de l’avis d’un sioniste sur un nazi que de celui d’un nazi sur un sioniste ?
      j’avoue mon incapacité a penser de telles questions ...........comme a écouter bhl ....heidegger a sa place dans l’histoire de la philosophie pour ceux que ça intéresse ( il y a des amateurs de coprolithes ) bhl c’est pas sur mais il est trop tôt pour le dire ......


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 août 13:23

        gaijin (---.---.---.40) 11 août 13:00

        faut il d’avantage se soucier de l’avis d’un sioniste sur un nazi que de celui d’un nazi sur un sioniste ?
        j’avoue mon incapacité a penser de telles questions ...........comme a écouter bhl ....heidegger a sa place dans l’histoire de la philosophie pour ceux que ça intéresse ( il y a des amateurs de coprolithes ) bhl c’est pas sur mais il est trop tôt pour le dire

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

        @gaijin

        "heidegger a sa place dans l’histoire de la philosophie pour ceux que ça intéresse"  :

        c’est EXACTEMENT CE QU’EN DIT BHL, en amplifiant et en "argumentant" votre propos, dans sa perspective évidemment ! Question -comme vous savez- de paradigme !

        Merci pour votre participation et lisez SVP son texte, relativement court, si vous ne voulez pas visionner : j’y ai souligné certains points importants  !

        CQFD


      • vote
        gaijin gaijin 11 août 13:41

        @Mao-Tsé-Toung
        oups autant pour moi, j’avais lu mais assez vite et j’avais cru que le texte était de vous ............


      • 1 vote
        Heimskringla Heimskringla 13 août 08:58

        @gaijin

        "faut il d’avantage se soucier de l’avis d’un sioniste sur un nazi que de celui d’un nazi sur un sioniste ? " 


        Un peu quand même, l’un est Européen, l’autre pas. Cela fait une très grosse différence. 


      • vote
        gaijin gaijin 13 août 09:14

        @Heimskringla
        laquelle au juste ?


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 13 août 09:39

        @gaijin

        Une conscience Européenne qui fait passer l’intérêt de l’Europe avant le reste ? c’est une vraie question. 

        je n’affirme rien, je me pose simplement la question. 


      • vote
        gaijin gaijin 13 août 09:52

        @Heimskringla
        l’europe est un mythe ........


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 13 août 12:29

        @gaijin

        Je ne trouve pas, de quel Europe parle-t-on ?


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 13 août 12:39

        @Heimskringla

        Quelle... désolé.


      • vote
        gaijin gaijin 13 août 12:41

        @Heimskringla
        n’importe laquelle .......tout au plus peut on parler de culture européenne mais celle là règne aujourd’hui partout donc n’est plus liée a une géographie 


      • vote
        Heimskringla Heimskringla 14 août 08:21

        @gaijin

        "n’importe laquelle"

        Effectivement...

        ".tout au plus peut on parler de culture européenne mais celle là règne aujourd’hui partout donc n’est plus liée a une géographie "

        La culture Européenne, ce n’est pas l’american way of life pour ma part même si je comprends ce que tu veux dire.


      • vote
        gaijin gaijin 14 août 08:39

        @Heimskringla
        pas que l’american way of life le communisme est aussi de la culture européenne


      • 11 votes
        Schwarzenheidegger (---.---.95.201) 11 août 13:39

        BHL c’est le rubik’s cube de la pensée philosophique contemporaine. Décousue mais pas impossible à remettre en place après de longues heures (années dans son cas) de tripatouillage cérébral à la meule à disque.

        BHL n’est plus un paradoxe, c’est un puzzle 3d multifacettes à qui il manque le quart des pièces, donc il est bien placé pour juger les paradoxes des autres cet empafé.
        Je pense clairement que le plus grand regret de BHL c’est de ne pas avoir pu être nazi ouvertement. Le syndrome de Stockholm sans doute, mais il s’est bien rattrapé sur des peuples imférieurs à ses yeux en contribuant "modestement" à détruire leurs pays pour du pétrole. Disséquer cet imbécile à la pince à timbre serait hautement jouissif.


        • vote
          aldous aldous 11 août 13:53

          Damage que BHL ne sera jamais philosophe mais vendeur des rêves, comme Donald Trump, donc ce normal Heidegger le génie et la nécessiteuse concurrence représentative de l’ignorance et voilà l’état de la nation quand elle suit l’ignorance. Blâme par la réalité actuelle la nation et ces Écrivant mécanique qui finis avec succès a cote de ces victimes ignorantes.


          • 4 votes
            aldous aldous 11 août 14:11

            Quand une nation prenne des ignorant pour des philosophes, et des philosophes pour des ignorants ; cette nation se détruit elle-même Athènes a tué sucrates et après elle-même a disparue, la France glorifie BJHL est-elle même ce détruit. Voilà la réalité concrète sans appelle. 


            • vote
              aldous aldous 11 août 14:28

              Damage que BHL ne sera jamais philosophe mais vendeur des rêves, comme Donald Trump, donc ce normal Heidegger le génie et la nécessiteuse concurrence représentative de l’ignorance et voilà l’état de la nation quand elle suit l’ignorance. Blâme par la réalité actuelle la nation et ces Écrivant mécanique qui finis avec succès a cote de ces victimes ignorantes. Quand une nation prenne des ignorant pour des philosophes, et des philosophes pour des ignorants ; cette nation se détruit elle-même Athènes a tué Socrate et après elle-même a disparue, la France glorifie BHL est-elle même ce détruit. Voilà la réalité concrète sans appelle. 


              • 4 votes
                hase hase 11 août 17:51

                j’ai essayé... je le jure mais je n’y arrive pas ; quatre minutes et j’arrête vite avant la mauvaise humeur.
                Une autre fois peut-être...


                • vote
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 août 18:17

                  hase (---.---.---.143) 11 août 17:51

                  j’ai essayé... je le jure mais je n’y arrive pas ; quatre minutes et j’arrête vite avant la mauvaise humeur.
                  Une autre fois peut-être...

                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                  @hase
                  je comprends : ce n’est pas votre tasse de thé ; cependant vous pouvez lire son texte qui est déjà très instructif dans ce débat !
                  Merci
                  CQFD

                • 1 vote
                  hase hase 11 août 18:59

                  @Mao-Tsé-Toung
                  J’ai lu et j’ai compris, je veux dire, j’ai pris avec ; je ne sais pas si je peux dire que je suis d’accord dans la mesure où l’émotionnel peut m’aider à faire un tri et comme je ne suis pas philosophe des livres mais philosophe de la vie, je peux me passer, je me passe de l’apport de Heidegger ; mais je pense effectivement que l’intelligence a à nous apprendre indépendamment de ce que le penseur a vécu. Dans la pensée pure seule la pensée importe.

                  Il n’est pas à ma connaissance un penseur du nazisme mais un penseur nazi. Et je place là toute la différence, mais peut-être me trompai-je puisque je n’ai pas lu Heidegger et je n’en sais que très peu de choses apportées par des citations, des allusions ou des références données par d’autres.


                • 5 votes
                  michel-charles michel-charles 11 août 18:22

                  Je ne sais pas avec quoi il lave ses chemises blanches, mais elles puent la charogne... !


                  • 2 votes
                    Scalpa Scalpa 11 août 19:29

                    https://www.youtube.com/watch?v=Aj06iPJyS-8

                    Un philosophe qui maitrise la chimie c’est inédit.

                    • 3 votes
                      Scalpa Scalpa 11 août 19:34

                      Il prend des excitants mais l’est il ?


                      • vote
                        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 août 12:52

                        1 )
                        Quelques évidences -ou truismes plutot ?- qu’il faut connaitre ici !

                        Nazi ou pas Nazi ? c’est depuis longtemps aussi bien connu que la Francisque de Mitterand ! Là n’est donc pas le débat -attrape-nigauds habituel- à croire ici qu’on attrape toujours les mouches avec du vinaigre !

                        Peu connaissent ici BHL en vérité ; à part ses esclandres médiatisées, dont certaines débouchent parfois sur l’horrible, tellement il aime jouer à l’apprenti-sorcier turbulent ! Cet aspect des choses tout le monde le connait, ce n’est donc pas, non plus l’objet du débat !

                        Débattre sur le connu -ou mieux sur l’archi-connu- ce n’est pas débattre mais radoter  !

                        2 )
                        Le débat ? Pourquoi aller chercher loin, alors que c’est annoncé clairement ? :
                        Colloque « Heidegger et "les juifs" »
                        avec ici a priori, BHL comme porte-parole désigné ou auto-proclamé, peu importe !

                        3 )
                        On pourrait donc, sans exagérer de trop, parler d’un débat postmortem entre Heidegger, et un de ses fils spirituels -comme on dit- BHL, qui tout en exprimant sa honte -de circonstance- pour cette parenté, quelque part tragique ici, ne peut s’empecher d’exprimer aussi, et surtout, sa vénération :
                        (en effet, et sans commentaires inutiles de ma part)

                        __"... il faut continuer de lire Heideggeret cela, en particulier, parce qu’il est à l’origine d’une part de ce qui s’est pensé de plus grand, de plus essentiel, depuis cinquante ans."

                        (et particulièrement, à ceux qui réclamaient l’autodafé de l’oeuvre du "père")

                        __"Vous n’avez pas le choix : ou bien lire, tout de même, Heidegger ; ou alors se résigner à ce que la philosophie s’arrête à la « limite » kantienne, à la « totalité » hégélienne ou à la « reprise » bergsonienne."

                        4 )
                        Ce père illustre je vous l’ai présenté jadis ainsi (ce qui est, vous en conviendrez beaucoup moins dithyrambique, et davantage objectif) :

                        "Je vous présente aujourh’hui le poids lourd de la métaphysique occidentalle du vingtième siècle : les connaisseurs -peu nombreux- savent qu’il a régné sans partage sur la discipline, en maitre incontesté ; aussi bien en Allemagne qu’en France -les seuls pays qui ont vraiment compté - !

                        Pour la forme j’opposerais deux tentatives : une opposition honnête, celle de l’Espagnol Ortega Y Gasset notamment avec son livre posthume :
                        l’homme et les gens -el hombre y la gente- et une opposition malhonnête, celle de JP Sartre qui avec sa pâle copie -l’etre et le néant- a "perverti" -sein und zeit-, c’est à dire le livre majeur de Martin Heidegger [etre et temps] !

                         Je me suis efforcé de vous faire une présentation à la fois claire, succinte et quelque part exhaustive à partir de ses deux ouvrages majeurs :
                        sein und zeit, déjà cité et
                        Einführung in die Metaphysic -Introduction à la Métaphysique- !"

                        Prise de bec féroce et mémorable dans le gotha des lettrés français —> Onfray face à Sollers : "vous êtes devenu futile et mondain... !"
                        http://www.agoravox.tv/culture-loisirs/culture/article/prise-de-bec-feroce-et-memorable-52283

                        5 )
                        Après vous avoir présenté le père ; voyons le parcours du fils depuis mai 68, surtout ses références "universitaires’, avec notamment, ses maitres à penser ! (avec les observations que j’ai faites au début : c’est à dire éviter de radoter ; avec votre participation ça serait mieux)

                        Suite au prochain numéro...
                        Merci

                        CQFD CQFD


                        • vote
                          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 14 août 01:30

                          @Mao-Tsé-Toung

                          ... en attendant la suite de ma présentatin :

                          petite parenthèse, surtout pour les fans de l’inénarrable Yann Moix de ONPC, qui s’est invité au débat, soucieux sans doute de minimiser son passé BHLoHeideggerrien :

                          il a déclaré, sans trop convaincre l’assistance, composée du gratin de la philosophie française qui discutait avec agitation, depuis plusieurs jours de la relation qu’avait entretenu Martin Heidegger avec les juifs, et de ses propos antisémites, au Centre culturel Irlandais :

                          la question n’est pas de savoir si Heidegger est antisémite, mais de « comprendre comment il put l’être aussi peu » : une position jugée très provocatrice par la plupart des participants !

                          No Comment

                          Merci

                          CQFD


                        • vote
                          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 14 août 01:34

                          @Mao-Tsé-Toung
                          en attendant la suite de ma présentation


                        • vote
                          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 14 août 11:42

                          @Mao-Tsé-Toung

                          ... l’assistance, composée du gratin de la philosophie française... pataugeait en vérité, dans ses énormes contradictions tant la diva, Hannah Arendt, était difficile à oublier par tous ces maitres en blablabla, pourtant habituellement si habiles à travestir la "vérité métaphysique", quand ils s’adressent il est vrai au pecno, français moyen, ou "supérieur", suivant les cas, prétentieux diplomé des universités... et donc imbu de sa supériorité légitimée par l’onction reçue de ces "maitres", dépositaires indiscutables de la vérité supreme, exerçant pour la plupart, au temple moderne, appelé pour la circonstance : Université !

                          Quel fiasco monumental qu’on ne reconnait pas, par ici pas plus qu’ailleurs, à sa juste mesure !

                          C’est dans ce climat, en fait tragique -voir le théatre grec pour comprendre (paramythia)- que le patron/porte-parole BHL, va devoir conclure le débat, auquel il n’a pas assisté -si ce n’est par correspondance-, c’est la vidéo que je vous ai proposée, et qui vaut, pour les connaisseurs -peu nombreux ici, comme d’hab- le déplacement !

                          Merci

                          CQFD


                        • 1 vote
                          Heimskringla Heimskringla 13 août 08:21

                          Ah le temps de la judéophobie raffinée, les belles années. 


                          • 2 votes
                            Heimskringla Heimskringla 13 août 08:56

                            BHL et Attali, les relais de l’installation de l’internationale communisme juif en Europe. 


                            Je ne comprends pas comment ils peuvent être encore vivants. 

                            • vote
                              Heimskringla Heimskringla 13 août 09:12

                              L’antisémitisme de Heiddeger n’est pas d’ordre biologique mais d’ordre culturel et spirituel. Personnellement je trouve ça tout à fait normal pour un Européen. 


                              Pour lui, les universalistes sont des enjuivés bref bagarre éternelle entre nomades et sédentaires. Raison de plus pour bien comprendre que le sionisme n’est PAS le problème, au contraire. 
                              

                              Ajouter une réaction

                              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                              FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès